Info  doyénné

Mise  à  jour    :31/10/2018 10:23:27 

 

 

janvier

 

N° 54 novembre 2018

Messes et offices de la Toussaint

N° 53 octobre 2018

L’abbé Ahoua quitte Fosses-la-Ville pour Neufchâteau: merci à lui! ( 30 - 08 - 18 )

 

Messes et offices de la Toussaint

Demandes d’intentions de messes et recommandations pour le 1/11.

Merci de bien vouloir formuler vos demandes d’intentions de messes pour l’année 2018/2019

Pour Fosses : remettre votre enveloppe à Bernadette NOËL ou à Anne Laure WASNAIRE au cours des eucharisties ou à leur domicile.

(En cas de dernière minute, et au cours de l’année, demander vos intentions avant le 15 du mois surtout si vous désirez que cela figure dans le bulletin paroissial) Si au cours de l’année 2018/2019, une messe est supprimée le dimanche, les intentions sont reportées dans la paroisse où s’effectue la célébration dominicale.

Un document est à votre disposition au cours des eucharisties dans les différentes paroisses. Merci d’écrire EN IMPRIME les noms et prénoms,  le nombre de messes et les dates désirées et de glisser dans une enveloppe ce document ainsi que la somme de 7€ par messe.            

D’autre part, il est aussi possible de faire un virement sur le Compte Messes Secteur de Fosses BE73 0682 1288 9260 en indiquant clairement en communication le nom de la paroisse et l’intention pour laquelle la messe est demandée. (Défunts ou autres)                                                       

Pour Bambois : Voir avec BOVY Jeanine, Rue Tri al Hutte, 17, 5070 à Bambois ou au cours des messes.

Pour Sart St Laurent : voir auprès de Véronique Henrard.      

Pour Aisemont : Voir Jacqueline Guillaume au 071/71.15.50                              

Pour Le Roux : Voir Mr Danloy Robert au 071/71.24.90

Mercredi 31/10/18 :

Messe à 13h30 Home Dejaifve  

Messe à 17h00 à Aisemont

Messe à 18h00 à Bambois Messe à 18h00 à Vitrival

Jeudi 1er/11/ 18 :

09h00 : Messe à Sart-St-Laurent 09h00 : Messe à Aisemont -

10h00 : messe à Le Roux

11h00 : Messe à Névremont.

Jeudi 1er/11/18 :

Temps de prière pour les défunts :

14h00 : Sart-St-Laurent (Pour Fosses et Sart-St-Laurent)

15h00 : Bambois

15h00 : Vitrival

Bénédiction des tombes au cimetière :

14h00 : Aisemont

14h45 : Fosses 14h45 : Sart-Saint-Laurent

15h45 : Bambois

15h45 : Vitrival

16h00 : Sart­Eustache

16h00 : Le Roux

 

Vendredi 2/11/18 :

Messe du jour des morts à Aisemont à 18h30

(Pas d’autre messe dans le secteur)

 

 

 

 

 

 

 

 

N° 53 octobre 2018

 

IL Y A PLUS DE 1300 ANS, SAINT FEUILLEN ...

Il y a un peu plus de 1300 ans, débarquait chez nous un petit groupe de moines irlandais : Feuillen et ses compagnons ont sillonné cette région pour y annoncer l’évangile, la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Tous les sept ans, Fosses célèbre Feuillen avec fastes et rend grâce pour sa venue chez nous. Déjà, nous entendons au loin le son des fifres et des tambours qui dans quelques mois résonneront dans nos rues et ruelles. La Saint-Feuillen 2019 approche.

A chaque fois, c’est l’occasion de se replonger dans l’héritage laissé par Feuillen, non pas comme un lot de vieux souvenirs poussiéreux, mais comme une source à laquelle on revient puiser pour vivre. Feuillen n’est pas venu pour nous laisser des valeurs, fût-elles chrétiennes, ou des traditions. Feuillen est venu nous annoncer Jésus et son évangile dont j’aimerais souligner ici seulement trois points.

Tout d’abord, Jésus et l’évangile nous manifestent que sommes aimés de Dieu. Toute la Bible nous raconte l’histoire d’un Dieu qui veut tisser un lien d’amour avec l’humanité. On y voit Dieu chercher à faire alliance, pas uniquement une alliance comme entre deux états qui se promettent protection mutuelle, mais une alliance amoureuse comme dans un mariage. Au centre de nos bibles nous trouvons d’ailleurs le Cantique des Cantiques, un écrit qui ne parle justement que d’amour et de recherche : « Tu as blessé mon cœur, ma fiancée. Tu as blessé mon cœur, d’un seul de tes regards » (Cantique des Cantiques 4,9). Le Nouveau Testament lui-même est marqué par cette recherche amoureuse que Dieu accomplit. Si Dieu s’incarne en Jésus, c’est pour venir à notre rencontre, pour que la rencontre entre Dieu et nous soit plus facile, pour réduire la distance entre lui et nous. Et parmi toutes les paraboles racontées par Jésus, vous connaissez sans doute celles de la brebis perdue, de la pièce d’argent perdue et du fils prodigue (ou fils perdu). Ces trois paraboles parlent de quelque chose qui est perdu et qui a beaucoup de valeur pour quelqu’un. Et ce qui est perdu a tellement d’importance qu’une recherche intense est menée. Ces trois histoires nous disent l’amour que Dieu nous porte : il nous recherche avec une intensité incroyable ! Et ce qui procure de la joie au cœur de Dieu, c’est quand il nous a retrouvés. Voilà ce qui habite le cœur de Dieu : la recherche amoureuse de chacun d’entre nous. Ce que saint Jean résumera dans une de ses lettres en disant : « Dieu est amour » (Première lettre de Jean 4,8).

Ensuite, Jésus nous invite aussi à prendre soin du lien social. Dans l’évangile, il replace ceux qui étaient considérés comme impurs et sans importance, ceux qui étaient exclus, au centre du groupe. Quelque soit notre couleur politique, notre niveau social, nos origines, Dieu nous invite à former ensemble une grande famille. « Aimez-vous les uns les autres comme moi je vous ai aimés » nous dit Jésus (Evangile de Jean 13,34). Lui qui connaît le cœur de l’homme, qui sait de quoi il est pétri, il nous invite malgré tout à aimer. Il sait que ce ne sera pas facile, il connaît les tensions qui peuvent naître parfois dans la vie d’une cité ou même d’une paroisse, nos réticences et nos antipathies naturelles, nos échecs. Mais s’aimer les uns les autres est le défi qu’il nous lance et que nous sommes invités à relever, l’aventure à laquelle il nous convie. Prenons soin du lien social dans nos villages.

Enfin, Jésus nous invite à avoir un regard d’espérance. Il nous arrive de traverser bien des tempêtes et des orages dans nos vies. Les échecs professionnels ou amoureux, la souffrance du corps ou du cœur, la mort d’un être cher... Personne ne semble épargné et pourtant Dieu nous invite à garder l’espérance envers et contre tout. L'espérance c’est croire que rien n'est jamais perdu. C'est regarder la vie et les difficultés que nous traversons sans perdre le goût de vivre. C’est adopter sur chaque événement, sur chaque être un regard renouvelé, le regard même de Dieu. L’espérance trouve son fondement dans l’amour que Dieu lui-même nourrit pour chacun de nous. Dieu nous aime et c’est la racine de l’espérance. Son amour est plus fort que la mort et le mal. « Qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ? nous dit saint Paul. La détresse ? L’angoisse ? La persécution ? La faim ? Le dénuement ? Le danger ? Le glaive ? Mais, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. J’en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni d’autres puissances célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les ni les forces d’en haut ni celles d’en bas, ni aucune autre chose créée, rien ne pourra jamais nous séparer de l’amour que Dieu nous a manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur » (Lettre aux Romains 8,35-39).

A l’occasion de cette année préparatoire à la Saint-Feuillen 2019, retrouvons ensemble le chemin de la source que nous a indiquée saint Feuillen. A Bruges, lors de la procession du Saint-Sang qui a lieu chaque année à l’Ascension, le cortège commence par un groupe portant une inscription « Bruges, voici ton plus beau jour ». Durant ces quelques mois qui nous séparent de la Saint-Feuillen, puissions-nous mettre tout en œuvre pour offrir la plus belle journée qui soit : en préparant notre ville pour qu’elle soit belle et accueillante, en donnant un petit coup de peinture aux façades de nos maisons comme il est de tradition, en organisant une Marche militaire digne et une belle procession, mais aussi en préparant nos cœurs. Fosses, voici bientôt ton plus beau jour !

Père Fabian

 

FOSSES-LA-VILLE

Chapelle Notre Dame de Beauraing à Névremont


Messe le Dimanche à 11h00

Les messes de semaine se font au presbytère.  Les messes du dimanche sont à 11h à la chapelle de Névremont.

Vendredi 5/10/18 : 18h30

Samedi 6/10/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche7/10 /18 : 27ème Dimanche ordinaire B : messe

Vendredi 12/10/18 : 18h30 : Messe

Samedi 13/10/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 14/10/18 : 28ème Dimanche ordinaire B : messe pour François Guillaume, Annie Romain et Joseph Perger

Vendredi 19/10/18 : 18h30 : Messe pour Jeanne, Clara, Henri et Louis Boulanger.

Samedi 20/10/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 21/10/18 : 29ème Dimanche ordinaire B : messe

Vendredi 26/10/18 : 18h30 : Messe

Samedi 27/10/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 28/10/18 : 30ème Dimanche ordinaire B : messe pour les époux Baix-Maghue

Jeudi 1er/11/2018 : TOUSSAINT – Messe à 11h00

14h00 : Office et bénédiction des tombes

BAPTÊME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

28/10 : à 14h00 d’Adrien Lefèvre

DECES : Ils nous ont quittés pour rejoindre la maison du Père.

Madame Oliva Lombart épouse de Monsieur Stanislas Grasseels née à Chatelet le 11 aout 1934 et décédée à Sambreville le 27 août 2018

 

Bambois

Paroisse Saint Barthélémy

Messe le Samedi à 18h00

Samedi 6/10/18 : 27ème Dimanche ordinaire B : Messe pour André et Léopold Hennin et Geneviève Kinet

Samedi 13/10/18 : 28ème Dimanche ordinaire B : Messe

Samedi 20/10/18 : 29ème Dimanche ordinaire B : Messe pour Jean Bovy

Samedi 27/10/18 : 30ème Dimanche ordinaire B : Messe Jeudi 1er/11/18 : 15H : office et bénédiction des tombes.

 

SART-SAINT-LAURENT

Paroisse Saint Laurent

Messe le Dimanche à 9h00

Jeudi 4/10/18 : 9h00 : Messe pour la famille Thibault-Bourgeois

Dimanche 7/10/18 : 27ème Dimanche ordinaire B : messe d’action de grâce pour 40 ans de Mariage Cassage du verre.

Jeudi 11/10/18 : 9h00 : Messe

Dimanche 14/10/18 : 28ème Dimanche ordinaire B : Messe pour Olivier Ancion.

Dimanche 21/10/18 : 29ème Dimanche ordinaire B : Messe pour Louis Toussaint, Alexandre Maximillien, Jean Tahir, Stéphane Bossrez, famille Lamour-Lavigne, Tahir-Collin, Devillez-Gilson, et Olivier Ancion.

Jeudi 25/10/18 : 9h00 : Messe pour Jean Pessleu

Dimanche 28/10/18 : 30ème Dimanche ordinaire B : Messe pour la famille Neirinck-Maenhout.

Jeudi 1er /11/18 : TOUSSAINT - 9h00 : Messe

16h : Office et bénédiction des tombes.

BAPTÊME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de : 6/10 : à 1 1h00 de Kress Gaspard à 12h00 de Eléonore Talbot Lessire 27/10 :0 14h00 de Maxence Montigny

DECES : Ils nous ont quittés pour rejoindre la maison du Père

Monsieur Antoine Janssens époux de Madame Germaine Calande né à Kieldrecht le 19 juin 1934 et décédé à Fosses-la-Ville le 29 août 2018.

 

LE ROUX

Paroisse Sainte Gertrude


Messe le Dimanche à 10h00

Dimanche 7/10/18 : 27ème Dimanche Ordinaire B : Messe pour Henry Antoine et Defort Louise(F) Messe des jubilaires de l’entité de Fosses suivie du drink de l’amitié.

Dimanche 14/10/18 : 28ème Dimanche Ordinaire B : Messe pour l’abbé Ladry (F)

Dimanche 21/10/18 : 29ème Dimanche Ordinaire B : Messe pour Boccart Josephine (F)

Dimanche 28/10/18 : 30ème Dimanche Ordinaire B : Messe pour l’abbé Ladry (F) Fête de Saint Feuillen Ouverture Septennale – Messe à 10h00 suivie du vin d’honneur

JEUDI 1er/11/18 : TOUSSAINT : Messe

DECES : Ils nous ont quittés pour rejoindre la maison du Père.

Madame Denise Harnie née à Forest le 8 mars 1934 et décédée à Charleroi le 5 septembre 2018.

 

AISEMONT

Paroisse Saint Joseph


Messe le Samedi à 17h00

Dimanche 7/10 /18: 27ème Dimanche Ordinaire B. Marche Notre Dame. Messe à 8h. Attention pas de messe le samedi 6/10/18

Lundi 8/10/18 : Messe à 8h15

Samedi 13/1018 : 28ème Dimanche Ordinaire B

Samedi 20/10/18 : 29ème Dimanche Ordinaire B : Messe pour Christelle, Ernest Gillain et Léopold Gilson (F)

Samedi 27/10/18 : 30ème Dimanche Ordinaire B : Messe pour Ronveaux Declaye, Léopold Gilson (F)

 

VITRIVAL

Paroisse saint Pierre

Messe le samedi à 18h00

Lundi 1er /10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 2/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 6/10/18 : 27ème Dimanche Ordinaire B messe pour les défunts Godart-Festraets.

Lundi 8/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 9/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 13/10/18 : 28ème Dimanche Ordinaire B messe pour l’abbé Paul Jacques (F)

Lundi 15/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 16/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 20/10/18 : 29ème Dimanche Ordinaire B messe pour l’abbé Paul Jacques (F)

Lundi 22/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 23/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 27/10/18 : 30ème Dimanche Ordinaire B messe pour l’abbé Paul Jacques (F)

Lundi 29/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 30/10/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

BAPTÊMES : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de : Le 6 octobre à 14h00 : de Natalino TROTTA

Le 6 octobre à 15h00 : de Duculo Basile

Le 7 octobre à 14h : de Guilia MANARA

 

SART-EUSTACHE

Paroisse Sainte Croix

Messe le Dimanche à 09h00

Dimanche 7/10/18 : 27ème Dimanche Ordinaire B : Messe

Dimanche 14/10/18 : 28ème Dimanche Ordinaire B : Messe

Dimanche 21/10/18 : 29ème Dimanche Ordinaire B : Messe

Dimanche 28/10/18 : 30ème Dimanche Ordinaire B : Messe

ANNONCES

VISITE DU PRETRE : Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé ou un des vicaires

- La catéchèse sur nos paroisses

Chers paroissiens et paroissiennes, les inscriptions et le début de formation en catéchèse ont commencé. Il s’agit de préparation au mariage, au baptême, à la première communion, à la confirmation et à la profession de foi pour ceux qui finissent l’ancienne méthode.

Pour ce qui concerne le mariage, prière de s’inscrire 6 mois avant la célébration du mariage.

Pour ce qui est du baptême des enfants, il faut s’inscrire 3 mois avant la célébration du baptême auprès du curé

Veillez prendre contact avec votre curé et vos catéchistes.

Prochaines dates à retenir

- Les messes de semaine du vendredi (et non plus le mercredi) se dérouleront au Presbytère de Fosses à 18h30.

- Dimanche 30/9 : Confirmation à 16h – Aisemont avec Mgr WARIN.

- Dimanche 7/10 : Messe à 10h des jubilaires de l’entité de Fosses à l’église de Le Roux suivie du drink de l’amitié.

- Mardi 9 /10 : Conseil pastoral de nos paroisses. Rencontre à 20h à la chapelle de Névremont.

- Jeudi 11/10 :- Gouter d’automne à la salle d’ Haut-Vent.

- Samedi 20/10 : Catéfête à Auvelais.

- Dimanche 28/10 : ouverture de la septennale par la confrérie St Feuillen. Messe à 10h00 à l’église de Le Roux - suivie du serment et du verre d’amitié.

- Dans le cadre de l’anniversaire des apparitions à Beauraing, vous pouvez déjà noter dans votre agenda qu’une journée sera organisée le jeudi 29 novembre 2018. Voyage en car – gratuit. Repas 25€ - Infos : Véronique Henrard

- 1er novembre : Toussaint. Voir infos.

CALENDRIER : (Saints de chez nous) en bref

31 OCTOBRE: SAINT FEUILLEN.

Le patron de notre paroisse est saint Feuillen, un moine irlandais né à la fin du VIe siècle. Son père était Fintan, un « prince » d’une province du nord-ouest de l’Irlande ; il est le frère de Fursy et d’Ultain : tous trois sont nés dans l’île d’Inchiquin, dans le lac Corrib, proche du Connemara. Dans cette « Ile des Saints », tous trois se firent moines : à Rathmat d’abord, puis à Clonfert, dans un de ces nombreux monastères qui fleurirent en Irlande convertie par saint Patrick. Ils avaient chacun leur personnalité propre : Fursy était un mystique, un visionnaire ; Feuillen, un missionnaire dans l’âme ; Ultain, au contraire, de tendance érémetique. Ils suivirent cette dure formation selon la règle de saint Colomban : frugalité, discipline sévère, longues stations de prières à genoux, travail manuel et étude. Cela forgeait des hommes au caractère trempé, forts, exigeants pour eux-mêmes mais ouverts aux autres. Après des retraites dans des îles isolées, les trois frères, avec plusieurs compagnons, passent en Angleterre et installent un monastère à Cnoberesburg, au nord de Londres. A partir de là, on a une source sûre : une vie de saint Fursy écrite par un moine irlandais de Nivelles en 657, avec une « Ajoute nivelloise sur Feuillen » (Additamentum nivialense de Fuilano », une base sérieuse pour la vie de notre saint patron puisque écrite deux ans après sa mort par un de ses compagnons irlandais.

En 640, Fursy confie la communauté à Feuillen et part sur le continent, accueilli par le maire du palais de Neustrie qui lui permet d’établir un monastère à Lagny et à Péronne. Le monastère de Cnoberesburg est assailli par un roi païen qui le pille, mais les moines, d’abord prisonniers, sont délivrés par un roi chrétien. Alors ils décident d’aller aussi en Gaule. Ils débarquent à Quentovic, petit port à l’embouchure de la Canche (près du Touquet), et à Péronne trouvent la tombe de leur frère décédé peu auparavant. Le maire du palais les expédie en Austrasie et ils sont reçus à Nivelles par sainte Gertrude et sa mère, fille et veuve de Pépin de Landen, maire du palais et gros propriétaire terrien. Feuillen organise d’abord, à Nivelles, une petite communauté de ses moines irlandais pour assurer les offices pour les moniales de Gertrude, puis il reçoit le domaine de Bebrona où il installe un monastère Feuillen continue d’évangéliser la région et un jour, parti de Nivelles avec trois compagnons pour aller sans doute à Péronne, ils sont dévoyés par des bandits qui d’abord les hébergent mais les massacrent le lendemain matin. C’était le 31 octobre 655, dans un lieu actuellement commune de Le Roeulx. Les corps ne furent retrouvés que 77 jours plus tard et ramenés à Nivelles, celui de Feuillen ensuite à Fosses. Le peuple et des notables accoururent de partout pour lui rendre les honneurs « et on le mit en place dans un lieu très connu et appelé, d’un autre nom, Fosse », dit l’Additamentum.

Tout cela montre que Feuillen, déjà de son vivant, était fort connu et estimé. On ne cite pourtant pas de miracle accompli durant sa vie. Par contre, lors de « l’élévation des reliques » par l’évêque de Liège Henri de Verdun, en 1086, les chanoines de Fosses relatent trois guérisons immédiates et miraculeuses. D’autres sont encore signalées plus tard dans les vies écrites aux siècles suivants. Notre patron est invoqué pour les maux de tête et d’oreilles, et aussi, par les cultivateurs, pour avoir du temps favorable pour les moissons. Ce sont d’ailleurs des fermiers qui revendiquent de porter les deux reliquaires lors des grandes processions septennales en l’honneur de notre saint patron.

Plusieurs églises lui sont dédiées ailleurs qu’à Fosses : au Roeulx, lieu de sa mort ; à Liège, en Outremeuse (Saint-Pholien); à Aix-la-Chapelle ; et aussi dans des paroisses du diocèse de Namur : Tillier (Fernelmont) en garde une statue ; Longchamps (Leuze) : statue et relique ; Omezée, Castillon et Walcourt ; et dans le Brabant : à Enines (Jauche) : statue ; Offus (Ramillies) : beau rétable ; Hédenge (Ramillies) : splendide statue du XVIe, en moine irlandais, et aussi Neerliinter.

Texte : Jean ROMAIN

A LA DECOUVERTE DU DIEU INATTENDU

De Marie-Noëlle Thabut (prêté par Suzanne Boccart et présenté par Jean Romain) Huit prophètes. (9- RUTH) - dernier article de cette série.

Chapitre 8 – Ruth ou le Dieu de l’immigrée.

L’histoire de Ruth n’est pas familière aux chrétiens (on ne la lit presque jamais dans nos églises) alors qu’elle est célèbre en Israël car on la lit dans les synagogues le jour de Shavouöt (en grec : Pentecôte).

C’est l’histoire de Ruth l’étrangère, l’immigrée, originaire du pays de Moab (Jordanie) qui épouse un homme de Bethléem, Booz. Cela se passait au temps des Juges (soit vers 1100 av. J.C.) et Ruth a bel et bien existé. Mais des voix s’élèvent pour dénoncer les dangers de ces mariages mixtes : ne risque-t-on pas de ternir la pureté de la foi ? Ces femmes étrangères n’enseignent même plus l’hébreu à leurs enfants, et donc pas la Bible non plus. On considère qu’il faut préserver l’identité du peuple juif et donc écarter les étrangers. Un autre courant prône l’ouverture : une politique d’exclusion n’est pas non plus sans danger, à force d’élitisme, on pourrait se retrouver tout seul. Et si Dieu est unique, il est le Dieu de tous, y compris des étrangers, surtout ceux qui donnent de signes d’adhésion à la foi d’Israël : ils pratiquent la Loi, y compris le sabbat.

Mais revenons au début de l’histoire. Une famille de Bethléem, père, mère et deux fils émigrent de l’autre côté de la Mer Morte à l’occasion d’une famine. Les fils épousent des Moabites, mais n’ont pas d’enfant. Le père meurt, ainsi que les maris. Restent les trois veuves. Lorsque la famine est terminée en Israël, la mère, Noémi, décide de retourner en Israël ; une des belles-filles préfère rester au pays mais l’autre, Ruth décide d’accompagner sa belle-mère pour adoucir ses vieux jours : « Où tu seras je serai, ton peuple sera mon peuple, ton Dieu sera mon Dieu ». L’auteur semble nous dire : voyez comme certains étrangers sont capables de s agréger à notre peuple.

Nous revoici donc à Bethléem. C’est l’époque de la moisson et Ruth, démunie de tout, va moissonner dans un champ qui appartient à un cousin de sa belle-mère, un certain Booz, bon et riche. Celui-ci comprend la détresse de sa cousine et de Ruth et ce qu’elle a fait pour aider Noémi ; il la prend parmi ses domestiques, l’invite à sa table et, comme elle est jolie... Noémi se prend à rêver à un mariage. Intervient une question d’achat d’un terrain appartenant à Noémi : un parent plus proche, qui est lévite, lui cède son droit de préemption et Booz peut acquérir la terre et épouser Ruth. Les témoins prononcent la bénédiction : « Que le Seigneur rende la femme qui entre dans ta maison

féconde comme Rachel et Léa qui ont bâti la maison d’Israël...

Qu’ainsi la descendance que le Seigneur te donnera de cette jeune femme, ta maison soit comme la maison de Péreç, que Tamar enfanta de Juda ! ». Ainsi, voilà Ruth au rang des femmes des patriarches (Rachel, Léa, Tamar).

La suite est bien sûr à la mesure de cette bénédiction : bientôt Ruth enfante un fils, Oved, qui enfantera Jessé et de Jessé naîtra David le grand roi. Et de David, tout le monde le sait, naîtra un jour le Messie...

La morale de l’histoire ? Une Moabite est l’arrière-grand-mère du roi David : Dieu lui-même ne dédaigne pas d’avoir dans la lignée du Messie une de ces étrangères dont vous vous méfiez tant !

Conclusion : La tendresse de la miséricorde.

Nous avons évoqué huit personnages de la Bible. Ceux qui racontent leur aventure ont voulu nous faire partager leur expérience, leur découverte de Dieu. Et aussi que la foi n’est pas de l’ordre des discours, elle est d’abord une expérience vécue ; c’est dans les réalités bien concrètes de leur vie que ces personnages ont rencontré Dieu. Un Dieu inattendu ! Qui fait alliance avec l’ensemble de l’humanité : Noé. – Qui fait des projets de bonheur pour l’humanité : Abraham. – Qui veut l’homme libre : Moïse. – Qui pardonne sans délai ni conditions : David. - Qui est tout-puissant, mais dans la douceur : Elie. – Qui reste fidèle même quand son peuple oublie de l’être : Osée. – Qui aime tous les hommes, y compris les mécréants : Jonas. – Qui se penche sur tous les laissés-pour-compte de la vie, la veuve, la pauvre, l’immigrée : Ruth.

Huit personnages choisis dans l’Ancien Testament pour montrer que cette découverte de la miséricorde, de la paternité, de la tendresse de Dieu était acquise dès l’Ancien Testament. Une expérience accumulée qui préparait les croyants à accueillir la révélation la plus inattendue encore : Dieu n’a pas dédaigné de se faire homme en Jésus-Christ.

Impossible de conclure un tel parcours, il ne sera jamais fini, il nous reste encore à découvrir et approfondir. A la suite de ces prophètes, les mystiques de tous les temps n’ont pas trop de mots pour traduire l’éblouissement de cette découverte de Dieu. Car la merveille dans tout cela est que la réalité est encore beaucoup plus belle que nous ne pouvons l’imaginer !

FIN

REFLEXIONS ET ACTIONS

LES 7 DONS DU SAINT ESPRIT PAR LE PAPE FRANCOIS

Nous poursuivons un cycle de catéchèse sur les dons de l’Esprit-Saint. Vous savez que l’Esprit-Saint est l’âme, la sève vitale de l’Église et de tout chrétien : c’est l’amour de Dieu qui fait de notre cœur sa demeure en entrant en communion avec nous. L’Esprit-Saint est toujours avec nous, il est toujours en nous, dans notre cœur.

L’Esprit-Saint est « le don de Dieu » par excellence (cf. Jn 4, 10), un cadeau de Dieu et, à son tour, il communique divers dons spirituels à celui qui l’accueille. L’Église en distingue sept : un nombre qui exprime symboliquement la plénitude, la complétude ; on les apprend lorsqu’on se prépare au sacrement de la Confirmation et on les invoque dans l’antique prière que l’on appelle « Séquence à l’Esprit-Saint » : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété et crainte de Dieu.

Chers frères et sœurs, bonjour 6 - Le don de la piété.

Nous voulons aujourd’hui nous arrêter sur un don du Saint-Esprit qui très souvent n’est pas bien compris ou considéré de manière superficielle, et qui touche le cœur de notre identité et de notre vie chrétienne: il s’agit du don de la piété.

Il faut immédiatement préciser que ce don ne signifie pas avoir compassion de quelqu’un, avoir pitié de son prochain, mais il indique notre appartenance à Dieu et notre lien profond avec Lui, un lien qui donne un sens à toute notre vie et qui nous maintient solides, en communion avec Lui, également dans les moments les plus difficiles et compliqués.

1. Ce lien avec le Seigneur ne doit pas être entendu comme un devoir ou une imposition. C’est un lien qui vient de l’intérieur. Il s’agit d’une relation vécue avec le cœur : c’est notre amitié avec Dieu, qui nous a été donnée par Jésus, une amitié qui change notre vie et qui nous remplit d’enthousiasme, de joie. C’est pourquoi le don de la piété suscite tout d’abord en nous la gratitude et la louange. Tel est en effet le motif et le sens le plus authentique de notre culte et de notre adoration. Quand le Saint-Esprit nous fait percevoir la présence du Seigneur et tout son amour pour nous, il réchauffe notre cœur et nous incite presque naturellement à la prière et à la célébration. La piété est donc synonyme d’un authentique esprit religieux, d’une proximité filiale avec Dieu, de cette capacité de le prier avec amour et simplicité qui est propre aux personnes humbles de cœur.

2. Si le don de la piété nous fait croître dans la relation et la communion avec Dieu et nous conduit à vivre comme ses enfants, il nous aide dans le même temps à déverser cet amour aussi sur les autres et à les reconnaître comme des frères. C’est alors que nous serons en effet animés par des sentiments de piété — pas de piétisme ! — à l’égard de ceux qui sont à nos côtés et de ceux que nous rencontrons chaque jour. Pourquoi ai-je dit : pas de piétisme ? Car certains pensent que faire preuve de piété signifie fermer les yeux, prendre le visage d’une image pieuse, faire semblant d’être comme un saint. En piémontais nous disons : faire la « mugna quacia ». Cela n’est pas le don de la piété. Le don de la piété signifie être vraiment capables de se réjouir avec qui est dans la joie, de pleurer avec qui pleure, d’être proche de qui est seul ou angoissé, de corriger qui est dans l’erreur, de consoler qui est affligé, d’accueillir et de secourir qui est dans le besoin.

Il existe un lien très étroit entre le don de la piété et la douceur. Le don de la piété que nous donne le Saint-Esprit nous rend doux, nous rend calmes, patients, en paix avec Dieu, au service des autres avec douceur. Chers amis, dans la Lettre aux Romains, l’apôtre Paul affirme : « En effet, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que nous crions "Abba ! ", c’est-à-dire: Père ! » (Rm 8, 14-15).

Demandons au Seigneur que le don de son Esprit puisse vaincre notre crainte, nos incertitudes, également notre esprit inquiet, impatient, et qu’il puisse faire de nous des témoins joyeux de Dieu et de son amour, en adorant le Seigneur en vérité et également au service de notre prochain avec douceur et avec le sourire que le Saint-Esprit nous donne toujours dans la joie. Que le Saint-Esprit nous donne à tous ce don de piété.

(4 juin 2014)

Demandes d’intentions de messes et recommandations pour le 1/11.

Merci de bien vouloir formuler vos recommandations et vos demandes d’intentions de messes pour l’année 2018/2019 pour le samedi 27/10 au plus tard.

Pour Fosses : remettre votre enveloppe à Bernadette NOËL ou à Anne Laure WASNAIRE au cours des eucharisties ou à leur domicile.

En cas de dernière minute, et au cours de l’année, demander vos intentions avant le 15 du mois surtout si vous désirez que cela figure dans le bulletin paroissial.

Si au cours de l’année 2018/2019, une messe est supprimée le dimanche, les intentions sont reportées dans la paroisse où s’effectue la célébration dominicale.

Un document est à votre disposition au cours des eucharisties dans les différentes paroisses. Merci d’écrire EN IMPRIME les noms et prénoms, le nombre de messes et les dates désirées et de glisser dans une enveloppe ce document ainsi que la somme de 7€ par messe.

D’autre part, il est aussi possible de faire un virement sur le Compte Messes Secteur de Fosses

BE29 3631 5011 9664 en indiquant clairement en communication le nom de la paroisse et l’intention pour laquelle la messe est demandée. (Défunts ou autres)

Pour Bambois : Voir avec BOVY Jeanine, Rue Tri al Hutte, 17, 5070 à Bambois ou au cours des messes.

Pour Sart St Laurent : voir auprès de Véronique Henrard.

Pour Aisemont : Voir Jacqueline Guillaume au 071/71.15.50

Pour Le Roux : Voir Mr Danloy Robert au 071/71.24.90

1er novembre 2018 : 09h00 : Messe à Sart-St-Laurent

09h00 : Messe à Aisemont - 10h00 : messe à Le Roux 11h00 : Messe à Névremont.

14h00 : office et bénédiction des tombes à Fosses.

15h00 : office et bénédiction des tombes à Bambois 16h00 : office et bénédiction des tombes à Sart st Laurent.

Philippe Piéfort, le sculpteur de la toute première statue de 93 cm de haut ainsi que de l'originale de 30 cm. Des copies de la statuette de saint Feuillen sont actuellement en vente au prix de 60 euros. Les amateurs peuvent les trouver au syndicat d'initiative, au centre ReGare, à l’Abbaye de Maredsous ou chez un membre de la confrérie. Haute de 30 centimètres, la copie respecte le poids, la texture, la couleur de l'originale. Plus de 250 exemplaires ont déjà été produits.

Les tee-shirts à l’effigie de la confrérie sont aussi en vente au presbytère au prix de 20 euros

L’abbé Ahoua quitte Fosses-la-Ville pour Neufchâteau: merci à lui!

Voici l’article paru sur le site de l’évêché de Namur

Toutes les paroisses du secteur de Fosses-la-Ville ainsi que les abbés Cyrille Zagadou, Noël Saint-Hubert, René Forthomme et Jean-Marie Evrard, se sont retrouvés samedi dernier pour une célébration commune en l’église de Vitrival. Objectif: remercier l’ancien vice-doyen de Fosses, l’abbé Roger Ahoua, et lui souhaiter le meilleur pour ses nouvelles responsabilités comme doyen de Neufchâteau.

Une paroissienne du secteur de Fosses-la-Ville, Anne-Laure Wasnaire, nous partage ses impressions suite à cette célébration.

''Les chorales de l’entité, les responsables de chorales et les organistes ont rehaussé une fois de plus l’office, comme ils ont l’habitude de le faire lors de cérémonies officielles ou festives. Après le chant d’entrée, c’est Michel Demoitié, Trésorier de la Fabrique d’église de Sart-Eustache qui a pris la parole pour dire merci à l’abbé Roger au nom de nos communautés paroissiales.

Lors de cette eucharistie, nous avons prié pour rendre grâce des services que Roger a accomplis et pour son témoignage qui fut pour nous un signe de la présence de Dieu, mais aussi pour la nouvelle responsabilité qu’il a acceptée à la suite du Christ. Nous souhaitons qu’il soit accueilli dans son nouveau doyenné de Neufchâteau et ses nouvelles paroisses avec joie, entouré d’équipes pour soutenir son service de l’Eglise.

La cérémonie s’est clôturée par des messages et cadeaux. Celui de l’échevin du culte, Jean-François Favresse relevant la bonne gestion de l’abbé, son accueil, sa disponibilité et sa participation aux rassemblements patriotiques. Sans oublier la remise de clé effectuée au début des travaux de la collégiale par l'abbé, au ministre Maxime Prévot qui, à son tour, l'a remise à Julie Bajart pour la société chargée des travaux. Le terme de la mission est prévu en 2019.

Un cadeau a été remis à l’abbé par des membres du collège communal et le bourgmestre Gaëtan de Bilderling. Ensuite, Marc Buchet a pris la parole au nom de la confrérie Saint-Feuillen dont l’abbé fait partie depuis 2016. Il a relevé son enthousiasme, et son intérêt pour les marcheurs. Il les a conduits à Rome et il leur laissera sans aucun doute des traces... Il excusa l’absence du doyen Francis Lallemand, membre aussi de la confrérie Saint-Feuillen, qui était retenu par une autre liturgie. Divers cadeaux furent remis à l'abbé Ahoua, par les membres de la confrérie et par les paroissiens.

Un verre d’amitié a clôturé cette célébration dans une ambiance conviviale comme tout bon Fossois a l’habitude de vivre.

Au revoir, Roger et bonne mission à toi.''

Messe d’accueil de notre nouveau curé l’abbé Fabian MATHOT
et de son vicaire : Moïse KARIM

L’église de Bambois était remplie en ce samedi 22 mars 18h00 pour la messe d’installation de notre nouveau curé et d’accueil de son vicaire. Entouré des abbés René Forthomme, Noël Saint-Hubert, Jean-Marie Evrard, Cyrille Zagadou, ses confrères du secteur de Fosses, la cérémonie était présidée par le doyen Francis Lallemand. D’autres prêtres se sont joints pour cette cérémonie. Comme le chanoine Jean-Paul Demaret, les doyens Philippe Masson de Florennes et Bruno Robberechts de Leuze, l’abbé Claude Thiran moine de Maredsous et l’abbé Michel Vannoorenberghe de passage en Belgique, que nous avons toujours une grande joie à revoir.

Grâce à la délégation des marcheurs qui ont participé à cet évènement, tambours et fifres ont résonné dans l’église. Comme pour le départ de l’abbé Roger Ahoua en août dernier, toutes les chorales se sont unies pour rehausser de leurs chants la célébration, comme elles le font pour les grands évènements.

Le Conseil communal était également largement représenté, ainsi que la Confrérie Saint-Feuillen et des membres du Patro. De nombreux paroissiens de Leuze, où exerçait auparavant notre nouveau curé, avaient fait le déplacement, et les différentes communautés paroissiales du secteur de Fosses étaient présentent. Parmi elles, des bonnes volontés qui ont tout mis en oeuvre pour que cette fête se passe au mieux et dans la convivialité.

Les fabriques d’église des 7 paroisses qui composent le secteur ont remis les clés au nouveau curé.

Le doyen Francis Lallemand lui a confié le Saint-Chrême en vue des baptêmes, l’étole pour le sacrement du pardon et de la réconciliation, la clé du tabernacle –lieu où est conservée l’eucharistie, l’ambon avec pour mission d’y annoncer la Parole de Dieu. Ensuite, les cloches ont sonné pour rappeler qu’un curé a aussi pour mission de convoquer les fidèles et pour présider les célébrations liturgiques, il a reçu le siège de présidence. Puis est venu l’accueil de Moïse, le nouveau vicaire, qui aidera l’abbé Fabian dans ses missions. Il est certain que son accueil est bienvenu pour renforcer l’équipe.

Dans son homélie, l’abbé Francis Lallemand a encouragé les prêtres à « être le reflet du Christ au sein du service pastoral de Fosses » et a rappelé que « Jésus se reconnait dans les petits et ceux qui s’engagent à leur service, devient grand dans le royaume de Dieu. »

Au terme de l’eucharistie, Fabian a pris la parole : « Je confie ma nouvelle mission de curé à votre prière. Mais j’aimerais aussi que ce changement de curé vous questionne : Qu’est-ce qu’une paroisse ? Pourquoi une église au milieu des maisons d’un village ? Vivons-nous ce que Dieu souhaite, et y sommes-nous fidèles ? L’Evangile est une Bonne Nouvelle, et il l’est parce qu’au cœur de l’Evangile, il y a la rencontre du Christ, une rencontre qui produit de la joie. La joie de découvrir que nous sommes aimés de Dieu. Qu’est-ce qu’une paroisse, si ce n’est un lieu privilégié pour faire la rencontre du Christ, pour nourri cette rencontre, et pour avancer ensemble, en hommes et femmes qui se sont laissés toucher par Dieu, qui veulent mieux le connaître, écouter sa voix, prendre du temps avec lui et répondre à son amour par amour ? Une paroisse doit être un lieu où nous pouvons être nourris, où nous pouvons avancer, où nous nous stimulons dans la vie chrétienne. Ne vous y trompez pas ! Ce qui fait la vitalité d’une paroisse, ce n’est pas son curé. Car ce n’est pas moi seul, mais c’et nous tous ensemble qui sommes appelés par le Christ à être une présence de foi dans nos villages, à être pour Dieu un peuple consacré, un peuple animé par sa présence, un peuple à l’écoute de sa Parole, un peuple animé d’un feu dévorant. Par le don de son Esprit, que Dieu suscite des initiatives, qu’il ravive ce qui est devenu tiède au fil du temps, qu’il confirme et enracine ce qui lui plaît, qu’il nous indique ce qui est à changer, qu’il nous rende attentifs aux appels et aux attentes, qu’il nous donne, en un mot, de porter du fruit ».

Le Bourgmestre Gaëtan de Bilderling a souhaité la bienvenue aux nouveaux prêtres dans la commune de Fosses à l’aube de 2019 - marche St Feuillen. « Soyez les bienvenus. Vous avez reçu des clés mais recevez aussi celles du bonheur et du succès et veillez à prendre de temps en temps la clé des champs. »

Et pour clôturer la cérémonie, c’est Katrien Vanlerberghe, représentant les 7 fabriques d’Eglise, qui a pris la parole pour encourager Fabian et Moïse: « Nous comptons sur votre mission. Cordiale bienvenue à Fosses ! »

Anne Laure

 

VISITE DU PRETRE

Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé : fabmathot@gmail.com ou tél : 071/729579

DEMANDE DE MESSES

Les personnes qui souhaitent demander des messes sont invitées à remettre le formulaire adéquat dûment complété à Monsieur le Curé/Vicaire ou aux personnes affectées à cet effet au plus tard le 15 du mois pour que les intentions de messes puissent figurer dans notre bulletin paroissial

« Echos de nos paroisses »

D’autre part, il est aussi possible de faire un virement sur le Compte Messes Secteur de Fosses BE29 3631 5011 9664 en indiquant clairement en communication le nom de la paroisse et l’intention pour laquelle la messe est demandée. (Défunts ou autres)

Prière à Saint Feuillen.

Béni sois-tu, Seigneur, pour nous avoir donné Saint Feuillen Comme témoin de ton Evangile et comme compagnon qui veille sur nous.

Qu’il affermisse notre foi, lui, le chrétien, que n’ont pas découragé les obstacles qu’il a rencontrés en lui et chez les autres.

Qu’il ouvre notre cœur aux autres et à leurs différences, lui, L’évangélisateur, que n’ont arrêtés ni les distances, ni les frontières. Qu’il fortifie notre liberté intérieure, lui, le moine pauvre,

Que n’ont enchaînés ni les puissants ni les passions. Qu’il accompagne nos pas sur les routes du quotidien, Lui, le marcheur de Dieu, que n’ont freiné aucune peur ni découragement.

Pour ta gloire, Seigneur, qui est de nous voir vivants et heureux. Amen.

 

QUI CONTACTER SUR NOS PAROISSES

Abbé Fabian MATHOT (Curé)

Place du Chapitre, 8

5070 Fosses tél : 071/72.95.79

email : fabmathot@gmail.com

 

Abbé René FORTHOMME

Pour le Home Dejaifve

Place de Brogne, 2

5640 Saint-Gérard tél : 071/79.90.35

email : rene.forthomme@skynet.be

 

Abbé Cyrille ZAGADOU (Vicaire)

Rue de la Station, 39

5070 Aisemont tél : 071/72.56.04

email : zbcyril@yahoo.fr

 

Abbé Noël SAINT HUBERT

Prêtre auxiliaire

Place de Vitrival, 1

5070 Vitrival tél : 071/71.17.67

email : noel.hubert@skynet.be

 

Abbé Moïse KARIM (Vicaire)

Rue de la Station, 39

5070 Aisemont tél : 071/72.56.04

email : karim_moise@yahoo.fr

 

Abbé Jean Marie EVRARD Prêtre auxiliaire

Rue du Baty, 48

5070 Bambois Tél : 071/74.28.39

email : ejm@skynet.be

Gardes médicales

Numéro unique pour les urgences : 071/204911 Un poste médical de garde est ouvert sur rendez-vous à la rue de Stierlinsart, 39, 5070 à Bambois. Il est ouvert la nuit de 21h à 8h, les week-ends et les jours fériés de 8h à 21h. Pour les urgences, comme un accident il faut toujours composer le 112

Gardes Pharmacies

L'affichage des gardes se fait de manière uniforme et centralisée sur le site Web www.pharmacie.be. Entre 22 heures et 9 heures du matin, les patients doivent obligatoirement s'adresser à un call center national (0903/99.000) pour connaître la pharmacie de garde la plus proche de leur domicile (le numéro est affiché sur le site pharmacie.be, entre 22H00 et 9H00.

Editeur responsable : Abbé Fabian MATHOT

Place du Chapitre 8, 5070 Fosses. Tél. 071/72 95 79

Abonnement : « Echos de nos paroisses »

Soit par abonnement poste : une participation aux frais (papier, timbres, secrétariat) de 12€ par année, est verser au compte BE20 0682 5209 6256

Soit par email : vous pouvez en faire la demande à l’adresse suivante : echodesparoisses@gmail.com

 

 

 

 

N° 54 novembre 2018

 

A l’approche de la Toussaint, je pense qu’il n’est pas inutile de rappeler le sens de cette fête.

La Toussaint n’est pas une fête triste, mais une fête joyeuse. Dans la joie nous honorons tous les saints, connus et inconnus. Nous connaissons certains de ces saints : saint François, sainte Rita, le Frère Mutien-Marie.

Et puis il y a ceux de chez nous : saint Feuillen, le bienheureux Hugues de Fosses, sainte Julienne... Mais il y a aussi tous ceux dont l’histoire n’a pas retenu le nom. Les saints forment cette multitude immense dont parle le livre de l’Apocalypse : « J’ai vu une foule immense que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues » (Livre de l’Apocalypse 7,9).

La Toussaint n’est pas qu’un regard jeté vers les figures de sainteté du passé. Elle nous propose, d’escalader le mur de notre horizon mortel pour voir ce qu’il y a derrière. Les saints, si nous faisons d’eux nos amis, passent par dessus le mur pour venir en quelque sorte nous faire la courte échelle afin que nous découvrions que l’existence se prolonge au-delà du mur de la mort. Ils nous disent qu’un jour nous serons avec eux. C’est ce que dit le Concile Vatican II : « En vénérant la mémoire des saints, nous espérons partager leur communauté » (SC, 8).

Car la sainteté est un chemin offert à tous, et tous peuvent l’emprunter. C’est, contrairement à ce que nous croyons souvent, un chemin accessible. La sainteté est faite de petites attentions aux autres et de petites victoires sur soi. On rapporte ainsi que saint François de Sales a dû batailler trente ans pour apprendre à fermer une porte sans la claquer. La douceur, la maîtrise de la violence, nourrissent cette sainteté au quotidien, aussi profonde que l’admirable sacrifice des martyrs qui sont persécutés et meurent pour leur foi.

Il n’est donc pas surprenant que le texte de l’Evangile proclamé à la Toussaint soit celui des Béatitudes. Car les Béatitudes montrent les divers chemins vers la sainteté, ouverts aux « pauvres de cœur, aux doux, à ceux qui pleurent, à ceux qui ont faim et soif de la justice, aux miséricordieux, aux cœurs purs, aux artisans de la paix, à ceux qui sont persécutés pour la justice, à ceux que l’on insulte et que l’on persécute pour leur foi ». A tous ceux qui empruntent ces chemins, le Christ fait la promesse décisive : « Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ».

C’est dans la lumière de cette belle fête de la Toussaint que le lendemain, l’Église fait mémoire des défunts. Nous confions alors nos défunts à l’amour de Dieu qui pardonne et à l’intercession des saints dans l’espérance de nous retrouver un jour auprès de Dieu. Notre prière s’appuie avec confiance sur la parole du Christ qui a dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt vivra » (Evangile de Jean 11, 25). C’est de cette vie éternelle dont nous témoignons en allant faire de nos cimetières des jardins couverts de fleurs.

Belle fête de la Toussaint !

Père Fabian

C’est une étrange expérience que d’aller au cimetière rendre visite à quelqu’un qu’on a aimé. Cela commence par une promenade douce et nonchalante, presque rêveuse, jusqu’à cet instant où il n’est plus possible de faire un seul pas en avant et où on se trouve devant une pierre tombale comme devant un obstacle infranchissable. On s’apprêtait à rencontrer quelqu’un et il n’y a personne, il n’y a même plus rien, comme si la terre était plate et qu’on en avait par distraction atteint une bordure. Je me sens devant la tombe de mon père comme devant un mur, au fond d’une impasse.

Il ne me reste plus qu’à lancer mon cœur par-dessus, comme font les enfants quand ils jettent un ballon par-dessus le mur d’enceinte, pour le plaisir un peu anxieux, en allant le rechercher, de pénétrer dans une propriété inconnue.

J’ignore sur quel gravier rebondit mon cœur quand je le lance par-dessus une tombe plus haute que le ciel, mais je sais que ce geste n’est pas vain : au bout de quelques secondes il me revient, empli de joie et aussi frais que le cœur d’un moineau nouveau-né.

Christian Bobin, Ressusciter.

FOSSES-LA-VILLE

Chapelle Notre Dame de Beauraing à Névremont

Messe le Dimanche à 11h00

Les messes de semaine se font le vendredi au presbytère. Les messes du dimanche sont à 11h à la chapelle de Névremont.

Mercredi 31/10/18 : TOUSSAINT : messe à 13h30 au home Dejaifve

Jeudi 1er /11/18 : TOUSSAINT : Messe à 11h00

14h00 : Office à Sart St Laurent pour Fosses et Sart avant la bénédiction des tombes

14h 45: bénédiction au cimetière de Fosses

Vendredi 2/11/18 : Attention, pas de messe au presbytère, car messe des défunts à Aisemont à 18h30

Samedi 3/11/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 4/11 /18 : 31ème Dimanche ordinaire B : messe pour époux Maghue Tournay

Vendredi 9/11/18 : 18h30 : Messe

Samedi 10/11/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 11/11/18 : 32ème Dimanche ordinaire B : Pas de messe à Névremont.

Voir AISEMONT : messe à 10h fête de l’Armistice.

Vendredi 16/11/18 : 18h30 : Messe pour famille Drèze-Philippot

Samedi 17/11/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve


Dimanche 18/11/18 : 33ème Dimanche ordinaire B : messe pour Elise Rally, Guy Hallet

Vendredi 23/11/18 : 18h30 : Messe

Samedi 24/11/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 25/11/18 : CHRIST ROI : Pas de Messe à Névremont.

La Messe est chantée par la Chorale Bebronae à 11h00 à Sart-Saint-Laurent à l’occasion de la fête de Sainte-Cécile.

Vendredi 30/11/18 : 18h30 Messe

BAMBOIS
Paroisse Saint Barthélémy

Messe le Samedi à 18h00

Mercredi 31/10/18 : Messe de la fête de Toussaint à 18h00

Jeudi 1er/11/18 : 15h00: Office et à 15h45 bénédiction au cimetière

Samedi 3/11/18 : 31 émie Dimanche ordinaire B : Messe

Samedi 10/11/18 : 32ème Dimanche ordinaire B : Messe pour Alina Delbart

Samedi 17/11/18 : 33ème Dimanche ordinaire B : Messe pour Michèle et Emile Hocq

Samedi 24/11/18 : CHRIST ROI : Messe pour Jeannine Samson Concert et messe de la Ste Cécile avec la Philharmonique.

BAPTÊME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

- Lucas ESTIEVENART le samedi 3 novembre à 14h00. - Lola MALTER le samedi 10 novembre à 14h00.

DECES : Ils nous ont quittés pour rejoindre la maison du Père.

- Madame Gisèle BERTIEAUX née le 16 juin 1926 à Fontaine-l'Evêque et décédée le 3 octobre 2018 à Namur.

- Monsieur Fernand DEPREZ, veuf de Madame Georgette EISCHEN, né à Spy le 7 avril 1924 et décédé à Auvelais le 17 octobre 2018.

- Monsieur Germain VIAENE, époux de Madame Madeleine THIBAUT, né le 12 septembre 1927 à Ingelmunster et décédé le 19 octobre 2018 à Fosses-la-Ville.

- Monsieur René LABOUREUR, né le 30 avril 1918 à Stavelot et décédé le 19 octobre 2018 à Fosses-la-Ville.

- Madame Christina KLYSZ, née à Tamines le 22 juillet 1948 et décédée à Charleroi le 19 octobre 2018.

- Monsieur Francis TILLIEUX, né à Franchimont le 23 avril 1943 et décédé à Sambreville, le 22 octobre 2018.

SART-SAINT-LAURENT

Paroisse Saint Laurent

Messe le Dimanche à 9h00

Jeudi 1er/11/2018 : TOUSSAINT : 9h00 : Messe

14h00 : office pour Sart et Fosses.

14h45 : bénédiction au cimetière de Sart

Dimanche 4/11/18 : 31ème Dimanche ordinaire B : messe pour Jules Blampain, Maria Demeuse, André et Joel Polomé.

Jeudi 8/11/18 : 9h00 : Messe pour Mathilde Lombardi.

Dimanche 11/11/18 : 28ème Dimanche ordinaire B : Messe pour Marcelle Herreman et Jules Henrard.

Jeudi 15/11/18 : 9h00 : Messe

Dimanche 18/11/18 : 29ème Dimanche ordinaire B : Messe pour Olivier Ancion.

Jeudi 22/11/18 : 9h00 : Messe

Dimanche 25/11/18 : CHRIST ROI : Messe à 11h avec la chorale Bebronae à l’occasion de la fête de Ste Cécile.

Pas de messe à 9h.

Intention de messe : pour Clément Buchet.

Jeudi 29/11/18 : 9h00 : Messe

DECES : Elle nous a quittés pour rejoindre la maison du Père

- Madame Gisèle DEMANET, épouse de Monsieur Richard GOFFART, née le 29 septembre 1931 à Fosses-la-Ville et décédée le 6 octobre 2018 à Fosses-la-Ville.

LE ROUX
Paroisse Sainte Gertrude

Messe le Dimanche à 10h00

Jeudi 1er/11/18 : TOUSSAINT : messe à 10h00 pour Pietro Spedale, Maria Bellaera, Leonie Claes.

16h00 : Bénédiction au cimetière

Dimanche 4/11/18 : 31ème Dimanche Ordinaire : Messe pour Claude Bajart et les défunts de la famille Bajart-Steinier et Luc Bajart.

Samedi 10/11/18 : 32ème Dimanche Ordinaire B : Messe à 17h00
Dimanche 18/11/18 : 33ème Dimanche Ordinaire B :

Messe pour les âmes les plus abandonnées.

Dimanche 25/11/18 : CHRIST ROI : Messe pour les défunts de la famille Pendeville-Doumont et Jacques Pendeville.

AISEMONT

Paroisse Saint Joseph

Messe le Samedi à 17h00

Mercredi 31/10/18 : TOUSSAINT Messe à 17h00

Jeudi 1er /11/18 : TOUSSAINT à 14h00 Bénédiction au cimetière

Vendredi 2/11/18 : Messe du jour des morts à 18h30

Samedi 3/11/18 : 31ème Dimanche Ordinaire B.

Dimanche 11/11/18 : 32ème Dimanche Ordinaire B : à 10h.

Messe du centenaire de l’armistice

Samedi 17/11/18 : 33ème Dimanche Ordinaire B :

Samedi 24/11/18 : CHRIST ROI : Messe

DECES : Nous a quitté pour rejoindre la maison du Père

Monsieur Philippe MOLLE, né à Namur le 23 mai 1957 et décédé à Salzinnes le 22 octobre 2018.

VITRIVAL

Paroisse Saint Pierre
Messe le samedi à 18h00

Mercredi 31/10/18 : TOUSSAINT : Messe à 18h00

Jeudi 1ER /11/18 : TOUSSAINT

15h : Office suivi de la bénédiction des tombes au cimetière à 15h45

Samedi 3/11/18 : 31ème Dimanche Ordinaire B messe pour

Lundi 5/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival
Mardi 6/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 10/11/18 : 32ème Dimanche Ordinaire B messe pour

Lundi 12/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 13/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 17/11/18 : 33ème Dimanche Ordinaire B messe suivie du Te Deum – Fête du Roi.

Lundi 19/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 20/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 24/11/18 : CHRIST ROI : messe pour

Lundi 26/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 27/11/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

SART-EUSTACHE

Paroisse Sainte Croix
Messe le Dimanche à 09h00

Jeudi 1er/11/18 : TOUSSAINT. Messe à 9h00

16h00 : Bénédiction aux cimetières.

Dimanche 4/11/18 : 31ème Dimanche Ordinaire B : Messe

Dimanche 11/11/18 : 32ème Dimanche Ordinaire B : Messe

Dimanche 18/11/18 : 33ème Dimanche Ordinaire B : Messe

Dimanche 25/11/18 : CHRIST ROI : Messe

ANNONCES

VISITE DU PRETRE : Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé ou un des vicaires

AGENDA

Les messes de semaine du vendredi (et non plus le mercredi) se dérouleront au Presbytère de Fosses à 18h30.

1er novembre : Toussaint.

Dimanche 11/11/2018 : Armistice messe à 10h à AISEMONT.

Samedi 17/11/18 : Te Deum de la fête du Roi à l’église St Pierre de Vitrival. 18h00 : Messe suivie du Te Deum et verre de l’amitié.

A L’occasion de la Fête de Sainte Cécile :

Jeudi 22 novembre : 11h00 - Messe à l’église de Saint-Gérard suivie d’un repas à l’abbaye de Brogne pour les choristes et le comité. Fête de Sainte-Cécile

Samedi 24/11 : Bambois : Messe animée par la philharmonique de Fosses à 18h00.

Messe le 25/11/2018 : Messe à 11h00 à Sart-St-Laurent avec la chorale Bebronae à l’occasion de la Sainte-Cécile.

ABONNEMENT ECHOS POUR ANNEE 2019

Comme chaque année, nous vous rappelons le renouvellement de votre abonnement au bulletin mensuel « échos de nos paroisses ».

CALENDRIER : (Saints de chez nous) en bref

16 NOVEMBRE : saint Berthuin.

Ce moine anglo-saxon arriva chez nous en raison de la vision d’un ruisseau qu’il reconnut comme le Landoir à Malonne. Il s’y installa, fut bientôt rejoint par d’autres moines qui formèrent une abbaye soutenue par Pépin de Herstal. Berthuin y mourut en 698. Il est classé parmi les « saints irlandais » de ce « siècle des saints » qui marqua nos régions.

Texte Jean Romain

D’origine aristocratique anglo-saxonne (celtique), Berthuin devint plus tard évêque de l’abbaye d’othbelle où il fut instruit. Un jour, l’ange du Seigneur lui apparut en songe, lui annonçant qu’il devait quitter son pays natal pour se rendre dans la vallée du ruisseau Landuwe (Landoir) en Gaule-Belgique et évangéliser la région. Après avoir fait don de tous ses biens aux pauvres de son diocèse, il se mit en route, se détournant auparavant pour un séjour de deux ans à Rome afin d’y méditer et approfondir les démarches qu’il allait devoir entreprendre. Arrivé à Namur, il longea la Sambre jusqu’au confluent du Landoir (vers 652), comme le Seigneur le lui avait indiqué (endroit où fut érigée, en 1998, une stèle commémorative). Il construisit alors, aidé de quelques "disciples" un oratoire qu’il dédia à la Vierge à laquelle il vouait un culte tout particulier. Suivant encore la prédiction de l’ange, il bâtit cette "église" à l’emplacement d’un cercle de rosée, à côté d’une source qu’il bénit (fontaine Saint-Berthuin, réputée miraculeuse, coulant toujours à proximité de l’église).

Source : Paroisse de Malonne

REFLEXIONS ET ACTIONS
LES 7 DONS DU SAINT ESPRIT PAR LE PAPE FRANCOIS

Nous poursuivons un cycle de catéchèse sur les dons de l’Esprit-Saint. Vous savez que l’Esprit-Saint est l’âme, la sève vitale de l’Église et de tout chrétien : c’est l’amour de Dieu qui fait de notre cœur sa demeure en entrant en communion avec nous. L’EspritSaint est toujours avec nous, il est toujours en nous, dans notre cœur.

L’Esprit-Saint est « le don de Dieu » par excellence (cf. Jn 4,10), un cadeau de Dieu et, à son tour, il communique divers dons spirituels à celui qui l’accueille. L’Église en distingue sept : un nombre qui exprime symboliquement la plénitude, la complétude ; on les apprend lorsqu’on se prépare au sacrement de la Confirmation et on les invoque dans l’antique prière que l’on appelle « Séquence à l’Esprit- Saint » : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété et crainte de Dieu.

Le don de la crainte de Dieu, dont nous parlons aujourd’hui, conclut la série des sept dons de l’Esprit Saint. Cela ne signifie pas avoir peur de Dieu : nous savons bien que Dieu est Père, et qu’il nous aime et veut notre salut, et qu’il pardonne, toujours ; c’est pourquoi il n’y a aucune raison d’avoir peur de Lui ! La crainte de Dieu, au contraire, est le don de l’Esprit qui nous rappelle combien nous sommes petits face à Dieu et à son amour et que notre bien réside dans l’abandon, avec humilité, avec respect et confiance, entre ses mains. Telle est la crainte de Dieu : l’abandon dans la bonté de notre Père qui nous aime tant.

Lorsque l’Esprit Saint établit sa demeure dans notre cœur, il nous transmet réconfort et paix, et nous conduit à nous sentir tels que nous sommes, c’est-à-dire petits, avec cette attitude — tant recommandée par Jésus dans l’Évangile — de celui qui place toutes ses préoccupations et ses attentes en Dieu et se sent entouré et soutenu par sa chaleur et sa protection, précisément comme un enfant avec son papa ! C’est ce que fait l’Esprit Saint dans nos cœurs: il nous fait sentir comme des enfants dans les bras de notre papa. Dans ce sens, alors, nous comprenons bien que la crainte de Dieu prend en nous la forme de la docilité, de la reconnaissance et de la louange, en emplissant notre cœur d’espérance. En effet, tant de fois, nous ne réussissons pas à saisir le dessein de Dieu, et nous nous apercevons que nous ne sommes pas capables de garantir pour nous-mêmes le bonheur et la vie éternelle. C’est précisément dans l’expérience de nos limites et de notre pauvreté, toutefois, que l’Esprit nous réconforte et nous fait percevoir que la seule chose importante est de nous laisser conduire par Jésus entre les bras de son Père.

Voilà pourquoi nous avons tant besoin de ce don de l’Esprit Saint. La crainte de Dieu nous fait prendre conscience que tout vient de la grâce et que notre véritable force réside uniquement dans le fait de suivre le Seigneur Jésus et de laisser le Père déverser sur nous sa bonté et sa miséricorde. Ouvrir son cœur, afin que la bonté et la miséricorde de Dieu pénètrent en nous. C’est ce que fait l’Esprit Saint avec le don de la crainte de Dieu : il ouvre les cœurs. Un cœur ouvert afin que le pardon, la miséricorde, la bonté, les caresses du Père viennent à nous, car nous sommes ses fils infiniment aimés.

Lorsque nous sommes envahis par la crainte de Dieu, alors nous sommes portés à suivre le Seigneur avec humilité, docilité et obéissance. Mais cela, non pas à travers une attitude résignée et passive, ou même de lamentation, mais avec l’émerveillement et la joie d’un fils qui se reconnaît servi et aimé par le Père. La crainte de Dieu, donc, ne fait pas de nous des chrétiens timides, soumis, mais engendre en nous courage et force ! C’est un don qui fait de nous des chrétiens convaincus, enthousiastes, qui ne sont pas soumis au Seigneur par peur, mais parce qu’ils sont émus et conquis par son amour ! Etre conquis par l’amour de Dieu ! Et cela est une belle chose. Se laisser conquérir par cet amour de papa, qui nous aime tant, qui nous aime de tout son cœur.

Mais soyons attentifs, parce que le don de Dieu, le don de la crainte de Dieu est également une « alarme » face à la ténacité du péché. Lorsqu’une personne vit dans le mal, lorsqu’elle blasphème contre Dieu, lorsqu’elle exploite les autres, lorsqu’elle les tyrannise, lorsqu’elle ne vit que pour l’argent, pour la vanité, ou le pouvoir, ou l’orgueil, alors la sainte crainte de Dieu nous met en garde : attention ! Avec tout ce pouvoir, avec tout cet argent, avec tout ton orgueil, avec toute ta vanité, tu ne seras pas heureux. Personne ne peut apporter avec soi dans l’au-delà ni l’argent, ni le pouvoir, ni la vanité, ni l’orgueil. Rien ! Nous ne pouvons apporter que l’amour que Dieu le Père nous donne, les caresses de Dieu, acceptées et reçues par nous avec amour. Et nous pouvons apporter ce que nous avons fait pour les autres. Attention à ne pas placer l’espérance dans l’argent, dans l’orgueil, dans le pouvoir, dans la vanité, parce que tout cela ne nous promet rien de bon! Je pense, par exemple, aux personnes qui ont une responsabilité sur les autres et qui se laissent corrompre ; vous pensez qu’une personne corrompue sera heureuse dans l’au-delà ? Non, tout le fruit de sa corruption a corrompu son cœur et il sera difficile d’aller vers le Seigneur. Je pense à ceux qui vivent de la traite des personnes et du travail d’esclave ; vous pensez que ces gens qui sont impliqués dans la traite des êtres humains, qui exploitent les personnes à travers le travail d’esclave ont dans leur cœur l’amour de Dieu ? Non, ils n’ont pas la crainte de Dieu et ne sont pas heureux. Ils ne le sont pas. Je pense à ceux qui fabriquent des armes pour fomenter les guerres ; mais pensez un peu au genre de métier que c’est. Je suis certain que si je vous pose à présent la question : combien de vous sont fabricants d’armes ? Personne, personne. Ces fabricants d’armes ne viennent pas écouter la Parole de Dieu ! Ils fabriquent la mort, ils sont marchands de mort et font un commerce de mort. Que la crainte de Dieu leur fasse comprendre qu’un jour, tout finit et qu’ils devront rendre compte à Dieu.

Chers amis, le psaume 34 nous fait élever cette prière : « Un pauvre a crié, Yahvé écoute, et de toutes ses angoisses il le sauve. Il campe, l’ange de Yahvé, autour de ses fidèles, et il les dégage » (vv. 6-7). Demandons au Seigneur la grâce d’unir notre voix à celle des pauvres, pour accueillir le don de la crainte de Dieu et pouvoir nous reconnaître, avec eux, revêtus de la miséricorde et de l’amour de Dieu, qui est notre Père, notre papa. Ainsi soit-il.

(11 juin 2014)

Des copies de la statuette de saint Feuillen, réalisée par Philippe Piéfort, sont actuellement en vente au prix de 60 euros. Les amateurs peuvent les trouver au syndicat d'initiative, au centre ReGare, à l’Abbaye de Maredsous ou chez un membre de la confrérie. Haute de 30 cm, la copie respecte le poids, la texture, la couleur de l'originale. Plus de 250 exemplaires ont déjà été produits.

Demandes d’intentions de messes et recommandations pour le 1er novembre

Merci de bien vouloir formuler vos demandes d’intentions de messes pour l’année 2018/2019

Pour Fosses : remettre votre enveloppe à Bernadette NOËL ou à Anne Laure WASNAIRE au cours des eucharisties ou à leur domicile.

(En cas de dernière minute, et au cours de l’année, demander vos intentions avant le 15 du mois surtout si vous désirez que cela figure dans le bulletin paroissial)

Si au cours de l’année 2018/2019, une messe est supprimée le dimanche, les intentions sont reportées dans la paroisse où s’effectue la célébration dominicale.

Un document est à votre disposition au cours des eucharisties dans les différentes paroisses. Merci d’écrire EN IMPRIME les noms et prénoms, le nombre de messes et les dates désirées et de glisser dans une enveloppe ce document ainsi que la somme de 7€ par messe.

D’autre part, il est aussi possible de faire un virement sur le Compte Messes Secteur de Fosses BE73 0682 1288 9260 en indiquant clairement en communication le nom de la paroisse et l’intention pour laquelle la messe est demandée. (Défunts ou autres)

Pour Bambois : Voir avec BOVY Jeanine, Rue Tri al Hutte, 17, 5070 à Bambois ou au cours des messes.

Pour Sart St Laurent : voir auprès de Véronique Henrard.

Pour Aisemont : Voir Jacqueline Guillaume au 071/71.15.50

Pour Le Roux : Voir Mr Danloy Robert au 071/71.24.90

Fête de tous les saints (Toussaint)

Mercredi 31 octobre
Messe à 13h30 Home Dejaifve

Messe à 17h00 à Aisemont

Messe à 18h00 à Bambois

Messe à 18h00 à Vitrival

Jeudi 1er novembre
09h00 : Messe à Sart-St-Laurent
09h00 : Messe à Sart­Eustache
10h00 : Messe à Le Roux

11h00 : Messe à Névremont.

Commémoration des défunts

Jeudi 1er novembre
Temps de prière pour les défunts

14h00 : Sart-St-Laurent
15h00 : Bambois
15h00 : Vitrival

Bénédiction des tombes au cimetière
14h00 : Aisemont
14h45 : Fosses
14h45 : Sart-Saint-Laurent
15h45 : Bambois
15h45 : Vitrival
16h00 : Sart­Eustache
16h00 : Le Roux

Vendredi 2 novembre
Messe du jour des morts à Aisemont à 18h30
(Pas d’autre messe dans le secteur)

Le dernier dimanche de l’Année liturgique nous célébrons le Christ Roi

Quelques repères sur le sens de cette fête. Le Christ Roi ? Un parcours à travers la Passion et la Résurrection de Jésus met en lumière sa seigneurie, ou sa royauté. La liturgie accompagne cet acte de foi en Jésus Seigneur par une fête, celle du Christ Roi. La place de cette fête, à la fin de l’année liturgique, rappelle que le témoignage ultime de Jésus est bien cette royauté née de la Croix, paradoxale, difficilement compréhensible, mais incontestable.

En 1925, le pape Pie XI, par l’encyclique Quas primas, instituait la fête du Christ Roi. Par là, il voulait rappeler la souveraine autorité du Christ sur les hommes et les institutions. Dans un premier temps, cette solennité était célébrée le dernier dimanche d’octobre ; à présent, elle l’est au 34e dimanche du temps ordinaire, le dernier dimanche de l’année liturgique.

Selon les années, le passage d’évangile proclamé à cette messe est emprunté à Matthieu (Matthieu 25), Jean (Jean 18) ou Luc (Luc 23). Dans le premier cas, il s’agit du Jugement dernier et, dans les deux autres, de la Passion du Christ.

Cette fête du Christ Roi n’est pas sans analogie avec une autre fête liturgique : le dimanche des Rameaux. En effet, lorsqu’il entre à Jérusalem, Jésus est acclamé comme « Fils de David ». Il est alors accompagné des Hosannah de la foule. La lecture de la Passion, comportant les dialogues avec Pilate et avec les autorités religieuses du temps, montrera que la royauté de Jésus est au centre des débats.

Elle l’a été tout au long de la vie de Jésus : la puissance des signes accomplis par lui – notamment la multiplication des pains – portait les foules à en faire un roi de providence... Jésus ne s’y est pas trompé et ce verset de l’évangile de Jean est instructif : « En vérité, en vérité, je vous le dis : vous me cherchez non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et avez été rassasiés. » (Jean 6, 26.)

Jean pointe le grand enjeu de la vie du Christ : tout au long de son parcours et de sa prédication, il donne des signes de la royauté qu’il entend exercer. Mais, le plus souvent, ces signes ne sont pas perçus. Là où il atteste une royauté d’amour et de service, on voudrait le voir exercer une royauté de toute-puissance. La Passion a définitivement tranché : le Christ exerce la plénitude de sa souveraineté quand il donne sa vie.

(Texte proposé par Anne Laure)

Sainte Cécile, patronne des musiciens - 22/11

Sainte Cécile est la patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs, des luthiers, des chanteurs et des poètes. Elle est fêtée le 22 novembre.

Cécile, fille d’un illustre praticien sicilien, était une jeune fille de la plus haute noblesse. Elle vivait au IIème siècle de notre ère. Elle possédait tous les dons de grâce, de beauté et d’innocence qu’une jeune fille pouvait avoir. Riche et cultivée, elle était fervente des arts et avait un talent tout particulier pour la musique. On raconte que Cécile possédait une très belle voix dont elle se servait pour chanter les louanges du Seigneur et qu’un ange veillait sur elle. Très jeune, elle voua sa vie à Dieu et fit vœu de virginité.

Le jour de la Sainte Cécile est un jour de célébration pour de nombreuses formations musicales qui honorent leur patronne.

Le chant et le rôle de la chorale

« Parmi les fidèles, la schola ou chorale exerce sa fonction liturgique propre » (Présentation générale du missel romain, n° 103)°

Qu’on l’appelle chorale, schola, chapelle musicale, chœur ou groupe de chanteurs, voilà un groupe auquel l’Eglise reconnaît une fonction liturgique. Qu’il remplisse cette fonction tous les dimanches, ou une fois par mois, ou aux fêtes seulement, ou seulement lors des célébrations diocésaines, ce groupe reçoit de l’Eglise une mission dont il semble utile de rappeler les contours.

L’instruction Musicam sacram (5 mars 1967) le fait en ces termes : « Le chœur, ou chapelle musicale, ou schola cantorum, mérite qu’on lui accorde une attention particulière à cause du service liturgique qu’il rend. A la suite des normes conciliaires concernant la réforme liturgique, sa tâche est devenue encore plus claire et plus importante ; il doit, en effet, veiller à l’exécution exacte des parties qui lui sont propres, selon les divers genres de chants, et favoriser la participation active des fidèles dans le chant.». Et Jean Paul II de continuer « Elle joue en effet dans l’assemblée le rôle de guide et de soutien, et à certains moments de la Liturgie, elle a un rôle propre et spécifique. » (Chirographie pour le centenaire du Motu proprio de saint Pie X Tra le sollicitudini, 22 novembre 2003)

Le rôle du chant dans la vie de l’Église

Dans le christianisme, la foi se chante. Le chant est l'un des principaux éléments qui ont fait, au cours des siècles passés, et qui font, maintenant dans le monde entier, la renommée des disciples de Jésus. La part dévouée au chant en assemblée a varié au cours des époques et d'un endroit à l'autre. Mais aujourd'hui, la plupart des Églises consacrent environ un tiers du temps de rassemblement au chant. Elles investissent également une quantité considérable de temps, d'efforts et d'énergie dans la facette musicale de la vie de l'Église.

Néanmoins, chanter la Parole de Dieu (à condition que ce soit vraiment la Parole de Dieu qui soit chantée) revêt une importance vitale : c'est une forme de "ministère de la Parole" à la fois unique et puissante. Cette réalité n'a pas toujours été suffisamment appréciée.

Nous souhaitons une belle fête aux choristes et organistes qui participent à la vie de nos paroisses et nous leur disons « MERCI ».

Et voici une prière : De Mgr Robert Le Gall (Archevêque de Toulouse)

« Cécile, toi qui as été fidèle à ta vocation de baptisée et qui comme le Christ, as donné ta vie par amour pour le Père, apprends moi à dépasser mes peurs pour témoigner de ma foi au Ressuscité.
Apprends-moi aussi, toi la sainte patronne des musiciens, à chanter les louanges du Seigneur tout au long de ma vie et même dans mes jours de peine. »

Extrait : Louis Groslambert, Prêtre, responsable de la PLS et de la
musique liturgique du diocèse de Belfort-Montbéliard

VISITE DU PRETRE : Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé : fabmathot@gmail.com ou tél : 071/729579

DEMANDE DE MESSES : Les personnes qui souhaitent demander des messes sont invitées à remettre le formulaire adéquat dûment complété à Monsieur le Curé/Vicaire ou aux personnes affectées à cet effet au plus tard le 15 du mois pour que les intentions de messes puissent figurer dans notre bulletin paroissial « Echo de nos paroisses »

D’autre part, il est aussi possible de faire un virement sur le Compte Messes Secteur de Fosses BE73 0682 1288 9260 en indiquant clairement en communication le nom de la paroisse et l’intention pour laquelle la messe est demandée. (Défunts ou autres)

 

QUI CONTACTER SUR NOS PAROISSES

Abbé Fabian MATHOT (Curé)

Place du Chapitre, 8

5070 Fosses tél : 071/72.95.79

email : fabmathot@gmail.com

 

Abbé René FORTHOMME

Pour le Home Dejaifve

Place de Brogne, 2

5640 Saint-Gérard tél : 071/79.90.35

email : rene.forthomme@skynet.be

 

Abbé Cyrille ZAGADOU (Vicaire)

Rue de la Station, 39

5070 Aisemont tél : 071/72.56.04

email : zbcyril@yahoo.fr

 

Abbé Noël SAINT HUBERT

Prêtre auxiliaire

Place de Vitrival, 1

5070 Vitrival tél : 071/71.17.67

email : noel.hubert@skynet.be

 

Abbé Moïse KARIM (Vicaire)

Rue de la Station, 39

5070 Aisemont tél : 071/72.56.04

email : karim_moise@yahoo.fr

 

Abbé Jean Marie EVRARD Prêtre auxiliaire

Rue du Baty, 48

5070 Bambois Tél : 071/74.28.39

email : ejm@skynet.be

 

 

Editeur responsable : Abbé Fabian MATHOT

Place du Chapitre 8, 5070 Fosses. Tél. 071/72 95 79

Abonnement : « Echos de nos paroisses »

Soit par abonnement poste : une participation aux frais (papier, timbres, secrétariat) de 12€ par année, est verser au compte BE20 0682 5209 6256

Soit par email : vous pouvez en faire la demande à l’adresse suivante : echodesparoisses@gmail.com

 

 

L’abbé Ahoua quitte Fosses-la-Ville pour Neufchâteau: merci à lui!

Toutes les paroisses du secteur de Fosses-la-Ville ainsi que les abbés Cyrille Zagadou, Noël Saint-Hubert, René Forthomme et Jean-Marie Evrard, se sont retrouvés samedi dernier pour une célébration commune en l’église de Vitrival. Objectif: remercier l’ancien vice-doyen de Fosses, l’abbé Roger Ahoua, et lui souhaiter le meilleur pour ses nouvelles responsabilités comme doyen de Neufchâteau.

Une paroissienne du secteur de Fosses-la-Ville, Anne-Laure Wasnaire, nous partage ses impressions suite à cette célébration.

''Les chorales de l’entité, les responsables de chorales et les organistes ont rehaussé une fois de plus l’office, comme ils ont l’habitude de le faire lors de cérémonies officielles ou festives. Après le chant d’entrée, c’est Michel Demoitié, trésorier de la Fabrique d’église de Sart­Eustache qui a pris la parole pour dire merci à l’abbé Roger au nom de nos communautés paroissiales.

Lors de cette eucharistie, nous avons prié pour rendre grâce des services que Roger a accomplis et pour son témoignage qui fut pour nous un signe de la présence de Dieu, mais aussi pour la nouvelle responsabilité qu’il a acceptée à la suite du Christ. Nous souhaitons qu’il soit accueilli dans son nouveau doyenné de Neufchâteau et ses nouvelles paroisses avec joie, entouré d’équipes pour soutenir son service de l’Eglise.

La cérémonie s’est clôturée par des messages et cadeaux. Celui de l’échevin du culte, Jean-François Favresse relevant la bonne gestion de l’abbé, son accueil, sa disponibilité et sa participation aux rassemblements patriotiques. Sans oublier la remise de clé effectuée au début des travaux de la collégiale par l'abbé, au ministre Maxime Prévot qui, à son tour, l'a remise à Julie Bajart pour la société chargée des travaux. Le terme de la mission est prévu en 2019.

Un cadeau a été remis à l’abbé par des membres du collège communal et le bourgmestre Gaëtan de Bilderling. Ensuite, Marc Buchet a pris la parole au nom de la confrérie Saint-Feuillen dont l’abbé fait partie depuis 2016. Il a relevé son enthousiasme, et son intérêt pour les marcheurs. Il les a conduits à Rome et il leur laissera sans aucun doute des traces... Il excusa l’absence du doyen Francis Lallemand, membre aussi de la confrérie Saint-Feuillen, qui était retenu par une autre liturgie. Divers cadeaux furent remis à l'abbé Ahoua, par les membres de la confrérie et par les paroissiens.

Un verre d’amitié a clôturé cette célébration dans une ambiance conviviale comme tout bon Fossois a l’habitude de vivre.

Au revoir, Roger et bonne mission à toi. "