Info  doyénné

Mise  à  jour    :29/04/2018 09:49:53 

 

 

janvier

 

Messe télévisée à Le Roux

N° 48 avril 2018

N° 49 mai 2018

 

Messe télévisée à Le Roux

Dimanche 15 avril : 3ème dimanche de Pâques - Le Jour du Seigneur

https://www.lejourduseigneur.com/jds_referent_videos/dimanche-15-avril-3eme-dimanche-de-paques/

 

N° 48 avril 2018

La Pâque du Seigneur, un temps de renouveau...

Bien chers sœurs et frères dans le Christ, nous voici au sommet de notre vie chrétienne, la vie même, ce qui fonde notre être chrétien : la Mort, la Résurrection et la Glorification de Notre-Seigneur, Jésus- Christ.

Comme les Apôtres et à leur suite, nous devons annoncer cette Bonne Nouvelle de sa résurrection ; c’est surtout la venue et la rencontre du Christ ressuscité qui emmènera les Apôtres au-delà d’eux-mêmes et les conduira à adhérer à la nouveauté de la vie divine dans le Christ Vivant. Comme eux, nous sommes invités à faire ce chemin, car Jésus rejoint les gens là où ils se trouvent, même s’ils s’égarent. C’est lui qui ouvre les Écritures, c’est lui qui est la clef de l’Écriture, c’est lui qui donne la foi en lui-même et conduit à la véritable rédemption. Par l’Écriture Sainte, Dieu prépare son plan de salut que le Christ a accompli ; le sacrement de l’Eucharistie est par excellence une rencontre du Seigneur.

Le sens de la Résurrection du Christ est de recréer une humanité nouvelle où l’homme est réellement réalisé et heureux. Tous les hommes sont appelés à renaître de l’eau et de l’esprit. Pour le croyant, cette renaissance se produit dans la vie ecclésiale et sacramentaire. Le renouveau catéchétique dans lequel s’est engagé notre diocèse et partant toutes les paroisses doit aller dans ce sens : découvrir le vrai visage de Jésus Christ.

La foi en la Résurrection est au cœur du christianisme. C’est par elle que la réponse aux problèmes derniers de la condition humaine, ceux qui concernent les abîmes de la mort et du mal, est donnée. Elle en représente aussi l’aspect le plus scandaleux pour la raison humaine. Elle s’insère dans la trame des événements de l’histoire humaine. Et s’il n’en était pas ainsi, elle ne modifierait pas cette condition. Elle est en même temps une irruption de Dieu qui introduit une discontinuité dans cette histoire et nous fait passer sur un autre plan. Ceci est vrai non seulement pour la Résurrection du Christ, principe de toute résurrection, mais aussi pour la résurrection de nos corps, objet de notre espérance. Ceci est vrai également pour la résurrection qui nous fait passer dès maintenant de la mort à la vie, du mensonge à la vérité, de la guerre à la paix « parce que nous aimons nos frères »(1 Jn 3,14).

Oui, le Christ est vraiment ressuscité. Alléluia ! Alléluia : Il est vivant ici et maintenant, au milieu de nous. Puisse-t-Il nous renouveler dans notre foi, notre espérance et notre charité, afin que nous discernions les signes de sa présence dans notre vie quotidienne. Nous serons alors par toute notre vie témoins de la Bonne Nouvelle : nous sommes ressuscités en Lui.

UNE JOYEUSE FÊTE DE PÂQUES À TOUTES ET À TOUS !

Votre frère et ami, le Père AHOUA Miessan Auguste Roger

 

Formation l’école de Jésus

« LA SPIRITUALITE LAICALE SELON LE CONCILE VATICAN II »

Bien chers amis, nous continuons notre formation avec l’enseignement de Lumen Gentium (La Lumière des Peuples).

L’ENSEIGNEMENT DU DECRET "APOSTOLICAM ACTUOSITATEM" (A.A.)

A ce niveau de notre réflexion, nous voulons apprécier l’importance de ce décret dans la vie laïcale à travers ces six chapitres :

        I.      LA VOCATION DES LAÏCS À L’APOSTOLAT   (2-4)

      II.      LES BUTS À ATTEINDRE                                            (5-8)

    III.      LES DIVERS CHAMPS DE L’APOSTOLAT         (9-14)

   IV.      LES DIVERS MODES D’APOSTOLAT                  (15-22)

     V.      LES DISPOSITIONS À OBSERVER                                        (23-27)

   VI.      LA FORMATION À L’APOSTOLAT                       (28-32)

 

LA SPIRITUALITE LAÏCALE SELON LE CONCILE VATICAN II »

LE DÉCRET "APOSTOLICAM ACTUOSITATEM" (A.A.) EN PARTICULIER

Bien chers amis, à ce niveau de notre réflexion, nous voulons apprécier l’importance de ce décret dans la vie laïcale.

III. LES DIVERS CHAMPS DE L’APOSTOLAT (9-14)

Introduction N.9

L’apostolat doit être exercé dans des milieux divers qui existent soit à l’intérieur de l’Eglise, soit à l’extérieur dans le monde. Le décret ne touche pas tous les milieux : il aurait été impossible. Il fait un choix en rapport à leur importance et intérêt : les communautés ecclésiales, la famille, les jeunes, les milieux sociaux et les secteurs nationaux et internationaux. Nous allons les voir en particulier pour en dégager les implications spirituelles.

LE ROLE DE LA FEMME

La femme doit être plus active dans la vie sociale. Ce passage est en harmonie avec d’autres références de Vatican II au sujet de la femme. GS. 12 affirme que la société de l’homme et de la femme est l’expression première de la communauté des personnes. Toute discrimination étant contraire aux desseins de Dieu.

A la fin du Concile, parmi les différents messages envoyés au monde, celui adressé aux femmes est le signe d’une nouvelle mentalité qui se manifeste dans l’Eglise. Cela est une conséquence du changement qui s’opère dans la société civile. "Mais l’heure vient, l’heure est venue où la vocation de la femme s’accomplit en plénitude, l’heure où la femme acquiert dans la cité une influence, un rayonnement, un pouvoir jamais atteint jusqu’ici. C’est pourquoi…les femmes imprégnées de l’esprit de l’évangile peuvent aider l’humanité à ne pas déchoir".

Cependant il faut reconnaître que de nos jours beaucoup de chemin reste encore à faire, même à l’intérieur de l’Eglise, pour que la femme puisse y avoir une part active et une plus grande responsabilité. Sur ce point il y a beaucoup de publications et de recherches qui ont été faites, surtout dans le monde anglophone : il s’agit d’un point de discussion très actuel. Il faudrait éviter que tout le débat sur ce sujet ne se réduise à la question de l’ordination ou non des femmes au sacerdoce ministériel.

LES COMMUNAUTES ECCLESIALES n. 10

Le texte commence avec une affirmation de principe : la part active que les laïcs doivent avoir dans la vie et l’action de l’Eglise se fonde sur le fait de leur participation à la fonction du Christ prêtre, prophète et roi, que nous avons déjà considérée. Il ne faut jamais oublier cela. C’est un droit que les laïcs possèdent et non une concession du clergé.

Ensuite on dit que l’action des laïcs est nécessaire : "Sans elle l’apostolat des pasteurs ne peut, la plupart du temps obtenir son plein effet". Pour s’en convaincre il suffit d’y penser et de ne pas oublier qu’il s’agit d’apostolat et non de la pastorale des sacrements et des fêtes et donc de l’activité pour les chrétiens "pratiquants".

La contribution apostolique des laïcs s’exprime en plusieurs directions :

Aide et soutien moral à leurs frères, spécialement les pasteurs,

Engagement dans les œuvres apostoliques de leur communauté,

Action pour récupérer ceux qui se sont éloignés de l’Eglise,

Collaboration pour la diffusion de la Parole de Dieu spécialement à travers la catéchèse,

Collaboration au ministère pastoral et à l’administration des biens de l’Eglise à travers leurs compétences particulières.

LA PAROISSE

C’est le lieu normal de l’activité apostolique des laïcs. Elle doit avoir toujours une dimension communautaire et la paroisse peut satisfaire cette exigence si tous y vivent et agissent avec un certain esprit.

Dans la paroisse, spécialement dans les villes, il y a une forte diversité humaine ; il y a le pluralisme de conditions et situations sociales et culturelles : cela exige une grande ouverture de la part de la communauté chrétienne ; un esprit unitaire à la dimension de l’Eglise entière qui est universelle.

LE CONSEIL PAROISSIAL

C’est un lieu privilégié pour que les laïcs les plus engagés et compétents dans la vie de foi puissent s’exprimer. On ne peut pas penser que dans une paroisse tous les laïcs ou la plus grande partie arrive à s’engager concrètement et chacun devienne un animateur.

Les richesses spirituelles de certains peuvent stimuler et contribuer à une action plus incisive et plus participée de la communauté chrétienne. La paroisse n’est pas le clergé. Elle a une force d’attraction et d’animation beaucoup plus vaste si son action est le fruit de la collaboration d’un bon nombre de chrétiens.

Le chemin d’un conseil pastoral n’est pas facile. Nous considérons ce point toujours dans le cadre des implications spirituelles. Il faut dire que cette expérience exige une grande maturité humaine et chrétienne de la part des prêtres et de la part des laïcs. Les uns et les autres doivent savoir se respecter, s’écouter, s’accepter, s’instruire réciproquement : en effet chacun peut avoir quelque chose à enseigner aux autres, même aux prêtres. Tout cela doit pouvoir se faire dans un cadre de vie de foi et de charité.

En outre, nous pouvons penser que l’engagement en paroisse, où on prend les décisions d’orientation sur la vie de la communauté, peut développer un nouveau sens d’appartenance et de responsabilité chez les participants.

De par sa nature le conseil pastoral constitue un centre de réflexion, de maturation des questions et de prise de décisions : les membres sont ainsi appelés à se considérer collégialement responsables des initiatives que prend la paroisse.

LE DIOCESE

L’action des laïcs doit dépasser le niveau paroissial pour atteindre le diocèse, dont la paroisse est une cellule. D’après LG11 le diocèse "constitue l’église particulière en laquelle est vraiment présente et agissante l’Eglise du Christ une, sainte, catholique et apostolique". Dans le diocèse et autour de l’évêque il y a une réalité ecclésiale à vivre et beaucoup d’initiatives à formuler et à suivre et tous les laïcs doivent pouvoir y être actifs.

Aujourd’hui les institutions diocésaines se sont multipliées avec tout ce qu’elles exigent au niveau du personnel et du travail : elles peuvent remplir leur fonction s’il y a des laïcs disponibles et compétents. (A suivre)

AHOUA Miessan Auguste Roger, votre Curé

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L’Équipe de « L’écho de nos Paroisses »  forme une fois encore pour vous, cher lecteur, et pour ceux et celles qui vous sont chers, un Bonne fête de Pâques.

 

FOSSES-LA-VILLE

Chapelle Notre Dame de Beauraing à Nèvremont

Messe le Dimanche à 11h00

Les messes de semaine se font au presbytère.

Les messes du dimanche sont à 11h à la chapelle de Névremont.

Samedi 31/3/18  : 20h00 Vigiles Pascales.

Mercredi 4/4/18 : 18h30: Messe pour Bernard Emma (F)

Samedi 7/4/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 8/4/18 : 2ème Dimanche de Pâques B Messe pour Bernard Emma et François Guillaume

Mercredi 11/4/18 : 18h30 : Messe pour Falys R-Demoulin J.A (F)

Samedi 14/4/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 15/4/18 : 3ème Dimanche de Pâques B : Messe pour Juliette Nulens ;

pour Mr et Madame Jacquemin Petit Anciaux ; Bernard Buchet

Mercredi 18/4/18  : 18h30 : Messe pour Aitkens A-Guillaume J (F)

Samedi 21/4/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 22/4/18 : 4ème Dimanche de Pâques B Messe pour Aitkens A-Guillaume J (F)

et pour Pol Noël et Yvonne Guerry

Mercredi 25/4/18 : Pas de messe (intentions reportées au 29/4)

Samedi 28/4/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 29/4/18 : 5ème Dimanche de Pâques B Messe pour Bolle Lucie, Vve Js. Noël (F)

BAPTEME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

DUBOIS Gloria le samedi 14 avril 2018 à 13h00

DECES : Il nous a quittés pour rejoindre la maison du Père.

Henin Jules le 8 mars 2018

 

 

Bambois

Succursale Episcopale Saint Barthélémy

Messe le Samedi à 18h00

Dimanche 1er/4/18: Dimanche de Pâques B - Messe à 11h pour Léon et Odile Viaene-Dreze ; Daniel et Huguette Viguié ; Docteur Jean Marie Crespeigne ; l’Abbé Guy Moreau

Samedi 7/4/18 : 2ème Dimanche de Pâques pour Hélène Henriet ; Marcel Lessire

Samedi 14/4/18 : 3ème Dimanche de Pâques pour Roger Laurent, René et Nadine Gosset,  Jules Michaux et Alina Delbart

Samedi 21/4/18 : 4ème Dimanche de Pâques pour Romain Aline ; Jacques Motte

Samedi 28/4/18 : 5ème Dimanche de Pâques pour Jean et Jean-Marie Boccart

BAPTEME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

COLLARD Gabriel le dimanche 1er avril 2018 à 13h00

MELOT Loucia le samedi 21 avril 2018 à 11h00 de notre paroisse

DECES : Ils nous ont quittés pour rejoindre la maison du Père.

Pol Populaire le 7 mars 2018

Dubisy Jean Luc le 15 mars 2018

Toussaint Victor le 15 mars 2018

 

Sart-Saint-Laurent

Paroisse Saint Laurent

Messe le Dimanche à 9h00

Dimanche 1/4/18 : Dimanche de Pâques B

Jeudi 5/4/18 : 9h00 : Messe pour Léon et Allain Billet

Dimanche 8/4/18 : 2ème Dimanche de Pâques B pour Charles Fastre et Thérèse Collin

Jeudi 12/4/18 : 9h00 : Messe pour Abbé Léon Goret

Dimanche 15/4/18: 3ème Dimanche de Pâques B pour Famille Roberti et Jean Pessleu

Jeudi 19/4/18 : 9h00 : Messe pour Jules ?

Dimanche 22/4/18: 4ème Dimanche de Pâques B pour Famille Neirinck-Maenhout

Jeudi 26/4/18  : 9h00 : Messe pour Louis Steignier

Dimanche 29/4/18 : 5ème Dimanche de Pâques B pour Jules Henrard

LE ROUX

Paroisse Sainte Gertrude

Messe le Dimanche à 10h00

Dimanche 1/4/18 : Dimanche de Pâques B - Messe animée par les enfants : Pour Mr Lucien et Louis Jacquemin

Dimanche 8/4/18 : 2ème Dimanche de Pâques B pour Laret Alexandre (F) ; Quinet Léon et Wauthier Emile (F) ; pour Anne Marie Limbourg

Dimanche 15/4/18 : 3ème Dimanche de Pâques B : Messe Télévisée pour Challe Isidorienne (F) ; Quinet Léon et Wauthier Emile(F)

Dimanche 22/4/18 : 4ème Dimanche de Pâques B pour Challe Isidorienne (F) ;  Quinet Léon et Wauthier Emile(F)

Dimanche 29/4/18 : 5ème Dimanche de Pâques B pour Challe Isidorienne (F) ;  Quinet Léon et Wauthier Emile(F)

MARIAGE : PAULET Alain et HENSENNE Emmanuelle s’uniront par les liens sacrés du mariage le samedi 28 avril 2018 à 11h00 en notre paroisse. Nos félicitations et nos vœux de bonheur les accompagnent !

Aisemont

Paroisse Saint Joseph

Messe le Samedi à 17h00

Samedi 31/3/18  : Vigiles Pascales à 18h

Samedi 7/4/18 : 2ème Dimanche de Pâques pour Colette Godart ; Lambot Malvina (F)

Samedi 14/4/18 : 3ème Dimanche de Pâques pour Christelle Et Ernest Gillain ; Lambot Malvina (F)

Samedi 21/4/18 : 4ème Dimanche de Pâques pour Lambot Antoine (F)

Samedi 28/4/18 : 5ème Dimanche de Pâques : Profession de foi

MARIAGE : GENARD Didier et GENOT Lysiane s’uniront par les liens sacrés du mariage le samedi 28 avril 2018 à 15h00 en notre paroisse. Nos félicitations et nos vœux de bonheur les accompagnent !

VITRIVAL

Paroisse saint Pierre (Messe à la Salle Saint Hubert)

Messe le samedi à 18h00

Samedi 31/3/18 :20h00 : Vigiles Pascales pour Dor Rosalie (F) ; Masson Joséphine (F) ; Spineux Hervé et Famille Gadisseur

Lundi 2/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 3/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 7/4/18 : 2ème Dimanche de Pâques pour les défunts Godart-Festraets

Lundi 9/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 10/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 14/4/18 : 3ème Dimanche de Pâques pour Dor Rosalie (F) ; pour Fauconnier-Lamy (F)

Lundi 16/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 17/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 21/4/18 : 4ème Dimanche de Pâques pour Dor Rosalie (F) ; pour Fauconnier-Lamy (F)

Lundi 23/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 24/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 28/4/18 : 5ème Dimanche de Pâques pour Dor Rosalie (F) ; pour Abbé Paul Jacques (F)

Lundi 30/4/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

BAPTEME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

SPINEUX Nicolas le samedi 8 avril 2018 à 15h00 de notre paroisse

POLIDOR Basil le samedi 14 avril 2018 à 15h00 de notre paroisse

SART-EUSTACHE

Paroisse Sainte Croix

Messe le Dimanche à 09h00

Dimanche 1/4/18 : Dimanche de Pâques B pour Familles Duculo-Bauwenne (F)

Dimanche 8/4/18 : 2ème Dimanche de Pâques B pour Fauconnier Leclercq 

Dimanche 15/4/18 : 3ème Dimanche de Pâques B pour l’Abbé Lamart et sa maman

Dimanche 22/4/18 : 4ème Dimanche de Pâques B pour Hougardy N et les défunts de la famille (F)

Dimanche 29/4/18 : 5ème Dimanche de Pâques B pour Hougardy N et les défunts de la famille (F)

ANNONCES

VISITE DU PRETRE : Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé : Père Auguste Roger AHOUA : ahouarogera@yahoo.fr 071729579 / 0492 605669

    • La catéchèse sur nos paroisses

Chers paroissiens et paroissiennes, les inscriptions et le début de formation en catéchèse ont commencé. Il s’agit de préparation au mariage, au baptême, à la première communion, à la confirmation et à la profession de foi pour ceux qui finissent l’ancienne méthode.

Pour ce qui concerne le mariage, prière de s’inscrire 6 mois avant la célébration du mariage.

Pour ce qui est du baptême des enfants, il faut s’inscrire 3 mois avant la célébration du baptême auprès du Père Curé au 0492605669.

Veillez prendre contact avec votre curé et vos catéchistes.

 

Prochaines dates à retenir

 

-         Les messes de semaine du mercredi se dérouleront au Presbytère de Fosses à 18h30.

-         Préparation au mariage : Les mercredis 4, 18 et avril à 19h00 : au presbytère de Fosses, 8 Place du Chapitre, 5070 Fosses.

 

-         Renouvellement des abonnements de notre journal. URGENT.  (voir dernière page)

 

-         Messe Télévisée à Le Roux : Dimanche 15 avril à partir de 10h00.

-         Voici l'adresse E-mail des paroisses de Fosses : psecteurdefosses@yahoo.fr  pour ceux et celles qui souhaiteraient nous faire des suggestions ou propositions en vue d'améliorer ce qu'ils souhaitent.

 

-         Fête de Sainte Brigide : Dimanche 6 mai – messe à 11h sous chapiteau au home Dejaifve

       Pèlerinage aux baguettes qui sera suivi du repas organisé par la confrérie St Feuillen. 

-         6 mai : Visite du chantier de la collégiale de 10 à 17h place du chapitre par la confédération de la construction et les entreprises Bajart. Bar et petite restauration.

 

    • Les messes de semaine du mercredi se dérouleront au Presbytère de Fosses à 18h30.

CALENDRIER : (Saints de chez nous) en bref

 

 

5 AVRIL : sainte Julienne de Cornillon.

Petite orpheline recueillie par une parente à la léproserie de Cornillon, sur les hauteurs de Liège, Julienne y devint prieure. Sa grande dévotion envers le Saint-Sacrement l’amena à composer un office complet qui fut appelé « Fête-Dieu ». Le prince-évêque Robert de Thourotte en apporta une copie à Fosses et demanda aux chanoines de lui chanter cet office car il sentait sa mort prochaine : c’était en 1246. Après bien des déboires, et chassée de son couvent, Julienne trouva refuge chez nous où elle vécut recluse dans la collégiale et mourut le 5 avril 1258.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A LA DECOUVERTE DU DIEU INATTENDU

De Marie-Noëlle Thabut (prêté par Suzanne Boccart et présenté par Jean Romain)

Huit prophètes. (4- Moïse ou le Dieu de la liberté) - sera présenté en 9 fois)

Chapitre 3. – Moïse ou le Dieu de la liberté.

La Genèse raconte alors longuement la succession des générations, d’Abraham à Isaac, puis à Jacob et à chacun Dieu réitère sa promesse d’une descendance, un pays et sa bénédiction, non seulement pour eux mais pour toutes les nations. Suit alors l’extraordinaire aventure de Joseph, le fils préféré de Jacob, ce qui lui vaut la jalousie de ses frères, sa vente à des caravaniers, son établissement en Egypte, où il devient même premier ministre du pharaon, puis la famine en Palestine fait venir Jacob et ses fils en Egypte où ils s’installent et prolifèrent au point de gêner les Egyptiens qui les réduisent en esclavage et même le pharaon ordonne de tuer tous leurs bébés mâles. Mais Dieu entend la plainte d’Israël : il va envoyer un sauveur. Moïse naît, est caché dans un panier au bord du Nil, recueilli par la fille de pharaon et élevé à la cour. Un jour, il voit un Egyptien frapper un Hébreu : il se lance sur lui et le tue. Il doit alors se cacher, se réfugie en Sinaï où Dieu lui apparaît dans un buisson en feu, rappelle sa fidélité envers son peuple et même se montre compatissant : « J’ai vu la misère de mon peuple, je l’ai entendu crier sous les coups de ses chefs de corvée ». Moïse découvre donc la présence intense de Dieu au cœur de la détresse des hommes. Et Dieu lui donne l’ordre de sortir son peuple de ce pays « vers un pays ruisselant de lait et de miel ». Par cette rencontre, Moïse a trouvé la force d’un mouvement extraordinaire. Ce sera la fuite du peuple hébreu, la traversée de la mer Rouge, puis du désert du Sinaï. L’Exode est resté dans la mémoire du peuple d’Israël car ils ont trouvé la liberté : « C’est moi le Seigneur qui t’ai fait sortir de la maison de servitude ». Et pour parachever son entreprise de libération, Dieu a dicté à Moïse les commandements qui seront des balises pour la vie quotidienne, le mode d’emploi de la liberté, aussi le peuple d’Israël depuis lors considère la Loi non comme un carcan mais comme un cadeau. Et il s’écrie : « Alleluia », ce petit mot veut dire « Louez le Seigneur » : Dieu nous a amenés de la servitude à la liberté, de la tristesse à la joie, du deuil au jour de fête, des ténèbres à la lumière, de la servitude à la rédemption ».

REFLEXIONS ET ACTIONS

LES 7 DONS DU SAINT ESPRIT PAR LE PAPE FRANCOIS

Chers frères et sœurs, bonjour !

Nous entamons aujourd’hui un cycle de catéchèse sur les dons de l’Esprit-Saint. Vous savez que l’Esprit-Saint est l’âme, la sève vitale de l’Église et de tout chrétien : c’est l’amour de Dieu qui fait de notre cœur sa demeure en entrant en communion avec nous. L’Esprit-Saint est toujours avec nous, il est toujours en nous, dans notre cœur.

L’Esprit-Saint est « le don de Dieu » par excellence (cf. Jn 4,10), un cadeau de Dieu et, à son tour, il communique divers dons spirituels à celui qui l’accueille. L’Église en distingue sept : un nombre qui exprime symboliquement la plénitude, la complétude ; on les apprend lorsqu’on se prépare au sacrement de la Confirmation et on les invoque dans l’antique prière que l’on appelle « Séquence à l’Esprit-Saint » : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété et crainte de Dieu.

1. Le premier don de l’Esprit-Saint, selon cette liste, est donc la sagesse. Mais il ne s’agit pas simplement de la sagesse humaine, fruit de la connaissance et de l’expérience. La Bible raconte que Salomon, au moment de son couronnement comme roi d’Israël, avait demandé le don de la sagesse (cf. 1 R 3,9). Et la sagesse est précisément ceci : c’est la grâce de pouvoir voir toute chose avec les yeux de Dieu. C’est simplement cela : voir le monde, voir les situations, les conjonctures, les problèmes, tout, avec les yeux de Dieu. Voilà la sagesse. Parfois nous voyons les choses selon ce qui nous plaît ou selon l’état de notre cœur, avec de l’amour ou avec de la haine, avec de l’envie… Non, ce n’est pas l’œil de Dieu. La sagesse, c’est ce que fait l’Esprit-Saint en nous afin que nous voyions toutes choses avec les yeux de Dieu. C’est cela, le don de la sagesse.

2 Évidemment, cela découle de l’intimité avec Dieu, de la relation intime que nous avons avec Dieu, de cette relation des enfants avec leur Père. Et l’Esprit-Saint, lorsque nous avons cette relation, nous fait le don de la sagesse. Lorsque nous sommes en communion avec le Seigneur, l’Esprit agit comme s'il transfigurait notre cœur et lui faisait percevoir toute sa chaleur et son amour de prédilection.

3 L’Esprit-Saint rend « sage » le chrétien. Pas dans le sens où il aurait réponse à tout, il saurait tout, mais dans le sens où il « connaît » Dieu, il sait comment Dieu agit, il sait quand quelque chose vient de Dieu ou quand ça ne vient pas de Dieu ; il a cette sagesse que Dieu donne à notre cœur. Dans ce sens, le cœur de l’homme sage a le goût de Dieu. Et comme il est important que, dans nos communautés, il y ait des chrétiens comme cela ! En eux, tout parle de Dieu et devient un beau signe vivant de sa présence et de son amour. Et c’est quelque chose que nous ne pouvons pas improviser, que nous ne pouvons pas nous procurer par nous-mêmes : c’est un don que Dieu fait à ceux qui se rendent dociles à son Esprit. Nous avons l’Esprit-Saint en nous, dans notre cœur ; nous pouvons l’écouter, nous pouvons ne pas l’écouter. Si nous écoutons l’Esprit-Saint, il nous enseigne cette voie de la sagesse, il nous offre la sagesse qui consiste à voir avec les yeux de Dieu, à entendre avec les oreilles de Dieu, à aimer avec le cœur de Dieu, à juger les choses avec le jugement de Dieu. C’est cela, la sagesse que nous offre l’Esprit-Saint, et nous pouvons tous l’avoir. Il faut seulement que nous la demandions à l’Esprit-Saint.

Pensez à une maman, dans sa maison, avec les enfants : quand l’un fait une chose, l’autre pense à une autre et la pauvre maman va d’un côté à l’autre, avec les problèmes des enfants. Et quand les mamans sont fatiguées et qu’elles grondent leurs enfants, est-ce que c’est la sagesse ? Gronder ses enfants, je vous le demande, est-ce que c’est la sagesse ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que c’est la sagesse ou non ? Non ! En revanche, quand la maman prend l’enfant et le corrige doucement et lui dit : « Ça, ça ne se fait pas… » et qu’elle lui explique avec beaucoup de patience, est-ce que c’est la sagesse de Dieu ? Oui ! C’est cela que l’Esprit-Saint nous donne dans la vie ! Ensuite, dans le mariage, par exemple, les deux époux – le mari et la femme – se disputent et après ils ne se regardent plus, ou s’ils se regardent, ils se regardent de travers : est-ce que c’est la sagesse de Dieu, cela ? Non ! En revanche, s’ils disent : « Bon, la tempête est passée, faisons la paix » et ils repartent dans la paix : est-ce que c’est la sagesse ? [- Oui !]. Et bien, c’est cela le don de la sagesse. Qu’elle vienne dans nos maisons, qu’elle vienne chez les enfants, qu’elle vienne chez chacun de nous !

Et cela ne s’apprend pas : c’est un cadeau de l’Esprit-Saint. C’est pour cela que nous devons demander au Seigneur de nous donner l’Esprit-Saint et de nous faire le don de la sagesse, cette sagesse de Dieu qui nous apprend à regarder avec les yeux de Dieu, à sentir avec le cœur de Dieu, à parler avec les mots de Dieu. Et ainsi, avec cette sagesse, nous avançons, nous construisons notre famille, nous construisons l’Église, et nous nous sanctifions tous. Demandons aujourd’hui la grâce de la sagesse. Et demandons-la à la Vierge Marie, qui est le Trône de la sagesse, de ce don : qu’elle nous donne cette grâce ! Merci.

(À suivre)

 

Philippe Piéfort, le sculpteur de la toute première statue de 93 cm de haut ainsi que de l'originale de 30 cm a été sollicité une nouvelle fois, afin de créer un exemplaire en chêne destiné au pape François. Philippe Piéfort n'en est pas peu fier, mais en toute humilité explique : « Je suis heureux d'avoir à nouveau été choisi pour la conception de la statuette destinée au pape François ». Des copies de la statuette de saint Feuillen sont actuellement en vente au prix de 60 euros. Les amateurs peuvent les trouver au syndicat d'initiative ou au centre ReGare, notamment. Haute de 30 centimètres, la copie respecte le poids, la texture, la couleur de l'originale. Plus de 250 exemplaires ont déjà été produits.

Les tee-shirts à l’effigie de la confrérie sont aussi en vente au presbytère au prix de 20 euros.

 

 

 

 

Pâque et Pâques ?

Cette année Pâque juive et Pâques chrétienne tombent le même jour. Hasard du calendrier car depuis ses débuts le christianisme s’est démarqué de la fête juive jusqu’en décalant la date de sa propre fête de Pâques. Pour les chrétiens la fête reste mais n’est plus célébrée, comme la Pâque juive, le jour de  la pleine lune de printemps mais le dimanche qui suit, en mémoire de la résurrection du Christ.

« La spiritualité chrétienne et la spiritualité juive sont, dans leur enracinement, toutes deux pascales. Mais si l’événement de base de la spiritualité pascale judéo-chrétienne est, incontestablement, la nuit de l’Exode, le christianisme transfigurant cet événement par un autre, a pluralisé les PAQUES, alors que le judaïsme a maintenu l’événement dans son contenu singulier. » André Neher,  Extrait de « Moïse et la vocation juive. »

Pâque : Fête de la libération

Pessah veut dire le passage ou plus précisément « passer au dessus » car Dieu est passé « au dessus » des maisons des hébreux lors de la dixième plaie d’Egypte pour en épargner les premiers nés. C’est  la plus ancienne fête juive. Elle est célébrée à la pleine lune de printemps. Au temps biblique, elle était une des trois grandes fêtes de pèlerinage au Temple de Jérusalem avec Chavouot et Soukkhot. Fête qui dure huit jours (sept en Israël), elle rappelle l’événement fondateur du peuple d’Israël en tant que nation et comme peuple de Dieu. Elle commémore la sortie de la terre d’esclavage, vers le pays de la liberté. « …en ces jours là j’ai fait sortir vos armées du pays d’Egypte » Ex12, 17

Il faut cependant souligner que le texte biblique évoque, dans cette sortie des hébreux, « une foule nombreuse et composite » qui accompagne (ex 12,38). Il nous est signifié ainsi que cette libération est pour TOUS les hommes : tous ont à sortir de l’esclavage. Pessah est à la fois une fête agricole et religieuse. Elle célèbre le printemps avec la première récolte de l’orge et la libération du peuple hébreu qui marche vers le Sinaï pour y recevoir une Loi et devenir, vers le pays où ils sont envoyés, le peuple témoin du projet de Dieu parmi toutes les nations.

Cette fête représente aussi la promesse de libération définitive d’Israël et des nations : En effet, cette célébration pascale n’est pas seulement MEMORIAL mais aussi ANNONCE de l’ultime délivrance messianique, quand le peuple de Dieu sera délivré de toutes les persécutions et que toutes les nations seront dans la paix. Entre la première libération du Sinaï et cet accomplissement ultime, le peuple juif célèbre chaque année l’Evénement Pascal qui reprend ainsi, pour lui, sa densité historique et sa signification prophétique : la délivrance que Dieu a opérée à la mer rouge, il l’opèrera encore. La Pâque est la fête de l’Espérance.

Jésus et la fête de la Pâque

Les récits évangéliques soulignent à l’unanimité que c’est en célébrant la Pâque que Jésus a inauguré la Pâque Nouvelle. Il y a donc bien continuité entre la Pâque des hébreux et celle de Jésus : « j’ai ardemment désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir » (Lc22, 15)

Dans le repas Pascal juif, on installe au centre de la table un grand plat rituel sur lequel sont déposés des aliments qui ont une forte valeur symbolique et rappellent chacun le temps de la libération, la sortie d’Egypte. Parmi eux un os grillé au feu qui évoque l’agneau immolé jadis au Temple, quatre coupes de vin, des galettes de pain…

Jésus se donne en sacrifice par amour pour l’homme. Il devient l’agneau immolé. Jean présente Jésus comme l’Agneau de Dieu. « Voici l’agneau de Dieu » Jn 1,36. Jésus expliquera encore à ses disciples que désormais pain et vin seront son corps et son sang. Pédagogie du Christ, lors de ce dernier repas, pour aider les hommes à comprendre tout le projet de Dieu pour eux depuis les origines jusqu’à l’accomplissement final. « Ceci est mon corps donné pour vous, faites ceci en mémoire de moi »Lc22, 19

La Pâque inaugure la Passion. Par son sacrifice, Jésus- Christ devient notre Pâque. « Notre Pâque le Christ a été immolée » 1Co 5,7. Cette dernière fête de Pâque partagée avec ses disciples prend alors tout son sens. Celui qui va libérer les hommes n’est plus Moïse mais bien lui, le Christ, en donnant sa vie pour le salut de l’humanité.

Le Christ, agneau de Dieu, donne sa vie pour le salut de la multitude. Par sa mort et sa résurrection, Il nous délivre en prenant sur lui tous nos péchés.

Pâque et Pâques sont fête de la libération, mais Pâques célèbre la résurrection du Christ vainqueur de la mort qui nous libère de tous nos péchés. Pâque et Pâques sont fête de l’espérance messianique, mais Pâques célèbre la vie en Christ aujourd’hui et annonce le temps où chaque homme vivra en Lui auprès du Père et dans l’Esprit. Pâque et Pâques annoncent ensemble le temps où toutes les nations se retrouveront dans la Jérusalem céleste. «  Ils suivent l’Agneau partout où il va, ils ont été rachetés d’entre les hommes comme prémices pour Dieu et pour l’Agneau » Ap 14,4 Source : Anne Guétin : Eglise catholique des Yvelines

 

Évangile selon Saint-Jean, premier chapitre, de 29 à 34 Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait vers lui, et il dit : « Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.
C’est de lui que j’ai dit : L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était.
Et moi, je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser dans l’eau. »
Et Jean rendit témoignage en disant : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et demeurer sur lui.
Et moi je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : "Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint. " Et moi j’ai vu et je rends témoignage que celui-là est le Fils de Dieu.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VISITE DU PRETRE : Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé : Père Auguste Roger AHOUA : ahouarogera@yahoo.fr 071729579 / 0492 605669

Voici l'adresse E-mail des paroisses de Fosses : psecteurdefosses@yahoo.fr  pour ceux et celles qui souhaiteraient nous faire des suggestions ou propositions en vue d'améliorer ce qu'ils souhaitent.

DEMANDE DE MESSES : Les personnes qui souhaitent demander des messes sont invitées à remettre le formulaire adéquat dûment complété à Monsieur le Curé/Vicaire ou aux personnes dévolues à cet effet au plus tard le 15 du mois pour que les intentions de messes puissent figurer dans notre bulletin paroissial

« Echos de nos paroisses »

D’autre part, il est aussi possible de faire un virement sur le Compte Messes Secteur de Fosses BE29 3631 5011 9664 en indiquant clairement en communication le nom de la paroisse et l’intention pour laquelle la messe est demandée. (Défunts ou autres)

 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Qui contacter dans nos paroisses ?

Abbé Roger AHOUA(Vice doyen) Place du Chapitre, 8  5070 Fosses tél :  tél : 071/72.95.79  email  ahouarogera@yahoo.fr

Abbé Cyrille ZAGADO (vicaire)   rue de la Station, 39 5070 Aisemont  tél : 071/71.15.71  email  zbcyril@yahoo.fr

Abbé René FORTHOMME  Place de Brogne, 2 5640 Saint-Gérard  tél : 071/79.90.35  e-mail rene.forthomme@skynet.be

Abbé Noël SAINT HUBERT Place de Vitrival, 1  5070 Vitrival  tél : 071/71.17.67 e-mail noel.hubert@skynet.be

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Gardes médicales : Depuis le 1er décembre 2013, un nouveau numéro unique pour les urgences

071/204 911

Un poste médical de garde est ouvert sur rendez-vous à la rue de Stierlinsart, 39, 5070 à Bambois. Il est ouvert la nuit de 21h à 8h, les week-ends et les jours fériés de 8h à 21h. Pour les urgences, comme un accident il faut toujours composer le 112.

Gardes Pharmacies

Uniformisation des horaires de garde des pharmacies. A partir du 1er janvier 2015, les horaires et l'affichage des services de garde seront harmonisés à travers tout le pays. L'affichage des gardes se fera de manière uniforme et centralisée sur le site Web www.pharmacie.be. Entre 22 heures et 9 heures du matin, les patients devront obligatoirement s'adresser à un call center national (0903/99.000) pour connaître la pharmacie de garde la plus proche de leur domicile (le numéro sera affiché sur le site pharmacie.be, entre 22H00 et 9H00.

Pharmacie de garde (à partir du 01/01/2015) Voir www.pharmacie.be ou tel au 0903/99.000

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Editeur responsable : Père AHOUA Miessan Auguste Roger Place du Chapitre 8, 5070 Fosses. Tél. 071/729579 Abonnement : «  Echos de nos paroisses »  Soit par abonnement poste : une participation aux frais (papier, timbres, secrétariat) de 12€ par année, est à verser au compte BE20 0682 5209 6256 Soit par email : vous pouvez en faire la demande à l’adresse suivante : echodesparoisses@gmail.com

 

N°49 mai 2018

Jésus, visage de Dieu Amour

Frères et sœurs, chers amis, c’est ce qui nous vient à l’esprit, lorsque nous évoquons ce mot magique « mois de mai ». Des prés en fleurs, des vergers dont les arbres sont transformés en d’énormes bouquets, un air rempli du parfum de la vie ... Mais c’est aussi le mois des fêtes.

En effet, la joie de Pâques continue à nous animer. Nous sommes en quelque sorte ressuscités et vivants. Soyons dans la joie, car Jésus nous précède auprès de notre Père dans le sanctuaire du ciel. Soyons dans la joie, car Il nous appelle à devenir ses témoins jusqu'aux extrémités de la terre. Soyons dans la joie, car Il nous a promis de nous revêtir de la force d'en haut, l'Esprit Saint. Telle est l'espérance chrétienne qu'il nous est donné de vivre en la fête de l’Ascension. La brûlante Pentecôte nous fait expérimenter la force de l’Esprit Saint. Nous avons les communions, les professions de foi. Et aussi les fêtes « civiles », celle du travail : dont on a gommé tout l’aspect de lutte et de combat ; celle du huit (8) qu’on ne sait plus comment nommer : victoire, libération, fin de guerre, paix ?

Il y a Marie également, lumineuse et maternelle présence, femme indispensable dans notre sévère et trop masculine religion. Autant d’occasions où il nous est loisible de prendre du temps pour faire le point de notre histoire et de celle du monde ; notre histoire dans celle du monde pour souffler dans le souffle de Dieu.

C’est ce même Dieu encore qui, un jour, voulut avoir besoin du « Oui » d’une femme pour entrer dans le cours du temps et devenir l’un de nous. En Jésus, Dieu prend visage d’homme. "Qui me voit, voit le Père" insiste le Christ : il signifie ainsi par sa vie et par son message que c’est un Dieu proche des hommes et spécialement de ceux qui souffrent dans leur cœur ou dans leur corps qu’Il annonce et par qui Il a été envoyé. Et voilà que le Dieu de Jésus-Christ pousse la grandeur de son humilité jusqu’à désirer avoir besoin de l’Homme pour faire grandir les germes de son Royaume. Être et devenir Témoin de Dieu dans le monde d’aujourd’hui consiste à lui offrir ses bras, son cœur, son intelligence pour que l’autre, en qui je suis invité à découvrir un frère, puisse découvrir quelque chose de l’Amour qui a pris visage d’homme en Jésus-Christ. Puissent ces pages nous aider à le faire !

Joyeuse fête de l’Ascension, de la Pentecôte

Et de la Sainte Trinité à toutes et à tous !

Votre frère et ami, le Père AHOUA Miessan Auguste Roger

Formation l’école de Jésus

« LA SPIRITUALITE LAICALE SELON LE CONCILE VATICAN II »

Bien chers amis, nous continuons notre formation avec l’enseignement de Lumen Gentium (La Lumière des Peuples).

L’ENSEIGNEMENT DU DECRET "APOSTOLICAM ACTUOSITATEM" (A.A.)

A ce niveau de notre réflexion, nous voulons apprécier l’importance de ce décret dans la vie laïcale à travers ces six chapitres :

I. LA VOCATION DES LAÏCS À L’APOSTOLAT (2-4)

II. LES BUTS À ATTEINDRE (5-8)

III. LES DIVERS CHAMPS DE L’APOSTOLAT (9-14)

IV. LES DIVERS MODES D’APOSTOLAT (15-22)

V. LES DISPOSITIONS À OBSERVER (23-27)

VI. LA FORMATION À L’APOSTOLAT (28-32)

LA SPIRITUALITE LAÏCALE SELON LE CONCILE VATICAN II »

LE DÉCRET "APOSTOLICAM ACTUOSITATEM" (A.A.) EN PARTICULIER

Bien chers amis, à ce niveau de notre réflexion, nous voulons apprécier l’importance de ce décret dans la vie laïcale.

III. LES DIVERS CHAMPS DE L’APOSTOLAT (9-14)

EN DEHORS DU DIOCESE

Il y a des nécessités auxquelles on fait face au plan interdiocésain, paroissial, national et international. Les échanges sont aujourd’hui plus faciles et fréquents. La mobilité des gens s’est développée : on ne peut plus rester repliés sur les exigences de son milieu. Le texte de A.A rappelle l’exigence de soutenir aussi LES ŒUVRES MISSIONNAIRES qui pourvoient aux besoins de l’évangélisation et de toutes les Eglises. Sur ce point, il est question de s’habituer non seulement à recevoir, mais aussi à donner.

LA FAMILLE n.11

Parmi les champs d’apostolat, la famille a une grande importance. Depuis toujours, l’Eglise l’a considérée avec une attention toute particulière. Ces derniers temps, l’enseignement de l’Eglise sur la famille est très vaste, tant au niveau du magistère pontifical qu’au niveau du magistère épiscopal particulier. Vatican II s’exprime souvent sur la famille pour la présenter comme une réalité chrétienne et ensuite pour la considérer en rapport à la vie humaine et sociale.

En ce qui concerne la famille chrétienne, le Concile affirme : 1 qu’elle a un caractère sacré (GS 48)

- qu’elle a une valeur pour elle-même dans le dessein de Dieu (AA7)

- qu’elle est le sanctuaire de l’Eglise à la maison "Ecclesia domestica" (LG11)

- qu’elle proclame le Royaume (LG35)

- qu’elle est le signe de la présence vivante du Sauveur et de la nature de l’Eglise par son unité et sa fidélité (GS 48)

- qu’elle est enfin le terrain par excellence de l’apostolat des laïcs : LG 35 et GS 5 et AA11 que nous verrons maintenant.

Ce texte de A.A11 donne les raisons de l’importance de la famille pour la vie et l’apostolat de l’Eglise. La première consiste dans le fait que "le créateur a fait de la communauté conjugale l’origine et le fondement de la société humaine".

En se référant à la lettre de saint Paul aux Ephésiens (Eph 5,32), Vatican II affirme que Dieu a fait de la famille "un mystère d’une grande portée dans le Christ et dans l’Eglise". Le mariage a pour vocation de refléter l’union conjugale du Christ et de l’Eglise (note de la Tob au V.).

La famille est "la cellule première de la société". Ce sont les raisons qui justifient et soutiennent l’importance ecclésiale de l’apostolat des époux et des familles. Cet apostolat doit pouvoir s’exercer selon les besoins de la famille d’aujourd’hui qui, un peu partout, se sont multipliés et sont devenus importants et urgents spécialement dans les zones urbaines. Le texte présente certains de ces besoins.

Pour les pasteurs, il est nécessaire de connaître les éléments constitutifs de la famille chrétienne et, par conséquent, d’aider les laïcs, soit dans leur vie familiale, soit dans leur apostolat pour la famille. Si on approfondit la réflexion théologique sur LG11 "Ecclesia domestica", pour comprendre que la famille appartient à la réalité de l’Eglise on s’apercevra qu’il faut passer d’une pastorale pour et sur la famille à une pastorale DANS et PAR la famille.

En effet, sa participation à l’être même de l’Eglise exige et authentifie sa participation à l’agir pastoral de toute l’Eglise. Et le ministère de la famille n’est pas un ministère de suppléance ; il lui appartient en propre par sa nature d’"ecclésia domestica" authentique. Il faut ajouter que, comme Eglise spécifique, la famille chrétienne participe de la triple fonction prophétique, royale et sacerdotale de toute l’Eglise universelle pour la société.

Tout ce qu’on vient de rappeler peut être réalisé si on développe une spiritualité de la famille : elle doit tenir compte de son rapport avec le sacrement du mariage.

LES JEUNES ET LES ENFANTS

Après avoir parlé des communautés ecclésiales et de la famille, qui sont les champs d’apostolat les plus traditionnels dans l’Eglise, le décret A.A parle des jeunes en affirmant qu’ils "représentent dans la société moderne une force de grande importance". Dans la constitution GS, le Concile reconnaît que les jeunes sont conscients de leur importance dans la vie sociale et qu’"ils désirent y prendre au plus tôt leur responsabilité" (GS7). AA ajoute qu’une grande transformation s’est opérée ces derniers temps en tout ce qui touche leur réalité. D’où des nouvelles possibilités de présence, de responsabilité et d’apostolat dans l’Eglise et dans le monde.

Une autre considération à retenir est le CHANGEMENT DE PERSPECTIVE qui, dans le texte, s’opère envers les jeunes et les enfants. Précédemment, dans la pastorale on les considérait comme étant des gens dans une condition de transition, en fonction d’un devenir : l’âge adulte. Maintenant, on les considère pour ce qu’ils sont, pour leur condition de jeunes et d’enfants, comme sujets de l’apostolat à part entière.

Le texte dit que "les jeunes doivent devenir les premiers apôtres des jeunes". Cela signifie que les jeunes chrétiens doivent prendre leur responsabilité apostolique dans un domaine qui est le leur, où très souvent personne ne peut les remplacer. Cela signifie aussi que de la part des adultes il faut leur laisser la possibilité d’agir avec la marge de liberté dont ils ont besoin et qui leur est nécessaire. Vatican II ajoute que les jeunes doivent être formés à l’apostolat (A.A 30), au sens missionnaire (AG 38) et à l’action caritative (A.A 31). Cela exige une capacité spirituelle et pastorale ainsi qu’une sensibilité considérable de la part des pasteurs.

Dans la réflexion et l’action pour les jeunes il faut tenir compte aussi de la situation particulière de ces pays d’Afrique où les jeunes et les enfants sont fort nombreux. Ici les jeunes constituent un grand défi, peut-être le plus grand, pour la vie et l’apostolat de l’Eglise.

Mais une action pour les jeunes et avec les jeunes (comme pour les enfants) doit se réaliser en tenant compte aussi de leur condition de vie qui est la conséquence de beaucoup d’éléments. Ceux-ci sont d’ordre ethnologique, culturel, social, économique et spirituel. Il faut les connaître et les analyser pour que l’apostolat soit efficace à tous points de vue, et ainsi donner aux jeunes la possibilité de sortir de certaines situations de grave précarité. (À suivre)

AHOUA Miessan Auguste Roger, votre Curé

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L’Équipe de « L’écho de nos Paroisses » forme une fois encore pour vous, cher lecteur, et pour ceux et celles qui vous sont chers, un Bonne fête de l’Ascension, de la Pentecôte et de la Sainte Trinité.

 

FOSSES-LA-VILLE

Chapelle Notre Dame de Beauraing à Nèvremont


Messe le Dimanche à 11h00

Les messes de semaine se font au presbytère.

Les messes du dimanche sont à 11h à la chapelle de Névremont.

Mercredi 2/5/18 : 18h30: Messe pour Bolle Lucie, Vve Jean Noël (F)

Samedi 5/5/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 6/5/18 : 6ème Dimanche de Pâques B, messe pour Bolle Lucie, Vve Jean Noël (F)

Messe fête de Sainte Brigide sous chapiteau près du home Dejaifve (Pas de messe à Névremont)

Mercredi 9/5/18 : 18h30 : Messe pour Collectif (F)

Samedi 12/5/18 : 13h30: Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 13/5/18 : 7ème Dimanche de Pâques B : Messe Collectif (F) pour François Guillaume

Mercredi 16/5/18 : 18h30 : Messe pour Joseph Romain et son épouse

Samedi 19/5/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 20/5/18 : Dimanche de la Pentecôte B Messe pour Aitkens A-Guillaume J (F) ; Pol Noël et Yvonne Guerry

Mercredi 23/5/18 : 18h30 : Messe

Samedi 26/5/18 : 13h30 : Messe à la Résidence Dejaifve

Dimanche 27/5/18 : Dimanche de la Sainte Trinité B Messe pour Michel François (Anniversaire), Annick Germaux et André Germaux

Mercredi 30/5/18 : 18h30 : Messe

BAPTEME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

VANDER-STAPPEN Zelya le dimanche 6 mai 2018 à 15h30

VOST Arsène le dimanche 20 mai 2018 à 12h00

 

Bambois

Succursale Episcopale Saint Barthélémy

Messe le Samedi à 18h00

Samedi 5/5/18 : 6ème Dimanche de Pâques pour Jules Dubois et Eva Mathot

Jeudi 10/5/18 : 10h00 : Fête de l’Ascension

Samedi 12/5/18 : 7ème Dimanche de Pâques pour Marie thomas et toutes nos mamans décédées

Dimanche 13/5/18 : 10h30 : Profession de Foi des jeunes du secteur de Fosses

Samedi 19/5/18 : Dimanche de la Pentecôte pour Romain Aline ; Jacques Motte

Samedi 26/5/18 : Dimanche de la Sainte Trinité pour André Hennin ; Sonia Suiveng ; Marie-France Dethier

MARIAGE : COLLIGNON Michel et ANDRE Astride s’uniront par les liens sacrés du mariage le samedi 12 mai 2018 à 12h00 en notre paroisse. Nos félicitations et nos vœux de bonheur les accompagnent !

BENEDICTION : VIROUX Maurice et DUSSENNE Véronique seront bénis le samedi 26 mai 2018 à 13h45 en notre paroisse. Nos félicitations et nos vœux de bonheur les accompagnent !

BAPTEME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

DUPONT Aaron le samedi 12 mai 2018 à 15h00

DUPLICY Lucie le dimanche 13 mai 2018 à 14h00

DECES : Il nous a quittés pour rejoindre la maison du Père.

ISSAD Pascal, le samedi 21 avril 2018

 

SART-SAINT-LAURENT

Paroisse Saint Laurent

Messe le Dimanche à 9h00

Jeudi 3/5/18: 9h00 : Messe pour Victor Rommedenne et Josephine Chaussee

Dimanche 6/5/18 : 6ème Dimanche de Pâques B Messe pour Raymond Fastre et Adrienne Massau

Jeudi 10/5/18 : 9h00 : Ascension du Seigneur : Messe pour Léon et Allain Billet

Dimanche 13/5/18 : 7ème Dimanche de Pâques B : Messe pour toutes les mamans et Olivier Ancion.

Jeudi 17/5/18 : 9h00 : Messe pour Famille Roger Thibaut-Bourgeois

Dimanche 20/5/18 : Dimanche de la Pentecôte B : Messe pour Alexandre-Maximilien,Jean Tahir, Stéphane Bossrez, Fam : Tahir-Collin/ Lamour-Lavigne/ Devillez-Gilson

Jeudi 24/5/18 : 9h00 : Messe pour l’abbé Léon Goret

Dimanche 27/5/18 : Dimanche de la Sainte Trinité B : Messe pour Famille Neirinck-Maenhout ; et Jean Pessleu

Jeudi 31/5/18 : 9h00 : Messe pour Famille Billet-Comelli

MARIAGE : WARNANT Michaël et LESIRE Céline s’uniront par les liens sacrés du mariage le samedi 26 mai 2018 à 10h30 en notre paroisse. Nos félicitations et nos vœux de bonheur les accompagnent !

DECES : Elle nous a quittés pour rejoindre la maison du Père.

SOMERS Madeleine, le vendredi 6 avril 2018

LEBRUN Edwige, le samedi 14 avril 2018

 

LE ROUX

Paroisse Sainte Gertrude


Messe le Dimanche à 10h00

Dimanche 6/5/18 : 6ème Dimanche de Pâques B : Messe pour René Michaux ; Quinet Léon et Wauthier Emile (F)

Jeudi 10/5/18 : 10h00 : Fête de l’Ascension

Dimanche 13/5/18 : 7ème Dimanche de Pâques B : Profession de foi des ados : Messe pour Quinet Léon et Wauthier Emile (F) ; et Challe Isidorienne

Dimanche 20/5/18 : Dimanche de la Pentecôte B Messe pour Emilie Guyaux ; Quinet Léon et Wauthier Emile (F)

Dimanche 27/5/18: Dimanche de la Sainte Trinité B : Messe pour Challe Isidorienne (F) ; Quinet Léon et Wauthier Emile (F)

MARIAGE : JACQUEMAIN Arnaud et CARPENTIER Jackie s’uniront par les liens sacrés du mariage le samedi 12 mai 2018 à 11h00 en notre paroisse. Nos félicitations et nos vœux de bonheur les accompagnent !

BAPTEME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

JACQUEMAIN Louis le samedi 12 mai 2018 à 11h00

MALBURNY Gabriel le dimanche 27 mai 2018 à 15h00

 

AISEMONT

Paroisse Saint Joseph


Messe le Samedi à 17h00

Samedi 5/5/18 : 6ème Dimanche de Pâques pour Coucke Vandenbroucke ; Beauloye Famille (F)

Samedi 12/5/18 : 7ème Dimanche de Pâques pour André Clause ; Beauloye Famille (F)

Samedi 19/5/18 : Dimanche de la Pentecôte Fête de Sainte Rita ; pour Beauloye Famille (F)

Samedi 26/5/18 : Dimanche de la Sainte Trinité pour Christelle Et Ernest Gillain ; Beauloye Famille (F)

 

VITRIVAL

Paroisse saint Pierre (Messe à la Salle Saint Hubert)

Messe le samedi à 18h00

Mardi 1/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 5/5/18 : 6ème Dimanche de Pâques pour Dor Rosalie (F) ; Jacquemin Marie (F)

Dimanche 6/5/18 : 10h00 : Profession de foi des enfants

Lundi 7/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 8/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 12/5/18 : 7ème Dimanche de Pâques pour Bernier Gérard ; Abbé Paul Jacques (F) ; Dumont Manou et les défunts des familles Bouxin-Dumon

Lundi 14/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 15/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 19/5/18 : Dimanche de la Pentecôte pour Dor Rosalie (F) ; Abbé Paul Jacques (F)

Lundi 21/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Mardi 22/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

Samedi 26/5/18 : Dimanche de la Sainte Trinité pour Dor Rosalie (F) ; Abbé Paul Jacques (F)

Lundi 28/5/18 : 8h30 : Messe au Presbytère de Vitrival

MARIAGE : NINNIN Jacky et SMETS Laurence s’uniront par les liens sacrés du mariage le samedi 26 mai 2018 à 17h00 en notre paroisse. Nos félicitations et nos vœux de bonheur les accompagnent !

DECES : Il nous a quittés pour rejoindre la maison du Père. BASTIN Fernand, le 3 avril 2018

BAPTEME : Notre communauté va s’agrandir grâce au baptême de :

FILIPPIN Anna le samedi 5 mai 2018 à 14h30 de notre paroisse

DOBBELAERE Nathan le samedi 26 mai 2018 à 16h00 de notre paroisse DOBBELAERE Emma le samedi 26 mai 2018 à 16h00 de notre paroisse

 

SART-EUSTACHE

Paroisse Sainte Croix

Messe le Dimanche à 09h00

Dimanche 6/5/18 : 6ème Dimanche de Pâques B Messe pour Emile Fauconnier, Marie Louise Duchène et André Jognaux

Dimanche 13/5/18 : 7ème Dimanche de Pâques B : Messe pour Hougardy N et les défunts de la famille (F)

Dimanche 20/5/18 : Dimanche de la Pentecôte B Messe pour Hougardy N et les défunts de la famille (F)

Dimanche 27/5/18 : Dimanche de la Sainte Trinité B Messe pour Hougardy N et les défunts de la famille(F)

ANNONCES

VISITE DU PRETRE : Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé : Père Auguste Roger AHOUA : ahouarogera@yahoo.fr 071729579 / 0492 605669

- La catéchèse sur nos paroisses

Chers paroissiens et paroissiennes, les inscriptions et le début de formation en catéchèse ont commencé. Il s’agit de préparation au mariage, au baptême, à la première communion, à la confirmation et à la profession de foi pour ceux qui finissent l’ancienne méthode.

Pour ce qui concerne le mariage, prière de s’inscrire 6 mois avant la célébration du mariage.

Pour ce qui est du baptême des enfants, il faut s’inscrire 3 mois avant la célébration du baptême auprès du Père Curé au 0492605669.

Veillez prendre contact avec votre curé et vos catéchistes.

Prochaines dates à retenir

- Les messes de semaine du mercredi se dérouleront au Presbytère de Fosses à 18h30.

- Préparation au mariage : Les mercredis 2 et 9 mai à 19h00 : au presbytère de Fosses, 8 Place du Chapitre, 5070 Fosses.

- Renouvellement des abonnements de notre journal. URGENT. (voir dernière page)

- Voici l'adresse E-mail des paroisses de Fosses : psecteurdefosses@yahoo.fr pour ceux et celles qui souhaiteraient nous faire des suggestions ou propositions en vue d'améliorer ce qu'ils souhaitent.

- Samedi 5 mai à 9h30. Commémoration de la libération des camps et Mémorial Day.

Aux monuments des Aviateurs à Sart-Saint-Laurent, à la Croix aux Prisonniers de Hautvent, à l’ancien cimetière américain et suivi du verre de l’amitié à l’hôtel de Ville.

- Fête de Sainte Brigide : Dimanche 6 mai – messe à 11h sous chapiteau au home Dejaifve. Pèlerinage aux baguettes qui sera suivie du repas organisé par la confrérie St Feuillen.

Prix : 18€ pour adultes – (enfants – de 12 ans = 10€) comprend l’apéritif et repas : jambon grillé, légumes variés, 3 sauces.

- 6 mai : Visite du chantier de la collégiale de 10 à 17h place du chapitre par la confédération de la construction et les entreprises Bajart. Bar et petite restauration.

- Mardi 22 mai à 19h00 : Chapelle de Nèvremont : Formation à la gestion des biens de l’Eglise. Sont invités et concernés les gestionnaires et signataires des comptes des œuvres paroissiales ainsi que les trésoriers des Fabriques d’Eglise. Avec Monsieur COLLARD et Madame HAMOIR Françoise. Vue son importance, la présence de tous et de toutes est nécessaire.

CALENDRIER : (Saints de chez nous) en bref

1er DIMANCHE DE MAI : sainte Brigide de Kildare.

De temps immémorial, la solennité de sainte Brigide se célèbre à Fosses le 1er dimanche de mai, alors qu’elle est morte le 1er février 523 (mais les deux dates sont d’antiques fêtes celtiques). Patronne des agriculteurs et protectrice du bétail, cette fondatrice du monastère de Kildare, en Irlande, est invoquée chez nous dans un traditionnel et séculaire « pèlerinage aux baguettes » : bénites à la fin de la messe et frottées à la statue de la sainte, ces baguettes de coudrier sont rapportées dans les étables ou les maisons pour la protection des animaux..

 

 

 

 

 

13 MAI : sainte Rolende de Gerpinnes.

Fille de Didier, roi des Lombards battu par Charlemagne, Rolende voulut se rendre en pèlerinage à Cologne mais, malade, elle mourut d’épuisement à Villers-Poteries en 774 et elle fut inhumée près de l’église de Gerpinnes, qui était une fondation des moines irlandais de Fosses, où sa mère vint aussi se réfugier. Le culte de cette petite sainte est très largement populaire dans toute la région.

Textes : Jean Romain

A LA DECOUVERTE DU DIEU INATTENDU

De Marie-Noëlle Thabut (prêté par Suzanne Boccart et présenté par Jean Romain) Huit prophètes. (5- David ou le bien du pardon) - sera présenté en 9 fois)

Chapitre 4. – David ou le Dieu du pardon.

Après la mort de Moïse, vers 1200 av. J.C., les fils d’Israël sont entrés en Palestine sous la conduite de Josué. Pendant un peu plus d’un siècle, les douze tribus ont vécu indépendantes mais unies par leur histoire commune et la reconnaissance envers Dieu qui

les avait délivrés. Puis, sous la pression de voisins dangereux comme les Philistins, ils ressentirent le besoin de se donner un roi commun ; le premier sera Saül, mais après des débuts glorieux il désobéit au prophète Samuel, est désavoué et remplacé en secret par David. Qui n’est pourtant que le 8e fils de Jessé, un habitant de Bethléem : ni le plus âgé, ni le plus fort, ni le plus grand, un simple berger... mais choisi par Dieu par son prophète : belle occasion d’affirmer que « les hommes regardent les apparences mais le Seigneur regarde le cœur » (Samuel 16.7). Mais David n’est d’abord reconnu comme roi que par sa tribu, Juda ; et après la mort du fils de Saül, David règne sur toutes les tribus et s’installe à Jérusalem.

C’est là que se situe l’épisode le plus révélateur de la conduite inattendue de Dieu : un soir ; sur la terrasse de son palais, David aperçoit Bethsabée prenant son bain : il en tombe amoureux et la fait venir au palais ; mais elle est mariée à un officier qui est en guerre ; il envoie un message à son chef pour qu’il place Ourias en première ligne de combat et en effet il est tué : David peut donc épouser Bethsabée. Mais le prophète Natan lui raconte une petite histoire d’injustice et David commande : il faut punir cet homme ! Natan lui révèle alors que c’est lui l’injuste qui a fait périr son rival. Malgré tout, avant que le roi ait prononcé le moindre repentir, le prophète le conforte au nom de Dieu : « Je t’ai sacré roi d’Israël, je te donnerai encore tout ce que tu voudras ». Malgré la faute, Dieu continue d’aimer, de donner. Mais pardon ne veut pas dire retour à l’innocence : nos actes portent des fruits et le prophète ne peut qu’annoncer : « Désormais, l’épée ne cessera plus de frapper ta maison ! ». C’est l’engrenage de la violence : faire du mal à nos frères c’est inévitablement semer la haine et la souffrance pour les autres et pour nous-mêmes. Alors David prend conscience de l’horreur de ses actes : « J’ai péché contre le Seigneur ». Alors le prophète lui redit la phrase pour laquelle il est venu : « Le Seigneur a pardonné ton péché ».

REFLEXIONS ET ACTIONS

LES 7 DONS DU SAINT ESPRIT PAR LE PAPE FRANCOIS

Chers frères et sœurs, bonjour !

Nous entamons aujourd’hui un cycle de catéchèse sur les dons de l’Esprit-Saint. Vous savez que l’Esprit-Saint est l’âme, la sève vitale de l’Église et de tout chrétien : c’est l’amour de Dieu qui fait de notre cœur sa demeure en entrant en communion avec nous. L’Esprit-Saint est toujours avec nous, il est toujours en nous, dans notre cœur.

L’Esprit-Saint est « le don de Dieu » par excellence (cf. Jn 4,10), un cadeau de Dieu et, à son tour, il communique divers dons spirituels à celui qui l’accueille. L’Église en distingue sept : un nombre qui exprime symboliquement la plénitude, la complétude ; on les apprend lorsqu’on se prépare au sacrement de la Confirmation et on les invoque dans l’antique prière que l’on appelle « Séquence à l’Esprit-Saint » : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété et crainte de Dieu.

2 - Le don d'Intelligence

Chers frères et sœurs, bonjour !

Après avoir examiné la sagesse, qui est le premier des sept dons du Saint-Esprit, aujourd’hui, je voudrais attirer notre attention sur le second don, à savoir l’intelligence. Il ne s’agit pas ici de l’intelligence humaine, de la capacité intellectuelle dont nous pouvons être plus ou moins dotés. C’est au contraire une grâce que seul l’Esprit Saint peut répandre et qui suscite chez le chrétien la

capacité d’aller au-delà de l’aspect extérieur de la réalité et de scruter les profondeurs de la pensée de Dieu et de son dessein de salut. Il s’agit de comprendre les choses comme Dieu les comprend. Lorsqu’il s’adresse à la communauté de Corinthe, l’apôtre Paul décrit bien les effets de ce don – c’est-à-dire ce que fait en nous le don de l’intelligence – et Paul dit ceci : « nous annonçons ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment. Car c’est à nous que Dieu l’a révélé par l’Esprit » (I Co 2,9-10). Cela ne signifie évidemment pas qu’un chrétien peut tout comprendre et avoir une connaissance entière des desseins de Dieu : tout cela demeure dans l’attente de se manifester dans toute sa limpidité quand nous nous trouverons en présence de Dieu et que nous serons vraiment un avec lui. Mais, comme le suggère le mot lui-même, l’intelligence permet de « intus legere », c’est-àdire de « lire à l’intérieur » : ce don nous fait comprendre les choses comme Dieu les comprend, avec l’intelligence de Dieu. Parce qu’on peut comprendre une situation avec l’intelligence humaine, avec prudence, et c’est bien. Mais comprendre une situation en profondeur, comme Dieu la comprend, c'est l’effet de ce don. Et Jésus a voulu nous envoyer l’Esprit-Saint pour que nous ayons ce don, pour que nous puissions tous comprendre les choses telles que Dieu les comprend, avec l’intelligence de Dieu. C’est un beau cadeau que le Seigneur nous a fait à tous. C’est le don par lequel l’Esprit-Saint nous introduit dans l’intimité de Dieu et nous rend participants de son dessein d’amour pour nous.

Il est clair alors que le don de l’intelligence est étroitement lié à la foi. Quand l’Esprit-Saint habite notre cœur et illumine notre esprit, il nous fait grandir jour après jour dans la compréhension de ce que le Seigneur a dit et accompli. Jésus lui-même l’a dit à ses disciples : je vous enverrai l’EspritSaint et il vous fera comprendre tout ce que je vous ai enseigné. Comprendre les enseignements de Jésus, comprendre sa Parole, comprendre l’Évangile, comprendre la Parole de Dieu. On peut lire l’Évangile et comprendre quelque chose, mais si nous lisons l’Évangile avec ce don de l’Esprit-Saint, nous pouvons comprendre la profondeur des paroles de Dieu. Et c’est un grand don, un grand don que nous devons tous demander et demander ensemble : Fais-nous, Seigneur, le don de l’intelligence.

Il y a un épisode de l’Évangile de Luc qui exprime très bien la profondeur et la force de ce don. Après avoir assisté à la mort en croix et à la sépulture de Jésus, deux de ses disciples, déçus et accablés, quittent Jérusalem et retournent dans leur village qui s’appelle Emmaüs. Pendant qu’ils sont en chemin, Jésus ressuscité s’approche et commence à parler avec eux, mais leurs yeux, voilés par la tristesse et le désespoir, ne sont pas capables de le reconnaître. Jésus marche avec eux, mais ils sont si tristes et si désespérés qu’ils ne le reconnaissent pas. Mais quand le Seigneur leur explique les Écritures, afin qu’ils comprennent qu’il devait souffrir et mourir pour ensuite ressusciter, leur esprit s’ouvre et, dans leur cœur, l’espérance renaît (cf. Lc 24,13-27). Et c’est cela que l’Esprit-Saint fait avec nous : il nous ouvre l’esprit, il nous ouvre pour que nous comprenions mieux, pour que nous comprenions mieux les choses de Dieu, les choses humaines, les situations, tout. Le don de l’intelligence est important pour notre vie chrétienne. Demandons-le au Seigneur, qu’il nous donne, qu’il donne à chacun de nous ce don pour que nous comprenions, comme il le comprend, ce qui arrive et surtout pour que nous comprenions la parole de Dieu dans l’Évangile. Merci.

(À suivre)

Philippe Piéfort, le sculpteur de la toute première statue de 93 cm de haut ainsi que de l'originale de 30 cm. Des copies de la statuette de saint Feuillen sont actuellement en vente au prix de 60 euros. Les amateurs peuvent les trouver au syndicat d'initiative, au centre ReGare, à l’Abbaye de Maredsous ou chez un confrère notamment. Haute de 30 centimètres, la copie respecte le poids, la texture, la couleur de l'originale. Plus de 250 exemplaires ont déjà été produits.

Les tee-shirts à l’effigie de la confrérie sont aussi en vente au presbytère au prix de 20 euros.

Quelques traditions de nos contrées au fil de l’année liturgique.

La Belgique est un pays où l’on trouve beaucoup de processions, marches, cortèges, des kermesses ou ducasses dédiées aux saints locaux, un folklore très actif et authentique. Chaque village entretient ses traditions. C’est une occasion de festivités ou l’on aime se retrouver et qui construit notre identité populaire, plus encore présent que dans nos pays voisins.

Il y a plus de 17 carnavals en Wallonie, pour les plus connus, Binche, Malmedy, Fosses-la-Ville, Stavelot, Eupen.... Chaque village a son saint patron, et entouré des reliques, on organise des processions accompagnées depuis l’époque napoléonienne de compagnies de soldats, d’officiers en costume de l’Empire, de zouaves, grenadiers, grognards etc .... qui marchent et tirent des salves explosives et qui retentissent au loin. Elles sont une occasion de se remémorer les quelques épidémies de peste ou le vœu d’un chevalier de retour de Terre Sainte. Les marches militaires sont nombreuses surtout dans l’entre-Sambre-et-Meuse et sont inscrites au Patrimoine immatériel de l’Unesco. Les instruments les plus typiques sont les fifres et les tambours.

Dans certaines familles, on est « Marcheur » de père en fils.

Ex : la procession de Sainte Rolende à Gerpinnes et la septennale de Saint Feuillen à Fosses.

Nous venons de vivre l’entrée dans la grande Semaine Sainte et je voudrais relever quelques fêtes ou traditions que nous consacrons dans notre pays au fil de l’année.

Les rameaux : Le jour des rameaux après la messe, les fidèles rapportent chez eux les rameaux bénis. Ils en ornent les crucifix de leur maison et en portent au cimetière sur les tombes de leurs défunts comme signe d'espérance et de foi en la résurrection. L'après-midi, autrefois, on allait aussi placer un brin de rameaux à l'entrée de chaque champ pour que la récolte soit abondante et de bonne qualité.

Pâques. Le Jeudi Saint, les cloches s'envolent vers Rome pour être bénites et reviennent le dimanche de Pâques, chargées d’œufs qu'elles distribuent aux enfants sages. Pour célébrer la fête de Pâques, les belges mangent du chocolat et participent à des chasses d’œufs, ils assistent plus nombreux à la messe pascale et ils se réunissent en famille autour d’un bon repas. Les œufs sont symboles de la vie, du printemps et de la résurrection. On en trouve des traces dès l'Antiquité. La pièce maîtresse de nos repas en famille est l'agneau qui symbolise le sacrifice et fait référence à la figure du Christ.

A Liège, la fête du Saint Sacrement est fêtée cette année du 31 mai au 3 juin. Messes, procession à la collégiale

St Martin, au monastère de Cornillon, en passant par Rétinne, et le Sanctuaire de Sainte-Julienne de Cornillon. La Fête-Dieu, appelée aussi Fête du Saint-Sacrement est une fête religieuse catholique célébrée le jeudi qui suit la Trinité, c’est-à-dire soixante jours après Pâques. Actuellement, le nom officiel de la fête, dans l’Église catholique, est la « Solennité du corps et du sang du Christ » Cette fête est née au diocèse de Liège en 1246, sous l’impulsion de sainte Julienne de Cornillon et la bienheureuse Ève de Saint-Martin. Elle fut étendue en 1264 au monde entier par Jacques de Troyes,

Le 15 août, on célèbre l’Assomption; une fête qui ouvre les portes de l’espérance chrétienne. Cette fête commémore le moment où Marie est entrée dans la gloire de Dieu. Elle vient éclairer notre foi et soutenir notre espérance devant la mort. Car avec Marie, pleinement humaine, vivant dans la plénitude de Dieu, la vie éternelle ne nous paraît plus inaccessible. La glorification de la Mère de Jésus annonce notre propre résurrection. A cette occasion, diverses manifestations sont organisées dans les lieux de culte comme à Banneux, Beauraing, Jette, Anvers, et plus proche de nous, Sart-St-Laurent et Le Roux.

La Toussaint (le 1er novembre) est une fête catholique instituée au 8ième siècle, en l'honneur de tous les saints. La Toussaint précède d’un jour la « Commémoration des fidèles défunts », appelée fréquemment le « Jour des morts », fixée au 2 novembre, deux siècles après la création de la Toussaint. Ce jour-là est précédé par la visite au cimetière et l’entretien de la tombe sur laquelle on vient mettre des fleurs et prier en souvenir des membres de nos familles. Comme le jour de la Toussaint est un jour férié, l’usage est de commémorer les morts de nos familles au lieu du 2/11. Les bougies et chrysanthèmes symbolisent la vie heureuse après la mort.

6 décembre : La fête de la Saint-Nicolas est une festivité importante pour les enfants. C'est le jour où, selon une légende du 12ièe siècle, le « grand saint », patron des enfants, leur apporte des cadeaux.

25 décembre : la fête de Noël. La symbolique est forte : tous les hommes, du plus pauvre au plus riche, sont réunis autour de l’enfant.

Quant à l’âne et le bœuf, des textes de l’Ancien Testament et des Apocryphes nous renseignent sur l’image qu’ils reflètent. Le bœuf est fidèle et pur alors que l’âne symbolise l’obstination et l’idolâtrie.

Très présent dans nos maisons contemporaines, le sapin de Noël s’impose tardivement chez nous, pendant la guerre 14-18 où les soldats allemands popularisent cette coutume. Ils s’attachent à recréer dans le pays occupé, l’ambiance d’une veillée. C’est à St François d’Assise à partir de 1223 qu’on doit la première crèche vivante qui anime, la fête de Noël d’une petite ville italienne près de Rome. Mais c’est au 16e siècle que cela se développe avec des statuettes comme nous les connaissons aujourd’hui. En Ardenne, la sobriété est de mise. Cependant, on ne manquait jamais la messe de minuit puis on se réunissait pour déguster le boudin de Noël et du vin chaud. Le soir de Noël, on jetait dans le feu, une belle grande bûche décorée. Elle devait illuminer la soirée et se consumer toute la nuit, sans s’éteindre, pour éloigner les malheurs de l’année. Le gâteau d’aujourd’hui matérialise le bois jeté dans l’âtre et il est le gage d’une bonne fortune.

Et le cougnou ? C’est une spécialité en Ardenne, mais aussi dans d’autres régions du Nord de la France. Cette brioche de forme allongée et à deux têtes évoque un enfant emmailloté, probablement le petit Jésus. Autrefois, les enfants attendaient le gâteau que leur apportait Jésus la nuit de Noël. Les cougnous sont décorés de diverses façons.

 

 

6 Janvier : l’Epiphanie, fête durant laquelle on célèbre l’arrivée des Rois mages. Dans la tradition romaine, on nommait un roi d'un jour lors des Saturnales. Cette fête en l'honneur de Saturne, dieu de l'agriculture et des semences, symbolisait le réveil de la terre après le solstice d'hiver. Chez les chrétiens, la conciliation avec les coutumes païennes du solstice d'hiver prendra le nom d'Épiphanie, une fête où celui qui trouve la fève dissimulée dans la galette des Rois est couronné roi d'un jour. À cette époque, la galette était un gâteau de forme ronde et d'une teinte dorée rappelant le soleil et les festivités des Saturnales. La coutume voulait qu'on la divise en autant de parts que de convives et l’habitude est de placer dans la galette des rois une fève, mais dans certaines régions, c’est une pièce qui y est cachée

2 février : la chandeleur célèbre la présentation de l’enfant Jésus au temple. Selon la tradition, la forme ronde de la crêpe renverrait au soleil, symbole de la fin de l’hiver. Selon d’autres traditions, il s’agirait d’évoquer la roue solaire des Celtes. Comme le dit le dicton : « À la Chandeleur, l’hiver se meurt ou prend vigueur » il est de coutume de faire sauter les crêpes de la main droite tout en tenant dans l’autre main une pièce, en or à l’origine.

Anne Laure Wasnaire

VISITE DU PRETRE : Ceux qui souhaitent recevoir la Communion ou la visite du prêtre sont invités à prendre contact avec Monsieur le Curé : Père Auguste Roger AHOUA : ahouarogera@yahoo.fr 071729579 / 0492 605669

Voici l'adresse E-mail des paroisses de Fosses : psecteurdefosses@yahoo.fr pour ceux et celles qui souhaiteraient nous faire des suggestions ou propositions en vue d'améliorer ce qu'ils souhaitent.

DEMANDE DE MESSES : Les personnes qui souhaitent demander des messes sont invitées à remettre le formulaire adéquat dûment complété à Monsieur le Curé/Vicaire ou aux personnes dévolues à cet effet au plus tard le 15 du mois pour que les intentions de messes puissent figurer dans notre bulletin paroissial

« Echos de nos paroisses »

D’autre part, il est aussi possible de faire un virement sur le Compte Messes Secteur de Fosses BE29 3631 5011 9664 en indiquant clairement en communication le nom de la paroisse et l’intention pour laquelle la messe est demandée. (Défunts ou autres)

Qui contacter dans nos paroisses ?

Abbé Roger AHOUA(Vice doyen) Place du Chapitre, 8  5070 Fosses tél :  tél : 071/72.95.79  email  ahouarogera@yahoo.fr

Abbé Cyrille ZAGADO (vicaire)   rue de la Station, 39 5070 Aisemont  tél : 071/71.15.71  email  zbcyril@yahoo.fr

Abbé René FORTHOMME  Place de Brogne, 2 5640 Saint-Gérard  tél : 071/79.90.35  e-mail rene.forthomme@skynet.be

Abbé Noël SAINT HUBERT Place de Vitrival, 1  5070 Vitrival  tél : 071/71.17.67 e-mail noel.hubert@skynet.be

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Gardes médicales : Depuis le 1er décembre 2013, un nouveau numéro unique pour les urgences

071/204 911

Un poste médical de garde est ouvert sur rendez-vous à la rue de Stierlinsart, 39, 5070 à Bambois. Il est ouvert la nuit de 21h à 8h, les week-ends et les jours fériés de 8h à 21h. Pour les urgences, comme un accident il faut toujours composer le 112.

Gardes Pharmacies

Uniformisation des horaires de garde des pharmacies. A partir du 1er janvier 2015, les horaires et l'affichage des services de garde seront harmonisés à travers tout le pays. L'affichage des gardes se fera de manière uniforme et centralisée sur le site Web www.pharmacie.be. Entre 22 heures et 9 heures du matin, les patients devront obligatoirement s'adresser à un call center national (0903/99.000) pour connaître la pharmacie de garde la plus proche de leur domicile (le numéro sera affiché sur le site pharmacie.be, entre 22H00 et 9H00.

Pharmacie de garde (à partir du 01/01/2015) Voir www.pharmacie.be ou tel au 0903/99.000

 

Editeur responsable : Père AHOUA Miessan Auguste Roger

Place du Chapitre 8, 5070 Fosses. Tél. 071/72 95 79

Abonnement : « Echos de nos paroisses »

Soit par abonnement poste : une participation aux frais (papier, timbres, secrétariat) de 12€ par année, est verser au compte BE20 0682 5209 6256

Soit par email : vous pouvez en faire la demande à l’adresse suivante : echodesparoisses@gmail.com