Actualité Fossoise

 
 
 
 
 

Mise à jour : 05/01/2018 08:21:59

 

Trois femmes blessées, dont une très grièvement ( 05 - 01 )

Conférence horticole ( 02 - 01 )

Idée cadeau ( 17 - 12 )

Le Castel, 3e génération ( 04 - 12 )

 

 

Trois femmes blessées, dont une très grièvement

Collision impressionnante jeudi soir face au hall omnisports de Sart-Saint-Laurent. Une dame de Bois-de-Villers lutte pour sa survie.

Jeudi (04-01) vers 18h45, une grave collision entre deux voitures s'est produite chaussée de Namur à Sart-Saint-Laurent (Fosses-la-Ville), face au hall omnisports. Une Citroën C3 Pluriel avec deux jeunes femmes à bord, venait de Fosses et se dirigeait vers Namur. L'automobiliste a voulu tourner à gauche pour rejoindre le centre sportif Daniella Decuyper, une dame de Bois-de-Villers âgée de 55 ans, les suivait dans une Citroën Berlingo. Il semble qu'elle n'ait pas vu la manœuvre.

Les deux véhicules se sont violemment tamponnés. Ils ont fini leur course de part et d'autre de la route, jonchant la chaussée de nombreux débris.

Les pompiers de la zone Val de Sambre dirigés par l'adjudant Rudy Mazuin se sont rendus sur les lieux avec d'importants moyens. Un véhicule de désincarcération, un autre de balisage et trois ambulances ainsi que le SMUR d'Auvelais ont composé le charroi.

Les deux jeunes femmes présentes dans la C3 ont été désincarcérées par les pompiers puis conduites vers le CHR Val de Sambre d'Auvelais. La situation était beaucoup plus dramatique pour la conductrice du Berlingo. En effet, elle ne portait pas de ceinture de sécurité et sa tête a heurté le pare-brise dans le choc. Très longuement conditionnée par les urgentistes, la dame a été conduite dans un état jugé critique vers le CHR de Namur.

Les policiers de la zone Entre-Sambre et Meuse se sont chargés des constatations. La chaussée a été fermée dans les deux sens de circulation durant plusieurs heures. Le parquet de Namur a été alerté des faits et a délégué sur les lieux du drame un expert afin d'établir les circonstances exactes de la collision. Les dépanneurs Fabrice de Sambreville et Annoye de Floreffe ont enlevé les épaves.

Samuel GODART

 

Idée cadeau

Le Castel, 3e génération

L’hôtel-restaurant Le Castel propose une cuisine française de type gastronomique, régionale et contemporaine. Au fourneau, le patron en personne, Benjamin Mathy.

Ses grands-parents ont acquis le bâtiment dans les années 60, afin d’en faire une pension de famille. Ensuite, pendant 38 années, de 1977 à 2015, c’est Jean-Louis Mathy qui a pris la relève, avant de céder le flambeau à son fils. «Ça doit être dans les gênes », plaisante Benjamin Mathy, pas peu fier de son héritage. Son ambition au quotidien? Travailler des produits frais et majoritairement locaux. «Il faut un respect du produit, dans la tradition, mais avec une touche de fantaisie », explique le chef. Sa fierté? Que son établissement ait traversé les époques. «Nous avons de fidèles clients qui ont connu les trois générations en cuisine. Quand on vient au Castel, on aime trouver un Mathy aux fourneaux, ce sont nos clients qui nous le disent.» L’ambiance du restaurant est chaleureuse et cosy. Le Castel peut accueillir une trentaine de personnes. Plusieurs menus sont proposés (de 37 à 70 euros) ainsi qu’un lunch. Le Castel est nommé au Bib Gourmand, un gage de qualité. «C’est une consécration, la reconnaissance de toutes ces années de travail », conclut Benjamin Mathy.

Le Castel, Rue du Chapitre, 10 à Fosses-la-Ville 071 71 18 12

 

 

 

Conférence horticole