N°23    24 novembre  2006

Fosses en cartes postales anciennes

Il reste encore quelques livrets avec les reproductions d'environ 70 cartes postales anciennes de Fosses + 5 de Le Roux, de Vitrival, de Sart-Saint-Laurent, d'Aisemont et 3 de Sart-Eustache ; près d'une centaine do reproductions avec légende explicative pour chacune des photos.

Lors de sa parution, le livre était vendu 550 F. Il est reste quelques exemplaires vendus pour 10 euros, en s'adressant à l'Imprimerie Romain, rue des Remparts (07171.10.83). Un cadeau original pour les fêtes de fin d'année.

Dernier conseil communal de cette mandature

Le Conseil communal a tenu ce lundi 20 novembre sa dernière réunion de cette mandature. Le prochain Conseil issu des élections du 8 octobre sera installé le 4 décembre. Mais attention : ce sera non à l'hôtel de ville mais en la salle L'Orbey (car on attend du monde !). Et le 11 décembre, la séance festive traditionnelle pour les récompenses diverses : ce sera au Centre sportif de Sart-Saint-Laurent.

A la fin de la séance publique, le Bourgmestre Benoît Spineux a particulièrement remercié les conseillers qui, ne s'étant plus présentés, siègent pour la dernière fois ce soir : il a ainsi appelé tour à tour René Brachotte, qui a siégé 30 ans au Conseil, où il fut aussi échevin et chef de groupe P.S., avec la modération qu'on lui connaît ; Puis Françoyse Rochet (avec un y, précise-t-il), 12 ans d'attention aux débats et une nette indépendance ; Bernadette Robaye, 12 ans également, malgré les difficultés avec son travail d'infirmière à domicile ; Françoise Sarto qui, après 6 ans, passe au Conseil provincial ; Philippe Mullier, 12 ans de sagesse et de diplomatie ; Jean-Marie Denis (PS), 6 ans et aussi 4 ans de sage présidence du CPAS ; Joseph Michaux, qui n'a pas eu l'occasion de siéger longtemps au Conseil. Il y a aussi Alex Borbouse, qui était absent mais qui a aussi siégé durant deux mandats. Aux applaudissements de l'assistance, chacun reçoit un cadeau : un magnum de Saint-Feuillien pour les hommes, un ballotin de pralines pour les dames.

Mais voyons aussi les points de l'ordre du jour.

FINANCES

La fabrique d'église St-Feuillen demande un crédit spécial de 42.775 € en modification budgétaire pour réparations urgentes aux corniches de la collégiale ; son budget 2007 prévoit 88.800 € en recettes et dépenses moyennant intervention communale de 81.099 €.

La rénovation de l'ancienne école maternelle d'Aisemont en Atelier créatif par le Centre culturel a coûté 8.576 € mais on attend 3.891 € de subsides, ce qui ramène la participation communale à 4.685 €.

Le Conseil décide de rembourser anticipativement une partie des emprunts d'aide exceptionnelle pour un montant de 218.588 €.

Il entérine des bons de commande pour diverses fournitures : matériel didactique, mobilier, boîtiers de caméras, outillage, carrelages, matériaux divers, matériel électrique, pour un montant total de 41.440 €.

Et approuve les taxes sur les mines et carrieres (66.700 €) ainsi que sur les immeubles inoccupés (150 € par mètre de façade et par niveau).

POUR LE PERSONNEL

Le Conseil admet une série de précisions sur le statut pécuniaire et administratif pour le personnel technique et employés, hormis les enseignants : congés de maternité ou paternité, pauses d'allaitement, diplômes requis par fonction (par exemple pour un nouveau chef des travaux : il faudra au moins un graduat en travaux public ou équivalent), congé parental, interruption de carrières, prestations à temps partiel pour raisons médicales, remboursement des frais de transport (mais uniquement pour les rappels en urgence, précise le mayeur). Le tout en régularisation des décisions des concertations fédérales.

DIVERS

La liste des portions affouagères au Bois des Masuys à Vitrival est arrêtée à 53 demandes, qui ont rapporté 265 euros.

Le cahier des charges et conditions de vente de bois à Sart-Eustache (bois Génicot) et à Vitrival (Bois des Masuys) sont arrêtées par le Conseil. Elles concernent la commune pour un total d'environ 1200 arbres et 418 m3 ; et pour le CPAS : 282 arbres et 266 m3.au Bois-Madame (Sainte-Brigide). En raison de la forte demande de bois actuellement, vu le prix du mazout, la vente de ces bois a rapporté 17.000 € au lieu des 7.000 prévus pour la commune et 31.000 au lieu de 17.000 pour le CPAS.

La location d'un local à la Maison de la Solidarité, aux Quatre-Bras, par les Mutualités chrétiennes, est résiliée, la commune désirant occuper ces locaux pour l'A.L.E.

Une série d'arrêtés de police pris en urgence par le bourgmestre sont ratifiées ; elles concernent des travaux, pose de conteneurs, stationnement lors d'enterrements et lors des élections, déménagements, placement d'échafaudage et un motocross à Vitrival.

Enfin, l'approbation des ordres du jour de diverses intercommunales auxquelles est affiliée la commune : IGRETEC, IDEG et IDEFIN (électricité), INATEL (télédistribution), AISBS (Hôpital d'Auvelais), INASEP (études de travaux, service des eaux et des immondices), AIEM (Eaux de la Molignée) et le BEP (Bureau économique provincial), services environnement et expansion économique.

Le bourgmestre donne quelques précisions : la réforme du ministre Courard pour diminuer le nombre d'intercommunales afin d'en réduire les frais et donner plus de transparence, entre en vigueur après ces dernières assemblées générales. Cela concerne notamment les deux sociétés de distribution d'eau pour notre commune : INASEP pour Fosses, Sart-St-Laurent et Aisemont, AIEM pour Vitrival, Le Roux et Sart-Eustache, avec des tarifs différents, ce qui est anormal. Des propositions de reprise du réseau par l'une ou l'autre ont été faites sans résultat jusqu'ici.

D'autre part, à propos de l'Association hospitalière de la Basse-Sambre, les délégués auront à approuver le Plan stratégique pour 2007 avec les réalisations en cours : nouveaux locaux pour les urgences, rénovation du centre gériatrique, mise en conformité des cuisines. La reprise du Centre V (revalidation) du Home Dejaifve par l'hôpital d'Auvelais a rendu provisoirement inoccupé tout un étage, d'où une perte financière de 12.300 € pour cette implantation fossoise. Il y a aussi la synergie d'Auvelais avec le CHR de Namur et d'autres partenariats possibles. Le budget global de l'AISBS est en boni de 184.480 €. Cette intercommunale ne comptera plus que 17 administrateurs au lieu de 31 : les 22 représentants des communes affiliées devront donc être réduits de moitié.

A HUIS CLOS

Le Conseil a approuvé une série de désignations temporaires et pour intérims dans les écoles de l'entité (classes d'immersion en néerlandais et en anglais, morale, détachement pour missions extérieures, etc.) D'autre part, au Service Incendie, l'engagement de David Van Hal comme pompier volontaire a été renouvelé tandis que Stéphane Falque et Th. Patiny ont été admis en stage.

VITRIVAL Vue aérienne

Voilà une très belle vue aérienne d'une partie du village de Vitrival, prise sans doute vers les années 1970. Elle fut éditée comme carte postale par la firme française CIM et vendue au magasin VeGé de Vitrival, tenu par M. et Mme Galand.

On distingue très bien la grand-route qui va de Fosses vers Châtelet et à l'avant-plan le bâtiment des écoles, plus haut la place Jean Tousseul et plus haut encore, l'église Saint-Pierre et à gauche le presbytère. On distingue aussi très bien le terrain de football de la Spinette et, à l'horizon, les maisons d'Aisemont.

 

Les encombrants

Dernier passage de l'année 2006 du camion des encombrants :

- le vendredi 1er décembre pour les sections de Vitrival, Le Roux, Aisemont, Sart-Eustache et Névremont ;

- le vendredi 8 décembre pour les sections d‘ Fosses-la-Ville, Bambois et Sart-Saint-Laurent.

Fost-Plus

Le prochain ramassage des sacs bleus aura lieu le mercredi 6 décembre, pour toute l'entité.

Pas de ramassage des papiers et cartons au cours de la prochaine quinzaine.

A la Galerie du S.I.

La galerie du Syndicat d'Initiative, place du Marché, reçoit ce mois-ci une artiste aux talents multiples : Mme Danielle De Block. Dans une grande variété : huiles, dessins, aquarelles, toutes de grande qualité technique et artistique. L'exposition est ouverte durant les heures de bureau (9-18 h. en semaine, 10-17 h. le week-end) jusqu'au 30 novembre.

Aux commerçants

Le Syndicat d'Initiative éditera prochainement son Calendrier 2007 des manifestations. Ce livret sera distribué toutes boîtes dans toute l'entité. Les commerçants intéressés par une publicité dans cette brochure sont priés de contacter sans tarder l'Imprimerie Romain, chargée de sa réalisation

tél. 071-71.10.83

Senior Amitié

Si vous souhaitez vous retrouver dans une atmosphère amicale et chaleureuse, le comité de Senior Amitié vous propose de participer à sa journée festive de Noël le mercredi 13 décembre, en la salle du collège Saint-André.

Après la perception des cotisations, qui débutera à 9 h 45, l'eucharistie sera célébrée à 11 h 15 par notre aumônier l'abbé R. Forthomme.

A l'issue de la cérémonie, l'Amicale se fera un plaisir de vous offrir l'apéritif avant le traditionnel banquet de Noël. L'après-midi se prolongera dans une agréable ambiance musicale assurée par M. Roger Fripiat et la chorale Saint-Martin, dirigée par M. J.-Fr. Favresse.

Invitation cordiale à tous !

Le comité

Les invités de PAC

La cinquième saison de Présence et Action Culturelles (avec le soutien du Centre culturel de Fosses) démarre le mercredi 13 décembre pour s'achever en juin 2007. Voici un apperçu du programme qui sera présenté au public :

- Mercredi 13 décembre, à 19 h 30 : Jean-Charles Luberto, député et futur bourgmestre de Sambreville, sur le thème des jeunes et de la politique, des accords pré-électoraux (une nécessité ?) ou des transfuges post-électoraux (un déni de démocratie ?)

- Vendredi 26 janvier, à 19 h 30 : Jean-Louis Galetta, commissaire-divisionnaire, chef de Corps de la zone de Police, chargé de cours à l'Académie de Police, sur le thème : « Les problèmes de délinquance dans la zone Entre-Sambre-et-Meuse ».

- En mars (date non encore fixée) : soirée de vulgarisation médicale sur le diabète, par un médecin diabétologue de l'Hôpital de Sambreville.

- En mai (date non encore fixée et à condition que les élections fédérales de juin ne soient pas avancées) : Véronique De Keyser, députée européenne et chef de la délégation européenne en Palestine, sur la poudrière en Proche-Orient.).

Entrée : 2 euros. Invitation à tous (Infos : Daniel Piet, 0479-58.71.00).

Pollution du lac

Lundi dernier, vers11 heures, les pompiers de Fosses, commandés par le sergent-major Gérard Gosset, ont été appelés à Bambois pour une nappe importante de mazout qui flottait sur le lac.

Les pompiers ont épandu un produit spécial pour dissoudre le mazout. Les techniciens de SOS Pollution de la Région Wallonne ont été avisés.

Réveillon à Haut-Vent

Comme les années précédentes, le comité des festivités hautventoises organise son réveillon de Nouvel-An en la salle L'Hautventoise Un menu gastronomique y sera offert dès 20 h :

- Apéritif et ses amuse-gueules

- Buffet froid, garni de ses nombreux poissons et charcuterie

- Civet de Biche, ou Médaillon de Dindonneau, accompagné de son gratin dauphinois et de différents légumes

- Plateau de fromages

- Dessert et café

pour le prix de 60 euros (comprenant 10 tickets de boissons et 25 e pour les enfants (6 à 12 ans) avec 5 tickets de boissons. Boissons supplémentaites à prix modiques.

Réservation obligatoire chez Alain au 0478-63.77.36 (spécifier votre plat) En raison du succès et pour des raisons de sécurité le nombre de personnes est limité et l'entrée sera refusée sans réservation préalable.

La réservation est effective lors du versement de la somme complète au 001-3865206-26.

Saint Nicolas et le Père Noël

Le hameau de Haut-Vent dispose d'un comité de fêtes très actif : non seulement il organise la fête annuelle en juillet, avec sortie de la Limotche et en apothéose un magnifique feu d'artifice, mais aussi le grand feu et les festivités de fin d'année.

Ainsi, on peut annoncer le passage de Saint Nicolas et son compagnon le Père Fouettard le dimanche 3 décembre, afin de rendre visite aux enfants de hameau.

Le samedi 23 décembre, c'est le Père Noël qui parcourera les chemins du village et distribuera ces traditionnels cougnous.

Et, afin d'alimenter sa caisse, le comité organise le réveillon du Nouvel An comme nous l'annonçons d'autre part. Ce dévoué comité mérite bien des éloges.

Concert de Noël

Le traditionnel Concert de Noël de la Royale Philharmonique aura lieu à la salle L'Orbey le samedi 16 décembre, à 19 h 30. Morceaux choisis avec délicatesse par le chef de musique Claude Barthélemy...et

Danses country and Western

Ce Concert de Noël sera agrémenté d'un spectacle Country and western ». En effet, après le concert de la philharmonique, dès 21 h, on aura droit au Colorado City Show, festival de danses Country and Western (25 danseurs). Ce groupe se produit pour la première fois à Fosses-la-Ville.

Participation aux frais (pour toute la soirée à partir de 19 h 30) : 4 euros. Avec le soutien du Centre culturel de Fosses.

Balade de Noël

Le Syndicat d'Initiative organisera, pour la 4e fois, son animation de Noël le vendredi 15 décembre prochain : une date à retenir car les animatrices n'ont pas lésiné sur les moyens. A 18 h. le " village de Noël " sera ouvert dans la cour et la salle de Saint-Martin (on avait eu froid dehors, l'an passé !) ; on y trouvera bières de Noël, vin ou chocolat chauds, café ardennais et autres friandises à déguster.

Mais surtout, à 18 h. 30 et par quatre fois à chaque heure trente, une vingtaine de comédiens, " Les Baladins de Noël ", animeront une balade contée à travers ruelles et coins typiques du centre historique de la ville. Le titre de cette année : " Ca chauffe au Pôle Nord " car la Mère Noël en a assez de faire tout le boulot tandis que le Père Noël se balade dans les magasins et reçoit les bisous des enfants...

Cette balade contée est entièrement gratuite et à chaque rentrée, les enfants recevront un petit colis de friandises.

Afin de bien répartir les groupes de chaque heure, il est conseillé de réserver au

071-71.46.24 (Laurence Bigaré)

ou par mail :

si.fosses@skynet.be

Chorale St-Martin

Ils étaient 80 choristes pour célébrer sainte Cécile, ce mercredi 22 : les chanteurs des chorales de Senior Amitié de Fosses, Namur et Auvelais qui comme chaque année se retrouvaient pour cette célébration. D'abord par une messe polyphonique en la collégiale, exécutée avec maîtrise par tous sous la direction de Jean-Fr. Favresse, directeur de la chorale fossoise qui cette année recevait les autres et en plus célébrait son 30e anniversaire. Puis dans de joyeuses retrouvailles en la salle L'Orbey ; avec un menu succulent concocté par Lucia et des chants bien sûr : chaque chorale en présentait trois, puis un chant commun. Le tout dans une chaleureuse et belle animation.

A la Philharmonique

C'est donc ce samedi 25 novembre que sera fêtée sainte Cécile. Les sympathisants, les supporters et les musiciens de la Royale Philharmonique sont invités au banquet traditionnel servi salle du collège St-André, (après la messe musicale de 18 h 30).

Il est encore temps de s'inscrire chez le chef de musique Cl. Barthélemy (071-71.31.54).

Le menu est servi par le traiteur P.-E. Lorand et coûte 24 euros (Mille-feuilles de la Mer, salade d'épinard, crème de champignons, Magret de Canard, Misérable au Baileys). L'accompagnement musical sera assuré par Léopold Oogwit et son orchestre.

Atelier d'arts plastiques

Le Centre culturel de l'entité fossoise a transformé l'étage de l'ancienne école maternelle d'Aisemont, sur la place, en un atelier créatif des arts plastiques, ouvert à tous et toutes.

L'inauguration en aura lieu ce vendredi 24 novembre à 19 h. 30 avec en invités d'honneur une performance picturale interactive, réalisée par V. Kuentz et Yves Michel. Une curiosité à ne pas manquer !

Etat civil

MOIS D'OCTOBRE 2006

Naissances :

Le 10 : Anthony Collard, fils d'Etienne et de Cathy Rossomme, rue du Try-al-Hutte 16, Fosses.

Le 12 : Clément Piraux, fils de Benjamin et d’Anne Geens. rue du Chaurnia 2, Le Roux.

Le 20 : Fabian Beguin, fils de Frédéric et de Lindsay Gaens, rue des Zolos 23, Fosses.

Le 23 : Aymerick Raymaker, fils de Patrick et de Liliane Brosteau, rue de Vitrival 48. Fosses.

Le 23 : Sarah Beaujean, fille de Benoît et de Marianne Grandjean, rue du Grand-Etang 57B, Bambois.

Le 23 : Louis Losfeld, fils de Samuel et de Julie Petit-Barreau. rue de la Station 26, Aisemont.

Le 24 : Eliot Huygen-Thomas, fils de Pierre et de Sarah Salingros, route de Tamines 66, Fosses.

Le 25 : Manon Grignet, fille de Sébastien et de Delphine Deneir. 101, caming Val Tréko, Vitrival.

Le 27 : Florian Lemière, fils de Jacques et d’Isabelle Haegeman. rue Neuve 16, Haut-Vent-Fosses.

Le 28 : Shanon Desterck, fille de Frédérick et de Christelle Blanchart, ch. de Namur 86A, Sart-Saint-Laurent.

Le 30 : Lara Laidoum, fille de Xavier et d’Emmanuelle Turri, route de St-Gérard 29, Fosses.

Publications de mariages :

Johnny Ramsey, 60 ans et Monique Deprez, 52 ans, habitant tous deux rue Baty-de-l'Espagnole 20 (mariage le 24 novembre).

Vincent Viaene, 42 ans, habitant rue Chapelle-de-la-Paix 13 et Zhanna Byelikova, 33 ans (le mariage a eu lieu le 18 novembre).

Mariages:

Michaël Valard, 33 ans et Joanna Billat, habitant tous deux chaussée de Namur 78A, Sart-Saint-Laurent (le mariage a eu lieu le 7 octobre).

Michel Fache, 64 ans et Michèle De Clerck, habitant tous deux rue V. Dewez 14, Sart-Saint-Laurent (le mariage a eu lieu le 7 octobre).

Roger Warègne, 43 ans et Colette Winand, 48 ans, habitant tous deux rue Sainte-Brigide 16 (le mariage a eu lieu le 28 octobre).

Décès :

Le 2 à la clinique Dejaifve : Josée Maupas, épouse Lucien Rousseau, née le 15 mai 1945, de Jemeppe-sur-Sambre.

Le 3 à son domicile, rue Haut-Vent 13 : Louis Lambert, époux de Lucy Godefroid, né le 26 juillet 1923.

Le 4 à la clinique Dejaifve : Huguette Lagache, épouse de Roland Grulois, née le 30 juillet 1942, de Florennes.

Le 5 à la clinique Dejaifve : Louise Galand, veuve de Georges Colinet, née le 24 février 1925, habitant chaussée de Charleroi 128 à Vitrival.

Le 6 à Auvelais : Emilie Hernette, veuve de Fernand Stikel, née le 2 avril 1922, résidante au Home.

Le 6 à son domicile, rue de l'Abattoir 20 : Marianne Olivier, divorcée de Robert Crepin, née le 7 juillet 1957.

Le 11 à la clinique Dejaifve : Henri Jeanmart, époux d’Emilia Ferrete, né le 5 juin 1929, de Jemeppe-s.-S.

Le 13 au Home Dejaifve : Hélène Thiange, veuve d’André Calande, née le 7 décembre 1914, résidante au Home.

Le 18 au Home Dejaifve : Josiane Gaillot, veuve de Ruffin Theys, née le 8 janvier 1925, résidante au Home.

Le 20 à la clinique Dejaifve : Yvonne Feron, veuve de Willy Carpentier, née le 27 août 1931, de Gembloux.

Le 23 au Home Dejaifve : Gustavine Marrant, veuve de Théohile Levêque, née le 14 septembre 1912, résidante au Home Dejaifve.

Le 23 à Ham-sur-Sambre : Armand Galand, époux de Jeanine Dandois, né le 5 septembre 1934, habitant chaussée de Charleroi 198, Vitrival.

Le 28 à la clinique Dejaifve : Renée Guyaux, veuve Alfred Servotte, née le 28 décembre 1914, Sambreville.

Le 29 à Auvelais : Charles Gobert, veuf de Léopoldine Dargent, né le 17 septembre 1912, résidant au Home.

Le 29 à la clinique Dejaifve : Georgette Soyeur, épouse d’Omer Moureaux, née le 19 juin 1943, de Jemeppe-sur-Sambre.

Oxfam et ses petits déjeuners

Le succès des petifs déjeuners proposés par Oxfam, grandit d'année en année. En raison de la situation du magasin, là où se faisaient les déjeuners les précédentes années, rue des Egalots, il devenait difficile de trouver un emplacement de parking, ce qui pouvait faire hésiter certains. C'est la principale raison pour laquelle cet événement aura sans doute dorénavant lieu dans la salle communale, rue d'Orbey, endroit qui jouit d'un espace plus vaste et d'un grand parking non loin de là.

Les bénévoles ont donc profité de ce lieu moins étriqué et de plain-pied pour présenter à la fois les articles alimentaires et d'artisanat de ces producteurs des pays trop souvent exploités et offrir aux convives un espace plus approprié.

Et toutes ces bénévoles ont donc préparé les tables et déménagé les produits afin d'accueillir le public tout dévoué à leur cause. Elles ont ainsi perçu le bénéfice d'environ 150 déjeuners, ce qui n'est pas mal, mais bien des Fossois auraient pu marquer davantage leur intérêt à cette cause, en faveur de ce commerce dit

équitable qui permet de payer à sa plus juste valeur le travail des producteurs de ces pays défavorisés.

Notons que, parmi les bénévoles, quasi toutes féminines, deux messieurs sont venus les rejoindre : il y avait déjà Erwin, il y a à présent Jean-Marie, deux présences très utiles quand il faut, comme lors de cette journée de samedi dernrier, déménager pas mal de choses.

Rappelons que le magasin (qui vient de subir d'importantes transformations), rue des Egalots fonctionne tous les jours de 9 h à 12 h et de 14 à 17 h (et parfois au-delà car les bénévoles n'utilisent pas les machines à pointer). On peut y trouver tous les produits d'alimentation, d'artisanat, mais aussi, à l'étage, des vêtements très divers de seconde main, en très bon état, pour un prix dérisoire.

Un beau concert

Le concert organisé le 12 novembre en la collégiale par la Conférence de Saint-Vincent de Paul a été une belle réussite. Ce n'était pas la grande foule (une trop timide publicité) mais tous les intervenants ont été largement et méritoirement applaudis : il n'y avait pas que la chorale Bebronae Cantores, qui a présenté une douzaine de chants très variés et parfaitement exécutés, mais aussi la pianiste Cécile Jamotton, professeur de Conservatoire, qui a magistralement interprété deux morceaux de choix ; quelques-uns de ses jeunes élèves ; Marc Buchet aux orgues avec une de ses filles à la clarinette ; les enfants Gilson au xylophone et à l'accordéon (Joris en véritable virtuose). Bref, de vrais talents qui ont donné grande satisfaction à un public enchanté.

La Saint-Eloi

Tous ceux qui se réclament de saint Eloi comme patron pourront le célébrer en assistant à la messe qui sera chantée en la collégiale le vendredi 1er décembre à 10 heures. Après quoi la Confrérie invite à l'apéritif traditionnel à Saint-Martin.

Il y a 100 ans...

N° 44 du 4 novembre 1906

Respect aux morts. - Nous apprenons que des dégradations ont été faites aux sépultures par des personnes qui ont la charge de veiller au bon état du cimetière. De plus, ces personnes mettent leur bétail en pâture dans le cimetière. Pourquoi les autorités locales permettent-elles pareils actes contraires à la mémoire des morts ?

Vols. - Dans la nuit du 23 au 24 du mois dernier, on a volé une bascule et les poids, au préjudice de M. Désiré Drèze, au Cheslong. On a volé aussi 8 pieux en fer, pour clôture, chez Louis Mabille, à Névremont.

Braconnage. - Le garde Seguin, de Sart-St-Laurent, a surpris les nommés C.B. et D.G., de Fosses, en flagrant délit de braconnage. Procès-verbal a été dressé.

N° 46 du 18 novembre 1906

FOSSES. - Samedi, sur la chasse de Taravisée, on a tué 26 bécasses. Le fait est des plus rares dans les annales cynégétiques.

VITRIVAL. - La commune était en fête dimanche dernier. Une grandiose manifestation a lieu en l'honneur de M. René Wauthy, instituteur, récemment élevé à la dignité d'inspecteur cantonal à Namur.

(Musique, délégations diverses, population en nombre, Le Messager réserve un article d'une colonne à cet événement).

N° 47 du 25 novembre 1906

FOSSES. - Jeudi 29 courant se tiendra à Fosses, la Foire la plus importante de l'année, surnommée la Foire Saint-André.

Incendie. - Vendredi vers 9 h. du matin, le feu s'est déclaré dans une maison habitée par François Monroy, sabotier au Laid-Pas. La toiture, deux places contenant des paires de sabots furent la proie des flammes.

- La nuit de lundi à mardi, une meule d'avoine et d'épeautre, isolée à 300 m dans la campagne a été incendiée. Elle était composée de 2.000 gerbes non battues et appartenait à Jules Sarto, garde particulier.

Cercle Concordia.

- Dimanche 2 courant, à 7 heures, audition du célèbre phonographe Chante-Claire, avec 60 rouleaux artistiques.

La gendarmerie de Fosses a arrêté mardi un nommé Legrand, âgé de 70 ans, étranger à la commune, Occupé chez M. Crasset à Névremont pour être conduit à Franière où il y avait une descente du Parquet au sujet d'une affaire de mœurs.

AISEMONT. - Mardi, M. Emile Furnémont, occupé dans une carrière, passait des wagonnets à proximité d'une mine allumée quand tout à coup l'explosion se produit : véhicule et conducteur furent précipités dans un remblai de 3 mètres. Furnémont fut recouvert de débris. On organisa des secours et on croyait retrouver un cadavre mais on constata que la victime n'était couverte que de blessures.

Laetare d'autrefois

(suite)

Dans notre précédent numéro, nous terminions en 1976 ; Le Messager avait annoncé ses adieux et une interruption de six ans ne nous permet pas de relater celles qui ont suivi.

Mais en 1982, Le Messager renaissait, imprimé en offset, ce qui avait le principal avantage de reproduire plus aisément les photos. En 1981, il fallait déplorer le décès du président C. Burton, qui fut remplacé dans sa tâche par Jean Piéfort.

1982

- On a réduit l'invitation des groupes étrangers, trop coûteux en se limitant à 3 groupes de majorettes et leur fanfare : celles de Wépion, d'Etterbeek et de Berchem. Le reste du cortège est formé de groupes de l'entité, tout aussi spectaculaires. On peut ainsi admirer le Cercle équestre Le Goriat, de Sart-Eustache ; les Géants névremontois ; les Sotès Bècanes, du même hameau ; Les fidèles Echasseurs fossois, toujours au poste ; les Rodelindjes de Haut-Vent. Sans oublier bien sûr le clou de l'événement, le groupe des Chinels, Doudous et les Pierrots musiciens.

1983

- Un appel sera lancé aux autres sections afin d'organiser une Laetare de l'entité », avec uniquement des groupes locaux. Une idée magique du président, couronnée de succès car plusieurs sociétés fossoises se sont mobilisées. On put ainsi découvrir : une batterie style 1900 en sarraus, rappelant un peu le groupe des sapeurs ; les cavaliers de Sart-Eustache ; le Judo-Club fossois et son char japonais, et les membres du club en Schtroumpfs lançant des confettis ; Vitrival avait monté un char

Kiosque à musique » jouant des airs anciens ; Névremont déléguait deux groupes : les Géants Nève et Mont et aussi le Clown et la Sorcière et leur escorte dansante ; la JAP avait aussi son char évoquant la ferme (basse-cour et ustensiles agricoles) avec une sorte de Limotche donnant des coups de croupe dans la foule ; Haut-Vent était venu aussi avec ses Joyeux Rémouleurs ; Le Roux présentait son Géant Mazarac et son cortège de bouffons aux bicornes à clochettes ; le char du S.I. et de Radio 7 qui assurait aussi le reportage radio ; les clowns du comité des fêtes ; les Echasseurs Rouge et Vert ; les Sotès Bècanes de Névremont et leurs vélos humoristiques ; et un soleil resplendissant pour couronner le tout. Ce fut un succès sans précédent.

1984

- C'est sous un temps excécrable que les confettis se sont mêlés aux flocons de neige. Les courageux groupes fossois (car on s'en est de nouveau tenu à des groupes locaux) ont écourté leur périple et rallié la place du Marché vers 15 h 30 pour un rondeau final. Le char de Radio 7 ouvrait le cortège, suivi des Marins dè l'Goyète, de la jeunesse de Vitrival ; le char du Judo-Club et leurs schtroumpfs ; le géant Mazarac et un char avec un éléphant crachant des confettis ; les deux géants Nève et Mont, accompagnés de jeunes couples dansant des airs folkloriques ; les Echasseurs et les Rodelindjes et les Chinels en nombre malgré ce temps peu engageant.

1985

- Encore une Laetare frigorifique et enneigée, un circuit écourté et un rondeau plus tôt que prévu. Et un cortège formé de groupes locaux où l'on retrouvait les fidèles Echasseurs, les Rodelindjes, le char de la JAP, les géants de Névremont ; mazarac et les Macrales de Le Roux ; le char-éléphant à confettis, du comité des fêtes et les cavaliers du Cercle La Collégiale en mousquetaires. Le soleil était revenu le lundi mais la température était toujours à la limite du supportable. On fêta notamment un ancien Chinel qui approchait les 100 ans : Arsène Leloup.

1986

- La présidence des Chinels est assurée par Willy Michel. La veille du Laetare, le samedi après-midi, on fait la connaissance de trois nouveaux Chinels, qui trônent en un magnifique monument réalisé par l'artiste fossois Marcel Nulens. C'est Arsène Leloup, qui fêtera ses 100 ans en septembre, qui a l'honneur de tirer le voile ; une belle exposition en la salle de l'étage du Vieux Moulin détaille la réalisation de cette œuvre. Le lendemain, le cortège du Laetare est cette fois conduit par un groupe de majorettes hollandaises, de Dordrecht ; viennent ensuite : le char de la JAP ; les pompiers 1900 de Fosses : les Mousquetaires de la Collégiale ; le char de Radio 7 ; les Géants de Névremont ; les Rodelindjes de Haut-Vent et les Chinels. Cette fois, le soleil était de la partie.

1987

- Malgré une date tardive, le 29 mars, le temps alterna entre soleil et giboulées qui vinrent un peu contrarier la fête. Il y eut pourtant un nombreux public pour admirer nos groupes locaux les Rodelindjes de Haut-Vent, les Echasseurs, les cavaliers habillés en Mousquetaires du Cercle équestre La Collégiale, le char de Radio 7, les Schtroumpfs de Le Roux et leur char, Zorro et sa suite (Mexicains et Mexicaines), à l'initiative de la famille Roisin et nos toujours nombreux Chinels.

1988

- Dansons sous la pluie » titre Le Messager, mais curieusement on avait rarement vu autant de monde pour cette journée de folklore, si peu favorisée par le temps. Il faut dire que le passage de nos Chinels à la TV dans les émissions Billet doux et Jeunes solistes ont fortement contribué à les faire connaître. Ils étaient accompagnés cette fois de deux groupes étrangers : le char des 40 Molons de Namur et un groupe basque Les Chisteras, et des groupes locaux : les Rodelindjes, les Echasseurs, Zorro et sa suite (en Mexicains), les Mousquetaires de la collégiale. Présence aussi du gouverneur Wauthy. Et cérémonie en l'honneur de Jules Migeot, porte-drapeau depuis 30 ans, qui devient « Chinel honoris causa.»

(à suivre)

Que de changements en vingt ans !

Les retours en arrière, effectués par nos chroniques Il y a 50, ou 100 ans » permettent de se remémorer de la façon dont on vivait chez nous, à cette époque, et aussi à se rendre compte du chemin parcouru.

Il y a 50 ans, nos plus âgés s'en souviennent, mais les plus jeunes, en évoquant les événements d'il y a 20 ans, se rendront compte (et nous aussi) que le temps passe trop vite.

Voici quelques faits de l'automne 1986, année où eut lieu, après celle de 1984, une petite Saint-Feuillen » supplémentaire, commémorant le 900e anniversaire de la canonisaton de saint Feuillen. La sortie eut lieu le dimanche 28 septembre avec la participation de 1.100 marcheurs, mais le samedi, des cérémonies eurent lieu afin de fêter le centenaire de la XIVe Brigade des Grenadiers de Fosses, la bénédiction du nouveau drapeau de la Musique des Volontaires et l'inauguration du Monument aux Marcheurs, nouvellement installé place du Chapitre. Et le samedi soir, dans le cadre des festivités de septembre, on accueillait à Fosses la chanteuse Sandra Kim.

En septembre aussi, on signalait les 101 ans d'Arsène Leloup (qui décéda trois ans plus tard).

Autre coutume, la réception des couples jubilaires. On annonçait un record en 1986: 11 couples atteignent le demi-siècle de vie commune + 2 noces de diamant, alors qu'il y en eut 26 cette année !

Marisabelle Lomba connaît ses premiers succès : championne de Belgique chez les Cadettes (- de 35 kg).

Des groupements sont en plein essor (mais disparus aujourd'hui) : une section Unicef est créée chez nous ; le club de judo de Le Roux fonctionne à plein tube, de même que le Cercle équestre La Collégiale ; trois brocanteurs ont aussi pignon sur rue : Jean-Marie (rue du Herdal), Ludger Drèze (rue des Egalots), Chez Maxime (chaussée de Charleroi).

En vingt ans, beaucoup de choses changent et évoluent. On le remarque aussi dans les publicités du journal : Home Bendric, Chez Cendrillon (Mme Haut), Jules Hostenbock, Fernand Massinon, Daniel Crombez (chicons), Nopri (av. Albert 1er), Optique B. Collin, Mme Sohy (pédicure), Phildar (rue du Postil) et bien d'autres commerces qui ne figuraient pas dans nos pages. On annonce aussi l'ouverture d'un libre-service boissons chez Joseph Michotte à Bambois.

Et fin novembre, notre journal annonce les trois journées de la Foire St-André. Tout comme nos marchés hebdomadaires, elle non plus n'a pas résisté à l'irrémédiable évolution !

Que de changements en 20 ans ! Et sans parler aussi des constructions ou transformations de façades dans nos rues autrefois si commerçantes.

Pensons à nos aînés

Voici celles et ceux qui fêteront leur anniversaire au cours de la prochaine quinzaine :

Le 26 : Marguerite Bernard, Campagne du Chêne 80 ans

Le 26 : Albert Carpentier, Rue Cocriamont, Le Roux 91 ans

Le 26 : Gladys Leclercq, Rue des Forges 81 ans

Le 27 : Marcelle Balthazar, Home Dejaifve 80 ans

La 30 : Marie-Louise Thomas, Rue de Pinsonhaie 86 ans

Le 30 : Jeanne Blaimont, Rue de l'Ecolâtre 82 ans

Le 3 décembre : Paul Swennen, R. Marlagne, Sart-St-L. 86 ans

Le 3 : Yvonne Dumay, Home Dejaifve 86 ans

Le 4 : Aline Fauconnier, Rue Stralette, Sart-Eust. 92 ans

Le 5 : Léon Bastin, Rue du Fays, Aisemont 80 ans

Le 6 : Inès Corsini, Les Ruelles, Sart-Eustache 80 ans

Le 7 : Lucien Bekaert, Ch. Charleroi, Le Roux 84 ans

Le 8 : Josiane Gaillot, Home Dejaifve 82 ans

VITRIVAL Marché de Noël

Le comité des fêtes de Vitrival organise son 11e Marché de Noël les samedi 9 et dimanche 10 décembre, sous chapiteau chauffé (600 m2), situé place J. Tousseul.

Une ambiance magique, un accueil familial, de nombreux artisans de diverse nature, des bières spéciales, stands de vin et bières chaudes, siritueux, huîtres et escargots, petite restauration et la présence du Père Noël. Il y en aura vraiment pour tous les goûts !

Et déjà des activités le vendredi 8. Voici le programme de ces journées :

Vendredi 8 décembre

- Dès 18 h et jusque 1 h du matin : BROCANTE NOCTURNE

- Dès 19 h : pour les amateurs de
cartes : concours de COUGNOUS.

Samedi 9 décembre

- Dès 13 h : ouverture du Marché

- Dès 22 h : grande SOIREE avec l'orchestre Self Control.

Dimanche 10 décembre

- Dès 13 h : ouverture du Marché

- De 16 h à 18 h : animations pour les enfants

- Vers 18 h 30 : distribution de cougnous par le Père Noël.

Renseignements au 0494-62.42.30.

Dîner de la St-Nicolas

Le toujours très actif comité des fêtes de Vitrival a invité saint Nicolas à venir rendre visite aux enfants du village le samedi 25 et le dimanche 26 novembre. Le patron des enfants sillonnera les rues à la rencontre de ses petits amis dès 10 h. Il se tient aussi à la disposition des familles qui désirent le recevoir chez eux. Contacter le n° 0494-62.42.30.

Le dimanche à 12 heures à la salle Patria : dîner de la Saint-Nicolas :

- Apéritif

- Potage de Normandie

- Pâté de campagne au confit d'oignons, ou Frisée aux lardons caramélisés aux pommes

- Rôti de Dinde, demi-poire aux airelles et croquettes, ou Mignonnette de porc sauce gibier, fagots de haricots et gratin dauphinois

- Dessert

Prix du menu : 15 euros (8 euros pour les moins de 12 ans)

Inscriptions au 0494-62.42.30, ou au 071-71.32.81

Le dimanche dès 17 h, St Nicolas recevra tous les enfants du village à la salle Patria où un goûter sera offert ; maquillage et friandises seront aussi an rendez-vous. Parents et grands-parents sont aussi au rendez-vous, l'entrée est gratuite.

Assemblée générale de I'Etat-Major

L'Etat-Major de la Marche Saint-Feuillen a tenu le 9 novembre son assemblée générale statutaire et 38 officiers (sur 69) y ont assisté.

Après un mot d'accueil, le nouveau président Philippe Leclercq a demandé une minute de recueillement à la mémoire des officiers disparus depuis l'an dernier : Philippe Moreau, Jean Mathot et aussi Georges Gosset, de la Compagnie de Haut-Vent.

Ensuite a eu lieu la cérémonie de cassage du verre pour trois nouveaux officiers : Jean-Claude Mathieu, lieutenant des Grenadiers ; Philippe Wiame, lieutenant chez les Congolais et André Decamp, capitaine à la Musique.

Le secrétaire Benoît Collard a donné lecture du très détaillé compte-rendu de la dernière assemblée et expliqué les difficultés de donner la situation financière : le trésorier démissionnaire, ne recevant plus les extraits de compte, n'a pu clôturer l'année 2005 ; quelques paiements ont encore été fait et il reste des subsides à recevoir pour la St-Feuillen passée. On attend la nomination d'un nouveau trésorier.

L'assemblée a ensuite entendu lecture du projet de statuts de l'ASBL adaptés à la nouvelle loi ; une copie sera envoyée à chaque compagnie et aussi à tous les officiers qui possèdent une adresse mail, afin de pouvoir les examiner à l'aise. Une innovation : outre les 17 membres du Conseil d'Administration (2 par compagnie mais 3 pour les Grenadiers), un comité exécutif de 8 membres a été élu. Le secrétaire reste Benoît Collard (félicité pour son action minutieuse lors de la septennale), adjoint : Jacques Denis ; trésorier : Dominique Noël, son adjoint Bernard Dufrasne ; vice-présidents : Jean-Luc Collin, Pascal Vandoren et Philippe Charbon. Hugues Drèze reste adjudant-major.

Le comité directeur est ainsi composé de : Albert Jeanmart et Jacques Denis (Chasseurs) ; Jacques Glinne, Dominique Noël, Alain Drèze, Benoît Collard et Philippe Charbon (Grenadiers) ; Stéphane Lainé, José Marique, Pascal Vandoren et Bernard Dufrasne (Mamelucks) ; Philippe Leclercq, Louis Lamy et Pascal Pans (Congolais) ; Karl Desmet et un à désigner (Tirailleurs Algériens) ; Salvator Alcamisi, Emile Ducat et Hugues Drèze (Musique) ; Francis Jaumotte, Pol Populaire et Jean-Luc Collin (Zouaves) ; Michel Roisin et Christophe Lamy Tromblons).

L'Etat-major se réunira à nouveau au début de l'an prochain pour l'approbation des statuts.

Le Messager ne paraîtra plus !

Le « petit Messager », comme beaucoup l'appelaient, terminera sa vie avec le dernier numéro de 2006. La décision fut difficile à prendre, mais elle est, hélas, irrémédiable.

Différentes raisons ont dicté ce choix, la principale étant certainement l'âge de l'équipe disons modestement du duo de rédaction, non renouvelable, car entièrement bénévole.

Quoi que l'on pense, rassembler les nouvelles, les commenter, les taper, les mettre en page, pour ensuite poursuivre avec l'impression et l'expédition, tout cela demande un travail considérable, assez astreignant ; car, en équipe restreinte que nous sommes, il n'est pas question, même pour cause de maladie, de manquer un numéro.

C'est la raison pour laquelle, depuis deux ans nous avions ralenti la cadence en ne paraissant plus qu'une semaine sur deux.

D'autres raisons s'ajoutent à cette décision : les tarifs postaux d'abonnement et les matières premières en constante augmentation. Il y a aussi le désintérêt des plus jeunes foyers, susceptibles de remplacer les fidèles abonnés plus âgés, dont un certain nombre disparaît chaque année.

Et puis, l'évolution est présente partout ; les quotidiens ont fusionné et se plaignent de leur tirage en régression. On lit moins, la TV, Internet ont modifié nos comportements. Les petits journaux locaux comme le nôtre ont progressivement tous disparu. Il était fatal qu'un jour ou l’autre, nous serions amène, nous aussi, à interrompre nos parutions.

Après sa très longue vie, plus que centenaire, il ne reste plus au Messager qu'à vivement remercier tous ses plus fidèles lecteurs (beaucoup sont abonnés depuis la reprise en 1982), ses précieux annonceurs, ses correspondants réguliers ou occasionnels, qui ont contribué à la subsistance de notre hebdomadaire, probablement le dernier du genre en Wallonie.

Dans notre dernier numéro du 22 décembre, nous ferons une rétrospective complète d'un petit journal local qui vit le jour en janvier 1879, dont le flambeau fut ensuite repris par différents éditeurs ; ses interruptions lors des deux guerres, son arrêt, croyait-on définitif, en 1976 et puis les 25 années qui ont suivi, car en effet, il y a juste vingt-cinq ans, en 1982, que Le Messager avait repris son cours.

Nous comprenons la déception de nos lecteurs, mais il est dans la nature que tout vient un jour à mourir.

LE ROUX Marché de Noël

Un grand Marché de Noël sera organisé dans le hall omnisports de Le Roux, rue Grande, les samedi 16 et dimanche 17 décembre prochains:

Pour tout renseignement, les exposants peuvent s'adresser au téléphone 071-71.14.62 après 17 heures. Le prix d'un emplacement est fixé à 2,50 euros. Le comité se réserve toutefois le droit de vente de nourriture et de boissons.

SART-ST-LAURENT Décès de la doyenne

Sart-Saint-Laurent est un village où l'on vit vieux. Le Sart espère prochainement (en juin 2007) fêter un centenaire en la personne de l'ancien bourgmestre Maurice Goffaux, doyen d'âge de l'entité.

Nous avons appris le décès, le 8 novembre dernier, au Home Dejaifve à Fosses, de la doyenne du Sart, Mademoiselle Georgina Toussaint, à l'âge de 95 ans. Elle était native de Sart-St-Laurent, zélatrice du Sacré-Cœur, et se dévoua sa vie entière en faveur des œuvres religieuses.

Curieusement, dans la liste des plus âgés du Sart, on constate la présence, en tête, de 4 hommes : après Maurice Goffaux, viennent Léon Goret (93 ans), Léon Ernoux (86 ans) et Paul Swennen (86 ans). Nos dames sont donc largement détrônées dans ce petit village bien sympathique.

Photo rétro

Il fut une époque, avant la guerre, où la petite balle au tamis était le sport le plus prisé chez nous. Nous avons reproduit il y a quelques mois, une photo prise à peu près au même endroit, à l'occasion de la « Balle du Roi », compétition que Fosses avait emportée en 1935. Celle-ci date de 1930 ; l'équipe fossoise avait remporté pour la première fois cette fameuse Balle du Roi et nos joueurs furent couronnés à leur retour.

On reconnaît, à l'avant-plan, les demoiselles d'honneur (?) : de g. à dr. Anne Brosteaux, Jeanne Josse, Georgette Viroux, Claire Cattelin, Georgine Gravy (toujours en vie) et Marguerite Lainé. Derrière les joueurs : Joseph Lainé, René Biot, Armand Hainaut, Frédéric Lainé et le Cdt Scaillet.

Dans le compte rendu retrouvé dans les collections de notre journal on peut lire que cette victoire fut acquise le 21 juillet. En finale, Fosses battait Mazy par 13-3 ; l'équipe d'Aisemont participait à la journée éliminatoire du dimanche. La réception officielle eut lieu le dimanche 10 août avec cortège, réception à l'Hôtel de Ville et bouquets offerts par des petites filles aux joueurs : Anciaux, Alfred Stévenne, Jules Biot, Cattelein et Victor Genot. La photo date don du 10 août 1930.