N°10    12 mai  2006

Au Centre culturel

Une saison chargée et ambitieuse

Le Centre Culturel de l'entité Fossoise a présenté son programme pour la prochaine saison d'été. Un programme imposant, varié et audacieux.

Deux réalisations sont déjà passées le 28 avril, une conférence sur les " Vierges Noires " par J. Romain, président du Cercle d'Histoire. Et du 3 au 6 mai, une série de représentations par le Jeune Atelier Théâtre avec une comédie écrite pratiquement sur les suggestions des enfants : " Les cauchemars d'Elise " une heure de tableaux suggérant les questions et les hantises de ces enfants avant une visite médicale scolaire. La douzaine de filles de cette troupe a remarquablement joué les différents " cauchemars " : une grande originalité et un jeu de position scénique et de mimiques souvent humoristiques, mis en scène par Mathieu Collard et présenté par Brigitte Romain, animatrice de la troupe. Outre 2 représentations " tout public " bien suivies, la pièce a été présentée aux classes dont font partie les jeunes actrices, soit près de 500 enfants. Avec un gros succès.

THEME 2006 : " VILLAGES ET TERROIR " (12 mai et fêtes locales)

Il s'agit d'un thème d'année de la Communauté Française voulant mettre à l'honneur nos villages et leur vie locale. La première manifestation sera la présentation du film " Chocolat ", qui conte l'arrivée, dans un village français mené par un maire bigot et rigide, d'une femme assez libre et sa fille : elle ouvre un magasin de chocolats qui réveillera des appétits divers et suscitera des jalousies : une très fine étude de mœurs. Ce sera pour ce vendredi 12 mai, à 20 h, en la salle L'Orbey.

Mais pour notre entité, le thème spécifique choisi concerne les Limotches, ce phénomène culturel, social et historique unique en Belgique. Au long des fêtes locales, à Haut-Vent, Vitrival, Aisemont, peut-être Bambois et Le Roux, sortira la Limotche traditionnelle avec chaque fois une exposition locale de souvenirs de cet événement, qui " tournera " dans les autres sections et se retrouvera en septembre à Fosses centre, dans le cadre de " Week-end Bienvenue Wallonie " de la Fédération du Tourisme. Et, grâce a des comités locaux, cette manifestation laissera des traces : des panneaux disant cette légende. Avec un débat sur l'esprit du village.

THEATRE EN APPARTEMENT (du 30 mai au 3 juin)

Innovation originale : du théâtre " en appartement ", en fait chez la " tante " de l'acteur de ce spectacle hors du commun : Philippe Vauchel viendra au 14 route de Bambois, pour 5 soirées : du mardi 30 mai au vendredi 3 juin,) a 20 h. chaque fois) présenter son magistral monologue, drôle et savoureux, sur nos petits travers, nos manies, mêlées de découvertes " saugrenues. " Trois secondes et demie ", c'est le titre et le temps de tremper un spéculoos dans le café pour en extraire toute la saveur sans le laisser tomber dans la tasse. Attention : vu l'exiguïté de la pièce d'accueil, un maximum de 20 personnes peut être accueilli par représentation : il est donc indispensable de réserver

(au 071-71.46.24. Prix des places : 9 ou 6 € (carte étudiants) mais les bénéficiaires de l'Art.27 du CPAS peuvent y assister pour leur participation minime.

LES RACONT'ARTS DE LEGENDE (16 et 17 juin)

Les légendes, les contes, les mythes sont déjà le thème du Musée " Le Petit Chapitre " pour cette saison : avec des tableaux bien écrits on peut tout apprendre sur ces sujets qui ont bercé notre enfance mais qui ont parfois bien plus de profondeur et de sens que la simple histoire. Décrypter ces légendes, l'origine de ces mythes, des fées, des sorcières et des makrales, leur évolution depuis les déesses celtiques.

Dans le style des " Journées médiévales ", la place du Chapitre sera occupée par un marché artisanal et un village médiéval, avec jongleurs et musiciens : le vendredi 16 juin à partir de 19 h, avec veillée de contes par la Compagnie de la Lune d'Ambre, lecture des contes écrits par les participants au concours d'écriture, et conférence sur les sorcières. Samedi dès 10 h : marché artisanal médiéval animé par musiciens, conteurs, elficologues, êtres féeriques, les groupes Bacchanale et de la Malemort, l'école du conte de Christophe Dadseux et des artistes fossois ; et enfin, le soir, défilé vers la place du Marché, conte sur les feux follets et un grand spectacle par " La Lune d'Ambre ".

En outre, ces deux journées verront 5 expositions sur ce thème des fées et makrales : au Musée du Petit Chapitre (décryptage du conte) ; deux à la Maison de la Culture (avec animation de techniques artistiques, y compris d'un film d'animation) ; a l'Hôtel de ville (un coin de la foret- magique de Brocéliande) et au Collège St-André (présentation d'un album BD inédit : " Kor9a-Azelii " de J.G. Dermine, une épopée fantastique qui se passe dans les rues de Fosses au Moyen Age).

(À suivre)

Fosses - Rue des Remparts

Certains auront peut-être la nostalgie de ce ruisseau qui coulait paisiblement le long de la rue des Remparts, rappelant les canaux de Bruges fou de Venise !j. Mais il était inconcevable, en raison du trafic routier que connait la traversée de Fosses, de ne pas couvrir cette Batte, comme on l'appelait, qui, certaines journées d'été, quand le courant était inexistant, dégageait des odeurs assez désagréables pour les riverains.

Cette Carte postale date d'avant 1912 car un réverbère est toujours visible au coin de l'embranchement de la rue Delmotte.

On distingue aussi un des petits ponts qui donnait accès aux riverains. Celui que l'on voit ici permettait d'accéder au jardin des époux Coster-Vandersmissen, endroit où se trouve actuellement le magasin Champion (anc. Mestdagh) et son parking. Ces personnes habitaient une maison qui a été abattue lors de cette construction.

La Biesme a été détournée pour longer les remparts de la ville, qui furent construits en 1149. Les eaux de la Biesme servaient aussi à alimenter le fonctionnement du moulin de la place du Marché (Vieux Moulin). On voit d'ailleurs, en bas de la photo, le système de vannes que l'on fermait quand le niveau de l'eau baissait.

 

Ouverture du Lac de Bambois

Depuis le samedi 29 avril, le site de Bambois est ouvert au public. Les baigneurs peuvent bénéficier - s'ils ne se sentent pas trop frileux - du bienfait des baignades, tous les jours de 11 h à 18h30 et cela jusqu'au 10 septembre. Une nouveauté, qui est aussi une amélioration appréciable la plage des petits, sécurisée et ornée d'une bordure assez large de bois, ce qui permet aux mamans de surveiller leurs bambins.

Autre nouveauté : un stand met en vente des souvenirs (T-shirts, bics, stylos, papiers à lettre, produits de bouche. bière l'Auveloise, miel ou des panoplies du jardinier avec des plantes que l'on trouve dans les jardins du lac.

Il y aura dix ans que le site du lac est ouvert et le succès ne fait que croître : l'an dernier, près de 40.000 personnes se sont rendues à Bambois et si le temps est favorable, ces chiffres peuvent être encore plus important. Un lieu de distraction à deux pas de chez nous, pourquoi ne pas en profiter ?

Fost-Plus

Le prochain ramassage des sacs bleus aura lieu le mercredi 24 mai.

Plus de ramassage des papiers et cartons au cours du mois de mai.

Nouvelle autopompe

Lors de la dernière séance du Conseil, le Bourgmestre avait invité les membres du Conseil, la presse et le public à aller voir, sur la place du Chapitre, le tout nouveau camion des Pompiers, arrivé mercredi dernier. Un fort bel engin moderne de 280 CV, remarquablement équipé : élévateur d'échelle, dévidoirs, tout est à commande électronique. L'équipement comprend aussi des masques respiratoires sur gilets, du matériel de désincarcération, un éclairage télescopique, un compresseur, une citerne de 2.500 I. d'eau et une de mousse carbonique pour intervention urgente... Bref, le nec plus ultra. Avec un coût : 236.113 € (" le prix d'une maison ! " reconnaît Philippe Scieur, le commandant des Pompiers fossois) mais la part communale est ramenée à 62.000 €, de reste étant à charge de la Province, de l'Etat et des communes affiliées.

A la Galerie du S.I

En ce mois de mai, la galerie du Syndicat d'Initiative accueille deux artistes fossoises : Josiane Dor et Jacqueline Schlit ; et, comme le disait l'échevin B. Meuter lors du vernissage, elles ont eu un parcours parallèle toutes deux cuisinières d'institutions (à l'Ecole Moyenne et au Home Dejaifve), venues à la peinture en fin de carrière professionnelle en amateurs, à l'Académie de Tamines et toutes deux se présentent ensemble pour la seconde fois. Josiane, admirative de Van Gogh, présente cette fois des œuvres plus variées : fleurs et nus féminins ; Jacqueline s'en tient aux paysages, toujours très colorés, qu'ils soient de Fosses ou de France.

Venez donc admirer ces œuvres au S.I., jusqu'au 25 mai, de 9 à 16 h en semaine, de 10 à 17h le week-end.

Décès

Nous venons d'apprendre le décès ce lundi d’André Rifflart. Agé seulement de 56 ans, André était originaire de Fosses et a travaillé à la Glacerie St-Roch d'Auvelais pendant 33 ans.

Il fut aussi pompier volontaire de 1971 à 2001 où il avait acquis le grade de sergent-major, lorsqu'il dut arrêter cette fonction pour cause de maladie. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille.

Le Memorial Day

Les associations patriotiques, sous l'impulsion de l'Amicale de la 101e Airborne et du Comité du Souvenir, ont organise samedi les cérémonies du Memorial Day à la mémoire des soldats américains qui ont donné leur vie pour la liberté de l'Europe.

Dès 9 h. 15, les délégations et les autorités communales étaient à la croix du Prisonnier à Vitrival, puis au cimetière de Fosses : à chaque fois, dépôt de fleurs et Brabançonne.

Puis, c'est au mémorial de Sart-St-Laurent que tous se sont retrouvés, avec d'autres délégations, notamment un détachement de soldats américains du Shape et de la 101e Airborne. Leur président y fit le rappel des événements de cette guerre, et l'échevine Mme Batardy, évoqua les deux avions tombés au Sart, le sacrifice de tous ceux qui ont lutté pour la paix et le devoir de mémoire face aux dangers actuels. Hymnes nationaux et dépôt de fleurs.

A 11 h. 30, même cérémonial au Mémorial américain du Chêne où furent inhumés plus de 2.000 soldats américains et alliés, de 1944 à 1948.

De belles cérémonies qui se terminèrent par une cordiale réception communale à l'Hôtel de Ville.

Bus de l'Emploi

On nous signale le passage du Bus de l'Emploi dans le centre de Fosses avec un nouvel emplacement : en face du Syndicat d'Initiative, place du Marché.

Les horaires : de 9 h 30 à 15 h 30 Les jours : les lundi 15 et 29 mai, les 12 et 26 juin, les 10 et 24 juillet, les 7 et 21 août, les 4 et 18 septembre, les 2, 16 et 30 octobre, et les 13 et 27 novembre.

Amis de Lourdes

Le tirage annuel du doyenné de Fosses, fut effectué le mardi 25 avril à Vitrival, sous la présidence de l'abbé Vanoorenberghe, curé-doyen, assisté de J.-L. Boulanger, secrétaire-trésorier.

Malades

Maria Devigne (Lesve), Mme Pittigher (Le Roux), Hélène Burton (Vitrival), Germaine Bastin (Vitrival), Hélène Tihange (Fosses) : Louise Gigot (Le Roux).

Zélateurs/Zélatrice

Marie-Claire Titeux-Brun (Vitrival) et Jacques Van Haeren (Sart-St-Laur.)

Membres :

André Patris (Fosses), Lily Wiame (Lesve), Jean Lamy (Vitrival), Jeannine Marchal (Aisemont), Pascal Bruno (Aiseau, liste de Fosses), Mme Gilbert Eburie (Bois-de-Villers), Jean Delahaut (Malonne, liste de Bois-de-Villers), Dany Dasseleer (Fosses), Raymond Tahir (Sait-Saint-Laurent), Joseph Dawagne (Lesve).

Au Cercle d'Histoire

Outre ses réunions bimensuelles (le second jeudi des mois pairs) où sont présentés des sujets relatifs à l'histoire de Fosses, le Cercle d'Histoire vient de lancer une commission Généalogie.

De plus en plus de personnes se passionnent pour ce type de recherche sur les origines de leur famille. Cette commission voudrait rassembler un maximum d'informations sur les familles fossoises : tous les amateurs y seront les bienvenus. La commission n'est pas encore structurée, mais la date de la première réunion sera communiquée à temps.

D'autre part, le Cercle lance un appel pressant à toutes les personnes possédant des photos ou documents sur la vie à Fosses autrefois : commerces, festivités, activités diverses, tout nous intéresse : il va sans dire que ces documents, reproduits avec l'autorisation des préteurs, seront remis rapidement à leur propriétaire. On peut tout adresser au président

Jean Romain (071-71.14.77)

ou

à la secrétaire, Sylvia Santarossa (071.71.30.03)

CONSEIL COMMUNAL

Un label Handycity et une nouvelle autopompe

Le Conseil communal tourne bien : il travaille de concert, sans heurt, avec efficacité. Aussi, malgré des ordres du jour souvent chargés, les réunions ne durent guère plus d'une heure, et souvent moins. Celle de ce mercredi 3 mai présentait 30 points, une intervention extérieure et la découverte d'une nouvelle autopompe. Comme d'habitude, tout fut approuvé sans discussion.

Un label Handycity

L'Association socialise de la Personne handicapée a lancé en 2000 une Charte communale de l'intégration de la personne handicapée. C'est tout à l'honneur du mayeur cdH Benoît Spineux et à son équipe (pluraliste) d'avoir répondu à cet appel " politique ", encore que la majorité a toujours fait preuve d'un bel esprit social et d'attention aux handicapés. A ce jour, plus de la moitié des communes de Wallonie se sont engagées dans une politique en faveur des handicapés ; à mi-parcours de législature, l'Association a voulu faire le point : 95 dossiers lui sont parvenus et 52 ont engagé le processus de 15 points prévus. D'où ce label Handycity qui a pu être attribué à 29 communes, dont Fosses. Deux déléguées de l'Association socialiste étaient là, mercredi, pour remettre ce Label et féliciter les administrateurs communaux pour leurs efforts en vue de l'intégration de la personne handicapée dans la vie quotidienne de la commune.

Le Bourgmestre les a remerciées en précisant que les réalisations communales en faveur des handicapés ont été décidées par le Conseil unanime aménagement d'un accès à l'Hôtel de ville par un plan incliné côté Chapitre, ascenseur, WC adapté, places de parking en différents endroits stratégiques, engagement de 4 personnes soutenues par l'AWIPH dans le cadre socio professionnel communal. Le social est toujours présent dans l'esprit du Conseil communal de Fosses.

Il fut aussi question du Giro qui est passé à travers Fosses lundi dernier le mayeur a énoncé quelques mesures de police prises à cet égard et il a accordé deux heures au personnel pour voir passer " ce Giro qu'on ne reverra plus sans doute avant 50 ans ".

Finances

Passant ensuite aux points de l'ordre du jour, le Conseil entérine la situation de la caisse communale aux 28 février et 31 mars (432.137 € en caisse). – II approuve les comptes des Fabriques d'Eglise d'Aisemont (boni de 488 €) et de Le Roux (boni 58 €) et celui de l'Eglise Protestante Unie (boni 50€).

Il approuve aussi l'actualisation du Plan Tonus pour jusqu'en 2010 : pas de grandes décisions (élections communales obligent) mais des projections actualisées en fonction des directives ministérielles : mises à jour des recettes et dépenses, notamment 1 % pour les dépenses de fonctionnement, 2 % pour le personnel, prévisions aussi pour le CPAS, la Zone de Police et l'évolution de la Dette.

L'obtention de nouvelles cartes d'identité en urgence est soumise à une taxe sévère (de 139 € en cas d'extrême urgence, avec transport par le Groupe 4, a 41 € pour le " très urgent " transporté par la commune. La garantie communale est accordée à IDEFIN (société d'électricité) pour ses emprunts d'investissements.

Accord aussi pour l'achat, pour 10.000 €, de tuyaux de refoulement pour le Service Incendie.

Personnel

Le ministre de tutelle s'est ému de la baisse du nombre d'emplois statutaires dans la fonction publique. La commune a approuvé la convention sectorielle, mais il est des cas où l'engagement dans le cadre APE avec primes est plus intéressant que des nominations statutaires (plusieurs millions d'anciens francs par an).

Dans cet esprit aussi, le Plan communal pour l'emploi est reconduit pour 2006, avec mise au travail de demandeurs d'emploi et préservation du volume global de l'emploi communal.

Urbanisme

Le Conseil approuve des modifications à la rue Sainte-Brigide : en face de l'Arsenal des Pompiers, et pour garantir la facilité des manœuvres des camions lourds, un échange de parcelle de terrain (28 ca) avec un propriétaire est organisé : cela ne fait qu'officialiser une situation existante. Il en est de même avec une autre petite parcelle à l'entrée de la rue de Rome : une parcelle communale, entretenue par un propriétaire, lui est concédée.

Travaux

Le Conseil admet les cahiers de charges pour fourniture (17.000 €) d'une voiture pour le Service Travaux, en remplacement de celle qui, à 13 ans, est en bout de course ; et aussi pour une camionnette à double cabine (avec 4 places à l'arrière) et benne basculante, en remplacement de celle qui passe au Service Environnement, en fin de carrière elle aussi devis 34.000 €.

Ainsi, conclut l'échevin Jules Lallemand, nous arrivons au terme du renouvellement de notre ancien charroi automobile.

(À suivre)

Il y a 100 ans...

N° 11 du 18 mars 1906

Cercle Concordia. - Dimanche 18 mars, à 7h 1/2, conférence avec projections lumineuses, par M. Lallemand. Sujet la mort du Christ.

Retraite. - Une pension de 2.045 fr. est accordée à M. Leguebe, régent à l'Ecole Moyenne de Fosses.

Hygiène publique. - Un arrêté royal accorde a la Violle de Fosses un subside de 20.000 fr. pour l'exécution de travaux d'hygiène publique.

N° 12 du 25 mars 1906

Désiré Arnould, marchand d'œufs revenait de Salet-Warnant avec sa charrette contenant 50 quarterons d'œufs. Le cheval s'étant effrayé, la charrette fut renversée et une bonne partie des œufs furent cassés

M. l'abbé Lizin, vicaire à Bambois est nommé curé à Wancennes (Beauraing). Nos félicitations.

N° 13 du 1er avril 1906

Un articulet qui nous étonne aujourd'hui Comment faire un bon mortier à bâtir ? Une partie de chaux éteinte avec deux ou trois parties de cendres de charbon constitue un mortier que l'on peut appliquer sur pierres, briques ou fer.

Le Parquet de Namur a fait une descente hier vendredi à Fosses, au sujet d'une affaire de mœurs. Cinq fillettes ont été entendues à l'instruction. Un nommé Joachim Rassart, âgé de 35 ans, domestique de ternie, a été arrêté immédiatement.

N° 14 du 8 avril 1906

Demain 8 courant, à 2 heures, un cours d'arboriculture fruitière sera donné par M. Joseph Baugniet, horticulteur diplômé, de lamines, au local de l'Ecole des Garçons, rue du Curé.

N°16 du 22 avril 1906

Il a été perdu le 15 avril, par Mademoiselle Colette, fermière à Fosses, une breloque de grande valeur représentant un carnet de bal en vieil argent, doublé en satin violet et contenant un feuillet d'ivoire Cet objet mesure 6 à 7 cm de longueur. Ce modèle de breloque n'existe plus dans le commerce. En cas de découverte, prière d'en informer le soussigné.

Le commissaire de police : Paris

Test de circulation

Des agents de la zone de police locale, aidés des collègues de Namur, ont appris aux jeunes des écoles de l'entité, la façon de circuler en vélo au milieu de la circulation, et les bribes du code de la route afin de les prévenir des dangers du non respect des règles : priorité de droite, passage aux feux, etc...

Collecte de sang

La prochaine séance de collecte de sang aura lieu le vendredi 19 mai, en la salle Communale L'Orbey, de 15 h à 18 h 30. Le besoin est toujours aussi important, ne manquez pas d'effectuer ce geste humanitaire.

In memoriam

C'était un homme d'une grande discrétion : M. Jacques Gigounon, né à Mouscron en 1932, est décédé le 28 avril dernier, après une inéluctable maladie, mais aussi une vie remarquablement bien remplie : licencié en Sciences commerciales et financières, il avait eu un poste de Directeur des Glaceries Saint-Roch, il fut administrateur-délégué à l'Institut National du Verre, juge-consulaire au Tribunal de Commerce de Namur, président de la Chambre de Commerce de Dinant, président du conseil de la Société d'Habitations sociales du canton de Fosses, membre du Rotary.

D'une grande érudition, M. Gigounon avait aussi le souci du service et de l'engagement, c'était un homme de travail, d'honneur, de droiture et d'un bel esprit de famille. La maladie a interrompu cette vie si chargée de relations amicales et d'esprit associatif. Les funérailles ont eu lieu en présence d'une assistance considérable, le 2 mai en la collégiale et l'inhumation au cimetière de Waudrez-Binche.

Nous avons appris aussi ce lundi le décès de Mme Ginette Dubois, veuve de José Gosset, née à Fosses Cette mère de 3 enfants (et grand-mère) était une personne particulièrement courageuse dans son travail et pour sa famille. Elle avait été candidate sur la liste U.D. aux élections de 1988 et 1994, récoltant pour son hameau de Bambois près de 200 voix de préférence.

Nous avons aussi appris le décès de M. Arthur Lechat, à l'âge de 76 ans, qui avait créé une importante société de construction New-MAM, reprise aujourd'hui par son fils. Aussi à la suite d'une pénible maladie.

Nous présentons à ces familles endeuillées l'expression de nos plus sincères condoléances.

Excursion à Bruges

L'échevine du 3e Age Anny Batardy, organise pour les personnes du 3e Age une visite permettant la découverte de Bruges, le mardi 30 mai.

La prise en charge se fera à 6 h place de Le Roux, 6 h 15, place de Sart-Eustache, 6 h 30 Ecole de Vitrival, 6 h 45 près de l'église de Bambois, à 6 h 55 au parking du magasin Champion, à 7 h 10 place de Sart-St-Laurent et à 7 h 30 place d'Aisemont. Petit déjeuner en cours de route à 9 h (offert par l'Administration communale) et arrivée à Bruges à 10h45.

Intéressantes visites durant la matinée ancien hôpital St-Jean, l'un des plus vieux d'Europe (vous découvrirez la vie d'hôpital au 17e s. les chefs-d’œuvre du peintre Memling...

12 h 30, repas de midi dans un restaurant typique, puis départ d'une visite guidée du cœur historique de Bruges : le Béguinage, le Lac d'Amour, l'église N.-D., le Burg et le Markt, le beffroi.

Temps libre en ville à 16h30. Possibilité d'une balade en bateau sur les canaux de la ville (libre).

Retour à 18 h 30 avec arrêt à 19h pour le repas de soir (libre) et arrivée vers 21 h.

Prix : 50 euros/personne comprenant le voyage en car Grand Tourisme, toutes les visites, le repas du matin, le repas de midi(sauf boissons), le pourboire au chauffeur.

Un bulletin d'inscription a paru dans le Bulletin communal, versement sur le compte

063-0480035-17

(Anny Batardy, Le Roux),

ou contactez l'échevine au 071-71.21.90.

On nous écrit

La prose de certains lecteurs au sujet notamment des événements du Laetare ont apporté l'inspiration chez d'autres. Nous recevons deux lettres très différentes, l'une sérieuse, l'autre fantaisiste. On regrettera peut-être que les signataires ne soient pas clairement énoncés, mais les propos n'étant pas trop vexatoires, la chose n'est pas bien grave.

Arrêtons cette mascarade

Je suis effaré par le fait que l'on critique plus l'action des forces de l'ordre, que le comportement de certains olibrius dépourvus manifestement de toute capacité intellectuelle, confondant Laetare et dégénéré, confondant amusement et débordement.

Il me semble que le bon sens voudrait, lors d'un début d'échauffourée, d'émeute, que l'on quitte promptement les lieux et non rester à contempler ce triste spectacle, voire d'y participer.

Ne devrait-on pas procéder à la mise à l'écart de ces individus fichés, n'ayant aucun respect pour le folklore fossois, à l'instar de certains clubs de football vis-à-vis de leurs hooligans ; parquons ces bêtes dans des structures fermées.

Pauvre Laetare, pauvres organisateurs qui doivent faire face, injustement, à toute une série de griefs. Et dire que ce piètre spectacle a été filmé par les caméras de surveillance. Ne devrait-on pas diffuser ces images afin de rétablir la vérité sur le déroulement exact des faits ?

Z

Laetare 2007, projet d'un Chinel

Devant les débordements de tous lors de la Laetare, la sortie des Chinels et autres groupes, pourquoi, au défilé, ne pas inverser le rôle de tous les intervenants ? C'est peut-être un rêve, cela bouleverserait toutes les traditions, mais l'idée ne me parait pas du tout saugrenue. Soyons modernes, adaptons-nous, organisons la Laetare sur des bases plus actuelles, je suis sûr que le succès sera inégalé et dépassera largement les limites de notre commune et même tes frontières (cela pourrait servir d'exemple). Toutes les TV se disputeraient le privilège et l'honneur du monopole de l'événement. Ceci sans chauvinisme. Innovons...

D'abord la création de nouveaux groupes bien structurés et bien drillés, conseillés par les différents comités de nos sociétés.

Tout d'abord les Chinels armés de leurs yatagans ; les Clowns et autres groupes fossois formeraient une haie d'honneur tout le long du parcours au passage de nos nouveaux et farouches défenseurs du folklore, dans l'ordre et le calme. Quels seraient ces nouveaux participants ? Tout d'abord, en tête du cortège un groupe de cow-boys non casqués et sans armes (même factices) dirigés par un sheriff moustachu et autoritaire, grand maître de la basse-cour. Viendrait ensuite un groupe de poulettes blondes en folie, séparées d un autre groupe de poulets en folie tous seraient munis d'écus en plastique sur lesquels ils tambourineraient à l'aide de bâtons en Socarex, en guise de musique d'accompagnement. Les poulettes seraient séparées des coquelets par un char de type panier a salade dont les gallinacés sont friands. Un canon soufflerait non plus des confettis (qui polluent) mais bien du mais. Ce qui éviterait le nettoyage de nos rues ; les vaillants participants, eux aussi, ont droit à leur collation. Par mesure d'hygiène, il serait interdit de fumer sur le parcours afin de ne pas polluer la mais par des mégots porteurs de germes de la grippe. Une autopompe à bière serait garée quelque part, dans la rue Al Val, par ex. Un enclos en treillis serait aménagé pour y parquer les participants atteints de grippe à bière, en dehors de la commune.

Le rondeau final se ferait sur le kiosque, comme d'habitude par un combat de coqs. Evidemment, par mesure de sécurité, la place du Marché serait exclusivement réservée aux cow-boys munis de lassos et aux chiens qui maîtriseraient les coqs trop ardents. Les autorités pourraient assister au spectacle, enfermées à l'hôtel de ville : suprême privilège. Qu'en pensez-vous ?

Suite à l'interdiction de fumer dans les lieux publics, le passage à tabac est proscrit.

Vos suggestions sont attendues chez les responsables politiques, civils et policiers.

Pour des raisons de sécurité (représailles de la part des cow-boys), je ne signe pas. Mais je reste un vieux Fossois dans l'âme

Pensons à nos ainés

Ils (et elles) fêteront leur anniversaire cette prochaine quinzaine

Le 13 mai : Rosa Lardinois, Ch. de Charleroi, Le Roux 83 ans

Le 15 mai : Gabrielle Urbain, Home Dejaifve 81 ans

Le 16 mai : Marcelle Moens, Route de Bambois 80 ans

Le 17 mai : Roger Jacqmain, Rue Stierlinsart, Bambois 85 ans

Le 18 niai : Julia Van Lierde, Ch. de Charleroi, Le Roux 93 ans

Le 18 mai : Madeleine Preud'homme, Place de Haut-Vent 86 ans

Le 19 mai : Raoul Robiolle, Rue Delmotte-Lemaître 84 ans

Le 19 mai : Elise Hance, Avenue des Déportés 81 ans

Le 22 mai : Maria Van de Perre, Route de Bambois 91 ans

Au Pétanque Club

Le Pétanque Club de Sart-Saint-Laurent organise le dimanche 21 mai son troisième tournoi de la saison.

Rappelons que tout amateur est invité et qu'il n'est pas nécessaire de faire partie du club pour participer.

L'inscription (5 euros) est prise dès 13 h et le concours débute à 13 h 45. La carte de membre coûte 7,5 euros.

Marche Saint-Pierre

Le samedi 20 mai, le comité et le corps d'office ont décidé de mettre sur pied une nouvelle sortie dénommée Le tour de Vitrival ». Nous marcherons ainsi le mieux possible le long des frontières de notre village.

Le rassemblement est fixé à 9 h au local Taverne Les Dsiettes pour le départ à 9 h 30 précises. La rentrée est prévue vers 16h au local.

Equipement : bonnet de police et pantalon de couleur uniforme. Si vous préférez porter votre costume, c'est OK.

Contacts

- Sapeurs : Jean-Marc Poels 071-74.27.28


- Vivandières : Viviane Ipercielle 071-79.93.24

-Gendarmes : Francis Delvaux 071-79.93.24

- Grenadiers : Alb. Jacquemart 081-43.43.83

On a cassé le verre.

Voici la composition du corps d'office pour les sorties 2006.

Etat major

Général : Robert Delobe Lieutenant colonel : José Larivière

Majors : Eloïse Gilson et Yolaine Maudoux Adjudant major : Guy Duret Off porte-drapeau : Vincent Kaisin Tambour-major : Laurent Calande Cantinière : Anne Calande

Sapeurs

Sergent sapeur : Jean-Marc Poels Adjoint : Grégory Poels

Caporal : Alain Hermans Cantinière : Sylvia Calande

Aide cantin. : Frédérique Van Nieuwenhoven Porte-drapeaux : Céline et Cindy Poels

Vivandières

Lieutenant : Viviane Ipercielle Sergent : Mireille Dupire Cantinière : Sabrina Manique

Gendarmes :

Colonel Philippe Larivière Capitaine : Francis Delvaux Lieutenants : Jean-François Kaisin,

Jonathan Larivière Cantinière : Marie-France Dupire

Grenadiers

Colonel : Albert Jacquemart

Capitaine et officier payeur : Albert Kaisin Capitaine : Joseph Paquet Lieutenant : Jean-Claude Wilmot Cantinière : Angélique Farcy Aide-cantinière : Emmanuelle Duret

Arrière-garde

Sergents : Alfred Delande. Michel Foulon, Christian Lambert Cantinière : Fabienne Parent

Déléguées aux cocardes

Martine Lefebvre et Sylviane Laviolette Batterie :

- Petit tambour-major : Romain Calande - Petite cantinière : Océane Sainthuile Gendarmes :

- Petit officier : Gaëtan Picavet

- Petites cantinières : Kathy De Schrijver et Océane Bodart

Etat civil

Mois de mars 2006

Naissances :

Le 1er mars à Auvelais : Kathy Ansart, fille de Fabrice et de Sévérine Mahy, rue Lotria 6c, Le Roux.

Le 2 mars à Namur : Logan Gosset, fille de Michaël et de Maële Falque, rue Saint-Roch 13, Fosses.

Le 7 à Namur : Cléa Hinck, fille de Christopher et de Cindy Dricot, rue Delmotte 15a, Fosses.

Le 7 à Namur : Thibaut Henrion, fils de Michaèl et de Stéphanie Ouali, rue Pré-Standard 19, Fosses.

Le 8 à Ottignies : Emma Falque, fille de Johann et de Catherine Dohet, rue de l'Ecole Moyenne 21, Fosses.

Le 10 à Etterbeek : Shema Kalisa, fille de Placide et de Marie Uwonkunda, route de St-Gérard 58, Bambois.

Le 13 à Namur : Mathieu Huysmans, fils de Pascal et d’Anne-France Ficart, rue de Névremont 99, Fosses.

Le 21 à Auvelais : Maxime Bogemans, fils de Valéry et de Catherine Deraedt, chaussée de Charleroi 123b, Vitrival.

Le 31 à Namur : Talia Lombet, fille de Noam et de Cathy Derumeaux, rue Saint-Joseph 10, Bambois.

Publications de mariages :

-Vincent Kaisin, 31 ans et Eve Gerlage, 34 ans, habitant tous deux chaussée de Charleroi 118 B, Vitrival (mariage le 10 juin).

Guy Demaret, 27 ans et Anne Jaumay, 23 ans, habitant tous deux av. Albert 1er 112a (mariage le 5 août).

Mariage :

P. M, 48 ans et F. T, habitant tous Sart-Saint-Laurent (le mariage a eu lieu le 18 mars).

Décès :

Odile Guilmain, veuve de Jules Lydor, née le 22/3/1917, décédée à la clinique Dejaifve le 3 mars, d'Auvelais.

Alphonsine Tasiaux, veuve de Marcel Cuvelier, née le 25/2/1925, décédée à Mont-Godinne le 3 mars, domiciliée avenue des Déportés 18a.

Gilberte [anglet, née le 6/2/1926, décédée à la clinique Dejaifve le 7 mars, de Moignelée.

Léonard Vandevandel, époux de Hélène Bogaerts, né le 17/8/1934, décédé au Home Dejaifve le 13 mars, de Châtelet.

Anna Bouillot, veuve de J.-B. Georgery, née le 19/9/1914, décédée à la clinique Dejaifve le 8 mars, Falisolle.

Désirée Wiame, épouse de Gérard Van Ryssel, née le 20/9/1922, décédée à son domicile, rue du GrandEtang 103, Bambois, le 12 mars.

Claudine Malonne, célibataire, née le .15/7/1942, décédée à la clinique Dejaifve le 14 mars, de Malonne.

Suzanne Depré, veuve de Michel Bodart, née le 17/8/1946, décédée à son domicile, rue de la Station 74 à Aisemont, le 16 mars.

Alain Billet, célibataire, né le 31/5/1955, décédé à la clinique Dejaifve le 23 mars, de Bruxelles.

Jeannine André, née le 12/4/1936, décédée à la clinique Dejaifve le 24 mars, de Tinlot.

Gilberte Destoquy, veuve de Zigmund Guch, née le 26/6/1932, décédée à la clinique Dejaifve le 26 mars, d'Aiseau-Presles.

Michèle Servais, épouse de Guy Gillard, née le 19/3/1941, décédée à la clinique Dejaifve le 31 mars, de Sambreville.

Kermesse de Fosses en 1913.

Nous trouvons la relation se rapportant à cette photo, dans Le Messager de Fosses de Sept.1913 :

Le lundi 28 septembre à 4 h. Ascension d'un ballon « Le Rapide » monté par Monsieur J. Glorieux, aéronaute à Roubaix. »

On assiste ici, en Lège, au gonflement, devant un public nombreux et très intéressé par une manifestation sans doute jamais vue à Fosses. On reconnaît, devant le ballon, le commissaire Paris, en képi et toujours au poste !

Petit détail : quasi toutes les personnes ont sur la tête un couvre-chef, même les plus jeunes

Prochaine quinzaine

- Samedi 13 : Marche gourmande, au profit de la Croix-Rouge de Fosses.

- Samedi 13 : Fancy-fair à 15 h et soirée dansante, organisées par l'Ecole communale d'Aisemont.

- Mardi 16 : goûter de l'Amicale des pensionnés de Haut-Vent.

- Vendredi 19 : collecte dons de sang, salle L'Orbey, de 15h à 18h30.

- Samedi 20 et dimanche 21 : Fête des Jardins, au lac de Bambois.

- Samedi 20 : barbecue dansant à la salle St-Joseph, organisé par le comité de la Marche N.-D. d'Aisemont.

- Samedi 20 et dimanche 21 : Fancy-fair de l'Ecole Saint-Feuillen.

- Dimanche 21 : Communions solennelles à Sart-Saint-Laurent.

- Dimanche 21 : Tournoi organisé par le club de Pétanque de Sart-Saint-Laurent.

- Jeudi 25 (Ascension) : Premières communions à Bambois.

- Du jeudi 25 au dimanche 28 : fête du Point d'Arrêt à Bambois.

Il y a 50ans

Mois de mai 1956

- Programme s'étalant sur 3 jours pour la Sainte-Brigide, avec sortie des Marcheurs (nous sommes dans une année septennale).

- La balle au tamis est toujours pratiquée avec des équipes à Fosses, Névremont et Aisemont.

- Une statue de N.-D. de Beauraing est placée au tournant du Giveau sur un terrain de la ferme Janssens, offerte par une personne désirant garder l'anonymat.

- Fête du Point d'Arrêt respectée à Bambois, grâce au comité formé d’Auguste Deproot, Désiré Debrulle et Emile Casimir.

- Le Dr Boxus et son épouse fêtent leurs noces d'or et le docteur avait fêté l'an dernier (en 1955) ses 50 années de pratique, profession qu'il continue à exercer, à 81 ans !

- Belle prise pour le garde de Taravisée J. Van Laethem : 8 renardeaux, ce qui porte à 32 son palmarès de carnassiers, depuis huit mois.

- Trois communiants seulement à Aisemont, 9 à Vitrival et 43 à Fosses (avec Haut-Vent et Névremont).

Le Tour d'Italie passait à Fosses !

Les medias ont fait grand bruit de l'événement. « Le tour d'Italie chez nous ! »

Jadis, en boutade, on aurait lâché cette phrase utopique. Lundi les coureurs sont pourtant passés chez nous, mais la petite pluie a contrarie les spectateurs qui n'étaient pas très nombreux le long de nos routes pour le passage des coureurs.