N°03    16 janvier 2004

Les éoliennes du projet MESA

Après mon premier article sur ce sujet (Messager du 5 décembre), je m'attendais à une volée de bois vert et de reproches. En fait, j'ai reçu une quinzaine de félicitations et d'accords et trois lettres d'opposants. Je tiens à préciser qu'à ce moment je ne con-naissais du dossier que la circulaire de Molignéole, dont les exagérations et arguments que je trouvais fallacieux m'avaient amené à réagir.

Depuis, je suis allé au Service Urbanisme et consulté longuement le volumineux dossier ARLES. Et je tiens à dire à une opposante que tout promoteur d'un dossier important doit demander un rapport d'incidences à une société neutre. Ce n'est pas parce que ce rapport est demandé et payé par le demandeur qu'on puisse soupçonner la société de consultants de favoritisme. Ce rapport est objectif, contrairement aux circulaires et informations de Molignéole, qui sont, elles purement subjectives. Mais chacun a droit à avoir son avis personnel. Je n'ai assisté à aucune réunion d'information, ni de MESA, ni de Molignéole, justement pour n'être pas influencé et me forger mon jugement personnel. Pour l'information de nos lecteurs, j'ai donc cru bon de publier ici le résumé de mes notes à la lecture de ce rapport.

Le projet d'implantation de 32 éoliennes dans la région VitrivalLesve et Mettet-Bioul a nécessité une étude d'incidences qui fut confiée à " ARIES Consultants ", société neutre agréée par la Région Wallonne. Cette étude comporte deux gros volumes (300 pages) de données techniques, deux larges volumes de plans, cartes et photos, et un " Résumé non technique " d'incidences (160 pages) dont j'ai tiré les notes qui suivent.

Le projet comporte actuellement 32 éoliennes

- 16 de 145 mètres (100 m. de mât + 45 de pales levées,

- 16 de 125 m.: 80 + 45), réparties en 4 groupes distincts

Situation Nombre Hauteur Distance lre habitation

Rm : à Vitrival (ferme Bois des Chanoines) : 11 145 m 450 m

Sm : à Saint-Gérard, route de Lesve 5 125 m 405 m

Tm : entre Graux et Somtet (Mettet) 5 145 m 360 m

Um : route de Denée vers Bioul 11 125 m 460 m

(6 à gauche, 5 à droite)

Cette répartition en 4 groupes distincts, et distants l'un de l'autre de 5 km environ, est jugée positive. Les configurations spatiales sont lisibles et cohérentes. Le projet MESA respecte toutes les prescriptions de la Région Wallonne en matière d'installation d'éoliennes.

Production moyenne prévue 93.208 KWh par an, soit la consommation annuelle de 20.000 ménages.

Installation : mât de béton de 80 ou 100 mètres de haut, implantés dans un socle de béton de 15 mètres sur 15, à 2 m 20 de profondeur.

Les câbles de transmission de l'énergie vers la cabine de Bois-de-Villers seront enterrés à 1 m 20 (1 m 50 sous traversées de routes).

L'accès à travers les parcelles cultivées ou prairies se fera, durant les travaux d'installation, sur chemins formés de plaques métalliques type Génie, enlevés ensuite.

Pour les travaux d'entretien : pas de chemin, l'accès se faisant avec des véhicules 4x4 ; donc la culture sera possible jusqu'au pied des mâts.

Après : la société MESA procédera à ses frais au démantèlement de toutes les installations, même les fondations, et devra remettre le site en état de départ.

INCIDENCES VISUELLES.

La perception visuelle reste sensible dans un rayon de 1,5 km autour des groupes d'éoliennes, mais dépend du vallonnement. Elle n'est sensible que pour 7 fermes et quelques habitations proches de Graux, Fumaux et Mettet et la RN 932 Fraire-Annevoie, où la vision du pay

sage est modifiée.

Le paysage global de la région d'implantation des 4 groupes est entièrement de type agricole grandes cultures, au relief ondulé. Pour Rm et Sm : la qualité paysagère est classée " moyenne " ; pour Tm et Um : " de qualité " en raison de la proximité de l'Abbaye de Maredsous.

L'impact paysager dépend des individus et des lieux. Il peut être significatif pour les plus proches ; certains les trouveront trop élevées pour le paysage, pour d'autres, ces éoliennes apportent une image de développement positive. (= certains les trouvent affreuses, d'autres belles).

Par rapport aux points de vue remarquables : il s'agit d'une " structure compréhensible et cohérente " ne mettant pas en péril la valeur esthétique. Elles seront même appréciées par des observateurs qui ne considèrent pas a priori les éoliennes comme une dévalorisation du paysage. Par rapport au cadre bâti : les villages concernés sont formés en général de constructions traditionnelles en pierre du pays, sauf des habitations de style néo-rural aux extrémités. Par exemple à Graux : quelques éoliennes pourraient être vues de certains points du centre bâti, mais davantage des maisons récentes aux deux sorties du village, dans un cadre de campagnes.

Par rapport au patrimoine classé seule l'Abbaye de Brogne est concernée, mais la limitation des mâts à 80 mètres de haut ne permet pas de visibilité à partir du site de l'Abbaye.

Par rapport aux axes routiers : les éoliennes seront visibles dans tous les sites, mais pendant une courte durée, surtout pour la RN 932 (route de Praire-Annevoie, à Bioul), moins pour la RN 98 (Ligny-Anthée, route de Mettet à Fosses) ; également dans les chemins secondaires et de campagne. Par rapport aux points de vue panoramiques : dans une vue très large, les éoliennes seront bien sûr remarquables, mais elles sont bien lisibles dans un paysage lointain et l'effet ne peut être perturbateur.

INCIDENCES SONORES.

Les groupes d'éoliennes du projet respectent les valeurs limites fixées par la Région Wallonne au niveau des habitations, des zones d'habitat et des zones de loisirs, sauf pour la ferme du Bois des Chanoines, entourée d'éoliennes et où le seuil est atteint en période nocturne, et pour une maison isolée entre Graux et Furnaux. Les moyennes se situent entre 12 et 29 décibels.

Je me suis rendu près des éoliennes de Sombreffe ; elles sont plus petites, bien sûr, mais je peux certifier qu'à 100 mètres on n'entend strictement rien. Le fermier tout proche m'a dit que seulement lorsqu'on est " dans le vent ", on entend un léger " vroum... vroum " à peine perceptible dans la cour ; mais rien de l'intérieur.

EFFET STROBOSCOPIQUE.

Il s'agit de l'effet donné par les pales qui " hachent " les rayons du soleil : cet effet est négligeable à partir de 250 mètres. Sur les routes, pour les automobilistes, il peut être sensible en passant à proximité, mais seulement durant 30 minutes maximum par jour ensoleillé et au maximum 30 heures par an. Lorsque le soleil donne directement dans une fenêtre d'habitation, le phénomène sera visible pour certaines habitations de Graux : nie Poirier St-Etienne et rue des Blés, aux extrémités du village, et seulement celles dont la façade avant ou celle du jardin donne une certaine vision sur une éolienne, et durant la période limitée ci-dessus.

EFFETS SUR LA FAUNE.

En ce qui concerne les oiseaux nicheurs, on a constaté dans les régions où des éoliennes sont déjà implantées une diminution, mais peu significative, dans la zone proche de moins de 200 mètres. Aucune incidence au-delà. L'alouette des champs, la plus concernée puisque nichant directement au sol dans les cultures, est totalement insensible au bruit et au mouvement des pales.

Pour les oiseaux migrateurs, une perturbation est possible jusqu'à 250 mètres. Tout dépend donc de l'habitat des colonies et des lieux de haltes. Pour Bainbois notamment, l'association AVES n'a pas donné d'étude mais il semble que la route migratoire se situe en dehors de la zone des éoliennes du Bois des Chanoines.

Quant à la zone NATURA 2000, elle est distante de plus de 200 mètres de l'éolienne la plus proche (limite de Zone) et le Lac de Bambois est à 1.000 mètres : il n'y a donc pas d'incidence

L'expérience d'autres pays a montré qu'il n'y a pratiquement aucune perte d'oiseaux par les pales.

INCIDENCE ARCHEOLOGIQUE

Seules les éoliennes Sm 4 et Tm 4 se trouvent à proximité de sites archéologiques romans non encore entièrement fouillés. La société archéologique demande un report à une certaine distance.

CONCLUSIONS GENERALES

Le projet respecte la réglementation et les critères de la Région Wallonne en matière de bruit, d'ombre et de champs électro-magnétiques.

En matière d'environnement, les 4 groupes se situent en zone agricole.

La distance par rapport aux habitations les plus proches (souvent isolées) est suffisante : 360 à 460 mètres. Les incidences paysagères dépendent essentiellement de critères subjectifs. L'impact paysager sera significatif pour quelques habitations situées aux extrémités des villages et dont une façade (avant OU arrière) donne directement sur les éoliennes.

Pour les points de vue remarquables, les éoliennes restent pour chaque groupe une configurtion " lisible et cohérente ", intégrée dans le paysage lointain.

Pour les axes routiers, l'impression visuelle n'est sensible que durant une courte période et ne devrait donc pas être perturbante. Les incidences sur la faune (nidification, migrations, zone Natura 2000) sont jugées mineures ou inexistantes.

J.R.

 

La ruelle Thée-Dinant

Cette étroite ruelle en L est typique du vieux Fosse et sert de raccourci quand on vient de la place du Chapitre vers la rue Sainte-Brigide ou des Tanneries, ou encore rue AI Val. Elle est très peu fréquentée, principalement par quelques riverains.

Cette ruelle comporte tout de même quelques entrées d'habitations, une seule sur cette photo, dans cette partie qui rejoint la place du Chapitre en aboutissant à l'arrière de l'Hôtel de Ville.

Voici ce qu'écrit, à ce propos, J. Romain dans son livre « 77 rues de Fosses-la-Ville » (d'où est extraite cette photo) : « Ce nom de Thée-Dinant proviendrait d'une certaine Dorothée Dinant (femme galante qui y habita il y a 150 ans, écrivait Charles Kairis en 1858). En fait, une des deux petites maisons de cette ruelle fut habitée par Diret Evrard et sa fille Dorothée Dine, née en 1702. Ce Diret était le « messager », le commissionnaire de la ville chargé de porter, à Liège, les correspondances des chanoines et du « Magistrat » et aussi le revenu des tailles et autres taxes dues au Prince-Evêque /.../

MM. Chapelle et Angot ont trouvé une autre Dorothée, mais d'un nom de famille Dine, ou Direz, ou Diret. Par conte, Camille Honnay, membre du Cercle d'Histoire, a trouvé aux Archives de Namur, dans les registres des actes de décès, une Dorothée Dinant, née à Fosses en 1742 et y décédée le 22 septembre 1822, célibataire, 80 ans. Ce qui est beaucoup plus plausible.

La maison de Diret Evrard fut habitée par Félicien Stamps qui fut un des derniers tanneurs fossois. Il tannait toutefois pour faire des peaux de tambours, car c'était un tambour de renom et il forma d'ailleurs de plus jeunes à cette technique iii - dispensable à nos Marches. »

Un peu avant la guerre, un appelé Ti-Jules habitait la petite maison où l'on accède par la marche en pierre (photo). C'était un ivrogne que les gamins venaient taquiner en toquant bruyamment à sa porte, pour le plaisir de le voir se fâcher.

 

Fost-Plus

Le prochain ramassage des sacs bleus (PMC) se fera le mercredi 21 pour toutes les sections de l'entité.

Un ramassage des papiers et cartons aura lieu le mardi 20 pour Fosses, Bambois et Sart-Saint-Laurent et le jeudi 22 pour les autres

Souper « raclette »

Le souper « Raclette 2004 » de la société royale Musique des Volontaires de la Marche St-Feuillen aura lieu le samedi 24 janvier.

Nous invitons tous nos sympathisants à nous rejoindre, à partir de 19 h 30 en la salle L'Orbey.

Inscrivez-vous sans tarder aux

' 071-71.26.97 ou 071-71.31.54.

A bientôt.

Rencontre indésirable

Mercredi 7, sur la RN 98, à la borne kilométrique 18, un automobiliste de Biesme s'est retrouvé face à une horde de sangliers : il n'a pas pu éviter un animal qui a été tué. Des dégâts métariels sont à déplorer au véhicules. Un constat a été fait par la zone de police Sambre-et-Meuse.

Réception communale

Ce vendredi 16 mars à 17 heures, les dirigeants du Home Dejaifve organiseront une petite fête en l'honneur de M. Jean-Loup Robaux, directeur, qui arrive au bout de sa carrière professionnelle. Il était entré à ce poste en avril 1977, sous la présidence de M. Dautzenberg.

Nous félicitons déjà M. Robaux, dont chacun connaît le dévouement, la discrétion, la délicatesse et la compétence, pour cette belle et longue carrière parmi nous.

Pour le Télévie...

Un concert de chants et de musique classique

Les organisateurs du TELEVIE à Fosses-la-Ville proposent pour le 22 février prochain un concert de chants et de musique en l'église de SartEustache. Tous les artistes qui s'y produiront sont issus de l'entité fossoise. Chant, piano, clarinette, accordéon, guitare et sketches théâtraux agrémenteront ces deux heures de spectacle inédit.

Vu le nombre limité de places, il est bon de se procurer des cartes d'entrée au prix de 5 €, soit au Syndicat d'Initiative, 12 place du Marché, ou au magasin " Le Sartia ", 9c rue du Sartia a Sart-Eustache.

Cette manifestation culturelle est réalisée grâce au soutien de quelques indépendants de Sart-Eustache que, d'avance, nous remercions.

Par ailleurs, une grande journée festive est prévue le 27 mars à Fosses. Le programme détaillé sera communiqué ultérieurement.

Benoît Buchet, responsable.

Sortie de route

Ce mercredi 14, une Fiat Punto conduite par une dame de Floreffe, avec une accompagnatrice, a buté contre une borne, route de Taravisée, ce qui a fait perdre le contrôle du véhicule. Dégâts à la voiture et blessure de la passagère qui fut emmenée par l'ambulance à l'hôpital d'Auvelais.

Chez les aînés

L'Amicale des pensionnés de HautVent réunit ses membres, à la salle L'Hauventoise, chaque troisième mardi du mois, dès 13 h 30. Un goûter permet de se rencontrer dans la plus cordiale ambiance.

Avis de recherche

Les Amis du feu d'artifice de SaintRoch sont toujours à la recherche d'un de leur(s) membre(s) qui n'a pas répondu à l'appel du 31 décembre. Qu'est-il arrivé au Père Geeraerts ? Bloqué dans une cheminée ou dans un goulot de bouteille ? A moins qu'il n'ait été retenu par une belle Zébuth ! Malgré le fait que nous ayons été obligés de terminer leurs parts, c'était dommage de ne pas les avoir avec nous

En espérant qu'il ne « ze butera » plus à l'avenir.

Le Comité

Triste réalité !

La violence envers ceux qui se dévouent pour venir en aide aux autres

Une plaie de notre époque

On est de plus en plus révolté et écoeuré d'entendre à la TV ou de lire dans les journaux la relation d'actes de violence gratuite : que ce soient des agressions envers des chauffeurs de bus, envers des enseignants quand ce ne sont pas des scènes familiales déplorables. Encore récemment, on a repêché deux corps dans la Sambre, suite à des actes d'une brutalité invraisemblable. On se dit que, dans nos pays dits « civilisés » certains, ont encore bien des progrès à réaliser.

Et, plus près.,de chez nous, à SartSaint-Laurent, deux ambulanciers fossois ont dû être soignés, après s'être rendus dans un café pour conduire en clinique une personne qui avait eu un « malaise ».

Les faits se sont passés samedi 10 janvier. Vers 3 heures du matin, deux ambulanciers volontaires de Fosses, Freddy Leclercq et Pascal Jacqmart sont sortis de leur sommeil, suite à un appel venant du café La Croisette à Sart-Saint-Laurent, pour une personne victime d'un malaise. Arrivés sur place, les deux ambulanciers constatèrent que la malade en question avait simplement absorbé un peu trop d'alcool et, comme elle ne désirait pas être embarquée en clinique, les ambulanciers ne pouvait donc intervenir contre son gré, c'est la règle. Mais son accompagnant lui, voulant sans doute s'en débarrasser, s'en est pris aux secouristes et les choses s'envenimèrent, les ambulanciers reçurent des coups tant de la part du compagnon que de la « malade » retrouvant subitement la forme.

Coups de pied, coups de poing, ou coups de chaises, sous les yeux du tenancier qui appela du secours. Une seconde ambulance arriva sur place afin de conduire les ambulanciers en clinique où ils reçurent des soins avant de regagner leur domicile.

Une équipe de la zone de police fut aussi appelée sur place. Les deux clients violents étaient évidemment disparus. Mais la dame avait oublié son sac à main avec ses papiers d'identité. Ce ne fut donc pas difficile de les interpeller à leur domicile, à Sambreville. Ils furent néanmoins laissés en liberté (!).Une plainte contre eux a été déposée et, on l'espère, donnera des suites suffisamment sévères à leur égard.

Le commandant dé l'arsenal, Philippe Scieur, regrette ces attitudes inqualifiables à l'égard de personnes volontaires qui se dévouent à toute heure pour répondre aux urgences et envers qui l'on manque trop souvent d'égard. La sécurité des ambulanciers, la nuit, pose de plus en plus de problèmes, dit-il. On se demande pourquoi, nous connaissons aujourd'hui tant d'agressivité : que ce soit dans les stades, dans les transports publics, sur la route, à l'école, dans les quartiers, une catégorie de gens génèrent la brutalité, l'égoïsme, le non respect des autres. Hier encore, en Hollande, un élève de 17 ans abattait son professeur. Des choses impensables il y a quelques dizaines d'années.

La Justice, que l'on dit trop laxiste, a peut-être sa part de responsabilité. Car trop de méfaits ne sont pas suffisamment punis. Les responsables de la mort d'André Cools ne moisiront pas en prison : les 20 ans se réduiront sans doute à 6 ou 7

Pourquoi ces faveurs ? 20 ans, c'est 10+10 et pas 20-13 ! La Justice n'a jamais été très bonne en arithmétique. Alors, si l'on veut attaquer une banque, le risque n'en vaut-il pas la chandelle ?

Atelier bijoux

Un Atelier Bijoux, en 3 séances, est organisé les 20, 27 janvier et le 3 février à partir de 20 heures, chez Mme Lallemand, rue de Pinsonhaie 2, à Fosses. Soyez les bienvenues !

Pour tout renseigmement, veuillez contacter Mme Lallemand au

' 071-71.19.49.

Confrérie St-Feuillen

La prochaine assemblée de la Confrérie aura lieu au local SaintMartin le jeudi 22 janvier à 19 h. 30.

C'est la réunion statutaire après le mot du président sortant, on entendra le rapport d'activités de l'année écoulée, la présentation des comptes par le trésorier et on procédera à l'élection d'un nouveau bureau : président, secrétaire et trésorier. Seuls les présidents des trois dernières années ne sont pas éligibles au poste de président; le secrétaire et le trésorier sont en place depuis quelques années et peuvent le rester.

Dans une deuxième partie, l'assemblée entendra rapport de la Commission Spectacle, préparera la représentation de la Confrérie à la fête de Sainte Brigide à Ayeneux le ter février et l'organisation de la SaintPatrick avec les Confrères du Roeulx le 17 mars à Fosses.

Interventions des pompiers

Le 31 décembre : appel des pompiers pour un feu dans une cave, rue de la Station à Aisemont (au Relais des Gadîs).

Le 1 er : accident à Fosses, au carrefour des rues Cortil-Mozet et du Benoît (deux blessés conduits au Centre hospitalier d'Auvelais.

Le 3 : appel des pompiers et de deux ambulances, suite à un accident aux Quatre-Bras de Fraire ; deux blessés conduits à Mont-Godinne.

Le 4 : appel des pompiers pour un feu de cheminée à la ferme du Manoir à Floreffe.

Le 4 : appel des pompiers pour un nettoyage de la chaussée, suite à un accident sur la RN 90 à Franière.

Le 5 : appel des pompiers pour un feu de cheminée rue de la Responette à Saint-Gérard et rue du Bois du Prince 60 à Devant-les-Bois.

Le 6 : appel des pompiers pour un nettoyage de route, rue Chapelle de la Paix a Névremont.

Le 8 : appel de l'ambulance, suite à un accident, rue Marlaire à Floreffe ; un blessé conduit au Centre hospitalier d'Auvelais.

Le 9 : appel des plongeurs dans une carrière à Gourdinne : un homme tombé à l'eau et retrouvé noyé.

Le 9 : appel des pompiers pour un nettoyage de la route d'Anthée à Ermeton-sur-Biert.

Le 10 : appel de deux ambulances à Sart-St-Laurent (voir article page 5).

Le 12 : appel pour effectuer un pompage, rue de la Plage à Bambois.

Le 12 : appel de l'ambulance suite à un accident, route de Fosses à Presles ; un blessé conduit à l'Hôpital Fabiola à Montignies-sur-Sambre.

Le 12 : appel de l'ambulance pour un accident, place Meunier à Mettet (pas de blessé).

Le 14 : appel de l'ambulance et du matériel de désincarcération pour un accident route de Taravisée ; une blessée conduite à Auvelais.

Souper-dansant

Le Mini-Foot-Club de Bambois organise le 30 janvier au Hall omnnisports de Sart-Saint-Laurent son souper annuel, suivi d'une soirée, animée par OMG Production.

Souper spaghetti à partie de 19 h 8 euros (apéro et soirée inclus).

Soirée, dès 21 h : 2,50 euros.

Réservation au plus tard pour le 28 janvier, au

È 0497-19.39.65

È 0477-58.55.06.

Spectacle de danses et musique

Un super spectacle de danses et de musique, mis sur pied par PAC et le Centre communautaire de l'entité, aura lieu le vendredi 16 janvier, dès 19 h, à la salle communale L'Orbey.

Au programme

- 19 h : arrivée des petits tambours de la Royale Philharmonique

19 h 30 : danses folkloriques de Roumanie et d'Israël (30 danseurs), par Vitrifolk (groupe de danses de

Vitrival), dans leurs nouveaux costumes.

20 h 30 : concert de musique swing par la Société royale Philharmo nique de Fosses, sous la direction

de Claude Barthélemy.

- 21 h 30 : concert de musique américaine par l'Harmonie Sainte-Cécile de Florennes, dirigée par C. Lottin.

Le programme musical comprend la Marche du Souvenir, Trompet Blues, Sirduke Elington, un pot-pourri de Gershwin, Li bia Bouquet, l'Air des Chinels, Moonlight Serenade et Pensylvania 6500 de Glenn Miller, American Folk, Cine March, Mister Sandman, Disco Light, Unchained Melody et Final Countdown.

Entrée 5 euros (4 euros pour les titulaires de la carte Delhaize).

- Bar, tombola, dégustation de cougnous.

Avec le soutien du ministère de la Région wallonne et de l'Administration de la Culture de la province de Namur. Infos : Daniel Piet, président de PAC,

' 081-32.32.13.

Théâtre wallon

Une nouvelle représentation est annoncée, par « Li Soce dès Comédyîns Fosswès «, le samedi 24 janvier, à 19 h 30, au profit des classes de neige de l'Ecole du Bosquet, en la salle de l'Ecole du Bosquet (anciennement Athénée Royal Baudouin 1"') Au programme : " Li maaot do vi ", pièce en 3 actes de Fr. Honnay Mise en scène de Fr. Honnay

Ziré, malade, vit seul dans sa petite maison, située juste à coté de celle de sa fille Zélie. Persuadée qu'il a caché un magot quelque part, Zélie a décidé de le trouver avant que quelqu'un d'autre ne mette la main dessus... Et surtout pas Léonie, sa belle-sceur... Avec Philippe Brasseur, Véronique Henrard, Bernard Platteeuw, Anne Scieur, Clément Lambert, Patrick Lambert, Maryse Lechien, Marie-Christine Reumont, Yvan Tahir et Brigitte Romain.

Et en 1 re partie, à l'occasion de leur 5e anniversaire : " LI P'tite Soce " dans deux saynètes

"5 ans !" saynète en 3 tableaux de Fr. Honnay

5 ans ! C'est à la fois peu et beaucoup dans la vie des gens..., avec Stefanie Pire, Joris Gilson, Maxime Gilson, Manon Gilson, Vannie Dricot, Marie Collard, Eve Lambert et " Ni vos fioz Dont d'mwaîs sonq" sketch de Claudine Franceschini et Françoise Honnay

Trois vampires se retrouvent en fin de nuit pour se raconter leur soirée. Mais, hélas, rien ne s'est passé comme prévu... Avec Maxime Lara-Garcia, Eve Lambert et Joris Gilson. Prix : 5 euros (4 en prévente).

Les places sont en vente : Maison de la Culture et du Tourisme, place du Marché,12 à Fosses-la-Ville

' 071/71.46.24.

Contact : Françoise Honnay.

En collaboration avec le Centre Culturel de l'entité fossoise ASBL et l'échevinat de la Culture

Nos 4 x 20: un bond de 15% !

La semaine dernière, nous avions publié la liste des 172 personnes (sauf 5 personnes qui ont préféré ne pas figurer), de Fosses (+ hameaux) qui ont atteint les 80 ans.

Cette semaine, nous publions les 137 autres aînés des villages voisins faisant partie de notre entité. (Nous parlions de 134 la semaine dernière, mais 3 jeunes nouveaux sont venus s'ajouter, nés dans la première quinzaine de janvier 1924).

Comme nous le signalions, il est étonnant de constater que parmi ces 137 personnes, 60 sont des hommes, ce qui représente 44 %, alors que pour Fosses et hameaux, les hommes ne re

présentent que 28 %. Et parmi ces 137, elles sont 20 à avoir atteint ou dépassé les 90 ans (dont une centenaire), ce qui porte à près d'une cinquantaine le nombre de nonagénaires à Fosses.

Voici donc cette liste dans laquelle figurent 23 « nouveaux » intégrés depuis l'an dernier, que nous appelleront « les bleus » pour utiliser le langage militaire !

Rappelons-en la répartition

Aisemont 11 h 16 f. 27

Le Roux 14 h. 18f. 32

Vitrival 12 h. 26 f. 38

Sart-Eustache 14 h. 10f. 24

Sart-Saint-Laurent 9 h. 7 f. 16

60 h. 77 f. 137

 

AISEMONT

89 ans DEFOSSE Léa Route de Tamines 30-05-1914

89 ans DEHANT Joséphine Rue de la Station 28-09-1914

89 ans MAUFRONT Maria Rue du Fays 14-01-1915

88 ans DOUXFILS Emilia Rue du Fays 25-09-1915

88 ans MICHIELS Constant Route de Tamines 27-12-1915

86 ans DEPASSE M.-Thérèse Rue d'Arsimont 12-03-1917

84 ans PIRLOT Emile Rue de la Station 13-07-1919

83 ans GILLAIN René Rue du Fays 18-06-1920

83 ans GUERRY Armand Rue de la Station 30-08-1920

83 ans GAROT Maurice Rue de la Station 03-10-1920

83 ans DE BOOS Pierre Rue du Fa ys 13-10-1920

82 ans TSCHMIL Michaël Rue de la Station 11-06-1921

82 ans VILLERS Palmyre Rue de la Station 29-09-1921

82 ans HENNAUT Marie Rue Haut-Baty 20-10-1921

82 ans PASCOTTINI Maddalena Rue du Fays 30-10-1921

82 ans BASTIN Marie-Louise Rue du Fays 10-12-1921

82 ans LEGRAIN Rosa Rue du Fays 22-12-1921

81 ans LOUIS Henriette Rue de la Station 25-04-1922

81 ans JACQMAIN Yvonne Rue de la Station 10-05-1922

81 ans REMACLE Marie-Louise Rue du Potage 27-06-1922

81 ans POCHET Gilberte Rue de la Station 17-07-1922

81 ans MIGEOT Roger Route de Tamines 10-09-1922

81 ans SALINGROS Marcel Rue de la Station 26-10-1922

81 ans BENOIT Jean Rue du Fays 11-01-1923

80 ans BORBOUSE Andrée Rue de la Station 18-03-1923

80 ans LEGRAIN Simone Rue Haut-Baty 23-03-1923

 

LE ROUX

92 ans SERVAIS Madeleine Rue Lieutenant Cotelle 22-07-1911

92 ans FREDERIC Zoé Rue Grande 22-10-1911

91 ans DEBRULLE Emest Rue Grande 18-02-1912

90 ans VAN LIERDE Julia Chaussée de Charleroi 18-05-1913

90 ans D'HAEGELEER Florence Rue Grande 11-07-1913

90 ans DARGENT Joseph Rue de la Maladrie 05-12-1913

90 ans MICHAUX Lucienne Rue de Falisolle 12-12-1913

90 ans MICHAUX René Chaussée de Charleroi 08-01-1914

89 ans DACOSSE Rose Rue du Long Try 21-04-1914

88 ans MATELART Léopold Chaussée de Charleroi 15-06-1915

88 ans CARPENTIER Albert Rue de Cocriamont 26-11-1915

85 ans NUS Philomena Rue Grande 06-03-1918

85 ans BATARDY Gustave Chaussée de Charleroi 23-06-1918

85 ans TOUSSAINT Maurice Rue Grande 15-01-1920

84 ans LEGRAIN Jean-Baptiste Rue Grande 24-01-1920

83 ans MOUYARD Thérèse Rue Grande 11-04-1920

83 ans DAVE Germaine Rue de Cocriamont 14-12-1920

82 ans STAS Marie Rue de Claminforge 20-02-1921

82 ans DUCHATEAU Henri Chaussée de Charleroi 26-07-1921

82 ans DEWYSE Yvonne Rue de Claminforge 13-08-1921

82 ans LEGRAIN Solange Rue du Long Try 23-01-1922

81 ans GIGOT Louise Rue du Long Try 07-05-1922

81 ans COPPERS Albert Rue Grande 10-05-1922

81 ans DE GEEST Lucienne Rue Grande 26-05-1922

81 ans PONCELET Georges Rue de la Maladrie 01-11-1922

81 ans BEKAERT Lucien Chaussée de Charleroi 07-12-1922

80 ans DOHET Roger Rue Grande 31-01-1923

80 ans HAYOT Gabrielle Rue Grande 22-02-1923

80 ans PIRE André Rue de Claminforge 07-05-1923

80 ans DE SMET Maria Rue du Long Try 21-10-1923

80 ans MAIONE Etra Chaussée de Charleroi 24-12-1923

VITRIVAL

92 ans BOURGUIGNON Hélène Rue de la Brasserie 06-04-1911

91 ans BASTIN Germaine Rue Bois-des-Mazuys 16-03-1912

91 ans VERVOTTE Edith Rue Leclercq 05-07-1912

91 ans DOUMONT Gabrielle Rue Bois-des-Mazuys 29-09-1912

90 ans MIGEOT Rosalie Rue de Walcourt 12-03-1913

90 ans SIMON Emest Rue de la Bruyère 29-01-1914

88 ans DREZE Charles Rue Saint-Pierre 07-03-1915

88 ans BRECHT Eléonore Camping Val Tréko 08-07-1915

88 ans MOUTON Renée Chaussée de Charleroi 16-08-1915

87 ans DANLOY René Rue de Walcourt 10-03-1916

86 ans WIAME Eva Rue Bois-des-Mazuys 24-03-1917

85 ans PARENT Joséphine Rue Jean Dor 27-06-1918

84 ans MICHEL Reine Rue du Bout 22-06-1919

84 ans HUBERT Denise Rue du Bout 10-10-1919

84 ans COLIN Georges Rue Rauhisse 29-12-1919

83 ans BERNARD Marie Rue Leclercq 21-03-1920

SART-SAINT-LAURENT

96 ans GOFFAUX Maurice Ferme de Wimbosteck 10-06-1907

94 ans MAENHOUT Marie Rue du Bijard 03-07-1909

92 ans TOUSSAINT Georgina Rue Neuve-Maison 21-10-1911

90 ans GORET Léon Rue G. Boccart 08-03-1913

87 ans CLEIREN Pierre Rue Froidebise 23-10-1916

84 ans CORIA Berthe Chaussée de Namur 28-01-1920

83 ans ERNOUX Léon Rue Joseph Godfroid 13-02-1920

83 ans DAMIEN Jeanne Rue de la Levée 07-04-1920

82 ans BERWART Charles Chaussée de Namur 06-06-1921

80 ans NIHOUL Elisa Rue Joseph-Godefroid 12-02-1923

80 ans BOUILLOT Maria Rue du Bijard 06-03-1923

80 ans DELVAUX Gilberte Rue Henri-Brosteaux 25-03-1923

80 ans DEWEZ Robert Rue Victor-Dewez 12-04-1923

80 ans DE COSTER Dominicus Rue Victor-Dewez 13-04-1923

80 ans NAMECHE Lambert Rue de Bumot 13-11-1923

80 ans PRIGNEAUX Joseph Rue Froidebise 05-01-1924

83 ans BIOT Marie Rue Bois-des-Mazuys 27-05-1920

83 ans LEMPEREUR Jules Rue Leclercq 19-07-1920

83 ans MASSON Emilie Rue Rauhisse 13-09-1920

83 ans HAUTENNE Renée Rue Rauhisse 20-09-1920

83 ans RENAUX Odile Rue de Walcourt 15-10-1920

83 ans GILLAIN Eva Rue Rauhisse 27-10-1920

83 ans LAURENT Simone Camping Val Tréko 24-11-1920

83 ans BERGER Arthur Rue Bois-des-Mazuys 23-12-1920

82 ans PATRIS Jules Rue des Tronces 22-06-1921

82 ans HENIN Marie Rue de la Bruyère 25-09-1921

81 ans PRETER Sidonie Chaussée de Charleroi 22-01-1922

81 ans BASTIN Jules Rue Leclercq 28-02-1922

81 ans JASSOGNE Marguerite Rue des Tronces 18-06-1922

81 ans EVRARD Femand Rue du Bôlia 07-07-1922

81 ans DEMANET Marie Chaussée de Charleroi 16-10-1922

81 ans MICHAUX Paul Rue Bois-des-Mazuys 03-11-1922

81 ans DUPIRE Camille Rue Rauhisse 22-12-1922

81 ans WILLEMS Georges Chaussée de Charleroi 07-01-1923

80 ans VERONESI Alma Rue Bois-des-Mazuys 09-02-1923

80 ans LARDINOIS Rosa Chaussée de Charleroi 13-05-1923

80 ans GALAND Renée Rue Saint-Pierre 19-06-1923

80 ans GALAND Yvonne Rue du Bout 14-07-1923

SART-EUSTACHE

101 ans JOIRIS Maria Rue du Bas-Sart 10-12-1902

91 ans FAUCHET Germaine Rue de l'Ermitage 30-10-1912

89 ans DUFAYT Albert Rue de Puagne 02-09-1914

89 ans FAUCONNIER Aline Rue Stralette 04-12-1914

86 ans THEVENIER Henri Rue du Sartia 22-01-1918

85 ans KINIF Joseph Rue de l'Eglise 12-07-1918

84 ans DUPUIS Julien Rue du Sartia 08-11-1919

84 ans HUYNEN André Rue du Sartia 11-12-1919

84 ans SERVAIS Georges Rue de l'Ermitage 20-12-1919

83 ans MOLITOR Robert Rue du Sartia 20-06-1920

83 ans d'ORJO de MARCHOVELETTE Françoise Rue Bas-Sart 31-12-1920

82 ans BLONDIAUX Claire Rue de l'Eglise 19-02-1921

82 ans MASSART Robert Rue du Criptia 15-10-1921

82 ans CAPRARO Constantina Rue du Criptia 11-01-1922

81 ans COLLART Marcel Rue du Sartia 03-04-1922

81 ans SIMONART Simone Rue du Sartia 30-08-1922

81 ans LELEU Fernande Rue du Sartia 11-10-1922

81 ans VANDERMEULEN Raoul Rue Génicot 23-10-1922

80 ans CARPIAUX Hélène Rue du Bas-Sart 17-03-1923

80 ans LUST Gérard Rue de la Ramée 04-05-1923

80 ans DUCHENNE Robert Rue Les Ruelles 08-08-1923

80 ans BLANCHE Maurice Rue du Sartia 07-09-1923

80 ans LECOMTE Jean Rue du Sartia 03-01-1924

80 ans MICHAUX Maximilienne Rue du Sartia 07-01-1924

 

Dates anniversaires

Le 12 janvier 1879 : sortie du 1er numéro du Messager de Fosses, édité par Ignace Maillien.

Le 13 janvier : réception des travaux de construction d'un château d'eau à Bambois (coût : 7.591 F).

Le 16 janvier 649 : mort de saint Fursy frère de saint Feuillen et en 656, découverte des restes de St Feuillen.

Le 18 janvier 908 : un diplôme dont l'original a disparu, confirme la possession de l'abbaye de Fosses à la principauté de Liège.

Souper de la Marche St-Roch

Le Corps d'Office de la Marche Saint-Roch de Sart-Eustache annonce son souper annuel le samedi 24 janvier prochain en la salle du village.

Faisant suite à la demande de nombreux membres et participants des années antérieures, et pour satisfaire au mieux les nombreux convives, le comité reprend la formule de deux services : un à midi et un le soir, à partir de 19 heures.

Au menu

Apéritif

Potage

Raclette valaisanne

Dessert

Le tout pour 18 euros (8 pour enfants de 6 à 12 ans)

La réservation, nécessaire avant le 17 janvier, peut se faire chez JeanClaude Mercier,

' 071-39.00.24

et le paiement au compte 732-6480362-37 de la Marche Saint-Roch de SartEustache.

Vitrival et le web

La Marche Saint-Pierre de Vitrival a désormais son site officiel. Vous pouvez le visiter à l'adresse suivante

www. saintpierrevitrival. be

Si vous avez une remarque à formuler, vous pouvez aussi envoyer un e-mait au comité. Ce site est un complément au livre paru, concernant les 40 années de la Marche depuis 1963. Si vous ne possédez pas Internet et que vous voulez connaître l'histoire de la Marche, le livre est en vente à la librairie Press-Shop ou à la librairie Linard de Fosses ; à la boucherie Patrick ou chez Lena et Raoul à Le Roux ; à la boulangerie Brachotte ou à la taverne Les Dsiettes à Vitrival Nous vous souhaitons bon surf !

Pour le comité Guy Duret

Dérapage

Le samedi 10, au haut de la côte de Vitrival, à la limite de Le Roux, un automobiliste de Fosses, conduisant une Toyota Corolla, a dérapé sur une plaque de verglas. Sa voiture alla buter contre une borne kilométrique. Il y a des dégâts matériels à la voiture mais pas de blessé.

Spectacle en famille

Le 24 janvier 2004 à 19 h 30, au Centre Culturel d'Aiseau-Presles

Gibus : " marimoutou "

N'Toman Keita, un artiste guinéen avec lequel Gibus a crée le spectacle Bidim-boh !, nous a quitté beaucoup trop tôt, emporté par la malaria (maladie qui tue en Afrique encore plus de personnes que le Sida et pour laquelle on ne peut toujours rien faire !).

Lorsqu'il entendait quelqu'un se plaindre, N'Toman inclinait la tête, posait la main sur l'épaule de son interlocuteur et disait avec bienveillance : " Chez nous le Grand Malinké (le Sage) dit toujours : la vie est belle... Ce sont les hommes qui la compliquent ! "

Ces quelques mots résument très bien la conjoncture actuelle. Pendant que des guerres, épidémies et injustices frappent les pays du tiers-monde, nous continuons à nous plaindre, à gémir sur notre sort.

Et si la richesse pouvait apporter le bonheur à la pauvreté, cette pauvreté rendrait à la richesse une richesse plus riche encore... celle du coeur.

Un spectacle pour enfants de 3 à 98 ans !

Renseignements et réservations

' 071 / 71 46 24

Entrée Enfant : 4 € (prévente : 3 €) Entrée Adulte : 7 € (prévente : 6 €)

La presse revue...

par Zorro

- Samedi : « Ecolo s'intéresse au Congo... » - Y vont y installer 500.000 éoliennes et nous envoyer le courant par avion de nuit...

- Dimanche : « Gros enjeu pour les Spirous » - Rester copain avec le Marsupilami.

- Lundi : « Deniers publics : prudence et rigueur » - Mais non, Germaine, c'est pas en Belgique.

- Mardi : « L'euro et l'or à la fête » - Et la myrrhe et l'encens...

- Mercredi : « Beagle 2... toujours muet » - Germaine, en voilà un bon exemple.

- Jeudi : « Un jour, il sera plus facile de divorcer » - Et la tendresse, bordel. - « Je suis déjà un des leurs » - Avait déclaré Taxquet dans une émission sur les bagnards.