N°13    26 mars 2004

Une fois de plus :

une brillante fête de Laetare

Malgré un temps mitigé, fait de sombres nuées, d'éclaircies et de deux " veaux de mars ", cette journée de Laetare fut un grand moment de folklore et de joie, suivie par un millier ou deux de spectateurs, nullement découragés par la pluie continue de samedi et participant à l'ambiance de cette journée festive. Avec aussi, hélas, les débordements violents de quelques trouble-fête en fin de soirée. Mais par la qualité d'un cortège particulièrement coloré, ce fut brillant.

Le premier groupe, les Chapeliers d'Eben-Emael, était plutôt une fanfare en sarrau ; juste quelques couples avec parapluie : comme entée en matière, vraiment, on a vu mieux, mais la musique était de qualité. Suivaient les sorcières et diables d'Abel Zébuth et Clara Bistouille : ce groupe fossois, ressuscité après une éclipse, reste à la hauteur, bien animé de danses nouvelles. Les géants brugeois " Les Hussards ", encadrés d'autres uniformes et d'une musique moderne, sont typiques d'un certain folklore carnavalesque et, ma foi, ils avaient belle allure. Plus imposants que jamais, les Clowns en folie apportaient vraiment un débordement de joie étaient-ils 300 ? Une masse de costumes bigarrés en tout cas, avec un char tonitruant ses danses : vraiment imposant, impressionnant et emballant. Venait ensuite, tout de majesté, un groupe nouveau de Sambreville " le Carnaval de Venise " : costumes somptueux, masques dorés ou argentés sous des coiffes enrubannées de soie colorée, avec en tête un couple très " Roi-Soleil ". Nos Echasseurs Rouge et Vert étonnent toujours par leur équilibre, malgré le vent qui devait se sentir, là-haut... Même les plus petits font montre de virtuosité sur leurs échasses. Et puis de l'ambiance à nouveau avec " Sister Act III " : un groupe de bonnes sceurs dynamiques, aux danses endiablées, modernes et très jazz, emmenées par un évêque qui ne l'était pas moins.

Et puis venaient les Chinels d'abord le groupe des petits, fort d'une centaine de danseurs déjà bien au point malgré leur jeune âge ; les Pierrots musiciens qui, cette année du 135e anniversaire de la musique de Canivet, étaient grimés de blanc, en vrais Pierrots enfarinés ; et enfin plus de 200 Chinels aux costumes en technicolor, dansant, virevoltant, tournoyant, légers et primesautiers, annonçant vraiment le printemps malgré le temps : " Mars qui rit malgré les averses prépare en secret le printemps ", disait le poète. Pas à dire, ils sont inégalables et eux aussi savent mettre l'ambiance ! Sans oublier les Doudous qui très heureusement maintiennent la tradition des anciens Chinels en sabots.

Ce beau cortège déambula dans nos rues, du Centenaire à la Gare et de Saint-Roch au Chapitre ; avec des écarts parfois trop importants entre les groupes, mais inévitables en raison des arrêts pour démonstrations de danses. Et puisque, par souci de sincérité, tant que nous en sommes aux critiques, je trouve (mais c'est un avis personnel : qu'en pensent les " vieux " Fossois ?) que Louis Canivet a dû s'énerver dans sa tombe car les musiciens ont " trahi " la partition en exagérant les arrêts de la " danse à la surprise " : jusqu'à 20 secondes pour maintenir les Chinels dans la position d'arrêt, au lieu de deux ou trois. On l'admet pour le lundi, journée " pour rire et s'amuser " ; mais devant tant de spectateurs, chercher à ce point le spectaculaire me semble deplacé. Qu'en pensent les Chinels euxmêmes ? .

UN RONDEAU SPECTACULAIRE

A la rentrée sur la place du Marché, chaque groupe se présente devant un public de plus de douze cents personnes ceinturant les barrières Nadar, dans les odeurs de barbecue, de saucisses, de beignets, de gaufres et de friture. Avec un animateur de disco pour mettre la pression, et le public, stoïque malgré le froid, déjà sur place une heure avant, resta patiemment durant deux grosses heures, plein d'admiration car vraiment la qualité était au rendez-vous. Et nos différents groupes fossois étaient certes à la hauteur. Les " Sisters Act " et les Sorcières et Diables avaient déjà chauffé l'ambiance, les Clowns l'ont survoltée. Les masques d'or de Venise ont ardé la même majesté, dans une anse qu'on imaginait sous les lustres des palais vénitiens ; les Echasseurs ont étonné par leur audace dans leur " chute contrôlée ", sous les roulements des tambours. Mais le clou fut inévitablement la prestation des Chinels : les petits sur le kiosque, les grands comblant tout l'espace intérieur de leurs chatoiements multicolores et rondement animés.

Avec, en apothéose, un splendide feu d'artifice tiré cette fois depuis le Stampia tout proche et même du toit du kiosque : début timide, mais ensuite ce fut une pluie lumineuse du plus heureux effet, ponctuée des détonnations et des vivats de la foule enchantée.

Et tandis que le public peu à peu quittait la place, les personnalités retrouvaient les Chinels, des Clowns et d'autres dans une salle du Conseil super-bourrée, où l'ambiance était une fois de plus à son comble. On y notait entre autres, autour du bourgmestre Benoît Spineux, des échevins et de conseillers communaux et du CPAS, le député CDh namurois Jacques Etienne, le ler échevin de Sambreville et candidat député P.S. J.-Ch. Luperto, le conseiller namurois Mathen ; des conseillers provinciaux ; le chef de la Zone de Police M. Galetta ; le doyen Vannoorenberghe, et d'autres invités. Ajoutons que Mme Joêlle Milquet, présidente du CDh, n'était pas cette année à la réception mais, à midi, était venue en famille, mari et enfants, participer à un repas très démocratique avec le comité CDh fossois préside par Bérangère Bouffioux ; et que son fils aîné Sacha avait cette fois cédé à la tentation et dansait parmi les Chinels.

Le mayeur, l'échevin Meuter, le président des Chinels y allèrent tant bien que mal (les Chinels étaient démontés comme d'habitude) d'un petit laius pour dire leur joie et leur fierté de cette réussite. " Encore une fois, dit l'échevin, nous avons été les meilleurs et nous n'avons pas besoin de l'Unesco pour le faire savoir ! ".. Le comité des Chinels avait tenu à mettre à l'honneur un fidèle musicien Norbert Wathelet, qui était déjà dans le groupe en 1961.

SOIRÉE TERNIE

Hélas, la boisson aidant, il a fallu que quelques énergumènes viennent faire tache dans cette belle journée de fête : des bagarres ont commencé d'éclater ici et là, avant minuit , il fallut appeler en renfort une vingtaine de policiers, la brigade canine et des cavaliers et c'est à grand'peine que tous purent enfin ramener le calme. Comme le disait le commissaire en chef, ce ne sont plus des hommes mais des bêtes ! A regretter aussi certaines réactions particulières qui reprochaient " aux flics " cette intervention musclée mais pourtant correcte et bien indispensable. La bêtise n'a pas de limites...

ET LUNDI

Selon la tradition, lundi après midi, on remettait le couvert : les groupes fossois parcouraient nos rues en tous sens, separément, pour visiter et honorer les personnalités et commerçants qui les invitaient. C'est toujours un joyeux désordre bon enfant, causant des perturbations dans le trafic et suscitant des rencontres : ainsi, au bas de la rue de Vitrival, les Sorcières furent rejointes par les Echasseurs, chacun présentant son numéro ; et un peu plus tard, les Chinels remplissaient déjà le carrefour lorsque survint le groupe des Clowns. Et ce fut un joyeux moment de les voir, tous mélangés, danser alternativement un air des Chinels ou un des Clowns ; le président Ph. Leclercq avait un chapeau de clown tandis que des clowns portaient le bicorne emplumé de Chinels.

Et dans le soir tombant, devant encore plusieurs centaines de spectateurs autour des barrières, les Clowns se lancèrent dans l'arène qu'ils emplissaient de leurs danses colorées ; Sorcières et Diables menèrent leur sabbat... endiablé avec " la Salsa du démon " ; les Echasseurs firent leur démonstration d'équilibristes ; et enfin les Chinels encore très nombreux, passant par " soces " sur le kiosque et emplissant la place de leurs splendides costumes et de leurs sautillements, tout cela malgré une malencontreuse pluie tenace qui ne les a pourtant pas découuragés. C'était le point final de cette fête de Laetare 2004 qui, en dépit du froid et des averses, fut grandiose et représentative de la valeur de notre beau et riche folklore.

 

 

 

Journée Télévie ce samedi 27 mars

Rappelons une fois encore cette journée du Télévie à Fosses se déroulera ce samedi 27 mars, à l'Ecole du Bosquet (ancien locaux de l'Athénée, entrée route de Bambois).

Voici le programme établi

9.00 Rassemblement des motards,

ronde de 100 kilomètres dans

la région

13.00

Tournoi de pétanque. Inscription : 3 euros

14.00 Balades en side-car

- Tours à de poneys ou d'ânes

- Mur 4 ascalade - Château gonflable pour enfants.

15.00

Mini-course de rallye et possibilité d'accompagner les pilotes

16.00

Concert, avec « No Finish »,

Du rock, du blues et « Les Beverly Pils » (rock humoristique)

20.00 Soirée dansante. De 12 h à 14 h et de 18 h 30 à 21 h: assiette barbecue, pour 6 euros.

En permanence : bar, pain saucisse, ambiance musicale, vente des produits Télévie.

Entrée libre et gratuite.

Le groupe « Beverly Pils » se produira donc le 27 mars à Fosses, à l'occasion du Télévie.

Après, notamment, avoir assuré la «Ire partie du groupe Cré'Tonnerre, à Martelange (un car de 50 personnes était parti de Bambois pour l'occasion) et avoir été invité dans l'émission « Rock à gogo » sur Radio 21, les Bambwêtîs de « Beveriy Plis » nous livreront un rock festif et pilsant !

Le Roi Dagobert

En ce dimanche de Laetare, le roi n'était pas Chinel, mais Dagobert.

Dansant « à tout skèter » sur les airs de M. Canivet, il eut subitement un besoin très pressant, s'écartant pour quelques instants de ses joyeux comparses. Mais quelle ne fut pas sa surprise, en voulant faire coulisser sa braguette qu'il ne trouva jamais. Et ce n'est qu'après plusieurs essais infructueux qu'il dut se rendre à l'évidence qu'il était le Dagobert du jour. Ceci faisant bien intégralement partie du Folk Fossois.

Les encombrants

Rappelons les dates des prochains passages du camiion pour l'enlèvement des objets encombrants.

Pour Fosses, Bambois et SartSaint-Laurent, ce sera ce vendredi 26 mars et ensuite le lundi 29 pour les autres sections.

Gravement blessé

Dimanche dernier, vers 21 h, un accrochage sans gravité s'était produit entre deux voitures, à l'entrée de Biesme, sur la route qui va de Mettet vers Châtelet. Les inspecteurs de la zone de police Sambre-et-Meuse ont été appelés sur place pour effectuer le constat et les formalités d'usage.

Une Peugeot 405 vint alors faucher l'inspecteur de police Peter Pal, qui assurait la sécurité. Celui-ci était pourtant revêtu de l'équipement adéquat : ciré rouge, torche lumineuse à la main. Les gyrophares fonctionnaient aussi pour signaler la présence de la police sur les lieux de l'accident. Le choc fut très violent et l'agent fut alors transporté d'urgence à l'hôpital d'Auvelais avant d'être transféré à l'hôpital civil de Charleroi.

Il fut très gravement atteint et, à ce jour, son état est toujours extrêmement préoccupant. Peter Pal, 42 ans, marié et père de 2 enfants, est très connu à Fosses où il a passé sa jeunesse et ses premières années à la Gendarmerie locale.

Le conducteur de la Peugeot, âgé de 48 ans, était en état d'ivresse avancé. Les analyses démontrent un taux d'alcool de 2,24 grammes dans le sang. Il avait passe le dimanche dans sa famille, à Pontaury et rentrait à Châtelet. Aux enquêteurs, il déclare ne plus se souvenir : un trou noir, un grand bruit et des lumières bleues.

Auteur de coups et blessures involontaires, il a été relaxé ; des suites judiciaires accompagneront ce dossier.

Aux dernières nouvelles, M. Pal est toujours dans le coma et les docteurs ne peuvent pas se prononcer avant quelques jours.

Le président pas content

Le conseil d'administration de la Société royale Les Chinels va prochainement se réunir pour savoir si nous allons encore organiser le Laetare. Nous apprenons que des Chinels se sont soulagés en plein rondeau final, au beau milieu du public, d'autres se sont exercés à du vol à

l'étalage... et ne parlons pas de ceux qui se sont battus, et j'en passe 1

Nous comptons de toute manière organiser un recensement de TOUS les Chinels, avec cotisation à la clé.

Il y va de la bonne réputation de notre groupement.

C'est triste de devoir en arriver à de pareilles mesures !

Le président: Ph. Leclercq

Perdu

Dimanche, on m'a ramené un trousseau de clés (probablement d'une voiture de marque Golf, avec 2 autres clés) ; ainsi qu'un chapeau de Chinel de couleur verte.

On peut me contacter au

' 071-74.16.16

È 0473-80.52.43

Violentes bagarres

La journée de carnaval à Fosses se terminait par un très beau feu d'artifice, sur la place du Marché, mais un peu plus tard, c'était un tout autre spectacle qui assombrissait cette journée festive. Des bagarres se multiplièrent à différents endroits, avec des comportements violents de la part des acteurs de ces rixes : une policière fut menacée par un individu armé d'un couteau, une arme à feu fut aussi exhibée ! mais heureusement, elle était factice. Les policiers de la zone locale durent être renforcés par des collègues de zones voisines (Charleroi, Namur, Gembloux)

Lundi, les policiers étaient encore sur place pour assurer la sécurité, par prévention, car dans de pareils cas, les revanchards reviennent souvent sur les lieux.

Bricolage

La section fossoise de Vie Féminine organise des séances de bricolage. Prochainement, ces séances seront consacrées à la confection de boîtes en carton, à partir de la feiulle plate, ainsi que la décoration de ce travail. Elles ont lieu au local du Syndicat d'Initiative, de 20 à 22 h, les mardis 30 mars, 6 avril et 20 avril. Renseignements et inscriptions auprès de

- Mme Baivier (Ma Bouille) ' 071-71.25.15 (après 19 h)

- Mme Marlise Lallemand, ' 071-71.19.49.

Conseil communal

La prochaine réunion du Conseil aura lieu le lundi 29 mars, à 18 h 30, salle du Conseil de l'Hôtel de Ville. Voici les principaux points inscrits à l'ordre du jour

- Plusieurs ratifications et approbations et une demande d'élaboration

d'un plan communal d'aménagement dérogatoire au plan de secteur

- Remise du brevet de lauréat du travail à M. Didier De Munter.

- A huis clos : désignation d'un secrétaire communal intérimaire (du 1/3au 31/7/2004 ; promotion au grade de 1 er sergent d'un pompier.

 

Trois Fossois candidats aux élections

Le 13 juin prochain les Wallons seront appelés à élire leurs députés, afin de former un nouveau Gouvernement wallon pour une durée de quatre ans.

Trois Fossois figurent sur 3 listes différentes. Il s'agit de Françoise Sarto-Piette, de Sart-Saint-Laurent, sur la liste CDH ; de Bemard Meuter, de Fosses, sur la liste MR ; et du jeune Michaël Daffe (fils d'Yvon), de Vitrival sur la liste PS.

Souhaitons-leur bonne chance à tous trois. Et que la campagne soit de qualité et respectueuse des droits de chacun.

Chien renversé

Mardi, vers 11 heures du matin, route de Saint-Gérard à Bambois, une voiture a été surprise par un berger allemand qui traversait la route. Des dé âts matériels ont été constatés pares inspecteurs de la zone de police Sambre et Meuse. Le propriétaire du chien n'est pas identifié.

Le livre de Van Cau

C'est donc ce lundi 29 mars que le ministre-président du Gouvernement wallon Jean-Claude Van Cauwenberg invité par PAC (avec le soutien du Centre culturel de Fosses) se rendra dans notre cité, dès 19 h à la librairie J.-Claude Linard, rue de Vitrival pour y présenter son livre « Choisir la Wallonie ».

Des extraits du livre seront lus par Bemard Perpète, ex-comédien de la RTBF.

Invitation à tous. Entrée gratuite.

Le Ministre a expressément demandé à pouvoir déguster, en fin de soirée, une « Bosse » du Chinel. Un souhait qui sera exaucé.

Stage de tennis

Vous pourrez trouver, en page 6, les détails concernant ce stage pour enfants de 4 à 14 ans, du 5 au 9 avril, organisé par I'asbl Tennis Club de Fosses.

Le programme du Centre culturel

Jeudi dernier, les animateurs du Centre Culturel et l'échevin de la Cul ture ont présenté à la Presse leprogramme de leurs prochaines activités. Il serait trop long de les détailler cette semaine,

mais la simple énumération est significative :

- Samedi 27 mars : exposition philatélique sur la Poste et la St-Feuillen.

- Lundi 29 : présentation du livre de J.Cl. Van Cauwernberghe " Choisir la Wallonie ".

- Mercredi 31 et vendredi 2 avril : " Le maître des boîtes " par le Jeune Théâtre Atelier de Fosses.

- En avril : exposition de peintures de divers artistes.

-Dimanche 11 avril : un spectacle équestre de Fabian Van Rijssel.

-Vendredi 18 juin : concert de musique médiévale.

- Samedi 19 et dimanche 20 juin : les fêtes médiévales.

Entretemps : divers spectacles et activités scolaires, Conseil communal des Enfants, dynamisation culturelle et touristique, traitement de dossiers administratifs en vue de la reconaissance officielle comme Centre local par la Communauté Française..

Quand on entend direparfois " qu'il n'y a rien au niveau culturel à Fosses ", c'est carrément indécent et injurieux pour le personnel du Centre et celui du S.I., qui assure notamment des visites de la collégiale et du centre historique. Nous reviendrons un peu plus en détail sur ces diverses. activités.

Inauguration du Musée

Le Syndicat d'Initiative avait profité de l'avant-veille de Laetare pour inaugurer officiellement le Musée " Le Petit Chapitre " pour cette année. C'est donc vendredi soir que le président Etienne Drèze a accueilli ses invités pour leur présenter le thème choisi.

En effet, a-t-il rappelé, depuis la reprise du Musée en 2002 il a été décidé d'organiser chaque année un thème nouveau et d'ouvrir seulement 7 mois sur l'année, d'avril à octobre.

La saison dernière, avec le thème des Chinels, le Musée avait accueilli 1.143 visiteurs.

Cette année, le thème est : " Noir, jaune, rouge : les couleurs de la liberté " ; il est explicité par le président

" Nos trois couleurs nationales sont souvent exposées pour diverses occasions : sportives, culturelles, folkloriques, commémorations patriotiques, etc. Elles expriment notre identité belge, elles signifient que les Belges sont unis ; elles sont les couleurs de la liberté, conquise par nos compatriotes qui se sont battus pour cette liberté ; de plus, nos drapeaux sont souvent surmontés d'une couronne qui rappelle notre statut de royaume, ce qu'on oublie trop souvent ".

C'est donc, à travers ces couleurs, la lignée de nos rois et reines qui est présentée ici : chaque règne est raconté par un panneau explicatif et historique, des livres anciens, coupures de journaux, cartes postales, pièces de monnaie spécialement éditées et même des documents rares : lettres personnelles et signées de la main du roi Albert et une de Léopold ler, datée de 1859. Au centre de la pièce trône une grande vitrine contenant les poupées de Lilette représentant le roi Baudouin et la reine Fabiola, en limousine décapotable, entourés de l'escorte royale à cheval.

Dans la petite pièce où Lilette aimait tant recevoir ses visiteurs (avec notamment dans le livre d'or la signature et l'appréciation de la reine Fabiola lors de sa visite en 1986) on a réuni la table de travail, les tiroirs avec les petits patrons des costumes des poupées, les ustensiles de couture et quelques souvenirs de Lilette, cette artiste aux doigts de fée.

La première pièce de l'étage rassemble les mannequins de la légende des Chinels de l'an passé, le groupe des Chinels autour de la pompe du Chapitre, des photos, affiches anciennes et de vénérables bannières datant de la fin du XIXe s. ou du début du XXe, conquises lors de cavalcades à Namur, Auvelais ou encore au Corso de Nice où les Chinels furent classés " hors concours ". La seconde pièce est ornée de vitrines du folklore belge Blancs Moussis de Stavelot, char des 40 Molons de Namur, Gilles de Binche, Porais de Tilff, Sonneurs de cor de Saint-Hubert, Marche Saint-Feuillen, et aussi du folklore flamand.

En terminant, Etienne Drèze a tenu à remercier toutes les personnes qui ont aidé à la préparation de cette remarquable exposition : le Mouvement Dynastique de Mettet, Mme Michaux, de Le Roux, M. Bruart, de Sambreville, Ph. Brasseur, Jeanne et Georges Arnould, toujours si accueillants, le personnel du S.I. et du Centre Culturel, les ouvriers communaux, l'administration communale.

Rappelons que le Musée est ouvert du 1 er avril au 31 octobre, tous les jours de 10 à 12 et de 13 à 16 heures en semaine, 17 heures le week-end ; que des visites peuvent être guidées par une personne du S.I.' 071-71.46.24 et qu'un ascenseur donne accès aux personnes à mobilité réduite.

Bien des Fossois avouent ne pas encore avoir vu ce Musée : qu'ils ne manquent pas de le faire : on ne voit jamais assez de belles choses et celle-ci en vaut vraiment le déplacement

Le Maître des boîtes

Les mercredi 31 mars, à 19 h 30 et vendredi 2 avril, à 20 h, à la salle de gym de l'Ecole du Bosquet (entrée par la route de Bambois), le Jeune Théâtre Atelier de Fosses présentera un spectacle théâtral imaginé, écrit et joué par les enfants.

Dans ce cadre, c'est l'imaginaire des enfants qui est exploré et travaillé en vue de les sensibiliser à leur développement tout en poursuivant l'apprentissage des techniques de théâtre.

Une boîte de conserve, une boîte en carton, une boîte à bijoux ... ou plus simplement, une boîte ...Pour chacune d'elles, un souvenir, un souhait se dessine.

Klézo et Anima consultent les mémoires de ces boîtes et les racontent. Le jeune Théâtre Atelier de Fosses vous transporte dans cet univers magique de l'imagination, du conte et des jeux. Un récit et une mise en scène dynamique qui ne manqueront pas de vous surprendre !

Entrée : 5 €, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Réservations au Centre Culturel

' 071/71 46 24

Une collaboration du Centre Culturel de l'entité Fossoise, de la Province de Namur, de l'Echevinat de la Culture et du Théâtre des Zygomars.

Un beau spectacle

Le groupe bielorusse Nadjejda a présenté, pour la deuxième année, son spectacle de danses folkloriques et spécifiques de cette région de l'Est proche pourtant de la Pologne. Environ 50 jeunes de 8 à 16 ans, élèves d'une académie de danse d'une très haute qualité technique, ont présenté durant deux heures d'enchantement un choix de leurs danses traditionnelles : polkas, mazurkas et autres, de diverses régions, slaves ou même hébraïques, ou encore des danses modernes, dans des costumes- variés, riches et hauts en couleurs, soutenus par une musique alerte et sautillante que ne renieraient pas nos Chinels.

Ce fut un spectacle de toute beauté, différent de l'an passé et chaleureusement applaudi par un public sous le charme, mais hélas bien trop peu nombreux. La date sans doute n'était pas propice, mais il faut regretter que les Fossois sortent difficilement de chez eux alors que le Centre Culturel leur propose par dizaines chaque année, des spectacles de grande qualité. Il est indécent de critiquer quand on n'assiste à rien !

Ces jeunes artistes de grand talent méritaient largement la chaleureuse ovation qui leur a été faite et si, l'an dernier, des Chinels étaient venus apporter le point final à ce spectacle, ce sont cette fois des Clowns qui ont très vite été adoptés et imités par les jeunes biélorusses, dans une danse bien joyeuse et d'une chaleureuse fraternité.

Cycliste renversé

Mardi, vers 16 h 50, une voiture a renversé le petit Loris Nuyts, 8 ans, habitant rue Sous-la-Ville à Le Roux . Le garçonnet circulait en vélo, rue Grande. L'enfant, légèrement blessé dans sa chute, a été hospitalisé au CHR de Val de Sambre à Auvelais.

Aux écoles

Ce lundi 22 mars 2004, l'école maternelle et primaire de Le Roux a participé, de manière dynamique, aux " Tambours pour la paix ", se retrouvant ainsi seule école de la commune à participer à cette manifestation (congé du Laetare dans les écoles de Fosses centre oblige).

Les enfants avaient produit à cet effet des poésies qu'ils ont ensuite lues, et ont offert une brillante représentation de la Terre. Pour préparer l'événement, toute l'école, du maternel au primaire, a mis la main à la pâte en fabriquant des drapeaux.

Une marche

Le samedi 3 avril, l'école vous invite à venir marcher à ses cotés à partir de 14 h, à l'occasion de la fête de Pâques. Marche de 3 ou 5 km.

L'inscription à la marche est gratuite. Une exposition sur le thème "En voyage avec Tintin", par les 1 re et 2e primaires, et une autre exposition ayant pour thème "Terre et Eau" vous seront proposées, ainsi qu'un goûter, dès 16 h.

A accrocher aussi dans vos agendas, la Fancy-Fair de Le Roux qui aura lieu le 15 mai prochain, sur le thème : " Podium à Le Roux "... avec, qui sait ?...peut-être même Benoît Poelvoorde en personne !?

Marche parrainée

L'Ecole communale d'Aisemont, les enfants et le comité scolaire, organise ce samedi 27 mars, sa 20e Marche Parrainée.

L'inscription pour les parents et amis se fait au prix de 2 euros (ticket boisson sur le parcours).

Le départ a lieu à 15 h 30 à la salle de l'école, pour un circuit fléché de ± 10 km, avec un grand jeu photos le long du parcours.

A partir de 17 h, petite restauration

- Soupe à l'oignon (fromage, croûtons)

- Tartines (fromage, jambon d'Ardenne) - Hot-dog

- Pâtisserie

Bar wallon avec bières brunes et blondes (Ciney, Leffe, Chimay).

Invitation cordiale à tous.

Site Internet

Dans Le Messager du 16 janvier dernier, la Marche Saint-Pierre de Vitrival vous annonçait qu'elle avait désormais son site officiel. Mais depuis cette date, des pages uniquement destinées aux marches de l'entité de Fosses ont été créées. Vous pouvez les visiter à l'adresse du site : www.saintpierrevitrival.be et cliquer sur le lien adéquat.

Nous vous souhaitons bon surf.

Pour le comité : Guy DURET

Exposition postale

Rappelons que c'est ce samedi 27 mars, , de 9 h 30 à 17 h, que se tiendra à la salle L'Orbey, une exposition organisée par le cercle philatélique d'Auvelais, Ce-Phila, à l'occasion de son 40e anniversaire. On le signale, ce n'est pas une exposition de timbres, mais de la marcophilie, c'està-dire une étude sur les lettres dont les cachets ont une valeur historique, retraçant notamment l'histoire de la Poste dans notre région.

On y trouvera des documents rares et exceptionnelles : cartes des chemins du XVIle siècle, cachets spéciaux, montant des ports utilisés avant la création du timbre en 1849, les gares et plis dénommés « ambulants » parce que voyageant par le chemin de fer, la Bataille de la Sambre par les cartes postales, les oblitérations de fortune en 1918-1919 car les Allemands avaient détruit le matériel postal.

Cette exposition itinérante a déjà eu lieu à Moignelée, à Jemeppe et à Sombreffe. A Fosses, elle présente comme particularité supplémentaire « la Saint-Feuillen dans la philatélie », avec cartes postales, timbres et cachets spéciaux.

Rappelons aussi que l'entrée est gratuite et un bar sera ouvert à la disposition du public.

Le cortège en photos

(de gauche à droite et de haut en bas)

1. Les Hussards géants, assez impressionnants (venus de Bruges)

2. Carnaval de Venise, de Sambrevilleaux masques rutilants

3. Les Sorcières, finalement très sympathiques (Fosses)

4. Les fidèles chasseurs fossois, bien emmenés par les tambours et fifres.

5. Les Chapeliers d'Eben-Emael, une Fanfare en sarrau, plutôt 1900.

6. Sisters Acte III, des Soeurs en folie, ayant fugué de leur couvent

7. Les Clowns en folie, de plus en plus nombreux (près de 300), impressionnants par le nombre

8. Les Pierrots musiciens, au grimage enfariné pour le 135e anniversaire de leur maître Canivet.

Les matches de ce week-end

Samedi 27 mars

Diablotins à 11 h

Bambois - Fal.Aisemont

Préminimes, à 13 h

Yves - Bambois

Réserve, à 15 h

Biesmerée - Fosses

Bambois - US Auvelais

Dimanche 28 mars

Cadets, à 10 h 30
Fosses- Olloy

Provinciale 3 B, à 14 h 30

Temploux - Bambois

Provinciale 4 B, à 14 h 30

Fosses - Belgrade

Fal.Aisemont - Soye-Floreffe

TEMPLOUX - BAMBOIS

3 - 1

Maîtres de leur sort et de la rencontre, les Temploutois n'ont pas raté la dernière marche. Ils ont profité de la venue de Bambois pour assurer la montée en division 2... avant de fêter le titre. C'est pourtant Bambois, sur un coup franc de Libert, qui manque de peu l'objectif. Mais très vite, les Aviateurs prennent de l'altitude et, à la 9e, un centre millimétré de Vranckx permet à Dubois de placer hors de portée de Lebichot. Les Namurois continuent à diriger la manoeuvre et, à la 37e, Vranckx double la mise.

Peu après la reprise, les Jaunes et Bleus portent le coup d'assommoir par Larock qui place un obus dans les filets de Lebichot. Les visités vivent alors sur l'avance en oubliant de soigner le spectacle. A dix minutes terme, Marchal sauve l'honneur des Plagistes qui vont, durant les derniers instants, semer le doute dans les esprits temploutois.

Au coup de sifflet final, supporters et sympathisants se mêlent aux joueurs qui commencent leur sarabande. Chants, rires et cris sont sur toutes les lèvres entre deux gorgées de champagne. Reste aux Temploutois à conserver le maigre avantage afin de fêter le titre lors de la dernière journée.

FAL.AISEMONT - CAPS NAMUR

0 - 3

Plus rien n'arrête le CAPS dans ce second tour. L'équipe namuroise vient d'empocher à Falisolle sa huitième victoire consécutive. Des victoires avec de nombreux buts marqués et peu d’encaissés. L'intenable Kurbaly en a inscrit deux et Suleeman un. Il faudra compter avec eux l'an prochain !

FOSSES - BELGRADE

6 - 5

Festival de buts dans cette rencontre. En particulier de la part de l'attaquant de Fosses, Benoît Janssens, en très grande forme, qui a inscrit les six buts de son équipe ! En première mitemps, chaque équipe a mené au score avant de rentrer aux vestiaires sur une égalité parfaite de 3-3. Parmentier, Delhelle et Wartique sont les buteurs de Belgrade. Dès la reprise, Parmentier donna l'avantage à Belgrade en inscrivant deux buts mais Janssens fit mieux en en marquant trois autres.