N°08    21 février 2003

L'actualité en 5 points

1. SHARON : Guy Haarscher, professeur d'Économie politique à l'U.L.B., a posé la question suivante à ses étudiants : i( Savez-vous qui est Elie Hobeika ? ». Peronne n'a pu répondre. En fait, Hobeika est le chef des phalangistes chrétiens, auteurs du crime terrible contre les Palestiniens à Sabra et Chatila. Personne ne le savait. Le nom de l'assassin ne les intéresse pas, mais bien celui du principal complice supposé, Ariel Sharon, qui était alors général de l'armée israélienne.

2. LA TECHNIQUE DU FAGOT : cela se passe en Tchéthénie, pays en guerre depuis quatre ans, à 3.000 Km de chez nous. Et dont tout le monde se fout. La technique du fagot est appliquée par les forces armées russes de la façon suivante : lorsque les troupes russes envahissent un village, elles rassemblent 20 ou 25 prisonniers tchétchènes, les ligotent en une sorte de fagot bien serré et ensuite lancent une grenade au milieu du tas. Personne n'en réchappe. L'armée soviétique viole, décapite, torture systématiquement chaque jour que Dieu fait.

Le chef de l'armée soviétique, un certain Poutine, a été reçu avec tous les honneurs la semaine dernière à Paris, par un Jacques Chirac qui a fait le baise-main à Madame Poutine. Dans la rue, 50 personnes protestaient, parmi lesquelles le philosophe André Gluksman. Si Bush vient à Paris demain, il y aura 10.000 protestataires dans la rue, qui ne manqueront pas d'y brûler le drapeau américain. Deux poids, deux mesures.

3. LE PÉTROLE : quelles sont actuellement les deux grandes compagnies pétrolières qui pillent le pétrole irakien ? Total-Elf et Lokum. Total-Elf est française et Lokum est russe. On comprend maintenant les réticences de ces deux pays européens face à la possible invasion américaine en Irak. Touche pas à mon pétrole irakien ! Disent en choeur Chirac et Pouline.

4. LA BELGIQUE... TRIBUNAL DU MONDE : Bruxelles veut juger Sharon, Arafat et sans doute bientôt Bush. Mais qui va juger la Belgique pour les 8.000 Congolais tués, et l'assassinat de Patrice Lumumba, élu par son peuple ?

5. AXELLE RED : la belle demoiselle, qui est contre la mondialisation mais qui vend des CD dans le monde entier, a déclaré au journal Le Soir la semaine dernière : i< aux États-Unis, la presse est bâillonnée ; ils ne peuvent pas écrire ce qu'ils veulent ! ». Rappelons-lui gentiment que c'est le Washington Post, avec Woodward et Bernstein qui ont révélé le scandale du Watergate et fait tomber le président Nixon. Je propose d'abonner Axelle Red à la Pravda et aux Isvestia, afin qu'elle se rende compte de ce que c'est que la liberté d'expression

Daniel PIET

Coup de gueule du Président de l'Association des Commerçants de l'entité de Fosses-la-Ville

Où sont passés les commerçants de Fosses-la-Ville ?

Voici plus d'un an que j'ai accepté de prendre en charge la présidence de l'Association, entouré d'un nouveau bureau. Notre comité et moi-même avons mené, durant cette année, diverses actions en vue d'animer la vie commerciale de Fosses-la-Ville; notamment : Braderie, Foire Saint-André, Halloween, la fête de Saint-Nicolas avec visite chez les commerçants, installations de tapis, etc.

Ces diverses activités et contacts avec les commerçants prennent beaucoup d'énergie et de temps qui, jusqu'à présent, n'a fait bouger aucun commerçant de a commune. Pourquoi ?

Nous pensons qu'il est grand temps de se BOUGER car il est important pour chaque commerçant de consacrer deux heures par mois de son temps (1er lundi de chaque mois) pour venir participer ACTIVEMENT et apporter ses réflexions et suggestions sur le vie commerciale de sa commune.

La Commune de l'entité a un potentiel d'idées, mais il faut que les commerçants participent à la vie de la Commune et non se CONTENTER de voir le comité organiser à lui seul les activités.

J'invite tous les commerçants de l'entité à REAGIR et à sa BOUGER car nous devons organiser tous ensemble les futures activités de 2003, notamment TELEVIE Braderie (50 ans), Foire commerciale, Foire Saint-André, journée de la Sécurité... et peut-être d'autres activités commerciales porteuses de rentabilité, pour le développement durable du commerce.

Nous vous attendons TOUS à la réunion mensuelle du 3 mars, à 20 h, à l'Espace Citoyen (anciennement Nopri), en face de la Station Esso, avenue Albert 1er.

REAGISSEZ... cela vaut vraiment la peine de participer activement à la vie commerciale de notre Commune.

Le Président: Serge TIHON (0497-47.69.99)

Fosses Cour del Mairesse

Cette ruelle qui relie la rue des Egalots à la place du Marché est aussi appelée « ruelle de la Mairesse » mais son nom officiel est « Cour del Mairesse ».

Pourquoi Mairesse, alors qu'il n'y a jamais eu de femme mayeur au temps passé à Fosses ? L'histoire ne nous en donne aucune explication.

On sait qu'un mayeur, surnommé Lhoest - de son vrai nom Joachim de Tressogne - aurait habité l'endroit. Sa femme était-elle suffisamment autoritaire pour se substituer au grade de son mari et s'appeler « mairesse » ? C'est une supposition aussi plausible qu'une autre.

Dans le fond, on distingue l'arvol, passage voûté qui donne un cachet tout spécial à ce coin de la place du Marché.

Europe ! Europe

En cette période de vive tension, l'Europe se doit de tenir sa place. Grâce à notre Louis 1er national, dont l'opiniâtreté pour la paix est soutenue aussi par la France et l'Allemagne, il y eut d'un côté cette fermeté positive pour tenir en suspens l'impatience américaine d'en découdre. Avec en prime l'appui de millions de « marcheurs pour la paix » un peu partout de par le monde.

Il y eut d'autre part cette lettre d'une dizaine de pays européens qui se sont empressés (un peu vite) d'apporter un soutien au Président Bush : un couac retentissant dans la nécessaire union sacrée !

Lors d'une des nombreuses réunions pour rabibocher la cohésion européenne, ils se sont fait tancer de verte façon par M. Chirac qui ne fait pas non plus dans la dentelle quand il s'y met. S'il est vrai que se porter candidat à entrer dans ce club européen et, peu après un accord de principe, venir déjà semer la zizanie, ça fait désordre. D'un autre côté, l'intervention (tout aussi unilatérale et non concertée) du Président français jouant au maître d'école, c'est risquer de lancer un « combat des chefs » et sembler laisser croire que les « grands » (France et Allemagne) ont le droit de dicter la leçon.

L'Europe a donc encore beaucoup à faire pour arriver à une réelle entente. Si tant est que ce soit possible. De nos temps, chacun tient à son point de vue, les problèmes nationaux sont si divers et les inévitables compromis ne satisfont jamais tout le monde. On peut donc se poser la question : c'est déjà bien difficile à quinze ; était-ce déjà le moment de passer à 25 ? N'eût-il pas été préférable d'asseoir d'abord cette « Europe des 15 » sur une bonne base politique, sociale (financière, c'est presque fait avec l'euro) et aussi militaire ? Il me semble qu'on avait le temps de voir venir avant l'élargissement.

Quoi qu'il en soit, le freinage « européen » a permis de prolonger les inspections en Irak, laissant ainsi un petit espoir d'une solution pacifique. Avec de nouvelles dates-butoir : le 28 février, le 15 mars ? Mais M. Bush reste ferme : des semaines, pas des mois !

Le Vatican lui rappelle tout de même quelques vérités : la diplomatie n'est pas une ennuyeuse perte de temps, le droit international n'est pas nécessairement un bâton dans les roues, les Nations Unies ne sont pas un club de sophistes utopiques et l'opinion publique n'est pas un jouet à influencer comme on le veut ou à ignorer quand on n'y parvient pas...

Donc, un espoir demeure.

J. R.

Service médical

En raison d'une action, le secteur Fosses/St-Gérard participe à une grève des gardes qui a débuté le 25 janvier. La liste des gardes du week-end ne sera donc plus communiquée, ni appliquée

Seul le service 100 aura connaissance du N° d'appel en cas d'urgence. Merci de votre compréhension.

Chez les Clowns

Effervescence chez les Clowns en Folie. L'hibernation prend fin et les Clowns sont de retour ; mais ne vous y méprenez pas, le Comité n'a pas chômé, il a concocté quelques sorties dans les semaines à venir : les dimanches 2 mars à Amay, 13 avril à Châtelet, 20 avril à Quaregnon et le lundi 21 avril à Auvelais, pour la Cavalcade) ; sans oublier, en plus des autres, la création d'une nouvelle danse dont vous aurez la primeur lors du Laetare (les 30 et 31 mars).

Le Comité tient à rappeler à tous les Clowns la date et l'endroit des prochaines répétitions, les vendredis 21 et 28 février (de 19 à 20 h pour les petits Clowns et de 20 à 21 h pour les grands Clowns) à l'Arsenal des Pompiers, rue Sainte-Brigide, les vendredis 7, 14, 21 et 28 mars, à la salle L'Orbey (mêmes heures qu'à l'Arsenal).

Le Comité, au nom de tous, souhaite remercier les pompiers et l'Administration communale pour le prêt des locaux. II tient aussi à vous informer que les inscriptions pour le Laetare seront clôturées pour le 28 février inclus.

Clownement vôtre.

Aux clients du GB

Une erreur d'étiquetage et d'encodage au GB Partner de Fosses a fait que les clients qui ont acheté de la bière « La Bosse » entre le vendredi 14/2 et le mardi 18 à 17 heures, doivent se rendre dans ce magasin pour récupérer une différence au profit de ces clients.

La prix maximum pour un bac de brune est de 31,90 euros et de 24,40 euros pour l'ambrée (consigne comprise).

Centre culturel

Les membres du Conseil d'administration du Conseil culturel renouvelé récemment se réuniront le mercredi 26 février pour préparer l'assemblée générale et la présentation du dossier de reconnaissance officielle, avec nouveaux statuts.

L'assemblée générale statutaire aura lieu, elle, le lundi 3 mars avec admission de nouveaux membres, approbation du rapport financier, des budgets 2003 à 2007 et du contrat programme.

Confrérie St-Feuillen

Les membres de la Confrérie se réuniront à Saint-Martin le jeudi 27 février. A l'ordre du jour : présentation de nouveaux candidats, rapport de la journée à Ayeneux, préparation de la Sainte-Brigide, projet de Fête de saint Patrick avec les confrères du Roeulx et projet d'exposition.

Décorations

Printing Room... ou l'art de décorer murs, boiseries ou objets de la maison... Date : 3, 10 et 17 mars 2003 Heure : de 20 à 22 heures Salle : Centre culturel de Fosses Prix : membres 6 euros Prix non membres : 12 euros

Contacts

Mme Baivier (Ma Bouille) Tél. 071-71.25.15 (de 19 à 21 h)

Mme Marlise Lallemand Tél. : 071-71.19.49.

Ecole des devoirs

L'Agence Locale pour l'Emploi a créé l'Ecole des Devoirs, pour le rattrapage scolaire des élèves

- le lundi et le mardi, de 17 à 18 h pour les primaires

- le jeudi, de 17 h à 18 h pour les Secondaires.

Les cours de rattrapage gratuits sont donnés par des enseignants, en la salle du Conseil de l'Hôtel de Ville de Fosses (rez-de-chaussée).

Renseignements

A.L.E., rue V. Roisin 9D (1er étage), Tél. 071-71.34.36.

Malpropreté

Pour approcher du Monument du Roi Albert, les participants ont dû bien regarder où mettre les pieds, car, même gelées, les déjections canines étaient nombreuses et de belle taille. Pourtant, assurait le bourgmestre, on a encore nettoyé vendredi

Alors, puisque les deux plus hauts chefs de notre Police étaient... dedans, on peut espérer qu'ils veilleront à faire respecter un arrêté de Police renouvelé récemment sur ces actes indécents de personnes inconscientes : un square avec deux monuments à des héros, ce n'est vraiment pas le lieu où conduire son chien pour se soulager. Outre ce manque de respect pour le lieu, il y a le manque de respect pour autrui : il a été prévu que les propriétaires de chiens devaient « emporter » les déjections. Et vu la taille du produit, la bête ne doit pas passer inaperçue... Ceci est un appel aux deux parties : responsables de chiens et responsables de l'ordre public et des arrêtés de Police.

Conférence-débat

Rappelons que c'est ce vendredi 21 que le P.A.C. (Présence et Action culturelles) et le Centre culturel de l'entité fossoise invitent la population à la rencontre-débat qui aura lieu à la salle communale L'Orbey à Fosses, à 19h45.

Invité : M. Daniel Ducarme, président du MR.

Introduction par le président du PAC, M. Daniel Piet. Modérateur

Joffrey Hanssens, journaliste.

Entrée : 1€.

Concours de belote

L'Amicale des Pompiers organise un concours de belote, le vendredi 28 février, en la salle L'Orbey.

Le concours se joue par équipes formées, en 8 tours. Participation : 15 euros (8 boissons gratuites comprises). On annonce 750 euros de prix.

Conseil communal

Les membres du Conseil se réuniront ce lundi 24 février avec un ordre du jour en peu de points (5 en séance publique, 4 à huis clos) mais d'importance puisqu'il s'agit de la présentation et le vote du budget 2003 épreuve du feu pour l'échevine et pour le Collège, confrontés à de réelles difficultés financières : on sait déjà que le budget est en déficit...

Il y aura aussi un projet de réfection de la rue Chapelle de la Paix, des ordonnances de Police et une faveur pour les gardiennes d'enfants. A huis clos : des intérims dans les écoles, la mise à la retraite du secrétaire communal, la désignation d'une directrice pour les écoles communales et une mesure chez les Pompiers.

Hommage au Roi Albert

Fidèles à une belle tradition qui n'a jamais faibli, ils étaient une trentaine de personnes, lundi à 17 h, pour aller au Square Chabot honorer la mémoire du grand Roi Albert dont le monument fut transféré là car le carrefour de Leiche ne convenait plus.

Le Collège était au complet, avec les deux chefs de la Zone de Police, les commissaires Galetta et Simonini ; deux chefs d'écoles : Mme Mancini et M. Defreyne. De rares Anciens Combattants : M. Dufrasne, président de la section locale et un nouveau Fossois qui fut résistant et volontaire de guerre puis militaire de carrière. Et les délégations patriotiques, bien sûr : drapeaux des A.C., (Fosses et Vitrival), Prisonniers, Invalides, Déportés, Résistants ; des Chasseurs Ardennais et du Comité du Souvenir de Le Roux et quelques « civils » fidèlement attachés aux mouvements patriotiques.

Cérémonie simple : cortège par la rue Al Val, haie d'honneur, dépôt de fleurs par deux échevins, sonnerie Aux champs et Brabançonne : les drapeaux s'inclinent. Puis, brièvement, le président des A.C. et l'échevin Buchet exprimèrent le sens de la démarche : honorer ce grand roi qui symbolise l'union du pays.

La fidélité au souvenir est une vertu primordiale à transmettre aux générations futures.

Le Télévie

Nous écrivions la semaine dernière, que l'Administration communale s'investissait dans l'organisation du Télévie. Grosse erreur, il s'agit de l'Association des Commerçants : les mêmes initiales, sur la copie, prêtaient à confusion ! Rendons donc à César...

Rappelons qu'un journal publicitaire sera édité, reprenant le programme complet de cette journée Télévie du 29 mars. Appel est fait aux commerçants désireux de publier leur publicité, si possible avant le 28 février auprès de B. Buchet (071-71.21.57), ou Etienne Buchet (071-71.42.84) ou à l'imprimerie Romain (071-71.10.83).

Et voici donc «La Bosse »

La Wallonie est réputée pour la variété de ses bières. Et de son folklore. Voici les deux spécialités réunies dans une bière nouvelle représentative d'un des plus réputés types de folklore : « La Bosse » du Chinel.

Le président le dit fièrement :

« La Société royale Les Chinels est née en 1928, mais le Chinel existait déjà depuis près de deux siècles. Dans un esprit toujours le même. L'objet de notre société est de défendre le patrimoine folklorique local et de perpétuer ses traditions ».

C'est dans cet esprit que les responsables ont pensé à créer une bière spécifiquement fossoise. Non pas une boisson quelconque, mais une vraie bière de qualité, unique. Mais comment faire, où s'adresser ?

Le filleul d'une couturière de costumes de Chinels travaille en milieu brassicole : il fut donc le relais pour trouver une brasserie capable de créer un breuvage spécifique qui puisse faire le renom de Fosses. C'est la brasserie Huyghe, de Melle, près de Gand, qui fut retenue : créée en 1654, elle est une des plus anciennes brasseries du pays encore en activité. Léon Huyghe la reprit en 1902 et la développa considérablement ; son fils Albert la modernisa et la spécialisa dans la bière à haute fermentation. Avec la « Delirium Tremens », la brasserie fut deux fois promue par un jury américain. Les spécialistes mirent donc au point un mélange de haute qualité.

On avait le breuvage : il lui fallait un nom. Il y a bien sûr déjà la Saint-Feuillien du Roeulx. On pensa à « La Chinel », mais c'était trop proche d'un motocross bien connu ; 3La bière des Chinels » ? Trop long. « La Bossue » ou « La Malvé3 : péjoratif et trop peu connu. Mais « La Bosse » c'est bien l'expression du costume du Chinel ! Pour l'étiquette, un artiste fossois était tout indiqué Willy Michel créa un joli dessin un Chinel et un Doudou, tous deux de dos, avec en arrière-plan la collégiale et la Pompe du Chapitre, incontournable centre de la danse le lundi de Laetare.

Il fallait aussi un verre. Ou une chope en grès : Mario Truchet, céramiste wallon, trouva ce qu'il fallait, avec deux bosses comme anses.

Comme sur le Chinel il y a deux « Bosses » : une ambrée de 5,7°, qui rappelle un peu les « ales » anglaises mais avec un goût particulier bien wallon, apéritive et digestive. Et une « Spéciale Laetare », une brune de 7,3°, cuvée spéciale et de caractère, évoquant la réglisse avec une touche un peu piquante. A servir fraîche ou tempérée, elle se conservera plusieurs années.

Le prix de vente de base a été fixé à 22,40 € le casier de 24 bouteilles de 33 cl de « Bosse » ambrée et 24,90 € pour la spéciale. En promotion jusqu'au jour de Laetare, à l'achat de chaque casier, on reçoit une chope... aux deux bosses ! Et pour les groupes, un casier gratuit à l'achat de cinq. La chope, quant à elle, est vendue 3 €. La distribution se fait à partir des Ets Hervé Mathues, aux Etangs des Forges, et dans les grandes surfaces locales. Dans un premier temps, car on espère, à l'avenir, une plus large diffusion.

PRÉSENTATION

La présentation officielle de « La Bosse » s'est déroulée jeudi soir au Château du Chêne. Le Comité des Chinels avait bien fait les choses : à 18 h. 30, présentation à la Presse. Devant le directeur de la Brasserie, M. De Laet, le potier M. Truchet, le « relais » Ph. Haquenne, l'artiste W. Michel et le dépositaire local Hervé Mathues (des Etangs des Forges et qui vient de reprendre le commerce de M. Michotte), le Président Philippe Leclercq a exposé les circonstances qui ont amené à la création de ce divin breuvage et Jean-Louis Mathy, patron du Castel, a présenté, lui, déjà des préparations à base de cette bière dont un fromage de lait cru lavé à la Bosse et du pain à la Bosse. (*)

A 19 h. 30, c'est devant un large parterre d'autorités communales, de Représentants du commerce et des sociétés locales, et dans une « chaude » ambiance, que le Président a brièvement lancé cette création des Chinels. La dégustation d'ambrée au fût ou de spéciale brune était accompagnée de « petits chochins » concoctés par le maître du Castel. Beaucoup se sont déjà approvisionnés en bouteilles et en chopes ! Et comme la consommation se prolongeait, les dernières heures de la journée furent marquées par des rondeaux littéralement endiablés de quelques Chinels costumés. Et quand on connaît les bonds à ressort de Jacky en forme, on sait que ce n'est pas triste !

Vendredi soir, rebelote (ou plutôt : re-bosse) pour les membres de la société : les Chinels ont apprécié « leur bosse » !

C'est donc dans une formidable ambiance qu'est née cette 3Bosse » qui fera davantage encore le renom de nos célèbres Chinels.

(*) Le fromage lavé à la Bosse sera disponible à partir du 28 février au Castel (7,5 euros la petite roue de ± 250 gr.)

Il y a 100 ans

N° 5 du 1er février 1903

Fosses. - Les époux Jules P. et Eu génie G. mariés de puis un an à peine se sont pris de querelle lundi dernier. La femme, effrayée par les menaces de son mari, se réfugia chez un voisin. Son mari vint lui demander de préparer le dîner. Chemin faisant, ayant comme un pressentiment de ce qui allait se passer, l'épouse P. fit demi-tour et retourna chez le voisin. C'est là que Jules P. alla la rejoindre, tira un premier coup. de revolver sur sa femme, mais elle fit dévier l'arme en lui frappant sur le bras. Elle se sauva alors, ainsi que sa mère et la voisine chez M. Joseph Dinzart. Elles furent poursuivies par le meurtrier qui se heurta contre une porte vitrée et tira deux coups de son arme à travers les vitres. L'épouse Dinzart fut égratignée par des éclats de verre et un consommateur, de Malonne a failli être atteint par une balle qui alla se loger dans un meuble. J. P. se rendit alors chez M. Warnant, armurier, pour y acheter de nouvelles balles. C’est la que deux gendarmes parvinrent à rejoindre le coupable et â l'arrêter, après qu'il leur

eut opposé une vive résistance. Son revolver lui fut arraché des mains par M. Albert Wathelet. J.P. fut alors Botté et conduit à la gendarmerie de Fosses, d'où il partit le lendemain matin pour Namur.

Le Parquet s'est rendu sur les lieux avec le coupable, mardi après-midi. L'arrestation a été maintenue.

N° 6 du 8 février 1903

Fosses. - Par suite d'un renseignement inexact, nous avons dit dans notre dernier numéro, que le revolver avait été arraché des mains de J.P. par un civil. Voici comment cela s'est passé

le gendarme Dulieu, en arrêtant J.P. a reçu de ce dernier deux coups de poing ; aussitôt, il s'est débarrasse de son fusil et de son képi et a terrassé le coupable. Voyant le mouvement de ce dernier qui cherchait a fouillé en poche, il lui a empoigné le bras, lui a pris son revolver en poche puis l'a passé au gendarme Saint-Hubert.

Tirage au sort. - Le tirage au sort a lieu le mardi 10 février dans les communes de : Aisemont, Biesmes, Falisolles, Fosses, Franière, Le Roux, Sart-St-Eustache, Vitrival et Sart-St-Laurent.

Lu dans les petites annonces de l'époque

- vendre d'occasion une charrette à chien ayant peu servi...

- A vendre attirail de labour comprenant: petit traîneau, herse à dents serrées, harnais pour 3 vaches et harnais pour un cheval. Aussi 2 bons nourrains, un lot de fagots...

- A vendre un bon chien de vache, 1 ans, s'adresser à la Folie.

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Le sport à la télé

Mesdames et Messieurs, nous assistons ici à l'exhibition de la jeune Roumaine Rita Capsulo, une jeune athlète superbe, à qui, si la morale draconienne de notre merveilleux métier ne l'interdisais pas formellement, j'irais bien, passez-moi l'expression, lui dire deux mots. La petite Rita effectue en ce moment une figure dont, je dois vous l'avouer, le nom m'échappe, devant une assistance silencieuse et passionnée. Elle lève une jambe, ondule lentement dans son maillot extrêmement seyant ; je dois vous dire encore que peu réglementaire parce que fort réduit.

Mais, que se passe-t-il ? Rita semble avoir des difficultés avec son équipement. Ah, mesdames et messieurs, que cela serait donc bête pour Rita de perdre cette compétition à cause d'un stupide incident technique. Mais Rita parvient à réparer ce petit ennui, tout en continuant d'effectuer d'admirables mouvements au sol qui devraient lui valoir la note maximum ; elle retire le bas qui la gênait, en le roulant gracieusement le long de sa jambe admirable. C'est un geste, mesdames et messieurs, époustouflant de précision. Ah, mais voici que survient un nouvel incident technique qui la contraint à retirer son second bas. La musique continue cependant de jouer et Rita de danser tandis que, ah, c'est trop de malchance, mon Dieu, avec un troisième incident. La partie supérieure de son justaucorps gêne la jeune fille qui, mais oui, la retire entièrement dans un mouvement des hanches et du bassin, dont là non plus, je ne sais pas le nom, mais qui fait à votre serviteur un effet littéralement extraordinaire. Voici qu'elle enlève maintenant... Seigneur, je n'avais jamais vu ça. Rita est nue comme au jour de sa naissance, pas si lointain si j'en juge la plastique superbe de son physique. Elle est nue et votre serviteur dans tous ses états. Mais que me souffle-t-on dans le creux de l'oreille ? Nous ne serions point au Palais des Sports mais au Crazy-Horse Saloon. Ce ne serait point une athlète, mais ne strip-teaseuse. Je n'en crois pas mes oreilles et me vois contraint, pour me remettre de mes émotions, d'entamer une troisième bouteille de cette excellente eau minérale dont je ne sais plus le nom... ah oui, Moët et Chandon. A vous le studio.

Keskidi

Pensée de la semaine

A force de chercher midi à quatorze heure, on finit par perdre la notion du temps.

A méditer

Celui qui se conduit vraiment en chef ne prend pas part à l'action.

Mouvement de la population

Voici comment a évolué la population fossoise au cours de l'année 2002

Parmi les entrées, on note 121 naissances et 574 établissements de résidence, soit 695 entrées.

Pour les sorties : 38 décès dans la commune et 26 en-dehors ; 559 déménagements dans une autre commune ou un autre pays et 26 radiations d'office, soit 649 sorties.

La différence est donc un supplément de 46 unités.

La population globale, qui était à fin 2001 de 8.938 habitants, est ainsi passée à 8.984 habitants au 31 décembre 2002.

Parmi la population étrangère, on note 18 nationalités différentes

146 Italiens, 73 Espagnols, 50 Français, 7 Allemands, 5 Roumains, 4 Luxembourgeois, 4 Grecs, 3 Anglais, 3 Hongrois, 2 Turcs, 2 Congolais, 1 Néerlandais, 1 Marocain, 1 Polonais, 1 Russe, 1 Sénégalais, 1 Slovaque, 1 d'origine hongroise.

Pyramide des âges

                                                            Hommes                   Femmes                      Total

De 0 à 10 ans :                                        688                            644                         1332

De 11 à 20 ans :                                      587                            545                         1132

De 21 à 30 ans :                                      545                            521                         1066

De 31 à 40 ans :                                      713                            681                         1394

De 41 à 50 ans :                                      690                            662                         1352

De 51 à 60 ans :                                      589                            521                         1110

De 61 à 70 ans :                                      370                            381                           751

De 71 à 80 ans :                                      264                           364                            628

De 81 à 90 ans :                                        66                           128                            194

91 ans et plus :                                           2                              23                              25

Total                                                   4.514                          4.470                         8.984

On remarque que jusque 60 ans, les hommes sont en majorité : 3812 hommes pour 3574 femmes, soit une majorité de 238 hommes ; cette majorité s'inverse ensuite, au-delà des 61 ans, avec 702 hommes pour 896 femmes, soit une majorité de 194 femmes. Mais au total, Fosses est un peu une exception à la règle de la majorité féminine : il y a 44 hommes de plus que de femmes.

Détail du mouvement de population

Entrées                                  h.                f.             h.           f.            h.            f.               total

par naissance                       56               63             0           2            56           65  =            121

venus d'une comm. belge    272            251           16         15          288         266  =            554

venus d'un pays étranger       3               3              6           8              9            11 =                20

Total                                                                                                   353          342           = 695

Sorties                                          h.              f.              h.              f          h.           f.                total

par décès                                     29              34             1               0        30          34          =        64

partis dans autre comm.           253             279          16               5        265       284         =       549

partis dans un autre pays            3                2             2                3           5           5          =         10

radiation d'office                        19               6             0                1          19          7           +        26

Total                                          304            329           19               9         319       330         +       649

Répartition par section

Bel Etrangers Totaux

                                                   H.           F.       H.    F.      H.         F.

Fosses                                     2.067     2.107     51    51    2118     2158    =     4.276

Aisemont                                   326        328      7      5       333      333   =        666

Le Roux                                    568        531    40    26        608      557    =     1.165

Sart-Eustache                          389        370    19    11         408     381    =       789

Sart-St-Laurent                       373        354     7      4          380     358     =      738

Vitrival                                     633       672     34    11        667      683     =    1.350

                                               4.356    4.362   158   108     4.514    4.470   =     8.984

- A l'Etat civil, on a enregistré au cours de l'année dernière : 33 mariages, 21 divorces, 2 adoptions, 23 reconnaissances d'enfants et 3 options de nationalité. Et on a délivré 1.077 cartes d'identité, plus 284 pour enfants.

La presse... revue

par Zorro

- Samedi : « Des routes, des carrefours plus fleuris » - Elles sont jolies nos gendarmettes dans leur nouvel uniforme. Et puis, jusqu'en 2002, on ne sortait que les moches.

- Dimanche : « Saint-Aubain bien dans son assiette » - M'enfin, Germaine, tu m'as pourtant dit qu'il était mort depuis longtemps...

- Lundi : « D'abord réunir des vents forts » - Thème du prochain congrès des J.M.C. (Joyeux Mangeurs de Cassoulet).

- Mardi : « L'or noir, objectif parmi d'autres » - Le scandale, c'est pour la presse, de laisser croire qu'il y aurait d'autres objectifs...

- Mercredi : « Prix sur mesure » - A en croire cette publicité, un grand gros gras paierait plus cher qu'une petite mince sèche. Et notre Constitution dans tout ce bazar ?

- Jeudi : « Les affaires sont les affaires » - Nouvelle règle applicable à toute l'humanité. Avant, c'était : la loi c'est la loi, de wet is de wet...

- Vendredi : « Dormir, un problème pour un Belge sur trois » - Se réveiller avant 17 h, un problème pour deux fonctionnaires sur trois.

Il y a 20 ans déjà...

Mois de février 1983

- Dans notre entité, au 31-12-1982, 185 personnes avaient atteint et dépassé les 80 ans. Le doyen d'âge était Arsène Leloup, âgé de 97 ans.

- Décès à l'âge de 57 ans seulement, de Georges Jacob, qui tint durant près de vingt ans, la boulangerie-pâtisserie des Quatre-Bras.

- Février ramène la tradition des grands feux : celui de Fosses centre, qui débute la série, organisé par un nouveau comité. II est suivi de celui de Vitrival le 19, Aisemont (celui de Le Roux sera supprimé) le 20, Haut-Vent et Sart-Eustache le 26 et enfin Sart-St-Laurent le 5 mars.

- Grosse participation au bal des Rotlindjes de Haut-Vent : près de 300 personnes participent au souper. Le vendredi 4 février.

- Février est aussi le mois des soupers : Rotlindjes, mais aussi Congolais, Palette Fossoise, Grenadiers...

- Le rapport du mouvement de la population indique que Fosses (entité) totalise 6 habitants de plus que l'année précédente, soit 7.695 habitants (aujourd'hui, vingt ans plus tard, on en est à près de 9.000).

- Le Conseil communal vote les taxes : il y en a pour tout le monde, mais quelques-unes n'existent plus aujourd'hui : taxe sur les chiens, sur le personnel occupé, sur les vélos.

- Séance rétrospective à la salle Patria à Vitrival, qui relate les sorties de la marche St-Pierre, de 1972 à 1978, à l'aide de 450 diapositives.

- A Aisemont, la tradition de la fricassée a lieu sous l'égide du groupement des Gais Lurons. De leur côté, les joueurs de balle pelote poursuivent leur activité l'hiver, grâce à un fronton placé dans la salle St-Joseph.

Inauguration, enfin !

On sait que, depuis la rentrée de janvier, les écoliers d'Aisemont, tant de maternelle que des classes primaires, ont pu enfin entrer dans les locaux tout neufs, tout propres, tout beaux qui venaient, après bien des déboires, d'être terminés. Avec en prime un mobilier scolaire aussi tout nouveau, moderne et fonctionnel.

Restait à organiser l'inauguration officielle. Et pour cela on attendait l'accord de la Ministre de tutelle pour les Constructions scolaires. Eh bien, Mme Dupuis, Ministre de l'Enseignement de la Communauté Française mais aussi en charge des Bâtiments scolaires, a accepté d'inaugurer ces nouveaux locaux ce mardi 23 février à 10 heures. La cérémonie ne sera pas très longue mais elle peut revêtir un véritable esprit de fête dans cette satisfaction générale.

Concert d'Empire

Un concert sera organisé, dans le cadre des festivités du 40e anniversaire de la Marche Saint-Pierre, en l'église Saint-Pierre de Vitrival, le 21 mars 2003, à 20 heures. En costumes historiques et authentiques de la Fanfare L'Avenir d'Hanzinne, avec la participation de l'ensemble vocal et de la batterie des sapeurs et grenadiers de l'Empire, de Thuin.

Inscriptions et paiements chez le président de la Marche Saint-Pierre, rue Rauhisse 19, à Vitrival, du 24 février au 2 mars, de 17 à 19 h. Prix d'entrée : 8 euros.

Avec la collaboration du Centre communautaire de l'entité fossoise.

Pour le Comité: G. DURET

Rétrospective

Nous en avons déjà fait mention, mais nous rappelons qu'à l'occasion du 40e anniversaire des sorties de la Marche Saint-Pierre, un livre est édité, retraçant l'histoire de ces 40 sorties depuis 1963, avec photos et articles sur les événements marquants.

Ce livre peut être réservé en versant la somme de 12 euros au N° de compte 755-4119028-73 avant le 16 mars. Les souscripteurs pourront obtenir leur livre le 3 mai, au stand du comité de la brocante, après la cérémonie du cassage du verre.

Chute d'un arbre

Samedi dernier, vers 18 h 45, les pompiers de Fosses, sous les ordres du sergent Rudi Mazuin, sont intervenus pour tronçonner un arbre qui était tombé sur la route et obstruait le passage, rue du Bôlia à Le Roux.

Coupure de courant

Mardi, vers 15 h 50, c'est un accident un peu similaire qui est survenu encore rue du Bôlia à Le Roux. En tronçonnant des sapins, un propriétaire a vu l'un d'eux tomber sur les fils électriques, ce qui a interrompu l'alimentation. Le constat a été effectué par la Police et un arrangement a été effectué entre le propriétaire et la société Electrabel, venue sur place pour les réparations.

Dîner-dansant

Le comité de la Marche royale Sainte-Gertrude de Le Roux a le plaisir de vous inviter au dîner-dansant qu'il organise le dimanche 2 mars, dès 12 h, à l'école communale de Le Roux.

Menu adulte (15 euros)

- Apéritif Sainte-Gertrude

- Crème des Prés

- Scampis sur lit de tagliatelles

- Poulet campagnard et croquettes

- Charlotte au chocolat

Menu enfant (7,5 euros)

- Boisson

- Pêche au thon

- Crème des Prés

- Boulettes sauce tomate, croquettes

- Charlotte au chocolat

Les réservations peuvent se faire au

071-71.35.26 chez M. Delzant

071-71.10.47 chez M. Yernaux

071-71.14.62 chez Mme Lambreghts.

Etat civil

Mois de janvier 2003

Naissances

Le 3 à Sambreville : Eliot Legrain, fils de Christophe et de Ingrid Falque, rue de la Brasserie 6, Vitrival.

Le 20 à Namur : Jason Radelet, fils de Frédéric et de Sandrine Picron, rue de Burnot 28, Sart-Saint-Laurent.

Le 20 à Namur : Sachem Op de Beeck, fils de Jean-Luc et de Isabelle Salsac, rue Pré-Standard 22a.

Le 21 à Namur : Jason Houzé, fils de Florimond et de Christelle Legrain, avenue Albert 1er 29, Fosses.

Le 25 à Montigny-le-Tilleul : Lenny Smidts, fils de Laurent et de Catherine Denis, rue du Bôlia 18, Vitrival.

Publications de mariages

- Alain Thomas, 36 ans et Nathalie Wiard, 33 ans, tous deux domiciliés route de Bambois 14 à Fosses (mariage le 10 mai).

- Etienne Harvent, 24 ans et Marjorie Tilmant, 24 ans, tous deux domiciliés rue du Bôlia 11, à Vitrival (mariage le 17 mai).

- Jean-Pierre Duyck, 46 ans et Micheline Ipercielle, 35 ans, tous deux domiciliés rue Bon-Dieu-de-Pitié 1 b, à Fosses (mariage le 1er mars).

Mariages

- Thierry Ponchelet, 34 ans et Aline Doumont, 37 ans, tous deux domiciliés rue Sinton 24 à Fosses (mariage le 4 janvier).

- Geoffrey Anciaux, 20 ans et Kathy Beguin, 22 ans, tous deux domiciliés rue des Zolos 21 à Fosses.(mariage le 25 janvier).

Décès

Le 2 janvier au Home Dejaifve : Nelly Gilbert, célibataire, née le 25 septembre 1920, de Tamines.

Le 2 janvier au Home Dejaifve : Andrée Dekerk, veuve de Louis Prost, née le 26 janvier 1921, de Floreffe.

Le 3 janvier au Home Dejaifve : José Lambert, célibataire, né le 13 septembre 1953, de Chimay.

Le 8 janvier au Home Dejaifve : Lucienne Marchal, veuve de Marcel Pin, née le 6 août 1920, de Jambes.

Le 15 à Sambreville : Yvette Timmermans, ép. de Joseph Piret, née le 22 mai 1933, Home Dejaifve.

Le 17 janvier à Namur : Denise Denis, veuve de Georges Burton, née le 19 juillet 1920, habitant rue des Bergeries 23, à Fosses.

Le 19 janvier au Home Dejaifve : Lucien Van Vooren, époux de Jeanne Deglime, né le 16 novembre 1933, de Jemeppe-sur-Sambre.

Le 21 janvier au Home Dejaifve : Andrée De Boeck, célibataire, née le 9 janvier 1924, de Saint-Servais.

Le 23 janvier au Home : Marcelle Sandron, div. de John Erb, née le 7 septembre 1923, de Aiseau-Presles.

Le 25 janvier à Sambreville : Jacques Lefranc, époux de Nicole Renert, né le 6 octobre 1948, habitant rue du Gay 19, à Aisemont.

Le 28 janvier au Home Dejaifve : Giuseppa Bennardo, ép. de Calogero Alcamisi, née le 28 mai 1922, Tamines.

FOOTBALL

Remise générale

Nouvelle remise générale en raison des terrains gelés. Ces remises à répétition vont prolonger le championnat jusqu'en mai. Qui a dit que le football était un sport hivernal ?

Les matches de ce week-end

Samedi 22 février

Réserve, à 15 h

Fal.Aisemont - Temploux

Biesmerée - Bambois

Fosses: bye

Espoirs, à 15 h

Bambois - Molignée

Dimanche 23 février

Div.3B, à 15h:

Bambois - Clermont

Fal.Aisemont - Treignes

Div.4B, à 15 h:

US Auvelais - Fosses

Réserve

Fal.Aisemont - Temploux 2 - 3

Biesmerée - Bambois 3 - 1

Fosses: bye

Espoirs

Bambois - Molignée fft 0 - 5

Div.3B

Bambois - Clermont 6 - 0

Fal.Aisemont - Treignes 3 - 4

Div.4B

US Auvelais - Fosses 2 - 2

FAL.AISEMONT - TREIGNES

3 - 4

Les Trignolles ouvrirent rapidement le score par Ronsijn, qui loba le gardien, à la 4e. Les Sambriens répliquèrent et, peu avant la demi-heure, rétablirent l'égalisation avec la complicité de Ringlet, qui trompa son propre gardien. Le garçon se racheta en reprenant victorieusement de la tête un corner de Collard. Juste avant la pause, Declercq remit les pendules à l'heure. A la reprise, Ringlet lança Thierry Guerri qui replaça les Trignolles au commandement. Falisolle hérita d'un penalty, que Milquet ne put convertir. Les Coalisés obtinrent néanmoins l'égalisation peu de temps après, par Legrain. Treignes mit alors toutes voiles dehors et, à la 85e, Ronsijn planta le but de la victoire.

BAMBOIS - CLERMONT

6 - 0

On joue depuis trente secondes lorsque Marchal réceptionne un centre de Gillard pour fusiller Meurant. Les Clermontois répliquent par Bricteux, qui oblige Seront à la parade. Après la pause, les « Plagistes » passent la vitesse supérieure et à la 55e, Borbouse, accroché dans le rectangle, se fait justice. A l'heure, le même joueur creuse l'écart sur un centre de Deproot. Les banlieusards fossois insistent et, à la 68e, Piérard transforme un nouveau penalty. A la 85e, Borbouse profite d'un long dégagement de Seront pour donner au score des allures de forfait. A la 87e, Hérin botte un penalty sur le montant, mais Dumont, à l'affût, crucifie Meurant.

US AUVELAIS - FOSSES

2 - 2

Les Sarthois se mettent en branle et, Da Silva déflore le score.

L'arbitre occasionnel est fort contesté par les deux équipes ce qui perturbe quelque peu le jeu. Les Chinels gardent cependant la tête froide et reviennent à hauteur de leur adversaire par Page qui, sur sa lancée, donne le commandement à ses couleurs.

Pendant la pause, les deux coaches tentent de calmer les esprits. Les visités reprennent du poil de la bête et tentent de revenir au score ce qui sera fait par l'entremise de Petruzzi.