N°46  28 novembre 2003

Un appel urgent à nos abonnés

La Poste effectuera, dès cette année, pour les abonnés 2004, une reconversion informatique qui oblige les éditeurs à transmettre les listes d'abonnés via Internet. Cette opération de reconversion de la part de la Poste, se fera entre mi-décembre et mi-janvier, ce qui signifie que la liste de nos abonnés doit être envoyée à la Poste avant le 17 décembre. Plus rien ne pourra être transmis chez eux entre le 17 décembre et le 17 janvier. Après cette date du 17 janvier seulement, les abonnés retardataires seront inscrits.

Cette modification, dont nous avons eu connaissance assez tardivement, nous met dans un sérieux embarras. Car, malgré notre insistance, beaucoup de paiements d'abonnement ne nous parviennent qu'au cours de la seconde quinzaine de décembre ; retard aussi du courrier (dans ce domaine, nous ne sommes plus au siècle de la vitesse). En conséquence, nous demandons, avec beaucoup d'insistance, à nos abonnés, de renouveler leur abonnement au plus vite, sans attendre le bulletin inséré habituellement, afin que nous puissions faire le nécessaire avant le 17 décembre.

Et pour nous éviter de devoir affranchir les 3 premiers numéros de janvier (puisque les retardataires ne seront inscrits qu'après le 17 janvier), nous vous demandons de régler au plus vite, au 000-0021185-39 de l'Imprimerie Romain à Fosses la somme de 30 euros (abonnement pour 2004).

Merci de votre compréhension et de votre promptitude.

Toujours des questions

Si l'ex-président du tribunal avait malencontreusement employé le mot " singeries " à l'encontre d'un avocat, ce qui lui a valu son exclusion du procès, " l'affaire Cools " comme on l'appelle généralement, aura battu tous les records de curiosités et même atteint le niveau " circus " avec l'intempestive intervention de Francesconi.

On admet qu'un régime démocratique se doit d'être attentif à toute démarche en vue d'assurer une justice impartiale. On pourrait déjà remarquer que l'Administration en général est rarement à ce point attentive à écouter le simple citoyen. Mais ce qui m'étonne le plus, c'est que des magistrats de Cour de Cassation n'aient pas remis ce clown à sa place depuis longtemps. Quand j'apprends que c'est la 36e fois (et ce n'est pas un simple 36 symbolique comme on l'emploie parfois dans la conversation, mais bien mathématiquement la 36e) qu'il introduit des demandes en récusation alors qu'il n'a pas d'attache à l'affaire en cours, je me dis, dans ma simplicité, que des juges auraient pu depuis longtemps lui infliger une peine pour outrage à magistrat et entrave à la Justice, puisque c'est prévu par la loi et que c'est exactement ce qu'il fait ! Rien qu'à entendre ses paroles, on sait qu'on a affaire à un demi-fou : " Le président Lambrecht ne peut pas faire ce procès sans moi... - Il faut déboulonner les pourris, je veux laisser derrière moi une Belgique libre... - Je parle au nom de dix millions de Belges.. " !

Il voulait même récuser le président de la Cour de Cassation ! Si un témoin " oublie " de donner un détail, il peut être poursuivi pour avoir caché un élément du procès. Et ce singe peut, lui, se permettre de dizaines d'interventions bloquant une Cour d'Assises ! Encore une fois, la démocratie, c'est beau mais quand la Justice est à ce point laxiste... Enfin, la nouvelle ministre va se dépécher de trouver un texte plus précis pour empêcher de tels abus avant le procès Dutroux. Parce qu'il faut bien dire que Verwilghen, dans le domaine de la Justice, n'a vraiment pas fait grand-chose.

Autre sujet d'étonnement (mais il est vrai que la Justice est une institution fort fermée, où le simple citoyen ne s'y retrouve guère), pourquoi le gouvernement Tunisien a-til exigé le huis clos pour la comparution des deux tueurs ? Ils ont bien été jugés en public, à Tunis, à un moment où leurs recruteurs étaient en liberté. Si leur témoignage fut si capital pour les inculpés, pourquoi tous les citoyens qui suivent l'affaire ont-ils été privés de ces auditions ? Pourquoi la presse ne pouvait-elle nas publier le moindre détail de leurs déclarations? C’est là une forme de censure contraire à notre Constitution. Mais puisque le Président dit que c'est : " pour servir la Justice "... croyons-le sur parole.

Et la piste SMAP ? Je me pose toujours des questions sur ces milliards détournés, revenus en partie (en partie seulement) dans les caisses de la société depuis des comptes aux noms de Lewalle et de sa famille. Etait-ce lui que Cools voulait " faire tomber " ? Et l'affaire des titres volés ? On ne se souvient plus de quoi il s'agissait exactement, mais qui donc était impliqué ? Et ce dossier que José Happait prétendait détenir et qui s'avérèrent des faux ? Pourquoi a-t-il voulu rendre visite à Lewalle en prison ? Et Guy Mathot, pourquoi a-t-il été impliqué par Todarello ? Et l'affaire Agusta ? Et celle des commissions sur les travaux de la Place Saint-Lambert ? Tant de hauts politiciens sont impliqués, pas seulement ce malheureux Van der Biest qui s'était si mal entouré de mafieux, dans un milieu de magouilles et de pots de vin... Une parole imprudemment sortie de son cerveau embrumé par l'alcool a peut-être été prise à la lettre par ses sbires ?

Pourquoi la juge Ancia, bien que souriante, se sent-elle " sous la menace " ? Il y a donc encore " une force extérieure " susceptible de menacer la sécurité de la juge et d'autres ?

On le voit, rarement autant de points d'interrogations n'auront plané sur une affaire judiciaire.

Ce procès n'est vraiment pas ordinaire et je crois qu'on ne saura jamais, finalement, qui sont les véritables commanditaires de cet assassinat. Les " acteurs " appartiennent à une mafia où la loi du silence est condition de survie. Ils encaisseront le verdict et la peine, avec sans doute un magot planqué quelque part. Ils iront en Appel, bien sûr, car les avocats trouveront dans cette incroyable affaire une foule de petits détails de procédure et autres pour tenter d'atténuer la responsabilité (et donc la peine) de leurs clients.

Et on repartira pour un autre procès, pour un autre spectacle... Mais la question fondamentale restera probablement sans réponse : QUI ?...

J. R.

 

Tombola

Voici les billets gagnants de la tombola organisée par le club de Fosses Avenir Pelote

157 192 261 407 509 693

792 843 868 929 947 1223

1492 1548 1563 1581 1652

1916 2404 2704 2748 2768

2836 2849 3023 3046 3098

3277 3356 3497 3801 3978

(sauf erreur ou omission)

Les lots sont à réclamer jusqu'au 23 décembre, de 17 h à 19 h

chez M. Ladrille, rue V. Roisin 3, 5070 Fosses.

La Saint-Eloi

On est loin des "Saint-Eloi" populaires d'autrefois, mais la Confrérie existe toujours, sous la présidence maintenant de Camille Honnay, et ne manquera pas de fêter son patron d'abord par une messe célébrée en la collégiale ce lundi ler décembre à 10 heures. Puis les membres : agriculteurs, mécaniciens, orfèvres, tous les "gens du métal" se retrouveront fraternellement et simplement à la cafétéria du hall omnisports à SartSaint-Laurent pour le verre de l'amitié et, par'tradition aussi, déguster les pistolets préparés par Armande la dévouée.

Bonne fête donc à tous les disciples de saint Eloi !

A Senior Amitié

Après son " 3oûter du Grand Age " ou d'automne, puis sa participation à la fête de sainte Cécile pour la chorale, Sénior Amitié annonce encore deux activités pour décembre : le samedi 13, une après-midi de Noël dans la grande salle du Collège d'Erpent pour toutes le sections de la Fédération namuroise, avec notament Pascal Deman, finaliste de l'émission " Pour la gloire ", dans des succès de Brel, et une animation musicale par l'accordéoniste réputé Guy Tillieux ; avec aussi bien sûr un gouter et une tombola toujours richement dotée. Nous y reviendrons.

Et pour le mercredi 17 décembre, nos aînés fêteront Noël par une messe célébrée à 11 heures en la salle du Collège, puis un dîner spécial avec animation musicale : accordéon et chorale.

Retenez déjà ces deux dates et, pour tout renseignement,

contactez Pol Deblaton au ' 071-71.10.10.

Le Mustang... et le PAC

Le balcon de Orbey était plein à craquer mardi dernier (il a fallu remettre des chaises I) pour cette soirée de PAC consacrée à la découverte du Mustang, par nos randonneurs fossois Nadine et Jean-Pierre Cobut.

En ouverture, le chanteur chinois Cama Tchong a fait vibrer le public avec ; notamment, une chanson de Brel (Les vieux Amants) et de Pierre Bachelet (Les Corons).

Le Mustang, petit état situé au nord du Népal, à des milliers de kilomètres de chez nous, à des siècles de notre civilisation. Pas d'eau courante, pas d'égouts, pas de TV, pas de GSM, pas d'électricité, pas de moyens de communications. Des jours de marche pour aller au Tibet voisin chercher quelque subsistance. Et là, l'armée chinoise.

Photos époustouflantes de Nadine, grandioses. Texte de Jean-Pierre, plein de vérité, plein de poésie.

Une grande soirée ; on en redemande. Peut-être la Patagonie l'an prochain. Ou le Pérou, où nos randonneurs doivent bientôt se rendre.

Le public était sous le charme, dans lequel on reconnaissait, entre autres, le président du Cercle d'Histoire Jean Romain, l'échevin Bemard Meuter, les conseillères Nicole Mottard et Paulette Jacqmain, le président du PAC Daniel Piet, le directeur de l'IDEF Christian Lalière et Maurice Moray, de la Confrérie St-Feuillen.

A noter qu'une équipe l'objectifmag.be était sur place et que le reportage sortira incessamment sur leur site.

Le programme de PAC

Prochaine séance (un tout autre genre) : le lundi 8 décembre, PAC reçoit le Ministre de la Région Wallonne Charles Michel, pour une conférence intitulée : « Charles Michel, Wallon et Optimiste ». Avec comme modérateur Benoît Bayenet, docteur en Sciences économiques et professeur à l'Université libre de Bruxelles.

Autre chose encore : le vendredi 16 janvier, grande soirée de danse et de musique, avec les petits tambours de la Philharmonique, Vitrifolk, groupe de danses folkloriques de Vitrival (qui présentera ses nouveaux costumes et nouvelles danses de Roumanie et d'Israël et, en fin de soirée un concert de musique américaine (musique swing et Glenn Miller) avec la Royale Philharmonique de Fosses et l'Harmonie Ste-Cécile Florennes.

Et puis le lundi 2 février : pour revenir aux débats de société, rencontre citoyenne avec Gérard Deprez, ancien président du PSC et actuel député européen MR et Philippe Mahoux, ancien ministre, ancien Médecin sans Frontières (au Liberia et au Laos) et chef de groupe PS au Sénat. « L'emploi en Wallonie, le vote des étrangers, l'élargissement de l'Europe à 25 » : la soirée risque d'être bien animée. Débats dirigés par Hugues Danze, journaliste au journal Le Soir.

Nous en reparlerons.

Ces séances sont mises sur pied par PAC, en collaboration avec le Centre culturel et communautaire de Fosses-la-Ville.

(Infos : Daniel Piet, président de PAC, '081-32.32.13).

Bambois vous invite...

La Confrérien Saint-Eloi et SainteBarbe, de Bambois, sera présente à la messe ce dimanche 30, pour honorer les saints patrons.

Après la messe, vous pourrez venir déguster un verre sur le parvis de l'église, offert par la Confrérie.

St Nicolas à Bambois

Le samedi 6 décembre, à 14 h, saint Nicolas accueillera les enfants du village à la petite école de Bambois pour leur offrir cadeaux et bonbons. Cette festivité sera marquée par un spectacle et la présence des Clowns en folie.

Pour bénéficier des faveurs de St Nicolas, vous devez obligatoirement rentrer la talon-réponse reçu, ou téléphoner au ' 071-71.13.35.

L'E.A.B.

Avis

Le vendredi 5 décembre, l'Administration communale sera fermée toute la journée, en raison de travaux à l'Hôtel de Ville.

Récolte des jouets

Ce samedi 29 : récolte des jouets en bon état (sauf peluches et jouets à piles), au Parc à conteneurs de CIaminforge, de 10 h à 17 h et distribution aux enfants dès l'après-midi (vers 14 h).

 

Les petits formats

C'est devenu une tradition maintenant, la dernière exposition de l'année dans la galerie d'art de la Maison de la Culture et du Tourisme, est consacrée à un monde où règnent la finesse, de la minutie et de la patience dans un monde de contraste, de couleurs, de reflets avec un esthétisme certain. C'est le monde des « petits formats ».

De l'aquarelle à la céramique, les différentes techniques artistiques ont dû s'adapter à cette nouvelle échelle.

Des idées cadeaux pour les fêtes de fin d'année, à petits prix, avec ces petits formats. Avec des oeuvres de Dumont Manou (aquarelles) Germaux Patrick (dessins au crayon) Godenne Pierre (bois tourné) Ingels-Malnoury (céramiques) Legrain Jean-Pol (aquarelles, des

sins et techniques diverses) Populaire Daniel (verres gravés) Scohier Simone (aquarelles).

Vernissage le vendredi 5 décembre, à 19 h 30.

Nous vous proposons de venir admirer le talent de ces artistes du samedi 6 décembre au dimanche 4 janvier à la Maison de la Culture de Fosses, place du Marché.

En semaine de 9 à 16 h, le weekend de 10 à 17 h.

Contacts : Bernard Michel au '071-71.46.24).

Décès

Nous avons appris le décès, à l'âge de 88 ans, de Madame Madeleine Puissant, veuve de Pierre Mazuin. Née à Vitrival, sa famille était d'origine fossoise, fille « do mârtchand », fabricant de briques fossoises, elle avait passé sa jeunesse chez nous, avait épousé en 1937 le plus jeune fils Mazuin, Pierre, qui alla s'installer comme garagiste à Saint-Gérard, après la guerre, après un séjour de près de cinq ans comme prisonnier en Allemagne. Ils eurent deux fils qui leur donnèrent 4 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants.

La messe des funérailles, suivie de l'incinération au crématorium de Gilly, a eu lieu jeudi.

Animation de Noël

Le Syndicat d'Initiative prévoit, pour le vendredi 19 décembre, une animation spéciale en vue des fêtes de Noël, afin de donner un peu de vie à notre centre à cette occasion.

Sur la place du Chapitre, un petit village de Noël sera monté avec des chalets : stands de vin chaud, pâtisseries, friandises, cougnous, boudin, etc... Le Père Noël sera présent et distribuera des cadeaux aux enfants. La chorale Bebronae Cantores présentera un répertoire de chants de circonstance.

Le clou de la soirée sera le départ, à 19 heures 30, d'une balade aux flambeaux sur le thème d'un conte inédit : " Le voleur de Noël " : Noisette et Chocolat guideront les enfants à travers rues et ruelles du centre historique, à la rencontre de drôles de personnages... On ne vous en dit pas plus, mais ce sera chouette et surprenant. Le conte animé sera joué par " Li Soce des Comédiyens Fosswès " et des guides du Syndicat d'Initiative.

Ne manquez donc pas de retenir déjà cette soirée. Et pour tout renseignement : Laurence Bigaré, au S.I., '071-71.46.24.

D'autre part, le Syndicat d'Initiative a prévu, pour la formation de ses guides, mais ouverte à tous, une visite commentée de la collégiale de Nivelles. Ce sera le mercredi 3 décembre, départ à 10 heures. Les personnes intéressées à se joindre au groupe peuvent se faire connaître au S.I.:

' 071-71.46.24.

A l'école du Bosquet

Dans les locaux de l'ancien Lycée Roi Baudouin, avec entrée par la route de Bambois, l'Ecole du Bosquet annonce un marché de Noël le vendredi 12 décembre de 15 à 19 h. Vous y trouverez des objets réalisés par les élèves mais aussi par des artisans, une petite restauration et une ambiance musicale. Invitation à tous.

Conseil communal des Enfants

Prestation de serments du nouveau Conseil 2003-2004.

En septembre dernier, les représentants du Conseil communal des Enfants présentaient au Conseil des adultes le travail de l'année écoulée, et notamment l'aboutissement de leur grand projet relatif à la création d'une piste-vie dans le Bois de SteBrigide, projet qui devrait être réalisé au printemps 2004.

Cette assemblée plénière avait clôturé la législature 2003-2004. Le mois d'octobre a été consacré à la présentation des nouveaux candidats, à leur petite campagne électorale dans leur école, et enfin aux nouvelles élections le 17 novembre.

Ce vendredi 21 novembre, ce fut devant un public très nombreux, et en présence du Collège échevinal et de quelques membres du Conseil des adultes, que les nouveaux élus ont prêté serment, en promettant de faire tout leur possible pour remplir leur devoir envers la collectivité et non envers des intérêts personnels.

Onze conseillers ont ainsi été choisis par leurs copains des 3e, 4e, 5e et 6e primaires

Il s'agit de Mélanie Baudoux (Vitrival), Boris Depaemelaere (Fosses centre), Guillaume Dubois (Le Roux), Romain Geüens (Fosses centre), Aude Glise (Fosses), raphaël Josse (Fosses), Eric Kobaïdze (Fosses Centre), Amélie Laurent (Le Roux), Maurine Léonet (Fosses), Basile Maladry (Le Roux), Lionel Martin (Aisemont). Charlotte Denis (Vitrival), Grégoire Mathieu (Vitrival), Caroline Topet (Fosses centre) et Guillaume Vandenberg (Fosses centre) ont, quant à eux, renouvelé leur serment pour une année encore.

La cérémonie d'installation coïncidait, à un jour près, avec la Journée Internationale des Droits de l'Enfant. Le Conseil communal des Enfants, s'il avait déjà été formé, avait été notamment invité par Claude Lelièvre en personne, pour aller à Bruxelles le jeudi 20 novembre, prendre la parole quant à la formation d'un nouveau Parlement d'enfants à la Communauté française.

Lors de l'installation du Conseil, les jeunes conseillers ont donné leur vision personnelle de différents articles de la Convention des Droits de l'Enfant.

Ainsi, ils diront : " J'ai des droits, ils sont cités dans la Convention. Mes frères et mes soeurs aussi, mes copains et copines aussi, même s'ils sont différents de moi. L'Etat s'engage à ne pas violer ces droits, à faire en sorte qu'ils soient respectés par tout le monde. Mais j'ai aussi des devoirs ! "

Ou encore : " Si je cours des risques dans mon pays, je peux le fuir et me réfugier ailleurs avec mes parents, ma famille, ou seul. Dans tous les cas, je dois être protégé et aidé. "

Une phrase qui prend tout son sens, quand elle est dite par Eric Kobaïdze, originaire de Géorgie, et arrivé à Fosses avec sa maman en 2000. Ce jeune garçon, élu sur la base de ses mérites par ses copains d'école, sans égard pour sa nationalité, prend valeur de symbole à l'heure où son pays d'origine vient de se libérer d'une tyrannie, à l'heure où les adultes discutent du droit de vote des étrangers pour les élections communales dans notre pays. Il a non seulement pu voter, être candidat, mais être élu !

Ces nouveaux élus ne manqueront pas d'idées nouvelles pour améliorer la vie de tous nos jeunes Fossois, et ils en discuteront dès leur première réunion de travail au mois de décembre, avec leurs animateurs.

Ils vous feront part, dans la prochaine édition, des projets qu'ils vont tenter de mener à bien durant cette année.

Vingt ans déjà...

Les faits marquants de chez nous en décembre 1983

- Un vin d'honneur est offert par l'Administration communale à tous ceux qui ont participé au succès et à la victoire fossoise dans l'émission télévisée « A qui le gant ? ».

- Les peupliers qui bordent le grand étang de Bambois, devenus vieux et menaçants, ont disparu à coups de tronçonneuses. Le paysage se modifie.

- Un nouveau club se crée à Fosses le Racing Automobile Club Fossois (Ph. Lorand, B. Muller, A. Laviolette, M. Breda, J. Crabeek). Contacts avec d'autres clubs voisins et projets d'organisations sont au programme.

- Saint Nicolas s'est promené un peu partout, dans toutes les sections de l'entité, et a comblé les enfants fossois.

- Une figure pittoresque de chez nous disparaît : Fernand Patiny, dit Fernand Spar (allusion au magasin que tenait son épouse), âgé de 75 ans. Sur 25 ans passés à Fosses, il avait acquis une notoriété de vrai wallon et avait remis sur pied les fêtes locales.

- Radio 7 reçoit : la chanteuse Lil Vincent, la championne de power-litting M.-France Vassart et bien d'autres figures débutantes, lancées par les radios locales, nombreuses à cette époque.

- Aisemont déplore le décès de son ancien secrétaire communal André Benoît, chef des services administratifs à la commune de Fosses.

- Au football, Fosses (2e) reçoit Ham (1er) et le match se termine par un partage (0-0).

- Les bureaux des Contributions, de la TVA et de l'Enregistrement, installés depuis deux ans dans les bureaux de l'ancienne usine Decoux, réintègrent leur ancien domicile, après des travaux importants et nouveaux locaux de la rue Delmotte.

- On retrouve le nom de notre centenaire Mme Emilienne Pouleur, dans la liste des personnes qui viennent d'atteindre les 80 ans. C'est la seule survivante de cette liste.

- Le FC Justitia et leurs deux animateurs, les gendarmes Kubjak et Em. Gosset (en Père Noël) se chargent de distribuer 520 cougnous aux enfants et personnes âgées (grâce à la générosité des boulangers fossois).

- Décès à Le Roux de l'ancien instititeur Marcel Urbain. Auteur dramatique wallon, il dirigea la dramatique de Le Roux pendant 27 ans.

- On parle de plus en plus de la jeune nageuse Ingrid Lempereur, dont les parents sont Fossois et qui, à 14 ans, a battu les records belges des 100 et 200 m brasse, médaille de bronze aux championnats d'Europe des jeunes et qui espère obtenir sa sélection pour les J.O. de Los Angeles en 1984.

Pensons à nos aînés

Ils et elles auront leur anniversaire au cours de ce dernier mois de l'année

Le 3 : Yvonne Dumay, Home Dejaifve 83 ans

Le 4 : Aline Fauconnier, R. Stralette, Sart-Eustache 89 ans

Le 5 : Joseph Dargent, Rue Maladrie, Le Roux 90 ans

Le 7 : Hélène Thiange, Rue des Remparts 89 ans

Le 7 : Lucien Bekaert, Ch. Charleroi, Le Roux 81 ans

Le 8 : Suzanne Caise, Rue Try-al-Hutte, Bambois 80 ans

Le 10 : Maria Joiris, R. Bas-Sart, Sart-Eustache 101 ans

Le 10: Marie-Louise Bastin, Rue du Fays, Aisemont 82 ans

Le 11 : André Huynen, R. du Sartia, Sart-Eustache 84 ans

Le 12: Lucienne Michaux, Rue de Falisolle, Le Roux 90 ans

Le 14: Germaine Dave, Rue Cocriamont, Le Roux 83 ans

Le 14: Femand Ducat, Rue de Névremont 82 ans

Le 14: Camille De Vlieghere, Rue d'Orbey 91 ans

Le 15: Armande Maerten, Rue Grd-Etang, Bambois 81 ans

Le 15 : Anne Brosteaux, Home Dejaifve 86 ans

Le 19: Emile Geeraerts, Rue de Vitrival 80 ans

Le 20: Georges Servais, R. Ermitage, Sart-Eustache 84 ans

Le 20: Maria Derèze, Home Dejaifve 92 ans

Le 21 : Marie Lardinois, Rue de l'Abattoir 87 ans

Le 22: Camille Dupire, Rue Rauhisse, Vitrival 81 ans

Le 22: Rosa Legrain, Rue du Fays, Aisemont 82 ans

Le 23 : Arthur Berger, Bois-des-Mazuis, Vitrival 83 ans

Le 24: Etra Maione, Ch. Charleroi, Le Roux 80 ans

Le 27: Odile Servais, Ch. Charleroi, Vitrival 82 ans

Le 27: Constant Michiels, Route Tamines, Aisemont 88 ans (doyen d'âge masc. d'Aisemont)

Le 29: Georges Colin, Rue Rauhisse, Vitrival 84 ans

Le 30: Germaine Delvaux, Ruelle des Remparts 90 ans

Le 31 : d'Orjo Françoise, R. Bas-Sart, Sart-Eustache 84 ans

A l'Etat-Major de la Marche

Une quarantaine d'officiers des huit compagnies formant l'Etat-Major de la Marche Saint-Feuillen se sont réunis mercredi dernier pour leur assemblée générale statutaire.

Le Président, Emile Damanet, s'est réjoui de cette belle assemblée et a rappelé que notre Marche septennale est unique.

Plusieurs nouveaux ont " cassé le verre " : chez les Congolais, Dominique Lurkin et Thomas Scieur comme nouveaux lieutenants ; Pascal Pans et Pascal Beaufays en " montant " au grade de colonels. Et à la Musique des Volontaires, Arnaud Ducoffre (aux études, mais représenté par son grand-père Jean Piéfort) comme major.

Les statuts de l'ASBL sont, comme souvent, assez imprécis et toute modification entraîne des frais ; aussi l'Etat-Major a décidé de se doter d'un " Règlement d'ordre intérieur " avec des règles claires, simples et précises, donc plus pratiques, par exemple sur les critères d'admission et de participation à notre grande procession. Une commission préparera un projet.

Le trésorier a présenté les résultats de sa gestion, simplifiée elle aussi et aux résultats positifs. Deux vérificateurs aux comptes pour 2004 ont été désignés : Stephane Lainé et Dominique Noël.

Enfin, on a évoqué la Saint-Feuillen qui approche : recherche de sponsors et de subsides ; programme des festivités ; budget prévisionnel ; paiement des compagnies participantes ; assurances ; tribune des officiels ; promotion par les médias ; difficultés de passage au Pautche tous ces thèmes abordés seront précisés lors d'assemblées plus nombreuses déjà l'an prochain.

Ce fut donc une réunion de travail très positive.

Pénibles souvenirs

1990: une année maudite pour des familles fossoises

1990 fut en effet une année maudite pour bien des familles de chez nous. Pourquoi 10 jeunes sont-ils décédés, cette année-là, dans des circonstances souvent tragiques. Rappelons ces disparitions dramatiques - Il y eut tout d abord le décès d'un bébé, ce qui est rare de nos jours : Elise Sevrin, de Sart-St-Laurent, à l'âge de 8 mois à peine.

- Le 21 avril, deux jeunes de Vitrival Benoît Desomme, 25 ans et Pascal Galand, 19 ans, deux voisins, tous deux militaires en Allemagne, n'avaient plus qu’un kilomètre à parcourir pour rentrer chez eux et furent tués dans un accident à la hauteur du Centre floral, chaussée de Charleroi.

- Le 20 mai, Didier Tillieux, 26 ans, mourait asphyxié dans l'incendie de sa cuisine, la friteuse s'étant enflammée pendant qu'il s'était endormi dans un fauteuil.

- Le 24 mai, Jean-Michel Brichard, qui habitait Fosses depuis un an, se tuait dans un accident de voiture.

- Le 21 août, c'était le petit Jean-François Lamy, 4 ans, avenue Albert ler, qui se noyait dans la piscine familiale.

- Le 1er septembre, c'était une jeune maman de 32 ans, Annick Germaux, épouse de Michel François, qui décéda pendant son sommeil.

- Le mauvais sort devait se poursuivre le 17 novembre, avec la mort dans un accident de la route à Profondeville de deux jeunes Fossois : Jean-Michel Arnould, 23 ans et Christophe Dache, 19 ans.

- Le 17 décembre, Sarah Beguin, 16 ans, décédait dans sa salle de bain ; en cause un chauffage d'appoint au gaz qui provoqua un manque d'oxygène.

Ce fut une sorte de malédiction qui s'acharna cette année-là dans notre entité, mettant dans la peine bien des familles fossoises.

La presse revue...

par Zorro

- Samedi : « Dix millions d'Italiens ont fait la grève... » - Cela m'étonne un peu qu'autant d'Italiens travaillent.

- Dimanche : « Priver d'argent les partis non démocratiques... » - Dans l'état actuel de la politique belge, traduisez par « plus un sou pour personne »...

- Lundi : « Louis Michel préfère les blondes » - Il a aucune chance, le Louis : les blondes, elles n'aiment que les beaux...

- Mardi : « Prêt à affronter un second siècle... » - M'enfin, Romain, s'agissant de Line Renaud, fallait écrire prête avec e.

- Mercredi : « 80% des Flamands sont contre... » - Tout contre la frontière luxembourgeoise.

- Jeudi : « Un pouvoir plus proche des gens » - Tu vas voir, Germaine, ils vont faire comme Giscard, ils vont s'inviter à souper chez nous...

- Vendredi : « Des bandits manchots au casino... » - Des bandits pas manchots parmi nos hommes politiques...

Gros succès pour nos comédiens

Nos "Comédyins Fosswès" ont remporté un tout gros succès dans leur double prestation du dernier week-end : samedi et surtout dimanche, la salle était comble d'un public enchanté et qui l'a manifesté à de nombreuses reprises par des applaudisseent chaleureux.

En ouverture, Françoise Honnay dans son mot d'accueil a bien sûr évoqué le souvenir du directeur toujours regretté Jules Goffaux, en y associant deux autres acteurs trop tôt disparus: Clément Buchet et Christiane Rifflart. Elle a aussi remercié les " aides " : la boutique d'antiquités " Le passé-présent " pour le prêt de beaux meubles ; les ouvriers communaux, les techniciens.

Puis, les jeunes de " Li p'tite Soce " ont présenté trois sketches amusants de Fr. Honnay autour du thème des " 5 ans " de leur existence : deux automobilistes et un gendarme (Stéphanie Pire, Joris Gilson, Maxime Gilson); deux commères aux caddies (Manon Gilson et Vannie Dricot); et trois autres (Marie Collard, Eve Lambert, Stéphanie Pire) autour d'un oncle mourant qui " raviquait " à chaque son de cloche. Tous ces jeunes ont effectué des prestations prometteuses.

Puis trois garçons délurés dans une saynète de Claudine Franceschini et Fr. Honnay : " Ni vos fioz pont d'mwais song ": l'histoire de trois vampires: deux " en manque ", affamés (Maxime Ducoffre et Joris Gilson),et un troisième, ivre du sang d'un saoûlard (Maxime Lara-Garcia) d'excellentes interprétations.

Vint le gros morceau : une comédie bien amusante de Françoise Honnay

(c'était sa soirée!) : " Li magot di vi " le vieux Ziré, décédé, reste dans sa maison, invisible, à regarder avec amusement les réactions de sa famille : une idée originale et une pièce fort bien construite, avec des réparties et des situations cocasses, et des acteurs très en forme, souvent applaudis.

Le premier acte place le décor Ziré est malade et sa fille cherche partout "I e magot " qu'elle est persuadée être caché dans la maison. A la mort du vieux, fantôme blanc amusant et amusé, farceur toujours présent (Philippe Brasseur) c'est l'affrontement intéressé entre Zélie (Véronique Henrard) et sa pimbêche de belle-soeur Léonie (Maryse Lechien) qui s'opposent dans des disputes homériques, excellemment rendues ; au contraire, les deux hommes (Djan, Bemard Platteeuw, et Nestor, Patrick Lambert) sont placides et découragés par l'attitude de leurs épouses: eux aussi auront des jeux de scène réussis ; les deux jeunes (Zoé, la petite fille, et son galant Bemard) ont affirmé un réel talent pour leur première prestation chez les "grands" : Anne Scieur et Clément Lambert, deux anciens de " Li p'tite Soce " ont admirablement tenu leur rôle. M.-Christine Reumont fut une voisine attendrissante; Y. Tahir un docteur expéditif et Brigitte Romain, une notaire volubile.

Tous les acteurs ont donc enchanté leur public par un jeu parfait, mobile, varié, créatif, plein de surprises et de rebondissements. La scène où tous, à la recherche du magot, entrent et sortent de partout sur fond musical de " Tric-trac polka " de Strauss, valait de l'or!!

Encore un tout grand bravo à tous et toutes : de pareilles soirées, on en redemande !

SART-ST-LAURENT Décès d'une brave

Nous venons d'apprendre le décès, de Madame Yvonne Migeot, veuve de Roger Falque, âgée de 75 ans. Née à Vitrival en janvier 1928, elle est décéda au CHR de Namur ce mercredi. C'est son mari, ancien résistant de guerre, décédé en 1976, il y a vingt-sept ans déjà, qui avait créé le chantier de démolition de voitures à Sart-St-Laurent. Après la mort de son époux, elle dut élever seule une grande famille de 12 enfants et s'occuper de la poursuite de son entreprise. Madame Falque, très estimée dans son village, aura ainsi connu 36 petits-enfants et 26 arrièrepetits-enfants.

Les visites ont lieu au funérarium des P.F. Preud'homme, rue des Egalots.

L'enterrement se fera ce samedi, à 11 h, en l'église de Sart-St-Laurent.

SART-EUSTACHE Fuite de gaz

Samedi, un peu avant 17 heures, les pompiers de Fosses, sous les ordres du sergent Rudi Mazuin, ont été appelés rue du Bas-Sart à SartEustache, pour une odeur prononcée de gaz. Aucun indice n'a pu être décela à propos de ces odeurs.

AISEMONT Compresseur en feu

Ce mardi, vers 8 h 30, un compresseur était en feu aux carrières d'Aisemont. Les pompiers de Fosses, sous les ordres du commandant Philippe Scieur, sont intervenus rapidement, de sorte que. les dégâts sont limités.

Sortie de route

Le jeudi 20 novembre, vers 20 h 15, une voiture Nissan, dont le conducteur habite Jemeppe-sur-Sambre, a perdu le contrôle de son véhicule, route de Tamines à Aisemont et a échoué dans le fossé. Le chauffeur qui n'était pas blessé, a fait appel à Touring Secours pour le sortir de sa position embarrassante.

Embardée

Samedi dernier, vers minuit dix, une voiture Peugeot 205, conduite par une personne d'Aiseau-Presles, se dirigeait vers Fosses. A hauteur de la station Eco+, chaussée de Charleroi à Le Roux, il a perdu le contrôle de son véhicule et fait une spectaculaire embardée, faisant quelques tonneaux et percutant un muret en béton et terminant sa course sur le toit. Le carter de la voiture a été percé et de l'huile s'est répandue abondamment à cet endroit. Le conducteur, blessé, a été emmené au Centre hospitalier du Val de Sambre à Auvelais. Les agents de la zone de police locale ont procédé aux constatations de cet accident.

 

VITRIVAL Appel aux brocanteurs

Le comité des fêtes organise le vendredi 12 décembre, sous chapiteau géant, chauffé, une BROCANTE NOCTURNE, de 18 h à 1 h.

- Renseignements et inscriptions au

È 0494-62.42.30.

LE ROUX

Buffet sympa

La Confrérie Saint-Eloi de Le Roux organise ce samedi son buffet, à l'occasion de la fête de son saint patron. Cette réunion spéciale se tiendra au restaurant des écoles de Le Roux.

A La Rovelienne

Les travailleurs qui ont pour patron saint Eloi (fêté le ter décembre) se font plus rares qu'auparavant ; en effet, c'est le patron des métallurgistes, des agriculteurs et tout particulièrement des orfèvres, des métiers moins courants qu'à l'époque de nos grands-parents. La cafetaria de La Rovelienne sera le lieu de rassemblement de la Confrérie locale.

Et le mercredi 3, c'est sainte Barbe qui sera fêtée à La Rovelienne, par les carriers, les mineurs (disparus chez nous aujourd'hui, sauf quelques pensionnés), les artificiers et les pompiers... et tous ceux qui voudront les accompagner...

Visite de Saint Nicolas

Comme les années précédentes, Saint Nicolas rendra visite aux enfants de Le Roux, grâce notamment à l'appui du comité de La Rovelienne (Marche Sainte-Gertrude, comité du Souvenir, le cercle L'Excelsior, les Amis du Dimanche, etc., et des commerçants qui contribuent de façon importante à cette opération.

Saint-Nicolas sera donc à Le Roux ce samedi, pour ses visites chez les petits Roveliens.

Les matches de ce week-end

Samedi 29 novembre

Diablotins, à 11 h

Wépion - Fosses (A et B)

Ham - Bambois

Préminimes, à 13 h

Bambois - Biesmerée

Minimes, à 15 h

Et. Tamines - Fosses

Dimanche 30 novembre

Cadets, à 10 h 30

Fal.Aisemont - Fosses

Scolaires, à 10 h 30

Clermont - Bambois

Provinciale 3 B, à 14 h 30

Bambois - Velaine

Provinciale 4 B, à 14 h 30

Fal.Aisemont - Fosses

BAMBOIS - VELAINE

1 - 2

Privés des services de Libert, Trine, Jacob et Gillard, les visités ont subi la loi des Velainois. Le ballon du match offert par M. Spineux n'a pas vraiment roulé pour les Fossois. Après le round d'observation, Velaine, sur sa première incursion, trouva le chemin des filets par Aboulaïch qui récupéra un ballon repoussé par Seront. A la minute suivante, on crut à l'égalisation mais le tir croisé de Deproot heurta le montant.

Après la pause, Aboulaïch continua à malmener la défense locale et à la 65e, il doubla la mise. Cinq minutes plus tard, Hérin croisa pour Dumont qui relança les visités. Un heading de Wauthelet s'écrasa sur la transversale et à la 85e, Aboulaïch, encore lui, connut le même sort.

FAL.AISEMONT - FOSSES

1 - 1

Dans ce derby engagé mais correct, les deux équipes voisines se sont quittées sur un match nul qui satisfait Fosses mais qui n'arrange pas les affaires des visiteurs, en perte de vitesse depuis trois semaines avec un maigre petit point glané sur neuf. Pourtant, ils avaient ouvert la marque en première période par Christophe Legrain mais Massimo Delcamo parvint à réduire le score dès l'entame de la seconde mitemps. Si les visités ont ensuite poussé pour reprendre l'avantage, ils n'ont jamais trouvé la faille.