N°39  10 octobre 2003

Droits ou lois ?

Les communes sont dirigées et organisées par un Conseil communal et un gouvernement composé d'un bourgmestre et d'échevins ; les provinces, par le Conseil provincial et la Députation permanente ; les Régions, les Communautés et le pays ont aussi leurs assemblées et leur gouvernement ; et les pays démocratiques marchent sur le même système, avec par-dessus tout les Nations-Unies, un organisme international gui a aussi son parlement et son exécutif. Tout cela fonctionne plus ou moins harmonieusement grâce à des lois édictées par ces élus du peuple.

La morale naturelle, la morale religieuse et la morale internationale ont aussi leurs lois. Sans lois, la vie communautaire serait impossible, intenable : ce serait l'anarchie.

Malheureusement, il y a toujours des trublions qui prétendent, pour divers motifs, se mettre en-dehors ou au-dessus des lois. Et la vie actuelle nous en donne de nombreux exemples : non-respect des vitesses limitées, des emplacements de parkings, pour ne prendre que des faits tout proches de la vie courante. "Moi. mes droits. Le reste... basta ! "

Mais il y a plus grave, quand des nationalismes outranciers ou des intégrismes religieux se placent audessus des lois édictées.

Les conflits communautaires belges semblent mis entre parenthèses par le gouvernement actuel ; mais ils se manifestent toujours par d'insidieuses manoeuvres flamingantes (on connaît peu d'intégristes wallons). Evoquant le rapport de Mme Nabholz, inspectrice du Parlement européen sur les minorités en Belgique, Vers l Avenir cette semaine citait une série d'exemples de ce fanatisme en région bilingue bruxelloise : un spectacle pour enfants refusé à Tervueren parce que présenté en français ; trois clubs de tennis de Zaventhem forcés de retirer des publicités en français ; le service à la cantine doit être néerlandais ; des équipes de football de Dilbeek ont du mettre leur bilinguisme en berne sous menace de suppression des infrastructures. Lors d'une visite d'un château en Brabant, ma fille a dû s'exprimer en flamand et le guide lui a avoué être tenu, sous peine de renvoi, de ne pas parler français.

Pourtant, précise Olivier Maingain, ces mesquineries stupides et méprisantes ne concernent que le français, car les publicités, les spectacles et les demandes en anglais sont admises... Mépris aussi du bilinguisme : les jeunes qui jouent ensemble au football font de l'immersion linguistique, tout de même !

Ces bêtises sont, de plus, totalement illégales car la Constitution belge (article 30) proclame la liberté linguistique pour toute activité non administrative. La tutelle (la Région flamande) avalise bien sûr ces décisions illégales, déboute les réclamants et se moque de tout recours en justice... Au-dessus des lois...

Plus grave est évidemment l'attitude d'Israël. On comprend qu'il soit intolérable de voir presque chaque jour un attentat, un kamikaze tuer des civils israéliens. Tuer pour tuer, aveuglément. Par vengeance. Et les réactions de l'armée israélienne en Palestine sont aussi de véritables représailles. Bien malin qui pourrait dire qui a commencé ce " jeu " infernal suscitant la riposte de l'autre. Comme je l'ai dit souvent : " Quand donc comprendront-ils qu'aucun des deux n'a rien à gagner à ces vendettas continuelles ? '

On doit comprendre aussi le désespoir des Palestiniens : alors que l'Etat d'Israël a été reconnu par les puissances mondiales, on n'arrive pas à admettre la réalité d'un Etat palestinien. Ils sont là chez eux et on les refoule, on les chasse, on occupe leurs terres (plus de, 500.000 colons israéliens se sont installés, par la force, en territoire cis-jordanien), on détruit leurs habitations, on construit un mur en prenant de plus en plus sur leur territoire, sans s'occuper des accords ; on isole des milliers de personnes, les privant de travail et de ressources.

M. Bush disait hier encore : " Israël a le droit de se défendre " contre les terroristes. Mais Israël a largement outrepassé ses droits de voisinage ! Sharon n'a que faire de " la feuille de route " et tous les plans de paix, toutes les " recommandations " des Etats-Unis ; il n'a que mépris total pour les décisions et les injonctions des Nations Unies " Mon droit. Les lois... basta ! " Les Palestiniens, les Nations Unies et même Washington s'opposent à cette politique ' colonialiste et expansionniste " et craignent qu'une fois le " mur " établi, ce ne soit une annexion de facto de ces territoires palestiniens par Israël.

On a pourtant vu, avant 1940, " l'anschluss " de l'Autriche, de la Tchécoslovaquie, du territoire des Sudètes, de Dantzig... Les implantations de colons juifs en Jordanie font penser à cette parole d'Hitler en 1937 : " la conquête d'un nouvel espace vital, même au moyen de la force, est un droit pour l'Allemagne ". Et on a vu les résultats de la mollesse de la Société des Nations, l'ONU d'alors...

Pourtant, aussi longtemps que les deux protagonistes ne respecteront pas les lois, toute paix sera impossible. Et, il faut bien l'avouer, l'anarchie, la haine et l'esprit de vengeance gagnent d'année en année. Jusques à quand ?...

J. R.

Fost-Plus

C'est ce mercredi 15 que le ramassage des PMC (sacs bleus) se fera dans toutes les sections de l'entité.

Les papiers et cartons seront enlevés le jeudi 16 octobre pour les sections de Névremont, Aisemont, Vitrival, Le Roux et Sart-Eustache.

Conseil communal

La prochaine réunion du Conseil communal aura lieu le lundi 13 octobre, à 19 h 30. Voici les principaux points de l'ordre du jour

- Emprunt pour réfection de la rue de la Plage et aménagement de sécurité rue du Grand-Etang ;

- Budget 2004 de la Fabrique d'église de Sart-Eustache et de Sart-Saint-Laurent ;

- Vente de bois exercice 2004 (conditions de la vente) ;

- Réfection de la rue de l'Ermitage à Sart-Eustache ;

-A huis clos : enseignement : surveillance pendant le temps de midi.

Aux Beaux-Arts

La saison théâtrale aux Beaux-Arts de Charleroi débutera le samedi 25 octobre, avec Les Saltimbanques (de Louis Ganne). Nous donnerons les représentations suivantes au fur et à mesure de l'approche des dates.

Un déplacement est prévu au départ de Fosses.

Renseignements au

' 071-71.10.65,

ou

Mme François, rue de l'Ecole Moyenne 19.

 

Des marcheurs en pagaille

Comme nous l'annoncions la semaine dernière, une marche de 100 km est organisée par le Footing Club fossois, dont le départ sera donné ce vendredi, à 21 h, depuis le Collège St-André. Le groupe de marcheurs sera précédé de quelques tambours et de la police, du moins dans la traversée de la localité. Ils marcheront ainsi toute la nuit et une partie de la journée du lendemain. Parmi ces marcheurs, quelques membres du Footing Club, mais surtout des chevronnés d'autres clubs belges, avec des participants étrangers (Allemands, Hollandais, Danois, etc).

Le lendemain, samedi, ce sera la 2l e édition de la célèbre Marche des Monastères de la Marlagne, une marche de 50 km qui attire toujours quelques centaines de marcheurs, et qui se déroule en même temps qu'une marche dont les distances sont plus classiques (6, 12 et 25 km au choix). Ce sont alors plus de 1.000 marcheurs qui sillonneront notre région et à qui nous souhaitons du temps agréable.

Rappelons que les départs et arrivées se font du collège Saint-André, comme la marche des 100 km du vendredi.

Voilà un club fossois qui aura fait connaître notre ville et notre région à bien des amateurs d'un sport à la portée de tous.

A la paroisse

Le vicaire Eusèbe a quitté Fosses, nommé curé à Nadrin. Pour le remplacer, l'évêché vient de désigner l'abbé Antoine Lindo, comme vicaire dominical. Etudiant congolais à Lumen Vitae, il sera présent dans la paroisse du vendredi soir au dimanche soir. Il célébrera les baptêmes et préparera les jeunes à la confirmation.

Communiqué de la Croix-Rouge locale

A dater du vendredi 10 novembre, à 9 h, à l'école commuale de Vitrival aura lieu un cours de B.E.P.S. (Brevet européen de Premiers Soins) qui sera suivi d'un cours de Secourisme, avec brevet.

Le coût à supporter pour l'ensemble des deux cours est de 40 € par élève. La section locale de Fosses-la-Ville offrira gracieusement le manuel aux participants.

Renseignements et inscriptions

- M. Paul De Cuyper ' 071-71.26.70

- Mme Y. Lebrun ' 071-71.12.07

- Mme De Paoli ' 071-71.12.30

Souper Tchôs-Tchôs

La compagnie des Tchôs-Tchôs organise son souper le samedi 18 octobre, dé 20 h, à la salle L'Orbey.

Deux menus sont proposés

Menu n° 1 - Apéritif

- Ratatouille des Tchôs-Tchôs - Café, dessert

Menu n° 2 - Apéritif

- Rôti de filet de dinde sauce aux 3 poivres, pêches aux airelles, pommes Duchesse

- Café, dessert

Participation : 12 euros (6 pour les enfants).

L'ambiance sera assurée par Léopold Oogwit.

Inscriptions avant le 11 octobre

- Francis Migeot, rue Ste-Brigide

- Richard Migeot, rue des Forges 33

- Joël Duchêne, rue Pré-Standard 11

La somme peut être versée au cpte 350-0127582-49 ou au 350-410616580 de la Compagnie.

Opération de police

Vendredi dernier, une opération de contrôle, de routine, effectuée par la zone de police locale a permis d'arrêter deux voitures qui transportaient des stupéfiants.

Chute

Jeudi dernier, vers 14 h 30, route de Taravisée à Fosses, une cyclomotoriste, Mme Floriane Fricart, 27 ans, de la localité, a dérapé et fit une lourde chute. Blessée, elle fut conduite au Centre hospitalier Val de Sambre à Auvelais.

Perdu...

Dimanche dernier, lors de la cérémonie à la salle L'Orbey, un des jubilaires a perdu le document qui fut remis aux jubilaires, venant du Palais royal. Si quelqu'un l'a trouvé, il peut téléphoner au

' 071-71.10.50.

Confrérie St-Feuillen

Plusieurs Confrères participeront au grand Chapitre de la Confrérie du Roeulx le samedi 11 octobre après midi. On sait la grande confraternité qui existe entre nos deux groupes.

D'autre part, les membres ont défini, lors de leur dernière réunion sous la présidence de Maurice Moray, l'organisation de la Fête de St Feuillen, avec intronisation d'un nouveau membre, le dimanche 26 octobre.

Brocante

Une brocante est organisée, place de l'Eglise à Bambois, ce samedi 11 octobre, de 8 à 18 heures.

Emplacement : 1,5 € le mètre. Réservation au 071-71.13.35. Pour les brocanteurs, emplacements disponibles à partir de 6 h du matin.

Une centenaire à l'honneur

Madame Emilienne Pouleur, veuve de Ernest Lamy, est née à Fosses le 15 octobre 1903 et va donc atteindre le cap des 100 ans. Elle a toujours habité Haut-Vent, dans sa maison natale. Le couple eut deux enfants Willy, qui a épousé une Fossoise (et n'a jamais quitté Fosses) et une fille, Liliane, qui habite Marcinelle depuis son mariage, et a eu 3 enfants.

Madame Emilienne Pouleur a eu la malchance de voir partir son époux qui fut prisonnier en Allemagne durant la guerre et qui, malheureusement, fut fauché par une voiture en 1953, à Châtelineau, alors qu'il revenait de son travail.

Curieusement, c'est dans une pièce de sa maison de la rue du Tisserand que fonctionna la toute première école de Haut-Vent.

Une petite cérémonie en son honneur aura lieu le vendredi 17 octobre en la salle L'Hautventoise, où les édiles communaux recevront officiellement notre centenaire, qui jouit d'une santé que lui envieraient bien des octogénaires.

Le dimanche 19, c'est au cours de la messe de 11 heures que la paroisse lui rendra hommage.

Souper aux moules

Fosses Avenir Pelote organise son souper annuel le samedi 8 novembre, dès 18 h 30, en la salle L'Orbey à Fosses. Au menu : - Apéritif

- Moules/frites

ou

- Boulettes sauce tomatée / frites

Prix :

moules 15 € (9 € pour jeunes)

boulettes 10 € (5 € pour jeunes)

Il est souhaitable de réserver avant le 25 octobte

- F. Ladrille È 0498-80.54.98

- P. Pinon ' 071-79.60.49

ou

en versant la somme au compte 068-2128907-75.

Il y a 100 ans

dans

N° 39 du 27 septembre 1903

FETES COMMUNALES.

Dimanche 27 septembre:

A 2 h 1/2, faubourg de Lège : grande fête acrobatique

A5 h 1/2, place du Marché : grand concert artistique, donné para société

Les Amis Réunis, de Menonry-Aiseau, ler prix au concours international de Lille

A 8 h place du Chapitre : bal et illumination.

Lundi 28 septembre

A 2 heures, faubourg Saint-Roch : travail aérien du célèbre Blondin Harwyst, le seul qui ait traversé l'Escaut à 25 m de hauteur.

A 4 heures, place des Quatre-Bras Ascension du Ballon Le Rapide, monté par M. J. Glorieux, aéronaute à Roubaix.

A 8 heures : bal et illumination.

Mardi 29 septembre

A 1 heure place de la Briqueterie rande lutte au jeu de Balle entre Aiseau (Fayt) et Auvelais (Meurice) A 8 heures : bal et illumination.

N° 40 du 4 octobre 1903

NEVREMONT. - Hier vers 5 heures du soir, deux maisons appartenant à Jean Relais et E. Mouthuy ont été réduites en cendres. Les provisions de pommes de terre, ainsi que 3.000 kg de foin sont restés danses flammes. Une partie du mobilier a pu être sauvé. Les causes de l'incendie sont encore inconnues.

Dans l'état civil de Fosses (mois de septembre), on relève 4 décès ; des personnes âgées de 64, 59, 63 et 42 ans (on mourait jeune à l'époque).

N° 41 du 11 octobre 1903

Fosses se prépare aux élections communales du 18 octobre. Deux listes sont en J~ résence : N° 1 : liste à tendance chrétienne (Genart, Gérard, Hanneuse, Loiseau, Timsonnet, Viroux) N° 2 : liste d'un cartel libéralsocialiste (Arnould, Bruyère, Camus, Constant, Devos, Jacqmain).

Quelques dates anniversaires

7 octobre 1945 : inauguration de la grotte à Notre-Dame de Lourdes à Aisemont.

8 octobre 1981 : le Conseil communal décide d'abattre l'ancienne école communale des garçons, rue Delmotte, pour y construire une Justice de Paix (travaux terminés en 1987).

9 octobre 1994 : les élections communales apportent un changement de majorité à Fosses : Benoît Spineux devient bourgmestre.

10 octobre 1984 : élections communales en faveur du PS fossois qui renverse la majorité UD-PRL.

13 octobre 1879: inauguration de la co Mon çl'une école prir .4l e libre F illéh, rue des Zôlcïs.

14 octobre 1943 : les Allemands démontent les rails de la ligne du tram à vapeur entre Fosses et Presles, afin de récupérer le fer.

Problèmes génétiques

Les progrès scientifiques sont en train de modifier considérablement notre avenir, notamment dans la génétique, avec les implications morales que cela suppose.

La paroisse organise 4 séances de réflexion et d'information sur ce thème :

- Mardi 21 octobre avec J.M. Debry, biologiste : le point sur les découvertes génétiques récentes

- Mardi 28 octobre : Laurent Ravez, philosophe aux Facultés de Namur la question des embryons.

- Mardi 4 novembre : Chantai Tilmans : les tests génétiques et leurs utilisations en médecine.

- Mardi 18 novembre : J.M. Longneaux, directeur du département éthique de la Fédération hospitalière de Wallonie : euthanasie, positions éthiques, mythe du progrès.

Ces très intéressantes conférences ont lieu au local Saint-Martin, place du Chapitre, chaque fois à 14 h. Il est utile de signaler votre intérêt chez le doyen

Michel Vannoorenberghe ' 071-71.12.11

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Tourisme

Les voyages forment la jeunesse, a affirmé le célèbre moraliste Jacklé Vantreur dans son traité « De l'amour de groupe chez les Ascaris ». Du point de vue purement physique et topographique, le voyage consiste en un déplacement géographique d'un endroit à un autre, ce déplacement pouvant être mécanique, physiologique, arthritique, chaise roulantique etcétérique.

Voici environ vingt-cinq ans, l'OrientExpress accomplissait son ultime voyage (ainsi d'ailleurs que l'Occident décaféiné, autre train moins nerveux) ; un événement qui me rappelle avec émotion les derniers voyages qui j'ai pu faire durant ma vie mouvementée de jeune loup avide de sensations

- Le dernier voyage du funicilaire Grognon - Citadelle dont la pente était trop forte.

- Le dernier voyage de l'unique porte-avions suisse sur le lac Leman un peu trop grand, les manoeuvres étaient difficiles.

- Le dernier voyage du métro vertical, au profit du système appelé ascenseur et le dernier voyage de l'ascenseur dit horizontal, au profit d'un système dit métro.

- Le dernier voyage Le Havre - New York en épreuve de cross country pour manque de souffle, les pieds pris dans les algues.

- Le dernier voyage de mes bottines en croco, sauvagement poignardées par un cordonnier dément se prenant pour Tarzan en sautant de lacet en lacet à travers son échoppe

- Le premier et le dernier voyage en ballon, neuf mois à l'interieur de ma mère ; le dernier voyage en caravane car, les chiens n'ayant pas aboyé, elle n'a pas pu passer.

- Le dernier voyage à ski, après ma jambe cassée, les pays possesseurs de puits de béquilles important leur combustible avec une insupportable surenchère des prix du baril.

Fiction. Le dernier voyage en machine à voyager dans le temps, car j'étais en retard d'un quart d'heure dans le futur de la veille et Wells en avance de deux siècles sur le passé du lendemain.

Au revoir, à hier.

Keskidi

Pensée de la semaine

La faim fait sortir le loup du bois et

le spectateur du cinéma.

Suite à la lettre ouverte

Bonjour aux mêmes,

Je m'aperçois avec satisfaction que ma lettre a été lue (et publiée en entier dans Le Messager) et que vous comprenez mon point de vue à défaut de le partager complètement. Vous semblez chercher des solutions, en voici quelques-unes. A défaut d'être géniales, elles auront un effet immédiat : assurer au public le service qu'il attend.

- en cas de coup dur (maladie, courrier nettement supplémentaire, très mauvais temps...) pourquoi ne pas utiliser l'aide bénévole des citoyens. Je me propose, à ce titre, d'assumer la distribution du courrier, par exemple pour mon pâté de maison ou mon trottoir (courrier ordinaire bien entendu) et même à organiser une tournée le samedi matin. C'est aussi cela être citoyen responsable : la participation active à un mouvement collectif.

- éliminer de la poste, mais aussi de toutes les entreprises du même style et des administrations, les actuelles notions de syndicat. A ce jour le syndicat, comme le politique, travaille essentiellement pour lui-même. Ce n'est pas cela l'idée correcte du mouvement syndical ou de l'engagement politique. Les heures ainsi récupérées seront mises au service des tournées les plus problématiques. Vous verrez, six mois plus tard, les syndicalistes auront retrouvé un dynamisme insoupçonné.

- limiter ces tournées matinales fantaisistes en matière de journaux. Pour les voir régulièrement, combien de boîtes restent encombrées jusque tard le soir. Et le lecteur réellement matinal se fera un plaisir d'aller en librairie (ouverte très tôt dans notre bonne ville) et rendra les libraires également heureux.

Bien à vous pour d'autres idées éventiuelles et merci pour l'accomplissement correct de votre dur métier.

Philippe REMY

La presse revue...

par Zorro

- Samedi : « Le petit oiseau était de sortie » - Germaine, c'est pas pour ça qu'il fallait jouer avec...

- Dimanche : « 22% de femmes boivent... « - Sachant que 47 femmes de plus de 108 ans sur 66 ne boivent plus assez, mais que sur 108 femmes de moins de 66 ans, 47 boivent de trop, en relevant également qu'en 47 hommes sur 66 il y a une femme qui s'ignore, je l'écris maintenant bie haut et fort : Germaine boit...

- Lundi : « La canicule a fait exploser les ventes » d'eau, ventilateurs, maillots de bain, cercueils...

- Mardi : « N'achetez jamais un GSM » - C'est le conseil donné par votre journal local préféré. Faites comme tout le monde : volez-le ou ramassez-le quand il tombe du camion.

- Mercredi : « Le projet de décret approuvé hier devrait favoriser son érection » - Germaine, t'aurais pas le téléphone du journaliste ?

- Jeudi : « Papy attend Madame depuis un an et demi » - L'est résistant, l' Papy. Il a loupé la tram 33, mais sait-il que Madeleine ne reviendra pas ?

- Vendredi : « Allaitement : tous concernés ! » - Germaine, prépare tes bidons...

A la Marche St-Laurent

La cérémonie du cassage du verre a eu lieu dimanche, lors d'une réunion à la salle paroissiale.

Voici la composition du corps d'office 2004

Général : André Larivière

Adjudants : Stéphane Binamé et Marc Blaimont

Officier porte-drapeau Cie : Sem Abalyt

Sergent sapeur: Benoit Maihegnoul

Cantinière sapeurs : Laurence Ganhy

Tambour-moajor : Laurent Blaimont

Capitaines grenadiers : Philippe Meurice et Christian Ganhy

Cantinières grenadiers : Véronique Meurice et Elodie Larose

Lieutenants grenadiers : Yvan Tahir, Michel Ganhy et David Chaussée

Porte-drapeau grenadiers : Eric Beguin

Capitaines mousquetaires Hervé Jordens et Carl Piccinin

Cantinières des mousquetaires Anita Jordens et Anne-France Emoux

Porte-drapeau des mousquetaires :... Falque

Capitaine des zouaves : Jacques Van Haren

Lieutenant des zouaves : Jacques Léonet

Cantinière des zouaves : Anne Van Haren

Porte-drapeau des zouaves : Roger Servais

Souper d'automne

La Comité du Souvenir de Le Roux a le plaisir de vous inviter à son traditionnel souper d'Automne qui se déroulera le samedi 18 octobre, dès 19 h, au réfectoire des écoles primaires de Le Roux. Au menu : apentif, raclette traditionnelle et buffet charcuterie à volonté, et dessert. La participation est de 15 € (8 € pour les enfants).

Pour réserver, contactez

Cedric Tahir ' 071-74.46.04.

La Marche N.-D.

En raison de l'abondance des matières la semaine dernière, nous n'avions pas annoncé la sortie de la Marche Notre-Dame d'Aisemont, la dernière du cycle des marches de notre entité, qui a traditionnellement lieu le premier week-end d'octobre.

D'après les échos qui nous sont parvenus, le déroulement du programme s'est effectué comme le voulait la tradition, avec les quelques particularités propres au village : la prestation de serment des officiers avec le cassage du verre, la présence d'une chèvre blanche, symbole du village, les décorations aux plus fidèles marcheurs et le groupe des infirmières, qui apporte un peu de féminisme au sein de la rudesse du bruit des fusils et des tambours et de l'odeur de la poudre.

Souper aux écoles

Le souper annuel, organisé par le comité scolaire d'Aisemont aura lieu le samedi 18, à partir de 19h à la salle de l'Ecole.

Menu adulte 13 €

- Apéritif

- Assiette ardennaise + crudités

- Carré de porc champignons crème et frites

ou

Carré de porc Sambre-et-Meuse et frites

  • Pâtisserie et café

Menu enfants 7 €

- Jus de fruits

- Jambon et crudités

- Carré de porc champignons crème et frites

ou

Carré de porc Sambre-et-Meuse et frites

- Pâtisserie et café

Inscriptions à rentrer pour le 13 octobre chez un membre du comité scolaire ou aux enseignantes.

La conférence du Dr Timmermans

La conférence sur les maladies cardiaques, mise sur pied par PAC, avec le Centre culturel de Fosses, la semaine dernière, a connu un vif succès ; en effet, le balcon de l'Orbey était plein comme un oeuf.

L'orateur était présenté par Daniel Piet, président de PAC, qui soulignait ces chiffres inquiétants : 64.000 personnes sont victimes, chaque année en Belgique, d'un infarctus du myocarde, contre 4.000 personnes atteintes d'un cancer et (seulement !) 980 victimes du sida.

Le Dr Timmermans ajouta d'autres chiffres impressionnants : chaque cigarette reccourcit de 7 minutes la vie d'un fumeur. Faites le compte sur une journée, sur un mois ! De plus, ajoute le Dr Timmermans, nous sommes en train de préparer des générations « hypercholestérolemiées ». Il suffit d'aller au cinéma et de voir (et d'entendre) tous ces jeunes dévorer des chips et des popcoms : ils sont en train de se boucher les artères pour dans vingt ans. A vrai dire, le métier de cardiologue a un bel avenir car les clients (les patients) ne manqueront pas !

45% des Belges ont un taux de cholestérol au-dessus de la moyenne, mais la plupart l'ignore.

54% des Belges ont une tension trop élevée mais ne s'en doutent pas Le tueur silencieux agit sournoisement.

La pratique d'un sport ou de fitness, ou même simplement pratiquer une demi-heure de marche chaque jour, une alimentation équilibrée, pauvre en sel et en graisses animales, l'abandon du tabac, peuvent régler bien des problèmes avant d'en arriver au traitement médical.

La conférence fut illustrée d'un film vidéo montrant une opération à coeur battant, ainsi que le placement de stents et de ballonnets dans les artères et une coronarographie.

Les spectateurs étaient ravis et en redemandent.

Pour la prochaine saison, le président de PAC pense pouvoir mettre sur pied une soirée d'information sur le diabète et la diététique avec une équipe médicale de Namur.

Mais avant cela, nous recevrons Nadine et Jean-Pierre Cobut, le 18 novembre, pour un voyage au bout du Népal.

Les organisateurs remercient le ministère de la Région wallonne et Infrasports pour leur soutien.

Une belle escapade

La fédération namuroise de Senior Amitié organisait cette semaine son annuelle " Escapade d'automne " dont le but était cette fois le département de la Somme, en Picardie.

Quatorze Fossis se sont ainsi embarqués jeudi avant l'aube pour cette excursion-découverte du plus grand intérêt. D'abord, passage à Péronne, ville marquée par le frère de saint Feuillen une " rue Saint-Furcy " y existe toujours, entre autres souvenirs. Puis découverte des centaines d'étangs, reliés par des canaux au sein d'une végétation luxuriante : ces anciennes tourbières sont bien sûr le paradis de milliers de pécheurs ; avec aussi des " anguillonnières ", longs bacs de capture des anguilles qui sont une des spécialités culinaires régionales. Après midi, visite de la très belle abbaye de Valloires : dans une simplicité toute cistercienne, l'ensembe architectural donne d'emblée une impression de paix ; son église, modifiée en style baroque, est admirable de dorures et de sculptures dues à un artiste autrichien, Pfaffenhausen, des stalles, lambris sculptés et une remarquable grille ouvragée. Comme le matin pour la visite des étangs, les explications de la guide étaient précis et bien documentés. Les jardins réputés attendaient pour le lendemain une cérémonie officielle de personnalités. Ce fut ensuite l'arrivée à la jolie petite plage de Fort Mahon et l'installation dans un hôtel de classe.

Samedi matin, sous la conduite d'une autre guide aussi aimable qu'érudite, avec souvent une pointe d'humour, le car nous emmena pour une découverte de la baie de Somme : falaises, plages de galets (avec même une exploitation industrielle : ces galets de silex et de grès sont utilisés dans la construction et, concassés, pour divers usages comme abrasifs ou en poudres pour dentifrices), et aussi longs bancs de sable qui se découvrent sur des kilomètres à marée basse : outre d'innombrables oiseaux marins, on y a même vu (de loin) trois phoques veaux-marins. La jolie petite ville de Saint-Valery (avec à l'origine un moine irlandais) présentait ses quais aux bateaux de plaisance, de bien jolies maisons anciennes, à colombages, des ruelles étroites entre maisons de pêcheurs, et un quartier haut, historique, avec les vestiges d'une abbaye romane, des tours d'un château médiéval, des remparts impressionnants et une curieuse église aux murs en damiers alternés de silex et de grès.

L'après-midi fut consacrée à une très instructive visite de " La Maison de l'Oiseau " : dans une ancienne ferme en U, de multiples vitrines en dioramas spectaculaires mettent en valeur, dans leur site naturel, les quelque 350 espèces d'oiseaux de la région, surtout oiseaux marins ; là aussi les explications des guides nous apprirent mille détails curieux ; et en finale, un très beau spectacle de fauconnerie avec faucons, hibous, chouettes, petits aigles du Chili ou des vautours curieux et intelligents..

Rentrés à Fosses à l'heure précise prévue, tous étaient enchantés de cette escapade du plus grand intérêt, les yeux charmés de bien belles choses, et de plus une sortie bien sympathique et conviviale.

Il y a 50ans

Mois d'octobre 1953

- Deux Fossois reçoivent la médaille de bronze du Mérite sportif Valère Winson (balle au tamis) et Hector Gosset (athélisme) ; ces deux sportifs sont fêtés par l'Administration communale le 4 octobre.

- Décès du chanoine Seron (ancien doyen d'Auvelais) et aumônier de l'Hospice Dejaifve depuis 1948.

- L'abattoir de Fosses publie son activité pour le 3° trimestre 1953 avec 327 bêtes abattues, dont : 121 porcs de + de 90 kg, 98 porcs de moins de 90 kg, 44 veaux, 31 génisses, 8 boeufs, 8 moutons, 7 vaches, 7 taureaux, 3 agneaux pour un total de 49.362 kg de viande.

- Les chiffres du chômage à Fosses 19 chômeurs complets et 17 partiels.

- 14 candidats pour la nomination d'agent de police en remplacement d'Omer Beguin, admis à la pension. C'est Emmanuel Drèze qui sera nommé et prendra ses fonctions le 1-1-54

- L'exceptionnelle douceur de la température contribue, en plusieurs endroits signalés dans Le Messager, à la récolte de fraises, de framboises et de fleurs de printemps.

- Au Cinéma Moderne, on présente les films suivants : L'Epée de la vengeance, Le Roi des resquilleurs, Trahison à Budapest, Amour et Cie (G. Guétary), Le Faucon noir, Carmen (Luis Mariano).

BOSSIÈRE - BAMBOIS

2 - 2

Les Gembloutois sont passés tout près de la victoire, malgré les exclusions de Dos Santos et M.Noël.

Bambois met le premier le nez à la fenêtre et, à la 5e, Dumont déflore la marque. Les visités réagissent et à la 35e, Piette remet les pendules à l'heure.

La reprise est placée sous le signe de l'équilibre et à la 85e, les Verts héritent d'un penalty converti par Piette. À l'ultime minute, Daxhelet prive les visités d'un premier succès.

FOSSES - TAMINES

1 - 3

Dans un des matchs au sommet de cette journée, les attaquants de Fosses et de Tamines ont galvaudé de nombreuses occasions en première mitemps. Mais dès l'entame de la seconde période, Ventura a causé de nombreux tracas à la défense adverse, ce qui lui a valu d'obtenir un penalty transformé par Delcommene. Un quart d'heure plus tard, Laurent Liroux augmenta l'avance des visiteurs, imité ensuite par Sambro Tsattis pour porter le score à 0-3. Dans les dernières secondes de jeu, Janssens sauva l'honneur pour Fosses sur penalty.

FAL.AISEMONT - GRAND-LEEZ

1 - 5

Grand-Leez n'a connu aucune difficulté pour s'imposer sur le terrain de Falisolle-Aisemont. L'équipe a été bien aidée par la grande forme de son attaquant Cédric Rigaux qui inscrivit pas moins de quatre buts tandis que Frédéric Simont scora à une reprise. À un quart de la fin, Falisolle-Aisemont réduisit cependant l'écart sur penalty.

Les matches de ce week-end

Samedi 11 octobre

Diablotins, à 11 h

Fosses - Bioul (A et B)

Bambois : bye

Préminimes, à 13 h

Cerfontaine - Bambois

Minimes, à 15 h

Fosses - Saint-Gérard

Dimanche 12 octobre

Cadets, à 10 h 30

Fosses - Biesme

Scolaires, à 10 h 30

Femelmont - Fosses

Provinciale 3 B, à 15 h

Bossière - Bambois

Provinciale 4 B, à 15 h

Fosses - Et. Tamines