N°03    17 janvier 2003

Il y a 100 ans

N° 44 du 2 novembre 1902

TOUSSAINT

- On peut se procurer à la Librairie Maillien-jadoul, successeur Duculot-Roulin à Fosses : couronnes mortuaires, plaques avec inscriptions, bouquets, gerbes, etc. pour l'ornementation des tombes.

SART-SAINT-LAURENT

- Un subside de 73 fr 83 est alloué à la commune du Sart, pour la restauration de la flèche de l'église paroissiale.

N° 47 du 23 novembre 1902

FOSSES

- Dans sa séance du 16 novembre, le Conseil communal a voté, par 8 voix contre 2 la création d'un

poste de commissaire de police. Dans a même séance, il a voté une taxe sur les pianos (!).

FOSSES

- Samedi 29, c'est la Foire Saint-André, la plus fréquentée de toutes les foires. C'est plutôt une fête, aussi l'appelle-t-on « Foire des jeunes gens ». C'est ce jour-là que les pères et mères de famille, parrains et marraines font leurs achats de St-Nicolas. Ceux qui voudront faire des cadeaux utiles s'adresseront de préférence à la librairie Maillien-jadoul, succ. Duculot-Roulin, rue du Curé à Fosses.

L'Almanach du canton de Fosses 1903 sera mis en vente ce jeudi 24 courant au prix de 10 centimes à la Librairie Duculot-Roulin. On demande de bons colporteurs pouvant se faire des journées de 5 fr. et plus.

PATINEURS

- Le Grand-Etang de Bambois est tout à fait gelé. La glace est complètement unie. Déjà aujourd'hui, samedi, bons nombre de patineurs s'y étaient rendus.

La chapelle Saint-Roch

La chapelle aurait été bâtie, suite aux épidémies de peste qui sévirent à Fosses en 1635 et 1636. Elle aurait été bâtie à l'emplacement de ce qui est appelé dans les archives, la ««croix en Leiche », vestige de la croix que saint Feuillen aurait plantée à son arrivée en signe de possession de la vallée de la Biesme ; mais ce fait est contesté aujourd'hui. La peste fit pourtant encore bien des victimes par la suite ; certains écrits relèvent 70 décès de la peste en 1637.

Le quartier Saint-Roch à Fosses a toujours manifesté un grand attachement à sa chapelle. Il n'y a pas si longtemps, la place de la Chapelle était le lieu d'une kermesse populaire fort bien suivie.

Un comité de quartier se constitua en 1984 pour assurer la restauration de la chapelle : plafonnage, boiseries, électricité. Le 9 septembre, deux pompiers audacieux placèrent un nouveau coq au sommet du clocheton et une foule importante assista à l'inauguration de la chapelle restaurée, dotée en outre d'une nouvelle statue de saint Roch.

Saint Roch, originaire de Montpellier, vécut de 1295 à 1337 ; au cours de pèlerinage à Rome, il se distingua par son zèle à soigner les pestiférés et fut atteint lui-même. La légende veut qu'un chien lui apportait chaque jour un pain (car les contagieux étaient condamnés à vivre à l'écart) et léchait ses plaies : c'est pourquoi on le représente avec un chien.

(Extrait de « 77 rues de Fosses »)

Chiffres en hausse pour nos plus de 80 ans

Chaque année, à pareille époque, nous publions la liste des personnes de l'entité ayant atteint 80 ans. De 240 l'an dernier, le total de nos « plus de 80 ans » est passé à 265. Les effets de la première guerre (avec moins de naissances au cours de ces dures années) s'est estompé, mais aussi l'allongement de la moyenne d'âge, les progrès de la médecine, tout cela contribue à une plus longue espérance de vie et surtout à vivre dans un état de forme parfois surprenant (certains octogénaires ont plutôt l'apparence, aujourd'hui, de nos septuagénaires d'antan) et c'est tant mieux.

Rappelons tout de même que lors de notre première publication, en 1983 (voici vingt ans), les + de 80 ans étaient au nombre de 189 pour l'entité. II y a donc un net progrès. Mais curieusement, on était arrivé à265 aussi en 1991, pour retomber à225 en 1999 et même 221 en 2000. Une courbe assez fantaisiste donc, qui s'explique par des périodes de natalités plus ou moins fertiles (était ce lié à la Bourse ?).

Parmi ces 265 personnes, on en dénombre 146 à Fosses (y compris le Home Dejaifve et les trois hameaux : Bambois, Haut-Vent et Névremont), 37 à Vitrival, 29 à Le Roux, 23 à Aisemont, 21 à Sart-Eustache et 9 à Sart-Saint-Laurent.

On remarque aussi qu'il y a 39 nonagénaires (14,7%), mais qui ne sont pas toujours répartis équitablement. Ainsi, Fosses centre + Home Dejaifve + les hameaux, compte 24 nonagénaires, sur 146 personnes (16,4%),

- Sart-Saint-Laurent : 3 sur 9 (33%)

- Le Roux : 4 sur 29 (13,7%)

- Vitrival : 5 sur 37 (13,5%)

- Sart-Eustache : 2 sur 21 (0,9%)

- Aisemont : 1 sur 23 (0,4%)

Une constatation qui n'est pas nouvelle , nos dames s'installent plus volontiers et pour plus longtemps au sein de cette corporation. On compte 90 hommes pour 175 dames, ce qui donne 34% du sexe fort et 66% pour les consœurs. On a tendance à dire que les hommes prennent une plus grande place qu'auparavant chez les plus âgés ; sans doute, mais les statistiques prouvent qu'il n'y a guère de changement. En 1983 la proportion hommes/femmes était de 32% et 68%.

 

Voici les chiffres femmes/hommes par section, au 31-12-2002

Fosses 108 f. 38 h.

Vitrival 25 f. 12 h.

Le Roux 16 f. 13 h.

Aisemont 14 f. 9 h.

Sart-Eustache 8 f. 13 h.

Sart-St-Laurent 4 f. 5 h.

Total 175 f. 90 h.

Il est étonnant de constater qu'à Sart-Eustache et à Sart-St-Laurent, les hommes dépassent les femmes. Les proportions sont assez importantes aussi dans les autres sections

45% d'hommes à Le Roux, 39% à Aisemont, alors qu'elle n'est que de 26% à Fosses. Le sexe fort serait-il bien celui que l'on croit ?

Si nous avons chez nous une quarantaine de nonagénaires, on constate qu'il y a une centenaire qui est venue s'installer à Sart-Eustache (qui ne figurait donc pas sur la liste l'an dernier). Il s'agit de Mme Maria Joiris, qui habite rue du Bas-Sart, à Sart-Eustache, mais dont nous n'avons aucun renseignement à son sujet. Elle a eu 100 ans le 10 décembre dernier.

Par contre, le hameau de Haut-Vent peut s'apprêter à fêter une centenaire. En effet, Madame Emilienne Pouleur, veuve Ernest Lamy, fêtera ses 100 ans, le 15 octobre prochain. Elle est née à Fosses, a toujours habité Haut-Vent, a eu 2 enfants. Elle a eu la douleur de perdre son époux voici juste 50 ans. Nous aurons l'occasion d'en reparler prochainement.

Nous nous limiterons aujourd'hui, à la publication des nonagénaires de l'entité, la suite paraîtra dans le ou les prochains numéros.

FOSSES

99 ans POULEUR Emilienne Rue du Tisserand, Haut-Vent 15-10-1903

95 ans CHERAMY Alice Route de Mettet 26-04-1907

95 ans SONNET Léonie Rue Petite Couture 05-05-1907

94 ans NESKENS Maria Rue de la Plage, Bambois 29-03-1908

93 ans BANNEUX Alberte Home Dejaifve 19-02-1909

93 ans DELBART Alina Rue du Baty, Bambois 11-03-1909

93 ans MAUQUOY Jean Home Dejaifve 23-03-1909

93 ans RIGUELLE Alice Home Dejaifve 16-04-1909

93 ans DEBUISSON Lucienne Home Dejaifve 23-05-1909

92 ans DEFOSSE Camilla Home Dejaifve 26-06-1910

92 ans EVRARD Augusta Home Dejaifve 21-08-1910

92 ans BOCCART Paule Home Dejaifve 06-10-1910

91 ans NOULARD Rosalie Home Dejaifve 29-01-1911

91 ans BRICHARD Julia Home Dejaifve 14-02-1911

91 ans WILMET Flore Rue Grand-Etang, Bambois 26-07-1911

91 ans DEREZE Maria Home Dejaifve 20-12-1911

91 ans COLARD Aurélie Home Dejaifve 18-01-1911

90 ans HAUT Claire Avenue des Combattants 08-03-1912

90 ans LAINE Marie Avenue Albert ter 10-05-1912

90 ans BLAVIER Adeline Avenue Champ Stoné 21-06-1912

90 ans MIGEOT Jules Rue Delmotte 19-07-1912

90 ans MARRANT Gustavine Home Dejaifve 14-09-1912

90 ans GOBERT Charles Home Dejaifve 17-09-1912

90 ans DE VLIEGHERE Camille Rue d'Orbey 14-12-1912

AISEMONT

96 ans PREAT Hermina Rue d'Arsimont 20-11-1906

LE ROUX

91 ans SERVAIS Madeleine Rue Lieutenant-Cotelle 22-07-1911

91 ans FREDERIC Zoé Rue Grande 22-10-1911

90 ans DEBRULLE Ernest Rue Grande 18-02-1912

90 ans CAPELLE Eva Rue de Claminforge 04-11-1912

VITRIVAL

95 ans PASLEAU Eugénie Rue de Falisolle 14-10-1907

91 ans BOURGUIGNCJN Hélène Rue de la Brasserie 06-04-1911

90 ans BASTIN Germaine Rue Bois-des-Mazuis 16-03-1912

90 ans VERVOTTE Edith Rue Leclercq 05-07-1912

90 ans DOUMONT Gabrielle Rue Bois-des-Mazuis 29-09-1912

SART-EUSTACHE

100 ans JOIRIS Maria Rue Bas-Sart 10-12-1902

90 ans FAUCHET Germaine Rue de l'Ermitage 30-10-1912

SART-SAINT-LAURENT

95 ans GOFFAUX Maurice Ferme de Wimbosteck 10-06-1907

93 ans MAENHOUT Marie Rue du Bijard 03-07-1909

91 ans TOUSSAINT Georgina Rue Neuve-Maison 21-10-1911

Une rapide évolution des mœurs !

On se rend difficilement compte de ce que nos mœurs ont rapidement évolué. Ne fût-ce qu'au niveau des jeunes couples qui vivent ensemble avant un éventuel mariage, une chose impensable il y a une trentaine d'année, chez ceux qui avaient reçu une éducation chrétienne surtout, mais chez bien d'autres également. On ne rencontre plus guère de réticence à ce sujet actuellement.

Mais si on se reporte 75 ans en arrière, on comprenait les choses encore bien différemment.

Ainsi cet article paru dans un bulletin paroissial de 1926 sous le titre « Une grave question », au sujet de la mode vestimentaire de l'époque. Nous en extrayons quelques passages

« La modestie du vêtement et de la tenue chez la femme chrétienne est une grave question sur laquelle l'Eglise a son mot à dire, car elle est la gardienne des âmes... / Celles qui offrent un spectacle attristant et déconcertant... Nous voyons ces femmes chrétiennes emboîter le pas derrière le troupeau des femmes méprisables qui sont la lie de la société. Elles s'exposent dans des toilettes les plus immodestes aux yeux de tous les passants ; elles suscitent des pensées condamnables chez beaucoup d'hommes honnêtes... Refuser d'obéir au Pape et aux Evêques est être schismatique. Or, ceux-ci ne cessent de protester contre l'indécence des modes et ne sont pas entendus, quand ils ne sont pas raillés. Sur quel chemin sont ces délinquantes. Ces femmes, bonnes chrétiennes, sont très coupables car elles sont largement éclairées...

En 1926, la mode était pourtant encore largement en-dessous des genoux

 

Poème à ne lire que confortablement assis...

Vous qui venez ici dans une humble posture, De vos flancs alourdis, décharger le fardeau, Veuillez quand vous aurez soulagé la nature Et déposé dans l'urne un si modeste cadeau, Epancher dans l'amphore un courant d'onde pure. Et, sur l'hôtel fumant, placez pour chapiteau Le couvercle arrondi dont l'auguste pointure Au parfum indiscret doit servir de tombeau.

Alfred de Musset (1810-1857)

Poème proposé par un de nos lecteurs

Souper de la Marche Saint-Roch

Le Corps d'Office de la Marche Saint-Roch organise son souper annuel le samedi 25 janvier, à 19 h, à la salle de Mettet (près de l'église).

Au menu

- Apéritif

- Antipasto

- Velouté vert-pré

- Croustillants de scampis au camembert

- Filet pur de porc, moutarde à l'ancienne, choux aux lardons, pommes Macaire

- Alicarnasse au chocolat

Prix : 18 euros (9 euros pour les enfants de 6 à 12 ans)

Réservations, pour le samedi 18 janvier au plus tard, chez

Jean-Claude Mercier, tél. 071-39.00.24 et paiement au cpte de la Marche 732-6480362-37.

Acte de vandalisme

A nouveau, l'Ecole communale de Sart-Eustache a subi des dégradations importantes : Bris de vitres, gouttière arrachée, extincteur vidé dans un local. L'Administration communale a déposé plainte et une enquête est en cours. Espérons qu'elle aboutira et que ces petits vandales, dont certains semblent déjà identifiés, seront lourdement punis.

Etat civil

Mois de décembre 2002

Naissances

Le 4 à Namur: Romain Huret, fils de Michaël et de Carole Schallon, rue de Claminforge 73 à Le Roux.

Le 7 à Namur : Arthur Dubois, fils de Frédéric et de Corinne Mathus, rue de la Station 27 à Aisément.

Le 9 à Sambreville : Lauré Riboux-Shinkel, fille de Frédéric et de Nathalie Vigneron, 23, rue Campagne du Chêne, à Fosses.

Le 9 à Charleroi : Baptiste Baugnée, fils de Bruno et de Isabelle Paulei, rue de la Plage 14, Bambois.

Le 10 à Namur : Pierre Henri, fils de Yves et de Fabienne Tittel, rue de Cocriamont 108, Le Roux.

Le 11 à Sambreville : Simon Chabot, fils de Michel et de Isabelle Tahir, route de St-Gérard 26A, à Bambois.

Le 16 à Montignies-s.-S. : Lise Huart, fille de Patrick et de Dominique Carlier, rue Grande 32, Le Roux.

Le 18 à Sambreville : Océane Doumont, fille de Dominique et de Isabelle Robert, rue Long Try 37, Le Roux.

Le 19 à Charleroi : Lorie Donot, fille de Joël et de Angélique Eyland, rue Grande 27, Le Roux.

Le 19 à Namur : Louise Deheneffe, fille de Quentin et de Elodie Faveaux, place de Sart-St-Laurent 5.

Le 23 à Sambreville : Emilie Buchet, fille de Etienne et de Bénédicte Lebrun, rue Baty-de-l'Espagnole 3, à Bambois.

Le 27 à Charleroi . Clara Rondinone, fille de Antonio et de Pena Gonzales, rue Lt-Cotelle 72, Le Roux.

Le 29 à Montignies-sur-Sambre : Juliette Wyporski, fille de Pascal et de Aurore Fiévez, rue Claminforge 82, à Le Roux.

Le 29 à Namur : Bryan Lagauche, fils de Eric et de Marie-Rose Vandepoortaele, rue St-Roch 11, Fosses.

Publications de mariages

- Geoffrey Anciaux, 20 ans et Kathy Beguin, 22 ans, tous deux domiciliés rue des Zolos 21, à Fosses (mariage le 25 janvier)

- Thierry Poncelet, 34 ans et Aline Doumont, 37 ans, tous deux domiciliés rue Sinton 24, à Fosses (mariage le 4 janvier).

- Pascal Berger, 38 ans, rue de Névremont 29 et Christelle Gilson, 26 ans, rue de Névremont 13 (mariage le 1er février).

Mariages

- Johan Dalla-Bona, 27 ans, de Mons et Francesca Dal Zovo , 26 ans, rue Génicot 9, à Sart-Eustache (le mariage a eu lieu le 21 décembre).

- Samuel Collet, 24 ans, camping Les Viviers 2 à Fosses et Bouchra Chahlal, 24 ans (Maroc). Le mariage a eu lieu le 23 décembre.

Décès

Le 6 au Home Dejaifve : Clément Feron, époux de Huguette Roucou, né le 9 mars 1939, d'Arsimont.

Le 8 à son domicile, rue Cocriamont à Le Roux : Oswald Foriez, divorcé de Alice Carlier, époux de Germaine Dave, né le 31 décembre 1915.

Le 9 au Home Dejaifve : Paule Michaux, veuve de Victor Genot, née le 17 février 1918, de Tamines.

Le 13 au Home Dejaifve : René Aubin, époux de Marie Finoulst, né le 27 mars 1927, de Saint-Servais.

Le 19 à son domicile, avenue Champ Stoné à Fosses : Francine Petit, div. de Marc Piéfort, épouse de Philippe Lorand, née le 3 mai 1950.

Le 22 au Home Dejaifve : Henry Gobert, époux de Germaine Hanoulle, né le 7 mai 19?5, de Jemeppe-s -S.

Le 26 au Home Dejaifve : Francis Jacquet, célibataire, né le 19 avril 1947, de Yvoir.

Le 28 au Home Dejaifve : Emilie Lemière, veuve de Georges Godfroid, née le 2 octobre 1920, rue Neuve à Haut-Vent.

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Ça change trop vite !

L'année nouvelle est arrivée sans bruit, tout bêtement le 1er janvier. Il n'y a à cela rien de particulier, si ce n'est que les années filent, que tout change à un rythme effréné et que, comme beaucoup qui n'osent le dire, je ne m'y retrouve plus. Tenez, l'autre four, ma femme me dit : « Ecoute, je veux bien te faire une concession, coupons la poire en deux, je reconnaîtrai que j'ai tort, et toi, tu reconnaîtras que j'ai raison » ! Eh, oui. Notre curé est plus futé, il garde encore le cap. Je l'ai entendu dans son dernier sermon : « Mes bien chers Frères, vous ne vous apercevez pas que, sans vous en apercevoir, vous prenez la route du péché ». Ça, c'est bien dit ! Tout change, même notre façon de communiquer. Où sont les Molière, les Rostand et tant d'autres, amoureux de belles phrases et qui recherchaient le mot juste ?

De nos jours, pour communiquer à bon marché?) via le GSM, on s'envoie des S MS, messages presque codés dans une orthographe approximative et le plus souvent phonétique. En mémoire d'un passé révolu, je ne peux résister au plaisir de vous livrer cette triste complainte.

J'eus, jadis, une folle maîtresse, très forte sur les subjonctifs ; comme le sort voulut que nos amours se brisassent, il fallut que je composasse cette romance pour que mes larmes se séchassent et que mes sanglots s'étouffassent. De mes caresses vous rougîtes, puis ensuite vous les subîtes. Pourquoi faut-il que notre passion, à présent nous ricanassions ? Tout d'abord vous m'idolâtrâtes, puis avec un autre vous me trompâtes. Je n'aurais jamais cru que vous le pussiez et que mon rival vous l'aimassiez. Il fallait que je vous écrivisse, ou que chaque jour je vous visse, pour que vous me soupirassiez des mots dont vous me baptisiez, pour que nous nous adorassions et puis que nous nous dégoûtassions. Sans que jamais je marchandasse, il fallait que le roucoulasse les vœux que vous m'incarnassiez et que vous accumulassiez. En échange de vos chevaux que vous m'offrîtes, c'est avec joie que vous me prîtes les mèches que vous désirassiez car, plein d'amour, Je voulus bien que vous m'éméchiez. Vous ne m'aimiez plus et il fallait que j'eusse bien des forces pour que je vous pusse reprendre mon cœur sans que vous- me l'abîmassiez. Combien de cruautés vous eûtes, que de noirs projets vous conçûtes pour que vous m'ensorcelassiez et que vous me poignardassiez. Il fallut que je vous oubliasse, car votre nom trop m'écervelât pour que jamais je le répétasse.

Keskidi

Pensée de la semaine

C'est lorsque le public est froid qu'une pièce de théâtre devient un four.

 

La presse... revue

par Zorro

- Samedi : « Il est temps de refaire de la politique sérieusement » avoue une présidente de parti à quelques mois des prochaines élections. A ce rythme, le citoyen comprendra qu'ils se fichent de lui, et depuis toujours.

- Dimanche : « Rendre les riches dépensiers » - Toute une philosophie économique. Y en a même qui disent que les pauvres seront moins pauvres quand les riches dépenseront plus...

- Lundi : « Trucs et astuces pour affronter le froid » - 1. Eviter les camps de nudistes 2. Se blottir contre un radiateur chaud 3. Vivre dans un pays chaud...

- Mardi : « Le froid n'arrête pas les Namurois » - Et quand ils sont dedans, ils y sont pour longtemps...

- Mercredi : « J'aime encore ce maillot... » - ...a-t-il déclaré aux gendarmes de Bredene venus l'arrêter pour uniforme non conforme...

- Jeudi : « La démocratie participative passe par les commissions »... données aux politiciens et qui seront interdites après les prochaines élections, c'est du moins ce qu'ils déclarent unanimement...

- Vendredi : « Cherche partenaire sans préjugé... » - pour former coalition gouvernementale. Le détecteur de mensonge sera débranché lors de la procédure de recrutement...

Dîner paroissial

Le dîner paroissial aura lieu ce dimanche 19 janvier, à partir de 12 h, en la salle du Collège Saint-André.

Au menu

- Pâté de gibier et ses garnitures

-Coursier agile, sauce chasseur, pores aux airelles et pommes croquettes

- Dessert Prix: 18 euros du 10 euros pour les enfants.

Vous pouvez vous inscrire de toute urgence en téléphonant au n° 07171.43.95.

Vous pouvez aussi aider la paroisse, en cas d'empêchement, en versant un don au cpte 068-2128892-60 des oeuvres paroissiales de Fosses.

Concours de décorations de Noël

Le concours de décorations de Noël, organisé par le Syndicat d'Initiative, a dévoilé ses gagnants qui sont 1. Christian Carpentier, rue du Grand-Etang 16, à Bambois

2. Nicole Bauthière, rue Ste-Brigide 6, à Fosses

3. Jean-Luc Nicolay, Campagne du Chêne 37, à Fosses.

Les trois gagnants sont invités à participer à une petite réception de remise de prix, le dimanche 19 janvier, à11 h, dans les locaux de la Maison de la Culture et du Tourisme, 12, place du Marché à Fosses.

Appel urgent

La Saint-Vincent de Paul de Fosses recherche d'urgence un divan-lit. On peut téléphoner au 071-71.21.78 (Mme Debuisson). Merci d'avance.

Accrochage

Lundi dernier, vers 19 heures, un accident a eu lieu sur l'ancienne route de Mettet, et qui aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves sans le bon réflexe d'un conducteur. Une Renault Clio, venant de la direction de Sambreville se dirigeait vers Mettet ; Elle entreprit une manœuvre de dépassement de deux camions, une longue manœuvre à la suite de laquelle la conductrice fut surprise par le retour à deux bandes et se trouva face à une voiture Nissan conduite par M. Raymond Collard, de Pontaury. Ce dernier évita la voiture qui venait vers elle en braquant fortement à droite de la chaussée, évitant ainsi la collision frontale. L'accrochage des deux véhicules fut cependant immanquable, la Renault percutant l'arrière de l'autre véhicule et termina sa course dans un champ en contrebas. Légèrement blessée, la conductrice fut emmenée en milieu hospitalier.

Aux amateurs de chants

Depuis une dizaine d'années s'est formé dans notre commune un chœur à 4 voix mixtes : Bebrone Cantores. Cette chorale ouverte à tous recrute de nouveaux membres et cela dès l'âge de 10 ans. Les répétitions se déroulent tous les mercredis à 19 h 30 à la salle L'Orbey, à Fosses. Le répertoire est très varié et la bonne humeur toujours présente.

Par contre, si vous désirez apporter votre voix et embellir les services religieux de la paroisse Saint-Feuillen, les répétitions se déroulent à la collégiale le dimanche à 10 h, avant la messe de 11 h. Merci d'avance de votre participation.

Pour plus de renseignements, contactez Marc Buchet, le chef de chœur au 071-71.16.04.

A la bibliothèque

On nous signale quelques changements d'horaire à la bibliothèque communale, installée 7b, rue de l'Ecole Moyenne (tél. 071-71.30.22)

- Lundi : fermé

-Mardi : de 8h 30 à 11 h30

-Mercredi : de 9h à 11h 30 et de13h à 18h.

- Jeudi : fermé

- Vendredi : de 13 h à 19 h.

- Samedi : de 9 h à 13 h.

Coupure d'eau

Au cours de cette semaine, des coupures d'eau importantes ont été constatées à Fosses centre, Bambois et Haut-Vent. Celles-ci sont dues au gel prononcé. Il appartient, contrairement aux informations données par certains ouvriers de l'INASEP, au distributeur d'eau à prévenir l'Administration communale et les riverains concernés.

C'est donc à l'INASEP à remplir sa mission. Une lettre de rappel sera envoyée dans ce sens à la direction de cette entreprise.

Le Bourgmestre

En fuite

Dans la nuit du 10 au 11 janvier, un camion a arraché une partie du auvent de la Station Eco, route de Tamines à Aisemont et a poursuivi sa route. Plainte a été déposée.

Fost-Plus

Prochains ramassages des papiers et cartons : le mardi 21 janvier pour les sections de Sart-St-Laurent, Fosses et Bambois ; le jeudi 23 pour les autres sections.

Prochain ramassage des PMC (sacs bleus) : le mercredi 22 janvier, pour toutes les sections de l'entité.

Conseil communal

Le prochain Conseil communal aura lieu ce jeudi 16 janvier, à 19 h 30, avec un ordre du jour assez restreint, ne comportant que 11 points, un Conseil axé surtout sur la reconnaissance en Centre culturel de l'actuel CECO et également

- aliénation, de gré à gré d'une parcelle communale sise rue du Grand-Etang ;

- aliénation en vente publique d'une parcelle communale sise rue de la Spinette à Vitrival ;

- demande de reconnaissance comme calamité publique de certains faits dommageables lors de récentes pluies abondantes;

- à huis clos : désignation d'un conseiller d'administration à l'ALE, suite à la démission de M. Ph. Mullier.

St-Vincent de Paul

Afin que nous puissions mener notre oeuvre à bien, nous avons besoin de vous. Voici notre n° de compte local 088-2191652-29.

Cependant, si vous souhaitez une déductibilité fiscale, le compte à créditer est : 310-0359339-40

Société Saint-Vincent de Paul

avenue Rogier 45, 1030 Bruxelles En communication, mentionnez alors « Pour la Conférence de Fosses-laVille, attest. fiscale souhaitée ».

Les membres de la St-Vincent de Paul de Fosses

Accident

Mercredi, vers 16 h 30, un accident s'est produit route de Tamines à Aisemont, à la sortie de la RN 98. M. Burton, de St-Gérard débouchait de cette route à 4 bandes et s'engagea sur la route de Tamines, près de la Station Eco. A ce moment arrivait en voiture M. Lambien, rue Rivaustrée à Névremont. L'accident n'a heureusement fait que des dégâts matériels.

Et pourquoi pas une

« Lettre à Saddam Hussein » ?

De passage à Bruxelles le 10 décembre dernier, Bernard Kouchner, ancien ministre, fondateur de « Médecins sans Frontières », ardent défenseur des Droits de l'Homme, n'y va pas de main morte : « Saddam Hussein est un criminel majeur : il a tué un tellement grand nombre de ses concitoyens, il a testé des armes chimiques en faisant des dizaines de milliers de morts chez les Kurdes irakiens. Il a fait assassiner ses deux beaux-fils, ainsi que plusieurs dizaines de membres de la famille de l'ayatollah Hakim, qui avait osé s'opposer à lui. J'étais récemment en Irak et je peux vous dire que le nettoyage ethnique se poursuit. Les crimes de Saddam Hussein sont tels qu'il mériterait d'être traduit sur-le-champ devant un tribunal international, comme Milosevic ! » Et que pense Kouchner de Georges W. Bush et de son projet d'envahir l'Irak ? Réponse : « Il faut aller chercher Hussein. Et pour y arriver, il n'y a pas d'autre moyen que la guerre On ne peut pas, par lâcheté, laisser se commettre des génocides. Il n'est plus possible de rester inactif. Il faut intervenir. » Je rappelle que ces propos sont tenus par Bernard Kouchner et pas par Colin Powell. Et le Médecin sans Frontières d'ajouter : « Quand j'entends dans la rue, crier « Plutôt Saddam que Bush », je frémis !

A rapprocher de l'intervention musclée de Louis Michel au JT du 3 janvier : « Ecolo commet une erreur en envoyant aux Irakiens un signal leur disant que tout compte fait quoi qu'ils fassent, on en bougera pas. C'est ridicule, ce n'est pas comme ça qu'on fait de la diplomatie ».

Il y a 6 semaines, Le Messager a publié en première page une « Lettre à Georges Bush ». En fait, celle-ci était rédigée par le Cardinal de Boston Bernard Law et diffusée sur Internet. Le Cardinal qui, depuis, a remis sa démission au Pape pour une affaire de protection de prêtres pédophiles ; ne pourrait-il, pour se racheter, rédiger une petite lettre à Saddam ?

Daniel PIET

Poète en herbe

Nous recevons d'un lecteur, avec souhait de le voir publier, ce poème qu'il a reçu d'un ex-Fossois, devenu Auvelois.

Hymne au Père Noël

Tu es vraiment une ordure,

J'n'ai pas reçu ma commande

Plus qu'un désir si nature,

Un besoin, plus qu'une demande.

Oui, une envie nécessite

Pas une rêverie d'espoir

Qu'enfin l'amour ressuscite

Et qu'on fouette les chats noirs.

Bien que j'n'ai pas un atome,

Une ombre de méchanceté,

Mais si tu n'es qu'un fantôme

J' m'en vais te persécuter.

Je garderai ton image

dans le fond de mon secret.

Et je n'aurai plus qu'n gage,

pour toujours rester discret.

Alors j'dirai à tout le monde

Que j'ai vu ta barbe blanche.

Et la terre restera ronde

J'me fais passer pour un ange

GOSSET Laurent

Qwè-ce qui n' va nin ?

On nos-è stitche tot l' timps . Comme le dit Julos Beaucame : « Les soldats morts pour Napoléon disent m... à leur empereur qui, bien que mort, a gardé un service de presse bien organisé » !

Comment peut-on estimer ce tyran ventripotent qui, occupant notre pays, a mobilisé 160.000 jeunes Belges pour aller se battre pour l'occupant un peu partout, d'où 50.000 ne sont pas revenus. Certains avaient réussi à se terrer dans les bois, avaient eu le courage de s'amputer ou avaient conclu des mariages blancs avec des veuves de 60, 70 ans et même plus ! (voir l'Histoire de Cerfontaine sous la botte française, d'André Lepinne. Que venait-il faire en 1815 avec une armée et des kollabos, comme ceux qui accompagnaient les troupes de Von Rundstedt lors de son offensive des Ardennes fin 44 ? Degrelle était là, avec des soldats qui parlaient wallon !

Quelle déviation de certains esprits qui rappellent, ou même célèbrent l'entrée de ses troupes en Belgique et sa dernière victoire !

Va-t-on bientôt ériger un monument à l'endroit où les premiers SS de Von Rundstedt ont franchi notre frontière ?

Tous ces envahisseurs n'avaient qu'un but : nous dominer ! Qu'ils soient maudits à jamais !

R.A.A. VIROUX

Le rapport sur l'administration de la ville en 2002

(suite) Le C.P.A.S. Président Guy Henin, rue de l'Ecole Moyenne, Fosses

Membres Daniel Populaire, r. G. Pieters, Sart-St-Laur. Dany Fremy, rue Neuve, Fosses Alain Lenoir, rue des Quartiers, Vitrival Gérard Sarto, place de Sart-Saint-Laurent Françoise Bertrand, rue du Baty, Bambois Chantal Demil, rue de l'Ermitage, Sart-Eust. Marie-Jeanne Burton, rue du Baty, Bambois Laurence Parent, rue Grande, Le Roux.

Secrétaire

Claudine Dussenne, r. Mauditienne, Floreffe.

Personnel administratif

Dussenne Claudine, secrétaire (temps plein) Joël Lemmens, receveur (1/4 temps) Sylviane Berthélemy, employée (0,90) Thierry Becquevort, commis (1/2) Erika Poncelet, employée (temps plein) Elian Debacker, ouvr. (deux 1/2) Stéphanie Lambot, ouvrière (1/2)

Service social

Katy Brasseur, ass. soc. (0,50) Manuella Caruso, ass. soc. (pause carrière) Carmen Leal Iglesias, ass. soc. (0,80) Mélanie Maricq, ass. soc. (0,50 rempl.) Danielle Martin, ass. soc. (0,50) Martine Ville, ass. soc. (0,50) Martine Albert, méd. de dettes (temps plein)

Personnel ouvrier

Denis Bigare, TP jusqu'au 15-9-2003) Igot Jean-Noël, TP jusqu'au 15-3-2004 Lucia Mastrocinque, TP jusqu'au 23-12-2003 M.-Rose Peeraerts, TP (fin contrat 14-11-02)

Intervention communale pour le budget 2002 : 823.067,16 euros.

Serv. état civil, population

- Entrées: 698

- par naissance :122

- établ. dans la Commune: 576

- Sorties : 584

- par décès : 88

- parti dans une autre comm. : 466

- radiation d'office : 30

- Population au 31-121-01 : 8.937 hab.

- Mariages : 37

- Divorces : 19

-Adoption 1

- Reconnaissances : 27

-Nationalité 4.

- Cartes d'identité délivrées : 1.143 + 306 (enfants).

Nationalités : 8.689 Belges

Autres nationalités à Fosses

149 Italiens 47 Français 3 Espagnols 6 Allemands 4 Grecs 4 Luxembourgeois

3 Hongrois 2 Roumains 2 Polonais 2 Turcs 2 Chinois 2 Congolais

1 Néerlandais 1 Anglais 1 Autrichien 1 Sénégalais 1 Marocain 1 Slovaque

1 Russe 1 orig. Hongroise

Pyramide des âges

Masc. Fém. Total

de 0 à 10 ans 638 570 1208

de 11 à 20 ans 586 554 1140

de 21 à 30 ans 544 531 1075

de 31 à 40 ans 692 679 1371

de 41 à 50 ans 696 675 1371

de 51 à 60 ans 596 524 1120

de 61 à 70 ans 373 389 762

de 71 à 80 ans 278 372 650

de 81 à 90 ans 73 143 216

de 91 ans et + 2 22 24

4.478 4.459 8.937

Permis conduire, passeports

Nombre de passeports : 425

nouvelles délivrances: 199

prorogations : 95

Permis de conduire : 425

Attestations d'abattage : 41

Certif. bonne vie et mœurs :1.116

Changeur. adresse : 183

Bulletins condamnation : 216

Casiers judic. entrants : 427

Casiers judiciaires sortants : 499

Bulletins de renseignements : 309

Documents divers : 219

Théâtre wallon

On nous demande d'annoncer une comédie gaie, qui sera interprétée le dimanche 26 janvier, à 15 h, à la salle communale des Fêtes, rue Piret à Floreffe. Au programme : « Madame Zidor » par la troupe Aimé Courtois.

Cette comédie en 3 actes, de Louis Noël, sera interprétée par Charles Fourny, Henri Rase, Line France, Sophie Daphné, Myriam Sprumont, Line Tassin, Gilberte Doumont, Jean Boulanger, Nicolas Moreaux...

Prix d'entrée en prévente : 6 euros.

Réservation : Administration communale de Floreffe

(081-44.71.15 uniquement l'après-midi).