N°21   23 mai 2003

A nos correspondants

En raison de la fête de l'Ascension du jeudi 29 mai, nous devons avancer d'un jour la sortie de notre journal qui doit être déposé la veille (mercredi) à la Poste, afin d'assurer la distribution aux abonnés le vendredi.

Nous demandons donc à nos correspondants d'en tenir compte et de nous faire parvenir leur texte pour le mardi 27 (18 h au plus tard)

Elections : Ecolo ça casse...

Comme partout, les Verts ont perdu des plumes dans la circonscription de Namur.

Débâcle pour Philippe Defeyt qui perd le seul siège Ecolo. Dans le canton de Namur, fief historique de ce parti, les Verts perdent 12% des voix ! La fin des illusions : les tergiversations, Francorchamps, l'abandon du nucléaire ont coûté cher aux néophytes.

En 1999, les Ecolos avaient pris ce siège au PSC. Ce dernier n'a pas réussi à le récupérer. L'ex-PSC se tasse (- 0,83%). La liste emmenée par Richard Fourneaux perd 3,12% ; même le mayeur de Dinant est en dessous des 23.000 voix qu'il avait engrangées en 1999.

C'est le MR et le PS qui sont les grands bénéficiaires. François Belot (MR) casse la baraque dans le canton de Rochefort et le PS enlève un 3e siège de député pour Valérie Deom, de Jambes.

Le PS fait un bond de 3% ; le MR de 3%.

L'étoile montante du PS, Jean-Charles Luperto, de Sambreville, réalise plus de 16.000 voix en étant Premier suppléant. S'il avait été effectif, il était élu direct. Ce n'est sans doute que partie remise car, si comme on le dit, Claude Eerdekens devient ministre fédéral dans quelques semaines, Luperto sera député. Avant de « monter » au gouvernement wallon l'an prochain ?

Enfin, on parle beaucoup (trop) de la montée du FN. A Namur, l'extrême droite atteint 5,2% contre 6,9% en 1999.

Pour terminer, un détail piquant : le marqueur de goals Marc Wilmots (qui déclare à Vers l'Avenir « ne rien connaître en politique »), va chercher 97.000 voix, tandis que le professeur de droit constitutionnel Francis Delpérée plafonne à 55.000 voix !

A quand Adamo tête de liste ?

Daniel PIET

Province de Namur

Résultats complets

Voix % Elus

PS 94.634 33,5 3

MR 79.600 28,2 2

CDH 51.685 18,3 1

Ecolo 24.302 8,6 0

FN 14.799 5,2 0

Résultats du Royaume

à la Chambre (francophone

% Elus

PS 13,03 25 (+6)

MR 11,39 24 (+6)

CDH 5,47 8 (-2)

Ecolo 3,06 4 (-7)

FN 1,98 1 (=)

LE VERDI CT DU PAYS

Le gros mouvement de ces élections a été le laminage d'Ecolo et le naufrage d'Agalev. En 1999, grâce à l'effet dioxine et autres scandales, avec un programme dynamique, jeune, alléchant, les Verts avaient fait un bond aussi spectaculaire que les pertes de cette fois. Ils paient ainsi des erreurs de leur participation au gouvernement, des incohérences, des hésitations, des volte-face (Magda Alvoet notamment) ; ils ont perdu ainsi, par trop de gaffes, le bénéfice du vent de fraîcheur qu'ils voulaient apporter : on pense à Francorchamps, aux vols sur Bruxelles, et à leur politique trop fondamentaliste en faveur des homosexuels, du cannabis, leur position contre la royauté.

Au P.S., où c'est la toute grande joie (bien que le parti soit encore loin de son score record de 1987 : 42,1 %), on peut dire qu’Elio Di Rupo a eu le nez fin : en annonçant son "pôle des gauches" avec Ecolo, il était sûr de gagner à chaque coup : si Ecolo restait stable, il avait là un partenaire de poids pour la gauche ; si Ecolo perdait (et c'est le cas), il récupère la majorité de ce déficit puisque l'électeur déçu se tournait ou revenait vers le P.S. Il a été aussi très adroit dans sa médiatisation, le sérieux de sa campagne électorale et son appel vers les jeunes.

Du côté flamand, il ne faut pas s'étonner du bond du SPA (+ 10 %) puisqu'il était en cartel avec Spirit, ex-Volks Unie éclatée : deux partis font évidemment mieux ensemble.

Ce progrès de la gauche s'explique aussi par la situation économique et sociale : en début de législature, le Ministre des Finances avait promis des milliards à distribuer ; et il a lancé une réforme fiscale qui a surtout profité aux gros revenus. Mais la situation générale s'est dégradée et il s'est avéré qu'on avait beaucoup moins que prévu à distribuer ! Pour la classe travailleuse, après les difficultés de la sidérurgie liégeoise, de la FN et d'autres, la priorité était l'emploi : même effet que la dioxine pour Ecolo en 99 et les grosses difficultés du PS (Agusta et autres scandales(. Les progrès du P.S. à Seraing (50 %) et dans la région, comme en Hainaut, en sont le signe clair et patent.

Le M.R. est bien sûr heureux aussi de son résultat : c'est la 3e élection consécutive où il est en hausse, même si elle n'atteint pas celle du P.S. Là aussi on a "bien joué" : après avoir raccolé le FDF et le MCC de Gérard Deprez, le parti avait pas mal d'atouts dans ce gouvernement qui, dans l'ensemble, a bien travaillé. Et un "effet Wilmots", ça compte !

La C.D.H. de Joëlle Milquet (qui fait tout de même le 3e score francophone au Sénat) reprend sa 3e place en

Wallonie avec des gains ici et des pertes ailleurs (un peu plus sans doute/. Mais malgré une nouvelle dissidence (des "fondamentalistes" du C.D.F.), l'ex-PSC est loin d'être mort comme certains l'avaient 'prédit". Par contre, en Flandre, le C.D. &V. est loin de réaliser ses espérances de redevenir le premier parti. Tous deux doivent continuer leur renouveau.

Reste un point noir (c'est le cas de le dire) : le progrès du Front National. Surtout si on tient compte du succès du Vlaams Blok, l'extrême droite belge prend une place qui devient inquiétante. A qui la faute ? Depuis le temps qu'on parle de la nécessité d'une meilleure justice (faillite totale de Marc Verwilghen), de plus de sécurité (échec de la réforme des Polices de proximité), de complications administratives, il était fatal que la population marque son mécontentement. Vers des idées extrémistes, hélas. Et pas seulement contre les étrangers : ils veulent aussi mettre fin à l'Etat belge.

Et maintenant ?

Il est clair que le prochain gouvernement sera rouge-bleu. Les électeurs ont plébiscité les deux formations: à elles de jouer. Elles ont une majorité suffisante pour gouverner à quatre plutôt qu'à six. Il y a peu, on aurait dit que c'était là "une alliance contre nature", mêler l'eau et le feu. Mais de nos jours, et surtout après ces quatre dernières années, on a vu un P.S. devenir plus libéral (même si Elio, les derniers jours, assénait une "radicalisation" à gauche) et un M.R. se pencher vers le social. Au point que certains, de part et d'autre, se sont sentis trahis et ont formé une dissidence. Il leur reste surtout à tirer la leçon du progrès de l'extrême droite.

Mais qui va diriger?

En principe, c'est simple puisqu'ils gagnent tous les deux. Mais en Belgique, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ils sont à égalité, "c'est là qu'est l'os" (disait Bourvil dans la Grande Vadrouille)

Louis Michel a plus de voix que Di Rupo, mais en Flandre le SP Stevaert en a plus que le libéral Verhofstadt; le M.R. a 49 députés, le P.S. 48, mais le P.S. a plus de sénateurs (13) que le MR / 12). Match nul ! "I baure", comme on dit en wallon.

Le Roi va devoir départager : il lui reste au moins cette prérogative. Après, ce sera aux grands manitous des deux partis à s'arranger pour former un gouvernement "équilibré". Et pas de doute, après cela, ils s'entendront comme larrons en foire...

Pourvu que ce soit au bénéfice réel de la population...

J. R.

Fost-Plus

Le mardi 27 mai aura lieu le ramassage des papiers et cartons pour les sections de Fosses, Haut-vent, Bambois et Sari-Saint-Laurent.

Le prochain ramassage des sacs bleus aura lieu le mercredi 28 mai, pour toutes les sections de l'entité.

Cyclomotoriste blessé

Samedi, vers 11 h 45, Cédric Eloy, 21 ans, habitant Fosses, a été heurté par une voiture, à l'embranchement de la rue d'Orbey et de la rue des Tanneries. Blessé, il a été conduit et hospitalisé à la clinique Reine Fabiola à Auvelais.

Figurines

Le groupement « Le Sapeur belge », dont le siège est à Fosses et le délégué Jean-Luc Georges, annoncent le prochain championnat de Wallonie de figurines historiques.

Faut-il rappeler qu'il s'agit de véritables sculptures miniatures, où le soucis du détail historique compte autant que la mise en scène.

L'exposition-concours se tiendra en la salle de l'Orbey, les samedi 24 et dimanche 25 mai, de 10 à 18 heures.

Détente

Il reste encore quelques places pour le voyage paroissial du 22 au 29 juin.

Destinations : Bourgogne, La Salette, Cannes, Monaco, St-Tropez, Gorges du Verdon, Abbaye du Thoronet, Aix-en-Provence, Salon de Provence.

Renseignements chez M. le Doyen ' 071-71.12.11.

 

A voir au S.I.

Comme chaque mois, les deux pièces d'exposition du Syndicat d'Initiative sont réservées à un artiste de la région. En ce mois de mai, il s'agit de Gilbert Remy, originaire de Mettet où il est né en 1932. Il a travaillé aux usines Sambre et Moselle à Couillet et, à 21 ans, découvre la peinture à l'huile. Il cherche et s'essaie à cette technique. En 1961, il s'inscrit à l'Atelier de Châtelet avec pour maîtres Henri Poppe et Hector Chavepeyer. Il réalise pas mal de tableaux et expose à Châtelet, Charleroi, Presles, Walcourt, et le voici à Fosses.

De splendides tableaux à l'huile d'une " patte " précise : paysages surtout, nombreux et variés, dégageant équilibre et sérénité.

Et puis, il vire vers une sorte de surréalisme : dans la 2e pièce on est surpris de ces couleurs vives, ces formes géométriques et suggestives de sujets à découvrir.

Mais toujours on retrouve ce talent sûr, ce pinceau parfaitement maîtrisé dans une grande variété.

A voir donc au S.I., tous les jours de 9 à 16 heures en semaine, de 10 à 17 heures le week-end, jusqu'au 29 mai.

Conseil communal

La prochaine réunion du Conseil communal aura lieu le jeudi 22 mai, à 19 h 30, à l'Hôtel de Ville. Voici les principaux points de l'ordre du jour - CPAS : compte 2002

- Comptes rendus des assemblées des différents organismes dans lesquels la commune participe : Smap, Inasep, Aiti, Idefin, ideg, Inatel.

- Travaux de réfection, rue de l'Ermitage à Sart-Eustache.

- A huis clos : nomination d'une institutrice primaire (24 périodes/sem.) emplois vacants pour 2003-2004 ; mise en disponibilité d'une institutrice primaire (convenance personnelle) et d'une institutrice maternelle (maladie).

Le centenaire du Cercle horticole

Après sa manifestation du samedi 17 mai « L'Eté au Jardin », qui marquait le centenaire du Cercle horticole fossois et au cours de laquelle le jardinage et le thème des fleurs furent mis en valeur dans toutes leurs particularités, le Cercle horticole de Fosses, qui a acquis sa qualification de « royale », inaugurera et bénira son nouveau drapeau ce dimanche 25 mai, au cours d'une messe suivie d'une réception officielle. En voici le programme

11 h : collégiale de Fosses : grand-messe à l'intention des membres défunts et bénédiction du drapeau.

12 h : Réception en l'honneur du Jubilé, à l'Hôtel de Ville, offerte par l'Administration communale.

13 h : Dîner du Jubilé, au restaurant « Il San Daniele », route de Tamines à Fosses.

Nous donnerons, dans notre prochaine édition, plus de détails sur ces journées organisées par un des plus vieux cercle de notre ville.

Décès

Nous avons appris le décès de l'ancien commandant des pompiers de Fosses, Jules Durant. Il est décédé le mercredi 14 mai, à l'âge de 81 ans. Entré à la commune de Fosses comme mécanicien, il entra chez les pompiers et fut nommé commandant quelques années plus tard ; il fonctionna de 1960 à 1984 et quitta notre ville en 1984 lorsqu'il prit sa pension, pour habiter à Resteigne (dans les Ardennes).

A Fosses, il habita avec son épouse, rue des Remparts (en face du Mestdagh) et ils ont eu deux filles.

Fête du Point d'Arrêt

Jeudi 29 mai (Ascension)

11.00 Dépôt de fleurs au monument

11.30 Apéritif offert à tous, au chapiteau - Réception de M. et Mme Jules Deproot-Ransquin (noces de diamant). - Hommage à la doyenne d'âge Mme Alina Delbart (94 ans).

15.30 Grand Show transformiste avec Dany Boa.

18.00 Election de « Mister Bambois »

(inscription des candidats avant le lundi 26 mai au '07171.24.15).

20.30 Concert country avec le groupe « Deep Thunders ».

Vendredi 30 mai

14.00 Dépôt de fleurs au cimetière en souvenir de tous les défunts.

14.30 Visite à nos plus de 70 ans, malades et handicapés et remise de cadeaux.

15.00 Luttes de balle pelote amateurs entre les équipes

Fer à Cheval - Point d'Arrêt (jeunes) Saint-Gérard - Point d'Arrêt (Ciney)

20.00 Concert du groupe « Beverly Pils » et son chanteur Gwenny.

21.00 Bal des années 80, animé par Euro-Sound.

Samedi 31 mai

11.30 Visite à nos jubilaires, pour les noces d'or M. et Mme Jules Colette-Remy 13.30 Sortie du corps d'office de la Marche Sint-Biètrumé de Bambois (départ du chapiteau)

14.00 Luttes de balle pelote (consolation et finale)

15.30 Spectacle pour les enfants avec le clown « Vitamine » (après le spectacle : distribution de cartes de carousel à tous les enfants).

20.00 Remise des prix aux équipes de balle pelote

21.00 Bal des Jeunes (animation Euro Sound et DJ David (OMG Production).

Dimanche 1er juin

12.00 Barbecue (crudités + dessert) -apéritif offert par le comité. Participation : 12 euros (enfants de moins de 12 ans : 6 euros).

- Réservations avant le mercr. 28 mai au ' 071-71.24.15, ou' 071-71.31.20.

15.00 Spectacle de chansons et d'imitation avec « Jean-Pierre et sa troupe ».

20.30 Spectacle de variétés, avec Pino et Paola Santoro.

22.00 Bal de clôture, animation Euro-Sound.

00.30 Brûlage de l'affiche.

Toutes les entrées sont gratuites

Fin des bals à 2 h du matin

Sécurité assurée.

Tombola express durant la fête.

Où sont passés nos cabarets d'antan ?

Dans notre dernier numéro d'avril, nous parlions de la disparition de la plupart des cafés à Fosses et nous avions fait un court relevé de ceux qui existaient il y a une cinquantaine d'années, le long de la traversée de Fosses, des Trois-Bras à Saint-Roch.

Un lecteur nous précise que le café tenu, à Saint-Roch, n'était pas celui de Fred Titi, mais d'Adelin Eugène.

Et il cite les cafés du centre de Fosses, dont il se souvient

- Café de la Gare (en face de la Gare, act. Vve Jules Goffaux)

- Café Dinsart (route de Bambois)

- Café Camus (a côté de ce dernier)

- Café-Hôtel du Parc (anc. Demoulin, rue Franceschini)

- Café Far-West (act. La Bonbonnière)

- Café Lucien Molle (rue du Postil)

- Café Eug. Massinon (également coiffeur, bas de la rue du Postil)

- Café Al Goyète (Andrée Gillard)

- Café Oscar Berger (act. mag. fleurs)

- Café Noulard, puis Tillieux (act. Espace-Vision)

- Café-dansant (Brosteaux, pl. Marché)

- Les cafés de la place du Marché, cités dans notre premier article : Maria Debrulle, Raoul Jacquet, Philomène, du Tribunal et Vieux Moulin)

- Café Maurice Bruge (pl. Chapitre)

- Café Claude Jaumotte (pl. Chap.)

- Café Adhémar Drèze ( marchand de légumes Biot), rue de Bruxelles)

- Café des Sports (André puis Francis Migeot, rue d'Orbey)

Il y eu aussi café un court moment dans l'ancienne commerce d'A.-M. Fauche, rue du Chapitre et aussi chez Hector Gosset, rue de Vitrival, tenu par son épouse.

Que dire aussi d'un autre endroit où des habitués se retrouvaient dans la bonne humeur, mais pas officiellement connu : chez Spar !

Nous ne sommes pas en mesure, n'y étant pas originaire, de citer les cafés des autres sections de l'entité, mais il ne fait aucun doute que nos villages, eux aussi, possédaient pas mal de cafés, dont presque tous ont disparu.

A Bambois, il reste Le Fer à Cheval,

Haut-Vent et Névremont n'en ont plus. Ni Sart-Eustache.

Vitrival garde un seul café : Les Dsiettes et Le Roux est aussi sans cabaret.

Dans le même ordre d'idée, nous avons relevé, dans la collection 1903 du Messager de Fosses, les différents cafés indiques lors de ventes notariales, nombreuses à l'époque, car on faisait couramment des ventes de meubles, de matériel agricole, de foin, de bétail avec chaque fois des publications dans notre hebdomadaire local. Les adresses des cabarets sont rarement précisées.

A Fosses

- Cabaret Joseph Dinzart-Mathieu

- Louis Puissant-Noulard, St-Roch

- Cabaret Arthur Jacqmain

- Café Ed. Leloup-Hanus, R. Station

- Café Désiré Depraute

- Café du Tribunal

- Cabaret de Jules Honnay

- Cabaret Genart, au Givaut-Fosses

- Cabaret Hippolyte Ledoux, St-Roch

- Café Charles Phrlippot, Cheslon

- Cabaret de Maurice Crame

- Chez Joseph Hanicq A Haut-Vent

- Cabaret Auguste Lefer

A Névremont

- Cabaret de Joseph Hanneuse

A Bambois

- Café Joseph Lefébvre

- Cabaret de Georges Gobert

- Cabaret de François Gobert

- Café de Pierre Thirot, au Gr.-Etanq

A Vitrival

- Cabaret Jean-Baptiste Biazot

- Cabaret François Dauvin-Beauloye

- Cabaret Emile Beauloye

- Cabaret François Deboutte

- Chez Donat Masson

A Le Roux

- Café des enfants Théoph. Duvivier

- Café Adrien Kaisin

- Cabaret François Laret

- Café Joseph Wauthelet

- Cabaret de Florent Passeleau

- Cabaret Isidore Ernest

- Café de Aimable Bruyère

- Cabaret Adrien Parent

- Cabaret Lucien Denis, Claminforge

A Aisemont

- Cabaret Désiré Meunier

- Cabaret Florent Foulon

- Cabaret de Mme Vve Thirion

- Cabaret Jean-Baptiste Maufront

- Cabaret Mme Vve Pierre Gobert

- Cabaret de Désiré Manque

- Café Constant Mouthuy, Grosse-Haie

A Sart-(Saint)-Eustache

Cabaret Mme Vve Pierre Jacquet

- Cabaret des enfants Servais

A Sart-Saint-Laurent

- Cabaret Augustin Van Cutsem

Ajoutons quelques cafés, où avaient lieu les enlogements de pigeons

- Jules Defer, à Haut-Vent

- François Deboutte, à Vitrival

- François Gillain, à Aisemont

- Désiré Kaisin, à Fosses

- C. Malotteau à Névremont

- Gustave Leloup, à Bambois

- Jules Lorent, à Vitrival

Fêtes scolaires

- Les samedi 24 et dimanche 25 se déroule au Collège Saint-André, la fancy-fair annuelle. Samedi, à partir de 14 h et dimanche 14 h 30 : spectacle par les maternelles et primaires sur le thème : « Saint Feuillen fait son cinéma ». Entracte vers 16 h. Entrée 1,5 € (gratuite pour les enfants).

Stands de pâtisserie, friterie, restaurant, bar sous chapiteau, bar wallon (bières spéciales), bodéga et ses cocktails surprenants, fête foraine.

Au restaurant : menus à 19 €, ou à la carte.

Samedi, service dès 19 h;

Dimanche : 1er service à 12 h et 2e service entre 19 h et 22 h.

- Fancy-fair également à l'école de Névremont (dans la cour de l'école), samedi 24 mai, dès 16 h.

- Fête scolaire encore à l'Ecole communale de Le Roux.

- Le jeudi 29 (Ascension) une marche ADEPS est annoncée à l'Ecole de Vitrival, organisée par l'association des parents, avec départs dès 8 h.

Colombophilie

La Liberté, Bambois Concours du 18 mai - Cul-des-Sarts

Vieux

1. 5. 7. 9. 10. Finfe B.

2. 6. Bernard Yvan

3.4.8. Parmentier F.

Pigeons de 1 an

1.3.4.5.6. Finfe B.

2. 9. Parmentier F.

7. Bernard Yvan

8.10. Bournonville-Malter

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Encore raté

Je suis au regret, aujourd'hui encore, de révéler que si la charge est noble, la mesquinerie qui l'entoure est honte à notre pays. J'étais candidat à la fonction de Premier Ministre et j'estimais être en droit de bénéficier d'une visite commentée à mon seul usage. Point ! Je fus sans ménagement mêlé à un groupe de touristes japonais qui ne cessèrent pas de demander au guide dans quel salle se trouvait la Joconde.

Mais ceci n'est qu'un détail. Le vrai scandale demeure dans le fait qu'on en me montra rien de ce qui aurait pu m'aider à accomplir ma tâche. Qu'avais-je à faire, moi, des salons de réception de la bibliothèque, du bureau de travail, de la salle à manger, des garages, des jardins et même du chenil.

Ce qui m'intéressait, c'était les lieux privés, les lieux de réflexion, de détente, de décisions. Lieux où, dans la solitude d'une mission accablante, le plus haut personnage de l'Etat perd de sa superbe et tutoie toute la nation. Parfaitement. J'aurais voulu ainsi pénétrer dans la paisible salle de bain ; voir sur le bord de la baignoire, le président du Sénat en celluloïd que tout premier ministre prend plaisir à faire évoluer

parmi les embûches évanescentes de son bain mousseux. J'aurais aimé ad mirer la gigantesque pièce où est aménagé le plus grand train électrique du monde, doté d'un groupe électrogène de secours. J'aurais été content de rêver un instant dans la salle de guignol et peut-être même d'assister à une représentation, regarder avec des yeux d'adulte s'agiter les figurines dans le petit théâtre la marionnette du premier ministre bastonnant à coeur joie celle de la vice-première pour la gestion de l'espace aérien. Que j'aurais été satisfait aussi de passer par la salle de gymnastique et d'y tester mes muscles en soulevant à bout de bras la constitution. Et que j'eusse été radieux de contempler le saint des saints, le bunker secret où, dans la calme sérénité des sous-sols, chaque premier ministre construit patiemment l’oeuvre maîtresse de son mandat, la maxi cocotte en papier. Et ce jour-là, le me serais fait une solennelle promesse. Je me suis dit que, si un jour je suis élu premier ministre, j'organiserai pour mes successeurs des visites privées des lieux. Donc, candidats à la fonction de premier ministre, vous voyez ce qui vous reste à faire, vous aussi votez pour moi.

Keskidi

Pensée de la semaine

Faut-il vraiment dépenser beaucoup d'argent pour trouver un remède à la misère ?

Le coin du wallon

LI cinéma à Fosses timps dé l' guére (II)

Pad'vant l' guichèt do cinéma, o colidôr, gn-aveûve on p'tit coulwêr d'aviè sèptante-cink centimètes di laudje, rèssèré pa one baye. On mousseûve padrî l' baye d'on costé, on purdeûve si tickèt èt on rècheûve pa l'ôte costé. Quand gn-aveûve dès Boches, nos moussin.n' rademint d'vant zèls èt on lèyeûve passer lès djins d' Fosses qui s'pésintin.n' do nosse.

Ça fait qu' lès Boches èstin.n' todi blokés. Lès djins qu' nos lèyin.n' passer avin.n' vèyu l' djeu. Is fyin.n' dès p'titès r'mârkes ou clignî po nos faît comprinde.

Mins l' Boche qui v'leûve prinde sès tickèts d'vint tot d'on côp niêrveûs èt crîyî : « Matame, trois à zink ! ». Madame Mathieu a d'mandé : « Laissez passer ce monsieur-là ! ». Ca s'aleûve gâter èt nos l'avans leyi passer

Lès dîmègnes qu'ont sû, nos n'sarindjin.n' po qu' gn-eûchiche onk qui purdiche trwès tickèts èt comander

« Trois à zink ! ». Li feume n'a mauy rin dit : èlle èsteûve di comêrce ! Lès gagas, c'èsteûve nos !

R.A.A. VIROUX

La presse... revue

par Zorro

- Samedi : « Retour des allergies » -au vert, au jaune, au bleu, au rouge...

- Dimanche : « On ne parle pas s de la sécu... » - Ni de cul d'ailleurs, ce serait complètement inconvenant.

- Lundi : « Nous serons 3.2 millions à4voter sur écran » - dont 3 millions à le faire uniquement par obligation.

- Mardi : « L'Europe met la pression sur les vieux » - Ça, Germaine, c'est vraiment dégoûtant.

- Mercredi : « Il y a très peu de passe-droits ». - qui n'ont pas encore été vendus.

- Jeudi : « Attirer le capital à risque » - c'est risqué et c'est risquer...

- Vendredi : « Il faut que le policier aussi respecte le règlement » - Je n'ai rien inventé, c'était dans la gazette de ce vendredi...

Pétanque

Ce dimanche 25 mai, le Pétanque Club de Sart-St-Laurent reprend ses activités et son premier tournoi 2003 sur la piste derrière le hall omnisports dès 13 h 30.

Rappelons qu'il n'est pas nécessaire de faire partie du club pour participer aux tournois, ouverts à tous.

Concert

La chorale " La Sartoise " organise un grand concert en l'église paroissiale le samedi 31 mai à 20 heures, avec la participation d'Isabelle Roberti, Florence Sabeva, Delphine Havaux, Sarah Picavet, Elisabeth Guinand, Quentin Manfroy et Bernard Guillemin, tous lauréats du Conservatoire royal de musique de Bruxelles. En plus des prestations des choristes, bien sûr. Un programme éclectique à ne pas manquer.

Etat civil

MOIS D'AVRIL 2003

Naissances

Le 6 : Lara Malorgio, fille de Frédéric et de Laetitia De Backer, rue du Chaurnia 13, à Le Roux.

Le 8 : Loïc Devilez, fils de Dany et de Nathalie Monnon, rue Bois-des-Mazuis 7, à Vitrival.

Le 9 : Marlon Ledoux, fils de Mike et de Valérie Lallemand, route de Tamines 75, à Fosses.

Le 10 : Marie Godait, fille de Marcel Lamy et de Sylviane Godait, avenue Albert 1er 11, Fosses.

Le 12 . Bryan Decerf, fils de Stéphane et de Christelle Leclercq, rue du Chapitre 2 E, Fosses.

Le 15 : Manoah Martin, fille de Philippe et de Roscane Labaisse, rue Baty-de-l'Espagnole 16, à Fosses.

Le 22 : Sheyna Taviet, fille de Samuel et de Jennifer Jaumotte, rue du Marché 4 G, à Fosses.

Mariages

Le 5 à Aiseau-Presles : Nicolas Debelle, habitant rue de Fontarcienne 11 à Le Roux et Catherine Charles, 19 ans, habitant rue des Hayettes à Aiseau-Presles.

Le 30 à Fosses : Thierry Gilot, 43 ans, domicilié route de Bambois 11 à Fosses et Tatiana Lavrentieva.

Décès

Le 29 mars à Sambreville : Paul Ernoux, veuf de Emilia Collin, né le 29 juin 1926, domicilié route de Bambois 59 à Fosses.

Le 4 avril au Home Dejaifve : Fernand Ledocq, époux de Madeleine Pierre, né le 19 décembre 1933, domicilié à Arsimont.

Le 6 avril au Home Dejaifve : Florida Cavalier, veuve de Maurice Stasse, puis de Alphonse Cappe, née le 3 janvier 1913, de Jemeppe-sur-S.

Le 8 avril à Sambreville : Arthur Rouard, divorcé de Jacqueline Furnémont, né le 5 janvier 1933, rue Saint-Roch 93 à Fosses.

Le 8 avril à Sambreville : Jean Mauquoy, veuf de Faina Vigneron, née le 23 mars 1909, résidant au Home Dejaifve à Fosses.

Le 9 avril à Châtelet : Emile Fauconnier, veuf de Marie-Louise Duchenne, né le 9 novembre 1916, rue de la Ramée 72 à Sart-Eustache.

Le 11 avril à Mont-Godinne : Olivier Piret, né le 16 décembre 1980, rue Chapelle de la Paix 9, à Fosses.

Le 14 avril au Home Dejaifve : André Romain, époux de Georgette Thévenet, né le 10 septembre 1929, de Jemeppe-sur-Sambre.

Le 16 avril à Charleroi : Léon Bouffioux, veuf de Andrée Sandron, né le 8 novembre 1919, demeurant rue du Vivier 14 à Sart-Eustache.

Interventions des pompiers

Le 1er mai : appel de l'ambulance et des pompiers suite à un accident sur la RN 90 à Floreffe ; un blessé conduit à Auvelais.

Le 5 : appel des pompiers pour un nid de guêpe, rue V. Dewez à Sart-Saint-Laurent.

Le 5 : pompiers pour un pompage, ruelle des Egalots 6, à Fosses.

Le 6 : appel de l'ambulance pour un accident rue du Spampia à St-Gérard (pas de blessé).

Le 7 : pompiers pour détection d'incendie, rue de la Chapelle à Saint-Gérard, au Home La Mouche d'Api.

Le 9 : incendie dans une caravane, au camping du Lac (faux appel).

Le 9 : pompiers pour un nettoyage de la chaussée, rue de Falisolle, Vitrival.

Le 9 : appel de l'ambulance, suite à un accident, rue J. Binamé à Lesve ; un blessé conduit au CHR de Namur.

Le 10 : appel des pompiers pour chaussée obstruée par des cartons, route de Maredsous.

Le 11 : ambulance et pompiers suite à un accident à Maison-St-Gérard ; blessés conduits à Mont-Godinne.

Le 11 : ambulance, suite à un accident à Pontaury ; blessé conduit au Val de Sambre a Auvelais.

Le 11 : appel des pompiers suite à un feu de cheminée, rue Germanceau à Ermeton-sur-Biert.

Le 11 : ambulance et pompiers suite à un accident sur la RN 98 à hauteur du viaduc St-Remy ; blessé conduit au Val de Sambre à Auvelais.

Le 15 : appel des pompiers, suite à un incendie dans un tracteur, rue Belle-Haie à Biesme.

Le 16 : ambulance et pompiers suite à un accident, rue d'Anthée à Ermeton, face au Garage Renault ; voiture sur le toit : un blessé conduit à Saint-Vincent à Dinant.

Le 17 : ambulance rue d'Orbey à Fosses : un cyclomotoriste renversé par une voiture ; blessé conduit à Val de Sambre à Auvelais.

Le 17 : appel des pompiers pour nettoyage de la chaussée, rue des Egalots à Fosses.

Le 17 : pompiers pour un balisage suite embardée de voiture (sur le toit), RN 98 ; conducteur disparu.

Le 19 : ambulance et désinca, route de Floreffe à Franière ; un blessé conduit à Ste-Elisabeth à Namur.

Le 19 : pompiers pour un pompage, rue du Grand-Etang 34, à Fosses.

Le 20 : ambulance, rue d'Anthée à Denée : voiture dans les champs après plusieurs tonneaux ; blessé conduit à Mont-Godinne.

Le 21 : appel des pompiers pour un feu de cheminée, à Ermeton, rue Germanceau 12.

Les publicités du Messager de Fosses

en 1903

- Poissonnerie Louis Gosselin, à Fosses : poissons de mer tous les jeudis. Nos poissons nous parviennent par train express pour garantir leur extrême fraîcheur.

- La Maison C. Poulet-Piéfort, rue de Bruxelles à Fosses, fabricant de chaises, informe le public qu'il joint à son commerce E chaises, fauteuils et joncs, un magasin de meubles en tous genres.

- Joseph Hanicq et fils, coiffeurs, à Fosses (à côté de magasin Richir)

grand choix d'articles de parfumerie, poudre de riz, épingles à cheveux, savon de Marseille, brillantine, cosmétiques, fers à friser, brosses à habits, tondeuses américaines pour la taille des cheveux ; canifs, couteaux, ciseaux, galoches, caoutchouc pour conserver les bottines...

- Jules Lauvaux-Dupont, plombier-zingueur, rue de Vitrival, Fosses : ouvrages en zinc, baignoires et bains de siège, pompes aspirantes et foulantes a purin, lattrines.

- La Maison Henseval-Bosseaux, rue du Postil : corsets Louis XV, corset droit devant, parfumerie, ombrelles, broches, ceintures, boîtes à gants et à mouchoirs, maroquinerie, plateaux, porte-journaux, carafes...

- Pour soutirer vos vins, adressez vous à Jos. Constant-Hambursin, soutireur des meilleures maisons, rue du Postil, Fosses.

- Maison Donat Masson à Vitrival (farine, son, rebulet, orge moulu, semences agricoles, nourriture

pour pigeons et poules, graines de lin ... )

- Pharmacie A. Jossart : les pilules du Dr Desomme, avec succès depuis vingt ans contre la toux, l'asthme, l'oppression ; avec ces pilules, la toux la plus opiniâtre est calmée endéans les 24 heures. Envoi par tout contre 1 franc 10 en timbres poste.

- La Maison Vve Eudore Goffart-Lainé, rue du Postil 12, Fosses: magasin de faïence, porcelaine, verrerie, émaillage, ferblanterie se recommande pour le tricot à la machine.

- E. Pochet, artiste peintre et photographe : portraits au crayon, à l'huile et au pastel. Se rend à domicile. Agrandissements photo graphiques inaltérables, rue de la Station, Fosses.

- Frédéric Lainé-Constant, marchand de chaussures, Marché-aux-Porcs à Fosses : souliers de travail, souliers à lacer, souliers Molière, Richelieu et Lamballe, pour femmes et fillettes, pantoufles fourrées, prix modérés, solidité garantie.

- Maison A. Gailly-Bourguignon, Marché-aux-Porcs, 1 à Fosses: magasin de quincaillerie, anglaise, allemande, française du pays, tuyaux en plomb, pompes de tous systèmes, serrurerie, poêlerie, ameublement.

- Achille Kaisin-Lempereur, sellier, bourrelier, aux Quatre-Bras, Fosses : guêtres et jambières de toutes espèces, gants fourrés, lanternes et bougies, sonnettes, carnassières en cuir, brosses, assortiment de fouets, huile de pieds de boeufs et de poissons, graisses, harnais...

- Désiré Depraute, constructeur à Fosses : automobiles, bicyclettes à moteur, machines à coudre, voiturettes pour enfants.

- Magasin de Bois : Louis Eymael-Eevrard, à Saint-Roch : bois du Nord et du pays pour construction et menuiserie, moulures en tous genres, lattes à pannes et à plafonds.

- Louis Bonzi, vitrier-encadreur, en face de la route de Haut-Vent étamage de glaces, encadrements dorés. Vend aussi du fromage de Suisse, macaroni d'Italie.