N°15   11 avril 2003

Les Chinels attirent aussi

nos représentants politiques

Les Chinels attirent une foule nombreuse chaque année. Cette fois -pour la quatrième - (mais pas uniquement avant les élections comme pourraient le penser certains), le CdH a eu l'honneur d'accueillir sa présidente, Madame Joëlle Milquet, son époux et son fils Sacha.

Se mettant directement dans l'ambiance, Mme Milquet s'adapta à la danse du Chinel et à celle de nos Clowns, rue du Postil, puis elle en a épaté plus d'un en montant et en faisant quelques pas sur des échasses de 1 m, mais aussi en se hissant sur les plus grandes, celles de Marc Buchet à 2 m 50 de hauteur (v. photo).

D'autres candidats sont venus chez nous le jour du Laetare, à l'invitation de la candidate du canton de Fosses Mme Françoise Sarto : on a aussi remarqué la présence des députés Richard Fourneaux et Jacques Etienne, parmi les plus connus.

Soyons un peu nombrilistes ; nous sommes fiers de notre commune, de ses spécificités, de sa Bosse. Oublions les grandes idées politiques et pensons au poids que pourrait apporter une représentante de la Commune, plutôt que X ou Y d'un autre parti, qui n'aura que faire de notre cité, où convivialité et folklore ne font qu'un.

Quel beau Laetare pour tous les Fossois, mais aussi pour le CdH.

Bérangère Bouffioulx, Présidente du CdH de Fosses

Musée du Petit Chapitre

Cette vieille habitation, qui fut une maison claustrale, était habitée par Ernest Piéfort, son épouse et son fils Raymond. Après la disparition des membres de cette famille, la maison a été rachetée, en 1978, par la famille Arnould, pour en faire le Musée de la Poupée folklorique, musée alimenté par le travail de Lilette Arnould, qui se spécialisa durant près de quarante ans à la réalisation de ces poupées en miniature, représentant le folklore local d'abord (Chinels et marcheurs), puis son travail s'étendit au folklore belge en général et même étranger.

Après le décès de Lilette, en 1996, le musée poursuivit ses activités, grâce aux deux derniers membres de la famille Arnould, et à quelques bénévoles qui en assuraient l'organisation des visites. Afin que perdure le souvenir de Lilette, la famille Arnould fit un don généreux et offrirent à l'Administration communale l'immeuble, le mobilier et les collections. La gestion en a été confiée au Syndicat d'Initiative et après quelques récents travaux d'aménagements et de rafraîchissements, le fonctionnement du Musée a ainsi pris un nouveau départ.

Qwè-ce qui n' va nin ?

Les naïfs sympathiques

Naïfs sympathiques, c'est un pléonasme, bien que la naïveté irrite souvent ! J'écoutais il y a une quinzaine de jours déjà, les étudiants de Louvain-la-Neuve se proclamant pacifistes. Ils sont contre les guerres -qu'ils n'ont connues que par récits et par les medias (') : je suis d'accord avec eux, moi qui ai connu la guerre et qui l'ai vécue dans une famille engagée à fond dans la résistance ; je la déteste et j'ai été heureux le jour où mon fils, qui avait fait son service militaire, m'a annoncé qu'il venait de recevoir la lettre disant qu'il n'était plus mobilisable. Ceci ne signifiant nullement une démobilisation d'une résistance éventuelle.

Je les écoutais, ces étudiants, attaquant verbalement Bush et les Américains, alors que les crimes de Saddam Hussein, connus et prouvés, ne les ont jamais mobilisés, ni le sort des 6 millions de Tibétains occupés par les Chinois qui ont établi au Tibet 26 millions des leurs, pas plus que la condition humiliante et abjecte réservée aux femmes par les Talibans !

« Il faut négocier », disaient les étudiants. Avec qui et avec quels moyens de pression ? Ils ne le disaient pas parce qu'ils n'en savaient rien. « La critique est aisée, mais l'art est difficile » disait Boileau. Or, pour négocier, chercher un arrangement, il faut être deux, qui veulent négocier !

Jamais je n'ai eu l'impression que Saddam Hussein ait montré la moindre velléité de négocier. Depuis son ascension au pouvoir, il a éliminé, quand ils n'ont pas réussi à s'exiler, tous ceux qui auraient pu être partisans de négociations, y compris ses deux beaux-fils à qui il avait donné sa parole, s'ils rentraient au pays, de leur pardonner de l'avoir quitté et de l'avoir critiqué, lui et son régime et qu'il s'est empressé de faire pendre dès leur retour !

Ces étudiants, je les imagine il y a 65 ans, en 1937-38, proposant de négocier à Adolf-le-moustachu ou à Staline, encore plus moustachu ! Ils ont pourtant entendu parler des prémices de la guerre et des suites, bien que si on leur a parlé des camps de concentration allemands, on leur ait moins ou pas du tout parlé des camps de concentration russes : les goulags, alors que le socialisme international de Staline ait fait mourir plus de gens encore que le socialisme national d'Hitler! Naturellement, il est plus facile d'aller en car à Auschwitz qu'en Sibérie !

Ils crient et affichent aussi « No war for oil ! ». Je suppose qu'ils ont un plan tout prêt pour remplacer l'essence et le mazout par l'énergie des éoliennes !

R.A.A. VIROUX

(*) Media étant le pluriel latin de « medium », je ne vois pas pourquoi on lui accorde une deuxième marque du pluriel ! Il est vrai qu'on dit bêtement : « un media » !

Pascal à Andenne

Nous avons parlé la semaine dernière de ce jeune guitariste, interprète et compositeur fossois Pascal Gillard, qui a sorti récemment son premier CD. Nous rappelons qu'il se produira dans un concert à Andenne, le 2 mai à 20 h 30, à l'Espace Michel Boujenah. Un car partira ce jour-là de la place du Centenaire. Prix du déplacement avec l'entrée comprise

16 € ou 13 € pour les étudiants.

Pour en savoir plus : voir son site Internet : http://www.web-probe/pascal.gillard (extraits de son album disponibles sur le site).

Fost-Plus

- Les papiers et cartons seront enlevés

- le mardi 15 avril, pour les sections de Bambois, Fosses et Sart-Saint-Laurent ; - le jeudi 17 pour les sections de Vitrival, Le Roux, Sart-Eustache, Aisemont et Névremont.

- Le prochain ramassage des sacs bleus (PMC) se fera le mercredi 19 avril, pour toute l'entité.

Collision entre deux tracteurs

Le 3 avril, deux tracteurs se sont accrochés chaussée de Charleroi, l'un appartenant à M. Sanzot, rue Longtry à Le Roux, l'autre à M. Sorce. Les dégâts sont importants au semi-remorque.

Télévie exceptionnel pour notre entité

Fosses-la-Ville a vibré aux couleurs de l'Opération Télévie ce 29 mars dernier

Sous la houlette de l'échevin Benoît Buchet, une équipe d'une centaine de bénévoles, largement composée de comités divers de l'entité, avait concocté un programme festif qui en aura ravi plus d'un.

Déjà en fin de matinée, quelques motards avertis, invités par Gérard et Joël, ont dévoilé leurs talents d'acrobates sur leurs superbes machines. Leur démonstration « super bike » connut d'autres moments aussi sensationnels en fin de journée, un des super motards ayant invité l'échevine L. Titeux à enfourcher sa machine à grands frissons pour effectuer une figure de vitesse pure.

Dès 12 h 30, 86 coureurs juniors se sont inscrits à la course cycliste dont le parcours sillonnait les villages de Vitrival, Le Roux, Aisemont, Névremont et Fosses. Des jeunes luxembourgeois, allemands, hollandais, létoniens et belges ont parcouru six fois le circuit de 14 Km, étudié par le club « La Pédale falisolloise » et le directeur de course rovelien Claudy Jacqmain. Le Grand Prix a été remporté par un Hollandais ; le premier Belge, Gourge, se classe 3e.

Pendant ce temps, diverses animations pour tous âges se déroulaient sur la place du Centenaire : concours de pétanque, mur d'escalade, château gonflable, grimage, petite restauration et dégustation de la « Bosse » dans le chapiteau.

Alors que certains dégustaient les boulettes à la sauce tomate dans la salle de l'Orbey, d'autres appréciaient le podium de chanteurs sous le chapiteau.

Grâce à la disponibilité et à la générosité de tous les Fossois, un chèque de 10.000 euros a été remis par des représentants du comité des fêtes de Vitrival, à Mons ce 5 avril, lors de la soirée de clôture de l'Opération sur RTL-TVI. Cette somme représente : plus de 2.400 euros de vente de produits Télévie, 2.000 euros de dons et un de 1.600 euros anonyme, le reste étant le bénéfice de cette journée du 29 mars.

Un grand merci à tous les participants, aux ouvriers communaux, à la Police, aux généreux sponsors et à l'Association des Commerçants, aux 40 signaleurs de course et aux motards du club de La Posterie. aux comités des fêtes de Vitrival, Névremont, Sart-Eustache, Sart-Saint-Laurent, Haut-Vent, Aisemont et Fosses, au comité du grand feu de Bambois, aux Débridés, à la Marche de Le Roux, au comité du Souvenir, à Droits et Respect à la Nature, à la jeunesse de Le Roux, à l'Amicale des sapeurs-pompiers, à tous les bénévoles et aux élèves, institutrices et instituteurs des écoles communales et libres de l'entité.

Une formidable réussite. Pour rappel, en 2002, nous avions remis un chèque de 8.800 euros ; en 2003

10.000 euros. En 2004, nous espérons 12.500 euros, soit 1/2 million de

francs. Bravo !

B.B

Formidable Sophie

Nous n'avions pas eu l'occasion de l'annoncer : une Fossoise a fait son apparition sur la chaîne RTL lundi soir dans le jeu du Millionnaire, mais poursuivra sa rouie lundi prochain, car le signal d'arrêt avait retenti.

Tout le monde connaît ce jeu animé par Alain Simons, dans lequel les candidats tentent d'atteindre le sommet de la pyramide qui permet aux participants de grimper l'échelle des prix en répondant aux questions à choix multiple. Sophie Colon, épouse de Bertrand Mathy (des Fossois bien connus) avait eu la chance d'être retenue pour participer à ce jeu, après avoir téléphoné à plusieurs reprises sans doute. Une dizaine de participants doivent tout d'abord répondre à une question de rapidité, à laquelle un candidat était sorti du lot. Après le passage de ce dernier devant Alain Simons, nouvelle question pour départager les neuf autres candidats. Sophie sera la plus rapide... pour se présenter face a « l'examinateur » avec tout le stress que cela suppose.

A la question rituelle de savoir ce que fera la gagnante avec la somme, si la candidate devait aller jusqu'au bout, c'est-à-dire le gain d'un million d'euros, elle répond qu'elle envisage de construire une annexe à sa maison... pour agrandir sa famille (elle est déjà deux fois maman !). Reste à voir si le papa sera de cet avis ? Les premières questions sont assez faciles. Lors d'une suivante, plus difficile, Sophie utilise un 1er joker

!e public... qui la dépanne. Un peu après, autre question épineuse qui doit lui faire gagner 12.500 €. Elle fait appel à sa tante, Brigitte (Fossoise aussi) qui, à la dernière seconde, apporte sa réponse, qui sera la bonne. On devine le stress des amis de Sophie... et de Bertrand, qui avait pris la place des invités dans le public et que la caméra nous montrait régulièrement. On se prépare pour la question suivante... mais le signal retentit, la suite sera pour lundi prochain.

Le suspens se poursuit donc et si l'émission a été enregistrée auparavant et l'issue connue, tous n'en connaissent pas la suite, que nous ne dévoilerons pas.

Ajoutons que cette émission a été enregistrée en studio, à Vilvoorde, le 19 mars dernier. Sophie a dû s'y rendre pour 10 h et est rentrée à 11 h du soir chez elle, après enregistrement avec le public qui était admis dès 15 h. Les candidats sont bien reçus, bien nourris (!) et bien « maquillés » (passage à l'écran oblige).

Signalons aussi que Sophie devient une habituée des studios, puisque c'est la troisième fois qu'elle participe à un jeu à RTL. On se souvient de « Coup de dés » (où elle avait gagné 320.000 F) et de l'émission intitulée « Prenez l'air ».

Rendez-vous ce lundi à 20 h 10 sur la chaîne RTL dans le Jeu du Millionnaire... et bonne chance à Sophie.

Laetare 2003

Nous tenons à remercier la population fossoise, les forains ainsi que les commerçants pour leur participation financière dans l'organisation du Laetare 2003. Malgré tout, nous déplorons le comportement de certains commerçants dans leur accueil lors des collectes (heureusement qu'il y en a qui se sentent impliqués dans le folklore local). Nous rejoignons ici le discours récent du président de l'Association des commerçants de Fosses qui disait que le commerce à Fosses se meurt.

Nous tenons à rappeler que les responsables de la société des Chinels ne sont pas des « mendiants » et que la collecte est le seul moyen de financer le Laetare. D'ailleurs, celui-ci est organisé en fonction du résultat de cette collecte.

Vous trouverez ci-dessous le résultat financier du Laetare 2003

- Recettes : 5.602,86 euros - Dépenses : 5.811,13 euros

(groupes 3.196, réceptions et boissons 533,59 ;

50% du Son et Lumière 1.500 ; frais divers d'organisation 581,54).

Soit un mali de 208,27 euros à charge de la Société des Chinels.

Il faut savoir qu'un des 3 groupes extérieurs est venu suite à un échange que nous avons réalisé, cela signifie que celui-ci n'a rien coûté.

Pour information, la caisse de la société est alimentée par les différentes sorties que nous effectuons à l'extérieur. Cet argent est utilisé pour le fonctionnement de la société et n'a pas lieu d'être utilisé pour l'organisation du Laetare. Nous sommes un groupe folklorique au même titre que les autres groupes de l'entité.

Pour terminer, nous tenons à remercier l'Administration communale et particulièrement le Centre culturel, ainsi que le Syndicat d'initiative qui ont co-financé le Son et Lumière), le service des Travaux pour leur collaboration, Marie-Hélène pour son aide précieuse, ainsi que les responsables et membres de la zone de police. Il ne faut pas oublier les différents groupes folkloriques de Fosses qui rehaussent de leur présence notre cortège.

Pour le comité, Et. DREZE, trésorier

Quel spectacle!

Merveilleux, splendide, extraordinaire, fantastique, de toute beauté, surprenant... On pourrait multiplier les superlatifs pour évoquer l'admirable prestation du groupe " Nadiedja " qui s'est produit en la collégiale samedi soir devant un public nombreux.

Les applaudissements chaleureux n'étaient pas terminés pour un groupe que déjà un autre arrivait et tous se surpassaient en virtuosité, souplesse, rythme vertigineux et élégance. Avec des costumes appropriés aux danses folkloriques biélorusses (quelle splendeur, ces robes brodées!), ukrainiennes, moldaves, roumaines, russes, ou encore d'Espagne, d'Italie (une tarentelle d'une incroyable rapidité) ou de Vienne (un bien beau quadrille d'officiers et robes de voiles). En intermèdes, des morceaux de musique typique, par de jeunes artistes virtuoses : la jeune fille au cymbolum ou au balalaïka, deux jeunes gens à la guitare ou à l'harmonica. Avec aussi une époustouflante improvisation personnelle de deux jeunes dans une danse moderne de Michaël Jackson : deux élèves de cette Ecole de BrestLitovsk vraiment doués !

Soixante garçons et filles de 8 à 15 ans, en trois groupes, encadrés de 9 musiciens, l'ensemble dirigé par Ludmilla, une chorégraphe vraiment géniale. En finale, le public enthousiaste applaudissait debout, à l'infini... On nous a dit que ces jeunes ont " senti " la participation du public, plus proche que dans une grande salle, et qu'en retour leur vivacité était à son comble en cette soirée. Leur joie aussi.

Mais une surprise les attendait Fosses aussi a son folklore et une quinzaine de Chinels sont venus exécuter, devant toute la troupe, les 4 figures de la danse de Canivet : dans le public, ce fut aussi le délire ! Vraiment, chacun ne savait comment exprimer son enthousiasme et sa satisfaction de pareille soirée, d'une qualité vraiment exceptionnelle.

Elle se termina par des échanges de cadeaux : des poupées Chinel pour les responsables du groupe ; fleurs et vodka pour les échevins Meuter et Buchet et l'animatrice du Centre culturel B. Romain. Et durant l'entracte, le public put goûter vodka et toasts au caviar, ou encore admirer et acheter de petits objets artisanaux russes.

Précisons que le groupe " Nadiedja " vient chaque année en Belgique depuis quatre ans, grâce à l'ASBL " SEPT " : Solidarité Espoir pour Tchernobyl " qui se mobilise pour récolter des fonds afin de faire venir en Belgique, pour les vacances d'été, des enfants de cette région contaminée. Et que les responsables en sont des Fossois d'origine : Pascale Goffaux et son époux, président, ainsi que Annick Gillain, trésorière. Ils comptent bien faire revenir Nadiedja à Fosses l'an prochain, avec un tout nouveau programme de danses. Que ceux qui ont manqué cette mémorable soirée de samedi prennent déjà note de ce projet : un spectacle à ne pas manquer

Accident

Samedi dernier, vers 8 h, un accident s'est produit au bas de la route de Bambois, impliquant trois véhicules. Une voiture conduite par J.-CI. Linart, demeurant route de Bambois, s'est déporté vers la gauche et n'a pas pu éviter la collision frontale avec la voiture de M. Mathues, de Fosses, et puis celle de Mme Arte, demeurant rue du Grand-Etang, à Bambois.

M. Mathues, blessé, a été conduit à l'hôpital d'Auvelais. Les pompiers de Fosses se sont occupés du balisage et du nettoyage de la route.

Avis

La permanence du Bourgmestre est supprimée du 12 au 19 avril inclus. Reprise le jeudi 24 avril, Hôtel de Ville.

Colombophilie

Autrefois, les sociétés colombophiles étaient légions. Il en reste toutefois une chez nous, très active, et qui a repris la saison la semaine dernière, par un concours qui consistait en une petite étape, à Cul-des-Sarts. Il s'agit de la société « La Liberté » à Bambois.

En voici les résultats

- Enlogement de 76 vieux:

1. 3. et 5. Yvan Bernard

2. 4. 6. 8. Robert Goossens

7.9.10. Bourmonville-Malter

- Enlogement de 80 pigeons de 1 an

1. 2. 4. 5. 7. 10. Robert Goossens

3. Yvan Bernard

6. 8. Ph. Van Wezer

9. Bourmonville-Malter

Le président a le plaisir de souhaiter une bonne saison sportive à tous.

Le président: J-F. B0URNONVILLE

Laetare 2003 encore un bon cru !

« Encore un bon cru ! », ce fut le début de mon discours lors de la réception de dimanche à l'Administration communale et cela a été réel : un tout bon Laetare.

Des groupes locaux qui prennent de l'importance, et tant mieux ; des Chinels qui, comme l'an dernier, sont restés un maximum dans le cortège et je les en remercie très vivement car cela est un plus pour notre folklore et pour la renommée du groupe en particulier. Je n'ai reçu que des félicitations, des éloges ; il n'y a pratiquement pas eu de point négatif. Il faut dire que nous avons eu de la chance avec le temps car il pleuvait encore un heure avant le départ, et puis plus rien, ce qui a attiré la toute grande foule dixit les forains.

Enfin, encore un tout grand merci à tous et vive le Laetare 2004.

Maintenant, faisons place à quelques déplacements : le lundi de Pâques, nous serons à Merville (France), pendant que les Clowns seront à Quaregnon le dimanche ; et le lundi de Pâques ils iront à la Cavalcade d'Auvelais.

Le dimanche suivant, nous serons à Steenvoorde, pour nous rendre ensuite le 1er mai à Compiègne.

Nous avons un folklore qui s'exporte bien, alors, bon amusement à tous.

Ph. Leclercq, président des Chinels

Il y a 100 ans

N° 10 du 8 mars 1903

Névremont. - Un incendie a détruit une grange et une étable attenant à la demeure du sieur Parmentier Noël.

N°11 du 15 mars 1903

Vitrival. - Dimanche 22 et lundi 23 mars courant, à 1 heure, sorties carnavalesques à l'occasion de la Laetare. Quinze groupes de Vitrival et des environs figurent au programme. Formation du cortège,

grand-route à 11/2 heure précise.

N° 12 du 22 mars 1902

FOSSES. - Dimanche 29 et lundi 30 courant, grande sortie des célèbres Chinels fossois et de divers groupes. Réunion à midi rue de Vitrival. A 1 heure, le cortège se mettra en marche et parcourera les rues de la ville. Le soir, attractions diverses.

AISEMONT. - Dimanche soir, vers 8 heures, une voiture contenant trois jeunes gens descendait la pente fort dangereuse située près de la Gare d'Aisemont. Par suite d'un écart du cheval, l'attelage alla dégringoler dans le remblai longeant la route et les jeunes gens furent ensevelis sous la voiture qui s'était retournée. ON se porta à leur secours, mais heureusement il n'y a avait eu plus de peur que de mal. Tout s'est borné a quelques contusions sans gravite.

N° 13 du 29 mars 1902

Fosses. - Nouvelle annonce de la Laetare. Même texte très succinct que la semaine précédente. Dans le numéro suivant, aucun compte rendu et il n'est fait aucunement mention de la fête folklorique fossoise (?). (ndlr) à notre avis, if y avait une raison politique à cela.

Conseil communal

Des guides-composteurs et une zone d'activité artisanale

Une fois de plus, ce fut une séance courte, tranquille et de belle unanimité que celle de ce lundi 7 avril, avec un ordre du jour de quatorze points et deux ajoutés en urgence. J. Lallemand était excusé.

14 GUIDES-COMPOSTEURS.

L'éco-conseiller Ph. Ruelle est d'abord invité à présenter ses quatorze nouveaux guides en compostage : bénévoles, ils ont suivi une formation l'an dernier en une série de soirées et ou le samedi matin, sous la direction de M. Pietquin. Il s'agit d'une étape de plus dans la recherche de la diminution des déchets ménagers : une bonne partie peut être récupérée en compostage, évitant ainsi le sac poubelle, et cela donne un produit utile au jardin : tout bénéfice donc. Ces guides se mettront bénévolement à la disposition des habitants qui en feront la demande et il est important que chacun se mobilise dans la commune pour faire baisser encore le volume de déchets à évacuer.

Le bourgmestre a félicité les guides " c apportent un atout supplémentaire à h, commune ", dit-il en promettant l'achat d'un broyeur (prévu au budget) qui sera mis à la disposition du public avec ces guides. Et chacun d'eux reçoit le brevet officiel : Jacques Baele, Danièle Bauwens, Christine Coradossi, Pierre Deboutte, Marie-Jeanne Eloy, René Godefroid, Hubert Lambotte, Pierre Lemmens, Nadine Migeot, Jean-Marie Piraux, Serge Ramelot, Philipe Ruelle, Marie-Anne et Pierre Wiot. On leur souhaite bon travail à tous et toutes.

TRAVAUX

Le Conseil admet le cahier des charges pour les travaux au ballodrome de Fosses, place du Centenaire : nouveau revêtement de tarmac et consolidation du mur de soutènement du fond avec aménagement de rigoles, le tout estimé à 51.062 € mais les subsides sont demandés ;

Même approbation pour le remplacement en urgence d'une chaudière à l'école communale de Vitrival (5.000 €).

Et aussi pour un avenant au poste chauffage du hall des sports de Sart-St-Laurent : un système à ventilation plus performant, pour 10.880 € mais sans dépassement des prévisions initiales.

CIRCULATION

A la demande des riverains de la chaussée de Charleroi à Le Roux (avec plusieurs commerces) et celle de la commune, le Conseil donne un avis favorable à une limitation de vitesse à 70 Km/heure sur cette Nationale 922 depuis un peu avant le carrefour vers le centre jusqu'à celui de la rue Lt Cotelle. Le MET estimait que cette limitation était superflue, mais la commune a insisté : il y a trop d'accidents causés par une vitesse excessive et cette mesure légitimera les contrôles par radar.

Une pareille mesure est prévue, sur la même route mais à Fosses, en zone tampon de 70 Km/heure entre les îlots du Cheslong et l'entrée de la rue Saint-Roch, pour passer de 90 à 50 Km/h, ainsi qu'à l'entrée de Vitrival en venant de Fosses.

Le Bourgmestre signale à ce sujet que 4 policiers supplémentaires viennent d'entrer en fonction et sont spécialement chargés du contrôle de la circulation port de la ceinture de sécurité, vitesse, stationnement... A bon entendeur...

Un règlement complémentaire de police est aussi admis au sujet du stationnement ruelle des Remparts : le MET avait refusé une première mouture qui prévoyait le stationnement partiel sur le trottoir côté gauche en venant des Quatre-Bras ; mais on a fait remarquer que le trottoir de droite restait libre pour les piétons. Le nouveau règlement prévoit une restriction supplémentaire : le passage dans cette rue est limité à la " circulation locale et fournisseurs " (trop d'automobilistes l'empruntent encore pour ensuite descendre la rue de Vitrival en direction de Tamines, alors que la rue du Postil est plus directe), et le stationnement sera organisé côté gauche par marquage au sol. Et le bourgmestre conclut avec humour : " le trottoir de droite restera pour les piétons... et les chiens, aussi il est prudent de regarder où on met les pieds... "

Et on termine avec la ratification d'une série d'arrêtés de police pris en urgence pour travaux et événements divers.

UNE ZONE ARTISANALE

L'échevin du Patrimoine Michel Charles rappelle qu'en 1998 déjà la commune avait confié au Bureau Economique de la Province une étude d'organisation d'une " zone d'activité économique mixte " le long de la RN 922 à Vitrival, en face de commerces existant déjà (Brico, machines agricoles, Centre floral, matériaux). Il s'agissait d'environ 3 ha en zone agricole et le Ministre Foret avait refusé en raison du caractère trop local de cette zone, alors qu'il accepte ailleurs des zones d'activités économiques. Après étude juridique, une possibilité s'est dégagée avec le BEP pour réintroduire le projet, appuyé par le Gouverneur de la province lors de sa récente visite à Fosses. Le BEP est mieux introduit dans les ministères et son étude reviendra moins cher que par un nouvel auteur de projet. Il y a un hic : l'Urbanisme refuse systématiquement tout développement " linéaire " le long des grandes voiries, préférant des zonings groupés. Le ministre accepterait peut-être, à condition qu'une même superficie soit rendue en zone agricole. Comme Fosses ne dispose pas de terrains ou en a grand besoin pour son développement d'habitat, l'échevin espère obtenir ces 3 ha sans compensation (alors qu'on impose encore des jachères, il serait aberrant d'imposer ce transfert agricole) et pour plus tard on prévoit le transfert de zone " d'extension d'habitat " et " zone d'habitat " à Aisemont et à la Campagne du Chêne. Autre argument : la proximité de la bretelle d'autoroute attire les demandes. En conséquence, le Conseil approuve la convention avec le BEP pour l'élaboration d'un plan communal d'aménagement dérogatoire au Plan de Secteur, pour des activités économiques mixtes.

D'autre part, l'appartement annexe au hall des sports de Sart-St-Laurent est donné en location à M. Pascal Baufays avec charge de surveillance des lieux.

Et les représentants de la commune à la Maison du Tourisme de Namur sont désignés : Bernard Meuter et Bernard Michel au Conseil d'Administration ; les mêmes plus Etienne Drèze (Président du S.I.) pour les assemblées générales. L'échevin précise : " Cela nous permet d'être présents dans une centaine de foires du tourisme en Europe, et cela met en valeur notre patrimoine et notre folklore ".

EN URGENCE

Le Conseil admet une modification aux conditions de vente d'une parcelle à M. Casimir, acceptée précédemment (chèque garanti au lieu de versement anticipatif, ce qui évite des frais hypothécaires).

Et pour la nouvelle école d'Aisemont, trois avenants encore pour l'aménagement des abords, l'égouttage et des plantations (430, 1820 et 3833 €).

A HUIS CLOS

Le Conseil ratifie des désignations d'intérimaires dans les écoles et, en succession, la suppression de 13 périodes dans une école maternelle, en conséquence la mise en disponibilité de l'institutrice puis, le quota étant retrouvé, sa réaffectation à mi-temps.

Et Mme Frédérique Goisse est reconfirmée dans ses fonctions de secrétaire communale intérimaire.

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Gogo home (suite)

Après l'Espagne et l'Angleterre, l'Italie de M. Berlusconi a été tentée de suivre elle aussi les Etats-Unis. Quels bouleversements politiques auraient pu se produire dans la péninsule ? Jugez plutôt ce que ces diables de futuro-politicologues avaient imaginé.

Le chef de la garde du Vatican (devenu fou à la suite d'une apparition de sainte Elisabeth dansant le disco), s'empare des rennes du petit Etat et enferme le pape dans le tabernacle de Saint-Pierre à Rome. L'armée vaticane envahit alors rapidement la Ville éternelle, puis tout le Nord de l'Italie, malgré une héroïque résistance de ses adversaires la jonction avec la Suisse est effectuée en deux semaines?. Cependant, le Pape réussit à s'échapper, mais victime d'une dépression nerveuse, il devient bouddhiste. En Suisse les choses se gâtent ; une manifestation des 50.000 employés des banques helvétiques, armés de pioches et de carnets de chèques taillés en pointe s'avance à la rencontre de la Garde vaticane, dont le chef est bientôt écrasé par un coffre-fort à numéro qui se sacrifie ainsi à la noble cause du secret bancaire. Et alors que tout semble mal tourner pour l'armée du Pape, un haut dignitaire de l'Eglise surgit à la stupeur générale et terrasse tout le monde d'un coup de messe en latin. La calme revenu, il se fait élire pape pour la grande joie des petits et grands, sous le nom d'Islacoule XII. Accueilli triomphalement à Rome, il finit conducteur de métro à la suite d'une erreur de parcours de son cortège d'honneur.

Quelques jours plus tard, le globe terrestre explose à cause de la fausse manoeuvre d'un cantonnier à Cortina D'Ampezzo et c'est fini.

Keskidi

Pensée de la semaine

Il faut vraiment être un chaud lapin

La presse... revue

par Zorro

- Samedi : « Objectif 6 millions, pour le Télévie 2003 » - Ben oui, 6 millions d'euros, pas 6 millions de malades. Vous êtes cons des fois...

- Dimanche : « La révision de la Constitution se prépare activement » - La préparation durant depuis 150 ans, le lecteur inquiet pourrait se demander: à quand la révision ?

- Lundi: Egalité hommes-femmes loin d'être une réalité » - Manquerait plus que ça...

- Mardi : « Cela fait 153 ans que vous nous connaissez. Mais savez-vous qui nous sommes vraiment

Signé Germaine et sa grande sueur...

- Mercredi : Boycott des distributeurs de coca-cola » - En voilà une mesure intelligente. A défaut de contrarier Bush, on pourra lutter contre l'obésité en Belgique.

- Jeudi : « Le cdH réclame un contrôle budgétaire » - Quand ils sont dans l'opposition, c'est une de leurs demandes récurrentes. Cherchez le truc.

- Vendredi : « Travailler comme si de rien n'était » - Nouvelle culture d'entreprise dans les services publics fédéraux.

Belles distinctions

Lors de la Bourse d'échange organisée à Anhée par la Fédération du Tourisme de la Province de Namur, le 19 mars dernier, la Médaille d'or du Mérite touristique a été remise au nom du ministre Kubla par M. Brohez, commissaire général adjoint au Tourisme, à M. Emile Damanet, afin de récompenser " les 25 années d'activités déployées en faveur du tourisme ". On sait en effet que notre éminent concitoyen a été directeur du Domaine de Chevetogne.

A cette occasion, les mérites de M. Damanet ont été rappelés brièvement : outre ses fonctions de directeur à Chevetogne de 1969 à 1994

administrateur et vice-président du Conseil d'administration des Lacs de l'Eau d'Heure depuis 1981 ; administrateur et trésorier de la Fédération du Tourisme de la Province de Namur de 1982 à 1994 ; administrateur de l'ASBL " Attractions et Tourisme " depuis sa création jusqu'en 1994 ; président de l'ASBL Etat-major de la Marche Saint-Feuillen de Fosses depuis 1970.

Précisons encore que M. Damanet avait reçu pour ces diverses fonctions : en 1991, la Croix civique de 1er classe ; en 1992, la Croix de Chevalier de l'Ordre de Léopold et celle d'Officier de l'Ordre de Léopold II. Du 1e' septembre 1996 au 30 juin 1999, il fut aussi désigné en qualité d'expert au Cabinet du Ministre des Affaires intérieures et de la Fonction publique de la Région Wallonne.

Tous les Fossois se réjouiront de ces belles et hautes distinctions et en leur nom nous félicitons chaleureusement notre concitoyen et pur Fossois M. Damanet.

Pâques dans nos paroisses

Ce dimanche 13 avril sera le dimanche des Rameaux avec la traditionnelle procession vers l'église. A la collégiale, le rassemblement se fera à 10 h 50 dans la cour de Saint-Martin pour la bénédiction des rameaux, puis la procession et la grand-messe à 11 heures. Messe à 18 h 30 à Nèvremont.

A Bambois, la grand-messe est à 10 h ; à Sart-Saint-Laurent à 9 h et à Vitrival, samedi à 18 h avec départ de la chapelle St-Pierre.

Pour la Semaine Sainte

- Mercredi 16 : de 18 à 18 h 30 : confessions à Le Roux par le curé de Vitrival et à Vitrival par le curé d'Aisemont.

- Jeudi Saint : messe de la Cène à 19 h à Bambois (aussi pour Fosses et le Sart). - A 18 h 30 à Le Roux.

- Vendredi Saint : à 15 h, chemin de croix au Home Dejaifve ; à 19 h dans les rues de Sart-St-Laurent pour le secteur.

- A Le Roux et Vitrival : chemin de croix à 15 h - A Aisemont : office de la Passion à 18 h.

- A Sart-Eustache : chemin de croix à l'extérieur à 19 h.

- Samedi Saint : Veillée pascale à 20 h 30 en la collégiale (avec 4 baptêmes). - A 20 h à Vitrival.

- Dimanche de Pâques : grand-messe de la Résurrection à 11 h à la collégiale. - A 9 h 30 à Sart-Eustache. - A 9 h 45 à Aisemont. - A 10 h 45 à Le Roux. - A 18 h 30 à Nèvremont.

A noter : messe à la chapelle Saint-Roch chaque mercredi à 18 heures30, jusqu'à la Toussaint.

Pollution

Jeudi dernier, les pompiers ont été appelés au camping « Les Viviers », route de Mettet, en raison d'une pollution au mazout. En fait, un inconnu est venu voler du mazout dans le réservoir d'un habitant du camping et a laissé pendre la jauge en plastique, ce qui a occasionné le déversement du restant du contenu de mazout dans la nature.

Interventions des pompiers

Le 24 mars : appel des pompiers pour un chat dans un arbre, rue de Netzée à Biesme.

Le 28 : appel des pompiers pour un nettoyage de la route (terre) rue Chapelle de la Paix à Fosses.

Le 29 : ambulance et pompiers pour un accident sur la RN 90 à Franière un blessé conduit à Auvelais.

Le 30 : appel des pompiers pour un nettoyage de route, chaussée de Namur à Sart-Saint-Laurent.

Le 2 avril : appel des pompiers pour un pompage, rue de Maredret 8 à Ermeton-sur-Biert.

Le 3 : pompiers pour un feu de cheminée, rue du Château d'Eau à Haut-Vent-Fosses.

Le 3 : appel des pompiers pour une pollution au camping Les Viviers, route de Mettet à Fosses.

Le 4 : pompiers suite à un incendie (feu de broussailles) rue de la Boulonnerie à Soye.

Le 4 : appel des pompiers pour tronçonner un arbre tombé sur la route, chemin de la Bocame.

Le 5 : appel de l'ambulance, suite à un accident route de Bambois ; un blessé conduit à Auvelais

Le 5 : accident au terrain de football de Bambois : un joueur visiteur blessé conduit à Auvelais.

Au collège St-André

C'est autour d'un projet « gastronomico-informatique » que les élèves de 2e Professionnelle (et leur professeur M. Zanon) et les élèves de 5e Professionnelle Travaux de bureau (et leur professeur Mme Preter) se sont retrouvés.

L'idée de départ est venue des élèves de 2e P qui voulaient réaliser une mousse au chocolat. Dès le début du projet, toute la classe s'est mobilisée pour la recherche de la recette et des ingrédients. Les calculs des quantités et du prix de revient n'ont pas été oubliés ! L'envie de partager à la fois cette recette et le résultat du travail réalisé s'est tout de suite imposée dans l'esprit des élèves par la réalisation d'une fiche de cuisine. Les deux classes se sont groupées une première fois pour la dégustation de la mousse au chocolat qui était un vrai régal.

C'est à partir de ce moment que sont intervenus les élèves de 5e Travaux de bureau qui ont d'abord initié les élèves de 2 P au traitement de texte Word et les ont ensuite aidé à la réalisation, l'encodage et la mise en forme de la fiche de cuisine.

Les deux classes se sont regroupées une seconde fois afin d'élire la meilleure présentation de fiche de cuisine.

Les photos : en haut, la 2e Professionnelle avec leur professeur M. Zanon. - En bas : la 5e professionnelle Travaux de bureau et leur professeur Mme Preter.

Théâtre wallon

La troupe « L'Excelsior », de Le Roux, présentera les 19 et 20 avril une comédie en 3 actes de Christian Derijcke, sous la mise en scène de M.-J. Chabot : « Qui c'qu'a yeû ci nidéye fole... », adaptée en carolorégien par R. André.

La pièce sera présentée à la salle La Rovelienne le samedi 19 avril (bureau à19hetrideauà19h30) et le dimanche 20 (bureau à 16 h 30 et rideau à 17 h).

Les matches du week-end

Samedi 12 avril

Espoirs, à 15 h

Molignée - Bambois

Préminimes, à 13 h

Fosses - Jemeppe (A et B)

Fal.Aisemont - Molignée (A, B)

Bambois - Somzée

Diablotins, à 11 h

Fal.Aisemont - Bioul (A et B)

Fosses - Thy-le-Château

Bambois - Somzée

Dimanche 13 avril

Cadets

Olloy - Bambois

Division 3 B

Ham - Bambois

Clermont - Fal.Aisemont

Division 4 B

Fosses - Biesmerée