N°13   28 mars 2003

Le souvenir d'un héros

L'Administration communale n'a pas voulu laisser passer le 40e anniversaire de la mort de notre concitoyen Edmond Chabot sans le marquer d'une cérémonie qui, dans sa simplicité, fut très digne et admirable, dans une très large participation.

En premier, plusieurs Amicales d'anciens Paras : Namur, Liège, Limbourg, Hainaut... Un peloton de Para-commandos de Flawinne ; une quarantaine de drapeaux de sociétés patriotiques diverses, de Fosses et dés environs, des Amicales et des Fédérations de Combattants, Prisonniers, Déportés, Résistants ; des écoles aussi, et du Comité du Souvenir... Une belle délégation des écoles communales et St Feuillen ; les autorités communales :le Bourgmestre B. Spineux en tête, les échevins Meuter, Charles, Titeux, Buchet ; les conseillers Drèze, Moreau, Denis, Mme Burton, du CPAS (dont le Président Henin était parmi les porte drapeaux) ; D. Piet, représentant la Région Wallonne ; des représentants des sociétés patriotiques locales et, ma foi, une belle participation de la population civile parmi laquelle se retrouvaient les enfants d'Edmond Chabot : Christian, Dany et Brigitte, avec leurs familles. Sans oublier la Philharmonique, toujours au poste avec une belle clique de jeunes tambours.

Après le rassemblement place du Chapitre, c'est justement cette clique et la musique qui emmenèrent un long et impressionnant cortège à travers les rues du centre, jusqu'au Square Chabot : les Paras se divisèrent en deux groupes, des deux côtés ; les drapeaux formèrent une belle couronne autour du monument, les autorités en face, la foule un peu en retrait et la Philharmonique sur le parking, à côté. Un chef du protocole dirigeait la cérémonie. Ce fut d'abord le Bourgmestre qui prononça de cordiales paroles d'accueil à tous, soulignant la présence en ce même espace de deux monuments à deux serviteurs de la Belgique : le Roi Albert et Edmond Chabot. En ces temps troublés, souligna-t-il, il est important que ceux qui croient aux valeurs de solidarité et du respect des autres se manifestent dans un sentiment de paix.

UNE VIE PEU ORDINAIRE

II revenait à l'échevin Benoît Buchet, chargé des sociétés patriotiques, de rappeler la vie du héros du jour : Edmond Chabot est né à Fosses le 2 octobre 1921, fréquenta les écoles locales, perdit son père en 1932, ce qui le mûrit précocement. Il participa pourtant à la vie locale : dramatique, football, balle pelote et dansa le Chinel. Mais, dès 1940, il supportait mal l'occupation allemande et, en mars 1941, partait à vélo, avec pour seul bagage une carte routière et une fausse carte d'identité. Traversée de la France et internement dans un camp de la police de Vichy à Toulouse puis d'autres camps, mais il réussit à passer en Espagne. Il y est encore fait prisonnier et parqué dans un camp de famine, dont il tente de s'évader en creusant un tunnel. Déplacé à San Sebastian, il s'évade et passe au Portugal où il signe un engagement dans l'armée belge à l'ambassade. Lisbonne, Gibraltar, l'Ecosse, l'Angleterre où il reçoit une dure formation militaire dans la 1er Brigade de Libération, appelée plus tard « Brigade Piron ». Il n'est pas du débarquement du 6 juin 44, mais le 6 août il arrive à Caen et commence alors une série de combats sanglants : plein d'audace, il est surnommé « le crack » par ses compagnons d'armes. Septembre : il est de la libération de Bruxelles mais ne peut venir à Fosses. En Hollande, il connaîtra de durs combats (parfois à l'arme blanche : couteau et baïonnette) dans des patrouilles les plus périlleuses, ce qui lui vaut le grade de sergent et une entrée dans l'Intelligence Service. Enfin, c'est l'Allemagne, l'occupation, la fin de la guerre, la démobilisation.

Mais « il en veut » et réalise son deuxième rêve : devenir parachutiste. Il est attaché à la base de Diest, mais effectuera des missions en Afrique. Il devient ter sergent-major et instructeur. C'est ainsi que, le 26 juin 1963 un C 119 du 15e Wing part de Melsbroeck avec 42 Paras et 5 hommes d'équipage, pour des manoeuvres en Allemagne. Peu avant l'atterrissage survient un malencontreux accident : un obus anglais touche l'appareil qui est de suite en perdition. Dispatcher, Edmond Chabot ouvre la porte de l'appareil et lance 9 de ses jeunes recrues ; lui-même voit le sol approcher mais, comme un commandant de navire, reste à son poste. Et c'est le crash : 38 victimes dont le lieutenant-colonel aviateur Kreps et quatre adjudants aviateurs, et parmi les Paras : le lieutenant Goujon, un adjudant congolais en stage, 7 sous-officiers et 24 soldats de diverses régions du pays, dont : Spy, Auvelais, Châtelineau, Charleroi, Gosselies...

Le corps d'Edmond Chabot sera ramené à Fosses le 3 juillet : l'échevin Jean Jadin, son ancien condisciple, avait organisé un comité pour des manifestations grandioses d'hommage à ce héros qui, par un acte de totale abnégation, termina sa vie toute confrontée au danger. Devant une foule considérable, les sociétés patriotiques, les Pompiers et la Police locale, la Musique et les autorités communales, un office fut célébré en la collégiale par l'aumônier des Paras, suivi de l'inhumation au caveau de famille à Bambois.

Quarante années se sont écoulées, conclut l'échevin et notre démarche de ce jour montre que le souvenir reste vivant.

QUE DE FLEURS !

Moment d'intense émotion : la sonnerie du « Last Post » par un trompettiste talentueux, suivi de la Brabançonne. Puis le dépôt de gerbes de fleurs, en trois « salves » de chaque fois cinq personnalités représentatives des autorités, des Amicales de Paras, de sociétés patriotiques.

Emotion encore lorsqu'un des rescapés, M. Craft, fait l'appel des 38 victimes de cet accident, tandis que les enfants des écoles vont chacun à leur tour déposer une rose rouge devant la stèle.

Et la cérémonie se termine. On roule les drapeaux, on s'en va lentement vers l'Hôtel de Ville où un vin d'honneur fut l'occasion de rencontres et de retrouvailles : les anciens Paras, les délégations des Amicales, et plusieurs Fossois avec les 3 enfants d'Edmond: Christian, colonel qui sera à la retraite cette semaine ; Dany, Bruxellois fort tenté de revenir dans la région ; Brigitte qui est y restée, avec leurs enfants.

Il est réconfortant pour eux, mais aussi pour tous, que Fosses garde ainsi fidèlement le souvenir d'un de ses enfants qui connut une vie de courage et d'exploits, brutalement interrompue dans un don total de lui-même, une ultime action héroïque.

Ce dimanche:

les Chinels seront à l'honneur

Et ce dimanche, la traditionnelle sortie des Chinels sera sans doute saluée par une foule nombreuse. Dès I après-midi, les amateurs de notre folklore déambuleront dans nos rues qui résonneront sous les accents des quatre figures d'une musique de Canivet, caractéristique et entraînante.

Les différentes sorties qu'ont déjà effectuées nos Chinels en ce début d'année les auront mis en jambes. Petits et grands feront tinter leurs grelots et virevolter leur yatagan.

Nous reverrons aussi les Sorcières, qui avaient fait défaut l'an dernier, les fougueux Disclimbwages, les Clowns en folie toujours en grand nombre, les fidèles Echasseurs et puis trois groupes étrangers dont on ne connaît pas les références, mais qui, sans doute, provoqueront notre admiration.

Rappelons l'ordre du cortège

1. Les Disclimbwagnes (Fosses)

2. Mabuse Band Maubeugeois (France)

3. Abel Zébuth et Clara Bistouille

4. La Mante chinoise (Trooz)

5. Les Clowns en Folie (Fosses)

6. Jean le Bûcheron, de Steenvoorde

7. Les Echasseurs (Fosses)

8. Les célèbres Chinels de Fosses, avec ses Doudous, ses petits Chinels et ses Pierrots musiciens.

Rappelons aussi le parcours, dont le départ sera donné vers 14 h à la rue d Orbey, vers la rue des Egalots, rue de Vitrival, av. des Combattants, rue du Chêne, avenue Albert ter, rue des Remparts, rue D. Masson, rue Saint-Roch, place Chapelle-Saint-Roch et retour par le rue St-Roch, rue D. Masson, rue des Zolos, rue Sainte-Brigide, rue des Tanneries, rue d'Orbey, rue des Egalots, rue de Vitrival, avenue Albert ter, rue du Postil, rue Delmotte, rue des Remparts, rue du Chapitre et, vers 18 h, rondeau final place du Marché, suivi d'une surprise finale : un « Son et Lumière » très prometteur à ne pas manquer

Lundi, dès 14 h : sortie et visites aux personnalités et le soir, sur le kiosque, concours par soces.

Un week-end de fête pour les Fossois

Samedi : grande journée du Télévie à Fosses

Dimanche : sortie des Chinels pour le Laetare

Les Fossois vont connaître un week-end chargé, avec ces deux activités importantes qui, espérons-le, seront favorisées par le climat printanier que tous, nous souhaitons. Rappelons tout d'abord le programme du Télévie, samedi

Ce samedi 29 mars

Journée télévie a Fosses-la-Ville

Place du Centenaire

Sous chapiteau chauffé

A partir de 10 h 30 :

Démonstration de Super Bike

Dès 13 h

Démonstration de dressage canin

Tournoi de pétanque

Luttes de balle pelote assise

Petite restauration,

Bar et dégustation de la « Bosse »

Course cycliste Juniors

RLVB-FCWB - Grand Prix Télévie 2003

Organisée par « La Pédale Falisolloise » sur un parcours de b x 14 km (Fosses - Vitrival - Le Roux - Aisemont - Fosses) Départ route de Tamines à 14 h.

Arrivée vers 16 h 30 devant la salle L'Orbey

Personnalités «surprise » sur la ligne d'arrivée

Le 5 avril: JOGGING Relais

Fosses - Marche-en-Famenne

Org. Jogging Club de Fosses.

Départ: pl, du Marché (8 h 30), arrivée vers 17 h

En permanence

CHATEAU GONFLABLE

MUR D'ESCALADE

GRIMAGE...

EXPOSITION VOITURES DE RALLYES

PLATEAU DE CHANTEURS ET AMBIANCE MUSICALE

Salle L'Orbey

Repas boulettes, sauce tomate avec frites

- service du dîner, à partir de 12 heures

- service du souper, à partir de 18 h 30

Réservation souhaitée au

071-71.46.24 (Synd. d'Init.)Adultes: 7,50 € - Enfants 5 €

 

http://www.televie.be

Souper de la Marche St-Remy

Les membres du Corps d'Office de la Marche Saint-Remy de Nèvremont annoncent leur souper annuel pour le samedi 12 avril à partir de 19 h 30, en la salle de « La Baillerie », à Nèvremont.

Le menu à 13 € (7 pour les enfants jusque'12 ans) comprend : apéritif -Pêches au thon - Barbecue 3 viandes et légumes - Pommes de terre en robe des champs - Dessert ou café.

Inscriptions pour le 9 avril, chez la secrétaire, Axelle Gambier, Tél. 07171.39.10 ou aussi chez les officiers de pelotons.

Avis

L'assemblée générale des U.S.C. du canton de Fosses-la-Ville se réunira le vendredi 28 mars 2003, à 19 h 30, à la salle « L'Hautventoise » (Fosses), afin de procéder à la présentation des listes des candidats PS à la Chambre et au Sénat, pour les élections législatives du 18 mai.

Le parcours sera fléché à partir du Lac de Bambois et du centre de Fosses. Cette assemblée est ouverte à toute la population.

Musée Petit Chapitre

Le vernissage du Musée Le Petit Chapitre, rénové, aura lieu ce vendredi 28 mars en présence des autorités et des invités des sociétés locales. Il sera ouvert au public du 29 mars au 30 septembre, de 10 à 16 h en semaine et de 10 à 17 h le week-end.

Sage décision

A la suite d'une réunion le 24 mars dernier avec le Bourgmestre, les commissaires MM. Simonini et Nagy, le Cdt des pompiers Ph. Scieur, les échevins MM. Meuter et Buchet, et moi-même, il a été décidé de commun accord de boucher Fosses entre 13 h et 19 h, comme cela se passe partout ailleurs quand il y a une journée carnavalesque avec cortège.

Il y a seulement des laissez-passer pour service d'urgence, le personnel soignant du Home Dejaifve et quelques VIP.

Je vous remercie de votre compréhension et vous souhaite une bonne fête de Laetare.

Ph. LECLERCQ, président des Chinels

Aux groupes fossois

Nous sommes à la veille du Laetare, une grande fête pour les Chinels et autres Disclimbwagnes, Sorcières, Clowns et Echasseurs, à qui je souhaite un joyeux Laetare.

Pour ce qui est des Chinels, je réitère ma demande de l'an dernier, c'est-à-dire d'honorer les spectateurs et les riverains en restant un maximum dans le groupe le dimanche. Je demande aussi, surtout pour les enfants, de laisser les paires de basket à la maison ; rien de plus beau qu'une belle paire de chaussures noires. Il me reste une chose encore à demander : un temps sec et quelques rayons de soleil et la fête sera à son comble ce dimanche.

Ph. LECLERCQ, président des Chinels

Cercle d'Histoire

Notez déjà la date de la prochaine réunion : le jeudi 10 avril à 19 h, au local « Espace Solidarité » aux Quatre-Bras. Les membres mais aussi tous ceux qui s'intéressent à l'histoire y sont cordialement invités.

Accrochages

- Samedi, vers 22 h, deux voitures se sont accrochées, face au n° 11 de la rue Saint-Roch. les conducteurs en cause sont M. Briot, pilotant une VW Polo d'une part et M. Brosteau d'autre part, au volant d'une Nissan. La raison : un frein à main mal serré. Dégâts matériels aux deux véhicules et constat à l'amiable rédigé par les deux parties.

- Jeudi dernier, vers 14 h 45, chaussée de Namur à Fosses, un accrochage a eu lieu entre une Peugeot 206 appartenant à M. Herman Thibaut, de Floreffe et une Buick conduite par M. Serge Compère, de Fernelmont. II n'y a pas eu de blessé.

- Mardi, vers 9 h du matin, face à la boulangerie Gosset, rue de Vitrival, une VW Polo conduite par Mme Pinetto Lopez, d'Aiseau-Presles, a accroché un camion des pompiers qui servait à installer des guirlandes électriques à cet endroit.. Les dégâts aux véhicules ont été constatés par le Police locale.

Fost-Plus

Prochain ramassage des PMC (sacs bleus) le mercredi 2 avril, pour toutes les sections de l'entité.

Encombrants

Rappelons que c'est ce vendredi 28 mars que le camion passera dans l'entité pour emporter les objets encombrants pour Sart-Saint-Laurent, Fosses et Bambois. Pour les autres sections ce sera le lundi 31 mars.

Un spectacle de toute beauté

Les danses biélo-russes « NADIEDJA »

C'est sous une ville éblouie de soleil que les responsables du Centre Culturel ont accueilli ces quelques enfants venus du froid, la où la neige tombe encore à gros flocons, pour une conférence de presse très animée et joyeuse.

Nadiedja (qui signifie espoir en français), est un groupe folklorique de Brest, en Biélorussie, non loin de la frontière polonaise.

Cet ensemble est composé d'une soixantaine de jeunes danseurs et danseuses de l'école chorégraphique de Brest, âgés de 8 à 15 ans. Ils sont accompagnés de jeunes adolescents passionnes de musique, qui jouent de leurs instruments typiques sans même faire usage d'une partition.

Unis dans un spectacle des plus colorés grâce à leurs costumes traditionnels, spectacle basé sur l'alternance de danses folkloriques et de variations instrumentales, ces jeunes se produisent depuis quatre ans dans notre pays, remportant un succès de plus en plus croissant.

A l'occasion de leur tournée cette année, les responsables de l'association SEPT (Solidarité Espoir Pour Tchernobyl) qui se charge organiser l'accueil de jeunes biélorusses durant les mois d'été, d'organiser des convois de vivres et de mettre sur pied cette tournée, nous avaient demandé d'organiser à Fosses-la-Ville, la conférence de presse qui couvrirait tous leurs spectacles en Wallonie et Bruxelles. C est ainsi que, soleil radieux, une douzaine d'enfants ont dansé sur notre kiosque ce lundi 24 mars au matin, devant les caméras des télévisions locales, et les flashes des divers journalistes.

Pour se retrouver ensuite dans la salle de l'Hôtel de ville et présenter leur différentes prestations : le 29 mars à Namur, le 30 mars à Auvelais et surtout le samedi 15 avril, à 19 h en la collégiale dé Fosses.

Réservez donc dès à présent vos places au prix de 8 € (et 2,5 € pour les enfants) à la Maison de la Culture et du Tourisme, place du Marché, 12 à Fosses (tel : 071/71.46.24)

Théâtre wallon

L'Union chrétienne des Pensionnés invite ses membres à une après-midi de détente et de rire intelligent, avec une pièce en wallon : « Les mwaîs toûrs di Scapin », d'après la célèbre pièce de Molière, interprétée par les comédiens de « Anjèle Compagnîye », deux actes pleins d'action et de rire, dans une mise en scène de Anne Fourny. Une pièce qui inaugurera le prochain Festival du Rire de Rochefort et a reçu le 1er prix du Festival de Théâtre wallon à Ciney.

Le déplacement se fera en car dont le départ est prévu vers 13 h. 30 ; retour vers 19 h. Le prix est de 12 € pour le car et le spectacle (5 € pour le spectacle seul).

On peut s'inscrire jusqu'au 6 avril chez Mme Mazuin (071-71.23.80) ou chez M. Deblaton (071 71.10.10).

Interventions des pompiers

Le 13 : appel des pompiers pour un feu de cheminée, rue de la Plage à Bambois.

Le 14 : appel de l'ambulance pour un accident de la circulation rue de Vitrival à Fosses ; un blessé conduit au Val de Sambre à Auvelais.

Le 15 : feu de broussailles près du camping du Val Tréko à Vitrival.

Le 17 : appel des pompiers à la suite d'un feu dans un champ, rue de Pré à Biesme.

Le 18 : intervention des plongeurs pour une voiture tombée dans la Sambre à Mornimont.

Le 18 : pompiers, pour un feu de cheminée, rue Hardimont à Mettet.

Le 19 : appel des pompiers pour un feu de broussailles, rue Chêne-à-la Justice, à Soye.

Le 20 : appel de l'ambulance suite à un accident sur la place de Sart-Saint-Laurent ; blessé conduit à la clinique Sainte-Elisabeth à Namur.

Le 21 : feu de cheminée, chaussée de Charleroi, à Vitrival.

Le 22 : appel des pompiers pour un incendie dans un abri de jardin, à Ermeton-sur-Biert.

Le 22 : appel des pompiers suite à un feu de broussailles, chaussée de Charleroi à Le Roux.

Le 23 : appel des pompiers à la suite d'un accrochage d'une moto avec un tracteur, à Aisemont.

Tambours pour la paix à Fosses-la-Ville

En ces temps troublés par les bombes, les canons et les fusils, en ces temps de tensions extrêmes entre les peuples et les ethnies, avivés par les intégrismes religieux et les ambitions économiques, la paix du monde est particulièrement fragile.

Des manifestations un peu partout dans le monde, clament des slogans parfois simplistes et souvent dirigés contre celui-ci ou celui-là. Les enfants ne sont pas en reste. Depuis quatre, ans le jour du printemps ils manifestent aussi, à leur manière, pour la paix.

Parmi les enfants du monde, parmi les enfants de Belgique, nos enfants de Fosses ont voulu dire aussi avec force leur volonté de paix, par cette journée des « Tambours pour la Paix ».

Ils étaient près de 450 enfants sur la place du Chapitre, venus des écoles primaires et maternelles St-Feuillen, de l'Athénée Royal et de l'Ecole du Bosquet, à manifester pour la paix, pour appeler les grands à semer de l'amour et dire leur peur de la guerre.

Et tous les enfants des écoles communales étaient présents également sur la place de Le Roux, dans l'école de Vitrival et de Sart-Saint-Laurent, pour appeler haut et fort les hommes à la paix.

Bouteilles remplies de riz, cuillères et casseroles, tambours fabriqués pour l'occasion, tous les moyens étaient bons pour se faire entendre, et ce tohu-bohu a pris une résonance toute particulière, en ce calendrier militaire américain, donnant un mélange de grande émotion et de gravité. Sur les banderoles déployées, des appels à la paix, sous forme de poèmes.

L'initiative de cette journée, lancée depuis le mois de janvier par les enfants du Conseil Communal des Enfants, est une organisation mondiale annuelle de « Poésie-Enfance », et s'ils étaient 15 000 enfants en mars 2000, 35 000 enfants le 21 mars 2002, il faut savoir qu'il y avait plus de 40 000 enfants à se rassembler sur les places publiques de notre pays ce 21 mars 2003.

Dans notre entité également, tous les enfants ont manifesté par une clameur déferlante à ne plus s'entendre, des appels à la paix

« Sur notre terre, nous avons des trésors.

Mieux que du pétrole, mieux que de l'or, mieux que de l’argent, mieux que des diamants c'est la vie, c'est l'amour, c est la paix ».

Les enfants ont bien compris que se ranger du côté des pacifistes, c'est aussi apprendre à vivre ensemble sans se battre et favoriser le dialogue.

Etonnante découverte

En fin de semaine dernière, un fermier a découvert, un obus, calibre 105 dans un champ, rue de Taravisée à Fosses. Le service de déminage a été prévenu et a pris les mesures d'usage.

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Gogo home, tonton Sam (suite)

Grande-Bretagne. Au cours d'une réception en l'honneur du nouvel ambassadeur d'Espagne (El Pablo, 4 ans 1/2, 430 kg), Cherrie Blair tombe follement amoureuse d'El Pablo « A real man, at last » s'écrie-t-elle.

Le secrétaire de l'ambassade de France consulte son dictionnaire et traduit : « enfin, un homme véritable ». Sous l'emprise de la passion et de ses sens exacerbés, Cherrie quitte le 10 Downing Street pour rejoindre son farouche Cordouan, laissant sa place à un footguard qui passait par là. Ce lui-ci s'avérant par la suite n'être autre que l'arrière-petit-fils de Jack l'Eventreur ; ses mauvais instincts familiaux ressurgissant, on le surprend en train d'éventrer les caisses de l'Etat d'une part, la famille royale d'autre part. Il se trouve sévèrement réprimandé. La République est programmée, mais le brouillard tombe sur l'Angleterre et les Ecossais en profitent pour prendre le pouvoir. Ils torturent leurs ennemis à coups de corne muses, changent l'heure du thé (qui passe de 17 à 16 h 50) et rendent obligatoire le port du mini-kilt pour tous les mâles britanniques, de 15 à 95 ans.

Keskidi

Pensée de la semaine

La fin de tout c'est le début de rien.

A méditer

Laisser faire Bush, c'est de la boucherie. Laisser faire Saddam, c'est de la Sadomie. Alors, comme dit le petit Louis, dans les deux cas il vaut mieux faire face.

Droits et Respect à la Nature

Lors de sa récente assemblée générale, la présidente Mme Fr. Rochet s'est adressée au bourgmestre, aux échevins M. Charles et B. Buchet et au public en ces termes

« Votre présence est pour nous signe non seulement de l'intérêt que vous portez à notre asbl, mais aussi un soutien et un encouragement à poursuivre nos activités passionnantes. Je ne ferai pas le tour de toutes nos réalisations de cette année écoulée 2002, je laisserai ce soin de vous en parler au trésorier lors de l'explication des comptes. » Je suis fière de vous annoncer que le projet de réhabilitation d'une zone humide qu'est la Pichelotte est accepté par José Happart, ministre wallon de l'Agriculture et de la ruralité. Ce projet nous l’avions déjà présenté dans le cadre de la semaine verte 2002. Nous étions pourtant dans les délais. N'ayant reçu aucune réponse, j'ai redemandé l'aide de notre écoconseiller Philippe Ruelle qui nous a conseillé cette ouverture de réhabilitation d'une zone humide. Appuyés par la commune, nous obtenons donc 1.064 euros pour arranger la Pichelotte.

» Nous avons pris contact avec l'IDEF pour réaliser... il faut savoir rêver ! ... un petit lac de Bambois. En effet, nous avons conçu, il y a deux ans, une petite mare ; l'eau s'écoulant de la source est recueillie dans un petit bassin. C'est une réussite totale car, l'année dernière, celle-ci était remplie d'oeufs de grenouilles. Emerveillés lorsque nous nous sommes rendus compte de ce succès !

» Pourquoi prendre contact avec l'IDEF ? Nous comptons faire un passage en bois de la source jusqu'au verger planté par nos enfants de l'école de Sart-Eustache. Ils pourraient ainsi passer à pieds secs, voir évoluer leurs arbres et ainsi garder la zone humide. Un petit coin de repos loin de tous les bruits. Toutes nos réalisations, tables et bancs sont par terre et doivent être reconstruits, cette fois-ci de façon indestructible, espérons-le. Il faut aussi aménager les bords de la petite mare dont la base est plastifiée. Nous allons y installer du coco pour y planter des espèces aquatiques.

» Il me reste donc avant d'en terminer, à vous demander une chose importante, M. le Bourgmestre, MM. les Echevins, d'assécher le chemin qui conduit à la Pichelotte. C'est impératif. Si le Ministre nous aide, aidez-nous aussi. En effet, nous avons pu assécher une partie de ce chemin, mais ce qui reste à faire est trop conséquent pour notre asbl. Les eaux qui suintent à travers le sol viennent des terrains en amont de ce chemin. II serait important d'assécher l'endroit. Vraiment, sachez que si nous en étions capables, nous aurions déjà réalisé ce travail car il est impossible aux piétons d'accéder à la Pichelotte sans passer par cet endroit boueux. Nous ne possédons pas le gros matériel nécessaire pour exécuter ce drainage.

» Et j'oserai vous faire une deuxième demande : il y a, paraît-il, un endroit dans un chemin de promenade un creux très profond et rempli d'eau à un point tel qu'un enfant pourrait s'y noyer. Pourrait on avoir l'avis du chef des pompiers pour en évaluer le danger. Cette demande lui a déjà été faite. Ne pouvez-vous pas encore nous appuyer ?

» Je dis quelquefois que nous sommes un peu les ouvriers bénévoles de la Commune qui travaillons avec coeur pour protéger notre patrimoine... C'est ainsi que je me permets de demander à notre patron de nous aider à remplir notre rôle tout simplement. Merci ».

Françoyse ROCHET, présidente

Paradoxes d'une guerre

- Un peu partout dans le monde, des pacifistes réclament la fin du conflit en Irak, mais souvent, ces manifestations « pacifistes » se terminent elles aussi en conflit... contre le service d'ordre ! Quand on vous disait qu'il n'y avait rien de plus pacifiste qu'un pacifiste !

- Le président Bush en appelle, dans sa guerre, à l'aide de Dieu ; et Saddam Hussein s'adresse dans le même sens à Allah. Mais que se passe-t-il donc au Paradis, entre ces deux « protecteurs » ?

- Dimanche, Euronews annonçait que l'armée américaine n'était plus qu'à 100 Km de Baghdad. Lundi, un communiqué de cette même chaîne parlait de 150 Km ; ces soldats auraient-ils entre-temps fait demi-tour ?

La presse... revue

par Zorro

- Samedi : « La France nous envie et remercie... » - A l'occasion de la Journée mondiale des blagues belges. Enfin un peu de reconnaissance.

- Dimanche : « On veut plus d'argent en 2004 » - Signé : tout le monde. - Lundi : « Les Etats-Unis colmatent les brèches » - Tu vas voir, Germaine, en plus ils vont les gazer...

- Mardi : « Interdire la répudiationen - Et puis quoi encore ?Si on laisse faire, dans dix ans les femmes revendiquent l'égalité.

- Mercredi : « Les syndicats sont satisfaits » - Ça, c'est pas normal. Mais comme on ne sait pas de quoi il s'agit, on se tait...

- Jeudi : « Dernières mises au point pour Thier D Bock » - Et s'il persiste à être o~ vire, vite fait...

- Vendredi : « 11 enfants hospitalisés au retour de la piscine » - Le premier rapport technique confirme que, suite à une panne mineure, la piscine ne contenait pas que de l'eau...

Un concert réussi

Concert avec la Fanfare d'Hanzinne de l'ensemble vocal et de la batterie des sapeurs et grenadiers de Thuin

Que dire de cette soirée organisée à l'occasion du 40e anniversaire de la Marche Saint-Pierre : elle fut appréciée par un public enchanté. Un concert, avec fanfare et batterie dans une église est un événement unique à ne pas manquer. Le président de la Marche, Willy Ipercielle, a commencé cette soirée par un discours rappelant que 2002 fut pour nous l'année de notre 40e sortie, qui peut être qualifiée d'exceptionnelle en comparaison avec nos sorties courantes et avec un point d'orgue : la remise par M. le Curé de la nouvelle statue de Saint-Pierre ». Et il a poursuivi

« Souvent, les sorties ne sont pas retenues dans l'histoire. Nous, nous avons voulu que notre 40e soit célébrée en 2002 comme il se devait.

» Pour la grande famille qu'est l'Association des arches de l'Entre-Sambre-et-Meuse, souvent seuls les anniversaires sont retenus ; aussi nous avons décidé de fêter également notre 40e anniversaire. Pour que ce moment reste dans les mémoires, le comité a décidé de présenter aux marcheurs, à la population vitrivaloise et autres sympathisants, deux événements de choix : 1) un concert d'Empire et 2) l'élaboration d'un ouvrage retraçant les 40 premières années de la Marche (v. art.).

» La soirée a laquelle vous allez assister est pour notre village un événement exceptionnel qui n'a d autre but que de partager ensemble un moment agréable, qui doit nous permettre de consolider les liens qui nous unissent et qui feront que la Marche vive longtemps dans le même état d'esprit. II est de mon devoir de remercier particulièrement M. le Curé' qui nous a permis d'occuper l'église et l'Administration communale pour l'aide logistique qui nous a été apportée pour que cette soirée soit une réussite, que vive la Marche St-Plerre et qu'elle puisse devenir un jour « royale ».(fin du discours)

On peut aussi remercier Gabriel Clocheret, présent au concert. N'oublions as que depuis la renaissance de la marche en 1963, où il fut l'un des fondateurs, il en est le seul à être toujours parmi nous. Merci aussi au Centre communautaire de l'entité fossoise pour l'aide apportée à l'élaboration des affiches.

Pour l'heure, nous vous donnons rendez-vous le 3 mai au cassage du verre et pour une brocante gratuite pour les vendeurs) à l'occasion du 40e anniversaire. La Marche, puant à elle, se déroulera le 22 juin pour fa bénédiction des armes et le A juin pour la grande sortie St-Pierre.

Pour le comité, le secrétaire : Guy DURET

Souper

Le comité de la Pelote Jeunesse Vitrivaloise a le plaisir de vous inviter à son souper organisé dans les installations situées le long du ballodrome, les vendredi 28 et samedi 29, à partir de 19 h 30.

Livre Marche St-Pierre

Cette année 2003, la Marche St-Pierre de Vitrival fête son 40e anniversaire. A cette occasion, un ouvrage retraçant l'histoire des 40 années d'existence de la Marche Saint-Pierre sera édité. Cet ouvrage comporte 128 pages de textes et photos, imprimé sous couverture couleur de 240 gr et intérieur sur papier couché mat 90 gr avec dos carré, cousu au fil de lin, et plastification brillante.

Le tirage est strictement limité à 200 exemplaires au prix unique de 12 euros, qui peuvent être versés au compte jusqu'au 15 mai 2003) : Axa 755-4119028-73, Marche Saint-Pierre, rue Bois-des-Mazuis 2, 5070 Vitrival ; ou en payant à un membre du comité de la Marche.

Cet ouvrage, sous réservation -contrairement à ce qui avait été annoncé - sera disponible lors de la Bénédiction des armes du 22 juin 2003. Renseignement 071-77.04.89.

Pour le comité, le secrétaire: Guy DURET

Les 12 h à l' Djote

Samedi 5 avril : 12e édition de ce repas intitulé « Les 12 heures à l'Djote »qui aura lieu de 11 h à 23 h, salle L'Hautventoise à Haut-Vent.

Réservation pour le mercredi 2 avril

- Jean-Louis Pacorus 071-71.33.00

- Pierre Colot 0473-83.15.76

- Georges Demaret 081-43.41.80

- Claudy Van Ryssel 071-71.44.48

- Patrick Collard 0473-31.97.24

- Au Fer à Cheval 071-7119.38

Au menu : apéritif, potée aux" choux

(1) ou aux carottes (2) à volonté, saucisses de campagne, dessert.

(1) (2) à préciser

Prix : 12 euros (gratuit pour les moins de 12 ans et plus de 70 ans). Repas agrémenté d une musique des années 70, cooool et tempérée !

Les Débridés ne portent plus les repas à domicile.

Le secrétaire: P. Collard

Feu de broussailles

Samedi, vers 18 h, les pompiers de Fosses ont été appelés pour éteindre un feu qui avait pris dans la végétation bordant la route, près du 394, chaussée de Charleroi à Le Roux.

La panthère noire

La première assemblée générale de l'asbl La Panthère Noire, à Aisemont aura lieu le jeudi 3 avril, à 20 h, à la nouvelle école d'Aisemont, rue Cortil Curé 6. L'ordre du jour débutera par l'accueil du président, Jean Vaes (origine de l'asbl), bilan 2002 et budget 2003, nomination de deux commissaires aux comptes, d'un vice-président, d'observateurs...

Une carte de 5 euros sera proposée, qui donnera droit d'entrée à la journée festive du dimanche 14 septembre prochain.

Marche parrainée

Le comité scolaire d Aisemont organise, avec les enfants des écoles, sa 19e marche parrainée, le samedi 5 avril prochain.

L'inscription, pour les parents, amis et sympathisants est de 2 euros (donnant droit à une boisson sur le parcours). Le départ a lieu à 15 h 30 a la salle de l'école, pour un circuit fléché de ± 10 km.

Au retour, à partir de 17 heures, petite restauration : soupe à l'oignon avec fromage et croûtons ; tartines (fromage ou jambon d'Ardenne) ; hot-dog, pâtisserie.

Au bar wallon : bières brunes et blondes (Ciney, Leffe, Chimay) .

Possibilité de visiter les nouveaux locaux scolaires, de 17 à 18 h.

Invitation cordiale à tous.

Sortie de route

Mardi, vers 21 h 35, M. Daniel Doucet, de Sambreville, sortant en voiture de la RN 98 à Aisemont, a été surpris sans doute par l'importance du virage et n'a pas pu maîtriser son véhicule qui alla emboutir une barrière de sécurité. Dégâts matériels constatés par la Police.

« Félix Tête de veau »

C'est avec grand plaisir que nous vous invitons à venir découvrir notre spectacle « Félix Tête de veau ». Les mercredi 9 avril, à 19 h 30 et vendredi 11 avril, à 20h, à la salle de gym de l'école du Bosquet (ancienne Athénée), route de Bambois à Fosses.

« Félix Tête de veau », c'est l'histoire d'un enfant de boucher devenu, dès la rentrée scolaire, la tête de turc de sa classe. Incapable de se défendre, il se réfugie dans ses rêves d'aventures. Mais ses nuits sont peuplées de cauchemars : les fantômes d'enfants de sa classe lui mènent aussi la vie impossible. Jusqu'au jour où Oscar Mollard arrive à l'école...

Cette histoire, entre rêve et réalité, est une adaptation du roman « Félix Tête de Veau » d'Anne-M. Desplat-Duc, que les enfants eux-mêmes ont créée avec Matthieu Collard, comédien et metteur en scène, qui dirige l'atelier théâtre depuis le mois d'octobre, avec Brigitte Romain.

Tous les décors ont été réalisés également par les enfants du stage de Carnaval, sous les conseils de Fabrice Lepinne (Ecole des Beaux-Arts) et Kristel Dupont (Théâtre des Zygomars). La régie et les lumières sont assurées par Martin Daix (Théâtre des Zygomars).

Entrée : 5 €(gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Réservations au Centre Culturel 071/71 46 24.

Nos plus vifs remerciements à Madame Body, directrice de l'Ecole du Bosquet, qui nous a prêté ses locaux pendant toute la durée de nos stages.

De la part des enfants

Florence Bailly, Clémentine Buchet, Lucas Chasseur, Nina Crabbé, François D'Alcamo, Vannie Dricot, Laura Falque, Lara Saidane, Lucile Taviet (Stage Théâtre), Manoëlle Bailly, Nathan Dubois, Maxime Lara-Garcia, Félix Lepinne, Cécile Michel, Ewan Romain, Maël Romain, Sophie Van Masseroot, Vannie et François (Stage Décors). Une collaboration du Centre Culturel de l'entité Fossoise Et du Théâtre des Zygomars.

Des sous pour le foot

C'est une idée qui avait été émise en son temps par Bernard Anselme, lorsqu'il était ministre de la Région Wallonne. Elle vient d'être reprise par le ministre Charles Michel et sera incessamment concrétisée. De quoi s'agit-il ?

La Région Wallonne, persuadée que le sport est un élément d'intégration et un outil de prévention, va octroyer des subsides aux 708 clubs de football de Wallonie ainsi qu'aux 216 clubs de basket et aux 122 clubs de volley-ball. Au total, près de 1,8 millions d'euros (soit environ 72 millions d'anciens francs) distribués aux 1.100 clubs du sud du pays. Concrètement, chaque club de foot recevra 250 euros (10.000 F) par équipe de jeunes alignée.

Ainsi, par exemple, un club de football qui compte une équipe de diablotins, deux équipes de minimes et une équipe de scolaires recevra un bonus de 1.000 e, soit 40.000 F anciens. De quoi se payer des trainings pour l'hiver.

Les dirigeants des petits clubs applaudissent, la subvention est bienvenue. Pour aider les clubs à garder les jeunes sur le terrain et pas dans la rue !

P.-S. - Le Sporting de Charleroi qui vient de recevoir à lui tout seul 75 millions de la ville de Charleroi, est exclu de la distribution !).

Daniel PIET, attaché à la R. W

Les matches du week-end

Samedi 29 mars

Espoirs, à 15 h

Bambois - Lustin

Préminimes, à 13 h

Yves - Fosses (A et B)

Jemeppe - Fal.Aisemont (A, B)

Bambois - Soye-Floreffe

Diablotins, à 11 h

Moustier - Fal.Aisemont (A et B)

Pesche - Fosses (A et B)

Bambois - Clermont

Dimanche 30 mars

Cadets, à 10 h 30

Bambois - Olloy

Division 3 B

Bambois - Fal.Aisemont

Division 4 B

Bois-de-Villers - Fosses

BAMBOIS - FAL.AISEMONT

4 - 0

Les Plagistes se lancent rapidement à l'assaut but sambrien et à la 17e, Gillard place une tête meurtrière. Peu après Ribiska, sur coup franc, lobbe le gardien visiteur.

Après la pause Daxhlet retrouve le chemin des filets. En fin de rencontre, un une-deux entre Deproot et Dumont permet à ce dernier de clôturer l'addition.

BOIS DE VILLERS - FOSSES

3 - 2

Les Villersois sont menés à la mi-temps par un goal de Saczuck. Un changement opportun dans les rangs des visités permet à Pietquin de rendre la parité au score, et même de prendre l'avantage au score. Malgré leur domination, les visités devront encaisser un nouveau but de Saczuck avant que Marchand n'arrache la victoire.

Espoirs

Bambois - Lustin 2 - 6

Minimes

Et.Tamines - Fal.Aisemont 5 - 1

Fal.Aisemont - Fosses 1 - 0

Cadets

Anhée - Fal.Aisemont 1 - 0

Bambois - Olloy 2 - 6

Division 3 B

Bambois - Fal.Aisemont 4 - 0

Division 4 B

Bois-de-Villers - Fosses 3 - 2