N°41    25 octobre 2002

 

A propos du bicentenaire de la châsse de saint Feuillen

Concernant ces festivités du 200e anniversaire de la châsse de saint Feuillen, nous donnons ci-dessous le programme complet des deux journées.

En page 4, nous poursuivons les explications et l'historique de cette châsse et en page 2, nous annonçons les différentes organisations conjointes (concours de belote, soirée sous chapiteau et un grand karaoké/, en accord avec le comité organisateur : la Confrérie Saint-Feuillen, en collaboration avec l'Echevinat de la Culture, le Centre communautaire culturel et l'Etat-Major de la Marche.

Festivités du bicentenaire de la

châsse de saint-Feuillen

26 et 27 octobre 2002

Samedi 26 octobre

18 h 30 Descente solennelle du buste et de la châsse de saint Feuillen par les confrères - Veillée autour de saint Feuillen

(présentation de la châsse restaurée, prières et chants, vénération des reliques/.

20 h 00 Concert de musique médiévale par les Ménestrels de Mordini.

Dimanche 27 octobre

8 h 30 Rassemblement des compagnies et délégations, pl. du Chapitre.

9 h 00 La musique entre dans la collégiale, va chercher et accompagne la sortie des reliques portées par les Confrères de Fosses, du Roeulx, de Nivelles et des agriculteurs. - Les reliques sont placées au centre des marcheurs et décharge des compagnies par le président de l'Etat-Major, Emile Damanet.

9 h 15 Départ de la procession (tour des anciens remparts). - Trajet : rue du Chapitre, rue des Remparts, ruelle des Remparts, rue de Vitrival, rue d'Orbey, rue des Tanneries, rue Al Val, place du Marché et retour sur la place du Chapitre.

10 h 45 Les délégations désignées par les compagnies pénètrent dans la collégiale, les autres marcheurs quittent le Chapitre par le haut de la place.

11 h 00 Grand-messe en l'honneur de saint Feuillen.

12 h 00 Sortie de la collégiale des marcheurs et des confrères, prestation de serment de deux nouveaux membres (Daniel Tilmant et Etienne Ghesquière) devant la Croix celtique. - Décharge générale commandée par le président de la Confrérie, Marc Buchet. - Départ du cortège vers le chapiteau, place du Centenaire, pour l'apéritif et le repas proposé à l'ensemble des participants.

15 h 00 Départ du cortège des marcheurs (uniquement) dans les rues de Fosses : place du Centenaire, rue d'Orbey, rue de Vitrival, avenue des Combattants, avenue Albert 1er, Champ Stoné (décharge), avenue Albert 1er, rue Franceschini, rue des Echevins, rue des Remparts, rue D. Masson, place Chapelle Saint-Roch (décharge et ravitaillement), rue St-Roch, rue D. Masson, rue des Zolos, rue SainteBrigide, rue des Tanneries (décharge), rue Al Val, place du Marché, rue Delmotte-Lemaitre, rue des Remparts, rue du Chapitre.

18 h 00 Feu de file devant le porche de la collégiale.

Ordre du cortège

1. XIVe Brigade des Grenadiers (Fosses).

2. Délégation de la Marche Notre-Dame (Aisemont)

3. Compagnie des Mamelucks (Fosses)

4. Délégation de la Marche Sint-Biètrumé (Bambois)

5. Compagnie des Congolais (Fosses)

6. Délégation de la Marche Sainte-Gertrude (Le Roux)

7. Musique des Volontaires (Fosses).

8. Acolytes, clergé, confrères, reliques et pèlerins

9. Compagnie des Tirailleurs Algériens (Fosses)

10. Délégation de la Marche Saint-Remy (Névremont)

11. Compagnie des Zouaves (Fosses)

12. Délégation de la Marche Saint-Laurent (Sart-Saint-Laurent)

13. Délégation de la Marche Saint-Roch (Sart-Eustache)

14. Compagnie des Tromblons (Fosses)

15. Délégation des Grenadiers suisses (Fosses)

16. Marche Saint-Feuillen (Haut-Vent)

17. Délégation du Bataillon d'Austerlitz et de la Marche Saint-Pierre (Vitrival)

P.-S. - Signalons aussi qu'un repas est proposé aux participants au prix de 6 €, (avec une boissons comprise) le dimanche, après l'apéritif et sous chapiteau, place du Centenaire. Les inscriptions doivent se faire en téléphonant au 071-71.34.82 (Pascal Baufays)

AISEMONT Rue de la Gare

Cette ancienne appellation « rue de la Gare » a été changée en « rue de la Station ». Ce nom se justifiait car cette rue, la principale artère du village d'Aisemont, conduisait de l'église à l'ancienne gare, située rue de Claminforge.

Cette gare était très utile et fréquentée par les nombreux Fossois qui prenaient le train à la gare de Fosses pour se rendre à leur travail aux carrières Boudjesse ou Moreau.

Cette photo date d'après la seconde guerre. La maison de gauche était occupée par Jules Ancelot. La maison de droite servit de bureau de ravitaillement et occupée par Jules Migeot.

A nos lecteurs et correspondants

Notre prochain numéro devra être avancé d'un jour, en raison de la Toussaint qui tombe un vendredi. Les abonnés recevront donc leur journal le jeudi 31 octobre et il sera en vente en librairie dès mercredi 17 heures.

Nous demandons donc à nos correspondants, réguliers ou occasionnels, de nous faire parvenir leur texte pour le mardi midi au plus tard.

Fost-Plus

Le prochain ramassage des PMC (sacs biens) aura lieu le mercredi 30 octobre, pour toutes les sections de l'entité.

Ce week-end

En corrélation avec les festivités du 200e anniversaire de la châsse de St Feuillen, trois autres animations ont lieu ce week-end

- Ce vendredi 25 : grand concours de belote, sous chapiteau, place du Centenaire. Inscription 15 euros avec 6 boissons ordinaires comprises, à partir de 19 h (début du concours à 20 h précises), en 6 tours. - 1er prix

100euros, 2e prix 80 euros, 3e prix 60 euros, 4e prix 40 euros, 5e prix 20 euros (par personne).

- Samedi 26 : sous chapiteau, place du Centenaire, à 21 h, grande soirée animée par OMG Production (jusque 2 h), PAF : 5 euros (sécurité assurée). - Dimanche 27, sous chapiteau, place du Centenaire, dès 20 h jusque 2 h du matin : grand karaoké, organisé par PC Production. PAF 5 euros (sécurité assurée).

Bebronae cantores

La chorale fossoise dirigée par Marc Buchet multiplie les prestations en cette fin d'année : samedi soir, elle était à Sart-Saint-Laurent. Le 22 novembre, les choristes fêteront leur patronne Sainte-Cécile, en un souper devenu traditionnel, toujours très amical et animé. Le 8 décembre, ils se produiront à Champion, le 14 à Onoz et le 21 en la salle L'Orbey, dans une soirée musicale partagée avec la royale Philharmonique. Puis de courtes « vacances » amèneront aux répétitions de l'an prochain, le mercredi soir, pour préparer un nouveau programme.

Avis aux amateurs : il est toujours possible de rejoindre ce groupe dynamique et toujours joyeux.

GP vin chaud

C'est le samedi 9 novembre, à partir de 11 h 30 que les Débridés de Bambois organisent leur « 7e Grand Prix du Vin chaud » sur le ballodrome de Bambois, rue du Baty.

Pour rappel, ce Grand Prix pour joueurs amateurs est très spécial car il comporte de la balle pelote avec une partie du règlement de football (avec cartes jaune et rouge) et doublé d'un concours de couyon 5 contre 5.

Le défi de cette journée est de battre le record de consommation, de vin dont nous rappelons les « performances » : en 1997 avec 107 litres, en 1998 avec 140 litres, en 1999 avec 142 litres, record en 2000 avec 153 litres ; l'an dernier, 152 litres.

Les équipes participantes : Fosses, Saint-Gérard, Fer à Cheval et Point d'Arrêt, attendent votre présence et vos encouragements.

Aux clubs sportifs

Comme chaque année, les Trophées du Mérite sportif et Médaille de Reconnaissance de la Ville vont être attribués aux équipes et membres de clubs sportifs de l'entité fossoise, ainsi qu'aux Fossois pratiquant leur sport en dehors de la ville.

A cet effet, je sollicite votre participation ; puis-je vous demander de bien vouloir me transmettre, avant le 18 novembre, vos résultats sportifs pour la dernière saison.

D'avance, je vous en remercie et espère une réponse prochaine.

B. MEUTER, échevin

Souper

Le cercle fossois « Jogging du Chinel » organise un souper le samedi 9 novembre, dès 19 h 30, à la salie L'Orbey, à Fosses. Deux menus, au choix, sont offerts pour le prix de 10 euros (enfants 6 euros). - Menu 1 : Apéritif Vol au vent et frites Dessert - Menu 2 :Apéritif Boulettes tomates et frites Dessert

Réservation et paiement à effectuer avant le 31 octobre (compte n° 035-3580768-54), à - René Lindekens 071-71.39.13 ou

0498-127665, ou - Alain Delatte : 0495-666874. Animation : Fabrice

Confrérie Saint-Feuillen

Comme vous le verrez d'autre part, la Confrérie Saint-Feuillen organise ce week-end de belles festivités à l'occasion du bi-centenaire de la châsse de saint Feuillen récemment restaurée. De nouveaux brancarts ont été confectionnés : Les anciens, en chêne, déjà lourds par eux-mêmes et vétustes, ont été remplacés par des brancards en alu, recouvert de velours, par Thérèse et ornés de frises celtiques par M. Nulens. Le résultat est remarquable et vous pourrez en juger samedi soir ou lors de la procession, dimanche matin.

La Confrérie tiendra aussi son « chapitre » annuel à la sortie de la grand-messe dominicale qui marquera la fête de saint Feuillen (dont le martyre eut lieu le 31 octobre 655 au Roeulx). Ce sera l'occasion, devant la Croix celtique, de présenter deux nouveaux membres : Daniel Tilmant, d'Arsimont (et toujours Rovelien), parrainé par Marc Buchet et Jean Romain, et Etienne Ghesquière, de Bruxelles, parrainé par J.-Luc George et Bernard Cousin (son... cousin !). Puis tous les membres renouvelleront leur serment de Confrérie.

Pour le dîner (avec les marcheurs, au chapiteau), ils retrouveront leurs Confrères du Roeulx, avec qui ils entretiennent d'excellentes et chaleureuses relations (quatre Fossois étaient au Roeulx, le 12 octobre, au Xlle Chapitre de cette Confrérie St Feuillien) mais aussi des représentants du Comité Ste-Gertrude de Nivelles : ainsi se concrétise une sorte de « jumelage triangulaire » souhaité par un des membres fossois dès le début des activités de la Confrérie.

Banquet de la Société colombophile

Nous rappelons que ce banquet dont nous avons détaillé le copieux menu la semaine dernière (pour 18 euros) a lieu le samedi 2 novembre à la salle Hautventoise. Les réservations doivent parvenir de toute urgence chez

- Malter B. : 071-71.33.72, ou

- Bournonville J.-F. : 0476/847.207.

Concert Mordini

Ne manquez surtout pas, samedi soir à 20 heures, en la collégiale, le concert de musique médiévale des Troubadours de Mordini.

Ce trio de musiciens et chanteurs d'une qualité exceptionnelle présenteront un large programme de musique du Moyen Age, avec instruments typiques : vièle à roue, citole, luth, rebec,...

Cet ensemble a été créé en 1990 à l'initiative de Gero Immordino rejoint ensuite par ses deux frères, Joachim et Salvatore. Ils proposent aujourd'hui un répertoire courtois des plus variés qui les a fait connaître aussi bien en Belgique qu'en France, au Grand-duché de Luxembourg, en Allemagne, Suisse et Italie.

Formant un trio cheminant de château en château, de marché en fête médiévale, heureux de pouvoir partager un moment musical avec les publics les plus divers, leur objectif est de faire résonner la musique des troubadours. Ils se consacrent d'ailleurs à un long labeur de reconstitution (notations et paroles), d'après les documents d'époque, en vue d'offrir les arrangements les plus plausibles et, bien sûr, dans la langue originale, oc, oïl, latin... ou galicien.

Passat d'un genre à l'autre, ils interprétent bien sûr les oeuvres de grands troubadours ou trouvères mais enchaînent également, par exemple, avec les "Cantigas de Santa Maria" (chansons de pèlerinage) pour terminer en apothéose avec des extraits des "Carmina Burana" (chansons à boire, chants gaillards). De cette manière, ils nous montrent qu'au Moyen Age, si on priait avec ferveur et qu'on transissait pour sa dame, on savait tout aussi bien ce que s'amuser veut dire.

Les artistes fossois

L'Association des Artistes fossois, en collaboration avec l'administration communale, organisera son exposition annuelle en la salle L'Orbey du 26 octobre au 3 novembre.

Pour le public, l'exposition sera ouverte : les samedis 26 octobre et 2 novembre et les dimanches 27 octobre et 3 novembre : de 10 à 12 h 30 et de 14 à 18 h 30. Du lundi au vendredi : de 15 à 18 h 30. Rappelons que l'entrée est libre et que chaque année nos artistes présentent un choix d’œuvres de réelle qualité, dans une intéressante variété de techniques qui mérite votre visite.

Conseil communal

(suite)

Fabriques d'églises

Le budget 200 de l'Eglise Protestante de Namur demande une participation communale de 659 €. - Celui de la Fabrique d'église de Sart-Eustache 4.864 € (sur un budget de 11.928), contre 7.204 en 2001

« Nous avons demandé aux Fabriques aussi de faire des économies », dit le mayeur. - Celui de Vitrival: 1.461 € (sur. 20.761), contre 17.445 l'an passé. - Celui d'Aisemont: 15.725 (sur 19.801), aussi en diminution. Le compte 2001 d'Aisemont donne 19.312 € en recettes et 18.142 en dépenses, soit un excédent de 1.170 €. - Pour Le Roux, le budget 2003 demande une intervention communale de 15.834 € (sur 19.604) et le compte 2001 se clôture aussi avec un excédent de 676 €. -Quant à la Fabrique Saint-Feuillen, son budget est de 64.735 € avec intervention communale de 53.540.

Service des Travaux

Après 22 ans de services, le camion servant notamment au déneigement a rendu l'âme. Le Collège prévoit l'achat d'un camion d'occasion pour 87.000 €. Bien sûr, on pourrait... espérer qu'il ne neigera pas cet hiver, ou demander un service extérieur, qui sera plus coûteux. La dépense est donc admise et le bourgmestre avec son humour coutumier souligne qu'en cas de neige, chacun voudrait qu'on commence par déblayer devant chez lui; il a même eu, l'an passé, une remarque d'un voisin le camion avait oublié de passer rue Jean Dor et il a conclu : « ça n'sièt à rin d'abôrd d'awè l'mayeur dins s' reuwe ! »..

Le contrat avec INASEP pour l'étude du revêtement du ballodrome et du mur de soutènement de la place du Centenaire se monte à 33.000 €.

Le cahier des charges pour réfection d'une partie de la rue Sinton (sur 400 m.) : 7.484 €.

Les travaux d'agrandissement de l'école d'Aisemont nécessitent encore un avenant: + 4.336 € pour fauxplafonds et 1.590 pour le plafonnage des sanitaires. Il y a eu, outre la faillite de l'entreprise générale, un litige de responsabilité : On avait carrelé sans placer les tuyaux de chauffage ! Mais les frais qui en découlent seront assumés par l'entrepreneur et l'architecte responsables. Toutefois, tous ces ennuis et retards nécessitent la prolongation de la location des locaux en " Portacabine "...

Urbanisme

Au service Urbanisme, on note la suppression d'une partie de sentier (inutilisée) longeant le ruisseau au Grand Gaux ; il y a un amateur pour le racheter.

La commune est propriétaire d'une des " maisons solaires ", à Bambois elle est louée à la Région Wallonne (8.000 F par mois) et occupée par le Creccide. Le Collège propose la résiliation de ce bail afin de l'affecter au logement de réfugiés politiques : On sait que, faute de pouvoir proposer de tels logements, le CPAS a perdu l'aide fédérale. On prévoit aussi une somme de 5 millions de francs pour un achat et une autre de 250.000 pour une location; on pourrait ainsi proposer du logement à 7 familles avec la maison de transit de Sart-Saint-Laurent. Le PS s'étonne : pourquoi mettre en difficulté le Creccide, pourtant bien utile. II n'y a aucune chasse aux sorcières, assurent le bourgmestre et l'échevin Meuter qui précise : l'Etat nous refuse des subsides, pourquoi continuerions-nous à louer à la Région pour une somme dérisoire ? Qu'elle cherche ailleurs, mais ce sera plus cher car il y a à Fosses de véritables négriers de l'habitation : on paie sur la place 13.000 F. pour des trous à rats...

Enfin, une vente de bois est annoncée pour l'an prochain ; elle pourrait rapporter 5 à 600.000 francs.

Plan drogue

Une information est donnée sur un Plan drogue proposé par le Ministère de l'Intérieur : il s'agit de prévention et, au niveau de la Zone de Police, mais en dehors des policiers, on prévoit l'engagement d'un assistant social et d'un éducateur de rue. Bien sûr, deux personnes pour les 4 communes, c'est peu, mais mieux que rien, dans un domaine particulièrement difficile. Et de rappeler la récente arrestation, à Fosses, de deux dealers de la Basse-Sambre ; on suit la filière.

A huis clos

Pour le Service Incendie, on admet l'engagement d'un sapeur volontaire: Christian Ponchelet. A titre définitif, celui d'un ambulancier : Patrick Lambert. Et l'admission au stage pour 5 jeunes : Michaël Gosset, Yves Godfroid, Christophe Falque, Etienne Chimia et Kevin Lambert.

Le Conseil entérine encore des intérims dans les écoles, la désignation d'un professeur de religion protestante et désignation de la secrétaire intérimaire Mme Gois en remplacement de M. Parent en congé de maladie.

(pour un local de sport fossois)

Quelques tuiles sont bougées, depuis les pluies abondantes, ce qui occasionne des infiltrations. La corniche, en bon état quant à elle, déborde lorsqu'il pleut très fort, bouchée par les feuilles. Des odeurs nauséabondes nous « empoisonnent » les narines, pour un tuyau qui n'est pas placé.

Depuis plusieurs mois, nous demandons avis et devis et quelques entreprises viennent voir, mais... c'est tout. Bien sûr, il ne s'agit pas d'un gros chantier, mais cela devrait être fait car l'hiver approche

Qui voudrait nous « sauver » en réalisant ces quelques réparations. Mais qu'on ne s'y trompe pas, ce ne sera pas gratuit. Nous payons !

Merci de nous contacter au 0474-94.11.45. R. w.

En marge des festivités de ce week-end

et à propos de la châsse de 1802

Offerte par un ancien chanoine en période révolutionnaire, la châsse actuelle n'a sans doute pas la splendeur artistique des précédentes, mais elle n'en est pas moins chère au cœur des Fossois. C'est un coffre en chêne de 95 cm de long, 52 de large et 65 de haut, avec toit à deux versants. Il est recouvert de plaques d'argent encadrées de baguettes dorées, avec guirlande de laurier en bois doré. Sur une face est gravée l'inscription suivante

EX MUNIFICENTIA DONOQUE UNIUS EX CAPITULI FOSSENSIS oCto DeCIMa oCtobrIs

(dû à la générosité d'un chanoine de Fosses - 18 octobre)

Et sur l'autre face HIC JACENT RELIQUIAE SI FOILLANI aCCIpIs fossa DeCoreM

(ici reposent les reliques de saint Feuillen, Fosses, tu en reçois l'honneur)

Les deux chronogrammes donnent l'année 1802 pour la fabrication de ce reliquaire.

Les versants du toit sont ornés de plaques d'argent ciselé, vestiges de la châsse du XVIe siècle. L'une représente saint Feuillen en mitre et cape d'évêque, auréolé, tenant de la main droite une épée, insigne de son martyre, de l'autre une crosse imposante. II est assis entre une dame et un chevalier, agenouillés sur un prie-Dieu. L'autre pièce montre la Vierge couronnée offrant un fruit à l'Enfant Jésus ; Elle est assise entre deux personnages (un chanoine et une dame) agenouillés sur des prie-Dieu, mains jointes, avec livre ouvert. Sur le manteau de la Vierge, court, en guise de galon, une inscription latine en caractères romains

MATER MARIA GRATIS, MATER MISER(icordie)

MATER DEI MEMENTO.

AVE REGINA CELORUM.

(Marie, Mère de grâce et de misericorde, souviens-toi (de nous). Salut, Reine des cieux.)

Cette châsse contient une partie des reliques de saint Feuillen ; d'autres, notamment son crâne, sont enfermées dans le buste-reliquaire, poinçonné de 1682 ; il représente notre patron en habit d'évêque mitré. Une petite plaque de fine orfèvrerie, due à Hugo d'Oignies, ferme une fenêtre où l'on voit une vertèbre du saint. L'envers de cette pièce de grande valeur est en nielle et on peut y lire

+SCS : FOILLANUS : C : CAPUT INTERIUS : ORETUR PRO FCORE+

(Saint Feuillen dont la tête est à l'intérieur. Priez pour l'artisan).

Le piédouche de ce buste, en argent et laiton ciselé, porte l'inscription-chronogramme

Deo pIoqVe patrI sVo CapItVLVM eXtrVXIt

(le Chapitre a fait oeuvrer ce buste en l'honneur de Dieu et de son saint Patron) ce qui donne la date de 1699 pour l'achèvement du Buste-reliquaire. Buste et châsse sont portés traditionnellement, tous les sept ans, par les fermiers, car saint Feuillen est invoqué notamment pour avoir du temps favorable pour les moissons.

La presse... revue

par Zorro

- Samedi : « Journée mondiale de la Paix » - Dong a fait le gong au Japon. Samedi de la fête de Fosses... Prout a fait l'impénitent guindailleur...

- Dimanche : « Tous les cheminots sont fiers... » d'être Wallons. - Tous les Wallons ne sont pas fiers d'être cheminots.

- Lundi : « Une soirée sans alcool et un congrès sans tabou » - Comme les entrées étaient malgré tout payantes, y a eu personne...

- Mardi : « On cultive une Italie très européenne » - C'est un bon truc pour récolter des spaghettis, sauce polonaise...

- Mercredi : _« Le prix du brut plus abordable » - Le prix brut à 3 e les 26, la grande brute un rien plus cher

- Jeudi : « L'univers des sourds comme si vous y étiez » - Traduction gestuelle à l'intention des malvoyants pour un supplément modique.

- Vendredi : « Viol avoué sous la contrainte » - Dans certains pays, la contrainte est tellement forte qu'il y a plus d'aveux que de délits et de crimes. De toute façon, la torture, ça ne fait pas mal à tout le monde. C'est un peu comme un revolver : l'importance de la douleur est directement liée à l'endroit où se trouve la victime par rapport au canon. Et puis ne diton pas que péché avoué est à moitié pardonné ?

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Evolution

Tout évolue : nos habitudes, nos comportements, notre langage, de nouveaux mots apparaissent, d'autres se transforment ; l'écriture de nos étudiants devient de plus en plus phonétique, les règles les plus sacrées de l'orthographe son constamment et sciemment violées. Ce petit poème de Jacques Prévert est une illustration toute trouvée à la définition de la « cacographie » ou simplement d'orthographe vicieuse

« C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute... d'orthographe. Voilà comment j'écris : giraffe » !

Et les expressions ! Bon nombre d'entre elles ne sont que le détournement d'expressions anciennes.

Vous savez, sur une autoroute, un contresens ne pardonne guère, alors qu'en matière littéraire, il est assuré de l'impunité. Voulez-vous un exemple ? « Tomber dans les pommes ». Lorsqu'on s'évanouit, on tombe où l'on peut. Peut-être en Normandie, a-t-on plus de chance qu'ailleurs de tomber dans les pommes. Evolution ! L'expression ancienne était : « Tomber en pamoison » ou « tomber dans les pâmes », ou encore « se pâmer » devenant de moins en moins utilisé ; le parler populaire l'a remplacé par un mot un peu ressemblant : « pommes » qui n'avait rien à faire là, mais on s'en est accommodé.

Evolution aussi tous ces mots qui n'existent pas... encore, mais qui le pourraient

- Autoriflamme : toute partie de vêtement (imperméable, jupe, ceinture)... qui dépasse de la portière d'une voiture en marche.

- Banni-oui-oui : personne qui a banni de son vocabulaire le mot « oui » pour le remplacer systématiquement par « absolument », « parfaitement », « certainement », « assurément », « tout à fait », « certes »... - Cheveuleurre : les quelques longs cheveux, bien peignés et rabattus sur le sommet de la tête, censés dissimuler une calvitie.

- Clind'heure :regard furtif que l'on jette discrètement à sa montre pour vérifier l'heure, à l'insu de son interlocuteur.

- De faxo : par voie de fax (déclarer sa flamme de faxo).

- Dégarpir : abandonner précipitamment la place où l'on vient de se garer après de difficiles manoeuvres parce qu'on a entendu un bruit de phare brisé provenant de la voiture rangée derrière la sienne.

- Désespérato : phrase ou passage d'un article qu'on lit et relit en vain sans jamais parvenir à en retenir le sens, bien que tous les mots soient compréhensibles. (Constatant que cet article était rédigé en désespérato, il se tirebouchonna les méninges pour en saisir le bon sens qui n'existe pas).

Keskidi

Pensée de la semaine

Les jours se souvient et ne se ressemblent pas, surtout quand ils ne ressemblent à rien.

Photo rétro

Vie Féminine de Fosses

Quelques femmes de service s'affairent, avec plateaux, verres et bouteilles. On prépare une collation pour les invités, mais à quelle occasion ? Est-ce lors d'un cours de cuisine ou d'une autre animation ?

On reconnaît, de gauche à droite : Mme Christiane François-Radelet, Mme Gilberte Romain-Noël, Mme Lucia Drèze-Boulanger, Mme Marthe Jacqmain-Bierlaire, Mme Denise Wiame-Jacqmain, Mme Anna Lefer-Hanseval et sa fille Marie-Paule.

Cette photo nous reporte une bonne trentaine d'années en arrière. Parmi ces dames, seule Mme Marthe « de chez Delhaize » est décédée.

Souper

Le comité scolaire organise son souper d'automne le samedi 26 octobre 2002 à partir de 18 h. 30 à la salle St-Joseph. Il vous invite très cordialement et vous propose Menu adulte : 13 euros - Apéritif - Assiette ardennaise, crudités - Rôti de porc chanpignons-crème ou poivre vert, frites. - Pâtisserie et café Menu enfants : 7 euros - Jus de fruit - Jambon, crudités - Rôti de porc champignons-crème ou poivre vert, frites - Pâtisserie et café.

Blessée

Vendredi dernier, vers 15 h 50, une collision s'est produite entre deux voiture, route de Tamines à Aisemont, face aux Ets Oswald. Outre les deux véhicules endommagés, Mme Brigitte Godenne, 56 ans, de Fosses, a été blessée et hospitalisée à la clinique Reine Fabiola à Auvelais.

Le VIM de Sambreville et les pompiers fossois, sous les ordres du sergent-major Gérard Gosset, se sont rendus sur les lieux.

Une belle soirée

La soirée musicale de l'an dernier, a expliqué en ouverture Véronique Henrard, avec la chorale « La Sartoise » et « Les Compagnons du Rail » a suscité une demande du public : « Remettez-nous ça ! »... Alors, voilà donc la deuxième édition. Avec cette fois une plus grande variété : non seulement du chant choral, avec les formations du Sart et Bebronae Cantores, de Fosses, mais aussi du théâtre avec les jeunes de « Li P'tite Soce » et les Comédiyens Fosswès, de la flûte et en plus... une surprise.

Samedi soir, donc, dans une église bien remplie, La Sartoise a ouvert le programme avec plusieurs très beaux chants : « L'enfant au tambour », introduit par une clique et un bien réel petit « tambourî », une incitation au chant et celui des Partisans, très bien nuancés, l'admirable Berceuse de Brahms et un remarquable gospel « Lord I want », bien enlevé sous de chaleureux applaudissement bien mérités.

Ensuite, trois jeunes acteurs wallons ont interprété un sketch de Françoise Honnay évoquant des frasques en cascade d'un enfant de chœur : Anne, Maxime et XXX y furent excellents de naturel. Puis Françoise et Marie-Christine Lambert présentèrent une amusante parodie des « Vamps » : grenouilles de bénitier et langues de vipères... Elles eurent un fort beau succès.

La talentueuse Isabelle Roberti, élève du Conservatoire royal de Bruxelles, interpréta à la perfection une oeuvre classique de son répertoire, bien applaudie elle aussi. La surprise, dit Véronique, est « qu'un Swennen peut en cacher un autre... » car si le fils fit défaut pour raisons d'études, le père, Francis, surprit tout le monde par une interprétation très expressive et bien mimée d'un monologue humoristique « à la recherche de son chien » : on apprit ainsi qu'il fait partie d'une troupe théâtrale de la région.

En seconde partie, la chorale fossoise Bebrorrae Cantores se produisit dans une série de chants divers centrés sur l'amour : « Quand on n'a que l'amour » « La tendresse » « Aimer » (avec hélas un magistral raté pour une phrase musicale) ; « Voyage en Italie », ruais aussi, en variété : « Bonjour à toi l'artiste » « Le lion est mort ce soir » « Bruxelles » et enfin un « Happy day » bien enlevé. La chorale La Sartoise vint se joindre aux choristes fossois pour interpréter ensemble une oeuvre bien « balancée » « La boîte à chansons » qui valut un rappel du public, enchanté de cette bien belle soirée musicale et théâtrale.

Une partie du public et les choristes se retrouvèrent dans l'arrière salle pour un « 3e time » que la Saint-Feuillien rendit progressivement très animé et bien joyeux... jusqu'au milieu de la nuit !

A l'an prochain pour la troisième édition ?...

Souper

Le comité de la Jeunesse Pelote Vitrivaloise organisera son souper annuel les vendredi 25 et samedi 26 octobre, dès 19 h 30 dans ses installations longeant le nouveau ballodrome (près des écoles).

Rappelons-en le menu - Frisée aux lardons (1) ou Cocktail de crabes (2) - Ragoût de poulet aux fruits et aux épices, croquettes (3)ou Rôti Orloff champ., croquettes (4) - Tarte aux pommes et glace (t, 2, 3, 4) à préciser lors de l'inscription

La participation est fixée à 15 € pour les adultes et 8 € pour moins de 12 ans (gratuit pour les joueurs des équipes d'âge).