N°37    27 septembre 2002

Le Vieux Moulin

Ce prestigieux bâtiment est l'une des plus anciennes construction de la ville. Son histoire remonte au Xlle siècle, date où il aurait été construit par le Prince-Evêque Henri de Leez, après le creusement du canal qui devait renforcer les remparts.

Il fut transformé à plusieurs reprises, mais conservait toujours sa fonction, étant plus communément appelé « moulin de la ville ».

Des anciens documents apprennent que vers le XVe siècle il était appelé « banal », ce qui signifiait que le Prince-Evêque, propriétaire, en avait le monopole et le rendait obligatoire aux boulangers et brasseurs de la ville.

Le moulin fut détruit en 1408, lors de l'incendie de la ville par les troupes du comte du Hainaut et fut restauré en 1544 et 1551 par Georges d'Autriche, dont les armoiries figurent depuis à la façade.

En 1744, le meunier était Pierre Sandron ; il comprenait un moulin à farine et un moulin à bray (malt de brasserie). Le beau porche en arcade de pierre bleue date du XVIe siècle et une ancienne meule de la même époque a été placée au pignon, surmontée d'une niche où figure une statuette de sainte Catherine, patronne des meuniers.

Le moulin cessa ses activités vers 1930 et était alors la propriété de la veuve Genard, de Bruxelles, qui céda à la commune, en 1947, la servitude et la propriété du petit canal d'amenée des eaux (aujourd'hui recouvert) depuis la Batte, rue des Remparts.

Le matériel de meunerie fut démonté et Alphonse Haguinet, puis Maurice Jeandrain en firent un dépôt de brasserie jusqu'en 1954.

L'immeuble fut alors acheté par une ASBL « Les Amis du Vieux Moulin » pour être transformé en caférestaurant. Plusieurs gérants s'y succédèrent et finalement, l'association se décida à vendre le bien qui fut acheté par M. Freddy Falque et cette Taverne est exploitée actuellement par son fils Frédéric.

(Renseignements et textes extraits du livre - 77 rues de Fosses-la-Lille »)

FÊTE ANNUELLE 2002

Voici le programme complet des festivités 2002 de Fosses-Centre Une grande tombola surprise permettra au gagnant du ter lot de disposer d'une couvre d'art unique d'un artiste de Fosses. Le tirage de la tombola aura lieu le dimanche soir, au cours du Concert d'Automne, qui sa déroulera à la salle L'Orbey.

Les samedi 28 et dimanche 29 septembre : fournées Portes ouvertes à l'Arsenal des Pompiers

Vendredi 27 septembre : 19 h en la salle L'Orbey : Concours de belote (organisation Fosses Avenir et J.S. Fossoise). Inscription 15 € pour 6 tours - 1.000 € de prix.

Samedi 28 septembre Première BROCANTE D'AUTOMNE - Renseignements: 0499-17.93.87

- Concours de pétanque à l’œuf, au Relais du Sapeur - Jeux pour enfants, à La Posterie, place du Marché - Animations et danses africaines, château gonflable, etc. 13 h Lutte de balle pelote assise, près du Clos St-Feuillen, rue Al Val. 14 h Balle pelote : 2e G.P. J.-P. Brosteaux, place du Centenaire. 15 h Football, match Réserve entre Fosses et St-Gérard 16 h CONCERT gratuit de musique américaine sur le kiosque, par le « US Road 66 Band » 19 h 30, salle L'Orbey SOUPER CAMPAGNARD. avec animation par R. Zaprzalka.

Adulte : 12 €, enfants 8 €.

- Apéritif

- Soupe Grand-mère

- Assiette ardennaise

- Mousse au chocolat Réservation : B. Buchet 71.21.57

Dimanche 29 septembre 13 h Course de garçons de café avec départ donné à l'Arsenal des Pompiers, rue Sainte-Brigide (organisation Le Vieux Moulin). 14 h Concours de Pétanque, à l'Arsenal, org. de l'Amicale des Pompiers. 15 h Course de trottinettes (organisation La Posterie). 16 h Défilé des élèves tambours de l'Ecole de Musique. 18 h en la salle L'Orbey CONCERT D'AUTOMNE, avec le concours de l'Harmonie de Givet et la Philharmonique de Fosses. Entrée 4 euros (en prévente 3 euros). A la fin du concert, tirage de la grande tombola surprise.

Lundi 30 septembre 14 h.30 GOUTER DES AINES de l'entité. - Réservations au 071-71.31.31

Samedi 5 octobre

16 h place du Centenaire : lutte de balle pelote : G.P. des Vitoulets.

Dimanche 6 octobre 11 h en la collégiale : Office religieux en l'honneur des Jubilaires. 12 h Salle L'Orbey : HOMMAGE AUX COUPLES JUBILAIRES, par l'Administration communale.

Aux commerçants

La prochaine réunion de l'Association des Commerçants de Fosses aura lieu le lundi 7 octobre aux lieu et heure habituels : avenue Albert 1er, ancien Nopri, à 20 h et sera consacré à la présentation de la Foire St-André.

Les premières modifications de loi relatives au nouveau statut social des aidants de travailleurs indépendants seront également exposées.

Musique à Fosses

- Savez-vous qu'il existe des cours gratuits qui se donnent à Fosses pour apprendre, au choix : le piano, l'accordéon, la clarinette, la guitare ou le violon, ainsi que des cours de diction. Pour plus de renseignements 071-26.00.35 (Académie d'Auvelais).

- Vous pouvez aussi vous inscrire à l'Ecole de Musique de la Philharmonique de Fosses. S'adresser

- pour les tambours : à Jean Piéfort, tél. 071-71.26.97 ;

- pour les autres instruments : à Pierre Lorand (71.30.89), ou Claude Barthélemy (71.31.54).

Nouvelles d'Orbey

Notre ancien bourgmestre M. Lucien Boigelot reste en contact avec les personnalités orbelaises, responsables du Jumelage, et a reçu de nos amis Français les nouvelles que voici

Le Jumelage, conclu en 1973 entre notre commune et celle de Fosses-la-Ville, en Belgique, ne répond plus aujourd'hui aux attentes de nos amis Belges qui nous interrogent sur l'opportunité de la poursuite officielle de nos liens. C'est pourquoi il a été décidé d'organiser une réunion, dont l'objet est de faire le point sur la réalité du Jumelage, de projeter d'éventuelles nouvelles perspectives et d'envisager la reconstitution d'un comité de Jumelage.

Toutes les personnes et associations intéressées sont cordialement invitées à participer à cette réunion qui aura lieu le mercredi 4 septembre, à 20 h, salle des sociétés, à la Mairie.

On ne connaît pas encore les résultats de cette réunion, mais on sait que, si Fosses a déjà partiellement rajeuni les cadres, Orbey restait avec ses anciens responsables, dont certains sont disparus ou n'ont plus le souffle de leurs vingt ans ! Il est donc sans doute souhaitable que, de leur côté également, ils puissent trouver quelques jeunes pour relancer les contacts toujours très amicaux entre nos deux localités.

La tour Faudé inaugurée

Le 15 août dernier, la tour Faudé a été inaugurée. Elle surplombe à nouveau les vallées de Lapoutroie et d'Orbey et offre un magnifique but de promenade et un point de vue exceptionnel. Le mérite en revient à la valeureuse association des Amis de la Tour et à son président M. Raymond Maire.

Nous parlerons plus en détail, prochainement, de la construction de cette tour de près de 20 m et de la façon dont elle a été construite ; c'est tout une histoire !

Encombrants

Le ramassage des encombrants aura lieu ce lundi 30 septembre pour les sections de Sart-Eustache, Le Roux, Vitrival, Névremont, Aisemont.

A Haut-Vent

Le comité des festivités hautventoises organise le samedi 5 octobre dès 19 h 30 son souper annuel denommé « Souper 4 saveurs », avec un menu comprenant : apéritif, passage aux 4 plats et dessert. Ces 4 plats (spécialités de 4 pays) sont

- Emincé de boeuf Straganov (Russie) - Pennes aux 4 fromages (Italie)

- Punta Filat : émincé de viande-maïs et piments et sa galette de maïs (Mexique)

- Porc aigre doux et riz sauvage (Chine)

Le prix est fixé à 15 euros pour les adultes et 7 euros pour les enfants moins de 12 ans.

Les réservations doivent parvenir avant le 30 septembre chez

- J. Marchal, place de Haut-Vent 6

071-71.30.06 - B. Cousin, rue de la Plage 17

071-71.35.96

Avis

On nous communique que les vendredi 27 (fête de la Communuaté française) et lundi 30 septembre, les bureaux de l'Administration communale de Fosses seront fermés.

Petit déjeuner Oxfam

Ce samedi 28 septembre, vous viendrez TOUS prendre votre petit déjeuner à Le Roux, au réfectoire de l'Ecole communale, rue de Claminforge 8, entre 8 h et 13 heures.

Vous pourrez ainsi goûter les produits « made in dignity » : petits pains à la quinua, confiture du Laos, choco équita, miel maya, pain d'épices maya, biscuits, desserts à base de chocolat, riz, canne à sucre. Et les boissons au choix café, thé, cacao jus d'orange, de pamplemousse, apéritifs, potage mexicain.

Ce commerce équitable permet aux producteurs du Sud de valoriser leur travail et leur permettre de vivre dans la dignité.

Si possible, réservez au 77.04.45 (pour Le Roux) ou 71.46.28 (magasin Oxfam à Fosses), rue des Egalots. PAF : 4 € - enfants 2,5 €.

Portes ouvertes chez les pompiers

Cela devient une tradition, les pompiers fossois profitent de la fête annuelle de septembre pour effectuer leurs journées Portes ouvertes, au cours desquelles ont lieu diverses démonstrations et présentation du matériel. Des animations récréatives ont également lieu, comme l'indiquent les détails du programme de ces deux journées

Samedi 28

A partir de 15 h, diverses démonstrations

- Exercices de désincarcération + feu de voiture

- Descente en rappel - Feu de friteuse

- Extinction d'un feu de lignite

Dimanche 29

10 h 30 Concours de dessin pour les enfants jusque 12 ans (récompenses pour tous ; se munir de ses crayons)

12 h 00 Remise des prix 14 h'00 Concours de pétanque

15 h 00 Démonstrations : feu de voiture, désincarcération, descente en rappel et feu de lignite...

En permanence, tout le week-end

- Exposition du matériel + véhicules miniatures.

- Parcours pompiers, pour enfants - Château gonflable

- Bar - Barbecue.

Congé

Ce vendredi, fête de la Communauté française, certaines banques sont fermées ainsi que les écoles et la plupart des administrations. Cependant, la Poste (et les guichets), assurera le service habituel. Vous recevrez donc votre courrier ce vendredi.

Concours de belote

Ne manquez pas de participer au grand concours de belote ce vendredi en la salle L'Orbey, dès 19 h, organisé conjointement, à l'occasion de la fête, par Pelote Avenir et la J.S. Fossoise (football). On y a prévu 1.000 euros de prix. La participation est de 15 euros pour 6 tours.

Nouveau commerce

A partir du 1er octobre se tiendra au n° 40, rue de Vitrival, un commerce de produits naturels, portant l'enseigne « L'Anis Etoilé ».

Christelle Migeot (petite fille de Jules) proposera à sa clientèle tous les produits de phytothérapie, plantes médicinales en vrac, aromathérapie, thés, miel, argile, encens, ainsi que les cosmétiques naturels. A une époque où l'on abuse souvent de produits aux effets parfois néfastes, il est bon de se tourner vers des produits tout aussi efficaces, où la contre-indication ou les effets secondaires sont inexistants, parce que naturels.

Il ne sera plus nécessaire pour les Fossois, de courir s'approvisionner en ville ; ils pourront trouver chez eux les produits qu'ils souhaitent.

Fausse manœuvre

Lundi dernier, vers 9 h 30, rue de Vitrival, une cliente de la BBL avait omis de serrer le frein de sa voiture et d'enclencher une vitesse : son véhicule, une Toyota, a ainsi reculé et est allé emboutir une Peugeot garée un peu plus bas. Les deux véhicules ont subi de légers dégâts constatés par la police de Fosses. Les propriétaires des véhicules sont des habitants de Mettet et de Jemeppe.

Les 25 ans de la Marche St-Remy

Ils étaient une dizaine pour recevoir une médaille souvenir pour leur 25e participation à la Marche Saint-Remy de Névremont, dimanche dernier, sous un ciel qui ne paraissait pas très engageant.

Pareil anniversaire mérite un petit retour en arrière. Névremont possédait déjà une compagnie lors de la Saint-Feuillen de 1858 : Une médaille prouve sa participation. Peut-être en existait-il une plus tôt ; on ne détient aucun document à ce sujet, mais on sait qu'en 1700, il y avait des « gens des monts » pour escorter le Prince-

Evêque Joseph-Clément de Bavière lors de sa venue à Fosses et parmi eux, on cite des noms qui subsistent toujours dans le hameau : les Clause, Winson, Maloteau, Gillain et le fermier de Doumont. Elle est ensuite citée dans les cortèges des Saint-Feuillen de 1879 et 1907, puis en 1935 et 1942. En 1956, un groupe de

Névremont, participe au sein de la compagnie de Bambois. En 1963, Névremont a sa propre compagnie, de même qu'en 1970.

Lors de la Saint-Feuillen de 1977, Georges Materne, aujourd'hui décédé, lança l'idée d'une marche annuelle, comme cela se faisait depuis 1963 dans quelques localités voisines.

C'est donc depuis cette date de 1977 que la marche, qui a pris le nom de Marche Saint-Remy, effectue des sorties annuelles. Après Georges Materne, la présidence fut assurée par Valère Winson, puis par Victor Michaux (qui est aussi à la base de la création de la marche annuelle et a, depuis peu, laissé sa place à Freddy Tahir un des plus fidèles parmi les fidèles.

Pour fêter ce 25e anniversaire, le comité avait bien sûr invité des délégations extérieures, comme les marcheurs de St-Biètrumé de Bambois, de la compagnie des Mamelucks de Fosses, des marcheurs de Sainte-Gertrude de Le Roux, tous présents au départ du cortège.

Ce fut ensuite la grand-messe et la sortie de la procession, escortée par les marcheurs. Bivouac à 12 heures et nouveau rassemblement à 14 h 30 pour le tour de l'après-midi. Avant ce second départ eut lieu la cérémonie de remise de médailles aux marcheurs qui ont participé à toutes les sorties depuis 1977. Ce sont

- Victor Michaux, tambour-major

- Pierre Lepinne, adjudant

- Eddy De Cuyper, porte-drapeau

- Willy Piret, grenadier

- Christelle Picavet, cantinière

- Philippe Gosset, Philippe Leurquin, Richard Mouthuy, Eugène Evrard et l'actuel président Freddy Tahir.

La journée se termina par le feu de file devant la chapelle. Et le lundi, ce fut deux nouvelles sorties : le matin et l'après-midi, avec retraite aux flambeaux et feu de file.

Il y a 100 ans dans

« le messager de fosses »

Comme on peut le constater, le programme de la fête communale de 1902 ne présentait rien de bien exceptionnel : Une fête de gymnastique, 2 concerts et une lutte de balle au tamis. Et bal, chaque soir, sur la place du Chapitre, où les mères qui accompagnaient leurs filles ne devaient pas avoir très chauds au cours de ces soirées fraîches de fin septembre, et sous le regard en coin de saint Feuillen, perché dans sa niche au-dessus du porche d'entrée !

Et ces illuminations sans électricité en quoi consistaient-elles ?

Dans le numéro suivant

(texte qui suit la petite croix)

on constate que les bagarres faisaient aussi partie du programme ; On se munissait de revolvers ! Ce qui indique que tout cela était prémédité !

Les vols faisaient aussi partie des faits divers repris de temps à autre dans le journal local. Et l'on repartait au train avec son butin

Voici, à ce propos, ce que raconte Le Messager dans son n° 43 du 26 octobre 1902

« Mardi dernier, un individu que l'on dit être venu avec deux compagnons au train de 9 h du matin, se serait introduit par une fenêtre dans la maison de Martin Delcave, en escaladant une haie et aurait enlevé une somme de 95 francs, ainsi que certains papiers que l'on a retrouvé dans la haie clôturant le jardin. Les individus seraient repartis par le train de midi.»

Et un peu après (n° 48)

« Le nommé Auguste B., de Flawinne, était en logement chez Mme Catherine P. Il a jugé bon de s'accaparer d'un accordéon d'une valeur de 150 fr., d'une paire de souliers jaunes et d'une casquette. Le signalement du voleur, qui ne tarda pas à être arrêté, avait été transmis à la gendarmerie ».

Fosses

Marché du jeudi : Beurre; 1,20 le 112 kilo oeufs , 2,40 les 26.

Jeudi 25 courant, foire aux chevaux bestiaux et pores.

Programme

Dimanche 28, à 2 heures, en Lège, Grande fête de Gymnastique par la Spartiate, de Namur, l'Adriatique, de St-Servais, d'auvelaisienne, d'Auvelais et la Cinacienne, de Ciney.

A 5 heures, Concert extraordinaire par la Symphonie communale de Namur, avec le concours4e Mlle Maes, cantatrice.

Lundi 29, à 4 heures, place des Quatre Bras, Brillant Concert, par la Royale Fanfare de Mettet.

Mardi 30, sur la place de la Briqueterie, à 1 heure, Grande Lutte au Jeu de Petite Balle, entre les parties de Bruxelles-Sablon (Marin-Castelain) et Jumet(Francq-Claesens).

Chaque soir, sur la place du Chapitre, Bal et illumination.

La fête de Fosses, d'ordinaire si paisible, a été marquée, cette année, par plusieurs scènes où le revolver a joué un grand rôle.

Dimanche dernier, donc, vers sept heures du soir, les nommés M. et B., de Fosses, s'étaient postés en face du café Roger, attendant. des Taminois qui a'y trouvaient, A la sortie' de ces derniers, des coups de feu ont été échangés de part et d'autre. Croyant leurs adversaires partis à' a gare, M. et B., s'y sont redus. Trompés dans leur attente; ils sont entrés en ville. Des bagarres ont alors éclaté en différents endroits,, notamment à St-Roch; Et près de la brasserie de M. Loiseau. Là, M. a fait usage de son revolver, calibre 9, sans toutefois, blesser personne.

Rue du Chapitre, en face la maison Honnay, une dernière bagarre s'est produite: cette fois elle fut sanglante. M. a déchargé six fois son arme, blessant un jeune homme, Gustave Hainaut, de Fosses, qui a eu la lèvre inférieure transpercée dans le sens de la largeur, et un nommé Joseph Massinon, de St-Roch, qui a eu le cou transpercé et qui a été blessé assez grièvement au pied.

M. a été arrêté par la gendarmerie de, fosses et écroué à la prison de Namur.

Tous les auteurs de ces bagarres seront poursuivis.

Il paraît qu'il y a inimitié depuis un certain temps déjà entre les Tammois et les Fossois, auteurs des scènes que nous venons de narrer. Un Fossois, avait reçu, au mois de juillet dernier, un coup de poignard d'un Taminois.

La presse... revue par Zorro

- Samedi : « La réforme électorale » Chaque électeur des communes pilotes recevra des bulletins à gratter, façon loterie : une chance au grattage, aucune chance au tirage...

- Dimanche : « Seul le tourisme sauve l'économie orientale... » - Les mauvais esprits (j'ai les noms) auraient pu penser aux pétro-dollars. Paraît que c'est fini ce temps-là...

- Lundi : « Ils sont en train de construire un Etat totalitaire... » -Mais où ? pas au Congo, pas en Russie, pas au Pérou... en Belgique. - Mardi : « Les députés transforment leur élection » - Les meilleurs recevront, en plus de tout le reste, du vin (en pot de préférence), les perdants gagneront quand même. Coluche disait « un pour tous, tous pourris », mais il parlait des Français. - Mercredi : « Du neuf dans les bourses » - Encore heureux qu'ils ont pas parlé de sang neuf ou de sous neufs. Encore qu'il y a même des banques pour ce que tu sais qu'il y a dans les bourses, Germaine...

- Jeudi : « La journée de la femme. four férié... » - Germaine, j'te l' dis, ça va être ta fête

- Vendredi : « Pas de lien scientifique entre le cancer et le GSM » - Je reste toutefois persuadé de l'utilité du GSM pour appeler son médecin...

ZORRO

Keskidi nous propose

(à lire avec humour)

Le coupage des vins

Crions-le et écrivons-le bien fort, tout est trafiqué. Si nous, lecteurs de cette rubrique, nous restons fiers, il n'en est pas de même de ceux qui nous entourent. Tous les folders, en cette saison, affichent des publicités vantant les qualités de leur stock de vin, jusqu'aux vins figurant sur lés cartes de certains restaurants que l'on coupe, puis que l'on bat. Résultat, vous présentez des symptômes qui ne trompent pas sur le mai qui vous frappe. Alors, retenez bien ce qui suit, cela vous servira peut-être un jour ou l'autre.Symptômes : après avoir bu un verre de vin, vous vous mettez à pleurer à chaudes larmes, à étouffer, à tousser. Explications : ce vin n'est pas réellement trafiqué, mais il a été récolté par inadvertance après une manifestation de viticulteurs tandis que flottait encore dans l'air d'âcres vapeurs de gaz lacrymogène : les grains s'en sont imprégnés, d'où vos symptômes. La seule solution consiste à boire votre vin à travers un masque à gaz au moyen d'une paille.

Symptômes : sitôt après l'absorption, vous vous déchiquetez. Vos bras s'envolent inexplicablement vers l'Est et le Sud-Ouest, vos jambes vers le Nord et le Sud-Est, tandis que vous vous mettez à parler anglais. Explications : vous auriez dû lire l'étiquette. Il était bien spécifié que ce vin provenait de différents pays de la Communauté européenne. Chaque cépage a voulu retourner vers son lieu d'origine et y servir de nouveau son pays pour la grande gloire de l'Europe Unie.

Symptômes : après votre repas, vous souhaitez aller nager (bien que ce soit très imprudent). Vous n'y parvenez pas, l'eau vous porte et vous marchez à sa surface. Le soir, en voulant acheter une demi-baguette, vous vous retrouvez submerge par la boulangère sous les pains et les pistolets. Explications : le vin est exceptionnel. Il provient en effet des noces de Cana et constitue le résultat du miracle de l'eau changée en vin. Est ce à dire que vous avez été doté, pour un temps, de pouvoirs surnaturels ? En réalité, la piscine où vous vouliez aller nager a été bétonnée et fera bientôt place à un immeuble. Quant à la boulangère, elle n'a pas bien compris ce que vous lui demandiez tant vous aviez la voix pâteuse et avinée. Comment peut-on se mettre dans des états pareils. Le seul miracle, en l'occurrence, c'est qu'en buvant de telles quantités de vins aussi vieux (et fabriqué à partir d'eau) vous ne soyez pas tombé gravement malade.

Keskidi

Pensée de la semaine

Le fait d'étendre ses connaissances, n'implique pas forcément de frapper ses amis.

Au parc à conteneurs

Les Eternits refusées

La Région Wallonne ne permet plus de déposer dans les parcs à conteneurs (dans les encombrants ou les déchets inertes) des matières d'asbeste-ciment, qui contiennent de l'amiante, matière dans les poussières sont dangereuses pour la santé. Ces déchets doivent être évacués dans les sacs ou emballages appropriés et déposés au Centre de recyclage agréé Recynam, installé à Lives-sur-Meuse, près d'Andenne.

Trois types d'emballages sont agréés et seront utilisés, suivant l'importance des produits

1. Petit sac (70x110 cm) pour les déchets provenant des ménages (et coûte 9,50 euros TVAc) 2. Big-Bag (contenance 1 m3) pour les entrepreneurs et autres producteurs de déchets (158 € TVAc) 3. Ou Dépôt Bag (1,10 x 2,30 x 3 m) destiné à la collecte des plaques ondulées d'asbeste-ciment (170 €). Il est donc dorénavant interdit de déposer ces produits dans les containers et lors des ramassage d'encombrants. Il faut s'adresser pour renseignements et plan d'accès au tél. 08122.00.17 ou 0476-22.47.87.

- Dès le 1er octobre, l'horaire du parc à conteneurs d'Aisemont adoptera le service d'hiver. Le parc sera ouvert tous les jours de la semaine (sauf dimanche, lundi et jours fériés) de 9 h à 17 h, sans interruption. Pour éviter de trop déborder dans cet horaire, les grilles seront fermées aux arrivées à 16 h 45.

Au parc à conteneurs

A l'occasion de la troisième journée du cycle de formation de guides-composteurs à Fosses, un site de démonstration sera installé au parc à conteneurs de Fosses (rue de Falisolle à Vitrival), le samedi 5 octobre, entre 10 h 30 et 11 h 30. Le cycle de 8 sessions débutait le 19 septembre. Cette aire de démonstration (avec montage d'un coin à compost, remplissage de divers contenants...) est un moment-clé de cette formation. Ce sera l'occasion de rencontrer les élèves-composteurs, le formateur et l'éco-conseiller communal.

Si... Toyen...

Nous en avons parlé et avons présenté, il y a quinze jours, le spectacle qui se déroulera en la salle L'Orbey le vendredi 4 octobre, à 19 h 30, la pièce intitulée : « Si... Toyen m'était conté ». Ce spectacle sera suivi d'un échange, en toute simplicité, sur le thème de la citoyenneté, animé par les enfants du Conseil communal des Enfants et Guy Robert, du Chapipesz-Théâtre.

Peinture sur soie

La section locale de Vie Féminine organise prochainement des cours de peinture et aquarelle sur soie (pour débutante et autres), au local du Syndicat d'Initiative, place du Marché, les lundis 7, 14 et 21 octobre, les lundis 4, 18 et 25 novembre et les lundis 2 et 9 décembre (de 20 à 22 heures). Participation : 20 euros (40 euros pour les non-membres).

Renseignements : Mme Marylise Lallemand (71.19.49) ou Ma Bouille (71.25.15, de 19 à 20 h).

Il ya50ans

Oubli et erreur

La semaine dernière, dans la rubrique reprenant des dates-anniversaires de la vie fossoise (en p. 5 du n° 36), nous annoncions le 3 septembre 1945 le décès d'Emile Drèze, tué par les Allemands lors de leur retraite. Nous avons omis le décès également d'un autre Fossois : Emile Rousseau (père de Roger), tué, en même temps qu'un Liégeois, lors de la même fusillade. De plus, il s'agit du 3 septembre 1944 et non 1945 !

Collision frontale une Fossoise tuée

Au moment de mettre sous presse, nous apprenons le très grave accident survenu ce jeudi matin, chaussée de Namur, à la limite de Sart-Saint-Laurent et Fosses (face aux Ets Evrard) entre deux voitures qui se sont percutées frontalement.

M. Julien Toussaint, 18 ans, de Sart-St-Laurent, se dirigeait vers Fosses au volant de sa camionnette lorsque, pour une raison inconnue, il obliqua vers la gauche et vint percuter violemment une Twingo Renault conduite par Mme Mauricette Pluquet, épouse Vandenberg, 48 ans, du Try-al-Hutte, qui se dirigeait vers Namur. L'accident s'est produit vers 7 h 35 du matin.

L'ambulance, la police de Floreffe, et Fosses, et les pompiers de Fosses se sont rendus immédiatement sur place. Hélas, la conductrice de la Twingo devait décéder ; M. Toussaint, blessé, fut hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger.

Les deux véhicules sont complètement hors d'usage.

Interventions des pompiers

Le 12 septembre : appel des pompiers pour un nettoyage de route, à Pontaury, à la suite d'un accident.

Le 13 : appel de l'ambulance et des pompiers à 8 h 20, rue Delmotte, pour un début d'incendie (relaté dans notre n° précédent).

Le 13 : ambulance et pompiers à 21 h 40, sur la RN 90 à Floreffe, pour un accident. Un tué sur place.

Le 17 : appel de l'ambulance et des pompiers à 5 h du matin, chaussée Charles de Gaulle à Floreffe, suite à un accident (un blessé léger).

Le 18 à 15 h 20, appel de l'ambulance, rue de Fosses à Pontaury, pour une chute en vélo.

Le 22 vers 19 h, appel des pompiers à Mettet, pour le feu dans une voiture.

Le 23 : appel des pompiers pour un pompage, chez Ph. Lorand, rue du Champ Stoné à Fosses.

Le 23 : appel des pompiers pour un feu de cheminée, vers 22 h 10, rue Saint-Jean à Mettet.

Camion contre poteau

Ce mercredi, vers 12 h 40, chaussée de Charleroi à Vitrival, un camion a heurté violemment un poteau électrique. Les dégâts sont assez importants et les techniciens d'Electrobel se sont rendus immédiatement sur place pour procéder aux réparations.

Soirée italienne

Le Comité du Souvenir de Le Roux propose sa soirée italienne, le samedi 12 octobre, dès 19 h, au réfectoire scolaire de Le Roux.

Au menu - Antipasti, salaisons italiennes -Buffet de pâtes (choix de pâtes et

sauces, à VOLONTÉ.

- Tiramisu Boissons non comprises

Participation : adultes 12 €, enfants (- de 12 ans) : 7 €. Animation et karaoké par la Sono Jason.

Réservation indispensable avant le

8 octobre (paiement sur place)

- D. Tilmant 071-76.09.56

- M.-J. Petignot 071-71.37.21

- C. Tahir 071-74.46.04

- P. Godenne 071-71.12.70

- P. Guilin 071-71.16.80

- L. Charles 071-71.00.00

Malaise en voiture

Mardi 24 septembre, vers 6 heures 30 du matin, M. Camille Balériaux, 76 ans, de Sart-Eustache, roulait en voiture rue de la Ramée à Sart-Eustache. Subitement, il perdit connaissance, non loin de l'arrêt de bus et sa voiture échoua dans la partie herbeuse de l'accotement. Blessé, mais sans gravité, le septuagénaire fut transporté à la clinique Saint-Joseph à Gilly par le Service 100 de Fosses.

La police de Fosses s'est rendue sur place pour effectuer les constatations d'usage.