N°25     21 juin 2002

 

Dans la rubrique « Menus propos »du Messager de Fosses de 1901, on peut lire

- Le ministre d'Alkemade vient d'informer les commandants de régiments que des congés pour travaux agricoles peuvent être accordés aux soldats, pendant les mois de juillet, août et septembre, sans que les intéressés soient dispensés des exercices de tir et aux manoeuvres.

- Une taxe sur les ouvriers belges.

Le député Chauvin va proposer à la Chambre française une taxe sur les étrangers. C'est du protectionnisme absurde, d'autant plus absurde que l'industrie française a besoin des j ouvriers étrangers. Cette campagne vise surtout les ouvriers belges. Lors des troubles dirigés à Lens contre les ouvriers belges, un ingénieur français déclarait que l'exode des ouvriers belges serait la mort des industries du Nord de la France.

- Fervents de la Gaule. - II y a eu l'an dernier en Belgique 61.305 pêcheurs à la ligne. C'est le nombre de permis délivrés par l'administration des Postes. Ce permis qui s'élevait à2 francs a rapporté 132.610 fr.

- Nouvelle taxe. - Les députations permanentes des 9 provinces envisagent la création d'une taxe sur les vélocipèdes. Le ministre de l'Intérieur n'a pas admis cette manière de voir.

 

Pensons à nos aînés

Les natifs du mois de juillet fêteront bientôt leur anniversaire. Ce sont

Le 2 : Georges Arnould, Place du Chapitre 89 ans

Le 3 : Marie Maenhout, Rue Bijard, Sart-St-Laur. 93 ans (doyenne de Sart-St-Laurent)

Le 5 : Edith Vervotte, Rue Leclercq, Vitrival 90 ans

Le 6 : Maria Van Ryssel, Av. des Déportes, Fosses 81 ans

Le 7 : Fernand Evrard, Rue du Bolia, Vitrival 80 ans

Le 8 : Eléonore Brecht, Camping Val Tréko 87 ans

Le 11 : Florence D'Haegeleer, Rue Grande, Le Roux 89 ans

Le 12 : Joseph Kinif, Rue de l'Eglise, Sart-Eust. 84 ans

Le 13 : Emile Pirlot, Rue de la Station, Aisem. 83 ans

Le 17 : Fulda Albert, Home Dejaitve 89 ans

Le 17 : Gilberte Pochet, R. de la Station, Aisem. 80 ans

Le 19 : Denise Denis, Rue des Bergeries 82 ans

Le 19 : Jules Migeot, Rue Delmotte, Fosses 90 ans

Le 19 : Jules Lempereur, Rue Leclercq, Vitrival 82 ans

Le 21 : Théophile Henry, Try-al-Hutte 81 ans

Le 22 : Madeleine Servais, Rue Lt Cotelle, Le Roux 91 ans (doyenne de Le Roux)

Le 23 : Charles Kest, Rue Laide-Basse, Fosses 81 ans

Le 25 : Renée Mayard, Place de Haut-Vent 86 ans

Le 25 : Willy Winson, Rue D. Masson, Fosses 82 ans

Le 26 : Flore Wilmet, Rue Gd-Etang, Bambois 91 ans

Le 26 : Rosa Vendenberghe, Home Dajeifve 87 ans

Le 26 : Jeanne Ackx, Rue de Vitrival, Fosses 83 ans

Le 26 : Henri Duchâteau, Ch. de Charleroi, Le Roux 81 ans

 

Apprendre

toute la vie est une école d'apprentissage, avec de bons et de mauvais élèves. Il y aura des savants, des techniciens de haut niveau, et d'autres qui restent rétifs à tout enseignement ; et entre les deux, la grande masse. Les étudiants viennent de passer ou vont passer leur test-match d'une année de cours. Auront-ils bien appris ? Il est bon de rappeler ici la parole de Montaigne : « Mieux vaut une tête bien faite qu'une tête bien pleine » : il est bon d'apprendre mais surtout de bien assimiler. « Que sais-je ? » fut un peu son leit-motiv et cela rappelle le monologue de Jean Gabin : « plus je sais, plus je sais que je ne sais rien » : il y a tant à découvrir, tant à apprendre...

L'Amérique (entendez : les Etats-Unis) ont sur le monde une influence énorme. Le malheur est que trop souvent nous ne copions que de mauvais exemples : la recherche effrénée de l'argent, l'abus de la force et de la violence, et le hamburger, entre autres. Ce qui fait que les médecins tirent la sonnette d'alarme : les Belges deviennent trop gros. Et un récent rapport montre qu'un Américain sur trois est « obèse », en surcharge de poids ; un sur quatre déjà dès l'adolescence ! Alors que les films nous montrent des Américains sportifs : jogging quotidien, baseball, boxe, exploits de tous genres... ce rapport nous dit pourtant que la moitié des habitants ne fait jamais de sport... Là encore, beaucoup de bluff. Apprendre la vérité.

Par contre, notre Robert national a appris à ses Diables une précieuse leçon : ce qu'est une équipe. Et il a frôlé l'exploit : battre un Brésil auréolé de quatre « Mundials »mais où on n'a vu que trois ou quatre vedettes. Nos « petits Belges »ont fait vibrer le pays, fier et frustré à la fois par ce match, qui fut une rencontre d'anthologie. Pour peu, ce sont nos Diables qui auraient appris aux Brésiliens comment on joue au foot ! Et cela ferme le bec àcertains journalistes flamingants qui se sont trompés aussi stupidement que l'arbitre. La leçon de Robert : le succès tient (aussi) à une équipe unie : une âme, un esprit, un coeur, une solidarité, une force collective.

La France, par contre, a appris l'humilité : partis avec la quasi certitude de remporter un deuxième titre, ils ont été éliminés au premier tour et sans un but à leur actif ! La plus piètre de toutes les équipes engagées ! On raconte cette blague : un enfant est perdu ; une dame se présente : « 1e vais te reconduire chez ton papa... ? »

- « Non, il me bat ! » - « Chez ta maman ? » - « Elle me bat aussi ! »

- « Alors, chez ton parrain ? »- « Il me bat aussi •> - « Mais où veux-tu donc aller ? » - •< Dans l'équipe de France : eux au moins ils ne battent jamais personne ! »...

La France n'a pas encore appris la leçon du civisme : ce 2e tour des législatives qui donne la majorité à la droite unie (« un exemple pour nous », avoue F. Hollande, nouveau leader du P.S.) a vu aussi le record des abstentions : 1/3 des Français n'a pas voté ! On avait pourtant bien dit haut et clair, le mois dernier, le danger de ce désintérêt pour la politique (qui s'occupe de vous même si vous ne vous en occupez pas) et les institutions démocratiques. Un avantage du « système » : le F.N. n'a aucun députe : là au moins la leçon a porté. Et la droite de Rafarin « nouveau style » reste digne et modeste dans la victoire : c'est qu'il lui reste à réaliser ce que le peuple attend de ce changement. Sinon, ce sera à nouveau « basta ! »... Et la tâche est immense...

Dans le conflit palestinien, aucun des deux protagonistes n'a encore appris la leçon que nous évoquions dans le Messager du 8 mars dernier : « Quand dont comprendrontils ? » : jamais il n'y a eu autant de victimes que depuis le régime « de fermeté » de Sharon qui ne sait pratiquer que la vengeance et refuse toute idée d'un état palestinien (alors qu'Israël fut dans le même cas et bien heureux de se voir reconnaître comme Etat !). De l'autre côté, les kamikazes palestiniens (qu'Arafat n'arrive pas à maîtriser) n'ont pas compris que ce terrorisme ne mène à rien de positif et les discrédite aux yeux du monde. Et voilà qu'on refait un « Mur de la honte » ! pour empêcher ( ?) les infiltrations de terroristes. Et déjà certains journaux israéliens y voient non pas une mesure dégradante mais un autre danger : cette « frontière » pourrait être prise comme un début de reconnaissance d'un Etat palestinien. Là encore, personne ne veut rien apprendre...

Par chance, il semble que, dans la tension à propos du Cachemire, Inde et Pakistan vont vers une désescalade après de graves menaces de conflit nucléaire. Cela me fait penser aux disputes entre gamins : on se toisait en se poussant un peu de la main, l'un après l'autre : « Vas-y, tape si t'as de l'âme !... » Mais finalement, le plus souvent, aucun des deux ne finissait par taper. En conclusion, ce mot de Chamberlain, ministre anglais un peu pâlot face à Hitler

« Dans une guerre, il n'y a pas de gagnants, rien que des perdants »... Puissent les dirigeants du monde apprendre cette leçon !

J.R.

Hommage à M. Dargent

Le 31 mai dernier, La Rovelienne et ses membres ont exprimé à M. Michel Dargent, leur gratitude pour tout ce que celui-ci a créé et mis en oeuvre à Le Roux.

La réception très émouvante et tenue secrète jusqu'alors envers l'intéressé, s'est déroulée dans le réfectoire de l'école communale, en raison du nombre important de participants. A cette réception étaient également conviés son épouse, ses enfants et petits-enfants, son père. Madame fut également mise à l'honneur pour avoir soutenu et aidé son époux ; ils ont pu ainsi se rendre compte du grand attachement des Roveliens àleur égard.

Dans son discours, Freddy Delzant, président de La Rovelienne, a brossé un historique de l'implication sans cesse grandissante de M. Dargent au sein de la vie associative du village. II a ainsi évoqué quelques dates-charnières : 1972, mise en place dans la cour de récréation du filet de volley-ball et constitution des premières équipes ; collaboration à l'édification de la nouvelle école et de sa salle de gymnastique ; aménagement et équipement du réfectoire scolaire et de sa cuisine attenante ; achat de la vaisselle et du mobilier, avec le concours du corps enseignant dont il était le directeur, avec une partie des bénéfices recueillis lors de certaines festivités scolaires et enfin, en 1982, création de La Rovelienne.

1995, première démission, celle de la présidence de La Rovelienne et cette année, démission de la présidence du volley-club, en vue d'un repos bien mérité.

Ensuite, Michel Charles, échevin, a lui aussi rappelé la place que M. Dargent a tenue dans notre village ; il a également souligné ses nombreux dons et qualités.

Est ensuite venu le moment de la remise de cadeaux et du verre de l'amitié.

Plusieurs comités ont participé spontanément, financièrement et activement à la mise en oeuvre de Cette manifestation très réussie. Ce sont

le comité scolaire, le volley-club, le tennis de table, le comité du Souvenir, la Marche Ste-Gertrude, Sisko du Point d'Arrêt et Fabian...

vous remercient d'être venus les applaudir au Festival Equestre de Namur et vous donnent rendez-vous le dimanche 23 juin à Biesme-Mettet, rue Rosimbois, de 8 h à 18 h, au Grand Marché aux chevaux et brocante équestre. Vous y verrez : Western Show, démonstration de Dance Western par Indiana Ranch, démonstration de Fabian et Sisko du Point d'Arrêt à 17 h.

Entrée et parking gratuit.

C'est une organisation du pré de l' ville. Renseignements : tél. 07172.90.42

ou Michel Dutron 0497-23.04.09, Depraute José 0497-41.05.77,

Warnant Claudy 0474-53.08.31.

Les crocrottes

Les chiens fossois sont-ils mal éduqués ou - ,,à-ce leurs maîtres qui sont tr- r, [olérants envers eux ?

.y passants qui empruntent régu:rement la ruelle des Remparts et ses abords ont parfois la très désagréable surprise de marcher sur du « mou » qui colle aux semelles ! Surtout quand ce sont des facteurs qui se rendent le matin au bureau, dans une semi-obscurité qui ne leur permet pas de repérer les endroits souillés.

On insiste beaucoup pour l'instant, sur la pureté de l'air, mais il y a aussi la propreté de la rue et le respect des passants. Alors, propriétaires de ces toutous, ne les laissez pas sortir seuls, ils n'ont pas encore suffisamment de maturité, mais ils comptent sur la vôtre.

Correction

On nous fait remarquer que dans la rubrique des naissances de l'état civil du mois de mai, paru la semaine dernière, nous donnions la date du 2 mai pour les 3 naissances du mois. Ce sont les dates inversées données par l'ordinateur qui nous ont fait commettre cette erreur (02-05-14). En somme, Marie-Valentine Rousseau est née le 14 mai, Maxence Linard le 17 (fille de Vincent et de Bénédicte Delais - et non Damais, suite à une faute de frappe), et Margaux Maudoux le 22.

Nos excuses pour ces erreurs.

Patriotisme

Depuis le début de la Coupe du Monde de football, les Fossois, comme tous les Belges, vivent au rythme du Mondial. Après la qualification de nos Diables et la superbe victoire contre la Russie, ce fut un concert de klaxons durant presque la totalité de la journée dans les rues de Fosses, mais aussi dans nos hameaux et villages. Les drapeaux tricolores fleurissaient aux fenêtres, un peu partout et l'on se demande comment se serait passée la fête si la Belgique avait battu le Brésil ? Hélas, il n'en fut rien

en football, ce n'est pas toujours l'équipe la plus méritante qui gagne

Nous avons été les victimes d'une grossière erreur d'arbitrage, mais la Belgique est sortie grandie de cette compétition, c'est essentiel.

Le football, à l'échelle mondiale, fait naître, ou plutôt renaître le sentiment de patriotisme et en cela, les Fossois n'ont pas falli à leur tâche.

II y a une soixantaine d'années, le patriotisme s'affichait sous un tout autre contexte, celui de la défense du pays par les armes. Ici, la guerre entre pays est plus pacifique, il revêt un caractère de fête, pour désigner un champion. On sait, au départ, qu'il n'y aura qu'un seul pays qui ne connaîtra pas la défaite, à un moment ou à un autre ; il faut donc s'y attendre et l'accepter, c'est la loi du sport. Ce qui compte, c'est de lutter avec ses armes, mais à fond, ce que nos petits Belges, joueurs comme supporters, ont fait.

Et vive la Belgique

 

Collecte de sang

Une collecte de sang aura lieu ce jeudi 27 juin, en la salle L'Orbey, àpartir de 14 h 30.

Trouvé

Une clef seule a été trouvée, près de la rue Cortil-Mozet, attachée à un porte-clefs portant l'initiale « N ». On peut la réclamer au bureau du journal pendant les heures d'ouverture.

Bus de la ligne Tamines-Fosses-Ermeton

La semaine prochaine, nous publierons les horaires de la ligne du bus 150a, Tamines-Fosses-Ermeton et retour. II faut savoir que les bus de cette ligne roulent les 5 jours de la semaine et pas le samedi, ni le dimanche. En raison de leur importance, ils seront publiés en deux semaines : l'une reprenant les jours scolaires et l'autre, aux heures bien différentes, des jours non scolaires (vacances).

Signalons que les horaires des bus Namur- Fosses-Châtelineau et Namur-Fosses-Couvin paraissent chaque année dans la brochure-calendrier publié par le Syndicat d'Initiative de Fosses.

Merveilles de l'Inde

On nous demande d'annoncer cette exposition-concours de toute beauté, « Les merveilles de l'Inde »qui aura lieu au Moulin-Braserie du Xllle s., de Floreffe (près du Séminaire). Entrée gratuite

- le 25 juin, de 13 à 19 h

- du 26 au 30 juin inclus, de 10 à 19 h

Tombola, boutique et petite restauration. Info : La Maison du patchwork, 4, rue du Chenêt, à Floreffe, tél. 08144.44.13.

Congé

Il est signalé aux utilisateurs A.L.E., ainsi qu'aux chômeurs concernés, que les bureaux de Fosses-la-Ville seront fermés du 5 au 15 juillet (en raison des vacances annuelles).

Reprise le 16 juillet.

Souper

Ce samedi 22, à partir de 19 h 30, se déroulera en la salle Saint-Joseph le souper de fin d'année organisé par le comité scolaire d'Aisemont.

A la Marche St-Pierre

Les marcheurs de Vitrival vont entamer leurs sorties annuelles ce dimanche 23 juin, par la cérémonie de bénédiction des armes. Voici le programme de la journée

12.45 Rassemblement au local Taverne Les Dsiettes

13.15 Bénédiction des armes et défilé dans les hameaux

15.30 Réception chez le président Willy Ipercielle

17.30 Bivouac, offert par les patrons du restaurant « Au gré du Vent »à Vitrival (anciennement Le Mistral)

20.30 Rentrée de la Marche au local.

Contacts pendant la Marche : 049576.23.75. Renseignements : Guy Duret, tél. 071-77.04.89.

Pour le comité: G. DURET

La grande marche aura lieu le dimanche 30 juin avec une sortie, comme chaque année, le lundi (ter juillet), avec retraite aux flambeaux et grand feu d'artifice, à l'occasion de la 40e sortie.

Nous en donnerons le programme

complet dans notre prochaine édition.

Fancy-fair

Ce samedi 22 juin, se déroulera la fancy-fair de fin d'année à l'école de Vitrival, avec les saynètes habituelles des élèves, les stands, les soupers et l'ambiance musicale.

Fancy-fair aussi à l'école maternelle de Sart-Eustache. Avec, bien sûr, la fête scolaire des enfants.

Cassage du verre

La cérémonie du cassage du verre, en vue de la formation du corps d'office de la Marche Sainte-Gertrude aura lieu ce samedi 22 juin, dès 12 h, en la salle La Rovelienne.

Les équipes d'âge chez nous

Le nouveau club de football de Fosses fourbit ses armes et prépare sa première saison. La Jeunesse Sportive Fossoise alignera pour la saison 2002-2003 quelques équipes en plus de la première : deux équipes de Diablotins, deux équipes de Préminimes, une équipe de Minimes et une Réserve.

A Bambois, on annonce : une équipe Espoirs, une de Cadets, une de Préminimes, une de Diablotins et une Réserve.

A Aisemont (qui a fusionné et joue donc à Falisolle) : des Scolaires, des Cadets, deux équipes Minimes, deux Préminimes, trois équipes de Diablotins et une Réserve.

j Jeunesse Sportive Fossoise

Les trans erts éventuels pour la Première, s'effectueront à la buvette du football, rue de l'Abattoir, tous les mercredis, de 15 h à 18 h, jusqu'au 30 juin, ou tél. 071-74.19.13.

Pharmacies de garde

Jeudi 20 : Boxus, Fosses Vendredi 21 : Chapaux, Biesme Samedi 22 : Dubisy Dimanche 23 : Trigaux, Mettet Lundi 24 : Trigaux, Mettet Mardi 25 : Dubois, Le Roux Mercredi 26 : Lahaux, Ermeton jeudi 27 : Liénard, Mettet

Service médical

Le service de garde pour la région, sera assuré - le samedi 22, par le docteur De Bilderling, tél. 071-71.45.00 ; - le dimanche 23, par le docteur SEPULCHRE, tél. 071-71.39.49.

Fost-Plus

En cette fin de trimestre, plusieurs ramassages sont prévus dans les différentes sections de notre entité

Le lundi 24 : ramassage des encombrants pour les sections de Sart-Eustache, Le Roux, Vitrival, Aisemont et Névremont ;

Le mardi 25 : ramassage des papiers et cartons, pour les sections de Fosses, Bambois et Sart-SaintLaurent ;

Le mercredi 26 : ramassage des PMC (sacs bleus) pour toutes les sections de l'entité

Le jeudi 27 : ramassage des papiers et cartons pour les sections de Sart-Eustache, Le Roux, Vitrival, Aisemont et Névremont ;

Le vendredi 28 juin : ramassage des encombrants pour les sections de Fosses, Bambois, Sart-SaintLaurent.

Stage de tennis

Un stage pour enfants de 4 à 14 ans aura lieu du 1 er au 5 juillet, au Tennis Club de Fosses (route de Mettet). Deux formules seront proposées : stage de tennis (par demi-journées, de 9 h à12 h), ou stage tennis-multisports, de 9 à 16 h., donnés par des moniteurs de tennis agréés.

La participation est de 35 e pour les demi-journées et 70 e pour la journée. Une garderie (gratuite) est prévue de8h30à9hetde16hà 17 h. Renseignements au TC Fosses

- (071-71.10.83, 71.14.18, ou 0495- 40.67.57) ;

- ou E. Bogaerts 0477-63.24.64 ou 071-61.59.87

- ou Ph. Casagrande 0475--92.37.35, ou 071-43.10.88, ou 071-81.53.29.

Bambois-Plage

C'était il y a cinquante ans..., mais ces derniers jours quelque peu caniculaires, de nombreux estivants ont rallié Bambois pour bénéficier du plaisir de la trempette sur les plages aménagées, non pas de sable fin, mais de belles pelouses ombragées, et pour vivre des moments de détente dans le calme et la nature.

L'endroit est reposant et les paysages très variés, notamment les promenades, qui sont splendides. Et tout cela, à deux pas de chez nous

De plus, on vient de l'apprendre, le lac de Bambois vient d'être classé zone officielle de baignade, pour la pureté de l'eau, de ce lieu assaini. Les normes sont pourtant sévères, mais cette distinction ajoute un plus àcet endroit qui pourrait redevenir un centre de baignade, en plus de son environnement touristique déjà appréciable. Quand on sait que l'an dernier, les entrées ont atteint le chiffre de près de 45.000, ce nouveau fleuron ajoute encore un espoir d'extension du site qui jouit réellement d'une belle réputation dans le pays.

 

Un oratoire irlandais

Ce samedi à 11 h sera inauguré un oratoire irlandais, en pierres, du style de celui de Gallams, célèbre en Irlande. Par la technique dite « encorbellement », les pierres de la base se rapprochent du centre au fur et à mesure de la rfiontée des murs, pour donner finalement une sorte de coque de bateau retourné. II mesure 4 m 85 de long sur 3 m de large, selon les rapports du « nombre d'or »des anciens et est orienté à l'Est, comme il se doit, pour recevoir par une petite fenêtre du chevet la lumière du soleil levant au solstice d'été, 21 juin.

Sur une idée d'Isabelle Devillers et Jean Lecomte, qui l'a financé (deux membres de la Confrérie St-Feuillen), cet oratoire est une réalisation des entreprises MAM, de Fosses ; avec des pierres des carrières Dapsens, d'Yvoir et le concours de l'architecte J. Willam, du Service communal des Travaux et de l'artiste fossois Willy Michel, qui a réalisé les objets du culte (coffret à reliques, vases sacrés, livres) meublant cet édifice de culte qui n'est pas la copie d'un oratoire ayant existé à cet endroit, mais qui veut rappeler que la colline de SteBrigide fut, dès l'arrivée de saint Feuillen et de ses moines irlandais, au Vlle siècle, un endroit choisi pour la prière. La croix celtique inscrite dans un cercle, sur une pierre du chevet de la chapelle, en est un sérieux indice.

Fosses est ainsi dotée d'un joyau supplémentaire rappelant ses origines treize fois séculaires.

Avis à la population

On nous informe que tous les services communaux appliqueront l'heure d'été du 1 er juillet au 30 août inclus. Dès lors, les bureaux de l'Administration communale, ainsi que ceux du Service technique seront ouverts au public de 7 h 30 à 14 h 30, sans interruption pendant midi.

En outre, le Service population assurera toujours la permanence du samedi, de 9 h à 12 h.

Voyage à Tongres

Un voyage à Tongres (petit Jésus de Prague) est organisé le mardi 2 juillet. Au retour, visite du parc de Huy. Le prix du voyage avec entrées est de 12,75 euros.

Inscriptions chez Christine Gravy, rue St-Roch, 57 à Fosses, ou chez Christiane François, rue de l'Ecole Moyenne 19, tél. 071-71.10.65.

Conférence-débat

Ce vendredi 21 juin, à 20 h, à l'Hôtel de Ville de Fosses, dans le cadre de l'enquête publique sur le plan wallon de l'air, est organisée une conférence-débat avec présentation des réseaux de mesure et principaux résultats de la qualité de l'air en Wallonie et incidences en matière de santé.

Pour ouvrir le débat public, un thème bien concret : l'incinération des déchets domestiques.

Deux orateurs : Th. Hosay, de l'Institut scientifique de Service public et le professeur J. Kummer, de l'Ecole de Santé publique (ULB).

Les Congolais à Liège

Encore une sortie intéressante pour cette dynamique compagnie. Après Bruxelles le 27 avril, ils participeront ce dimanche 23 juin aux festivités d'Outre-Meuse, avec messe en l'église Saint-Pholien, procession et défilé l'après-midi. Et on sait que c'est chaque fois une belle sortie

Souper de l'Etat-Major

Selon une vieille coutume, les officiers de l'Etat-Major paient une participation à chacune de leurs assemblées. Mais comme souvent, un ou deux cassent le verre et paient donc la tournée générale, la cagnotte, au fil des ans, s'est garnie de façon intéressante. Depuis des années, on parlait de la consacrer à un souper. C'est ainsi que les officiers et leurs épouses (qui participent légèrement) se retrouveront pour des agapes fraternelles au restaurant Le Fin Bec, àSart-Saint-Laurent, ce samedi soir. L'ambiance y sera sûrement très chaleureuse.

Keskidi nous propose...

(à lire avec humour)

Eduquons!

Finis les temps bénis où, grâce à la seule force de ses poignets, un homme pouvait devenir une tête. Le mythe tenace du vaillant p'tit gars qui part de rien, arrive à tout après avoir fait le reste, devient irréalité. Hormis le cas, rare, où le fiston se contente de cueillir le fauteuil encore chaud du père à peine froid. II suffit maintenant pour être PDG d'aller à l'école.

L'école des PDG couvre en effet un cycle d'enseignement complet, de la créche à l'âge adulte. Un concours d'entrée très difficile en limite l'accès. II faut réussir à manger correctement un petit pot de purée au caviar sans tacher son bavoir. A la crêche de cette école, ce sont les étudiants-bébés qui apprennent à commander et les puéricultrices qui apprennent à obéir. Elles sont d'ailleurs payées pour ne pas contrarier les instants où le caractère de la future élite du pays s'épanouit.

A la maternelle, l'intelligence de l'enfant est éveillée à l'aide de jeux éducatifs destinés à stimuler leurs qualités naissantes : puzzle de deux pièces, constitués d'un stylo plaqué or qu'ils doivent arriver à rentrer dans le capuchon, chèques à colorier, etc.

Le cycle primaire jette les connaissances indispensables à cette profession. Les cours de français sont exclusivement consacrés à l'étude de l'anglais, la langue essentielle pour pouvoir exporter. L'enseignement de l'arithmétique développe à fond les 4 grandes opérations : l'addition (dans les grands restaurants), la soustraction (des bénéfices au fisc), la multiplication (des profits) et la division (pour régner). La géographie privilégie l'étude des plantations de tabac àCuba, de bananiers en Equateur, etc. Les cours d'histoire se limitent àquelques grandes dates de la révolution industrielle. Seules quelques notions théoriques un peu plus approfondies sont abordées au cours du cycle supérieur de l'école des PDG. Les cours de français, qui avaient été réservés à l'apprentissage de l'anglais sont orientés vers l'étude de l'américain (langue des affaires). La chimie est abordée par la fermentation des levures dans les cuves des brasseries. Le sommet de l'enseignement mathématique est atteint avec la fameuse « règle de trois ». Lorsqu'on est 3, il faut toujours s'associer avec l'un des deux autres pour se faire le troisième.

C'est ainsi qu'au sortir de l'adolescence, de beaux et sains jeunes gens quittent l'école des PDG, prêts à se lancer à l'assaut des fauteuils dictatoriaux et il ne leur reste plus qu'à trouver des adjoints compétents qui feront le travail à leur place.

Keskidi

Pensée de la semaine

Un imposteur n'est pas forcément un petit homme travaillant en fraude dans les bureaux de la Poste.

la presse revue...

par Zorro

- Samedi : « X. dénonce la démaaogie sécuritaire » et déclare « ' n ai marre des schizophrènes... » - Ben oui, ma brave Germaine, c'est vraiment écrit dans la gazette. Je sais même pas ce que ça veut dire, mais je m'en fous, je ne lis que les titres du Mondial...

- Dimanche : « Un jeune Jambois tué à Loyers... « Philippines, deux otages tués... » - Le propre du sang, c'est qu'il coule partout...

- Lundi : « 50 millions d'enfants sans droit... » - et moi et moi et moi...

- Mardi : « Des agents américains avaient infiltré AI-Quaïda ». mais nettement moins que les agents d'AIQuaïda qui ont infiltré le FBI et la CIA...

- Mercredi : « 17 mafiosi arrêtés ». -La police aurait pu mieux faire, mais il manque de place dans les prisons...

- Jeudi : « Elle a toujours le dernier mot... » - Mais non, Germaine, on ne parle pas de ma femme dans la gazette, c'est un article sur l'Assemblée nationale en France.

- Vendredi : « Reprise du match àtrois... » - Papa, maman, la bonne et moi, c'est un de trop...

ZORRO

 

Télévie

L'Opération rélévie, qui avait etF: mise sur pied par l'echevin Benoit Buchet, avec l'aide de nombreux benévoles, et qui s'était derouloe dais le complexe de l'Athénée fossoise, a rapporté la somme de 6.974,26 c:uros. Cette somme a été remise par un groupement tiré au sort parmi les associations qui y ont participé, le comité des fêtes de Sart-Sain?-Laurent. le 27 avril, à Charleroi, lors de la soirée organisée par RTL, initiateur de l'Opération, en faveur de la recherche médicale.