N°14     05 avril 2002

 

Concours de façades et jardins fleuris

Le Cercle horticole organise son concours annuel de façades et jardins fleuris. Participez tous et soyez ainsi fiers de votre ville. N'attendez pas la dernière minute pour choisir votre sélection de fleurs et préparez vos bacs à fleurs. L'entité de Fosses a une très bonne réputation en la matière. Chaque année, on remarque de très belles façades fleuries et cela doit continuer à être encouragé.

Informations et inscriptions (gratuites) après la conférence horticole du 8 avril prochain, à l'Hôtel de Ville, à 19 h 30, ou contactez le délégué Gabriel Vermaut par téléphone au 071-71.18.10.

A bientôt.

Conférence horticole

Une conférence, avec dias, sera donnée ce lundi 8 avril, à 19 h 30, à l'Hôtel de Ville (salle du Conseil) ; elle aura pour thème : « Sept fleurs vedettes au jardin » par M. J. Eloy.

Rappelons que l'entrée est gratuite et accessible au grand public.

Aux commerçants

L'association des Commerçants de Fosses informe de ce que sa prochaine réunion trimestrielle d'informations portera sur le thème : « Le développement du site Internet de la commune de Fosses-la-Ville ». Elle aura lieu le lundi ter mai, à 20 h dans les locaux de l'ancien Nopri, avenue Albert 1er 1.

L'association espère vous y rencontrer nombreux.

 

Programme chargé à la Royale Philharmonique

La Société Royale Philharmonique de Fosses-la-Ville a tenu son assemblée générale annuelle le jeudi 7 mars dernier.

Les membres présents ont d'abord rendu hommage à deux musiciens décédés au cours de l'année écoulée

Joseph Henin et Jules Goffaux.

Après approbation des rapports du trésorier et des vérificateurs sur la situation financière, le chef de musique a commenté le programme particulièrement chargé des prestations de l'année en cours

S 13avril : concert à l'Ecole Moyenne dans le cadre du Télévie. D 21 avril : concert à Mettet.

D 5 mai : concert au Home à l'occasion de la Sainte-Brigide. S 11 mai : concert à Givet. D 30 septembre : concert dans le cadre de la fête de Fosses.

S 30 novembre : messe et banquet de Ste-Cécile. Date à déterminer: concert de Noël.

Le chef est particulièrement satisfait des nouveaux musiciens issus de l'Ecole de Musique, parmi lesquels de nombreux jeunes. Cela lui permet de renouveler son répertoire. La société a aussi fait l'acquisition d'un xylophone qui apporte également de nouvelles possibilités.

Tous les amateurs de musique sont les bienvenus au sein de la société. L'école peut apporter, à ceux qui le souhaitent les bases nécessaires pour participer à cette fête, sans cesse renouvelée, que représente la pratique de la musique en commun.

Le comité se compose actuellement de

M. Albert Goffart, président

M. Cl. Barthélemy, chef de musique M. Benoît Buchet : vice-président

M. Pierre Lepinne : trésorier

M. Edouard Binamé : secrétaire, ainsi que : Mme Nadine Migeot, MM. Thierry Gillain, Jean Jaumotte, André Janssens, André Lambert, Pierre Lorand, Francis Migeot, Jules Migeot et Hugues Romain.

Les responsables de l'Ecole de Musique, qui poursuit avec succès ses activités, sont

- pour les instruments à vent : André Janssens, 071-71.14.73

- pour les percussions : Jean Piéfort, 071-71.26.97.

Bob est démob

Après trente-sept ans de bons et loyaux services à l'Armée belge, Biquet, dit « les petits mollets » quitte son corps afin de se consacrer entièrement à sa Biquette.

A 56 ans, l'éternel « espoir » du F.C. Bambois Sport pourra-t-il résister aux assauts de son épouse et de sa belle-mère ? Bonne et heureuse retraite.

Bof

Les 12 h. à l'djote

Reporté au samedi 20 avril, ce repas aura donc lieu à la salle Hautventoise. Rappelons le menu - Apéritif

- Potée aux choux et aux carottes à volonté - Saucisse de campagne

- Dessert

Animation disco cool et tempéré.

Participation : 10 euros (gratuit pour les - de 12 ans et les plus de 70 ans ! Réservations chez les Débridés

- Pacorus Jean-Louis 071-71.33.00

- Fer à Cheval 071-71.19.38

- Demaret Georges 081-43 41.80

- Colot Pierre 0473-83.15.76

- Collard Patrick 0473-31.97.24

- Van Ryssel Claudy 071-71.44.48

Cinébus

La prochaine représentation du Cinebus aura lieu le lundi 15 avril, à 20 h, place du Centenaire à Fosses. Le film « Les Portes de la Gloire » sera présenté (avec notamment Benoît Poelvoorde).

Réservations souhaitées au Centre communautaire, 12, place du Marché à Fosses :

adultes 3 € - de 12 ans 2,50 €

Tél. 071-71.46.24.

Goûter de Printemps

Le comité local de Senior Amitié invite ses membres à son habituel Goûter de Printemps : ce sera ce mercredi 10 avril dès 14 h. 30, en la salle du Collège Saint-André, avec animation et tombola habituelles. Invitation à toutes et tous

 

Merci aux Chinels

Quelques lignes tout simplement pour vous dire merci pour votre prestation très remarquable et très remarquée de vous tous lors de la 100e Cavalcade d'Auvelais. Je n'ai reçu que des éloges et je peux vous assurer que cela fait plaisir.

Pour votre information, la Société se produira le samedi 13 avril vers 18 h, à l'Ecole Moyenne, dans le cadre des festivités du Télévie et que le lendemain, nous serons sur la Grand-Place de Bruxelles, vers 18 h également.

Encore un grand merci et bravo également aux Echasseurs et aux Disclimbwagnes.

Votre Président: Ph. Leciercq

Décès d'un marcheur

Samedi soir s'est éteint, en son domicile de Villers-Poterie, entouré des siens, M. Lucien Sainthuile, âgé de 82 ans. Ainsi s'en va le dernier des membres fondateurs de l'Association des Marches d'Entre Sambre et Meuse, lancée par le toujours regretté docteur Wauthy. Car Lucien était un marcheur dans l'âme : 70 années de Marche à Acoz, médaillé pour 7 Saint-Feuillen à Fosses, marcheur à Châtelet depuis 40 ans, il fut très longtemps le tambour-major de la Compagnie de Haut-Vent avant de céder la canne à son fils André. Il était apprécié de ses tambours pour son humour, sa bonhomie, sa gentillesse, sa prévenance, toujours une blague au coin des lèvres et ne se refusant pas le petit verre traditionnel. Et il a communiqué sa passion à ses enfants : André et Benoît, et à sa petite-fille, cantinière à Acoz, ainsi qu'à son gendre : pour eux tous, marcher c'est sacré !

Il fut aussi un commerçant avisé chez nous, il tint durant une vingtaine d'années un magasin « Novelty «, rue du Postil, commerce de tissus, mercerie et accessoires de couture ; puis il s'en fut l'agrandir à Châtelet, mais il a laissé à Fosses un bon et agréable souvenir.

De très nombreuses délégations des Marches de toute l'Entre ambre et Meuse lui ont rendu un dernier hommage lors de ses funérailles, ce mercredi matin à Acoz. Et il avait bien recommandé : que les tambours ne mettent pas la sourdine ! Il est parti dans un dernier roulement...

A son épouse et à ses enfants, nous adressons nos bien vives condoléances et l'assurance de toute notre sympathie.

Il y a 100 ans,

N° 8 du 23 février 1902

Les ventes de M. L. Wéry à Fosses

- Le samedi ler mars, à 2 heures, M. Alexis Gillain-Henquinbrant fera vendre au cabaret de Wathelet-Jacquet à Aisemont : une belle propriété compr. maison, cour, 2 écuries, grange, toits à porcs, chapelle, terrain en verger, terre, etc... le tout de 23 ares.

- Le dimanche 2 mars, à 2 heures, au même lieu-dit : vente de meubles et attirail de labour à Aisemont, à la requête de M. Feuillen Gillain-Staffe.

- Le dimanche 9 mars, à 2 heures, M. Léopold Michel fera vendre en sa demeure à Sart-St-Laurent, une quantité de meubles et objets divers.

N°9 du 2 mars1902

Toujours ces ventes

- Le dimanche 16 mars, à 2 heures, M. Adolphe Pessleux fera vendre en sa demeure à Arsimont son beau mobilier de café, ainsi que quelques beaux meubles et betteraves.

- Le mercredi 19 mars, à 1 heure, il sera vendu dans la cour de M. Julien Joseph à Fosses : 4.000 mètres de bois sciés, pour menuisiers, charrons, tourneurs en bois et autres.

N° 9 du 2 mars 1902

Fosses.- Les 27 et 28 mars, à Bambois, vente de poissons des étangs. Poissons pour réservoirs et autres. S'adresser à M. Charlier.

N° 14 du 6 avril 1902

Névremont. - Lundi vers 7 h du soir, un incendie activé par un vent violent a réduit en cendres deux maisons contiguës occupées par MM. Hanneuse François et Monroy Désiré. L'élément destructeur n'a rien épargné de ce que contenait ces 2 maisons.

Haut-Vent. - La justice informe au sujet d'un crime odieux relevé à la chargé d'un nommé F.P.

Activités d'avril

Rappelons les activités d'avril, dans l'entité de Fosses

Samedi 6 : Dîner de Printemps, à12 h, salle des Ecoles communales de Le Roux, par le Club des Aînés.

Samedi 6 : Sortie du corps d'office de la Marche Saint-Roch à Sart-Eustache.

Samedi 6 : Théâtre par le Cercle L'Excelsior, en la salle la Rovelienne, à 19 h.

Dimanche 7 : Théâtre par le Cercle L'Excelsior, en la salle la Rovelienne,à17h30.

Lundi 8 : Conférence du Cercle horticole, à 19 h 30, salle du Conseil de l'Hôtel de Ville : « Sept fleurs vedette pour le jardin ».

Mercredi 10 : Goûter de Printemps, à 14 h 30, par Senior Amitié, salle du Collège Saint-André.

Samedi 13 : Journée Télévie (voir le programme en page 2)

Samedi 13 : assemblée générale des Croix de Guerre à 10 h 30, château de Namur (Citadelle).

Lundi 15 : Cinébus, place du Centenaire, à 20 heures : « Les Portes de la Gloire »

Samedi 20 : souper des « 12 heures à l'Djote, salle Hautventoise, par les Débridés.

Samedi 20 : Marche parrainée, à 15 h 30, par le comité scolaire d'Aisemont, départ salle Saint-Joseph.

Samedi 20 : Challenge d'histoire militaire et reconstitution historique de la Seconde Guerre, organisé par l'Amicale de la 101 e Airborn.

Dimanche 21 : les tournois de pétanque à Sart-St-Laurent n'auront pas lieu cette année en raison des travaux à la salle Omnisports.

Samedi 27 : Ouverture de l'atelier et exposition de céramique à Vitrival.

Dimanche 28 : Journée médiévale, ferme de la Marlagne à Sart-SaintLaurent, par le Centre culturel.

Dimanche 28 : Marche parrainée Adeps, par l'association des parents de l'Ecole de Sart-Eustache ; départs de la salle communale.

Dimanche 28 : Communions solennelles à Bambois.

D'autres activités viendront sans doute s'ajouter. Les organisateurs peuvent nous les communiquer.

Au Cercle d'Histoire

Les membres de la commission pour l'exposition du Xe anniversaire, en novembre, se réuniront ce lundi 8 avril à 19 h. 30, au local du Syndicat d'Initiative, place du Marché.

D'autre part, annonçons déjà que la prochaine réunion, prévue pour le jeudi 11 avril, sera reportée au jeudi 18, à 19 heures, en raison de l'indisponibilité d'un des conférenciers prévus. Les membres en seront avertis personnellement. A l'ordre du jour

« L'histoire du feu «, par B. Hanne, et « L'origine des noms de lieux «, par le président. Puis la préparation de l'exposition de novembre. Invitation cordiale à tous, même ceux qui ne sont pas membres.

 

Photos exceptionnelles

Ce vendredi à 19 h 30 aura lieu au siège du S.I., place du Marché, le vernissage d'une exposition de photos de haute qualité, sur nos Marches et autres sujets très intéressants, réalisées par Luc Cheffert.

Cette exposition, organisée par le Centre communautaire culturel de l'entité fossoise, sera accessible au public du samedi 6 au jeudi 25 avril, tous les jours de semaine de 9 à 16 h et le week-end de 10 à 17 h.

Télévie à Fosses le samedi 13 avril

Après quelques années de relâche, le Télévie sera organisé à Fosses le 13 avril prochain.

On le devine, l'organisation d'une telle manifestation de solidarité n'est pas une mince affaire. II faut réunir un nombre suffisant de bénévoles et mettre tout un programme au point.

Et pour ce programme, il faut aussi compter sur le bénévolat car le but de cette Opération est de réunir un maximum de bénéfices pour venir en aide aux recherches humanitaires et vaincre des maladies qui font encore trop de victimes aujourd'hui.

Un appel avait été lancé par l'organisateur, l'échevin Benoît Buchet, et sa demande a été entendue. De nombreux comités, associations et bénévoles ont répondu spontanément. En voici une liste (uniquement les associations sont citées ici)

- La Jenuesse d'Aisemont

- Les Débridés de Bambois

- Les Chinels, la Philharmonique et le comité des fêtes de Fosses

- L'Amicale des sapeurs-pompiers de Fosses

- Comité des fêtes de Haut-Vent

- Les jeunes, la marche et le comité du Souvenir de Le Roux

- Comité des fêtes de Névremont

- L'asbl D.R.N. de Sart-Eustache

- Comité des fêtes de Sart-St-Laurent - Comité des fêtes de Vitrival

- De nombreux bénévoles à titre privé cela représente plus de 60 personnes motivées pour cette action.

Un programme a été élaboré

13.30 Inscriptions au concours de pétanque (3 euros)

14.00 Concours de pétanque Château gonflable 15.00 Démonstration de superbike

Démonstration d'exercices d'intervention des pompiers

17.00 Prestation de La Royale Philharmonique de Fosses

18.00 Prestation des Chinels

19.00 Repas démocratique (boulettes sauce tomate, frites) : adultes

7,50 euros ; enfants 5 euros.

Réservation souhaitée au S.I. 071-71.46.24.

19.30 Remise des prix du concours de pétanque.

20.00 Grande soirée Karaoké avec un plateau de chanteurs amateurs, danse acrobatique

avec Frank Johan, Johnny Moriau, Leslie Deskeuvre, les As, Marie, Mémé Loubard, etc.)

Pendant toute la manifestation : bar de Maredsous, dégustation de bière et de tartines de l'abbaye.

L'entrée est gratuite. La fête a lieu dans la salle et aux alentours du restaurant de l'Athénée Roi Baudouin, le samedi 13 avril, dès 13 h 30 (entrée par la rue du Herdal). Parcours fléché depuis les 4-Bras. Parking aisé.

Pour ceux qui veulent participer financièrement, le n° du compte Télévie-Fosses, à Fosses-la-Ville est le

103-0129032-90.

B. BUCHET, organisateur.

 

Hommage au sergent-major Chabot

Dimanche dernier, un hommage a été rendu au 1 er sergent-major Edmond Chabot, au monument érigé en son honneur, rue des Tanneries.

Cette courte cérémonie s'est déroulée avec la présence de représentants communaux et de plusieurs délégations d'Amicales de paras-commandos qui n'ont pas oublié le geste héroïque de leur camarade.

C'est l'échevin Benoît Buchet qui s'est chargé du discours, en l'absence du bourgmestre en congé. Après le dépôt d'une gerbe, les participants à cette cérémonie se sont rendus à l'Hôtel de Ville pour partager le verre de l'amitié et se rappeler le souvenir de celui qui n'a pas hésité à sacrifier sa vie pour sauver ses camarades, lors d'un exercice de parachutage qui avait mal tourné.

Rappelons que les faits se sont passés en 1963, lors d'un exercice, l'avion a été touché par un obus, par erreur bien sûr, durant un exercice de tir. En moins de trois minutes, une porte étant bloquée, Edmond Chabot, instructeur parachutiste, se précipita sur une autre porte et eut le temps de faire passer neuf de ses hommes qui ont eu, grâce à lui, la vie sauve.

Edmond Chabot était marié et avait trois enfants ; son épouse tenait un petit magasin de parfumerie, rue du Postil. Il avait eu, durant la guerre déjà, un comportement héroïque en passant en Angleterre et en participant activement aux combats qui suivirent le débarquement.

 

Samedi 6 avril 2002

Diablotins, à 11 h

Velaine - Bambois

Gembloux - Fal. Aisemont A

Fal. Aisemont B - UBS Auvelais

Préminimes, à 13 h

Morialmé - Fal. Aisemont

Bambois - Malonne

Fal. Aisemont - Saint-Gérard

Minimes, à 15 h

Spy - Fal. Aisemont

J. Tamines - Fal. Aisemont

Espoirs, à 15 h

Bambois - Onhaye

Réserve, à 15 h

Morialmé - Fal. Aisemont

Yves - Bambois

Dimanche 7 avril 2002

Div.3,à15h:

Et. Tamines - Bambois

Soye-Flor. - Fal. Aisemont

Fosses - Hôtel de Ville.

- Construit en 1885, ce beau bâtiment est bien mis en valeur sur une place du Marché bien dégagée, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. A gauche, le Café du Tribunal tenu par le tailleur Jadoul-Lainé. A droite, la mercerie-bonneterie tenue par Adèle Destrée et qui avait pour enseigne : « A la ville de Paris ». Ce fut ensuite un magasin d'alimentation « A la Vierge noire » tenu par la veuve Cornélis, puis le magasin fut partagé avec son fils Roger, puis par Roger seul. C'est aujourd'hui Le Crousti.

Keskidi

Il y a blague et blague

Le ter avril est passé, ouf ! Oui, je dis ouf, parce que je n'aime pas cette journée où un tas de personnes qui se croient intelligentes, passent leur temps à piéger leurs semblables, c'est vraiment débile.

La civilisation judéo-chrétienne accorde une grande permissivité aux réjouissances du 1er avril. II y a les poissons en papier accrochés dans le dos des gogos, il y a la presse. Tous les journaux du pays, les stations de radio et de télé rivalisent d'ingéniosité pour nous faire gober pendant quelques heures des histoires à dormir debout.

Figurez-vous, j'ai lu dans un journal réputer sérieux qu'un accord était intervenu entre la sécurité sociale et la nouvelle police fédérale, disant que les myopes devant se faire examiner, pourront désormais se faire accompagner de leur domicile chez le spécialiste, par un agent assermenté habilité à tenir tout le monde à l’œil. Mon œil !

Cet autre quotidien régional, dans un article consacré à notre cité, prétendait que les nouveaux cadrans de notre clocher allaient être remplacés par un système de cadrans digitaux à chiffres lumineux. Un peu de retenue ne serait pas superflue, tous ces gagas pourraient en effet donner des idées (saugrenues) à nos politiciens qui n'en demandent pas tant pour galvauder les deniers (pardon, les euros) publics.

Vous l'avez tous lu dans vos journaux, la radio, la télé en ont fait écho, sous la pression d'un groupe politique, la Belgique va sortir du nucléaire. Pour compenser, la production d'électricité sera assurée par la construction au littoral d'une batterie d'éoliennes. L'idée va bon train (et pas de banlieue) car, chez nous, certains s'en sont déjà emparés. Une étude est lancée pour l'implantation d'une volée de ces moulins à vent des temps modernes sur le plateau de Bambois, là où il y a déjà des maisons solaires. Ça va faire joli. Si cela se réalise, nos élus locaux pourront toujours faire un groupe de « Don Quichotte » pour la prochaine Laetare, ça étoffera le cortège.

II n'y a que chez nous pour voir des choses pareilles. Allez dans les pays de confession islamique, vous verrez que là, on est beaucoup plus restrictif. Le Coran consacre ainsi quelques versets aux forces déplacées que les adeptes ne doivent pas se laisser aller à commettre, le jour du 1er avril, faute d'encourir les foudres du Prophète. En voici quelques-unes traduites de l'arabe, devant un tribunal spécialisé

- Peindre des dattes en blanc, bleu ou rose et les vendre comme dragées soldées pour un baptême au rabais

- Remplir de pâte à modeler l'espace situé entre les deux bosses d'un chameau et faire passer l'animal pour un dromadaire difforme

- Découper à la scie électrique un creux dans la bosse d'un dromadaire dans le but de faire passer la pauvre bête pour un chameau mal foutu (à la différence de l'Inde, le dromadaire, en islam, n'est pas un animal sacré, c'est la scie, ici, qui constitue l'objet divin).

- Profiter de la prière pour rassembler des babouches à la porte de la mosquée et laisser la note à l'intérieur des chaussures.

- Lâcher un vent puissant, front au sol, au cours de la prière et faire croire que c'est le voisin... !

- Organiser une manifestation en haut d'un minaret pour mimer la grève des contrôleurs aériens roumis.

- Demander à l'administration un permis de construire pour réaliser un port de plaisance dans une oasis.

- 5e prétendre guérisseur et assurer de pauvres jeunes filles atteintes du ver solitaire que la danse du ventre constitue le seul véritable remède à leur mal.

Ceci n'est qu'un aperçu.

Pensée de la semaine Keskidi

Je n'ai jamais bien compris pourquoi une semaine de grève s'appelle une semaine d’action.

 

par Zorro

- Samedi . « Vandenbroucke nous a menti... » - Notez qu'on s'en doutait un peu. Reste à savoir si son chien (vous vous souvenez, celui qui apprenait à rouler en vélo) a dit tout ce qu'il savait...

- Dimanche : « Il n'y a pas de place dans l'Eglise se pour un pape retraité ». - Courage, Papy et comme promis, dès qu'il y a une place au Home je te préviens. L'air y est pur, le cadre agréable, le personnel dévoué, la bouffe pas dégueulasse, y a même de la Saint-Feuillien à la cafetaria...

- Lundi : « Fin d'entraînement pour Preud'homme... ». - Je suis tout de même étonné d'apprendre que jusqu'à présent, les cercueils contenaient des poupées. A partir de maintenant, vous pouvez sérieusement réserver, il a fait ses preuves...

- Mardi : « Le personnel a trouvé 10 millions d'euros... ». - Comme personne n'a déclaré le vol de sa caisse noire, tout ira au CPAS. Ceux qui ont trouvé l'argent recevront une solide embrassade de Laurette Onkelinx. Sous cette forme de torture légale, la Justice espère qu'ils avoueront où se trouve le reste du magot...

- Mercredi : « Un toit pour la collecte des déchets... ». - C'est vrai que les déchets, c'est pas très propre. C'est un peu comme l'argent, c'est parfois sale, même nos nouveaux billets. Mais ils sont gentils, nos dirigeants, et puis ils sont propres et ont de la pudeur, nos dirigeants. Alors, c'est mieux que l'argent sale ne circule plus en plein air. Ils seront plus à l'aise sous un toit, nos dirigeants. C'est quand même une fierté de notre démocratie, tous ces travaux utiles...

- Jeudi : « Questions de tempérament... ». - S'il est généralement admis que les latines sont plus chaudes que les nordiques ; sachant que Monaco est largement plus au sud que Bruxelles, tandis que Paris est largement plus au nord que Monaco ; sachant que Zorro se plaît beaucoup dans le Nord de notre beau pays, tandis que Keskidi apprécie le climat d'une partie de la France : classez par ordre croissant de tempérament

Stéphanie, Milquet, la princesse Mathlide, la princesse Machinchose des Pays-Bas, Chantal Goya et Alice Saprich. Réponses au bureau du journal. Les 10 premiers gagnants ne gagneront rien, les suivants non plus...

- Vendredi : « Charleroi serre les rangs... ». Scifo serre les fesses...

ZORRO

Le site nouveau est arrivé...

Vous l'avez sûrement appris par la presse en ce début d'année : la Commune de Fosses est lauréate du « Fonds Belgacom », géré par la Fondation Roi Baudouin, pour un projet visant à l'amélioration du cadre de vie par la participation citoyenne.

Parmi les moyens mis en oeuvre dans la réalisation de ce projet, un volet vise à l'utilisation des nouvelles technologies de communication ; le site Internet officiel de la Commune a donc fait l'objet en ce premier trimestre d'une importante restructuration. Le site communal se décline à présent en 4 « Espaces » : L’Espace Tourisme & Folklore, l'Espace communal, l'Espace Administration et l'Espace Citoyen. Chacun de ces chapitres a été revu et complété.

Conçu au départ à l'occasion de la dernière Marche septennale, les premières pages qui composaient ce site étaient tournées vers le visiteur «extérieur « à notre Entité. C'est encore le cas de l'Espace Tourisme & Folklore, qui propose un aperçu historique, des pages relatant le folklore, ainsi que plusieurs visites virtuelles en images. Le visiteur peut ainsi se balader, par ordinateur interposé, dans les rues de l'Entité, dans la Collégiale ou autour du Lac de Bambois. Et le touriste potentiel trouvera dans ces pages des renseignements utiles pour sa venue à Fosses

possibilités d'hébergement, de restauration, de visite, d'activité... Pour autant, les habitants de Fosses visiteront également cet Espace avec intérêt ou curiosité.

Les autres Espaces sont plus spécialement dédiés aux Fossois. En conformité avec les recommandations de la Région wallonne, l'Espace Communal et l'Espace Administration vous offrent des informations et des fonctions utiles. Dans le premier, la liste de nos mandataires, leurs compétences en matière de gestion communale, la composition des différentes commissions et leurs buts. Dans le second, vous trouverez la liste complète des services communaux, avec, pour chacun, la description des compétences, des documents délivrés, les adresses, téléphones, fax et mails. Sur chacune de ces pages, une fonction « poser une question » vous permet d'envoyer directement au service sélectionné l'objet de votre requête. Enfin, pour les services « Etat-Civil » et « Travaux «, entre autres, des formulaires administratifs sont à votre disposition. Vous pouvez ainsi introduire directement et sans vous déplacer une demande pour un certificat ou un extrait d'acte (naissance, mariage, décès), ou demander l'autorisation d'organisation d'une kermesse, d'un grand feu, d'une manifestation. Une fois votre demande envoyée et traitée par le service concerné, vous recevrez un avis qui vous invitera à venir retirer le document demandé.

Pour certains services également, des fichiers sont téléchargeables

dans la page « Eco-conseiller » par exemple, vous est proposé un rapport très complet sur l'état de l'environnement à Fosses, ainsi que le rapport annuel sur la situation des déchets ménagers dans la commune.

L'Espace Citoyen quant à lui est le cœur même du projet du Fonds Belgacom. Son principe est double

d'une part, l'administration communale s'engage à vous fournir un lot de renseignements utiles, pratiques et régulièrement mis à jour ; d'autre part, il est demandé à chaque habitant de profiter de cet espace pour apporter leurs informations, leurs réactions, leurs attentes.

L'Espace s'ouvre sur une page Portail modifiée toutes les semaines. Sur cette page vous trouverez tout ce qui se passe dans la Commune au cours de la semaine : les fêtes, kermesses, manifestations culturelles ou sportives. Les services de garde du week-end (avec localisation automatique de la rue), les dates des prochains ramassages et des annonces concernant les expositions, le cinébus... De cette page, vous trouverez aussi des liens vers le Conseil communal des enfants et le compte rendu des derniers con-seils communaux. Un autre lien, « L'idée du mois «, pointe vers une page ouverte à chaque association, qui peut profiter de cet espace pour se présenter, présenter ses activités ou une manifestation particulière.

Mis en place dès le début du projet, le forum de discussion est le lieu d'expression libre par excellence

chacun peut y intervenir, sur un sujet qui le préoccupe ou pour réagir à un précédent message ou un problème soulevé. Les gestionnaires du site sont très attentifs à ce que cette mailing-list ne devienne pas un lieu de pugilat ou de règlement de compte ; Priorité est donc donnée aux idées concrètes et positives.

L'Espace Citoyen vous propose également une série de bases de données:

- la liste complète des associations culturelles et des clubs sportifs. Une fonction vous permet de signaler une modification ou une nouvelle association.

- Les commerçants ne sont pas oubliés, puisque différents annuaires proposent la liste des commerces, services, entreprises et professions

libérales de l'Entité. Chaque entreprise est renseignée à la fois dans l'annuaire alphabétique et dans le classement par secteurs d'activité. Une autre fonction, en cours de développement, permettra aux visiteurs de rechercher un commerçant selon deux critères de sélection : le secteur d'activité et la proximité géographique. Le résultat de la recherche donnera alors les coordonnées complètes du commerce sélectionné, et pointera vers des renseignements complémentaires : description des services proposés et localisation automatique sur le plan des rues.

Enfin, le site vous propose aussi le plan complet de l'entité avec l'index des noms de rues, ainsi que l'agenda de toutes les manifestations programmées dans l'année. II va sans dire qu'il vous est toujours possible de signaler votre manifestation au cas où celle-ci ne serait pas encore reprise dans l'agenda.

Et pour l'avenir ? Vous l'avez compris, les informations sont mises à jour régulièrement et chaque Fossois trouvera un point d'intérêt en visitant le site régulièrement. L'indice de fréquentation du site évolue d'ailleurs favorablement tous les mois, preuve de la pertinence du contenu. Ce contenu, il vous appartient aussi à vous, Fossois, de le faire évoluer en nous apportant vos informations.

Rendez-vous donc sur http://www.fosses-la-ville.be

Qui fait quoi ?

Une équipe s'est mise en place pour gérer le contenu du site et différents contacts sont possibles

- concernant le site dans son ensemble : mailto:webfosses@skynet.be

-Francette Tonneau (service des Travaux - 071 71 31 31)

- pour toute question concernant l'environnement

mailto:ecoconseillerfosses@skynet.be-Philippe Ruelle (071 71 02 17 ou 0478 249 252)

• pour les manifestations culturelles mailto:culture@fosses-la-ville.be

- Bernard Michel et Brigitte Romain (Centre communautaire et culturel - 071 71 46 24)

- les mêmes personnes s'occupent également du Conseil communal des enfants

• pour les informations touristiques mailto:si.fosses@skynet.be

- Syndicat d'Initiative (071 71 46 24)

• pour la mise en oeuvre et les contacts avec les entreprises : mailto:jeanpierre.romain@ping.be- Scriptoline (071 71 40 11)

D'autres adresses mail sont aussi disponibles dans la page : « liens utiles ».

On demande prophètes. Urgent

Cette fois, c'est la guerre. Mais une drôle de guerre : l'armée israélienne entre plus profond dans les territoires palestiniens, tue quelques résistants ici et là, bombarde un peu n'importe où, sans qu'une autre armée s'y oppose. Le pourrait-elle ? Existe-t-elle autrement que dans ses kamikazes isolés, ses porteurs de mitraillettes et lanceurs de cailloux ?...

L'ONU " exige " le retrait immédiat des chars israéliens : autant cracher par terre pour laver les vastes salles de cette organisation mondiale de " sécurité " qui ne peut que blablater mais rien décider sans l'aval de M. Busch. Et pourquoi se gênerait-il, Sharon, puisque sous le couvert de chasse aux terroristes qu'Arafat n'arrête pas, il ne fait qu'imiter la chasse aux Talibans et à l'introuvable Ben Loden ? Et le Tout-Puissant président des USA cautionne, bien sûr, même si voici six mois il rejetait formellement tout lien entre l'Afghanistan et le conflit israélo-palestinien.

Le monde entier assiste impuissant (?) Pas indifférent, non : on proteste ! Avec fermeté. Du moins en apparence, et encore - nos tour, h monde ! On proteste contre cette flagrante violation des droits internationaux les plus élémentaires. On entend aussi la petite voix (courageuse !) de Shimon Peres jugeant cette action nécessaire mais disproportionnée et surtout comme une " erreur médiatique " ! Alors, Sharon a vite compris : il a tout bouclé pas un journaliste, pas même un diplomate ne passe. Aucun témoin ! - Pour cacher quoi ? L'ombre d'un Sabra-Chatila ?...

Le ministre israélien de la Défense lui-même avoue pourtant : » On ne peut pas mettre fin au terrorisme uniquement par des actions militaires ". Mais le général Sharon, obnubilé par le chef palestinien, son ennemi de toujours, n'en démord pas : " Ce terrorisme est orchestré par un seul homme : Arafat ! "Une idée fixe..

Et maintenant qu'il l'a enfermé dans sa " résidence présidentielle " en ruines ; est-ce que les kamikazes vont s'arrêter ? Un temps peut-être. Mais beaucoup pensent au contraire que cette humiliation de plus, aux yeux du monde, suscitera de nouvelles " vocations terroristes " : même les femmes s'y mettent ! Arafat, affamé, isolé, devient martyr national.

" Il ne faut pas se faire d'illusion, ce problème est très compliqué ", disait encore Peres, et " nous n'avons aucune stratégie digne de ce nom face à la vague d'attentats suicides ".

Non, il ne faut se faire aucune illusion un politologue israélien le dit sans fard : " Ce qui compte pour Israël, c'est la position de Washington ". Sous-entendu : les condamnations verbales des pays arabes, de l'Europe et même des Nations Unies, c'est (passez-moi l'expression) crotte de bique !

Vous direz que je prends position pour les Palestiniens, spécialistes du terrorisme aveugle et inadmissible, contre des Israéliens insécurisés chez eux. C'est vrai. Pourtant, il y a dix ans, j'étais plein d'admiration pour ce peuple brisé par le nazisme, recréant un pays (avec l'aide financière de l'Amérique), par l'arrivée de réfugiés juifs venus d'un peu partout, en un état reconnu en 1948. J'admirais ces colons courageux et obstinés qui, du désert,

faisaient surgir jardins et vergers. Et, je vouais aux gémonies un certain Arafat, réfugié en Tunisie d'où il dirigeait des détournements d'avions. Déjà pour attirer l'attention du monde sur un certain expansionnisme juif en Palestine. (" Elargir l'espace vital " : on avait pourtant déjà entendu ça en 1939, d'un certain Adolphe qui n'aimait pas les Juifs !1. Le problème, on le voit, ne date pas d'hier...

Mais quand Sharon se dit forcé d'aller arrêter les terroristes de l'autre côté, que c'est un droit de légitime défense, c'est un peu léger. Chacun sait que la cause profonde de ce terrorisme, c'est le désespoir d'un peuple qu'il prive de ses propres terres, qu'il écrase et humilie. Pourquoi refuse-t-il aux Palestiniens le droit de se fixer une frontière, de s'établir en un état, comme on a reconnu l'Etat hébreu en 1948 ? Un " Israélien modéré " de Belgique, effaré par l'escalade du gouvernement Sharon et l'absence de perspective de cette politique, se disait solidaire du peuple palestinien " car il ne faut pas oublier que la violence première, c'est l'occupation des territoires palestiniens L'occupation noies tue tous. C'est une voie sans issue "...

" Si Jésus revenait au monde... " : peu de lecteurs sans doute connaissent encore ce vieux refrain de Th. Botrel (18681925) qui bien naïvement aurait voulu faire renaître Jésus en sa paisible campagne bretonne. Si Jésus revenait sur terre, je crois qu'il entrerait dans une synagogue pour fustiger ces pharisiens trop sûrs d'eux-mêmes, de leurs droits et de leur force. Puis il traverserait le Jourdain pour aller, aussi fermement, reprocher aux mollahs d'inciter leurs fidèles à aller à Jérusalem se faire sauter par une ceinture de grenades, pour tuer deux ou trois Israéliens. Car s'il a toujours été (jusqu'à en mourir) du côté des petits, des plus faibles, des opprimés, des humiliés, des spoliés, il a toujours rejeté la violence : " Ceux qui prennent l'épée périront par l'épée ". Et il a fait des émules (même pas catholiques) Gandhi a réussi, sans tirer un coup de feu, mais après 33 ans de lutte verbale, à libérer l'Inde du colonialisme britannique. Martin Luther King n'a jamais utilisé la force autre que celle de son courage, et voyez les Noirs aujourd'hui aux Etats-Unis même dans les films policiers, le chef est le plus souvent un Noir ! Si Jésus revenait sur terre, il dirait au monde : " La guerre ne résout rien, elle n'apporte que souffrances et morts... Il faut rejeter toute cause de haine et de vengeance... Que les dénonciations de ces injustices soient suivies d'actes concrets et forts, pour arriver à un vrai dialogue... Que tous les croyants du monde unissent leurs efforts pour bâtir une humanité plus juste et que jamais les convictions religieuses ne soient causes de divisions et de haine... ". Ce sont les paroles de

Jean-Paul II en ce matin de Pâques.

Si Jésus revenait au monde... Si vraiment les chefs Tout-Puissants pouvaient entendre ces millions de voix anonymes de croyants et d'incroyants, de gens que révoltent l'injustice et la violence...

On demande prophètes. Urgent !

J. R.

Réponse...

A ce Vitrivalois qui regrette de ne plus recevoir le journal publicitaire « Le Messager de Châtelet », je réponds que la raison de la non distribution de ce journal est quelque peu inadéquate. Lorsqu'on compte un nombre d'encarts publicitaires et l'impressionnante quantité de petites annonces, il me semble que l'argumentation de l'éditeur est simpliste. Le but de cette taxe communale est de contribuer au coût de recyclage et de ramassage de tous ces envois publicitaires. Que représente 0,08 € par exemplaire quand on connaît le prix demandé par parution pour une petite annonce ?

Bien amicalement. Benoît Buchet

One anéye bin faîté...

Janvî

C'èst l' pus djon.ne di l'anéye Avou ses nîves et ses dlaleyes.

Fèvri

Maugré qu'il est l'pus coût N'a nin l' mèyeû dès djoûs.

Mârs'

Nos done mwints côps dès vias Ossi gros qu' dès pourcias.

Avri

Avri, maugré s' pèchon Pout min.me awè do bon.

Maîy Sèmer sès nintes à l'Assincion Po 'nnawè à mi ...

Jun Nos done ses longs djoûs Et l' chanson do coucou.

Julèt

Po n' nin tos candjî Nos ramwin.n' lès condjîs.

Awous' Faît l'awous' dès cinsîs Met do foûr o gurnî

Sètimbe

Oblidje tos lès scolîs Lès grands come lès tot p'tits.

Octôbe

Avou l'arière-saîson Rèvôye lès bias mouchons.

Nôvimbe

Nos ramwin.ne nos sovenances Avou lès fleûrs di nos r'pintances.

Décimbe

Po nos ovrîs leu va doner Sinte-Bârbe, St-Èlwè èt l' Noyé.

One samwin.ne bin rimplîye

Lindi, maurdi, c'èst fièsse Mércrèdi ça l'poureûve co bin ièsse Djudi, ça n'va nin mia. Vinredi n'èst nin pus bia Sèmedi, c'èst l'quinzin.ne. Dîmègne è-st-on djoû d' pwin.ne.

Adiè tote li samwin.ne, Dimwin, sèrè co l' min.me...

Georges MICHEL

FOSSES-LA-VILLE

Chasse aux neufs

Bambois : merci les cloches !

Les cloches ont retenti à Bambois lors d'une chasse aux oeufs offerte par le comité du grand feu.

Un spectacle et un goûter ont couronné la journée.

LES CLOCHES de Pâques sont passées à Bambois pour la plus grande joie des enfants.

Cela fait plus de six ans que le comité du grand feu de reçoit les petits l'après-midi autour d'une grande 'chasse aux veufs. Plusieurs animations ont été mises sur pied.

Le signal est donné !

La journée est toujours couronnée d'un succès de foule

une centaine d'enfants étaient sur les starters.

Dès 14 heures, le groupe s'est rassemblé sur la place et a été scindé en deux: en dessous de 4 ans et les plus grands. Une fois le signal donné, ils ont déferlé sur le terrain. Pour les petits, c'est en tenant la main de maman et le petit sac que l'exploration s'est accomplie. Une fois les sachets remplis, tous ont été invités à rallier la salle afin d'assister à un spectacle. Gargamel s'est chargé d'émerveiller les bambins.

Tour de magie et chansons se sont succédé devant les yeux amusés des enfants pour qui ce fut vraiment la fête. Dans son spectacle, l'homme n'a pas hésité a faire participer les mamans, histoire de mettre l'ambiance.

Grâce au grand feu

Plus de 50 kg d’œufs avaient été semés dans les pâtures. Le nouveau président Daniel Deproot déclarait: « Voir les enfants à la récolte, le sourire aux lèvres, c'est notre joie. C'est pour financer ce moment de détente que l'on organise le grand feu. Les fonds nous permettent de mettre sur pied cette journée, qui est une fête autant pour nous que pour eux. »

Les enfants se sont régalés autour d'un bol de cacao et des friandises diverses.

À chacun sa stratégie !

Le petit Marc a expliqué son stratagème pour avoir beaucoup d’œufs : « Moi je me mets toujours dans les premiers et je regarde ou il y a le plus d’œufs. Quand on peut foncer, je vais directement à l'endroit où il y en a de plus et je les mets dans mon pull que je replie. J'essaie aussi de ne pas bousculer les

autres, mais c'est pas toujours facile. »

Un nouveau comité aux commandes

Au vu du regard des enfants et des mamans, il est indéniable que tous se mettront rendez-vous à Bambois l'année prochaine, histoire de voir si les cloches n'ont pas oublié le village.

Le nouveau comité du grand feu est composé du président, Daniel Deproot ; secrétaire, Jean-François Bournonville ; trésorier, Jean-Luc Depraute et des membres Eric Deproot, Claude Dricot, Benoît Malter, Maxime et Arthur Bodart.

 

Photo rétro

Une photo de 1956

Cette photo illustre le banquet de la Sainte-Cécile 1956 de l'Harmonie royale Saint-Feuillen. A la table d'honneur, on reconnaît : Jules Goffaux et le chef Gustave Massinon ; puis, l'avocat Fernand Loiseau, Arsène Colot (tailleur) , le chanoine André Pierard, MM. Ernest Loiseau (président d'honneur), Edgard Radelet et Franz Loiseau.

Le banquet avait lieu à la salle Jaumotte, qui fut ensuite salle Maurice Bruge (en face de la collégiale).

On est sans doute au début du banquet, les bouteilles de bières (grand format) ne sont pas entamées et des pommes (était-ce le dessert ?) sont toujours bien arrangées.