N°11     15 mars 2002

Cinébus

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain

le lundi 18-mars, à 20 h,

place du Centenaire à Fosses

Amélie Poulain, jeune serveuse dans un bar de Montmartre, passe son temps à observer les gens et à laisser son imagination divaguer. Jeune fille timide, elle cultive un goût tout particulier pour les tout petits plaisirs : Plonger la main au plus profond d'un sac de grains, briser la croûte des crème brûlées avec le dos de la petite cuillère ou faire des ricochets sur le canal Saint-Martin. Dans la nuit du '30 août 1997, le déclic se produit : elle prend la décision de réparer les cafouillages de la vie des autres. Elle invente alors des stratagèmes pour intervenir incognito dans leur existence. Cette quête du bonheur amène alors Amélie à faire la connaissance de Nino Quincampoix, un étrange « rince charmant » .

« Le fabuleux destin d'Amélie Poulain »a été récompensé par 4 trophées aux César : celui du meilleur film, du meilleur réalisateur (J.-P. Jeunet), de la meilleure musique écrite pour un film

Yann Tiersen) et du meilleur décor Aline Bonetto).

Avec Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz, Serge Merlin... (enf. admis).

Entrée adultes : 3 € (moins de 12 ans

2,5 €). Réduction aux membres Ligue des Familles.

Réservations souhaitées : B. Michel, Br. Romain,

tél. 071-71.46.24 (fax 07171.47.74).

Centre communautaire : place du Marché 12, Fosses.

Autres représentations du Ciné-bus

- Le lundi 15 avril, place du Centenaire

« Les portes de la Gloire »

- Le lundi 27 mai, place du Centenaire

« Le Roi danse ».

- Le lundi 17 juin, place du Centenaire

« Harry Potter à l'Ecole des Sorciers »

Un peu d'égard...

Une grand-mère nous demande de signaler un petit incident regrettable

le lundi de Laetare, lors du rondeau final, un Chinel a repoussé un petit Doudou hors du kiosque, parce que ce Chinel devait danser avec son groupe sur le kiosque. Il y a une façon de faire comprendre la chose à un enfant, avec un peu plus d'égard... Parfois, un minimum d'éducation ne serait pas négligeable non plus.

Une grand-mère: J. M.

Fost-Plus

- Mardi 19 : ramassage des papiers et cartons pour les sections de Fosses, Bambois et Sart-St-Laurent.

- Mercredi 20 : ramassage des PMC (sacs bleus) pour toutes les sections de l'entité.

- Jeudi 21 : ramassage des papiers et cartons pour Sart-Eustache, Le Roux, Vitrival, Aisemont et Névremont.

Encombrants

Vendredi 22 : ramassage des encombrants pour Fosses, Bambois et Sart-St-Laurent.

- Lundi 25 ramassage des encombrants pour toutes les autres sections.

Ce week-end

Quelques modifications sont à signaler ce week-concernant des manifestations prévues de longue date et annoncées dans le Calendrier du S.I.

- Le Grand Feu de Névremont, annoncé pour le 16, est retardé d'une semaine et a lieu le 23 (en raison du souper du comité scolaire de l'école de Névremont ce samedi).

- Les 12 heures à l'Djote, souper des Débridés, est reporté au samedi 20 avril.

- Annulation du souper du comité de Jumelage qui n'aura pas lieu cette année.

Marche

Une marche, ouverte à tous, aura lieu le dimanche 24 mars, organisée par l'association des parents de l'Ecole Saint-Feuillen.

Les parcours sont prévus sur 3 km (spécial poussettes), 5 km ou 10 km. Les départs (entre 13 h et 17 h) se feront depuis la salle de l'Ecole maternelle, rue des Zolos.

Départ pour les classes maternelles, dès 14 h, sur le parcours de 3 km, avec chasse aux oeufs.

Restauration, (pain-saucisse, tartes, galettes), bar.

Bagarres

L'agressivité est malheureusement toujours présente lors de festivités et Fosses n'échappe pas à ces lamentables situations. Au cours de la soirée de dimanche et aussi celle de lundi, la Police de Fosses a été appelée pour calmer les esprits : place du Marché, rue des Remparts et rue du Chapitre.

Vol

Dimanche soir, en rentrant à son domicile vers 22 h 30, après avoir assisté à la Laetare, Mme Deville-Picavet, esthéticienne, route de Tamines à Névremont, a constaté qu'on était entré chez elle par effraction et qu'on avait dérobé des bijoux et une somme d'argent. La Police de Fosses a constaté les faits.

Au Banbwès

Le cours de langue wallonne se donne maintenant le vendredi, de 17 h 30 à 19 h, à l'Ecole de Bambois.

Comme il se donne par modules, il est toujours possible de s'intégrer.

Réminiscences d'après Laetare

« Si, à défaut de l'histoire qui est incapable de prouver l'origine ancienne des Chinels, les légendes qui semblent le prouver ne manquent pas,, (M. Chapelle)

Si ces légendes ont inspiré quantité d'auteurs, tant en Belgique qu'à l'étranger, nous nous bornerons aujourd'hui à une seule : celle du « Petit Jacques»... de Fosses.

Elle fut écrite par un certain Hubert Drèze, originaire de Vitrival, et ce à la demande du sieur Van Utrecht, mandataire touristique de la défunte SNCF, lequel désirait réaliser à la radio de l'époque (INR), un « Jeu radiophonique » concernant les Chinels.

On ne sait pas si M. Drèze a inventé cette légende ou s'il la tenait de ses tayons !

Voici donc cette légende

« A l'endroit du pont de Laloux (l'Alloux), se trouvait un chêne séculaire dont les branches pendantes baignaient dans l'eau limpide d'un ruisseau. C'était le lieu de réunion des sorcières du pays, car il y avait des sorcières en ce temps là !

» Pour récompenser le petit Jacques de son honnêteté, la présidente de ces dames, parlant un peu haut, annonça à ses compagnes : « Vous ignorez encore, mes sœurs, que les feuilles de ce chêne ont une propriété magique, celle de faire disparaître la bosse qui garnit le dos des bossus ».

» La réunion terminée, les sorcières partirent, laissant le petit Jacques ému et tremblant. Dès qu'elles furent disparues, il quitta sa cachette, arracha une poignée de feuilles à l'arbre séculaire et tenta l'expérience. L'effet ne se fit pas attendre, la bosse disparut comme par enchantement et c'est le cœur léger que notre ex-bossu regagna ses pénates. Tous ses concitoyens se réjouirent du grand bonheur qui lui était arrivé, parce qu'il était bon.

» Un autre bossu habitait également la même ville. Il était connu pour son mauvais fond. N'avait-il pas un jour volé un panier de pommes à une sorcière qui s'était déguisée en vieille miséreuse !

» Ayant appris l'heureux changement qui s'était produit chez Jacques, il le pressa de questions et le bon enfant lui confia son secret. Le lendemain soir, notre mauvais bossu se rendit au pont de Laloup, assista à la réunion des sorcières et, enfin seul, il se décida à agir.

» Horreur ! A peine avait-il touché sa bosse avec les feuilles qu'une seconde disgrâce lui poussa devant. Epouvanté, il rentra en ville. Le bon peuple de Fosses, qui avait applaudi à la bonne fortune de Jacques vit, dans la mésaventure du méchant bossu, une punition infligée par les sorcières à ce mécréant ».

A noter que cette légende fut reprise, presque textuellement par un certain M. Wayens, pour réaliser une scène figurant au Gala du folklore wallon », à Bruxelles, le 26 mars 1949.

(D'après feu Maurice Chapelle)

Recueilli et adapté par R. Angot

Mise au point reçue le 29-05-2007

En effectuant des recherches sur le nom « Wayens » je suis arrivé sur votre site.Concernant la légende des « chinels de Fosse » vous indiquez qu’elle fut adaptée et représentée par M Wayens en 1949.

 Il est exact que mon père Albert Wayens a monté ce spectacle aux Beaux Arts pour le gala du folklore wallon.

Mais ce devait être en 1955 ou 1956.J’ai un enregistrement d’un ancien 78 tours sur CD de ce spectacle si cela vous intéresse.

Bien à vous,Francis Wayens

 

Conférence débat

Ce vendredi 15 mars, à 19 h précises, en la salle L'Orbey : Conférence Débat sur la situation humanitaire catastrophique au Congo.

Le Parlement européen se dit atterré par l'appel des Nations unies qui fait état de chiffres accablants de victimes congolaises suite à la guerre, à l'occupation de pays par des armées étrangères, au pillage des ressources naturelles : 3 millions d'enfants, femmes et hommes tués, 2 millions de personnes déplacées, 16 millions de personnes menacées de mort du fait de la malnutrition, absence de soins médicaux...

Il s'agit du génocide le plus massif et le plus pervers du 20e siècle.

La situation et pistes de solutions vous seront décrites par un citoyen congolais et 3 anciens du Congo

- Pierre Baracyetse, ingénieur civil des mines de Lubumbashi

-Tonton Zalugurha : informaticien

- Ernest Glinne : député européen honoraire

- Pierre Delmotte : ingénieur.

PAF : 5 €.

Karaoke

Eric et Sarah vous invitent à leur super week-end Karaoké les 15, 16 et 17 mars, dès 20 h 30. à la Taverne Le Saint-Laurent, tél. 071-71.48.16.

Entrée gratuite.,

Chaque 2e samedi du mois a lieu un bal musette avec Aimé et Jackie.

Soirée wallonne

La troupe Li Saut à l'Stache présentera ce week-end trois représentations en wallon, en la salle de l'ancienne maison communale de Sart-Eustache.

En 1 re partie : « Tot ç' qu'on d'vint quand min.me », par la troupe des jeunes Kinikes ; Pièce en 1 acte de Françoise Honnay et Cl. Franceschini.

En seconde partie : « On vijin pout è catchî on-ôtes », pièce comique en 3 actes, de Ch. Derycke.

Trois représentations donc : les vendredi 15, à 20 h (bureau 19 h 30), samedi 16, à 20 h (bureau 19 h 30) et dimanche 17, à 16 h (bur. 15 h 30).

PAF : 6 € (prévente : 5 €). Réservation au tél. 071-71.26.65.

Assemblée générale statutaire à Sart-Eustache

ancienne Maison communale le 19 mars à 20 h.

- Accueil de la présidente

- Ordre du jour : (voir n° sem. dern.)

Rencontre avec les habitants de l'entité. Allocutions et échanges. Une carte de membre au prix de 3 € sera proposée. Un verre de l'amitié ainsi qu'un morceau de tarte artisanale seront gracieusement offerts.

Pour DRN : Fraçoyse ROCHET

Souper

Le comité de la Jeunesse Pelote Vitrivaloise organise un souper le samedi 23 mars, à partir de 19 h 30, dans ses installations longeant le nouveau ballodrome (cour des écoles de Vitrival). Voici le menu propose

- Coussins aux champignons (1), ou

- Terrine marbrée aux crevettes (2), ou

- Poulet aigre doux + riz (3), ou

- Pain de viande à la provençale + purée (4)

(1, 2, 3, 4) : à préciser lors de l'inscription

- Dessert : boule de glace + mousse au chocolat + crème fraîche.

La participation a été fixée à 15 € pour les adultes, ou 8 € pour les enfants de moins de 12 ans et gratuit pour les joueurs d'équipes d'âge de Vitrival.

Réservations pour le 17 mars chez

- Gérard Colin 071-71.13.28

- Gérard Crasset 071-71.30.10

- Hervé Spineux 071-71.19.74

Bourse d'Eté à St-Gérard

Vêtements et puériculture

Dépôt : salle des Fêtes, pl. de Brogne - mercredi 20 mars de 16 à 19 h 30

- jeudi 21 mars, de 13 à 17 h

15 vêtements pour enfants et jeunes de 3 à 18 ans ; pas de vêtements de 0 à 3 ans, une baby-bourse est prévue le 13 avril. La liste reprendra les vêtements, leur taille et le prix en €(des prix ronds 1 €, 2 €, 5 € mais pas de centimes). Maximum 2 listes par personne. Le matériel de puériculture est toujours le bienvenu Prix du dépôt

- pour les membres Ligue Familles : 1 liste gratuite sur présentation de la carte 2002 ; 2e liste acceptée au prix de 5 € payés lors du dépôt. - pour non-membres : 5 € la liste. Confiez-nous des vêtements impeccables et de mode.

Vente : le samedi 23 mars.

Rens. et contact : 071-72.80.45.

Festivités du Grand Feu

C'est ce samedi 16 mars que la fièvre carnavalesque envahira les rues de Le Roux à l'occasion du traditionnel grand feu ;Tradition qui remonte à des temps immémoriaux, marquant jadis la fin du rude hiver et donnant lieu à de grandes fêtes populaires dans les villages ruraux.

Les enfants ouvriront les festivités dès 15 h, dans le réfectoire des écoles communales, où un bal costumé gratuit sera organisé à leur intention, suivi d'un goûter offert, avec chocolat chaud et petits gâteaux. Pour les enfants, un tarif préférentiel pour les boissons « soft » sera d'application durant cette après-midi enfantine.

Il est de tradition également à Le Roux que des groupes masqués déambulent dans les rues durant la journée du Grand Feu, qu'ils frappent à la porte des habitations pour trinquer au bonheur et à l'amitié, non sans avoir préalablement joué à deviner qui se cache sous le masque du visiteur. Les nouveaux Roveliens qui souhaitent ainsi recevoir des travestis peuvent le signaler en nouant un gros nœud rouge bien visible à la porte d'entrée.

A 20 heures, à la rue du Chaurnia, toute la population rovelienne et des localités voisines vivra l'apothéose de plusieurs week-ends de préparation de la meule, avec l'aide du club des Jeunes et du Grand Maître du Bûcher. L'allumage du Grand Feu sera confié, comme de coutume, aux derniers mariés du village. Cette année, ce sont Stéphane Putteman et Valérie Goffart, mariés le 27 octobre 2001, qui bouteront le feu au bûcher.

Les réjouissances se termineront par un grand bal costumé, à partir de 22 heures, en la salle des fêtes du complexe scolaire. Au cours de la soirée se déroulera le concours de déguisements et un jury récompensera les groupes ou les individus par des prix en espèces. Le prix d'entrée est fixé à 2 € pour les costumés et 3 € pour les autres.

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, le comité organisateur s'est fixé la clôture de la soirée à 3 h et de fermer les portes à 4 h.

Info : 071-71.37.21 ou 047942.92.41.

 

Samedi 16 mars 2002

Diablotins, à 11 h

CAP Namur - Fal.Aisemont

Fal.Aisemont - Moustier

Bambois - Malonne

 

Préminimes, à 13 h

Fal.Aisemont A : bye

Fal.Aisemont B - Flavion

Bambois - Fraire

 

Minimes, à 15 h

Temploux - Fal.Aisemont A

Forville - Fal.Aisemont B

13 h

Florennes - Bambois

Espoirs, à 15 h

Vencimont - Bambois

Réserve, à 15 h

Bambois - St-Gérard

Fal.Aisemont - Thy-le-Château

 

Dimanche 17 mars 2002

Cadets, à 10 h 30

Anhée - Bambois

Fal.Aisemont - Sclayn

Scolaires, à 10 h 30

Flawinne - Fal.Aisemont

Div.3,à15h:

Bambois - Denée

Fal.Aisemont - Jambes

Keskid i nous propose...

(à lire avec humour)

La correspondance secrète d'un champion

- Herr Doctor, je viens vous informer d'un fâcheux incident. Vous vous souvenez, Herr Doctor, si je ne m'abuse de la forme que je tenais voilà quelque temps. Rappelez-vous comment j'ai fusillé les gros bras de la montagne dans mon dernier tour d'Espagne. Tout marchait comme sur des roulettes ; or, la semaine dernière, je faisais un pas de conduite au vieux Pino, je vous assure, ses 80 ans ne me faisaient pas peur; eh bien, il m'a pris trois longueurs en moins de 100 m dans une petite côté de rien du tout. Herr Doctor, que dois-je faire ? Votre dévoué Frank.

- Mon petit Frank, je t'ai dit et répété qu'avant chaque sortie, même la plus anodine, tu devais utiliser l'huile spéciale qui se trouve dans la deuxième case de ta valise et en verser quelques gouttes sur chacune de tes articulations dans les petits orifices aménagés à cet effet. Tu ne dois pas oublier non plus, dans la nuit qui précède chaque course, de te brancher sur une prise de courant pour recharger tes batteries à bloc. Je t'avais pourtant programmé pour que tu n'oublies pas ces points essentiels.

- Herr Doctor, je vais avoir du mal à écrire cette lettre, mes doigts sont tout raides. En voulant prendre la petite bouteille d'huile spéciale, je l'ai laissée tomber et elle s'est cassée. Je suis de plus en plus inquiet car, ce matin, j'ai été battu par le vieux Pol. Vous vous souvenez du vieux Pol, oui, celui qui urinait d'une drôle de façon dans les éprouvettes des contrôleurs lors de son dernier tour de France. Si je ne m'abuse, Herr Doctor, , vous l'avez peut-être soigné lui aussi, ce vieux Pol Entier. Mon dos se bloquait tout le temps, mes jambes grinçaient effroyablement. Raide, tout raide. Votre Frank.

- Mon petit Frank, reviens immédiatement me voir. C'est très grave. Ta vie est biologiquement en danger. Prends garde à ce que personne ne s'aperçoive de rien. Applique le plan d'urgence n° 2002 de ton programme et rejoins-moi au point LSD n° 46. N'oublie pas que tu me dois tout, misérable créature.

- Herr Doctor, j'ai tout compris... pris dans ma tête. C'est que, si je ne m'abuse, à ma dernière révision, vous avez oublié, oublié de faire la vidange d'eau lourde et que les pa... pa... pastilles d'uranium, anium n'étaient pas correctement en place dans mon corps. Ça ne fait rien du tout, fait rien, je ga... bdgrokmdmngkor, gagnerai quand même sans toi. Do.... Doctor à la manque. Manque la vidange. II fait chaud. Frank.

- Mon petit Frank, tu aurais pu être le triomphe le plus colossal de ma vie et tu en es l'échec le plus cuisant et là, je ne m'abuse pas en le disant. J'avais fait de toi

une machine à laver... à gagner, capable de vaincre tous tes adversaires et voici que tout s'écroule. Je dois t'informer avec regret que j'ai envoyé deux assistants pour te déconnecter au plus vite avant démontage et révision complète. Cela t'empêchera de participer aux compétitions dans un proche avenir. Fin de programme. Ton maître et créateur, Herr Doctor Mabusenstein.

Keskidi

Pensée de la semaine

Quand on en a plein le dos, c'est qu'on a pèté plus haut que ses fesses.

La presse revue...

par Zorro

-Samedi : « Batibouw : système d'épuration individuelle »... pour le chien c'est le caniveau, pour les hommes ce sont les vespasiennes... c'est vrai que pour les dames, ça pourrait être pratique...

- Dimanche : « Aumôniers d'aéroport humaniser les lieux de passage »... Déjà qu'on ne peut plus utiliser le coussin. Maintenant, faudra mettre des gants pour expulser...

- Lundi : « Etre chrétien arabe en Israël entre l'enclume et le marteau »... Bin quoi, avant c’est entre la faucille et le marteau...

- Mardi : « Monsieur Bricolage...méga-anniversaire »... Super-semaine, mini-prix, maxi-choix, super-nana, méga-boum, giga-concert, baba-cool...Et la tendresse bordel !!!

- Mercredi : « Namur, grève du zèle à la prison »... « Namur et ailleurs : grèves en chaîne »... Comment y vont faire les prisonniers pour tirer leurs boulets ???

-Jeudi : « Lénine restera là, où il est »S'il n'est pas mort, celui-là, il doit être très vieux tout de même...

-Vendredi : « Comment l'euro a remplacé le franc »... Dans le fond, y a que les virgules qui posent un problème. A part ça, les billets, c'est vrai qu'on en met plus dans le portefeuille. C'est vrai aussi qu'on en a moins à mettre...

Spécial Chinel. Carnaval du Laetare

- Les Chinels : plus de président à vie, une passion, une vie de Président...

- Le spécialiste du Chinel : conditions spéciales, l'essayer, c'est l'adopter...

- Chinel Express... de la fougue pour votre Chinel

- Promotion spéciale Laetare... route barrée... Chinel protégé...

-Séries spéciales... Chinel à 2 bosses, à 3 bosses, à 4 bosses, à 6 bosses...

- Et s'il fait froid, pour vos achats de Chinels surgelés, pensez au vieux Chinel.

Sources : journaux publicitaires de la semaine avant Laetare.

Zorro

Stage multi-sports

Un stage multi-sports est organisé pour les enfants de 3 à 15 ans.

Les activités proposées pour les 715 ans sont : volley, basket, handball, unihockey, mini-tennis, minifoot, indiaca.

Pour les 3-6 ans : psychomotricité, jeux d'audace, jeux d'éveil, manipulation de ballons. Les enfants sont encadrés par des professeurs d'éducation physique.

Le stage a lieu au Collège Saint-André du ter au 5 avril, chaque jour de 9 à 16 h. (garderie de 8 à 9 h et de 16 à 17 h).

Prix du stage - pour les 3 à 6 ans : semaine complète : 45 € - demi-journée : 30 €

- pour les 7 à 15 ans: 45 €

Les prix comprennent : assurance, potage et collations.

Renseignements et inscriptions obligatoires (après 16 h) :

Jean-François Lorand, rue du Bout 15, Vitrival,

au 0497-71.79.78.

 

 

 

Minimes

Temploux - Fal.Aisemont A 3 - 0

Forville - Fal.Aisemont B 2 - 4

Florennes - Bambois 1 - 7

Espoirs

Philippeville - Bambois 7 - 0

Réserve

Fal.Aisemont - Yves 8 - 1

Cadets

Anhée - Bambois fft 5-0

Fal.Aisemont - Sclayn 6 - 3

Scolaires

Flawinne - Fal.Aisemont 4 - 3

Div.3

Bambois - Denée 3 - 0

Fal.Aisemont - Jambes 2 - 2

 

BAMBOIS - DENEE

3 - 0

Dès la 10e seconde un tir de Graulus touche le montant. Durant la première demi-heure, la pression reste constante mais les avants locaux sont très maladroits en zone de conclusion. En seconde période, après un tir de Janssens sur la latte, Libert déflore la marque. Après le penalty de Pierrard arrêté par le portier visiteur, Borbouse double l'avance. L. Wauthelet inscrit la troisième rose. A peine entré au jeu, le jeune G. Dumont rate l'occasion trois étoiles.

FAL.AISEMONT - JAMBES

2 - 2

Dès la 5e, les visités prennent l'avance sur un penalty botté par Ch. Legrain. La réponse est immédiate par Kabenga qui remet les équipes dos à dos. Les visités jouent en contre et à la 35e, Thys tire sur la latte. En deuxième période, les Jambois augmentent la pression mais Kabenga, Moxhet, Oguz, Billa et Billard ne peuvent traverser le mur défensif de l'adversaire. Les occasions se multiplient mais la garde locale tient bon. A la 80', Declercq, à peine entré au jeu, rend l'avance à ses couleurs (2-1). Les Jambois pèsent de plus en plus sur la défense et à la 89e Moxhet rétablit l'égalité.

Une fête de Laetare réussie et des Chinels toujours plus nombreux

Les Chinels ont une réputation bien établie dans le pays et les nombreux amateurs de folklore sont disposés à se déplacer à Fosses pour les voir danser. Mais, bien sûr, si une journée pluvieuse est annoncée, les projets s'estompent. Mais, par contre, si la météo promet du soleil, on peut être assuré du succès de nos célèbres danseurs.

Et dimanche dernier, le public a répondu en masse et se pressait en rangs serrés le long du parcours, puis se déplaçait dans les rues pour les revoir une seconde fois, puis une troisième et, à l'approche de la soirée, la place du Marché se remplissait pour assister aux rondeaux finals des groupes. De mémoire de septuagénaire, nous dit un vieux Fossois, je ne me souviens pas d'une place du Marché aussi bondée de monde.

Le matin déjà, la musique de Canivet retentissait dans les rues du Centre, entraînant dans la danse la Soce des Rouge et Vert qui avait eu l'autorisation du comité organisateur pour évoluer en avant-première.

Dès 14 heures, le cortège se mettait en branle et les rues de Fosses commençaient à se remplir. On put ainsi admirer les Disclimbwages sur leurs bécanes transformées en bricà-brac ambulants, où l'ingéniosité se mêle à la loufoquerie, pour le plus grand plaisir des spectateurs, arrosés de leurs inoffensifs confettis. Dans un tout autre style, les Ladies Marchoises d'Ecaussines avaient de l'allure et furent très applaudies. Nombreux étaient les Clowns en Folie (180 paraît-il), leur musique entraînante, leurs costumés chamarés, et si bien maquillés que l'on se confond dans le repérage du sexe. Ils sont pleins d'enthousiasme et pourraient très bien faire les beaux soirs au sein de la troupe du cirque Bouglione. Venait ensuite The Somme Battlefield Pipe-Band, que l'on croirait venu d'Ecosse, mais rassurez-vous, ils parlaient parfaitement le français, ne pouvant renier leur origine. Un beau groupe admiré et applaudi. Il y avait ensuite les fidèles échasseurs, emmenés par une bruyante batterie de tambours. Ils sont toujours au poste et plus ils sont haut perchés, mieux ils sont admirés et appréciés. Le tout est de tenir le coup et de tenir debout.

Et puis, enfin, ceux que l'on attend toujours avec grande impatience et qui ne déçoivent jamais : les Chinels, petits et grands, très nombreux encore, de même que les Doudous dont le groupe s'étoffe d'année en année. Ils sont emmenés par une Fanfare de pierrots aux costumes immaculés.

Une caractéristique aussi chez les Chinels, c'est qu'ils s'échelonnent sur tous les niveaux d'âge : certains sortent à peine du berceau et paraissent presque comme des miniatures sorties du Musée de Lilette ; le groupe passe par les petits enfants, les adolescents, les pubères, les jeunes et moins jeunes, les adultes, les seniors et les vétérans, car à Fosses, le comité des Chinels n'a pas encore prévu d'indemnité de retraite et on ne pré pensionne pas, la chose n'est pas prévue aux statuts.

Alors, on sautille selon sa souplesse personnelle et chacun dans son style certains soignent le côté esthétique de la danse, mais d'autres, qui n'ont guère l'oreille musicale, sont souvent à contretemps mais corrigent leurs pas... pour retomber dans leur mal, d'autres encore évitent de trop bondir pour éviter de faire mousser la bière accumulée dans l'estomac ? Mais tous y apportent dynamisme et enthousiasme et surtout leur bonne volonté. Et tous sont fiers de leur costume chatoyant, de leur danse et de leur musique incomparables.

Tout le long du parcours, ils se firent applaudir, et surtout le soir, lors du rondeau final, sur une place du Marché devenue subitement trop exiguë, ou sur un kiosque résistant péniblement, malgré son âge, à l'assaut des danseurs.

Ce fut donc une magnifique Laetare qui mit une fois de plus notre folklore à l'honneur. La soirée se clôtura par un très beau feu d'artifice, en apothéose finale, difficilement visible de la place, mais que beaucoup ont pu aisément admirer de chez eux.

Mais les Chinels restent toujours un peu sur leur faim et comblent leur appétit le lundi. Ils étaient encore très nombreux pour répondre aux invitations qui sont toujours nombreuses et où la ponctualité n'est plus tellement exigée. Mais d'autant plus pénible sera la danse du dernier rondeau du lundi soir, car les crampes, pour ceux qui manquent d'entraînement, empêchent parfois la parfaite démonstration.

Qu'à cela ne tienne, d'autres perspectives attendent nos Chinels, du moins les plus mordus d'entre eux, car quelques carnavals les attendent très prochainement.