N° 38   6 octobre 2000

Aisemont, fidèle à sa marche

Dimanche dernier, ce sont les marcheurs de Notre-Dame à Aisemont, qui ont clôturé, comme de coutume, la série des sorties de marcheurs dans notre entité. Il y a une relation entre la grotte à Notre-Dame de Lourdes, inaugurée en 1946. En effet, dès 1943, une grotte fut construite par les habitants, tout en émettant le vœu de voir rentrer sains et saufs tous les prisonniers et déportés du village. Depuis, Aisemont et ses marcheurs ont conservé la fidélité à ce vœu exauce. La Marche, qui ne participait jus-qu'alors que tous les sept ans aux Saint-Feuillen, devint annuelle en 1971, lors du 25e anniversaire de l'inauguration officielle de la grotte. C'était donc la 30e sortie et c’est la raison pour laquelle ce week-end a revêtu des fastes particuliers. Et comme les habitants d'Aisemont ont toujours porté le surnom de Gadis, c'est une petite chèvre emblème du village, qui conduit les marcheurs. Et pour l'occasion, un nouvel étendard a été béni, pour remplacer celui de 1975. Les responsables ont voulu aussi décorer les plus fidèles.

-Guy Delbare a reçu une médaille pour 25 ans de marche

-Vanessa Degreef, Frédéric Delbare et J.-François Pector, pour 15 ans.

-Et enfin, pour 5 ans : Julie et Elodie Biot, Jordan Pector, Manon Larivière, Vanessa Want, Julien Martin, Djina Forgiamini, Amandine Denis.

 

Le corps d'office était composé de:

Maréchal de France :Arthur Marchal

Adjudant major Guy Want

Officier payeur : Freddy Bastin

Colonels: Laurent et Alain Pector

Majors: Fabrice Bastin Pascal Duvivier

Capitaines : Ernest Pector et Georges Sylvain

Lieutenants : Thierry Pector, Pascal Vandoren J François Servais.

Porte-drapeaux : John Mathues et Laurent Gillain

Tamb.-majors : Edouard Meuter et J.François Pector

Sergent-sapeur : Dany Martin

Caporals-sapeurs : Michel Deboutte et Etienne Brosteaux.

Gardes-cantinières : Laurent André, Romuald Denis, Fabian Pezzotta.

Cantinière:Bernadette Molle.

Souper du volley

Ce samedi 7 octobre, à partir de 20 h, au réfectoire des Ecoles de Le Roux Deuxième souper aux moules du Volley Club de Le Roux. Adultes 450 F, enfants 200 F.

Inscriptions chez Roger Weets au 071-50.23.17 ou chez Michel Dargent au 071-71.20.20.

Gala wallon

Deux Fossoises1 Maryse Lechien et Françoise Honnay, membres de la troupe des « Comédyins fosswès », et 2 enfants de cette même troupe participent au gala wallon annuel qui se donnera à la Maison de la Culture de Namur ce samedi 7 octobre.

Au programme : « Ziré-Bruno Picard » (bureau 19 h 30, rideau à 20 h). La réservation des places est vivement recommandée en téléphonant au 071-71.31.26 (Maryse Lechien). Entrée 250 F, prévente 200 F.

Théâtre

Le samedi 28 octobre, aux Beaux-Arts de Charleroi, l'opérette « Andalousie », de F. Lopez. Renseignements chez C. François, tél. 71.10.65

Marche

Ce samedi 7, Marche des Monastères, par le Footing Cl. Fossois, sur 6, 12, 25, 50 km. Départs et arrivées collège Saint-André à Fosses.

Exposition

La Maison de la Culture et du Tourisme de Fosses, place du Marché, exposera les oeuvres d'un artiste, ancien Fossois et de son épouse, du samedi 7 au jeudi 26 octobre. Il s'agit de Camille Michel et son épouse A.-M. Tournay. Camille Michel est né à Fosses en 1931, il habite aujourd'hui Rochefort. Il fit son service militaire dans les para-commandos et travailla aux Eaux et Forêts. Bien qu'il étudia le dessin publicitaire à l'Ecole ABC de Paris, il est autodidacte. Il fut, dans sa jeunesse à Fosses, Chinel et Zouave. Il peint le folklore d'Entre-Sambre-et-Meuse, surtout fossois et la Famenne principalement la peinture à l'huile. En 1999, pour son premier concours artistique de la Famenne, il obtient le Prix du Public. Il exposa ensuite à Forrières, Jemelle, Thy-le-Château et Rochefort où il fonde avec Richard Radelet la Galerie « Esquisse».

Son épouse Anne-Marie Tournay est née à Etterbeek elle fut inspectrice des magasins Innovation. Elle débute ses études par deux années d'académie des Beaux-Arts à Namur et termine ses humanités artistiques à Marche, puis suit deux années de céramique sculpturale. Elle travaille surtout la peinture à l'huile, la sérigraphie et la céramique. Ses dernières expositions : Marche, Jemelle, Thyle-Château, Rochefort et Clavier. Leurs oeuvres sont visibles du 7 au 26 octobre : en semaine, de 9 à 16 h le week-end, de 10 à 18 h. Contact:

B. Miche 071-71.46.24.

Stage pour jeunes

Des stages seront organisés du 30 octobre au 3novembre, de 9h à 16 h au Collège Saint-André, place du Chapitre à Fosses (possibilité de garderie de 8h à9h et de l6h à l7h).

Prix du stage:

Pour les 3 a 6 ans: semaine complète 1.800 F, demi-journée 1.200 F

Pourles7àl5ans: 1.800F.

Ce prix comprend : assurance, potage et collations. Renseignements et inscriptions obligatoire (après 18 h): J.-Fr. Lorand au 0497-71.79.78 ou au 0477-52.39.44 ou au 071-71.29.85.

Cercle d'Histoire

La réunion bimestrielle, qui sera assemblé générale statutaire de l'asbl se tiendra au siège du S.I., salle de l'étage, le jeudi 12 octobre, à 19 h. Après la partie officielle, trois membres du Cercle feront des communications sur les sobriquets dans l'entité, la généalogie et des notes relatives à Fosses, voici un siècle, dans les annuaires provinciaux. Rappelons deux choses:

1.Le Cercle est ouvert à toute personne que notre histoire locale intéresse;

2. Appel est lancé à tous les habitants pour; prêter (pour photocopies) ou céder au Cercle d'Histoire tous documents ou photos relatifs à notre passé. Surtout ne jetez rien des vieux papiers qui dorment dans vos greniers

Confrérie St-Feuillen

Rappelons la prochaine réunion qui se tiendra au presbytère ce mardi 10 octobre, à 19 h 30. On y préparera la cérémonie d'hommage à saint Feuillen et d'intronisation de deux nouveaux membres, le dimanche 29 octobre.

En Irlande

L'an dernier déjà, la Confrérie et le Cercle d'Histoire envisageaient un voyage en Irlande, remis à l'an prochain pour diverses raisons. Cette fois, il faut se décider Une agence de voyage a accepté de se mouiller dans un projet assez précis.

Le voyage se ferait (enseignement oblige) du 2 au 6 juillet 2001. Départ de l'aéroport de Gosselies vers Dublin, avec brève visite de la ville. Un car nous prendra en charge jusqu'au retour. Mardi 3, visite du site mégalithique de New Grange, puis des ruines de l'abbaye et de la cathédrale de Cloufert logement à Galway. Mercredi, excursion dans le Connemara et l'île d'lnchiquin, lieu de naissance de saint Feuillen. Jeudi 5 s visite de curiosités naturelles, de falaises et d'une jolie cité. Vendredi 6: retour vers Dublin en passant par Athlone et Kildare (abbaye de sainte Brigide>. Arrivée à Gosselies vers 23 h.

Le prix du voyage (env. 25.000 F) comprend, outre l'avion, les transferts en car de luxe avec guide anglophone, 4 nuits avec petit déjeuner irlandais et entrés aux sites visités.

Une séance d'information sera prochainement organisée.

Quand les Tchôs-Tchôs sont de sortie!

Samedi dernier, Fosses a retenti de généreux coups de fusil tirés par nos vaillants Tchos-Tchôs qui étaient spécialement nombreux cette année (plus de 160).

Ces amateurs de guindailles, qui avaient revêtu sarrau, foulard rouge et chapeau de paille, ont fait honneur à leurs plus fidèles participants, qui furent médaillés pour avoir participé au moins à 5 Saint-Feuillen.

La compagnie des Tchôs-Tchôs, rappelons-le, est née au départ d'un groupe de commerçants qui ne pouvaient pas participer comme marcheurs le jour de la Saint-Feuillen, en raison de leur profession et qui choisirent le mercredi pour effectuer, sous un aspect plutôt carnavalesque, le tour de la Saint-Feuillen. Mais aù fil des sorties, d'autres se sont joints à eux s des marcheurs insatiables qui avaient déjà effectué quelques sorties auparavant, dans d'autres compagnies ; des amateurs de guindailles aussi, qui trouvent leur carburant dans la petite goutte de leur cantinière et puis ceux qui aiment la poudre et apprécient les guèguères pacifiques en chantant leur refrain favori : « C'est les p'tits Tchôs-Tch piano, qui voient tout en rose! ». Une façon d'oublier les soucis de la vie quotidienne et de s'amuser entre bons amis.

Fosses est un pays de folklore et si un étranger devait séjourner chez nous dès la mi-Carême, il connaitrait pas mal de week-ends de fête, car est rare que notre entité ne connaisse au moins une manifestation quand ce n'est pas plusieurs, chaque semaine.

Les Tchôs-Tchôs ont donc animés nos rues dès le matin de ce samedi et l'après-midi, sur la place du Ma ché, une quinzaine d'entre eux ont reçu la médaille pour 5 participations à la Saint-Feuillen. Ce sont:

- Tambours : Daniel Jaumotte, José Marique, Francis Godfroid.

-Tromblons : Freddy Leruth, Alain Goffart, Alain et Joël Duchêne Alain Migeot, José Gillard, J.-Pierre

Gosset, Franceschini Albert.

- Musique : Nicolas Saluzzo.

- Maintenance: Lucia Boulanger, A mande Laffut M.-Louise Anciaux

- Police : Albert Perot.

Ce dimanche, plus de 5.000 électeurs fossois se rendront aux urnes

Dimanche, dés 8 heures et jusque 13 heures, plus de 6 mille fossois rempliront leur devoir électoral pour élire leur nouveau Conseil communal. Après un dernier jour où les caravanes des partis clôtureront musicalement leurs dernières recommandations et conseils, ce sera un lendemain plus solennel, plus tranquille, dans une complète impression de sérénité. Dans les différents bureaux de vote, ce seront les files d'attente des électeurs, dans le calme habituel, chacun sa convocation à la main. Les candidats ne manqueront pas d'être là, aux entrées, souriants et confiants, pour vous rappeler à leur bon souvenir. Des voitures (de différents candidats ou partis seront mises à la disposition de ceux qui ne disposent pas de moyen de locomotion. L'ambiance est à la courtoisie, à la serviabilité, à l'amabilité. Puis les gens (et les candidats) retourneront chez eux. Les bureaux de dépouillement commenceront leur long travail de triage des bulletins, travail sérieux et attentif, surveillé par les présidents de bureaux, responsables du bon fonctionnement des opérations. Et vers 18 heures, dans une crainte contenue, les candidats tenteront de connaître la tendance des premiers résultats. Les premières nouvelles passeront rapidement de bouche à oreille et les mines se garniront de sourires ou de déception. Ce sont toujours des moments importants car ta décision finale se transformera alors en victoire ou en défaite...

Depuis 1830, l'Administration communale de Fosses fut le plus souvent libérale homogène. Depuis ce temps lointain, les consultations électorales furent invariablement favorables au parti libéral. Les catholiques firent les premières brèches en 1907, alors qu'on votait encore sous l'ancien régime, c'est-à-dire que les conseils communaux se renouvelaient tous les quatre ans, par moitié. En 1907, les catholiques ne présentent que 3 candidats Oscar Genart, Lacaille et Gobert. Tous les trois seront élus.

En 1911, sous le même régime, les Libéraux et les Socialistes forment un cartel. Six sièges furent acquis pour ce cartel par 909 voix contre 798. Après ces élections, par moitié le Conseil se compose de 8 cartellistes et 3 catholiques.

Survint la guerre 1914-1918 les élections n'eurent lieu qu'en 1921. A partir d'alors on votera tous les six ans. La liste cartelliste (libéraux et socialistes) obtient 7 sièges et les Catholiques 4. Une liste de « Combattants »n'a pas de siège.

1926 marque encore un fléchissement des Libéraux. Ils ne font plus le cartel et les résultats sont les suivants

- Libéraux 551 voix 3 élus

- Socialistes 585 voix 3 élus

- Catholiques 835 voix 5 élus

En 1932, les Libéraux reprennent des voix. Les battus sont les Socialistes. Les résultats

- Catholiques : 839 voix

- Libéraux : 701 voix

- Socialistes : 509 voix

- Communistes : 37 voix

Une alliance Libéraux-Socialistes dirige, mais le gaspillage sera à l'ordre du jour et cela se répercutera aux, élections suivantes.

En 1938 : 4 listes encore. Elections favorables à une liste Intérêts Communaux qui remporte la majorité absolue : 6 sièges. Les résultats

- Intérêts comm. : 988 voix 6 élus

- Socialistes 725 voix 4 élus

- Libéraux : 359 voix 1élu

- Communistes : 66 voix 0 élu

 

On trouve chez les Libéraux s C. Deuquet (élu), J. Rossomme, F. Caland, J. Cosset, A. Franceschini, E. Minet, Fr. Lainé, N. Colson, J. Philippot, E. Lefèbvre et H. Mattéi.

Chez les Socialistes : C. Bauffe, A. Hoppe, L. Puissant, O. Masson (ce sont les 4 élus), F. Lambert, E. Wiame, Mme Cuerry, J. Cilles, O. Godefroid, A. Remy et Désiré Malotteau.

Chez les Intérêts communaux : Fd Loiseau, Jh Mingeot, José Nihoul, S. Gravy, F. Moucheron, Jh Mathot, Arsène Clause, Edg. Radelet, J. Delvaux, J. Boutefeu et Jh Romain. (Loiseau, Mingeot, Nihoul, Gravy, Moucheron et Romain sont élus).

Joseph Mingeot, qui obtint 317 voix de préférence est nommé bourgmestre. Survint la guerre 40-45. En 1942, Joseph Mingeot doit démissionner et Joseph Romain poursuit le mandat de bourgmestre.

En 1946 : 4 listes encore

Intérêts comm. : 6 élus (Jos. Romain, qui sera de nouveau bourgmestre

Paul Dumont, J. Poskin, F. Moucheron, Lucienne Colot et Edgard Radelet).

- Socialistes : 3 élus (A. Hoppe, V. Winson et O. Despineto).

- Libéraux :1 élu (G. Jacqmain).

- Communistes 1 élu (H. Stamps).

En 1952 : trois listes seulement avec cartel Libéraux-Socialistes qui récolte 6 élus : Donat Masson (qui sera bourgmestre), Jean Jadin et A. Hoppe (échevins), Despineto, Josse et Delaive. Les Intérêts communaux auront 5 élus : J. Romain, P. Dumont, J. Poskin, F. Loiseau et E. Radelet. Les Communistes n'ont pas d'élu. En cours de mandat, D. Masson sera nommé député et laissera sa place de bourgmestre à Armand Hoppe.

En 1958 : de nouveau le cartel Libéraux-Socialistes qui emporte 7 sièges, pour 4 élus aux Intérêts communaux. Il n'y avait donc plus que deux listes. Au cartel : A. Hoppe (qui sera bourgmestre), J. Jadin, O. Defleur, Josse, Depraute, Boigelot et Jacqmain. Chez les Intérêts communaux : André Lambert, Joseph Romain, Mme Courteille et François Godfroid.

En 1964: 3 listes en présence

- Intérêts communaux : 4 élus : F. Godfroid, J. Romain, Mme Courteille et A. Haguinet.

- PLP : 1 élu : Jean Jadin.

-PSB (socialistes) : 6 élus : L. Boigelot, R. Legrain, O. Defleur, Piret, Brosteau et Deproot.

Octave Defleur sera bourgmestre.

En 1970 : deux listes se présentent, mais cette fois les Libéraux font le cartel avec une liste à tendance PSC. La liste Rénovation 70 obtient 7 élus pour 6 aux Socialistes. Le bourgmestre sera Albert Haguinet, qui laissera se place à Jean Romain après les législatives qui le désignent comme député.

Les résultats :

-PS.B : 1.l35voix et 6 élus (O. Defleur, L. Boigelot, R. Legrain, Brosteaux, Deproot et A. Dufrasne).

-Rénovation 70 :1.243 voix et 7 élus (A.Haguinet, R. Viroux, J. Romain, J. Jadin, P. Lepinne, Mme N. Brogniez et Calande.

En 1976 : répercussion des fusions, les données sont modifiées et il y aura 19 conseillers à élire, mais il n'y aura toujours que deux listes : Socialistes et Intérêts communaux (Libéraux et PSC) :

- Int. Comm. : 2.473 voix et il élus qui sont : A. Haguinet (bourgmestre), J. Romain, B. Spineux, R. Viroux, Em. Fauconnier, Jean Jadin, Mme Brogniez, V. Cerfaux, R. Dewez, J. Demeure et M. Pector.

-P.S.B. :1.974 voix et 8 élus: L. Boigelot, O. Defleur, R. Brachotte, R. Legrain, Cl. Pinot, Y. Daffe, A. Dufrasne et Jacqmain.

En 1982 : 4 listes se présentent et le PS obtient la majorité avec 10 élus contre 9 à l'Union Démocratique. Les deux autres listes n'ont pas d'élu. Les résultats :

- P.S. : 2.348 voix. Sont élus : L. Boigelot (qui sera bourgmestre), R. Brachotte, A. Dufrasne, Y. Daffe et R. Legrain (qui seront échevins), R. Brachotte laissera son poste après trois ans) C. Pinot, J. Crabeek, W. Piret, J.-Cl. Cravy et Debrulle.

U.D. : 2.278 voix et 9 élus : B. Spineux, R. Viroux, M. Charles, R. Meuter, Mahia (remplacée par M. Pector), C. Clocheret, M. Bossrez, J. Janssens et J. Romain.

- U.D.R.T. : 223 voix, pas d'élu.

- Alliance chrétienne : 170 voix, pas d'élu.

En 1988 : 4 listes sont en présence et cette fois les Libéraux se détachent du cartel et ont leur liste propre sous l'appellation U.l.C. Une liste « Vérité » se présente avec un seul candidat : A. Dufrasne.

Voici les résultats s

- P.S. : 2.214 voix et 9 élus

- U.D. : 2.360 voix et 9 élus

-UIC. : 6l9 voix et l élu.

- Vérité :117 voix, pas d'élu.

Le soir des élections, un accord est signé entre l'élu U.l.C. (R. Viroux) et le P.S. L'U.D. qui avait amélioré ses voix et en comptait 146 en plus que le P.S. se voit rejette dans l'opposition. R. Viroux et L. Boigelot seront bourgmestre, chacun trois ans.

- Les élus P.S. sont : L. Boigelot, E. Damanet, C. Laliére, J. Crabeek, R. Brachotte, W. Piret, Y. Daffe, J.-C. Gravy et R. Legrain.

-Les élus U.D. : B. Spineux, J. Janssens, M. Charles, M. Bossrez, A. Batardy, J, Romain, C. Hougardy, C. Clocheret, L. Lamy.

 

Enfin, en 1994, 5 listes en présence : PRL, PS, UD, FN (2 candidats) et une liste Rénovation communale avec 7 candidats. Voici le détail de ces résultats :

- U.D. : 2.496 voix (10 élus)

- P.S. :1.751 voix (6 élus)

- PRL : 889 voix (3 élus)

- F.N. : 261 voix (pas d'élu)

- Rén. comm. : 81 voix (pas d'élu)

L'U.D. obtenait donc la majorité absolue : Benoît Spineux sera bourgmestre les échevins seront : G. Sarto (travaux), L. Lamy (finances), B. Meuter (culture et sports) et M. Charles (patrimoine). Conseillers : B. Robaye, L. Titeux, J. Janssens, J. Romain, A. Batardy et Ph. Mullier.

Au P.S., sont élus : L. Boigelot, J. Crabeek, N. Laliére-Mottard, R. Brachotte, Y. Daffe et W. Piret.

Au PRL : Ph. Moreau, Fr. Rochet et Ed. Meuter.

Nous donnons, d'autre part et À titre d'information , les votes de préférence de tous les candidats qui s'étaient présentés lors des élections de 1994. Cette année, quatre listes sont en présence (voir en page 4): trois listes complètes (U.D., P.S. et PRL) et un isolé (FN). En partant des résultats de 1994, nos lecteurs peuvent donc s'amuser à taire leurs pronostics. L'U.D. maintiendra-t-elle sa majorité absolue ? Dans le cas contraire, le PRL fera-t-il alliance avec le PS ou avec l'UD pour former une majorité ? Ce sera sans nul doute au plus offrant. Comme on l'a vu précédemment, ce n'est pas nécessairement le parti qui obtiendra le meilleur résultat qui se retrouvera dans la majorité. Nous le saurons dimanche soir, après sans doute bien des palabres et des entretiens entre dirigeants de partis.

La liste PRL

1.Philippe MOREAU, 53 ans, conseiller communal, cadre d'entreprise, Fosses

2.Emmanuelle MICHAUX-LAMY, 35 ans, enseignante, Sart-SaintLaurent.

3.Françoyse PÉRIQUET-ROCHET, 55 ans, conseillère communale, assistante en pharmacie, Sart-Eustache.

4.Edouard MEUTER, 44 ans, conseiller communal, employé d'administration, Aisemont.

5.Myriam LIETARD, 49 ans, auxiliaire médicale, Bambois-Fosses.

6.Christian LEGRAIN, 35 ans, responsable logistique, Le Roux.

7.Willy DEBIE, 46 ans, indépendant, Vitrival.

8.Mireille FOSSEUR-LEBLANC, 56 ans, femme au foyer, Sart-Eustache.

9.Nathalie MARTIN-VAN HOOF, 29 ans, infirmière, Le Roux.

1O.Véronique DUFRASNE-HENRARD, 35 ans, femme au foyer, Sart-St-Laurent.

11.Huguette DUBUCO-MEUNIER, 65 ans, femme au foyer, Le Roux.

12.Luc GILLARD, 48 ans, employé, rue des Tanneries, Fosses-la-Ville.

13.Thierry GILLAIN, 46 ans, employé, Fosses-la-Ville..

14.lsabelle SANGLIER, 42 ans, huissier de Justice, Sart-Saint-Laurent.

15.Frédéric MOREAU, 26 ans, ingénieur, Fosses-la-Ville

16.Marie-Jeanne PREÙD'HOMME-BURTON, 52 ans, enseignante, Bambois-Fosses.

17.Joseph MICHAUX, 57 ans, agriculteur, Sart-Saint-Laurent.

18.André-Marie LOMBA, 57 ans, adm. de société, Sart-Eustache.

19.Roger LAURENT, 57 ans, instituteur retraité, Fosses-la-Ville.

La liste du Ps

1.René BRACHOTTE, conseiller communal, 58 ans, enseignant, Vitrival.

2.Nicole LALIERE-MOTTARD, conseillère, présidente ONE, 52 ans, enseignante, Haut-Vent.

3.Jean-Marie DENIS, président CPAS, 59 ans, pré-pensionné, Aisemont.

4.Véronique DOUCET-DEBRULLE, conseillère, 41 ans, employée, Le Roux.

5.Daniel POPULAIRE, 52 ans, conseiller CPAS, pré-pensionné, Sart-Saint-Laurent.

6.Laurence PARENT, 29 ans, éducatrice, Le Roux.

7.Daniel PIET, attaché à la R.W., 52 ans, Fosses-la-Ville..

8.Anne MARTIN, employée, 38 ans, Aisemont.

9.Jean-Louis PACORUS, employé, 49 ans, secrétaire prov. Ligue Droits de l'Homme, Bambois.

10.Patricia COBUT-GEULEUE, enseignante, 44 ans, Fosses-la-Ville..

11.Alain GENETTE, directeur au Ministère R.W., 45 ans, Sart-SaintLaurent.

12.Dominique BOIGELOT-HOUGARDY, secrétaire, 48 ans, Haut-Vent.

13.Serge VANDERVEEREN, éducateur, 32 ans, Fosses-la-Ville.

14.Brigitte DEPREZ-GALLEZ, employée, 41 ans, Le Roux.

15.Louise DAMANET-PIETTE, enseignante retraitée, 64 ans, Fosses-la-Ville.

16.Claude LAINE, ouvrier, 40 ans, Fosses-la-Ville.

17 Romuald DENIS, menuisier, 23 ans, président comité des fêtes, Aisemont.

18.Paulette DAFFE-JACOMAIN, auxiliaire médicale, déléguée Mutuelle, 53 ans, Vitrival.

19.Willy PIRET, conseiller, employé Electrabel, 49 ans, Névremont.

La liste de l'U.D.

1.Benoît SPINEUX, bourgmestre, 56 ans, préretraité, Vitrival.

2.Alex BORBOU SE, conseiller communal, 41 ans, enseignant, Aisemont.

3.Bernadette DEFQIN-ROBAYE, cons. communal, 42 ans, infirmière, Haut-Vent.

4.Michel CHARLES, échevin, 45 ans, juriste, Le Roux.

5.Jules LALLEMAND, conseiller CPAS, 61 ans, prépensionné, Fosses-la-Ville.

6.Violetta FALQUE-PRIGNEAUX,34 ans, employée, Sart-SaintLaurent.

7.Chantal BORGNIET-DEMIL, 39 ans, infirmière, Sart-Eustache.

8.Philippe MULLIER, cons. communal, président ALE, 49 ans, enseignant, Sart-Eustache.

9.Laurence MATHIEU-TITEUX, cons. communale, 34 ans, enseignante, Vitrival.

10.Benoît BUCHET, cons. CPAS, 38 ans, agent des Postes, Fosses-la-Ville.

11.Françoise DEBAST-BERTRAND,43 ans, docteur, Bambois.

12.Guy HENIN, cons. CPAS, 53 ans, ouvrier ind. chimique, Fosses-la-Ville.

13.Anny MICHAUX-BATARDY, cons. communale, 52 ans, secr. de direction, Le Roux.

14.Etienne DREZE, 31 ans, enseignant, Fosses-la-Ville.

15.Manuel SACRE, 25 ans, enseignant, Aisemont.

16.Baudouin JANSSENS, agriculteur, 37 ans, Fosses-la-Ville.

17.Françoise SARTO, 43 ans, adm. de société, Sart-Saint-Laurent.

18.Louis LAMY, échevin, 48 ans, courtier en assurances, Fosses-la-Ville.

19.Bernard MEUTER, échevin, 32 ans, éducateur, Fosses-la-Ville.

La liste F.N.

1. Guy Van Ryssel, ouvrier, Fosses-la-Ville.

Elections provinciales

Signalons aussi que les électeur recevront deux bulletins de vote : u pour la Commune et un pour la Province. Voici la liste des partis et de candidats pour ces élections provinciales.

ECOLO (n0 2):

1 HUBEAUX Philippe, gestionnaire de société, Floreffe.

2. DAVE Catherine, institutrice primaire, Lustin.

3. BARTHELEMY Marie-Claire, professeur, Vitrival.

4. ROELEN Céline, infirmière, Bois-de-Villers.

5. BOUCHAT Philippe, fiscalité, Furnaux.

PS. (n0 5):

1. JOLY Robert, avocat, Mettet

2. BOIGELOT Jean-Luc, fonctionnaire, Fosses

3. KIZALIE Miroye, animatrice, Floriffoux.

4. ADNET Dominique, fonctionnaire, Lesve.

5. MOUTHUY Vincianne, enseignante, Furnaux.

P.S.C. (n0 8):

1. SARTO Gérard, adm. société, Sart-Saint-Laurent

2. HONORE Bernard, directeur, Saint-Gérard

3. BURTON-DAOUST Annie, professeur, Lustin

4. TAHIR-BOUFFIQÛX Bérangère, enseignante, Le Roux.

5. MONNOYER Pierre, fonctionnaire, Soye.

PRL-MCC (n0 10):

1. DELIRE Luc, enseignant, Profondeville

2. de VILLE de GOYET Françoise, pharmacienne, Ermeton-sur-Biert

3. MICHAUX Joseph, cultivateur, Sart-St-Laurent

4. WAUTHIER Albert, fonctionnaire, Floreffe

5. BAILY-BERGER Françoise, médecin, Profondeville.

F.N. (n0 13):

I. VANRYSSEL Guy, ouvrier, Fosses.

2. GERARD André, inspecteur société, Namur

VIVANT (n0 14):

1. GOBBE Maurice, enseignant, Lesve

2. SCHMIT Ariane, animatrice, Floreffe

3. LOMBART Laurent, employé, Saint-Gérard

4. DELCROIX Nicole, hospitalière, Bois-de-Villers

5. TARTE Henri, marchandisier Saint-Gérard

R.W.FL (n0 15):

1. GOFFAUX Sandrina, chimiste, Annevoie

2. MOHIMONT Nicole, licenciée, Le Roux

3. GLISE Franz, employé, Fosses-la-Ville

4. DELFORGE Jacques, kiné, Namur

5. DEMOULIN Bérangère, étudiante, Namur.

 

TROIS FACON DE VOTER CE DIMANCHE

  1. En tête de liste.
  2. Pour un candidat d’une liste.
  3. Pour plusieurs candidats d’une même liste.

Et n’oublier pas de prendre avec vous votre convocation et votre carte d’identité.

 

 

Votes de préférence en 1994

PRL : 889 voix. Cases de tête: 121

Ph. Moreau : 493 (*) Fr. Rochet-Periquet:100 (*) Ed. Meuter:120 (*) Joseph Michaux : 98 (*)

Alain Provins : 38 André Devresse:108 Nathalie Van Hoot : 53 Christian Daniel : 82

Huguette Meunier: 35 (*) Gérard Godfroid : 50 Sylvie Bossrez : 79 Christian Legrain : 82 (*)

Thierry Gillain : 36 (*) Yves Delaite: 57 Astrid Grasseels : 48 Danielle Delmotte: 54

Marcel Scieur: 53 Colette Drèze-Rogez : 65 Roger Laurent: 88 (*)

U.D.:2.496. Cases de tête:112.

Benoît Spineux:1.314 (*) Bemadette Robaye : 430 (*) Bernard Meuter: 334 (*) Daniel Piet : 259 (**)

Philippe Mullier: 371 (*) Gérard Sarto: 511 Alex Borbouse : 311 (*) Jacques Michaux:145

Laurence Titeux : 512 (*) Jules Lallemand : 323 (*) Joël Scieur:146 Ginette Dubois:169

Anny Batardy: 519 (*) Lucie Mazuin : 342 Freddy Dufrasne : 330 Louis Lamy : 384 (t)

Jean Romain : 559 Jérôme Janssens : 677 Michel Charles: 538 (*)

P.S.:1.751. Cases de tête:167

Lucien Boigelot : 527 René Brachotte : 560 (*)Anne Martin : 72 (*) René Boninsegna: 88

Daniel Populaire:102 (t) René Kairet: 55 Murielle Legrain:165 Willy Piret : 326 (*)

Jean-Marie Denis:171 (*) Freddy Delzant:150 Alain Genette : 80 (*) Raoul Fichetet : 46

Martine Colson : 72 Véronique Debrulle:188 (*) Jean Meunier: 53 Jean-L. Pacorus:179 (*)

Jules Crabeek:548 Nicole Lalière : 328 (*) Yvon Daffe : 343

F.N.:261. Cases de tête:139.

Guy Van Ryssel : 87 (*) Jean Denison : 58

Rén. comm.: 81. Cases de tête:11

Bernard Douteur: 24 Laurence Biot: 21 Henri Rifflart:18 Odette Desmet:14 Jean-Noël Igot:19

Bernard Muller: 27 Claude Jaumotte :32

 

(*)se représente cette année (**) se représente sur une autre liste

Le nombre d'électeurs, par sections

Nous n'avons pas, pour les élections 2000, les chiffres exacts du nombre d'électeurs dans chaque section, mais Si l'on se réfère aux chiffres de 1994 et en arrondissant quelque peu ces chiffres à la hausse (Fosses a augmenté légèrement sa population), on arrive approximativement à:

- Fosses : +/-3.270 électeurs

- Aisemont : +/- 500 électeurs

- Le Roux : +/-770 électeurs

- Sart-Eustache : +/-510 électeurs

- Sart-St-Laurent: +/-440 électeurs

- Vitrival : +/- 960 électeurs.

Ce qui fait un total de +/- 6.450 électeurs. Signalons qu'en 1994, sur 6.312 inscrits, il y a eu 469 non votants (passibles d'une amende, mais qui n'est pas appliquée), 365 blancs et nuls et donc 5.478 votes valables (86%).

Les jubilaires à l’honneur

J’avais déjà participé, côté Conseil communal, à des dizaines de cérémonies de noces d'or. J'avais entendu maintes fois honorer et glorifier ces 50 années de vie commune, de labeur quotidien, de soucis familiaux. Cinquante ans, c'est un bail disait-on bien souvent. Mais jamais, sans que cela ne fut arrivé à mot je n'avais ressenti vraiment. profondément. viscéralement le sens de ces paroles. Bien sur, de l’extérieur. on sourit, on blague... et on espère aussi un jour y arriver. Si tout va bien... Et réellement, il faut que «ça aille bien » pour parvenir à ce jubilé : tant de couples en sont privés par la maladie ou la mort prématurée d'un des conjoints. ou de plus en plus par la séparation du couple. Et c'est vrai aussi que tant d'années de vie commune suppose une bonne entente, basée non seulement sur l'amour, qui ne manque pas, au début, et qui devient progressivement une sorte de tendre complicité. Basée aussi - surtout? - sur la patience, la compréhension et une certaine abnégation. Dans l'équilibre. Cinquante ans : une tranche de vie, des milliers d'heures (438.000) passées ensemble, pas toujours roses, pas souvent faciles, mais à deux on peut beaucoup de choses.

Toi, mon compagnon de route,

Qui a su chasser mes doutes.

Et n'a jamais lâché mu main

Toutou long de notre chemin,

Toi mon mari, mon amant,

Je t'aime toujours autant!...

Disait un beau poème dont j'ignore l'auteur. Et elle concluait : « Quand on est vraiment unis, c'est si beau la vie ! » Oui, quelle chance pour ces 10 couples jubilaires qui turent à l'honneur, dimanche. Sans oublier les autres qui n'ont pu venir, pour raisons de santé, dont un qui tétait ses noces de diamant s 60 ans! Mis à l'honneur déjà à la messe, où M. le Doyen eut pour eux des mots justes et doux. A l'honneur dans ce petit cortège derrière la Philharmonique a l'honneur enfin à la salle communale. ou les autorités locales (membres du Conseil communal et du CPAS) dressent pour chacun un vrai bilan de ces vies de travail, de dévouement et d'amour, avec chaque fois lecture du message royal et le refrain du « Bia Bouquet », puis remise de fleurs et du diplôme royal, avec embrassades officielles. Et en plus. pour nous (qu'on me permette ce détail personnel) une double et bien gentille surprise : à la sortie de 1 messe, 6 officiers de la Compagnie de Congolais présentant les armes et à 1 salle, une quinzaine d'anciens du Patro (de 16 à 66 ans). foulard au cou, chantai l'hymne de ce mouvement que nous avions contribué à créer à Fosses, ma femme et moi, voici 55 ans ! Souvenirs pleins d'émotion. La cérémonie se termina par les remerciements et le vin d'honneur, sous des airs joyeux de circonstance par la Philharmonique, toujours fidèle elle aussi En guise de conclusion, rejoignant les vœux du jour. citons cette maxime pleine de bon sens wallon : «Div'nu vîy. ci n'èst co rin ;li tot, c'èst dé l’dimèrer longtimps ! » J.R.

Remerciements

Outre les vifs remerciements aux organisateurs communaux de la cérémonie des Noces d'Or et à la Philharmonique qui l'a Si bien animée, Juliette et Jean Romain-Nulens tiennent à exprimer leur chaleureuse gratitude au comité de la Compagnie des Congolais, pour les fleurs et le cadeau reçus et l'honneur que leur ont réservé les officiers faisant la haie à la sortie de l'église, et aussi aux anciens des patros qui leur ont procuré une joie bien émouvante par leur chant remémorant bien des souvenirs. Un grand merci aussi à toutes les personnes qui leur ont marqué leur sympathie à l'occasion de ces Noces d'or.

COMITE DES FESTIVITÉS HAUVENTOISES

INVITATION

Le Samedi 14 OCTOBRE 2000 dès 20 heures, le Comité organise en la salle "L'Hauventoise "son souper aux moules avec animation musicale, (TONY RAMOS)

AU MENU: Apéritif - moules -frites - dessert ou

Apéritif - vol hautvent -frites- dessert.

Le prix est fixé à 400 FB (9,92 EURO) pour les adultes et

200FR (4.96 EURO) pour les enfants de moins de 12 ans.

En espérant vous voir nombreux dans la joie et la bonne humeur

Pour plus de facilité, nous vous prions de faire vos réservations à l'un de nos membres et cela avant le lundi 9 octobre 2000

 

P.Lambert: 071/71.30.06

J Marchal: 071/71.17.94

Photos rétros

Nous avons évoqué la semaine dernière la visite à la gendarmerie de Fosses de M. Puffet (92 ans) qui fut le commandant de 1950 à 1954.

Dans ses recherches sur l'histoire de la brigade fossoise, M. Eugène Kubjak a trouvé ces deux photos de M. Puffet. Sur l'une, en compagnie du commissaire de police Eugène Lainé, il précède un cortège de Laetare (on voit entre eux un sapeur couvert de feuilles de lierre). La photo fut prise à l'entrée de la place du Marché, venant de la rue V. Roisin (la façade au fond est celle de la boulangerie Cuvelier).

Sur l'autre photo, l'adjudant Puffet y est entouré des gendarmes Wilmet, a gauche et Goedert, à droite. Mais où ut prise cette photo ? Des grands arbres n'existaient qu'à la route de Vitrival et celle en quittant Fosses vers Sart-St-Laurent. Je pencherais pour cette dernière car on semble voir, à gauche, la fin du trottoir prolongé par la piste cyclable que l'on devine entre les poteaux et les arbres.

L'occasion nous est donnée de lancer un large appel, de la part de M. Kubjak : pour la réalisation de son livre sur les deux siècles de gendarmerie à Fosses, il demande que toute personne qui posséderait des photos ou des renseignements concernant la Gendarmerie à Fosses, veuille bien prendre contact avec lui (té. 071-71.28.57, le soir).

FOSSES - COUVIN-MARIEMBOURG 1 - 3

Les « Chinels » allaient faire illusion, dans le premier sextant Progressivement, les Fagnards desserrèrent l'étreinte et pratiquèrent efficacement le contre pour offrir, au quart d'heure, à Antoine deux occasions de but manquées d'un fifrelin. Dès lors, la rencontre trouva enfin son équilibre pour permettre aux coalisés d'étaler une technique supérieure, faire apprécier une excellente circulation du ballon ponctuée par de multiples envois s'écartant parfois de peu de l'objectif. Si les fossois tentaient la réplique valable, leur impuissance dans les rares possibilités de conclure s'avérait notoire au fil de la rencontre. Par Maistriaux, Couvin méritoirement parvint à déflorer la marque, à la demi-heure, pour conserver l'avantage, au terme de la première mi-temps.

Avec le bénéfice de la descente, les «Chinels », qui n'avaient point démérité, jusque-là allaient-ils renverser la vapeur ? Il n'en fut rien car les visiteurs furent autrement entreprenants face à des Fossois s'éteignant, au fil du temps, pour cultiver imprécision, maladresse et résignation. Maistriaux, encore lui, creusa rapidement l'écart, imité dans le dernier quart d'heure par Bourgeois, tandis qu'à l'expiration du temps réglementaire, Colinet atténuait les chiffres.

Arbitre: M. Galkow.

Cartes Jaunes: Diacre, Rasetta, Concas.

Buts: Maistriaux (0-1, 31e), Maistriaux (0-2, 52e), Bourgeois (0-3, 80e), Colinet (1-3, 90e).

FOSSES : P-E. Lorand, J-F. Lorand, Concas (84e, De Vlieghere), Dumont, Colinet, Laurent, Rasetta, Geeraerts, Viguie (46e, Bertin), M'Bo Babota, Renaux.

COUVIN-MARIEMBOURG : Focant, Haibu, Bouzidi, Diacre, Belle, Pire, Maistriaux (86e, Fontaine), Cervantes (84e, Masset), Antoine, Degueldre, Simon, (71e, Bourgeois).

 

FLOREFFE - BAMBOIS 1 - 10

Dans le fief des lanterniers, les attaquants fossois s'en donnèrent à cœur joie. Ainsi empilèrent-ils la bagatelle de sept buts durant le premier acte par S. Libert (2), Luchetta (2), C. Libert, Crasset et Boulanger contre ses couleurs.

Le second acte fut un « remake « du premier. Les Janssens, Luchetta et Nicolay amenèrent 0-10 avant que Vandroogenbroeck ne sauve l'honneur des Floreffois.

FALISOLLE – BIESMEREE 2 - 3

Les « Coalisés « emballèrent la rencontre et concrétisèrent leur suprématie à la l0e par Legrain sur un service de Bergman. Au fil des minutes, les visiteurs mirent le nez à la fenêtre et Foncoux rétablit la parité au score à la demi-heure.

A la reprise les « Pelots » héritèrent d'un penalty mais Marlair le loupa. En revanche, les visités se montrèrent meilleurs réalisateurs via leur buteur Legrain à l'heure : 2-1. Dans la finale les visiteurs jouèrent leur va-tout pour arracher un succès longtemps compromis par Foncoux et Servais.