N° 21   26 mai 2000

La 101e Airborne contre l’oubli

 

La 101e Airborne s’est souvenue des combattants alliés de la Seconde Guerre mondiale. Une exposition historique de qualité a été présentée.

Hommage a été rendu aux libérateurs alliés de la guerre 40-45 par l'Amicale de la 101 ème Airborne. On s'est souvenu de tous ces braves Américains et alliés tombés au combat dans nos contrées afin de nous rendre la liberté. Créée en 1974 à Sart-Saint-Laurent, l'Amicale de la 101eme Airborne, s'est donnée comme mission de perpétuer le souvenir afin d'empêcher l'oubli.

Samedi, lors du Mémorial Day (Jour où les Américains fêtent leurs soldats morts aux combats), le club a organisé une journée d'hommages. Des représentants américains, les associations patriotiques et les autorités communales se sont rendus aux deux monuments érigés en souvenir des alliés dans la commune de Fosses. A Sart-Saint-Laurent, c'est près du monument des aviateurs où deux avions alliés, l'un britannique et l'autre américain, se sont écrasés, que la délégation s'est recueillie. Le cortège s'est ensuite rendu au monument à Fosses. Là, reposent plus de 2 199 corps de soldats américains. Ces derniers ont été tués lors de la contre-offensive allemande dans les Ardennes en décembre 44.

 

Matériels d'époque

Les membres de l'Amicale se défendent d'être des militaristes ou des fous de guerre, que du contraire. Leur but est de perpétuer le souvenir avec une grande rigueur historique. Dans cette optique, l'association a mis sur pied une impressionnante exposition au hall omnisports. Là, de nombreuses pièces d'époque ont

été présentées comme un canon antichar, une grande tourelle antiaérienne, des parachutes polonais et américains. Un centre de communication d'époque a attiré les visiteurs.

L'association organisatrice effectue de nombreuses recherche sur les uniformes, les véhicule et les équipements utilisés par les troupes américaines lors des combats 40-45 dans nos contrées.

Après les agressions de la soirée du 6 mai à Fosses

Le mot du Bourgmestre…

Depuis plusieurs mois, des actes délictueux sont commis régulièrement

dans notre entité et principalement dans le centre de Fosses (bagarres nocturnes bris de vitres, dégradations à des voitures...). Ces faits ont trouvé leur « apogée », oserai-je écrire, à Vitrival, il y a quelques semaines et sur la place du Marché à Fosses lors des festivités de la Sainte-Brigide.

Face à ces déchaînements de violence gratuite, les victimes d'abord. les citoyens ensuite, s'interrogent et m'interrogent légitimement. Que fait l'Autorité ? Que font Les forces de Police?

Sans vouloir fuir nullement mes responsabilités, je tiens à rappeler que la Belgique est un Etat de Droit régi par la Constitution. Le Bourgmestre est responsable de la police administrative (maintien de l'ordre, application du règlement communal de police, arrêtés de circulation...). ce qui signifie en clair que dans les faits dont il est question, le rôle du Bourgmestre est assez limité.

Objectivement et les victimes des méfaits récents peuvent en témoigner je me suis toujours rendu immédiatement sur place, j'ai appelé des renforts de police quand c'était nécessaire, j'ai aidé les victimes dans la mesure de mes moyens matériels et légaux. Bref, j'ai rempli, je pense, les devoirs de ma charge. Lors des incidents de la nuit du 6 au 7 mai dernier, j'ai contacté personnellement le Parquet avec insistance et cette démarche, grâce au commissaire Simonini et aux policiers et gendarmes présents en grand nombre, a débouché sur une arrestation immédiate avec incarcération, sur des perquisitions et sur la recherche de deux autres personnes avec mandat d'arrêt à la clé. Avec les incidents précédents, j'ai alerté fermement le Procureur du Roi vous trouverez en annexe copie de mes requêtes. Je voudrais aussi, car l'objectivité a ses droits, signaler que le Parquet ne peut intervenir que sur des dossiers restitués en bonne et due forme, relatent les faits précis à charge de personnes formellement identifiées. J'ai constaté personnellement, et sur place. que les noms des auteurs de ces délits variaient suivant les versions et les té moins. Personnellement et dans le climat provoqué par cette violence, je peux le comprendre la justice, elle, n'admet pas les approximations. J'ajouterais enfin, et c'est tout aussi compréhensible, que certaines victimes, par peur des représailles. renoncent à déposer plainte et donc, parfois, les dossiers ne contiennent pas la complète réalité des faits reprochés à leurs auteurs. Deux autres questions me sont aussi posées après des incidents semblables pourquoi

« les » inscrit-on à Fosses . Pourquoi ne les expulsent-on pas ? Tout simplement parce que la loi ne permet pas de refuser l'inscription dans une Commune à un citoyen quel qu'il soit et que les règles de radiation du registre de population sont trés précises. Par contre les propriétaires de certains logements peuvent refuser la location d'un de leurs logements... Je préciserai enfin que certaines personnes. à l'insu de l'Autorité, vivent parfois ailleurs que là où elles sont officiellement domiciliées, et ce pour diverses raisons, qu'elles soient fiscales, financières, administratives, affectives » ou autres... Faudra-t-il un policier devant chaque habitation ?

J'espère avec vous que ces individus recevront les sanctions qu'ils méritent et que notre Entité retrouvera sa sérénité. La richesse de notre Commune réside dans la multitude de ses mouvements associatifs. Il ne faut plus que quelques personnes mal intentionnées réduisent à néant les efforts des nombreux bénévoles qui animent ces mouvements et notre communauté, et que leur comportement délinquant nuise aussi au commerce local. Une autre forme de violence, tout aussi sournoise et dangereuse, est induite par le comportement de certains automobilistes. Régulièrement et je l'ai déjà écrit dans le bulletin communal, je suis interpellé, parfois agressé verbalement, parce que des chauffard s sévissent dans notre Entité, comme partout dans le pays d'ailleurs, et c'est bien triste. Et les mêmes q questions reviennent que fait la Police ? Pourquoi ne pas placer des casse-vitesse ? etc. etc.

La Police et la gendarmerie devraient-elles se trouver en même temps à tous les carrefours de l'Entité, surveiller les 200 km de voiries communales et toutes les sorties des écoles, être présente à tous les bals, fêtes, fancy-fairs. Poser la question, c'est y répondre. Des casse-vitesse ont déjà été placés, d'autres le seront au cours de cet été pour 2 millions 500.000F, des travaux de sécurité vont débuter à Sart-Eustache pour 3 millions les aménagements de la traversée de Fosses se terminent (merci aux riverain! pour leur patience] la Police dresse di nombreuses contraventions qui font évidemment « râler » ceux et celles qui en sont les « victimes injustes ». Enfin, nous avons placé de nouveaux panneaux de sécurité routière pour plus d'un million de francs. Toutes ces mesures, aussi contraignantes soient-elles, suffiront-elles à sécuriser davantage nos rues, Si le! conducteurs ne respectent pas tout simplement le cade de la route, ce qui es tout aussi simplement un devoir civique.

 

Benoît SPINEUX

 

A nos correspondants

Le prochain numéro devra être déposé à la Poste le mercredi 31 mai, en raison de l'Ascension.

Notre mise en page doit donc être avancée d'un jour. C'est la raison pour laquelle nous demandons à nos correspondant et annonciers de prévoir leurs textes un jour plus tôt.

 

St-Vincent de Paul

La permanence de Saint-Vincent de Paul aura lieu ce samedi 27 mai, de 10h à il h, au local Saint-Martin. En cas de nécessité, téléphonez au 71.47.12, au 71.21.78 ou au 71.39.30.

 

Encore du nouveau sur le Web…

Après un an de parution avec mise à jour hebdomadaire « quenovel di fosses »

http://users.skynet.be/quenovel

Quenovel vous propose un nouveau site sur notre ville « photos de fosses »

http://users.swing.be/valgeo

 

Confrérie St-Feuillen

Les confrères se réuniront au presbytère le mardi 30 mai à 19 h 30. A l'ordre du jour de cette réunion : remerciements à M. Van Lippevelde qui a offert un vitrail de Saint Feuillen (visible dans la crypte) bilan de la fête de Sainte-Brigide exposition diocésaine d'art sacré à Fosses, en juillet et août bilan de la première réunion de la commission « Aménagement de la collégiale».

 

Fête du Point d'Arrêt

La fête du Point d'Arrêt à Bambois se déroule toujours la semaine de l'Ascension. Elle débute donc le jeudi 1er juin et se termine le lundi 5.

Voici le programme du jeudi, la suite paraîtra dans le prochain numéro.

Jeudi 1er juin (Ascension)

10.30 Dépôt de fleurs au monument

11.30 au chapiteau : apéritif offert à tous. - Réception : noces d'or de M. et Mme Jules Depraute-Linard

et de notre doyenne d'âge Mme Alina Delbart (91 ans).

15.00 Spectacle avec le chanteur-humoriste Henri GOLAN.

21.00 BAL DE LA FETE, animé par « I Cusini».

Amicale des pensionnés

Suite au décès de notre camarade Richard Legrain, notre président regreffé, nous informons nos adhérents et sympathisants que, lors de la réunion du 8 mai de l'Amicale des pensionnés socialistes de Fosses, à l'unanimité des personnes présentes, Mme Angèle Borbouse, épouse de Jules Mathieu, de Sart-St-Laurent, a été élue présidente de l'Amicale.

 

Au Lac de Bambois

La seconde grande journée de la saison aura lieu ce dimanche 28 mai et sera consacrée à la Fête de l'Enfant et de la Poésie, avec spectacle interprété par les élèves du Conservatoire Jean Lenain, d'Auvelais.

Rappelons que le site du Lac est ouvert tous les week-ends et jours fériés, de il hàl8h3oetseraouvert tous les jours du 10juin au 31 août.

 

A travers les villages

Rappelons que c'est ce samedi 27 mai, que le comité de la Marche a décidé d'organiser la sortie à travers les villages des délégations participant à la sortie annuelle de la SaintPierre.

Le rassemblement est fixé à 8 h 45 au local Taverne Les Dsiettes pour le départ en bus à Sart-St-Laurent, début du même périple qu'en 1999. La rentrée est prévue vers 18 h au local.

Equipement : bonnet de police et pantalon de sortie. Si vous préférez mettre votre costume, c'est 0k.

Pour le comité: Guy DURET

Cassage du verre

Comme chaque année à pareille époque, la cérémonie du cassage du verre a eu lieu à Le Roux, afin de former le nouveau corps d'office pour la Marche Sainte-Gertrude du 15 août 2000. Et cette cérémonie fut précédée d'une tournée dans les rues du village, tambours et fifre en tête avec les candidats officiers et sous-officiers faisant partie du cortège.. Nous donnerons, dans une prochaine édition, la liste des marcheurs qui ont assuré leur participation en cassant le verre.

 

Une exposition à na pas manquer

 

«L'Enfant, hier et aujourd'hui»

Concrétisation de dix années de patientes recherches, une exposition réalisée par Michel Dargent en la salle des Sports La Rovelienne à Le Roux, se tiendra du 3 au 10 juin sur le thème de l'Enfant.

Instituteur à Gembloux, puis à Le Roux durant 21 ans, directeur des écoles communales durant 14 ans, Michel Dargent a consacré aux enfants toute sa vie, son énergie et ses qualités de pédagogue. il est donc bien placé pour en parler: il a connu des générations d'élèves et souvent réalisé des miracles pour leur éducation ou instruction avec beaucoup d'humanité et de sens social.

Depuis son admission à la retraite en 1991, il s'est mis en recherche pour élaborer l'histoire de <c son école de Le Roux. Et voici qu'il élargit un peu son horizon en un thème plus large: l'enfant hier et aujourd'hui. Il a pour cela arpenté le village, sonné à presque toutes les portes, visité des expositions, des musées des bibliothèques, compulsé des archives... Et le fruit de ce travail de fourmi, acharné, persévérant sera présenté en cette exposition qui promet d'être remarquable, fouillée et bien documentée. Il l'a présentée vendredi dans une conférence de presse au cours de laquelle il annonçait aussi la sortie de son livre « L'enseignement rovelien au fil du temps autre très intéressante réalisation.

Dans l'exposition, on suivra donc diverses étapes de la vie de l'enfant: souvenirs de baptême (parfois humoristiques), des médailles de saints protecteurs, photos d'enfance où on peut suivre l'évolution des vêtements; les compliments et lettre de Nouvel An le livret d'épargne scolaire ; la St-Nicolas, les fêtes et travaux (1030: moisson, fenaison) ; le sport à l'école le folklore local la profession de foi (souvenirs, photos, cadeaux) ; les études primaires (bons points, bulletins scolaires ; vieux abécédaires (parfois au point de croix pour les filles) ; mobilier et matériel scolaire (gravures murales, bouliers compteurs, mesures de poids, de capacité, formes), travaux manuels (couture, dessins, bricolage) ; vieux manuels scolaires, jouets anciens; 150 photos de classes de 1913 à nos jours les améliorations techniques : eau potable, électricité, radio, télévision), cartables d'autrefois et 50 coffrets retraçant l'histoire de l'écriture : stylet sur cire, plume d'oie, puis d'acier, histoire du crayon, du stylo à bille...

Cette exposition, dit M. Dargent, se veut une promenade un peu nostalgique dans la vie de l'enfant, de la naissance à l'adolescence. Elle vous procurera des moments riches en souvenirs et en découvertes. D'innombrables objets font témoigna9e d'un autrefois pas si lointain mais déjà Si différent, parlent du cadre de vie de l'enfant d'hier et d'aujourd'hui, offrent un regard sur la passé et invitent donc à la lumière de celui-ci, à regarder l'avenir avec confiance».

L'exposition sera ouverte tous les jours, du 3 au 10 juin, de 16 à 20 heures, en la salle des sports La Rovelienne à Le Roux. Ne manquez pas de la visiter!

 

Barbecue aux écoles

Samedi dernier, le comité scolaire d'Aisemont organisait un grand barbecue qui obtint un très beau succès. Cent et quinze repas ont été servis et, comme on le voit sur cette photo, les bénévoles étaient au poste pour cuire les viandes à l'ancienne.

Figurinistes : de véritables artistes !

 

Comme beaucoup d'enfants de mon âge, à 10 ans, j'avais reçu de St Nicolas un château fort en bois, avec tours et pont-levis, garni d'une vingtaine de petits soldats de plomb. La figurine est la quintessence de ces soldats de plomb, un art de création poussé à l'extrême de la difficulté et du détail : imaginez la patience et le temps nécessaires à donner à un visa g e des mm l'expression voulue! Trop de Fossois l'ignorent encore: notre cité compte parmi ses nombreuses sociétés, un club de figurinistes, « Le Sapeur belge » et parmi eux 5 masters parvenus au top niveau de cet art, alors qu'il n'y en a qu'à peine 10 en Belgique et une trentaine pour toute l'Europe !

Jean-Luc George, qui habite En Leiche, en est le fondateur. Avec deux autres membres, ils ont réalisé un groupe de St Feuillen et St Ultain en prière devant un oratoire de type irlandais cette splendide réalisation offerte par ses créateurs, figure dans une vitrine, à côté du bureau du bourgmestre, à l'Hôtel de Ville.

« Le Sapeur belge » qui avait débuté avec des soldats de l'époque napoléonienne, organisait pour la 3e fois à Fosses, le week-end dernier, un concours international de la figurine, avec la participation de Bel g es, Français, Anglais ou Tchèques. On a pu y voir des pièces de toute beauté, d'une finition et d'une précision incroyables. Le niveau des concurrents était Si élevé l'an passé (la pièce maîtresse, un groupe de soldats romains, était d'ailleurs revenue pour l'occasion) que les organisateurs craignaient que les amateurs se découragent et ont adopté une catégorie supplémentaire «débutants » avec pour chaque classe des médailles d'or, d'argent et de bronze. Mais il n'y a pas de 1er ni de second. Le jury juge sur la qualité du travail au niveau esthétique, finesse de la réalisation et de la peinture, vérité historique, imagination dans la création. Cette compétition intitulée « 4e championnat de Wallonie » a obtenu un large soutien des admirateurs communaux et remporté un remarquable succès de participation et de visiteurs.

Jean-Luc George, qui pratique la figurine depuis 25 ans, explique que souvent il s'agit d'amateurs de montage de maquettes qui passent à la création pure. Cela demande temps, patience et obstination. « Il faut compter un an et demi pour apprendre à peindre une figurine » disait J.-L. Delsipée, un spécialiste. Le championnat et l'exposition vente se sont déroulés dans un excellent climat de convivialité et la remise des prix fut réalisée par le bourgmestre (qui exprima toute son admiration et forma des vœux pour de futurs succès), le président du Cercle d'Histoire, l'échevin Lamy et le responsable de l'A.L.E. Tous les participants recevaient donc une médaille et un diplôme, largement mérités. Disons enfin que le Club « Le Sapeur belge » organise des cours de figurines le 3e samedi de chaque mois, dans les locaux du S.I. : avis aux amateurs ! Il y a certainement parmi nos jeunes des talents cachés.

Renseignements chez J.-Luc George, tél. 71.35.73

Le jeudi 1er juin(Ascension)

MARCHE DE L’AN 2000 : UNE TRAVERSEE DE L’ENTITE FOSSOISE

Dès après la St-Feuillen de 1998, la question était posée :

Fera-t-on une sortie pour marquer l'an 2000 ? Pas question de déroger au septennat prés de quatre fois séculaire, mais dans l'Etat-Major. chaque compagnie est indépendante. Et plusieurs pensaient à une sortie exceptionnelle. Encore fallait-il la mettre sur pied. C'est un pari un peu fou qu'ont voulu relever les membres du comité de la Compagnie des Congolais : Philippe Leclercq, présidente et Jean Romain, vétéran qui dès le début de 1999 a conçu. repéré et mesuré une traversée de l'entité. L'idée fut d'abord soumise aux 8 compagnies de l'entité et à part la Musique toute ont marqué leur intérêt au projet. Ce noyau fut ouvert aux huit Marches des villages de l'entité et là aussi la participation fut intéressante. Il s'agit en effet, au cours de cette longue marche, de passer dans chacune des sections et d'y effectuer une Salve : toute la commune est ainsi concernée.

Plusieurs réunions préparatoires ont eu lieu pour examiner les problèmes pratiques pour marcher, il faut des tambours : quatre batteries (6 tambours et 2 fifres) sont engagées celles des Grenadiers, des

Mamelucks, des Congolais et des Zouaves. Il faut une intendance : chaque compagnies disposera d'une voiture suiveuse avec boissons et sandwiches (il y aura des cantinières aussi, bien sûr !). Il faut des assurances : celle de l'Association pour les marcheurs et une spéciale « organisateurs ». Il faut assurer la sécurité : le concours de la police et des pompiers est prévue enfin, il faut garantir ses « arrières »: pour les fatigués, les éclopés, ambulance, Croix-Rouge et voitures suiveuses.

Et les effectifs ? Ils ont fluctué au cours des mois, mais après une défection récente d'un groupe de 60, le cortège prévu comportera tout de même 330 marcheurs répartis en 4 groupes : outre les Chasseurs à cheval, en tète (6):

1 Grenadiers : 50 hommes +Névremont (28) = 78.

2 Mamelucks (40) + Tirailleurs Algériens (10) + Sart-Saint-Laurent (20) + Haut-Vent (10) = 80.

3 Congolais (65) + Aisemont (25) = 90.

4 Zouaves (50) + Tromblons (10) + Sart-Eustache (10) + Bambois (15) = 85.

La plupart des marcheurs seront costumés, d'autres pas (car la location pour un jour serait trop onéreuse pour ceux qui ne disposent pas de leur costume). Il y aura un total de 15 à 20 cavaliers

L'itinéraire comporte +/- 25 km. Le départ sera donné à Sart-Eustache où les marcheurs se donnent rendez-vous dès 6 h 30 du matin, Une décharge générale sera exécutée avant le départ qui aura lieu à 7 heures précises. De Sart-Eustache, les marcheurs se dirigeront vers Le Roux, puis vers Vitrival, Aisemont, Névremont et Sart-Saint-Laurent, où le dîner est prévu à13 heures 30 au Hall Omnisports.

De Sart-Saint-Laurent, les marcheurs repartiront vers le Cheslong, Try-al-Hutte et Bambois, passeront par Haut-Vent pour rejoindre Fosses.

La rentrée à Fosses est prévue vers 20 heures pour le traditionnel feu de file à la collégiale.

Contrairement à ce qui avait été prévu précédemment, on n'attendra pas le regroupement général à Le Roux pour la salve. A chaque arrêt, le premier groupe tire puis démarre le deuxième fait de même, etc. Il n’y aura donc une salve générale qu'au départ de Sart-Eustache (7 h), au 2e départ à Sart-Saint-Laurent (14 H 45) et à Haut-Vent si l'horaire le permet.

Itinéraire et horaire prévu :

SART-EUSTACHE : rassemblement des groupes sur la place Communale à 6h30 , salve générale à 6h45. Départ à 7h précises.

LE ROUX :(2,8 km) à 8 h, salve sur la place.

Départ à 8 h3o.

VITRIVAL :(2,9 km) à 9 h 30, salve devant l'église.

Départ à 10 h.

AISEMONT :(1,7km) à 10h30, salve devant l'église.

Départ à 11 h.

NEVREMONT : (2,3 km) à 1l h 30, salve à la chapelle.

Départ à 12 h. Par le Benoît, La Folie, villa Radar (3,5 km) et

SART-SAINT-LAURENT : (1,6 km), à 13 h 30 et dîner au Hall Omnisports, salve générale à 14 h 45 et Départ à 15 heures Par le Cheslong et Try-al-Hutte

BAMBOIS : (5,3 km) à 17h ,salve devant l’église.

Départ à 17h30

HAUT-VENT : (3,1 km) à 19h , salve au monument (salve générale possible si le temps le permet).

Départ à 19h30.

FOSSES : (1,3 km) à 20h feu de file à la collégiale.

èmon lès Scrîjeûs

Sèmedi, l'27 di maiy, au Banbwès: rindadje dès pris do Concoûrs dé l' Mârlagne

di powèzîyes po l'sèfants, à 2-eûres avou l'Tèlèvision.

Vos-éstoz Walon(e), Vos conechoz I'Walon, Mîris quand lîjoz do Walon?

 

Vos-è p'loz lire, sicrit d'après l'ôrtografiye Feller, dins lès « Novèles dès Waions Scrijeûs d'après

l' Banbwès» qui parètenut quate côps pâr ans. L'abonemint n' cosse qui 300 francs à virer au compte

N0 001-0545372-17 dès Walons Scrijeûs d'après l' Banbwès.

Chake anéye, nosse nombe d'abonés monteûve di 15% en 1999, il a monté d'20%!

I faut qui monte co!

Au F.C. Bambois Sport

Tu es cadet, tu aimes jouer au foot. Viens à Bambois Sport jouer avec les champions de cette année-ci, en semi-provinciaux.

 

Des pompiers sportifs reçoivent leurs maillots

Dernièrement deux firmes fossoises ont sponsorisé l'équipe de football en salle des pompiers de Fosses on leur offrant de nouveaux équipements. Il s'agit des Ets Th. Germaux (chauffage central) et Ets Rudy Teirlynck (électricité et installation) qui ont bien sûr participé à cette remise de maillots.

 

Bravo Pierre Emmanuel !

Pierre Emmanuel Lorand, keeper d la RUS Fosses, a été sélectionné dans l'équipe type de première provinciale et participera au match de gala qui sera joué au stade Lambert à Ciney le Samedi 27 mai, à 19 h 30. Ce match or posera l'équipe-type de P1 à une sélection de joueurs nationaux. Nos félicitations à Pierre Emmanuel. A noter qu l'attaquant Mbo Babota, qui vient d'être transféré à Fosses, a été lui aussi sélectionné dans cette équipe-type parmi les meilleurs buteurs de la Province.

 

Transferts

Parmi les arrivées à Fosses, citons Rasetta (Ciney), Bertin (J. Tamines, Concas (Châtelet), Mbo Babota (Ligny) Simonis (Gembloux). Fosses cherche encore un meneur de jeu, qui pourrait être Grégory Delcorps (n0 10, avant centre), de Walhain (Promotion). Ce joueur est aussi contacté par Aische (champion de P1) et Florennes, mai donnerait sa préférence à Fosses réponse fin de semaine. Avec ce joueur les transferts seraient clôturés.

Au rayon des départs, on note Gillard (Arquet), Malhaise (Moignelée), E. Lorand (Gembloux), et Anciaux. Thys E Dambroise réservent leur réponse.

On se rend compte que la ligne d'a taque des Chinois aurait fière allure avec Rasetta, Mbo Babota, Delcorps Vandy, Viguié R. et Geeraerts. De quoi faire parler la poudre... En défense, le frères Lorand Bertin, Concas, Ronaux on semble paré. Sans oublier les re serves de luxe que sont Thoron, D Vlieghere et S. Viguié.