N°2     14 janvier 2000

Les bourgmestres de Fosses depuis 1700

Nous poursuivons la liste des bourgmestres-régents de l'époque de 1700 jusqu'à la fin du XVIIIe siècle où ils sont deux jusqu'au début du XlXe siècle, époque française qui se termine par le maire Jacques Pircard et à partir de cette date, ce sont alors des bourgmestres (un seul a la fois pour diriger la Commune).

1700-01 Pierre de Rouillon et Mathieu Devillers

1701-02 Pierre de Bouillon et Mathieu Devillers

1702-03 Pierre de Bouillon et Jean Staffe

1703-04 Mathieu Devillers et Feuillen Lambot

1704-05 Hellin et Feuillen Lambotte

1705-06 Mathieu Devillers et Jacques Pilloy

1706-07 Pierre de Rouillon et Jean Serville

1707-08 Mathieu Devillers et Feuillen Lambotte

1708-09 Jean Hellin et Feuillen Lambotte (fils)

1709-10 Mathieu Devillers et Feuillen Lambotte (fils)

1710-11 Pierre de Bouillon et Gaspard Jacquet

1711-12 Pierre de Bouillon et Gaspard Jacquet

1712-13 Thomas Devillers et Wéry Chasselain (7)

1713-14 Jean Hellin et Bantholomé Biot

1714-15 Jean Hellin et Bartholomé Biot

1715-16 Hubert Scio et Wery Chasselain

1716-17 Hubert Scio et Perpéte Deton

1717-18 Gaspard Jacquet et Bartholomé Bio

1718-19 Gaspard Jacquet et Bantholomé Biot (8)

1719-20 Gaspard Jacquet et Bantholomé Biot

1720-21 Gaspard Jacquet et Bantholomé Biot

1721-22 Gaspard Jacquet et Bantholomé Biot

1722-23 Thomas Devillers et Hubert Gislain

1713-24 Gaspard Jacquet et Bartgolomé Biot

1724-25 Thomas Devillers et Bantholomé Biot

1725-26 Thomas Devillers et Bantholomé Biot

1716-27 François Logez et Mathias Didier

1727-28 Wéry Chasselain et X

1728-29 François Logez et Thomas Devillers

1729-30 François Logez et Thomas Devillers

1730-31 François Logez et Thomas Devillers

1731-32 Frabçois Logez et Nicolas Destrée

1732-33 Simon Pilloy et Nicolas Destrée

1733-34 Thomas Devillers et Jean-Baptiste Biot

1734-35 Perpéte Deton et Pierre Lambotte

1735-36 Simon Pilloy et Pierre Lambotte

1736-37 François Serville et Robent Destrée

1737-38 François Logez et Feuillen Genard

1738-39 Mathieu Servais et Michel Lambotte

1739-40 Pierre Lambotte et Robent Destrée

1740-41 X Genard et François Destrée Ici un trou de quatre ans

1744-45 X Servais et Lambert Watriche

1745-46 ?

1746-47 Pierre-François Biot et Robent Destrée

1747-48 Henri Arnould et Robent Destrée

1748-49 Henri Arnould et Robent Destrée

1750-51 Pierre-François Biot et Robent Destrée

1751-52 Pierre-François Biot et Robent Destrée

1752-53 François Destrée et Mathieu (7) Servais (10)

1753-54 Norbent Linard et Jean Deton

1754-55 Henri Fossépretz et Robent Destrée

1755-56 Mathieu Servais et Robent Destrée

1756-57 Jean Deton et Nobent Linard

1757-58 François Biot et Robent Destrée

1758-59 Mathieu Servais et Henry Arnould

1759-60 Norbent Linard et Jean Deton

1760-61 ?

1761-62 Mathieu Servais et Joseph Ronde

1762-63 Mathieu Servais et Joseph Ronde

1763-64 Henry Arnould et Jean Deton

1764-65 Robent Destrée et Henrv Fossépretz

1765-66 Henry Arnould et Etienne Noël

1766-67 Jean Deton et Henry Arnould

1767-68 Robent Destrée et Nicolas Mélan

1768-69 Jean Wautelet et François Destrée (13)

1769-70 Jean Wauthelet et Robent Destrée (ff)

1770-71 Jean-François Deton et Gérard Noël

1771-72 Jean-François Deton et Gérard Noël

1772-73 Nicolas Mélan et M. Bailly

1773-74 Nicolas Mélan et M. Bailly

1774-75 Nicolas Mélan et M. Bailly

1775-76 Jacques Servais et M. Bailly (11)

1776-77 Jacques Servais et Etienne Noël

1777-78 Pierre-Henri Mélan et Etienne Noël (12)

1778-79 Henri Biot et X Linard

1779-80 X Dupont et Jacques Brion

1780-81 Mélan et Jacques Servais

1781-82 Henri Biot et Linant

1782-83 Dupont et Servais

1783-84 Destrée et X

1784-85 ?

1785-86 ?

1786-87 Mathieu Logez et Jacques Scio

1787-88 Pauchet et Jean-Joseph Genard

1788-89 Mélan et Meichior Georlette

1789-90 Jean-Joseph Genard et P. Destrée

1790-91 Biot et X

1791-92 Jacquemant et X

1792-93 Jacquemant

1793-94 Jean-Joseph Winson et Philippe Honnay

1794-95 Jean-Joseph Winson et X

1795-96 Jean-Joseph Winson et X

1797 Lambert Dejaifve (président de la Municipalité)

1798 Lambert Dejaifve (président de la Municipalité)

1799 Gérard Coppée (maire le 19 floréal

Lambert Dejaifve, maire en thermidor an XII était en fonction le 6-1-1806 jusqu'en 1808.

1809 Jacques Pircard (maire interim 22-06)

1810 Jacques Pircard (maire en titre en juin)

1817 Albert Destrée (bourgmestre)

(à suivre)

 

(7) Bartholomé Blet avait été élu, mai s il dut être remplacé par Cevillers

(8) Il est à remarquer que pour la cession 1718-19 il y eut 4 régents au lieu de deux c'était la conséquence de troubles politiques au sein même de la population. En 1717 eurent lieu des troubles échevinaux le peuple avait nommé les deux mayeurs susdits mais le chapitre avait reconnu seulement ses deux candidats Jean de Bouillon et Etienne Quiriny le Conseil de la Principauté donna raison aux bourgeois. Il était temps car le Conseil des chanoines administrait de façon déplorable.

(9) Ce Watriche est également dénommé Wattriche, Matriche et Matrige.

(10) Le prénom n'est pas connu.

(11) Mélan avait été nommé mais se désista en faveur de Baily dont le prénom n'est pas connu.

(12) Noël fut remplacé par ordonnance du Prince-Evêque le 28 août 1 777. Jean-François Deton lui succéda.

(13) A peine élu, Cestrée eut des difficultés et intenta un procès à la ville. Wauthelet resta seul régent puis Bailly lui fut adjoint.

Les commerçants remercient

L’association des Commerçants avait voulu marquer la Foire St-André 1999 et le passa e à l'An 2000 par un grand spectacle sons et Lumières qui f ut une très large réussite. Afin de remercier tous les protagonistes de l'organisation, elle a organisé lundi une cordiale réception en la salle communale. Le président, M. Palate, a pu ainsi s'adresser à une bonne cinquantaine de personnes pour remercier chacun de sa collaboration l'IDEF et son président M. Lalière pour la mise à disposition du splendide site du Lac de Bambois, l'Administration communale à tous ses échelons, du bourgmestre aux équipes d'ouvriers les pompiers et la police qui ont assuré la sécurité de l'ensemble la Croix-Rouge qui n'eut heureusement pas à intervenir sinon pour distribuer quelques couvertures à des personnes âgées, mais dont la présence était aussi garante de sécurité le Syndicat d'Initiative et le Service culturel pour leur collaboration pratique et efficiente les sponsors généreux et nombreux la société réalisatrice Event Team aux larges moyens techniques fort appréciés le président du Cercle d'histoire qui a supervisé le texte servant de trame au spectacle les membres du FC Justitia et tout le comité des commerçants qui ont Si bien travaillé dans une collaboration effective et enfin St Nicolas et le Père Fouettard, qui ont déjà connu bien des moyens de locomotion pour participer à la Saint-André : marche, voiture, hélicoptère et cette fois-ci les dangers de la navigation Après tous ces remerciements, M. Palate souhaita encore à tous une très bonne année 2000 et la soirée se poursuivit dans une valse croisée de bouteilles et de sandwiches délicieux.

Une bien cordiale réception

Jeunes Roveliens à l'honneur

Recommandés par le président de l'a.s.b.l. La Rovelienne, Freddy Delzant, deux jeunes espoirs du cyclisme wallon : Damien Bourlet et Arnaud Jacqmain, ont été reçus et congratulés lors d'une réception organisée par l'échevin Bernard Meuter le lundi 19 décembre en la salle L'Orbey. Cette belle manifestation, présidée par M. le bourgmestre Benoît Spineux avait pour but de mettre à l'honneur des lauréats du travail, le personnel communal admis à la retraite, les employés du service Incendie et de la Croix-Rouge et des sportifs de l'entité.

- Damien Bourlet a été félicité pour ses nombreuses victoires depuis 1997 et ses nombreuses deuxièmes et troisièmes places.

- Arnaud Jacqmain a, pour sa part, des débuts dans le cyclisme très prometteurs et de très bons classements dans différentes courses.

Nous souhaitons à tous les deux de poursuivre leurs efforts et nous les félicitons.

Sart-Saint-Laurent

Le grand feu

Le grand feu, organisé par le TT Sartois, aura lieu cette année le samedi 19 février.

Nous invitons les Sartois à déposer leurs sapins, bois, etc... à l'endroit habituel du grand feu.

Fosses centre

Pour le grand feu

Vous pouvez déposer vos sapins, lauriers, bois d'élagage et rien que cela, sur la place du Centenaire, jusqu'au 12 février 2000.

Le comite des Congolais

Aux Beaux-Arts

Un déplacement est prévu aux Beaux-Arts de Charleroi, le samedi 22 janvier, pour une après-midi de théâtre. Au programme: « Ta bouche », de M. Yvain.

Départ d'En Leiche à 13 h 15. Renseignements chez Mme Christiane François, tel:l 71 10 65

 

 

Musée Le Petit Chapitre

Nous rappelons que le musée des poupées de Lilette est ouvert tous les week-end, de 14 à 18 heures.

 

Lamentable

Dans le cadre des grands travaux de rénovation de la traversée de Fosses, les trottoirs de l'avenue Albert1er ne sont pas encore complètement pavés et voici que Belgacom, sans crier gare, vient d'ouvrir d'énormes trous à 5 endroits différents. Avant l'ouverture du chantier, le M.E.T. avait pourtant organisé une réunion de concertation pour éviter ce genre de désagrément. Belgacom n'en a tenu aucun compte, est venir ouvrir ces trous (pour raccordements défectueux, paraît-il) sans même en informer ni le M.E.T., ni la Commune. Et les trous restent béants depuis plus d'une semaine !

Une telle désinvolture est aussi incroyable qu'inadmissible : Cela fera un procès entre les deux grosses administrations qui durera des années et laissera sur nos nouveaux trottoirs, des traces et d'inévitables défoncements, mais cela, les responsables s'en moquent bien ! Leur incurie est lamentable!!!

 

Aisemont

Concours de couyon

Le samedi 22 janvier, à 14 heures, le comité de la Marche Notre-Dame d'Aisemont organise à la salle Saint-Joseph, un grand concours de couyon doté de 50.000 F de prix.

Inscription : 400 F avec 4 boissons comprises. Amateurs de cartes, ne manquez pas ce rendez-vous.

Les matches du week-end

Samedi 15 janvier

Préminimes, à 13 h:

Ham - Fosses Minimes, à 15 h:

Fosses - Yves Juniors, à 15 h:

Série A: Somzée - Bambois

Espoirs, à 15 h:

Séne A : Fosses - Vencimont

 

Spéciales, à 15 h:

Série D : Jemeppe – Fosses

Bambois – Floreffe

Aisemont - Ham

 

Dimanche 16 ianvier

Cadets, à 10h30:

Série C : Treignes- Aisemont

Fraire - Bambois

 

Scolaires semi-pro v., à 10 h 30:

Série A: Fosses: bye

 

Div. 1: Fosses - Florennes (15 h)

Div. 3: Morialmé - Bambois (15 h)

Div. 4 : CAPS Namur - Aisemont (15h)

FOSSES – FLORENNES 1 - 2

Sur de longues balles les visiteurs vont à maintes reprises mettre la défense locale à l'ouvrage et fournir à P-E.Lorand moult occasions de se mettre en évidence. D'autres opportunités mal exploitées ou aisément contrées s'offriront encore aux Aviateurs tandis que les Fossois réagissant opportunément confieront à De Paemelaere et Anciaux le soin de porter à leur tour le danger dans les parages de Romani, le débat étant devenu équilibré. Tandis qu'Anciaux ayant le but à sa portée avait tiré trop faiblement, Goffin, à la 45e, au terme d'un cafouillage maison plaçait les siens au commandement.

A la reprise, les Chinels exercèrent la pression maximale, se cantonnant et permanence dans le camp adverse et à la 49e, les visités, par De Paemelaere, rétablissaient l'égalisation. Malmenés dans le quatrième quart d'heure, les Florennois vont peu à peu équilibrer les échanges avant d'alerter la défense locale sur des actions de Forlaï et Jadoul notamment. Les minutes s'égrenaient et le score égalitaire paraissait inéluctable lorsqu'à dix minutes du terme, Gillard en bonne position manquait l'occasion trois étoiles d'activer le marquoir. C'est Goffin qui allait s'en charger à la 85e sur pénalty accordé dans la contestation

FOSSES: P-E.Lorand, J.Lorand, Dambroise, Malhaise, (76e Geeraerts), Colinet, E.Lorand, Gillard, Depaemelaere, Anciaux (70e Viguie), Vandy, Renaux.

FLORENNES: Romani, Mellaerts, Monsier (62e Forlaï), Gouverneur, Demars, Van den Noortgate, Piérard, Jadoul, Jacobs, Chintinne, Goffin.

Arbitre : M.Wautelet.

Buts: Goffin (45e 0-1), De Paemelaere (49e 1-1), Goffin (85e 1-2).

Cartes jaunes: Jacobs, J.Lorand, Gillard et Forlaï.

 

MORIALMÉ – BAMBOIS 5 - 1

Face a une équipe de Bambois, privée de plusieurs titulaires, Morialmé n'a pas sorti un grand match. Les banlieusards florennois prirent pourtant un bon départ, Cléda retrouvant le chemin des buts, dès la 2e. Les Fossois réagirent et égalisèrent par Lombet, a la 20e. Morialmé repartit a l'offensive et, peu avant la pause, Museux rendit l'avance au leader (2-1). Au second acte, les visités consolidèrent leur succès par Cléda (2) et Edebouw.

 

CAPS NAMUR – AISEMONT 1 - 0

Les Namurois se créaient d'entrée de jeu quelques occasions dont celle qui permit à Carpiaux d'expédier sur la latte. Fn seconde période, les Namurois poursuivirent leur domination et obtinrent la récompense de leur efforts a la 70' par Degembes sur pénalty (1-0).

Vœux communaux

Mission accomplie, même s'il reste quelques dossiers à finaliser au cours de cette dernière année de législature Le bourgmestre Benoît Spineux pouvait afficher une légitime satisfaction devant les quelque 120 membres du personnel communal réunis vendredi en la salle L'Orbey pour les vœux traditionnels de ce début d'année. Tous les services y étaient largement représentés : le secrétaire G. Parent et le personnel administratif de l'état civil, des finances, de l'urbanisme le commissaire de police et tout son service revitalisé le commandant du service Incendie et les pompiers la directrice des écoles et tous les enseignants le personnel de la voirie et de l'environnement, du nettoyage des locaux communaux, du service de la Culture et du S.I.. Avec, parmi eux, les échevins, plusieurs conseillers communaux et du CPAS et aussi les représentants habituels des médias relatant les conseils communaux. Une belle assistance donc, joyeuse et animée, dans une ambiance particulièrement décontractée et sympathique c'est que les tables étaient déjà dressées d'assiettes bien appétissantes et que l'apéritif coulait largement à pleines bouteilles. Après avoir évoqué le jeune pompier Godefroid, décédé en 1999 et remercié à nouveau les pensionnés de l'année écoulée, fêtés récemment en cette même salle (Mmes Arte et Govaerts, MM. Bouxin, Godfroid, Charlot et Defleur), le mayeur rappela les paroles du secrétaire communal en 1955 au début de cette législature, c'est lui qui s'était fait le porte-parole de l'ensemble du personnel pour présenter au pouvoir public un cahier de revendications : nouveau cadre dans tous les services, statut administratif et pécuniaire, révision générale des barèmes, engagements supplémentaires, amélioration des conditions de travail. Et B. Spineux pouvait dire en effet Mission accomplie . Tout en se défendant de tout électoralisme anticipé (on vote cette année en octobre), il fit avec une certaine fierté l'inventaire éloquent de ce qui a été réalisé : révision du statut administratif et pécuniaire avec un nouveau cadre général nominations et promotions (des examens sont encore en préparation), large utilisation du cadre ALE; révision générale des barèmes dès 1998 (ce qui est loin encore d'être le cas dans plusieurs communes des environs) ; adaptations barémiques amélioration des conditions de travail par le rafraîchissement complet des bureaux de l'Hôtel de Ville, par l'acquisition de nouveau mobilier et de matériel technique ; nouveaux locaux pour le CPAS transformation du Syndicat d'initiative avec un sérieux renforcement du personnel d'accueil ; matériel informatique pour le Service culturel et la bibliothèque ; recherche de nouveaux locaux plus spacieux et plus modernes pour le service voirie (aux Ets MAM) ; agrandissement de 'Arsenal des pompiers et équipement complémentaire ; moyens logistiques pour l'ALE ; modernisation du Service Environnement dont l'équipe renforcée autour de Jules Lallemand accomplit un formidable travail pour la propreté et la beauté de la Commune; et l'accroissement continu de la population scolaire

et un gage de la qualité de nos enseignants et de la confiance des parents là aussi plusieurs améliorations ont été apportées aux locaux et au service de garderie ou de surveillance aux sorties des élèves et il reste à finaliser le dossier de l'école gardienne d'Aisemont. En tout cela, conclut le bourgmestre, nous n'avons fait que répondre aux appels du personnel et Si le pouvoir politique a largement pris ses responsabilités, tout le personnel, qu'il soit statutaire, contractuel ou intérimaire a, de son côté, répondu très positivement en se sentant d'abord au service de la population. Chaque jour, des remerciements arrivent au bureau du mayeur, plus nombreux que les critiques qui, elles, doivent être assumées par le pouvoir politique. En cette dernière année de législature, le Collège a voulu fêter un peu mieux que d'habitude l'aube de l'An 2000 et rassembler autour des tables d'un repas commun tous ceux qui oeuvrent ainsi avec cœur au service de la population. Comme une grande famille qui se réunit dans les grandes Occasions, il y a des cousins qu'on ne rencontre pas souvent, mais ce dîner de Nouvel An était l'occasion de mieux se connaître et de se côtoyer dans la joie.

Et la joie, l'animation, les rires ne manquèrent pas dans ce banquet simple mais chaleureux.